Patrimoine mondial de l'unesco hainaut2013

310 views
253 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
310
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Patrimoine mondial de l'unesco hainaut2013

  1. 1. Fédération du Tourismede la Provincede HainautPatrimoinemondialde l’Unescoen Provincede Hainaut
  2. 2. Avec 19 sites ou événements inscrits au patrimoine mondialde l’UNESCO, la province de Hainaut détient plus que jamaisle record national en la matière ! Mais au-delà du chiffre,il faut y voir surtout la mise en lumière d’une histoire parti-culièrement riche, qui trouve sa source dans l’aube même denotre humanité.Une histoire patiemment nourrie par le travail, la créativité et lesavoir-faire des femmes et des hommes qui ont façonné, au fildes siècles, le visage contrasté de notre territoire. Une histoirede pierre, de silex, de charbon et d’acier, de dragon, de géants,de marcheurs et d’oranges.Cette reconnaissance constitue bien évidemment pour l’Ins-titution provinciale une magnifique opportunité : celle dedévelopper en Hainaut un tourisme culturel et patrimonial dequalité. Un développement qui doit s’appuyer, à la fois, surla préservation des sites et de l’authenticité des folklores etsur une plus grande visibilité, une plus grande accessibilitéde nos joyaux patrimoniaux.Cette brochure est une première étape dans notre volonté defédérer les énergies au service d’une des plus belles missionsqui soient : mettre à la portée du plus grand nombre ce quel’aventure humaine a construit de meilleur.Fabienne CAPOT,Députée provinciale en chargede la Culture et du Tourismeédito02
  3. 3. 03Le patrimoine mondial et le patrimoine culturel imma-tériel sont des appellations attribuées par l’UNESCO àdes lieux, des biens et des traditions situés à travers lemonde et possédant une valeur universelle exceptionnelle.à ce titre, ils sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondialou sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatérielde l’humanité afin d’être protégés pour que les générationsfutures puissent encore les apprécier.Selon la définition établie par le Comité du patrimoine mondial,la valeur universelle exceptionnelle signifie une importanceculturelle et/ou naturelle tellement exceptionnelle qu’elle trans-cende les frontières nationales et qu’elle présente le mêmecaractère inestimable pour les générations actuelles et futuresde l’ensemble de l’humanité. Cela signifie donc que les sitesreconnus comme patrimoine mondial appartiennent à tous lespeuples du monde et incarnent des témoignages exceptionnelsde la diversité de la culture et de la richesse de la nature.Bien que fragile, le patrimoine culturel immatériel est quant àlui un facteur important du maintien de la diversité culturelleface à la mondialisation croissante. Avoir une idée du patri-moine culturel immatériel de différentes communautés estutile au dialogue interculturel et encourage le respect d’autresmodes de vie. L’importance du patrimoine culturel immatérielne réside pas tant dans la manifestation culturelle elle-mêmeque dans la richesse des connaissances et du savoir-faire qu’iltransmet d’une génération à une autre.INTROduction
  4. 4. 04Les quatre ascenseurs du Canal du Centre historique sont de véritablesbijoux de précision et d’ingéniosité. Ils sont les seuls au monde àfonctionner avec leur machinerie et leur mécanisme d’origine alors quele premier ascenseur fut inauguré en 1888. La technologie imaginée àl’époque par les ingénieurs était à son apogée ; quelques centimètresd’eau ajoutés dans le bac supérieur suffisent à provoquer naturellementle mouvement de balancier de ces ascenseurs à bateaux.Seule l’énergie hydraulique permet de mouvoir en douceur ces monstresd’acier qui rachètent une chute totale de 66 mètres et remplacent17 écluses. Avec le canal lui-même et ses autres éléments architecturauxremarquables (salles des machines, ponts tournants, pont-levis …),ces ascenseurs forment un ensemble bien préservé qui transporteles promeneurs, les plaisanciers et les péniches touristiques dans unpaysage industriel du XIXesiècle. Au départ du site de la Cantine desItaliens, l’Association des Voies d’Eau du Hainaut vous propose dedécouvrir le site et ses expositions.   LocalisationCanal du Centre historiqueRue Tout-y-Faut 907110 Houdeng-Goegnies  InformationsVoies d’Eau du Hainaut ASBLRue des Clercs 31 – 7000 Mons+32 (0)78 059 059info.voiesdeau@hainaut.behttp://voiesdeau.hainaut.beInscritsdepuis1998Ascenseurs du Canaldu Centre historique
  5. 5. 05Cinquante-sixbeffroisdeBelgiqueetdeFrancesontinscritscollectivementsur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ils témoignent dudéveloppement économique et politique des villes d’une partie de l’Europenord-occidentale à partir du XI e siècle. Ils attestent également d’unetradition culturelle et architecturale très localisée qui érigea des symbolesde puissance aussi visibles et imposants que l’étaient les clochers del’Eglise et les donjons des seigneurs.Parmi ces cinquante-six beffrois répertoriés en Belgique et dans le Nordde la France, deux se situent en province de Namur (Namur et Gembloux)et cinq se trouvent en province de Hainaut.Beffroi de BincheLe Beffroi de Binche est un des fleurons du patrimoine architecturalbinchois. Située au cœur de la ville, la tour-beffroi est intégrée à l’hôtelde ville, au centre de la Grand-Place.La construction de l’édifice débute dès le XIVesiècle car Binche fut l’unedes premières villes de la province de Hainaut à jouir de franchisesmunicipales. Cependant, son aspect actuel date principalement duXVIe siècle ; l’hôtel de ville et ses arcades sont résolument gothiquestandis que le beffroi et le campanile sont de style Renaissance.Ce dernier abrite 26 cloches dont certaines remontent au XVIesiècle.Le beffroi est inaccessible au public pour le moment.   LocalisationBeffroi de BincheGrand-Place – 7130 Binche  InformationsOffice du Tourisme de la Ville de BincheGrand-Place – 7130 Binche+32 (0)64 33 67 27tourisme@binche.be – www.binche.beInscritsdepuis1999Cinq beffrois
  6. 6. 06Beffroi de TournaiLe Beffroi de Tournai est le plus ancien beffroi de Belgique. Son actefondateur date de 1188 mais son aspect actuel (7 niveaux en pierresbleues de Tournai) date davantage de la grande restauration achevéeen 1397. Le carillon de 1535, restauré et complété en 2004, compte55 cloches.Lors de la dernière restauration du beffroi (1992-2002), le monumenta été entièrement repensé afin de renforcer son attrait touristique.Des panneaux explicatifs, des tables d’orientation et un spectaclemultimédia évoquant l’histoire et le rôle du beffroi aident les visiteursà comprendre la richesse de cet édifice. La visite permet égalementde prolonger le circuit pédestre d’interprétation du cœur historique deTournai qui démarre à l’Office du Tourisme. Désormais, les touristespeuvent gravir les 257 marches du beffroi, qui leur offre, du haut deses 72 mètres, un formidable panorama sur l’ensemble du Tournaisis.   LocalisationBeffroi de TournaiGrand-Place – 7500 Tournai  InformationsOffice du Tourisme de TournaiPlace P.E. Janson 1 – 7500 Tournai+32 (0)69 22 20 45tourisme@tournai.be – www.tourisme.beBeffroi de MonsConstruit au XVIIesiècle, le Beffroi de Mons culmine fièrement le paysageenvironnant du haut de l’ancienne butte du château comtal de la ville.Seul beffroi baroque reconnu par l’UNESCO, avec ses 365 marches, ses87 mètres de haut et ses 49 cloches, le beffroi montois est destiné àdevenir le phare touristique de la ville, capitale européenne de la cultureen 2015. Sa réouverture est programmée en décembre 2014 avec laconstructiond’uncentred’interprétationensonseinetl’accèsausuperbepanorama. Le visiteur sera amené à voyager dans le temps, aux sourcesde sa construction, à comprendre son rôle dans les différentes époquestraversées et à tester un voyage en altitude à la découverte de la région.   LocalisationBeffroi de MonsRue des Gades – 7000 Mons  InformationsPôle muséal de la Ville de MonsGrand’Place 22 – 7000 Mons+32 (0)65 40 53 27polemuseal@ville.mons.be – www.mons.be
  7. 7. 07Beffroi de CharleroiLe Beffroi de Charleroi est le plus jeune beffroi de Wallonie. Mélangeantclassicisme et Art déco, il est inauguré le 18 octobre 1936 au cœur del’ancienne forteresse. Construit en pierres bleues, en pierres blanches,en briques spéciales et couronné de bronze, il complète l’ensemblearchitectural de l’hôtel de ville.Il s’agit d’une tour de 70 mètres de haut divisée en plusieurs niveauxdont les trois derniers sont réservés aux chambres du carillon. Composéde 47 cloches, celui-ci égrène, chaque quart d’heure, quelques notesde mélodies de Jacques Bertrand (1817-1884), chansonnier wallon.Des visites guidées sont organisées pour des petits groupes.   LocalisationBeffroi de CharleroiPlace du Manège6000 Charleroi  InformationsMaison du Tourisme du Pays de CharleroiPlace Charles II, 20 – 6000 Charleroi+32 (0)71 86 14 14maison.tourisme@charleroi.bewww.paysdecharleroi.beBeffroi de ThuinDès le XIIIesiècle, Thuin était prospère. La ville disposait de son propreatelier monétaire et possédait déjà une tour de garde communale.Mais c’est en 1639 que fut élevée une tour à son emplacement actuel.Son rôle était moins symbolique que stratégique car la ville étaitrégulièrement soumise à des incursions de troupes étrangères.Le Beffroi de Thuin tel que l’on peut le découvrir aujourd’hui est le fruitd’uneprofonderestaurationmenéeparl’architectethudinienJean-BaptisteChermanne en 1754 et 1755. La tour est renforcée et recouverte de pavéstandis que la toiture présente un aspect moins militaire qu’à l’origine.SasecondeprofonderestaurationdatedudébutduXXIesiècle ;depuismai2004, les 40 mètres du beffroi sont entièrement aménagés et permettentaux visiteurs de découvrir ses moindres secrets.   LocalisationBeffroi de Thuin6530 Thuin  InformationsOffice du Tourisme de ThuinPlace du Chapitre – 6530 Thuin+32 (0)71 59 54 54thuin@office-tourisme.org – www.thuin.be
  8. 8. 08Edifiée dans la première moitié du XIIesiècle, la cathédrale de Tournaise distingue par une nef romane d’une ampleur exceptionnelle, par lagrande richesse sculpturale de ses chapiteaux, par un transept chargéde cinq tours et par sa charpente, l’une des plus anciennes d’Europe.La cathédrale témoigne surtout d’un échange d’influences considérableentre l’architecture de l’Île de France, rhénane et normande pendant lacourtepériodequiprécèdel’éclosiondel’architecturegothique.Lesdimen-sions de la cathédrale Notre-Dame de Tournai, inédites pour l’époque, enfont un exemple éminent de ces grands édifices de l’école du nord de laSeinequipréfigurentlesvolumesgigantesquesdescathédralesgothiques.Bien que l’édifice reste en partie accessible au public, la cathédrale béné-ficiedepuisquelquesannéesd’uneimportantecampagnederestauration,de conservation et de mise en valeur. Après s’être concentrés dans la nefromane,lestravauxportentàprésentsurletranseptgrâceàdesprocédéstechniques encore jamais éprouvés dans des chantiers de restauration.D’importantes fouilles archéologiques ont également été menées parle professeur Raymond Brulet (UCL) au cœur même de la cathédrale ;une mise en valeur permettra prochainement d’en révéler tous les secrets.   LocalisationCathédrale de TournaiPlace de l’Évêché7500 Tournai  InformationsMaison du Tourisme du TournaisisPlacette aux Oignons 20 – 7500 Tournai+32 (0)69 35 42 85info@visitwapi.be – www.visitwapi.beInscritedepuis2000Cathédrale Notre-Damede Tournai
  9. 9. 09Reconnu par l’Unesco en 2000, le site archéologique de Spiennes estl’un des plus anciens et des plus vastes centres d’extraction de silexd’Europe. Parsemé de milliers de puits de mines, le site archéologiquesitué à 6 kilomètres de Mons, s’étend sur 100 hectares. En creusantnotamment des puits de mines allant jusqu’à 16 mètres de profondeur,l’homme du néolithique a mis en place les techniques nécessairespour extraire de grandes dalles de silex pesant plusieurs centainesde kilos. Les minières de Spiennes sont reconnues en tant que « géniehumain » car leur création et les techniques de taille développées,il y a 6000 ans par l’homme à Spiennes ont marqué une étape majeuredans l’évolution culturelle et technologique de l’Homme.Situé au cœur d’un écrin vert, « l’espace découvertes » des minièresnéolithiques de Spiennes verra le jour en 2014 et permettra de com-prendre toutes les facettes de ce site archéologique à la réputationinternationale. Le public pourra y profiter de balades didactiques enextérieur, d’un espace d’exposition permanent et de la descente dansune véritable minière néolithique.   LocalisationEspace découvertesRue du Point du Jour7032 Spiennes  InformationsPôle muséal de la Ville de MonsGrand’Place 22 – 7000 Mons+32 (0)65 40 53 27polemuseal@ville.mons.bewww.mons.beInscritesdepuis2000Minières néolithiquesde silex de Spiennes
  10. 10. 10Le Carnaval de Binche est un patrimoine vivant exceptionnel, un événe-ment populaire, humain et social hors du commun. Cette manifestationfolklorique complexe, issue d’une longue tradition orale, constitueun véritable rite et procure un sentiment de communion intense auxacteurs, à la population et aux visiteurs.Durant plusieurs mois, la population et la Ville préparent leur carnaval,sans aucun doute le moment le plus important de la Cité. Pendant lestrois jours gras, les pavés binchois vibrent au rythme des tambourset des cuivres avec, en apothéose, la sortie de plus de mille Gilles,Paysans, Arlequins et Pierrots, le Mardi-Gras. Chaque année, le Carnavalde Binche accueille des milliers de visiteurs et de touristes du mondeentier en ses remparts. Vous pourrez découvrir les origines, signifi-cations et évolutions du folklore binchois au Musée international duCarnaval et du Masque qui expose également des masques du mondeentier à travers une collection exceptionnelle.  InformationsMusée international du Carnaval et du MasqueRue Saint-Moustier 10 – 7130 Binche+32 (0)64 33 57 41 – www.museedumasque.be – www.carnavaldebinche.becarnaval de BincheReconnuen2003Inscritdepuis2008
  11. 11. 11  Informations & localisationCentre d’interprétation de saint Georges et du dragonGrand’Place 22 – 7000 Mons – +32 (0)65 40 53 27polemuseal@ville.mons.be – www.mons.be – www.doudou.mons.beGéants et dragonsprocessionnelsReconnusen2005INSCRITSdepuis2008DUCASSE DE MONSLe « Doudou », comme on appelle communément les festivités du week-end de la Trinité à Mons, trouve ses origines au XIVesiècle. Dans unenthousiasme grandissant, la Ducasse de Mons regroupe chaque annéedes milliers de participants autour de quatre moments forts : la descentede la Châsse de Madame sainte Waudru (collégiale Sainte-Waudru, lesamedi soir) ; la procession multiséculaire (dimanche matin, départ dela collégiale) ; la montée du Car d’Or (Rampe Sainte-Waudru, dimanchematin) ; le combat dit Lumeçon (Grand-Place, dimanche midi).L’enthousiasmeetladimensionparticipativedupublic,laferveurpopulaire,l’investissementdecentainesdepersonnesetlatransmissiondegénérationen génération qui se concrétise notamment par le Petit Lumeçon ont étésoulignésparl’Unescolorsdesareconnaissanceen2005.Afindepérennisercette reconnaissance, un centre d’interprétation dédié à saint Georges etau dragon verra le jour en 2014, à l’arrière de l’actuel hôtel de ville.
  12. 12. 12DUCASSE D’athAth, la cité des Géants, se met à vibrer le 4e week-end du mois d’août,lors de la sortie de ses géants de plus de 4 mètres de haut. Ici, l’amourde la « Ducasse » s’est transmis de génération en génération ; Goliath,le guerrier biblique, participe à la procession d’origine religieusedepuis 1481.Depuis le XIXe siècle, la procession est devenue un cortège laïc.Des chars et fanfares rythment un cortège acclamé par un publicconquis et sur la Grand’Place, le combat entre David et Goliathretient la foule en haleine. D’où viennent les géants ? Comment etavec quoi sont-ils façonnés ? Dans quel pays peut-on les retrouver ?La Maison des Géants accueille, toute l’année, les visiteurs dans unesplendide maison de maître afin d’y dévoiler le monde passionnantde ces mannequins gigantesques.  Informations & localisationMaison des Géants – Rue de Pintamont 18 – 7800 Ath+32 (0)68 26 51 70 – maison.des.geants@ath.be – www.maisondesgeants.be –eden.tourismewallonie.be
  13. 13. 13Inscritsdepuis2012Sites miniers majeursde WallonieSite du Grand-HornuLe Grand-Hornu est situé au cœur de la province de Hainaut et constitueun joyau du patrimoine industriel européen du XIXe siècle. Propriétéde la Province de Hainaut depuis 1989, ce haut lieu de patrimoine estaujourd’hui l’une des plus importantes vitrines des Arts Contemporainsen Belgique.Outre la promotion des richesses architecturales de ce lieu si particulier,les équipes du MAC’s et de Grand-Hornu Images axent leurs activitéssur l’art d’aujourd’hui, proposant de grandes expositions internatio-nales temporaires d’art contemporain, de design et d’arts appliqués.à chaque nouvelle exposition, les équipes culturelles mettent en placedes formules de médiation appropriées : ateliers, animations, publi-cations, stages mais aussi visites guidées quotidiennes gratuites, …Depuis le 1erjuillet 2012, quatre sites miniers majeurs sont inscrits sur laListe du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce sont les mieux conservés deBelgiquedatantdelasecondemoitiéduXIXesiècleetduXXesiècle.Ils’agitd’une inscription en série, chacun de ces quatre sites témoignant d’unefacette particulière de l’histoire de l’exploitation charbonnière wallonne.
  14. 14. 14  Informations & localisationSite du Grand-Hornu – MAC’s/Grand-Hornu ImagesRue Sainte-Louise 82 – 7301 Hornu (Boussu)+32 (0)65 65 21 21 – accueil.site@grand-hornu.be – www.grand-hornu.eu  Informations & localisationEcomusée du Bois-du-Luc – Rue Saint-Patrice 2b – 7110 Houdeng-Aimeries+32 (0)64 28 20 00 – info@ecomuseeboisduluc.be – www.ecomuseeboisduluc.beSite du Bois-du-LucLe site minier du Bois-du-Luc est un témoignage exceptionnel de l’èreindustrielle.Remarquabledeparl’intégritéetl’authenticitédesonhéritagepatrimonial, illustration éloquente de l’impact de l’industrialisation auxniveaux technique, paysager, architectural et social.Le site minier appartient à l’histoire d’une société charbonnière qui sedistingue par sa longévité. Née en 1685, elle ferme ses portes en 1973.C’esten1846ques’ouvrelafosseSaint-Emmanueldanslelieu-ditduBois-du-Luc.Celle-ciformelenoyaufondateurd’uncomplexeindustrieletsocialremarquablement conservé. En face des lieux de travail, un remarquablevillage ouvrier comprend une cité et un ensemble d’équipements sociaux,culturels, festifs et religieux bâtis de 1838 à 1923. Depuis 1983, le premierEcomuséedeBelgiqueoccupelesiteminierdanslebutdesauvegarderetdevaloriserlepatrimoineindustrieldanssesdimensionstangiblesetintangibles.VIE SOCIALELa vie sociale sur le site du Bois-du-Luc est l’expression concrète d’unpaternalisme qui vise à encadrer l’existence de l’ouvrier et de sa familleafin d’assurer le bien-être mais aussi le contrôle des travailleurs.Au charbonnage répond une cité qui au fil du temps deviendra un modèlecomplet de village industriel. Les ouvriers se nourrissent, se délassent,se soignent, s’instruisent et prient dans l’enceinte d’un village surveillédepuis la Maison directoriale.ArchitectureL’architecture du Grand-Hornu reflète l’audace et l’inventivité de capitainesd’industries qui, en visionnaires, construisent les « cathédrales » d’unenouvellereligionquiconduiralaBelgiqueàlasecondeplacedespayslesplusindustrialisés au monde ! Le style néoclassique de l’architecture de ce siteainsi que la reconversion du lieu dans le domaine du design, des arts appli-quésetdelacréationcontemporaineenfontaujourd’huiunexempleunique.
  15. 15. 15  Informations & localisationLe Bois du Cazier – Rue du Cazier 80 – 6001 Marcinelle+32 (0)71 88 08 56 – info@leboisducazier.be – www.leboisducazier.beSite du Bois du CazierAu sud de Charleroi, aux portes de l’Entre-Sambre-et-Meuse, le Bois duCazier est devenu un lieu de vie, de rencontres et d’échanges sur fond depatrimoine industriel. Niché au creux d’un écrin de verdure, cet ensemblearchitectural remarquable, couronné par deux châssis à molettes, estceinturé de trois terrils réaménagés en sentiers de promenade.Lieu d’une importante catastrophe minière, ce site, revalorisé grâceau soutien de la Wallonie et de l’Union européenne, propose une offremuséale complète consacrée au charbon, à l’acier et au verre déclinéeen trois espaces : le Musée de l’Industrie, le Musée du Verre et l’Espace8 août 1956. Sans oublier les magnifiques forges, où les artisansredonnent vie aux machines endormies.MÉMOIRELamémoireestentretenueauBoisduCazieràMarcinelle.Lesiteillustrelamémoire,laconditionetl’immigrationouvrière.Grâceautravaildesensibili-sationmenéautourdelacatastropheetàlatraditiondescommémorationsqui se perpétuent chaque année, depuis 1956, nul ne peut plus ignorerque malgré la dureté du travail de mineur, ses dangers et ses sacrifices,les Gueules noires contribuèrent à faire de la Wallonie une terre prospère.Blegny-MineSAVOIR-FAIRELe savoir-faire industriel est toujours bien palpable à Blegny-Mine,près de Liège, car le site présente surtout la particularité d’avoirconnu l’exploitation industrielle la plus longue, jusqu’en 1980.Le public peut découvrir l’évolution technique de deux siècles d’in-dustrie houillère puisque les installations remontant au XIXe sièclesonttoujoursvisibles.Enfin,lavisiteseconclutparl’expérienced’unedescente « au fond » ; un acte symbolique qui reste le quotidien demilliers de mineurs de par le monde.Un quatrième site hors Hainaut vient compléter la liste des sitesminiers belges inscrits à l’UNESCO.
  16. 16. 16Inscritsdepuis2012MARCHES DEL’ENTRE-SAMBRE-ET-MEUSELes marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse sont un des éléments majeursde l’identité culturelle des villages situés entre les rivières de laSambre et de la Meuse en Wallonie. Elles honorent un saint local enformant des processions escortées composées de plusieurs compagniesorganisées sur un modèle militaire, chacune groupant des dizaines,voire des centaines de marcheurs. Revêtus d’uniformes d’inspirationmilitaire, les participants se rassemblent au sein d’une ou plusieurscompagnies qui escortent la procession religieuse au son des fanfares,des tambours et des fifres. Il s’agit d’un spectacle exceptionnel grâceà l’engouement de ses acteurs et du public.Chaque année, de mai à septembre, il ne se passe guère de dimanchesoù l’on ne marche dans un ou plusieurs villages de ce coin de Wallonie.Les plus emblématiques ont été inscrites collectivement sur la Listereprésentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité del’UNESCO. Parmi les quinze marches wallonnes classées, cinq sedéroulent en province de Hainaut.
  17. 17. 17Marche Royale Saint-Rochet Saint-Frégo d’AcozLe dimanche qui suit le 15 aoûtLe village d’Acoz est, depuis au moins 1235, un important sanctuairedu culte de saint Frégo. Mais ce modeste village n’eut pas les moyensd’organiser une marche avant 1884. à cette époque, le village jouissaitd’une grande prospérité grâce à ses laminoirs, ses hauts fourneauxet sa brasserie.Marche Sainte-Rolende de GerpinnesLe lundi de pentecôteCertainement l’une des plus anciennes et imposantes marches del’Entre-Sambre-et-Meuse, la Sainte-Rolende se singularise égalementpar la longueur du Tour (37 Km), le nombre de marcheurs (plus de 3000)et son horaire inhabituel (elle débute dès 2h du matin). La châsse desainte Rolende est exposée dans l’église Saint-Michel de Gerpinnes.Le village abrite également un musée dédié aux Marches.Marche Saint-Roch d’Ham-sur-HeureLe week-end proche du 15 aoûtDans la région, le culte de saint Roch a pour origine les épidémiesde peste qui sévissaient au XVIIesiècle. Une des particularités desfestivités d’Ham-sur-Heure est sa séculaire marche aux flambeauxqui se déroule les trois jours de la fête. Du dimanche au mardi, lesmarches se succèdent de jour comme de nuit pour le plus grand plaisirdes habitants du village et des curieux. Temps fort : le dimanche,la rentrée des marcheurs à 17h15 dans la cour d’honneur du château.Tour de la Madeleine de JumetLe dimanche le plus proche du 22 juilletLe Tour est probablement la plus pittoresque manifestation du folkloresambrien. Remontant au Moyen Age, il se distingue par la variété deses costumes de parade mais aussi par ses expressions de joie. Arrivéssur la prairie appelée Têre al danse, les marcheurs entament une danseexprimant leur bonheur d’avoir été entendus par sainte Marie Madeleine.
  18. 18. 18Marche Saint-Roch à ThuinLe 3edimanche de maiDepuis le XVIIesiècle, en l’église du Val, une messe solennelle étaitchantée en l’honneur de saint Roch tous les mardis et était suivied’une procession le 16 août, jour de la fête du saint. Son culte repritavec vigueur en 1866 à la suite d’une épidémie de choléra. Dès 1868,la procession fut escortée par des hommes en arme. Temps fort :le dimanche, à 13h, départ du cortège du « Chant des Oiseaux » etdéfilé dans la Ville Haute et la Ville Basse.  InformationsAcoz, Gerpinnes, JumetMaison du Tourisme du Pays de CharleroiPlace Charles II, 20 – 6000 Charleroi+32 (0)71 86 14 14 – maison.tourisme@charleroi.be – www.paysdecharleroi.beHam-sur-Heure, ThuinMaison du Tourisme du Val de Sambre et ThudiniePlace Albert Ier, 2 – 6530 Thuin+32 (0)71 86 14 14 – info@mtvaldesambre.org – www.visitthudinie.beDix autres marches hors Hainaut viennent compléter la liste desmarches reconnues par l’UNESCO.EllessedéroulentenprovincedeNamurdansleslocalitéssuivantes:• Biesmerée (Mettet)• Florennes• Fosses-la-Ville• Laneffe (Walcourt)• Morialmé (Florennes)• Silenrieux (Cerfontaine)• Tarciennes (Walcourt)• Thy-le-Château (Walcourt)• Villers-deux-Églises(Cerfontaine)• Walcourt
  19. 19. CELLESMONT-DE-LENCLUSHENSIESESTAIMPUISMOUSCRONRUMES ANTOINGBERNISSARTLEUZE-EN-HAINAUTDOURCOLFONTAINE FRAMERHONNELLESSAINT-GHISLAINJURBFLOBECQELLEZELLESBRUNEHAUTCHIÈVRESQUIÉVRAINPÉRUWELZTOURNAILESSINESATHBRUGELBELOEILBOUSSUGRAND-HORNUROISINCAMBAUBECHIESSTAMBRUGESBON-SECOURSCUESMHARCHIESATTREMONT-St-AUBERTPERONNESPECQESTAIMBOURGFRASNES-LEZ-ANVAINGQUAREGNO02030607Localisationascenseurs du canal du Centre historique01Cinq beffrois(Binche – Charleroi – Mons – Thuin – Tournai)02cathédrale notre-dame de Tournai03minières néolithiques de silex de spiennes04carnaval de Binche05Géants et dragons processionnels(Ducasse d’Ath – Ducasse de Mons)06sites MINIERS majeurs(Grand-Hornu – Bois du Cazier – Bois-du-Luc)07marches de l’entre-sambre-et-meuse(Marche royale Saint-Roch et Saint-Frégo d’Acoz –Marche Sainte-Rolende de Gerpinnes – MarcheSaint-Roch d’Ham-sur-Heure – Tour de la Madeleinede Jumet – Marche Saint-Roch à Thuin)08
  20. 20. GERPINNESACOZCOURCELLESHAM-SUR-HEURE-NALINNEFARCIENNESLE-TILLEULMONTIGNY-AISEAU-PRESLESIESBISELENSÉCAUSSINNESMANAGEMORLANWELZCHAPELLE-LEZ-HERLAIMONTVILLERSLES BONSFLEURUSERQUELINNESBEAUMONTSIVRY-RANCE FROIDCHAPELLELE-COMTEBRAINE-CHÂTELETLÉVÊQUEQUÉVYCHARLEROIMERBES-LE-CHÂTEAUSILLYENGHIENESTINNESPONT-À-CELLESMONSLETTESOIGNIESLE ROEULXLA LOUVIÈRELOBBESTHUINCHIMAYMOMIGNIESSENEFFERONQUIÈRESLOUVIGNIESMONCEAU-S-SAMBREBRON-CASTEAUSTREPY-THIEUTRAZEGNIESRAGNIESLOMPRETVIRELLESHOUDENG-AIMERIESMES SPIENNESOBOURGMONT-SUR-MARCHIENNEMARCINELLEBOIS-DU-LUCLEERS ETFOSTEAUGOZEEEAU DHEUREHAVREONANDERLUESBINCHEFONTAINE-080808010208020802040205060707
  21. 21. Avec le soutien de©exnihilo.be(12-HTT-001)©FTPH-C.Carpentier/©JLDubois/©HandVarchitects/©Ph.DeGobert/©GalGerpinnes/©PierreArcq/©Jean-FrançoisLaurent/©CharleroiTourismeGinaSantin

×