Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
Plaquette Enki Bilal Gris
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Plaquette Enki Bilal Gris

  • 641 views
Published

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
641
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
3
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. charles gassot présente Enki Bilal, PériPlEs imaginairEs L ynda H ardy T Homas K resTcHmann c HarLoTTe r ampLing un film dE Enki Bilal lEs grandEs hEurEs Ina Arte SACD Périples imaginaires ///// P.1
  • 2. BIOGRAPHIE E N K I BILAL Enki Bilal est né le 7 octobre 1951 à Belgrade.. Il y passe les 10 premieres années de sa vie avant de quitter l’ex-yougoslavie s pour Paris C’est à Paris qu’il découvrira alors la BD et le cinéma. 10 ans plus tard, il . gagne un concours organisé par le journal Pilote. C’est dans ce même journal qu’il publiera sa première histoire en 1972 : Le Bol Maudit. Léché à l’aveugle - Enki Bilal A 23 ans il fait la connaissance du scénariste Christin avec lequel il n signera plusieurs albums tels que La Croisière des oubliés, La ville qui n’existait pas, Le Vaisseau de pierre, ou encore Les Phalanges de l’Ordre Noir en 1979 qui marquera son premier vrai succès public. En 1983, les 2 auteurs seront une fois de plus encensés par la critique avec la sortie de l’excellent Partie de Chasse. Parallèlement, il débute, seul, la fameuse «Trilo gie de Nickopol» en 1980 avec le premier tome La Foire aux immortels, viendront ensuite La femme piège (1986) puis Froid équateur (1993). Ce dernier sera d’ailleurs élu meilleur livre de l’année tous genres confondus pour le magazine Lire. Une première dans l’histoire de la bande dessinée. Après quelques incursions dans le cinéma, (réalisation de décor pour La vie est un roman, recherche graphique pour Au nom de la rose) il se lance dans la réalisation avec un long métrage intitulé Bunker Palace hotel (1989) puis Tykho moon (1997). En 1998 sort le premier tome de la nouvelle trilogie de Bilal, Le sommeil du monstre qui sera suivit en 2003 de trente-deux décembre. Extrait du film «Immortel» Entre-temps, en 2001, est organisé l’exposition enkibilaldeuxmilleun. En 2004, sortie de son 3ème long métrage, Immortel (ad vitam). Périples imaginaires ///// P.2
  • 3. ÉDITO IMMORTEL est un objet hybride né de l´imaginaire des mondes d´Enki Bilal, créés dans ses bandes dessinées, un objet d´animation 3D mais intégrant des acteurs en chair et en os. L´univers du film est un lieu commun de la Troublante plongée très personnelle dans science-fiction d´anticipation ; New York une mythologie moderne, « Immortel Ad devient un modèle de cité totalitaire, gouverné Vitam » prolonge les moments de poésie par la dictature médicale et génétique d´une développés dans les deux albums BD compagnie pharmaceutique —eugenics—, d’Enki Bilal tout en continuant à creuser le qui manipule en sous main les politiques. sillon personnel du visionnaire pessimiste Cette dictature a su emprisonner les dissidents qu’est ce génial graphiste. Si Bilal a du mal mais ils restent présents par leur pensée, qui a imaginer un monde où les villes et les génère des messages subversifs flottant hommes ne sont pas atteints par dans l´atmosphère. Or la un syndrome de l’effondrement assez frappant (cf. sécurité du système est remise « Bunker Palace Hôtel » et « Tycho Moon », ces en cause pas la présence précédentes œuvres ciné), il transcende aussi toujours d´une pyramide, instance divine ces visions par l’espoir que peut faire naître l’amour. Cela menaçante. L´arrivée des dieux peut sembler facile ou simpliste mais quand un univers offre une issue possible pour est maîtrisé à ce point, on s’incline et on salue le travail l´esprit du peuple dont les corps d’un « vrai » créateur. Tout simplement. sont contraints et mutilés par eugenics. deux à faire appliquer la sentence dont est frappée Horus. Périples imaginaires ///// P.3
  • 4. PARCOURS ÉCLAIRÉ Dans IMMORTEL, Linda Hardy trouve son premier grand rôle au cinéma. Oubliées Miss France et la série H, la jolie brune tient le haut de l’affiche dans une super- production à la française. Linda Hardy Comment s’est déroulé votre personnage. Elle a un comportement rencontre avec Enki Bilal ? finalement très proche du fonctionnement J’ai rencontré Enki pour la première fois des enfants. John est son protecteur et en juin 2000. C’était à l’occasion du il lui sert en quelque sorte de père. Elma casting d’un mini film de trois minutes représente la sensibilité d’une mère. Elle va qui devait servir aux producteurs comme la suivre dans les étapes de sa mutation. présentation de «Immortel» sur le Marché Et enfin, il y a Nikopol qui personnifie à la de Cannes. Enki n’était pas convaincu à fois son amant et son ennemi. Jill est un cette époque de garder l’actrice qu’il aurait peu un enfant qui possède des repaires choisie dans le rôle de Jill. Il désirait avant précis par rapport à des individus mais tout promouvoir son projet de film auprès pour qui le reste du monde est étranger. des distributeurs étrangers. Lors de notre J’ai accentué le côté inconscient de Jill. premier contact, il s’est immédiatement Elle refoule une certaine violence intérieur, aperçu que j’étais physiquement assez presque animale. proche du personnage de Jill. Je crois qu’il a senti durant le tournage de cette Pensez-vous que vous ayez bande d’annonce que j’avais le désir et le aujourd’hui atteint votre objectif en potentiel d’incarner son personnage. devenant comédienne ? J’en suis certaine. J’ai le sentiment Comment avez-vous abordé le aujourd’hui de pouvoir m’exprimer personnage de Jill avec Enki Bilal ? pleinement. J’ai l’opportunité de montrer Il m’a laissé beaucoup d’espace qui je suis à travers des rôles. Je crois d’improvisation. Jill est très énigmatique. qu’il est naturel qu’on se protège Enki a surtout insisté sur le fait qu’elle instinctivement des étiquettes que l’on n’est pas quelqu’un de familier. C’est nous colle. On se protège du regard des une extraterrestre. Elle ne possède aucun autres, du milieu dans lequel on vit. C’est repaires. Jill est une femme en pleine humain. Jouer la comédie m’apporte transformation. Elle est âgée de trois mois beaucoup de plaisir et de liberté. J’ai et elle débarque sur une planète qui lui est le sentiment de pouvoir évacuer une totalement inconnue. Elle a un côté très certaine pudeur et d’utiliser ma propre animal, instinctif. J’ai beaucoup joué sur expérience de la vie pour interpréter la candeur du personnage. Elle entretient un rôle et pénétrer dans l’univers d’un des liens très particuliers avec chaque réalisateur. Périples imaginaires ///// P.4
  • 5. Qui est Linda Hardy ? Nouvelle recrue du cinéma français, Linda Hardy se fait connaître en remportant l’élection de Miss France en 1992. Après son règne, elle rejoint un temps l’équipe de Thierry Ardisson pour Tout le monde en parle, puis entreprend une solide formation théâtrale aux Etats-Unis avec Corinne Blu, Jacques Wazensky, Patricia Sterlin et Cameron Thor. Elle débute sur les planches dans la pièce ‘Putain de soirée’, puis rejoint les plateaux pour les films ‘Recto verso’, ‘A House Divided’, ‘Le Souffleur’ et ‘Immortel’ d’Enki Billal, dans lequel elle incarne le personnage de B.D Jill Bioskop. De temps à autres, elle tourne aussi pour la série humoristique ‘H’ de Jamel Debbouze. En 2006, elle figure dans quelques séries télévisées comme ‘Alice Nevers’, ‘La Taupe’ et ‘Le Vrai Coupable’, réalisé par Francis Huster. Forte de ces expériences, elle revient au théâtre en 2007 pour un rôle dans la dernière pièce de Nicolas Bedos, ‘Eva’; puis l’année suivante sur grand écran dans ‘Tu peux garder un secret ?’, une comédie sentimentale d’Alexandre Arcady. «Je crois en une force supérieure qui nous guide dans la vie.» Propos recueillis par Laurent De Groof © à l’occasion du 22ème Festival International du Film Fan- tastique de Bruxelles. (mars 2004) Périples imaginaires ///// P.5
  • 6. ENTRETIEN AVEC Enki Bilal On vous a connu cinéaste, depuis le dé- Est-ce que cette notion d’artiste nomade but de cet entretien vous parlez avec qui vous a animé pendant très longtemps un vocabulaire cinématographique, reste toujours aussi forte ? Est-ce que vous en êtes à votre troisième long c’est plus facile à vivre aujourd’hui qu’il métrage, vous pouvez nous en dire y a ne serait-ce que cinq ou six ans, avec quelques mots, de ce long métrage ? la sortie de Tykho Moon, où la critique Quelques mots. Bon, l’histoire, c’est une his- avait été très sévère ? toire dont le point de départ est une bande Très sévère, et surtout très intolérante, plutôt dessinée, «La foire aux immortels» et «La que sévère, d’ailleurs. Finalement j’me sens femme piège», on va dire... une partie de «la peut être moins nomade, alors. Par contre je trilogie Nikopol». À travers sur- me sens dans un espace de liberté, tout trois personnages, qui sont alors j’ai gagné ça. Peut-être que les personnages principaux. J’ai j’ai gagné ça à force de volonté, complètement revisité la bande et puis de sincérité. Mes films, je dessinée pour en faire un scé- les assume, tout mon parcours je nario de film dans lequel tout est l’assume, donc je n’ai jamais fait de changé, y compris la motivation calcul, et j’ai tendance à dire que de certains des personnages. là, l’espace de liberté que je res- Jill n’est pas du tout la même, Nikopol reste sens, je l’ai peut-être mérité, et on a fini par peut être le plus constant dans l’histoire. Ho- me l’accorder. rus, évidemment, est toujours dieu égyptien dans sa pyramide avec ses compères. Mais Dans les deux albums dont est tiré IM- il a d’autres motivations, et c’est ces moti- MORTEL, l’action se déroule à Paris. vations à trois. Ces trois là, ils ont un truc... Pourquoi l’avez-vous déplacée à New Bon, ils se retrouvent à devoir cohabiter, York ? donc ce qui donne des scènes assez crous- Je l’ai surtout fait pour les gens qui ont déjà tillantes, à New York, en 2095, sur un fond lu la BD. Pour leur expliquer que cette œuvre géopolitique qui n’est pas du tout celui de est à sa place, dans leur bibliothèque ou «La foire aux immortels» ou de «La femme dans le bac du libraire. Elle se suffit à elle- piège». Voilà, donc c’est un objet complè- même. Elle a son autonomie. Le film, c’est tement autonome, mais qui a gardé - et ça une sorte de rêve fantasmé à partir de cette c’est un clin d’oeil que je fais à mon propre bande dessinée. Mais il y a une vraie rupture univers de ciné - quelques-uns des élé- entre les deux. Dans les albums, l’environne- ments, je pense notamment à la séquence ment politico-social est aussi plus dévelop- de la greffe du rail de métro, ça je l’ai gardé... pé. C’est une question de place. Si j’avais J’ai gardé deux-trois choses comme ça - et voulu traiter davantage l’aspect politique, il tout le reste est nouveau, avec notamment m’aurait fallu quatre heures ! Et IMMORTEL un personnage qui est assez important, qui est déjà assez dense comme ça. est joué par Charlotte Rampling. Périples imaginaires ///// P.6
  • 7. BIBLIO - FILMO GRAPHIE BIBLIOGRAPHIE FILMOGRAPHIE La croisières des oubliés (1975 ) L’appel des étoiles (1975) Bunker Palace Hotel Le vaisseau de Pierre (1976) La ville qui n’existait pas (1977) Mémoires d’outre-espace (1978) Exterminateur 17 (1979) Les Phalanges de l’Ordre Noir (1979) La foire aux immortels (1980) Crux universalis (1982) Die Mauer (1982) Le bol maudit (1982) Tykho Moon Partie de Chasse (1983) Images pour un film (1983) Los Angeles - l’étoile oubliée de Laurie Bloom (1984) La Femme piège (1986) L’état des stocks (1986) Hors jeu (1987) Coeurs Sanglants et autres faits divers (1989) Froid équateur (1992) Immortel Bleu sang (1994) La trilogie Nikopol (1995) Tykho Moon - Livre d’un film (1996) Mémoires d’autres temps (1996) Le Sommeil du Monstre (1998) Visioni di fine milleno (1998) L’état des stocks (1999) Magma (2000) Un siècle d’amour (2000) Périples imaginaires ///// P.7
  • 8. Périples imaginaires ///// P.8