Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
La Quantified Self. Rapports d'entretiens
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

La Quantified Self. Rapports d'entretiens

  • 1,734 views
Published

Les rapports des entretiens conduits par Anne-Sylvie Pharabod et Véra Nikolski d'Orange Labs. …

Les rapports des entretiens conduits par Anne-Sylvie Pharabod et Véra Nikolski d'Orange Labs.
Présentation à Quantified Self Paris 3, le 22 mai 2012.

Published in Technology
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,734
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4

Actions

Shares
Downloads
30
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. La quantification de soimai 2012Anne-Sylvie PharabodVéra NikolskiOrange Labs, Sense contact : annesylvie.pharabod@orange.com 1
  • 2. Description de l’enquête (1) : Les personnes 40 personnes interrogées 1h à 2h, avec observation des outils utilisés> Caractéristiques personnelles > Les trois terrains • Quantificateurs ordinaires – 14 (6 femmes) - Age • 21 - 30 ans : 12 • Coureurs à pied – 9 (2 femmes) • 31 - 40 ans : 15 • Quantified Self – 17 (5 femmes) • 41 – 56 ans : 13 > Les activités quantifiées - Sexe • Hommes : 27 • Sport – 29/40 • Femmes : 13 • Santé/hygiène de vie – 25/40 • Travail/hors travail – 13/40 • Dépenses – 6/40 2
  • 3. Description de léchantillon (2) : Les outils utilisés 3
  • 4. Des outils plus ou moins spécialisésSpécialisés Intermédiaires GénéralistesUNE activité : CLASSE d’activités: TOUTES activitésSommeil SportsPoids Hygiène de vie…Humeur… 4
  • 5. L’enregistrement des données entre mode déclaratif et mode « capteur »Capteur Mixte DéclaratifAppareils à capteurs Capteur Donnéesou capteurs intégrés + rentréesau smartphone Déclaratif manuellement 5
  • 6. Des données plus ou moins mobiles> Outils à données « captives » Outils à données « exportables »> Outils à données internes Outils à données « importables »> Au total, outils plus ou moins « ouverts » à l’entrée et à la sortie OUTIL 6
  • 7. Des données orientées passé, présent, futur La trace des activités quantifiées : PASSÉL’interaction en temps réel : L’objectif chiffré : PRESENT FUTUR 7
  • 8. Une représentation des données plus ou moins sophistiquée > Grilles calendaires> Graphiques > Diagrammes> Camemberts 8
  • 9. Une volonté de « gamification » L’outil doit être « fun »> Badges à collectionner > Défis à relever> Feed-back encourageant 9
  • 10. Publicité, partage, interactionOutils à tendance « privée » Outils à tendance « publique » Outil sans Outil-réseau réseau Pas de Partage Partage Partage partage sélectif sur sur réseaux S réseaux G Pas Interaction d’interaction 10
  • 11. Un terrain difficile à la recherche des usages> Les pratiques « stabilisées » de quantification : trois logiques - La surveillance d’un paramètre à risque - La volonté de routiniser une pratique - La performance par rapport à un objectif> Des utilisations beaucoup moins stables - Le diagnostic isolé - Deux formes mineures : - l’archivage de soi sans effort (fonction mémoire de vie) - la connaissance sur soi (la quantification comme voie d’exploration de soi) 11
  • 12. La mesure de surveillance> La surveillance : pas partie de plaisir mais mesure de risque - La notion de seuil est centrale - L’anxiété est importante anxiété - La quantification ne vise pas dabord à se stimuler mais peut engendrer des actions en retour.> La régularité est importante même si on n’y peut rien - La mesure est présente même si le progrès est impossible - La profondeur temporelle de lenregistrement peut être celle du temps long même si la courbe est une ligne droite, ou quelle varie peu.> Le partage n’est pas évident - plutôt de façon anonyme - pas de publications de mesures personnelles - des conseils, de lentraide pour gérer le problème. 12
  • 13. La mesure de surveillanceJe rentre mes repas lundi, mardi, mercredi… et à la fin il me faitune somme et il va dire « attention là tu es dans le rouge »parce que j’ai mangé trop de fromage, par ex. Philippe, 41 ans, surveille son taux de cholestérol et note son alimentation dans un fichier Excel avec macro 13
  • 14. La mesure de régularité (ou routinisation)> La régularité comme objectif peut prendre deux formes - Rompre avec une « mauvaise » habitude - Adopter une bonne pratique, rester régulier - Fréquente chez des sportifs sans objectif de performance.> La force de la chose tracée : le maintien de la motivation - Archétype : notation de la réalisation dans un agenda - Notation de temps passé, kms parcourus, simple code couleurs - Une fois régularité acquise : abandon ou basculement dans une logique de performance> Un faible partage de l’ordinaire - Le partage comme demande d’encouragement - Le partage des chiffres prétexte à la convivialité 14
  • 15. La mesure de régularité 15
  • 16. La mesure de performance> Elle sert à contrôler lefficacité dun effort spécifique - Lenregistrement na de sens que si la personne peut agir en retour - Les chiffres prennent sens en fonction d’objectifs - La mesure est faite pour se motiver et améliorer sa performance> La manipulation des chiffres fournit un plaisir - L’enregistrement de l’activité se confond avec l’activité elle-même - La mesure donne lieu à des analyses, des comparaisons avant/après - La quantification prend sens dans différentes phases temporelles> Le partage d’expérience/compétences : facile - sur les méthodes/outils de mesure (but « utilitaire », expertise) - sur les performances : entre convivialité (encouragements) et compétition (défis) 16
  • 17. La mesure de performance 17
  • 18. Au bilan : analyse des données ou simple visualisation ? J’utilise beaucoup la version calendrier, ça me permet de me rendre compte qu’il y a des mois où j’oublie complètement d’aller bosser à vélo.Julien, 35 ans, pratique lacourse à pied et le vélo 18
  • 19. Un calcul significatif : la course aux kms 19
  • 20. Quelques modalités d’échange autour des chiffres Avec qui Où EnjeuxSurveillance Inconnus Forums AnonymiserRoutinisation Proches RS généralistes CiblerPerformance Proches, pairs RS spécialisés et Publiciser et inconnus généralistes, blog, forum > Focus sur la perfomance : le rôle des chiffres dans les échanges varie selon les espaces - Echange policé dans les espaces personnels (blog, profil FB, ou profil de site spécialisé) : félicitations et encouragements - Echange technique et polémique surtout sur les forums - Echange compétitif sur les espaces communs des sites spécialisés (ex. défis Nike) 20
  • 21. Conclusion> Les pratiques de quantification de soi utilisant des outils NTIC sont encore rares - Elles se développent surtout autour de pratiques amateurs comme le sport - Dans le périmètre de l’hygiène de vie et de la santé, l’usage des outils communicants est moins développé> Les pratiques de quantification analysées dessinent trois logiques d’usage des chiffres personnels : surveillance, routinisation, performance L’adaptation des outils à ces logiques devrait favoriser leur appropriation - Processus d’enregistrement (déclaratifs/automatiques), - Types de traitement (orientation temporelle, complexité ou non des graphes) - Type de gamification et modalités de partage des données devront être pensés en fonction des trois logiques 21