Your SlideShare is downloading. ×
20130112
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

20130112

129
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
129
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Pour une rencontre fructueuse entre sciences de la cognition et éducation Elena PasquinelliRaisonsOpportunitésRisquesConditions et perspectives
  • 2. RAISONS
  • 3. ①  Apprentissage = Fonction cognitive naturelle et ubiquitaire
  • 4. ②  Education = Technologie pour apprendre ce qui ne vient pas naturellement à notre esprit
  • 5. ③  Notre intuition nous induit souvent en erreur
  • 6. ③  Notre intuition nous induit souvent en erreur
  • 7. Nouvelles technologies¤  Pas d’expérience¤  Pas de tradition à respecter
  • 8. ④  Corpus de connaissances sur la cognition, centré sur l’acquisition et la transmission des connaissances et capacités…
  • 9. ④  … en développement continu et accéléré
  • 10. OPPORTUNITÉSou: ce qu’on peut s’attendre des sciences cognitives
  • 11. Long terme - indirect¤  Connaissances pour orienter l’ingéniérie éducative ¤  Mécanismes de l’apprentissage ¤  Limites et contraintes ¤  Temporalité ¤  Fonctions associées¤  Méthodes pour évaluer l’éfficacité des actions et technologies éducatives
  • 12. Court terme - direct¤  Un modèle cognitif de l’apprenant qui permet d’orienter l’action quotidienne¤  Un modèle cognitif de l’enseignant¤  De nouvelles questions … et
  • 13. RISQUES
  • 14. 1. Ne pas tenir la 2. Neurophiliebonne science -Neuromythes
  • 15. 3. Fallacie normative 4. Illusion du transfert direct
  • 16. 5. Mauvaise évidence 6. Pointillisme empirique
  • 17. 7. Trivialité 8. Manque d’intérêt
  • 18. 9. Chauvinisme 10. Voie unique dedisciplinaire coopération
  • 19. CONDITIONS ET PERSPECTIVES
  • 20. ¤  Utiliser la “bonne science” ¤  Savoir empirique (qu’est-ce qui marche) ¤  Savoir théorique (pourquoi ça marche – qu’est-ce qui pourrait marcher) ¤  produit par des méthodes rigoureuses et modèles solides¤  L’utiliser à bon escient et éthiquement ¤  en connaissance de l’ensemble de la recherche ¤  en déclarant clairement ses limites et conditions de validité ¤  Pour l’ingéniérie éducative ¤  Pour fournir aux enseignants des instruments d’orientation
  • 21. ¤  Produire du savoir utile ¤  par rapport aux besoins réels de l’éducation ¤  Et des apprenants ¤  Dans un effort commun et fédérateur¤  Le diffuser de manière accessible et faire face aux problèmes d’adoption ¤  Informer ¤  Former