• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content

Loading…

Flash Player 9 (or above) is needed to view presentations.
We have detected that you do not have it on your computer. To install it, go here.

Like this presentation? Why not share!

Un web ouvert, Paris Web 2009

on

  • 817 views

Comment faire un site ouvert sur le web ?...

Comment faire un site ouvert sur le web ?

De nombreux services fournissent maintenant des API vers leurs données et des flux d’export RSS. Nous allons dépasser ce degré zéro d’ouverture pour tenter de voir ce qui est envisageable.

Certaines briques déjà existantes vous permettent d’ors et déjà de faire reposer votre site sur l’existant. Identification OpenId, communication entre applications par OAuth, exploration par YQL, SPARQL ou BOSS, les possibilités ne manquent pas et permettent de développer rapidement le service qui manque sans tout recréer déconnecté du reste du web.

Ensuite nous parlerons de vie privée, de contrôle de ses données par l’utilisateur, et de toutes ces problématiques "gênantes" mais qui sont des réflexions indispensable dans le web d’aujourd’hui.


Voir http://www.paris-web.fr/2009/-Vendredi-9-octobre-#conf59

Statistics

Views

Total Views
817
Views on SlideShare
807
Embed Views
10

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

2 Embeds 10

http://lanyrd.com 7
http://www.linkedin.com 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • 3 minutes   Bonjour,   je suis Eric Daspet, j'avais prévu de vous parler de web ouvert, il y a tant à dire, aussi je vais manquer plein de choses, je compte sur vous pour ouvrir la discussion Avant de commencer il y a un logo en haut à droite, c'est celui de SQLI. Je travaille là bas en tant que responsable innovation et consultant web. Si vous avez des projets web, qu'ils soient innovants ou pas, vous aurez quelqu'un de sérieux pour vous répondre. Maintenant si vous tentez des innovations ou que vous vous orientez vers la qualité web, pour du conseil ou de l'accompagnement, je vous incite fortement à prendre contact avec moi. Maintenant j'ai quelques autres casquettes à titre personnel. Il y a quelques années j'ai co-écrit un gros pavé blanc et bleu sur PHP 5, un peu plus tard j'ai accompagné Stéphane et Adrien pour fonder et mettre en place les premières éditions des conférences Paris Web auxquelles vous assister.    Et mon dada actuel c'est la performance web, dans le sens temps d'attente et ressenti de performance du point de vue de l'internaute. Si ça ne vous parle pas alors jetez un oeil aux vidéos des conférences de l'année dernière, je n'en parlerai pas aujourd'hui.   L'autre adresse, juste au dessus, c'est si vous avez des questions ou des propositions suite à la conférence, vous trouverez de quoi me contacter là bas.
  • 4 minutes   Image CC ND : http://www.flickr.com/photos/oudeschool/3504368910/ par Oude School     Qui s'occupe d'un site internet ?   Levez la main, n'hésitez pas. Je compte ceux qui développent, ceux qui conçoivent, ceux qui gèrent, ceux qui maintiennent, ceux qui remplissent, et même ceux qui pilotent de tous les précédents Des mains non levées ? qu'est ce que vous faites ici ? Vous faites quoi alors ? À priori toutes les mains devraient être levées Et un site *web* ? Parce que non, ce n'est pas la même chose. Qui baisse la main ? Pourquoi pensez-vous avoir un site web et pas un site internet ? Quelle est la différence ? Qu'est ce que le web ? en 3 mots         Web : système hypertexte public fonctionnant sur Internet   L'important c'est le lien, l'interconnexion Un site web c'est un site qui est relié et qui relie.  Qu'est ce qu'un site web s'il n'est pas relié ?
  • 2 minutes   Image CC ND http://www.flickr.com/photos/number657/3006902331/       Comment réussir un site web qui n'a aucun lien ? ce sont forcément des échecs, non ? --    « Toute création de lien hypertextes avec ce site est strictement interdite sans l'autorisation écrite et préalable » --     Bloggueurs, qui a fait un lien vers le téléthon ? Personnes ? radins !     Ceux qui l'ont fait sont de vils pirates !
  • 1 minute     Image CC BY http://www.flickr.com/photos/cushinglibrary/3542093711/ du Cushing Memorial Library and Archives, Texas A&M Le téléthon n'est pas seul   Ne le prenez pas mal, ne les regardez pas de travers, ceux qui sont là n'y sont probablement pour rien. Il y a du privé, du public, de l'associatif et même de l'ong Vous vous rendez compte que dans notre démocratie faire un lien vers le conseil constitutionnel serait interdit ? Heureusement pour eux, leur site web n'est pas forcément un échec Les éditeurs de site web, ont fait des liens quand même. Pirates !   La question légale n'est même pas pertinente. Il est probable que ce genre d'interdiction n'ait aucune valeur, mais ce qui m'importe c'est que ces sites n'ont pas compris ce qu'était le web, pourquoi ils publient, comment, et ce que leurs conditions impliquent AFNOR, Alstom, Apple Expo, Autoroutes Paris Rhin Rhône, ATAC, Autrement le web, BHV, Bombardier, Caisse des dépôts et consignations, Centre Français d'exploitation du droit de copie, Chambre de commerce et d'industrie de Reims et d'Epernay (CCIRE), Champion, CNED, Conseil constitutionnel français, CRDP Amiens, Crédit lyonnais, Dimanches au galop, DORMA STA, Esourds, Festival de Cannes, FIFA, France Televisions, France 24, Fédération Française de Football, Foire de Paris, GIAT Industries, Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Égalité, Hapag-Lloyd Express, Hollywood Chewing Gum, INSEE, Intelli'n TV, Député Isabelle Vasseur, JO Athènes 2004, J'aime les artistes.fr, Jamais la première (fédération française de cardiologie), Kellogg's, Konami, LCBO (régie des alcools de l'Ontario), M6, Mc Donald's France, Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer, Nespresso France, Orange Business, Salon Planète Durable, POM POM, Prévention Tabac (Pfizer), RATP, Reed Expos, Rêves, Coupe du monde de rugby 2007, Salon de l'agriculture 2007, Semaine du goût, Simply Market, Sodexo, Sony France, Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles, Starzik, Tabac Info Service, Tassimo France, Téléthon, 3M, 20 minutes, Vichy Consult, Virgin Megastore, Voies navigables de France, Voyages-sncf ... et plein d'autres
  • 2 minutes      CC BY-NC-SA http://www.flickr.com/photos/sazeod/505708919/ Il est temps d'ouvrir le web J'ai vu cette annonce la première fois à Orléans, au parc floral de la source. Celle là vient d'un parc parisien L'idée de d'autoriser et de partager est tellement perturbatrice qu'il faut un panneau pour cela. Est-ce normal ? A Orléans, même avec  les panneau, ma femme et moi étions les seuls à nous avancer sur les pelouses pour admirer les fleurs.   Nombreux sont ceux qui nous regardaient de travers, au point qu'utiliser un droit explicitement accordé était presque une transgression Sur le Web c'est un peu pareil. Les sociétés sont habituées à tout refuser, par principe, à élever des murs. C'est parfois légitime, mais souvent injustifié, et certainement une mauvaise idée quand on parle du web. Cette image est sous licence Creative Commons (BY-NC-SA, par SaZeOd) Pourquoi ne pas partager ? vos descriptions de produit, vos descriptions d'entreprise, vos contenus, la plupart du temps ça serait bénéfice pour vous qu'ils soient repris (le NC est là pour vous protéger des concurrents) Ca demande de changer son mode de pensée, de lutter contre les habitudes, les siennes et celles de son entreprise, mais ce sont les clefs de la réussite. Tout ceci n'entre pas forcément en conflit avec un modèle payant, ou un modèle publicitaire. Il s'agit principalement d'admettre que la publication web a pour but de publier, et que rendre difficile l'utilisation de ce qu'on publie, c'est marcher sur la tête
  • 1 minute   Image CC BY NC ND : http://www.flickr.com/photos/photochiel/317904412/   Faire ses premiers pas Autoriser la lecture d'un site web, cela tombe sous le sens. Mais quelle lecture, quelle fidélité ? Vous voulez être lu ? Le minimum tout le monde le connait. Il s'agit de publier dans des formats ouverts, en favorisant au possible la relecture de l'information. Certes on pourrait parler de flash mais ce n'est pas le but. Et contre toute attente je ne vais pas parler de HTML non plus. Le web n'est pas lu par des humains, ou alors très indirectement. Le web ce sont des machines. Pour participer au web, adressez vous aux machines.
  • 1 minute   Vous publiez un fil d'actualité ? RSS, ATOM Il s'agit de flux d'actualité. On commence à voir l'icone dans les navigateurs, même si elle est encore sous utilisée Pour pleinement bénéficier de ça il faut un lecteur de flux. Les navigateurs ne proposent pas ces lecteurs par défaut, et les gens ne voient pas toujours l'intérêt. Mais ça augmente quand même. Rien que le "live bookmark" est utile. L'important c'est toutefois ce que la machine peut faire avec. Google les utilise, un site relié au votre pourrait les utiliser aussi. Je gère un site de résultats sportifs. Quoi de mieux que de pouvoir proposer des liens vers les derniers articles parlant du même sujet que moi ? pour ça il faut extraire, comparer ... RSS est là pour ça.
  • 1 minute   Vous publiez un événement ? ICS Vous publiez un contact ? vcard   Bref, proposez des exports, et mieux Qui utilise encore outlook ? Ce n'est pas magique quand vous pouvez cliquer sur un mail pour ajouter une réunion ? au lieu qu'on vous annonce la réunion et qu'on vous laisse l'ajouter vous même, ce que vous ne faites pas une fois sur deux, entrainant conflits et oublis ? Pourquoi en serait-il différemment sur le web ? Combien ont des événements datés sur leur site web et aucun export ics ? Combien ont des contacts et aucun export vcard ?
  • 2 minutes     Pour des données plus complexes on a un modèle informatique, ça s'appelle le RDF;  Dans la publicité ils disent que ça peut tout décrire. L'important n'est pas tellement là. L'important c'est qu'on pourra tout relire. ou presque.       Si vous dépassez le niveau de description des exports simples, vous pouvez donc basculer sur des méta formats On peut aussi avoir des microformats ou du RDF mais déjà le strict minimum c'est bien Les meta formats c'est une sorte de mini surcouche au HTML, qui vous permet de marquer dans le code ce qui est une personne, un événement, un article, une référence à une publication, une critique de film ou de livre, etc. Ces informations peuvent ensuite être extraites par des machines. Tout ça est réutilisé par Searchmonkey, google, firefox ... Bref, l'important c'est de partager, faire ses premiers pas en utilisant des formats existants, ouverts. Le web ce ne sont pas que des liens, ce sont aussi des documents lisibles par tous, des formats qui sont une sorte de convention. Le HTML en est un pour la lecture, mais quand il s'agit d'exporter des objets particuliers, rendez-vous, actualités, définitions, vous avez d'autres formats qui sont bien plus exploitables par les autres. L'important ici c'est bien de voir que le web est d'abord utilisé par des machines, et que ce sont des machines qui vont ensuite vous faire une restitution.   Plus vous donnez d'informations à la machine, plus vous la laissez comprendre vos données, et les restituer. C'était ma première étape, le strict minimum, mais ce n'est toujours pas le corps de mon discours.        
  • 2 minutes   Image CC BY NC ND : http://www.flickr.com/photos/wcouch/2249423453/ par william couch Nous sommes toujours dans le "arrêtez d'emmerder l'utilisateur". Ce qui m'agace de manière permanente c'est d'avoir à m'enregistrer partout. Il y a une notion de vie privée, mais pas uniquement. Il y a surtout une notion d'emmerdement maximum. Remplir un formulaire c'est long, pénible, et c'est ce qui va bloquer votre taux de transformation. Ceux qui s'inscrivent vont oublier leur compte, en recréer un autre, être frustré, oublier leur mot de passe, ne pas le tenir à jour, etc. Bref, au final c'est du temps pour vous et pour moi. Du temps inutile. Soyez ouverts sur le web. Pourquoi ne pas utiliser les authentifications que d'autres ont mis en place ?
  • 3 minutes Je parle d'un concept qui s'appelle Open Id. C'est plus ou moins un passeport sur Internet. Au lieu de remplir un login et un mot de passe, je rentre une url (et demain probablement un email si je préfère). Vous contactez mon prestataire, et vérifiez avec lui si je suis bien qui je prétend être. - je m'identifie une fois et une seule pour toute ma session : auprès de mon prestataire - je ne fait confiance qu'à un seul prestataire (et je vous décharge de la gestion de mon mot de passe). Si je n'ai pas besoin de faire confiance, c'est un mur de moins avant d'utiliser votre site - Je m'en rappelle, je peux revenir avec plus de facilités. On garde la vie privée et la simplicité Pas de craintes de perdre des utilisateurs, il est facile de gérer ça en alternatif à la saisie d'un compte habituel. Lors de la première identification vous pouvez importer automatiquement toutes les donnés utiles.   Coté utilisateur ça peut être aussi simple que de mettre "yahoo.com" ou "google.com" dans la case et attendre que le site vérifie mon identification par derrière, ou même cliquer sur l'icone associé. Coté sécurité je peux avoir des systèmes anti pishing que vous auriez du mal à mettre en oeuvre seuls. Côté vie privé vous ne voyez pas quel est mon compte yahoo/google réel si je ne le souhaite pas Mieux : vous pouvez agir en tant que provider open id pour les autres sites Attention juste à ne pas "tricher" et faire fournisseur refuser de consommer (comme yahoo et gmail).
  • 1 minute On commence à s'interconnecter avec OpenId mais le fun vient avec OAuth. OAuth permet aux applications de communiquer entre elles, ou plutot de certifier avec l'autorisation d'un utilisateur pour agir sur ses données dans une appli tierce ... sans demander le mot de passe. Combien on donné leur mot de passe twitter a un service tiers ? Combien sur ceux là ont vu le service tiers envoyer des messages de "pubs" ou non sollicités ? Twitter, gmail, ...
  • 30 secondes   Image CC NC SA : http://www.flickr.com/photos/bruno_1802/3434231232/ Mais pour ne pas être que consommateur, il faut être acteur, et partager. Il faut qu'on sache comment interagir avec vos données, comment lire, écrire, chercher. J'ai abbordé RSS, ICS, ATOM, RDF, c'est la base.
  • 30 secondes Les gros mettent en place des termes des API, c'est à dire finalement des protocoles propriétaires. C'est le degré 0 mais c'est déjà une ouverture.
  • 30 secondes Côté HTTP on parle de REST, derrière on met souvent du XML, du JSON, ou des formats déjà existants (de préférence).
  • 30 secondes A défaut au moins proposer des exports  Et bien sur relier tout ça à OAuth par exemp
  • 1 minute   Image CC NC SA : http://www.flickr.com/photos/14603378@N00/140847298/   Partager, collaborer, échanger Les données sont libres, vous fournissez un service, une valeur ajoutée Si vous n'avez pas de valeur ajoutée, alors changez d'activité Vous pouvez réutiliser les services et les données des autres, les intégrer. Les autres font de même. Un site d'article technique, pouvoir facilement (c'est à dire de manière automatisée) récupérer des liens vers une boutique informatique, c'est utile, pertinent, mais pour ça il voudra reprendre aussi des photos, des descriptifs. Amazon partage son catalogue, pas vous ?
  • 2 minutes Vous pouvez faire du RDF, et vous reposer sur des entrepots de RDF, faire du SPARQL Vous avez un langage pour décrire vos données, les relations entre elles, et vous offrez un moteur pour rechercher dans ces données. Vous entendez parfois parler de web sémantique, vous y êtes, c'est ça.
  • 2 minutes   A défaut de ces superbes outils, d'autres ont placé l'échange autrement. Yahoo a beaucoup innové dernièrement sur le côté "ouvert". Google a aussi fait un pas. Vous avez OpenSocial, qui est une API sur des réseau sociaux YQL c'est une sorte de base de données interrogeable via de simples requêtes HTTP et une syntaxe proche du SQL des bases de données. Yahoo commence en mettant à disposition ses propres données. Je peux lister les photos d'un ami, récupérer les commentaires associés à ces photos, leur date et lieu de prise de vue, récupérer les autres photos de la même période et date, savoir qui de vos amis est toujours sur place, récupérer leurs propres photos bien qu'elles ne soient pas géolocalisées, voir leurs commentaires twitter du moment ... Maintenant ça dépasse yahoo puisqu'on peut intégrer ses propres données, et profiter des données mises à disposition par les autres. BOSS c'est "simplement" un moteur de recherche. "Simplement" c'est peu dire vu que c'est une API sur le moteur de recherche interne de yahoo, avec accès aux méta données, aux informations de l'index, aux microformats dont on a parlé plus haut. Bref, c'est une perle pour explorer le web. Vous mettez tout ça dans un sac, vous mélangez, et vous pouvez créer un web qui est une liaison entre toutes les données accessibles. On vous donne un centre d'intérêt vous pouvez chercher les sites web pertinents, tenter d'en extraire l'information utile, la croiser avec vos propres bases, chercher dans le réseau social de votre collaborateur qui pourrait l'aider, récupérer des photos, des messages, des vidéos, .... bref, des liens entre les sites, les pages, les données, les gens.
  • 1 minute   Image CC (encore) http://www.flickr.com/photos/dvailhe/3700361343/ par Denis Vailhe il existe d'autres avancées, il s'agit principalement d'ouvrir ses données, de s'autoriser à utiliser des technologies ou des plateformes tierces, et toujours des formats et protocoles ouverts. Des messages à transmettre ? XMPP
  • 3 minutes   Image CC : http://www.flickr.com/photos/erica_marshall/2885783824/   Mais surtout, restez ouverts. Résistez à la tentation de réinventer votre propre communauté et vos propres langages/formats avec des API spécifiques Résistez à la tentation de fournir sans consommer (ou consommer sans fournir), exemple de yahoo et google sur openid Et laissez ouvert du point de vue de l'utilisateur : laissez le contrôler ses données mais aussi ses identifiants/adresses   Beaucoup l'ont oublier, mais collaborer va toujours plus vite.
  • 3 minutes Image CC : http://www.flickr.com/photos/furiousgeorge81/177926979/     Monter un site qui parle de Paris, avec des photos, des descriptifs des monuments historiques, des cartes pour placer les photos et faire des itinéraires, référencer les restaurants vers chaque étape, recueillir les commentaires des utilisateurs, avertir en temps réel des autres utilisateurs présents et leur proposer des chat, vendre des livres sur le sujet, faire des recherches évoluées ... tout ça est possible C'est du sparql, du boss, du yql, des api amazon, un peu de xmpp, un peu de wikipedia et de google maps, de l'openid En soit rien n'est complexe. Ce qui va être complexe c'est votre interface, votre métier, votre valeur ajoutée. Les données sont là, le web est ouvert à vous. N'oubliez pas, partager le feu ne le fait pas s'éteindre, mais le renforce.
  • Image CC : http://www.flickr.com/photos/pablokdc/2053079693/
  • Image CC : http://www.flickr.com/photos/quelqu_une/3638322346/
  • Image CC : http://www.flickr.com/photos/raguy/3674500467/ Contrôle des identifiants Export complet Confiance Contrôle des données

Un web ouvert, Paris Web 2009 Un web ouvert, Paris Web 2009 Presentation Transcript

  • http://eric.daspet.name/ http://performance.survol.fr/ Éric Daspet un web ouvert 9 oct. 2009
  •  
  • « Toute création de lien hypertextes avec ce site est strictement interdite sans l'autorisation écrite et préalable »
  • AFNOR, Alstom, Apple Expo, Autoroutes Paris Rhin Rhône, ATAC, Autrement le web, BHV, Bombardier, Caisse des dépôts et consignations, Centre Français d'exploitation du droit de copie, Chambre de commerce et d'industrie de Reims et d'Epernay (CCIRE), Champion, CNED, Conseil constitutionnel français, CRDP Amiens, Crédit lyonnais, Dimanches au galop, DORMA STA, Esourds, Festival de Cannes, FIFA, France Televisions, France 24, Fédération Française de Football, Foire de Paris, GIAT Industries, Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Égalité, Hapag-Lloyd Express, Hollywood Chewing Gum, INSEE, Intelli'n TV, Député Isabelle Vasseur, JO Athènes 2004, J'aime les artistes.fr, Jamais la première (fédération française de cardiologie), Kellogg's, Konami, LCBO (régie des alcools de l'Ontario), M6, Mc Donald's France, Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer, Nespresso France, Orange Business, Salon Planète Durable, POM POM, Prévention Tabac (Pfizer), RATP, Reed Expos, Rêves, Coupe du monde de rugby 2007, Salon de l'agriculture 2007, Semaine du goût, Simply Market, Sodexo, Sony France, Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles, Starzik, Tabac Info Service, Tassimo France, Téléthon, 3M, 20 minutes, Vichy Consult, Virgin Megastore, Voies navigables de France, Voyages-sncf ... et plein d'autres
  •  
  •  
  •  
  •  
  • RSS ATOM
  • <?xml version=&quot;1.0&quot; encoding=&quot;utf-8&quot;?> <feed xmlns=&quot;http://www.w3.org/2005/Atom&quot;> <title>Example Feed</title> <link href=&quot;http://example.org/&quot;/> <updated>2003-12-13T18:30:02Z</updated> <author> <name>John Doe</name> </author> <id>urn:uuid:60a76c80-d399-11d9-b93C-0003939e0af6</id> <entry> <title>Atom-Powered Robots Run Amok</title> <link href=&quot;http://example.org/2003/12/13/atom03&quot;/> <id>urn:uuid:1225c695-cfb8-4ebb-aaaa-80da344efa6a</id> <updated>2003-12-13T18:30:02Z</updated> <summary>Some text.</summary> </entry> </feed>
  • RSS ATOM ICS
  • RSS ATOM ICS RDF(a) µformats
  •  
  • OpenId
  • <?php $status = &quot;&quot;; if (isset($_POST['openid_action']) &&     $_POST['openid_action'] == &quot;login&quot; &&     !empty($_POST['openid_identifier'])) {     $consumer = new Zend_OpenId_Consumer();     if (!$consumer->login($_POST['openid_identifier'])) {         $status = &quot;OpenID login failed.&quot;;     } } else if (isset($_GET['openid_mode'])) {     if ($_GET['openid_mode'] == &quot;id_res&quot;) {         $consumer = new Zend_OpenId_Consumer();         if ($consumer->verify($_GET, $id)) {             $status = &quot;VALID &quot; . htmlspecialchars($id);         } else {             $status = &quot;INVALID &quot; . htmlspecialchars($id);         }     } else if ($_GET['openid_mode'] == &quot;cancel&quot;) {         $status = &quot;CANCELLED&quot;;     } } ?>
  • OpenId   OAuth
  • $req_url = 'https://fireeagle.yahooapis.com/oauth/request_token'; $authurl = 'https://fireeagle.yahoo.net/oauth/authorize'; $acc_url = 'https://fireeagle.yahooapis.com/oauth/access_token'; $api_url = 'https://fireeagle.yahooapis.com/api/0.1'; $conskey = 'your_consumer_key'; $conssec = 'your_consumer_secret'; session_start(); // In state=1 the next request should include an oauth_token, if it doesn't go back to 0 if(!isset($_GET['oauth_token']) && $_SESSION['state']==1) $_SESSION['state'] = 0; try { $oauth = new OAuth($conskey,$conssec,OAUTH_SIG_METHOD_HMACSHA1,OAUTH_AUTH_TYPE_URI); $oauth->enableDebug(); if(!isset($_GET['oauth_token']) && !$_SESSION['state']) { $request_token_info = $oauth->getRequestToken($req_url); $_SESSION['secret'] = $request_token_info['oauth_token_secret']; $_SESSION['state'] = 1; header('Location: '.$authurl.'?oauth_token='.$request_token_info['oauth_token']); exit; } else if($_SESSION['state']==1) { $oauth->setToken($_GET['oauth_token'],$_SESSION['secret']); $access_token_info = $oauth->getAccessToken($acc_url); $_SESSION['state'] = 2; $_SESSION['token'] = $access_token_info['oauth_token']; $_SESSION['secret'] = $access_token_info['oauth_token_secret']; } $oauth->setToken($_SESSION['token'],$_SESSION['secret']); $oauth->fetch(&quot;$api_url/user.json&quot;); $json = json_decode($oauth->getLastResponse()); print_r($json); } catch(OAuthException $E) { print_r($E); }
  •  
  • API
  • API REST XML
  • API REST XML Exports
  •  
  • RDF + SPARQL                                                          
  • PREFIX mo: <http://purl.org/ontology/mo/> SELECT ?album WHERE { ?album a mo:Record; mo:releaseType mo:album; dc:creator <http://zitgist.com/music/artist/65f4f0c5-ef9e-490c-aee3-909e7ae6b2ab>. } ORDER BY ?album
  • RDF + SPARQL                     OpenSocial                              YQL , BOSS                                       
  • $two_legged_app = new YahooApplication(API_KEY,SHARED_SECRET); $flickr_query = &quot;select * from flickr.photos.search where text=&quot;panda&quot; limit 3&quot;; $news_feed = &quot;select * from rss where url='http://rss…../topstories' and title LIKE &quot;%China%&quot;&quot;; $flickrResponse = $two_legged_app->query($flickr_query); var_dump($flickrResponse); $newsResponse = $two_legged_app->query($news_feed); var_dump($newsResponse);
  •  
  • <?php include(&quot;xmpp.php&quot;); $conn = new XMPP('talk.google.com', 5222, 'username', 'password', 'xmpphp', 'gmail.com’); $conn->connect(); $conn->processUntil('session_start'); $conn->message('someguy@someserver.net', 'This is a test message!'); $conn->disconnect(); ?>
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • http://eric.daspet.name/ http://performance.survol.fr/ Éric Daspet un web ouvert 9 oct. 2009
  •  
  •  
  • Licences et crédits Images sous licence Creative Commons BY-NC 2.0 : - Schiermonnikoog 2, par Oude School, http://www.flickr.com/photos/oudeschool/3504368910/ - (not mine, but had to share), par number657, http://www.flickr.com/photos/number657/3006902331/ Images sous licence Creative Commons BY 2.0 : - image-7136, par le Cushing Memorial Library and Archives, Texas A&M, http://www.flickr.com/photos/cushinglibrary/3542093711/ Images sous licence Creative Commons BY-NC-SA 2.0 : - Pelouse Autorisée, par SaEzOd, http://www.flickr.com/photos/sazeod/505708919/ - Old style way, par Bruno 1802, http://www.flickr.com/photos/bruno_1802/3434231232/ - Patchwork Extravaganza, par hassi, http://www.flickr.com/photos/14603378@N00/140847298/ - Relique d'un autre temps, par Denis Vailhe, http://www.flickr.com/photos/dvailhe/3700361343/ - We are all connected., par Erica Marshall, http://www.flickr.com/photos/erica_marshall/2885783824/ - Creative Commons Swag Contest 2007 by Pablokdc, par Pablokdc, http://www.flickr.com/photos/pablokdc/2053079693/ - Mes bagages de départ @ Ma chambre, Bondi-Junction, Sydney, Australia, par raguy, http://www.flickr.com/photos/raguy/3674500467/ Images sous licence Creative Commons BY-NC-ND 2.0 : - His first steps!, par Photochiel, http://www.flickr.com/photos/photochiel/317904412/ - 037: Authentication, par william couch, http://www.flickr.com/photos/wcouch/2249423453/ - Sharing, par furiousgeorge81, http://www.flickr.com/photos/furiousgeorge81/177926979/ - Propriété privée, par Quelqu'une, http://www.flickr.com/photos/quelqu_une/3638322346/ Cette présentation est donc légitimement sous licence Creative Commons BY-NC-ND 2.0 Les licences Creative Commons sont consultables à l’adresse : http://creativecommons.org/licenses/ Merci à : SQLI, l’équipe Paris-web, David Larlet