Synthèse BC_ECO2_2010
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Synthèse BC_ECO2_2010

on

  • 319 views

 

Statistics

Views

Total Views
319
Views on SlideShare
224
Embed Views
95

Actions

Likes
0
Downloads
4
Comments
0

2 Embeds 95

http://www.eco2initiative.com 94
http://www.slideshare.net 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Synthèse BC_ECO2_2010 Presentation Transcript

  • 1. Le Bilan Carbone 2010 d’ECO2 Initiative SynthèseI.1 Contexte et objectifs ECO2 Initiative [ECO2] a souhaité depuis sa création en Septembre 2006  Installation d’un thermomètre intérieur et fixation d’une température minimum afin de limiter le déclenchement du chauffage Energie interne mener une démarche de minimisation de l’impact carbone de son activité en exploitant les marges de manœuvre qu’elle avait dans ce domaine.  Installation de multiprises pour les appareils ne nécessitant pas de rester Etant soi-même prestataire pour le Bilan Carbone® [BC], il était naturel pour allumés la nuit (imprimante, combinés téléphoniques) ECO2 de réaliser son propre Bilan Carbone® afin de réduire au minimum les  Arrêt des ordinateurs et des néons si absence supérieure à 30 minutes  Achats commerçants du quartier dès que possible, regroupement et Fret émissions de gaz à effet de serre [GES] structurelles liées à son activité de conseil et de services aux entreprises, associations, administrations et limitation du nombre de commandes collectivités.  Systématisation des déplacements professionnels en train entre Paris et Déplacements de Toulouse personnes Un premier BC a été réalisé sur la période 2006/2007 avec des objectifs  Utilisation privilégiée du train ou des transports en commun pour les multiples. L’intérêt premier était de réaliser un diagnostic sur une base déplacements professionnels et domicile-travail concrète pour mettre en place des actions visant la réduction des émissions  Mise en place d’un suivi des modes de déplacement des visiteurs externes  Remboursement intégral de la carte Orange pour les salariés utilisant les de GES. Les objectifs de ce diagnostic étaient les suivants: transports en commun -Identifier les leviers d’action de réduction des émissions  Utilisation maximale des modes d’impression économique (papier et services Matériaux -Définir un plan d’action de réduction entrants brouillon, recto/verso, 2 pages par feuilles, etc.) -Développer l’une des composantes de la démarche de développement  Achat exclusif de fournitures de bureau écologiques (fournisseur ECOBURO) durable naissante d’ECO2  Cafés et thé exclusivement issus du commerce équitable -Adopter une attitude exemplaire vis-à-vis du sujet en tant qu’acteur dans ce  50% des repas préparés à domicile plutôt que pris à l’extérieur domaine  Déchets Mise en place et développement de la collecte sélective au sein de la directs -Communiquer et sensibiliser les clients à la démarche BC Pépinière d’entreprises dont nous faisons partie  Mise en place du tri sélectif en interne, suivi des volumes de déchets Suite au premier BC d’ECO2 Initiative, voici les actions mises en place pour la réduction des émissions de GES liées à l’activité: Utilisation produits vendus  Envoi des dossiers et études rendus aux entreprises clientes exclusivement des par voie numérique
  • 2. Pour les années 2008, 2009 et 2010 ECO2 a donc poursuivi sa démarche La deuxième différence entre les BC concerne le nombre d’équivalents temps d’amélioration continue en mettant à jour les données relatives au BC, en plein (nombre de personnes affectées à temps plein à la réalisation d’une progressant sur la mesure et le suivi des données pertinentes et en tâche). Ce dernier est passé de 2,2 etp en 2007 à 3,62 etp en 2008, à 5,58 etp poursuivant ses efforts de minimisation des émissions de GES. en 2009 et à 5,62 etp en 2010. Enfin, la dernière différence majeure entre le BC 2006/2007 et les BC 2008, 2009 et 2010 concerne le périmètre d’étude. Celui du BC 2006/2007 incluait aussi bien les domiciles des cogérants (dans lesquels l’activité d’ECO2 a débuté) que la Pépinière de la rue Soleillet. A contrario, le BC 2008 avait comme périmètre d’étude unique un seul site, celui de la Pépinière ‘Soleillet’, située au 14, rue Soleillet dans le XXème arrondissement à Paris. En effet, ECO2 a occupé différents locaux au sein de la Pépinière pendant la période 2008. Une moyenne annuelle de la surface occupée (en m²) avait donc été calculée. Pour le BC 2009 et 2010, le périmètre d’étude est celui du bureau occupé au sein de la Pépinière (48 m²) pour toute la période d’étude considérée puisqu’ECO2 est installé dans ces locaux depuis le 26 septembre 2008.I.2 Périmètre de l’étude Il nous faut signaler trois différences majeures entre le premier BC 2006/2007 et les BC 2008, 2009 et 2010. La première concerne la période d’étude considérée. En effet, la période de référence pour 2006/2007 prenait en compte les émissions de gaz à effet de serre depuis la création de l’entreprise, c’est-à-dire de septembre 2006 jusqu’au 31 décembre 2007 (soit 16 mois) ; tandis que la période de référence er pour 2008 et 2009 s’est limitée à l’année calendaire, c’est-à-dire du 1 janvier au 31 décembre 2008. Le BC 2010 se base lui aussi sur une année calendaire, er c’est-à-dire du 1 janvier au 31 décembre 2010.
  • 3. I.3 Emissions prises en compte dans le bilan I.4 Le Bilan Carbone® global d’ECO2 Initiative Le schéma ci-contre présente les principaux postes d’émissions qui ont été Le profil du BC global d’ECO2 Initiative est présenté sur le graphe ci-dessous : pris en compte dans l’étude selon la méthodologie BC pour le périmètre considéré. Emissions par poste (en téqCO2) - Résultats 2010 8 6,96 7 6 5 4,40 4,13 4 3 2 1 0,28 0,01 0,06 0,07 0,05 0,02 Schéma des postes d’émissions de GES pris en compte pour le périmètre 0 considéré Le total ci-dessous représente le volume global des émissions de GES liées directement et indirectement à l’activité d’ECO2 Initiative. BC global = 16 téqCO2
  • 4. Emissions en Incertitudes Part dans le bilan Nb de Emissions Postes Emissions téqCO2 en % en % Durée de personnes totales par totales en Déplacements 6,96 33% 44% la période(équivalent etp, en téqCO2 Immobilisations 4,40 50% 28% temps plein) téqCO2 Intrants 4,13 55% 26% BC corrigé 2006/2007 8,9 16 mois 2,2 4 BC 2008 13,1 12 mois 3,62 3,6 Energie 0,28 16% 2% BC 2009 17 ,9 12 mois 5,58 3,2 Fret 0,07 37% 0,4% BC 2010 16,0 12 mois 5,62 2,84 Futurs emballages 0,06 40% 0,4% BC 2006/2007, 2008, 2009 et 2010 comparés : tableau synthétique Déchets directs 0,05 58% 0,3% Utilisation 0,02 60% 0,1% Hors énergie 0,01 37% 0,04% Le graphique présenté en page suivante expose les résultats des BC TOTAL 16,0 43% 100% 2006/2007, 2008, 2009 et 2010 comparés sous la forme des émissions de GES Résultats du BC 2010 par poste par etp par poste. Le point essentiel à noter est que – comme le montrent le graphique et le Ces résultats permettent de tirer les conclusions suivantes : tableau ci-dessus – les incertitudes ne génèrent pas d’équivoque sur l’identité des postes majeurs d’émissions d’une part et des postes secondaires d’autre Les principaux postes émetteurs de GES sont identiques en 2007, 2008, 2009 part. et 2010 (intrants, déplacements de personnes et immobilisations). Le classement hiérarchique des principaux postes émetteurs de GES resteI.5 Comparaison des résultats du Bilan carbone 2009 et inchangé. En effet, le poste concernant les déplacements de personnes est le principal poste émetteur de GES devant les intrants et les immobilisations, 2010 ème comme en 2009 où ce poste était le 3 poste d’émissions de GES. Etant donné que le nombre de personnes travaillant chez ECO2 et les périodes considérées sur les Bilans Carbone 2007, 2008, 2009 et 2010 sont Les émissions respectives par etp des trois principaux postes ‘Déplacements différents, nous ramenons les résultats à un ratio qui permette la de personnes’, ‘Intrants’ et ‘Immobilisations’ ont varié de façon marquée comparaison année par année. Nous utiliserons donc l’équivalent temps entre 2009 et 2010. plein [etp] (nombre moyen de personnes travaillant dans l’entreprise ramené sur une année). Le tableau suivant résume ces données. Le poste ‘Déplacements de personnes’ a vu ses émissions de GES/etp diminuer entre 2009 et 2010 (-20% d’émissions de GES/etp). Tous les sous-
  • 5. postes liés aux déplacements ont connu une diminution des émissions deGES. Ces diminutions peuvent se justifier de la manière suivante : les Les émissions de GES/etp liées au poste ‘Intrants’ ont fortement diminuédéplacements domicile/travail avec des modes de transports peu émetteurs entre 2009 et 2010 (-23%). Cette diminution est là aussi une conséquence des(RER, métro) ont été plus importants que ceux réalisés en voiture ou en moto. actions de réduction de GES menées depuis 2007 et de l’augmentation de l’effectif de l’agence. En effet, suite au BC 2007, il avait été recommandé de Emissions par etp par poste (en téqCO2) diminuer les achats de fournitures et les consommations. Ces actions de2,5 réduction des émissions de GES ont porté leurs fruits puisqu’entre 2008, 2009 et 2010 ECO2 a réussi à diminuer le volume des émissions de GES par etp2,0 pour ces sous-postes (-52% pour les achats divers et de petites fournitures). Concernant les repas, les efforts entrepris sur la limitation de repas pris à l’extérieur ont payé. Un décompte minutieux des repas pris en extérieur ainsi1,5 que leur composition (dominante bœuf, poulet ou végétarien) a été tenu (permettant ainsi de réduire l’incertitude sur les données) et les valeurs du1,0 Bilan Carbone 2009 ont été réaffectées sur les données relatives à la restauration, permettant de mettre en avant une diminution de près de 50%0,5 des émissions de GES sur ce sous-poste entre 2009 et 2010.0,0 Les émissions du poste ‘Immobilisations’/etp ont diminué entre 2009 et 2010 (-10%), notamment par le fait que les outils et machines, l’informatique Energie Intrants Fret Immobilisations Utilisation Déplacements de personnes Déchets directs Hors énergie Futurs emballages n’aient pas été renouvelés. Les émissions relatives au bâtiment ont diminué parce que la surface occupée (en m²) par chaque etp est moindre en 2010 qu’en 2009, 2008 et 2007. Tous ces facteurs ont donc joué sur la diminution de la valeur totale des émissions de GES par etp liées à ce poste. Valeurs 2007 corrigées Le poste ‘Energie interne’ a vu ses émissions de GES fortement diminuer entre Valeurs actualisées 2008 2007 et 2010 (-325%). Cela s’explique par le fait que l’énergie utilisée ne Valeurs 2009 corrigées provient plus de la même source. En effet, nous sommes passés de l’achat de Valeurs 2010 vapeur CPCU en 2007 (au domicile d’un des cogérants) à une consommationPar ailleurs, les distances kilométriques effectuées pour les déplacements électrique ‘basique’ avec EDF comme fournisseur d’électricité en 2008 (et enprofessionnels en avion, en train et en voiture ont fortement diminué, 2009 et 2010). Ce dernier mode de consommation est beaucoup moinsentraînant une baisse des émissions de GES sur l’ensemble du poste. Cela est émetteur de GES (presque 4 fois moins) que l’achat de vapeur CPCU etune des conséquences des actions de réduction des émissions de GES explique en grande partie la diminution des émissions de GES pour ce poste.préconisées suite au BC 2007 qui consistaient notamment à limiter aumaximum les déplacements en voiture au profit de modes de transport moinsémetteurs (train, bus et transports en commun).
  • 6. I.6 Conclusion : voies de progrès pour ECO2 Initiative Malgré l’augmentation de 1% de ses effectifs etp entre La comparaison des émissions par etp et par poste (en téqCO2) entre 2007, 2009 et 2010 ECO2 Initiative a vu ses émissions de GES 2008, 2009 et 2010 a mis en avant que les efforts personnels déjà entrepris par personne (etp) diminuer sur la plupart des postes et doivent se poursuivre et être renforcés. Soulignons qu’en 2010 ECO2 a de façon globale: réussi à réduire le niveau global d’émissions de GES d’ECO2 par rapport à 2009. Comme nous l’avons signalé précédemment les volumes globaux  ‘Intrants’ : -23%, d’émissions de GES en 2007 et 2008 ne sont pas directement comparables  ‘Immobilisations’ : -10%, puisqu’ils ne possèdent pas les mêmes variables (a contrario, les volumes  ‘Hors énergie’ : -1%, globaux d’émissions de GES entre 2008, 2009 et 2010 le sont ; ils montrent  ‘Utilisation’ : -16%, une diminution marquée des niveaux d’émissions de GES de l’activité d’ECO2 entre 2009 et 2010, notamment par la réduction des postes ‘Intrants’, TOTAL (par etp) = -17% ‘Déplacements de personnes’ et ‘Immobilisations’ : -4 téqCO2). La diminution du volume total des émissions de GES liées à l’activité d’ECO2 est une conséquence des efforts fournis par l’ensemble des effectifs.Les postes ‘Fin de vie des emballages’ et ‘Déchets directs’ ont des valeurs Rapportés aux émissions par etp, les résultats obtenus sont assezd’émissions de GES/etp qui ont augmenté entre 2009 et 2010 encourageants puisque nous pouvons observer une diminution marquée des(respectivement +34% et +14%). En effet, les volumes de déchets liés au repas émissions de GES/etp progressive entre 2007, 2008, 2009 et 2010 passant deet aux autres consommations ont augmenté (par etp). Cela montre que les 4 téqCO2/etp en 2007 à 2,85 téqCO2/etp en 2010.efforts fournis sur le poste des intrants, notamment sur le fait d’acheter des Les émissions liées aux déplacements ont été multipliées par 7 entre 2007 etproduits moins générateurs de déchets (emballages compris), ce qui faisait 2010. Cela peut s’expliquer par le fait que l’activité a augmenté, ce qui separtie des recommandations de l’année dernière pour la diminution des traduit par des distances totales parcourues par l’ensemble des membres deémissions de GES sont à poursuivre. l’équipe plus importantes. Pour tenter de diminuer la part des émissions liées à ce sous-poste, nous pouvons renforcer la pratique des téléconférences et autres modes de communication évitant les déplacements. Cependant, il est dans certains cas impossible pour les membres d’ECO2 de ne pas se déplacer, comme par exemple lors d’une visite d’évaluation de périmètre lors d’une mission incluant une étude Bilan Carbone®. Nous devons également ne pas négliger les modes de déplacements domicile- travail en privilégiant les transports en commun et autres modes de transports doux et/ou peu émetteurs de GES.
  • 7. Pour le poste ‘Intrants’, nous devons poursuivre nos efforts sur :-la limitation de la quantité de produits entrants liés aux achats de services etde fournitures,-la limitation de la quantité de papier/carton consommée,-la limitation des repas pris à l’extérieur (au restaurant notamment).Pour les postes ‘Futurs emballages’ et ‘Déchets directs’ ECO2 doit favoriser lesproduits avec peu d’emballages et limiter dans la mesure du possible levolume de déchets généré par l’agence pour maintenir voire diminuer lesvaleurs d’émissions actuelles liées à ces postes.Inscrite dans une démarche d’amélioration continue, etcompte tenu de son activité de prestataire en BilanCarbone® et de conseil en réduction des émissions de GESauprès de ses clients, ECO2 se doit de poursuivre sesefforts de réduction des émissions de GES structurelles etde limiter ainsi son empreinte écologique dans les années àvenir.Pour se faire, ECO2 Initiative doit donc poursuivre le développement desactions mises en place en 2006/2007, 2008 et 2009 comme celles citées ci-dessus pour les postes ‘Intrants’, ‘Futurs emballages’ et ‘Déplacements depersonnes’, avec notamment la mise en place et le suivi du plan d’action 2011en page suivante.
  • 8. Plan daction 2011  Mise en place dun lombri-compost afin de réduire le volume de  Prolongation des actions déjà en place : déchets fermentescibles jetés Déchets directs - Suivi des consommations des nouveaux appareils électriques avec  Prolongation des actions déjà en place: utilisation du wattmètre Mise en place de boîtes de collecte pour les déchets spéciaux (piles) etEnergie interne - Réflexion sur les caractéristiques écologiques des appareils avant les D3E achat (label énergy star, mode veille, etc.) - Développement de la collecte sélective au sein de la Pépinière - Température minimum et vérification sur thermomètre - Mise en place du tri sélectif interne et suivi des volumes de déchets - Multiprises pour éteindre les appareils ne nécessitant pas de rester générés allumés la nuit  Prolongation des actions déjà en place: produits vendus Utilisation des - Arrêt des ordinateurs et des néons si absence supérieure à 30 min  - Envoi des dossiers et études rendus aux entreprises clientes  Prolongation des actions déjà en place: exclusivement par voie numérique (sauf demande explicite ou réponse à AO)Fret - Achat commerçants de quartiers dès que possible, regroupement et limitation du nombre de commandes Déplacements de personnes Prolongation des actions déjà en place: Utilisation privilégiée des transports en commun pour les déplacements professionnels et domicile-travail - Systématisation des déplacements professionnels en train entre Paris et Toulouse - Mise en place dun suivi des modes de déplacements des visiteurs externes - Remboursement intégral de la carte orange pour les salariés utilisant les transports en commun  Prolongation des actions déjà en place: Mise en place dun suivi du nombre de repas pris en extérieur (% en hausse)Intrants - Utilisation maximale des modes dimpression économique et limitation des impressions - Achat exclusif de fournitures de bureau écologiques (fournisseur ECOBURO) - Café et thé exclusivement issus du commerce équitable