Apprentissage mobile
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Apprentissage mobile

on

  • 779 views

Résumé de l'atelier d'Édith Guilbeault (conseillère pédagogique en intégration des technologies à la Commission scolaire de Laval) sur les applications mobiles qui a été offert au colloque de ...

Résumé de l'atelier d'Édith Guilbeault (conseillère pédagogique en intégration des technologies à la Commission scolaire de Laval) sur les applications mobiles qui a été offert au colloque de l'AQIFGA, à Trois-Rivières, le 27 avril 2012.
La présentation est une présentation keynote alors il se peut que des trucs bougent...

Statistics

Views

Total Views
779
Views on SlideShare
653
Embed Views
126

Actions

Likes
0
Downloads
16
Comments
0

1 Embed 126

http://www.scoop.it 126

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Apple Keynote

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • si je perçois l'apprentissage comme étant une construction personnelle s'intégrant à ce que l'élève sait déjà et que cette construction doit être faite par chacun de mes élèves, en tant qu'enseignant(e), je vais devoir aller plus loin que la mémorisation de faits, de concepts, de règles ou procédures. Je devrai susciter la discussion, le débat, l'analyse, etc.\n\nLa taxonomie révisée de Bloom nous suggère une gradation des processus cognitifs. Selon cette taxonomie, plus un élève maîtrise un concept, une notion, mieux il pourra l'appliquer, puis s'en servir pour analyser une situation, évaluer un problème, choisir une solution et être créatif(ve). Cette taxonomie peut nous guider. Pour analyser une situation, j'ai besoin de maîtriser les faits... c'est peut-être avec ce type de situation que je permettrai à certains élèves de solidifier leur connaissance d'un concept.\n
  • Avantages :\n\n-  Mobilité\n- Très grande facilité d’utilisation\n- Tous les périphériques disponibles dans un seul outil.\n- Kinesthésie et ergonomie\n- Autonomie et initiative\n- Accessibilité dans le temps et dans l’espace\n- Spontanéité et rapidité d’exécution\n- Être en action\n- Accessible en tout temps à tout moment\n- Organisation du temps\n - l’apprenant se déplace, utilise la mobilité en action pour trouver de l’information. \n - Sortir l'apprentissage d’un seul lieu\n
  • Note sur le plagiat : Si vos élèves sont capables de trouver sur Internet une version intégrale du devoir que vous leur demander, posez-vous des questions...\n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • Différents tests : Pour l’instant le ipad est en avance mais les applications se retrouvent d’une tablette à l’autre. Le ipod peut être aussi très intéressant. \n\nLes centres ou écoles ne peuvent plus se permettre de mettre à jour leur parc informatique (coupure de 6 millions pour Laval) alors il va falloir permettre aux élèves d’apporter leur matériel. \nAutres problèmes : la fracture numérique les pauvres, les riches, \n\n
  • accès de ses bidules au contenu de son cours (pâtisserie) en tout temps, écouter les fichiers sonores, regarder les démonstrations de ses enseignants enregistrées sur le TBI\n
  • \n
  • Le QR code (QR pour Quick Response) est un type de code-barres en deux dimensions (ou code matriciel datamatrix) constitué de modules noirs disposés dans un carré à fond blanc. QR veut dire en anglais Quick Response, car le contenu du code peut être décodé rapidement. Destiné à être lu par un lecteur de code-barres, un téléphone mobile, un smartphone, ou encore une webcam, il a l’avantage de pouvoir stocker plus d’informations qu’un code à barres1, et surtout des données directement reconnues par des applications, permettant ainsi de déclencher facilement des actions comme :\nnaviguer vers un site internet, ou mettre l’adresse d’un site en marque-page ;\nfaire un paiement direct via son cellulaire (Europe et Asie principalement) ;\najouter une carte de visite virtuelle (vCard, MeCard) dans les contacts, ou un événement (iCalendar) dans l’agenda électronique ;\ndéclencher un appel vers un numéro de téléphone ou envoyer un SMS ;\nmontrer un point géographique sur Google Maps ou Bing Maps ;\nencoder un texte libre ;\netc.\ncréer un code QR\n
  • \n
  • Ajout d’un fil RSS dans ipaper www.radio-canada.rss\ngénérer rapidement un twit grâce à l’icone TWITTER de mon fureteur mes élèves me lisent sur Flipboard\ns’abonner à des podcasts\n
  • Écrire des notes de cours dans Evernote, prendre une photo d’une partie du livre, enregistrer mes commentaires et partager le tout dans Twitter pour ensuite permettre aux autres de lire mes notes dans un Flipboard?\nscanner un travail d’élève, mettre mes notes dessus et l’envoyer par courriel ou dropbox\n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n

Apprentissage mobile Presentation Transcript

  • 1. Site web :http://www2.cslaval.qc.ca/trousseapo/Les-applications-mobiles-en-FGA L’apprentissage mobile à l’éducation des Adultes Édith Guilbeault, animatrice RÉCIT et conseillère pédagogique en intégration des TIC
  • 2. Présentation du menuVos attentes et mes attentesConnaissez-vous vos élèves?La compétence professionnelle 8 et ses 6 composantesLes 4 axes d’appréciation des technologies mobilesLa taxonomie de Bloom réviséePourquoi la mobilité? Et c’est quoi?Les tablettes, ipod, ipad et autres bidulesMoodle et autres ENALes codes QRLes outils de collaborationLes outils de réseautageLes outils de création
  • 3. Mes attentes - Comprendre que les élèves dans vosclasses apprennent différemment, et quesi nous voulons qu’ils réussissent, nousdevons enrichir nos pratiquespédagogiques;- Réaliser que c’est notre responsabilité dedévelopper nos 12 compétencesprofessionnelles;- Que la mobilité est là pour rester...
  • 4. Connaissez-vous vos élèves?
  • 5. Une classe en 1910
  • 6. Classe en 2012
  • 7. Nouveaux outils
  • 8. Nouvelles façons de faire
  • 9. La compétence 8 Intégrer les technologies de l’information et des communications aux fins de préparation et de pilotage d’activités d’enseignement, dapprentissage, de gestion de l’enseignement et de développement professionnel. "La formation à l’enseignement, les orientations, les compétences professionnelles". MELS, 2001www.mels.gouv.qc.ca/dftps/interieur/pdf/form_ens_prof.pdf
  • 10. Composante de la compétence 8Pour savoir quelle est votre aisance quant à l’intégration des TIC : http://www3.recitfga.qc.ca/competence8/index.php
  • 11. 4 axes d’appréciation des technologies mobiles• Bescherelles, •Textes d’actualité à• Wikipédia exploiter• Robert en ligne •La Presse, le Devoir,• CCDMD LCN Support à• Application Contenu •Banque de situations mobile apprentissage d’apprentissage, en• Tosca.net enseignement  d’activités ligne• GPI •Exerciseurs• TBI •Vidéo •Application mobile •TBI Prolongement virtuel de la Production • Word pour la • Youtube classe; médium rédaction • Page internet de travaux • Powerpoint pour les • Mahara de diffusion productions orales • Blogue • Traitement de texte • Moodle et stratégies de • Page Facebook lecture • Etc • Vidéo • Application mobile • TBI
  • 12. La taxonomie de Bloom réviséeVersion PDF
  • 13. Pourquoi au juste la mobilité?
  • 14. Selon l’enquête du CÉFRIO 12-17 ans, moyenne d’heures passéessur Internet : 16h 63% des participants de l’enquête sesont déclarés d’accord avec l’affirmation :«Les nouvelles connaissances acquises parle biais d’Internet sont tout aussiimportantes que celles apprises à l’école»CÉFRIO, 2009 p.12) 55% d’entre eux utilisent davantageInternet que les livres ou les revues pourfaire leurs travaux et 35% se servent autantd’internet que de documents papier.CÉFRIO. (2009). Génération C. Les 12-24 ans - Moteurs de transformation des organisations. Rapport synthèse. Québec. p.8.
  • 15. La classe actuelle Temps passé en classe = 30 heures Temps passé devant un écran = 28 heures** Digital Native, (Prensky, 2001)
  • 16. La classe inversée Temps passé devant Temps un écran = 10 passé en classe heures = 30 heures + Temps passé en classe virtuelle = 18 heures* Digital Native, (Prensky, 2001)
  • 17. L’apprentissagemobile c’est quoi?«Any sort of learning that happens when the learner isnot at a fixed, predetermined location, or learning that happens when the learner takes advantage of the learning opportunities offered by mobile technologies.» (O’Malley et al., p.6)
  • 18. Ce que ça fait ou ne fait pas
  • 19. Les projets à la Commission scolaire de LavalDomotique en constructionClasse virtuelle en Entretien général d’immeublesLe iPad au préscolaireLe iPad en aide aux élèvesLe iPad au primaireLe iPad au secondaireLa classe virtuelle en pâtisserie
  • 20. Lestablettes et autre bidules Comment s’en sortir?
  • 21. Moodle Plateforme où l’élève se synchroniseMais ça peut aussi sesynchroniser d’une simplepage web, duiTunes de l’enseignant ouà partir de l’ordinateur de laclasse.
  • 22. La visioconférencePour suivre des cours àdistancePour échanger avec desexpertsFaceTime, Skype, les bullesGoogle plus, etc
  • 23. Lier un site webLes codes QR- Visionnement de vidéodans une SA ou SAÉ- Écoute d’un fichier sonoreen francisation- Encoder un texte- Naviguer sur un siteInternet prédéfini- Etc.
  • 24. Les outils de création Creative Book builder Flipboard Corbeau Journaliste urbain iBook author Educreations Explaineverything fairy tales Page
  • 25. Les outils de réseautage et de veille Twitter Flipboard Podcast (iTunes) iPaper pearltree
  • 26. Les outils decollaboration Google docs Evernote Dropbox Tableau blanc correction en groupe Google Drive
  • 27. La lecture iBook les audiobooks Mes livres (Archambault) PDF Notes Scan HD iTunes U
  • 28. Les outils de diffusion Corbeau Facebook iMovie Youtube Educreations Explaineverything
  • 29. Les outils d’aide Quiz Lizard Dragon Wikipanion free translator antidote Projet VOLTAIRE pick a word
  • 30. La légitimité pédagogique L’intégration des TIC n’est pas qu’une question de connaissances techniques. L’intégration des TIC doit tenir compte des compétences antérieures de l’élève et de l’enseignant. L’intégration des TIC est un moyen, pas une fin. L’intégration des TIC sur le plan individuel et collectif (école commission scolaire) doit procéder d’un plan à court, à moyen et à long terme.
  • 31. Références Ally, M. (2009). Mobile learning : transforming the delivery of education and training. Edmonton : AU Press., récupéré le 27 mars2012 du site: http://www.aupress.ca/index.php/books/120155.BECTA (2003). What the research says about barriers to the use ICT in teaching. (BECTA ICT researche éd.).Bingimlas, K. A. (2009). Barriers to the successful integration of ICT in teaching and learning environments: a review ofthe literature. Eurasia Journal of Mathematics, Science & Technology Education, 5(3), 235-245.CEFRIO. (2009). Génération C. Les 12-24 ans- Moteurs de transformation des organisations. Rapport synthèse.Québec.Corbeil, J. R., & Valdes-Corbeil, M. E. (2007). Are you ready for mobile learning? EDUCAUSE Quarterly, 30(2), 51.Cros, F. (1997). Linnovation en éducation et en formation. Revue française de pédagogie, 118(1), 127-156.Dillenbourg, P. (2008). Integrating technologies into educational ecosystems. Distance Education, 29(2), 127-140EDUCAUSE, 7 Things You Should Know About Mobile Apps for Learning, récupéré le 27 mars 2012 du site:http://www.educause.edu/Resources/7ThingsYouShouldKnowAboutMobil/204763Fourgous, M. (2010). Réussir lécole numérique Rapport de la mission parlementaire sur la modernisation de l’école par lnumérique.Franklin, T. (2011). Mobile Learning: At The Tipping Point. TOJET, 10(4)Hall, G. E., et Hord, S. M. (2011). Implementing change: Patterns, principles, and potholes. Allyn and Bacon.
  • 32. RéférencesIpsos Reid., (2008).,Canadian Teenagers Are Leading the Online Revolution? Maybe Not… Récupéré le 26 mars 2012du site: http://www.ipsos-na.com/news-polls/pressrelease.aspx?id=3829.O’Malley, C., Vavoula, G., Glew, J., Taylor, J., Sharples, M. et Lefrere, P. (2003). Guidelines for learning/teaching/tutoringin a mobile environment. Mobilearn project deliverable. récupéré le 27 mars 2011 du site: http://www.mobilearn.org/download/results/guidelines.pdf.Keller, J., (2011).The Slow-Motion Mobile Campus , The chronicle of Hier education, may 2001, récupéré le 25mars 2011du site: http://chronicle.com/article/The-Slow-Motion-Mobile-Campus/127380/Park, Y. (2011). A pedagogical framework for mobile learning: Categorizing educational applications of mobiletechnologies into four types. The International Review of Research in Open and Distance Learning, 12(2), 78-102Peters, K. (2007). m-Learning: Positioning educators for a mobile, connected future. Mobile Learning, Récupéré du sitele 25 février 2012: http://www.irrodl.org/index.php/irrodl/article/view/350/894Prensky, M. (2001). Digital natives, digital immigrants. On the Horizon, 9(5), 1-6Rogers, E. M. (2003). Diffusion of Innovations. (5e éd.). New York: Free Press.Rogers, E. M., et Shoemaker, F. F. (Dir.). (1971). Communication of Innovations; A Cross-Cultural Approach. New York:The Free Press.Thot Cursus, (2011)., M-Learning, dossier, récupéré le 27 mars 2012 du site: http://cursus.edu/dossiersarticles/dossiers/40/learning/1/
  • 33. Le futur est proche...
  • 34. Du e-learning au u-learning e-learning m-learning u-learning Appareils avec fils sans fils des fils ?Computation et distincte flouecommunicationApprentissage confiné au pupitre dynamique/flexibleSource : Park,Y. (2011). A pedagogical framework for mobile learning : Categarizing educational applications of mobile technologies into four types. TheInternational Review of Research in Open and Distance Learning, 12(2), 78-102