GAA-BAP (Fr)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

GAA-BAP (Fr)

on

  • 272 views

C\'est quoi la GAA ? et le BAP ?

C\'est quoi la GAA ? et le BAP ?

Statistics

Views

Total Views
272
Views on SlideShare
270
Embed Views
2

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

2 Embeds 2

https://twimg0-a.akamaihd.net 1
http://www.linkedin.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

GAA-BAP (Fr) GAA-BAP (Fr) Presentation Transcript

  • Programme BAP Référentiels et certificationPour le développement durable de l’aquaculture responsable
  • La GAA – c’est quoi ? • La GAA est une ONG dédiée à promouvoir le développement durable de l’aquaculture responsable • La GAA a été crée en 1997 par 59 acteurs du secteur d’élevage aquacole (principalement crevette/gambas) actifs sur les continents Américains, en Europe, Asie et Afrique (Madagascar) • Aujourd’hui la GAA compte plus de 1100 membres du secteur aquacole dans 70 pays : crevettes, saumon, barbue de rivière, tilapia, etc. • Modèle de financement durable : – Frais d’adhésion – Conférence annuelle GOAL – Sponsoring • Magazine spécialisé bimensuel ‘the Advocate’ • Coordination du programme BAP – Normes d’aquaculture responsable et durable – Certification9-Dec-11 E Avalon 2
  • BAP – champ d’application • Normes complètes et robustes pour toute la chaîne alimentaire Aliment Ecloserie Ferme Conditionnement  Saumon  Crevette  Tilapia  Pangasius  Barbue de rivière Justice sociale     Environnement     Protection des    animaux Sécurité alimentaire     Traçabilité    9-Dec-11 E Avalon 3
  • BAP – points clé Communauté Droits de propriété et conformité réglementaire Relations communautaires Sécurité des travailleurs et les relations avec les employés Environnement Qualité de l’eau et sédiments Conservation de la farine et de l’huile de poisson Contrôle de fuites et de lutilisation des OGM Interactions prédateur / faune Entreposage et élimination des fournitures d’élevage Protection des Santé et bien-être animaux Biosécurité et gestion d’épizooties Sécurité Contrôle des résidus et des contaminants alimentaire La pêche et le transport Traçabilité Archivage, chaîne de responsabilité9-Dec-11 E Avalon 4
  • Elaboration de référentiels BAP• SOC (Standards Oversight Committee) – 4 ONG, 4 industriels, 4 académiques – Responsable pour l’approbation officielle des référentiels – Minimum 2 ONG doivent voter ‘pour’ afin que le référentiel soit approuvé• TC (Technical Committee) – Membres approuvés par le SOC – Responsable pour l’élaboration des référentiels et leur soumission au SOC pour approbation après examen attentif et réponse officielle a tous les commentaires issus des consultations publiques• Evolution / amélioration continue – Passage en revue annuelle, révisions tous les trois ans maximum• Engagement de conformité avec les ‘Directives techniques relatives à la certification en aquaculture’ de la FAO et avec la GFSI (Global Food Safety Initiative) – Référentiel BAP usine conforme GFSI depuis juin 2010, au même titre que BRC, IFS… – BAP a l’objectif d’être conforme avec les directives de la FAO ; benchmarking indépendant prévu avant la fin 20129-Dec-11 E Avalon 5
  • Certification BAP Public GAA Période de commentaires Comité de Comité surveillance technique (TC) Normes BAP (SOC) Elaboration Surveillance et validation Elaboration de référentiels Processus de certification Forum Organismes de Organisme Entité à international certification d’accréditation certifier d’accréditation (ISO 65) Audit et Agrément Accréditation certification Sélectionnés par la GAA9-Dec-11 E Avalon 6
  • La gamme de référentiels BAP Crevette Saumon Tilapia Panga Barbue de rivière Aliments Ecloserie Ferme Conditionnement9-Dec-11 E Avalon 7
  • BAP sur le terrain • 740.000 T de produits aquacoles sont actuellement certifiés BAP dans 16 pays • Impact mesurable : plus de 30% des entités auditées ont du apporter des changements pour obtenir la certification BAP ! Evolution BAP 1,000 900 800 700 salmon T (x1000) 600 Pangasius 500 catfish 400 tilapia 300 shrimp 200 100 09-Dec-11 E Avalon 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 8
  • BAP sur le marché • Largement soutenu par la GMS et la restauration (foodservice) en Amérique du Nord • 4/6 plus grandes enseignes GMS 60% des importateurs au Royaume Uni • Objectif d’accélérer le développement BAP – renforcement de l’équipe de Peter Redmond, VP Développement : Molly Metcalf rejoint la GAA en août 2011 pour l’Amérique du Nord Emil Avalon rejoint la GAA en sept 2011 pour promouvoir BAP en Europe Roy Palmer rejoint la GAA en nov 2011 pour la représenter en Australasie9-Dec-11 E Avalon 9
  • La différence BAP • Schéma B2C avec un label à utilisation optionnelle gratuite • Référentiels robustes et évolutifs – Equivalence GFSI reconnue, FAO à venir – Elaborés en transparence avec des différentes parties intéressées • Champ d’application complet pour différentes espèces d’élevage – En transversale : justice sociale, environnement, protection des animaux, sécurité alimentaire, traçabilité – En profondeur : chaque étape de la chaîne alimentaire – Besoins spécifiques de l’élevage à petite échelle (en développement) • Gouvernance indépendante et transparente • Liste des entités certifiées disponible et mise à jour en continu : – Usines de conditionnement , fermes d’élevage, écloseries, usines d’aliments • Expérience significative – déjà 8 ans sur le terrain • Programmes de formation9-Dec-11 E Avalon 10
  • Le choix responsable de produits de la mer9-Dec-11 E Avalon 11