Edith Jolicoeur | Le Web, les MS et moi (oct 2010)

1,122 views
1,063 views

Published on

Document préparé et présenté par Edith Jolicoeur lors de la 7e édition du Colloque de l'entrepreneuriat féminin de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine qui se tenait les 28 et 29 octobre 2010 au Gîte du Mont-Albert.
Merci à Femmessor GÎM (anciennement FIERE)

Published in: Business
3 Comments
1 Like
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total views
1,122
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
3
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Edith Jolicoeur | Le Web, les MS et moi (oct 2010)

  1. 1. Le Web, les médias sociaux et moi
  2. 2. Edith Jolicoeur; une entrepreneure qui sort du cadre. Professionnelle en arts visuels et métiers d’art, et descendante de plusieurs générations d’entrepreneurs, Edith Jolicoeur a choisi d’entreprendre son talent. Grâce à son sens des affaires, elle a su multiplier son travail afin d’assurer la rentabilité de sa passion et la pérennité de son entreprise. Habile utilisatrice des technologies de l’information, elle arrive à vivre en Gaspésie tout en rayonnant chez elle, comme à l’extérieur. Curieuses d’en savoir plus? Googlez-là! Au sujet de la « conférencière »…
  3. 3. PAS EXPERTE, MAIS UTILISATRICE ACTIVE, ET PRODUCTIVE! Moi, Edith Jolicoeur, artiste en affaires…
  4. 4. AUJOURD’HUI, PLUS DE 50% DE MON CHIFFRE D’AFFAIRES EST ATTRIBUABLE À MA PRÉSENCE ACTIVE SUR LE WEB. Personnellement, • J’ai commencé à utiliser Internet dès qu’on a eu accès en région (vers 1997); • J’ai pris mes premiers cours d’HTML en 1998; • J’ai mis mon premier site professionnel en ligne en 2003; • J’ai commencé à utiliser les médias sociaux en 2008.
  5. 5. Mon but ici : Témoigner de mon expérience sur le Web. • Les différentes plateformes que j’ai choisi d’utiliser; • Le rapport coûts/bénéfices; • Mes recommandations et mises en garde.
  6. 6. AVANT DE COMMENCER, il faut se poser des questions sur ses attentes et objectifs.
  7. 7. Personnellement : • À court terme, je veux augmenter mes ventes et mon image de marque; • À moyen terme, je veux pénétrer le marché corporatif avec mes originaux; • À long terme, je veux que mon travail me fasse voyager!
  8. 8. Le Web 1.0 « One-way » (unidirectionnel) : Dans un sens seulement. De vous, vers les autres.
  9. 9. Le site Internet « conventionnel » ou « corporatif » : Dans un site conventionnel, c’est unidirectionnel (« One-way »). On met des informations et on espère que des internautes les découvrent et qu’ils achètent éventuellement nos produits et services.
  10. 10. Personnellement, j’ai environ 30 visiteurs uniques par jour. Beaucoup de mes clients corporatifs qui sont situés dans un rayon de 30km de chez moi ne se déplacent pas pour faire leurs achats. Ils consultent les catalogues en ligne sur mon site Internet et me contactent ensuite pour finaliser leurs commandes. Pour visiter mon site : www.edithjolicoeur.com
  11. 11. Les infolettres : Encore là, les infolettre (mailing list), sont plutôt unidirectionnel (« One-way »). On envoie un message à un maximum de personnes à la fois et on espère qu’ils agissent. (Si on a de la chance, ils vont transférer notre message!)
  12. 12. Personnellement, j’ai 1400 abonnés à ma liste de diffusion, et un taux de clics qui peut atteindre les 500 clics dans la première heure suivant l’expédition d’un message. C’est excellent! De plus, il faut savoir que les internautes transmettent, encore aujourd’hui, deux fois plus d’informations par courriel que par Facebook! Pour vous abonner à ma liste de diffusion : www.edithjolicoeur.com/listediffusion.php
  13. 13. Le Web 2.0 « Two-way » (bidirectionnel) : Dans les deux sens. De vous, vers les autres. Des autres, vers vous. Des autres, entre eux. Et vice versa! Le Web 2.0 inclut les réseaux sociaux.
  14. 14. Le blogue : C’est la base du Web 2.0. Un endroit où l’on dépose des billets (petits articles) et où les internautes sont invités à réagir (commenter). Il peut être intégré ou non à votre site internet conventionnel. Il est possible d’entretenir un blogue sur une plateforme gratuite ou avoir une URL personnalisée (nom de domaine - payant).
  15. 15. Personnellement, mon site conventionnel comporte une section blogue que je prévois développer dans les prochains mois. Pour consulter mon blogue (et commenter) : www.edithjolicoeur.com/Blog.php
  16. 16. Facebook : Réseau social qui permet de créer une communauté d’« amis », de publier des « statuts », d’échanger du contenu (Photos, vidéos, articles, liens, etc.). Sur Facebook, il est possible d’avoir un « profil personnel », une « page officielle » et/ou un « groupe ». On dit que 50% des canadiens ont un compte Facebook.
  17. 17. Personnellement, même si je loue les avantages des médias sociaux, j'entretiens encore une relation « amour-haine » avec certains d'entre eux, dont Facebook. C'est pourquoi je réserve mon Facebook personnel aux quelques amis que je fréquente dans la « vraie vie ». Ceux-ci sont des amis d'enfance, d'anciens compagnons d'études ou des amitiés plus récentes, mais dans tous les cas, ce sont des gens que j'ai appris à connaître en chair et en os et avec lesquels je partage des affinités au-delà de ma vie professionnelle. Cependant, j’ai créé une Page officielle pour mes relations publiques et professionnelles. C'est un lieu d'échanges où je publie des nouvelles me concernant, mais aussi des liens vers des sujets qui m'intéressent. (Push & Pull | Focus group ) Pour visiter ma page FB et/ou devenir « Fan » : www.facebook.com/edithjolicoeur
  18. 18. Twitter : Réseau de microblogage où les publications, appelées tweets, sont limitées à 140 caractères. Twitter est un fil d’actualités qui permet d’échanger des liens et de l’information en temps réel et de suivre des gens, des entreprises ou des événements grâce au contenu versé ou à l’indexation de sujets (# hagstag ). On dit que seulement 2% des canadiens ont une présence active sur Twitter, mais qu’il est paradoxalement le réseau social le plus influent sur l’actualité.
  19. 19. Personnellement, J’adorrrrrrrrre Twitter! Je « suis » plusieurs journalistes, blogueurs et médias québécois avec lesquels je partage des intérêts pour l’entrepreneuriat, le marketing, les arts et la culture, le développement régional ou autre. (Il m’arrive aussi d’avoir des échanges non pertinents, mais amusants!) Ce site est beaucoup plus « professionnel » que Facebook à condition de bien choisir qui on suit! (Comme pour des chaînes télé) J’y retrouve moins mes « clients » que sur Facebook, mais j’y puise et j’y partage beaucoup plus d’informations pertinentes. Pour voir mon profil ou pour me suivre : www.twitter.com/edithjolicoeur
  20. 20. LinkedIn : Site de réseautage professionnel où les utilisateurs peuvent mettre en ligne un profil professionnel, y ajouter un curriculum vitae et leurs coordonnées, où ils peuvent poster des présentations PowerPoint (via SlideShare), etc. On peut y faire grandir son réseau de contacts en demandant à ses relations de nous mettre en contact avec les leurs ou encore en faisant partie de groupe. L’inscription à la version de base est gratuite. Il existe également une version payante avec des options plus avancées.
  21. 21. Personnellement, j’ai, encore une fois, une relation d’amour-haine avec LinkedIn. Je crois que l’inscription au réseau s’impose pour tout professionnel ou entrepreneur qui désire une carte de visite « bonifiée ». C’est simple d’utilisation et la version gratuite est suffisante pour la majorité des gens. Cependant, je trouve que certains groupes sont hyperactifs sur l’envoi de messages. En jargon d’initiés, je dirais que c’est parfois limite « spam »! Pour voir mon profil ou pour vous joindre à mon réseau : http://ca.linkedin.com/in/edithjolicoeur
  22. 22. YouTube : La majorité des internautes connaissent le site d’hébergement qui permet de verser son matériel vidéo. (Films, pubs, clips, animations, montages, etc.) Depuis peu, il est également possible de faire son montage directement à partir de l’interface proposée sur le site. Les utilisateurs n’ont plus besoin de passer par des logiciels externes.
  23. 23. Personnellement, je me sers régulièrement de YouTube. J’y verse des capsules vidéo que nous produisons à l’atelier ou encore des extraits de matériel vidéo me concernant. De plus, avec la fonction « embed », je peux intégrer les vidéos hébergées chez YouTube directement dans mon site conventionnel ou dans ma page Facebook. Pour voir mes vidéos ou vous abonner à mon « channel »: http://www.youtube.com/edithjol
  24. 24. Le Web 3.0 « Three-way » (tri directionnel) : La définition du Web 3.0 ne semble pas encore fixée. Elle évolue à mesure que les applications s’ajoutent. Pour le moment, on parle surtout de géolocalisation, de réalité augmentée et même, selon certains, de sémantique!
  25. 25. Foursquare : Réseau social dont la caractéristique principale est la géolocalisation. L’application permet d’indiquer à ses contacts où on se trouve, en temps réel. L’usager qui se retrouve à un endroit donné le plus souvent devient « le maire » et souvent, il peut bénéficier d’avantages (repas ou consommation gratuits, promotion exclusive, etc. ) Plusieurs commerces s’en servent donc à des fins de fidélisation et de promotion.
  26. 26. Personnellement, je suis, encore une fois, un peu mitigée. Je déplore que certains usagers l’utilisent de manière insipide et redondante. Je crois que c’est bien pour la fidélisation, surtout en milieu urbain. Ici la marginalisation de l’utilisation rend l’application un peu moins intéressante. Certains décrient également l’aspect « sécurité » (risques de cambriolages en cas d’absence publiée sur les médias sociaux).
  27. 27. Flashcode, QR code, etc. : Les codes 2D ont pour but d’établir un lien avec l’internet mobile. Il peut être lu par les caméras Web présentes, entre autres, sur les téléphones intelligents. Une fois lu, le code peut faire ouvrir un site, démarrer une animation, diriger vers une promotion, etc.
  28. 28. Personnellement, j’utilise le service « bit.ly » qui, en plus de me donner des URL raccourcies, fournit des statistiques en temps réel et un code QR (flashcode) pour chacun des liens que j’y traite. Je peux ensuite utiliser ses codes QR comme bon me semble: cartes d’affaires, matériel promotionnel, bannière, lettrage de voiture, etc. Quand les propriétaires d’appareils mobiles munis de caméras, et dotés de l’application, font la lecture du code, la page d’accueil de mon site ou une page spécifique sur Internet s’ouvrent automatiquement.
  29. 29. LE RAPPORT COÛTS/BÉNÉFICES : Parlons argent! Un site ou un blogue, combien ça coûte? Si on le fait faire, on peut prévoir de quelques centaines à quelques milliers de dollars. Personnellement, J’ai choisi un nom de domaine avec hébergement et « template » (gabarits). Une fois mes frais de base payés (environ 125 $/an), il ne me coûte rien de plus pour les mises à jour, puisque je le fais moi-même. (Parce que j’ai de la facilité à le faire. Il peut être plus avantageux de le faire faire si on n’est pas à l’aise ou efficace…)
  30. 30. LE RAPPORT COÛTS/BÉNÉFICES : Parlons argent! Les médias sociaux, combien ça coûte? Les médias sociaux sont, pour la plus part, gratuits. Bien que certains offrent des versions avancées payantes. On peut aussi payer pour une « landing page » ou la gestion de ses comptes. Les prix varient selon les services. Personnellement, je fais le travail moi-même. Je ne paie donc pas. Il peut être plus avantageux pour certaines personnes (organismes ou entreprises) de confier la gestions de leurs médias sociaux à d’autres.
  31. 31. LE RAPPORT COÛTS/BÉNÉFICES : Parlons temps! Pour un site? Personnellement, J’ai mis environ 100 heures dans la conception et la réalisation de mon site conventionnel. J’y mets (en moyenne) une à deux heures par semaine pour l’entretien. Pour les médias sociaux? Personnellement, J’essaie de ne pas dépasser deux heures par jour, parfois c’est un peu plus. (Pour 50% de mon chiffre d’affaires!) Sur Twitter, il est recommandé d’avoir une moyenne de 10 tweets par jours. Sur une page Facebook, avoir un minimum de un statut par jour ou quelques-uns par semaine.
  32. 32. LE RAPPORT COÛTS/BÉNÉFICES : Les résultats, maintenant! Site et médias sociaux: Personnellement: • Je réalise plus de 50% de mon chiffre d’affaires grâce à ma présence active sur le Web; • J’ai de plus en plus de contacts pertinents qui pourront m’aider dans l’atteinte de mes objectifs; • Ma e-réputation croit; • Cette semaine, Google donnait environ 16 700 résultats (0,22 seconde) pour Edith Jolicoeur. 90% des résultats des dix premières pages étaient pertinents.
  33. 33. RECOMMANDATIONS ET MISES EN GARDE : Pensez au miroir! Soyez conséquent(e)s! • L’image que vous projetez sur internet devrait être en accord avec votre image de marque; • Si VOUS êtes l’image, utilisez votre visage comme avatar. Si vous représentez une marque, utilisez le logo; • Évitez les photos de vos animaux de compagnie, de votre plus jeune ou de votre dernier voyage dans le sud!
  34. 34. RECOMMANDATIONS ET MISES EN GARDE : Attention à l’orthographe! • Ça nous arrive tous d’en échapper une ou deux. De faire quelques coquilles ou fautes de frappe; • Mais… il y a des limites; • Utilisez un logiciel de correction. (Antidote se vend 130$ pour trois postes.) Vous n’avez pas les moyens de vous en passer!; • Sinon, laissez Explorer et passez à Safari (de Apple, compatible PC). Il comporte un correcteur automatique de base et c’est gratuit.
  35. 35. RECOMMANDATIONS ET MISES EN GARDE : Attention à l’horloge! Le temps, c’est aussi de l’argent! • Le Web, en général, et les médias sociaux, en particulier, c’est captivant; • Limitez le temps que vous y passez. On s’y perd facilement; • Utilisez des outils de veille qui fournissent des rapports périodiques plutôt que passer son temps dessus (NutShellMail en est un excellent).
  36. 36. EN CONCLUSION… Selon moi, le Web et les médias sociaux peuvent être rentables, voire très profitables. • À condition d’avoir bien établi ses objectifs au départ; • D’avoir identifié les meilleurs outils POUR SOI; • De bien gérer le temps, l’énergie et l’argent qu’on y investit. Avant de débuter, je crois qu’il faut bien se préparer. Pourquoi ne pas commencer par le plus récent livre de Michelle Blanc, « Les médias sociaux 101 ». Bonne lecture, et bonnes découvertes. Au plaisir de vous suivre!
  37. 37. À propos de ce document. Préparé et présenté par Edith Jolicoeur lors de la 7e édition du Colloque de l'entrepreneuriat féminin de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine qui se tenait les 28 et 29 octobre 2010 au Gîte du Mont-Albert. Merci à Femmessor GÎM (anciennement FIERE) Détails de l’événement Edith Jolicoeur Artiste visuelle & Métiers d’art 1695, boulevard Perron | Carleton-sur-Mer | Québec G0C 1J0 | (418) 364.6042 | info@edithjolicoeur.com www. edithjolicoeur.com

×