Your SlideShare is downloading. ×
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Contribution du secteur privé des TIC à l'aménagement numérique des territoires : Cas du projet des centres multimédia communautaires d'ISOCEL SA.

635

Published on

Rencontres eAtlas FAO, Cotonou 2011 / Atelier 3 : La promotion et le développement des usages. Communication de Robert Aoued, PDG - ISOCEL TELECOM SA. (Représentant des fournisseurs d’accès à Internet …

Rencontres eAtlas FAO, Cotonou 2011 / Atelier 3 : La promotion et le développement des usages. Communication de Robert Aoued, PDG - ISOCEL TELECOM SA. (Représentant des fournisseurs d’accès à Internet au Bénin). Contribution du secteur privé des TIC à l’aménagement numérique des territoires au Bénin.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
635
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
16
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. LA CONTRIBUTION DU SECTEUR PRIVE DES TICA L’AMENAGEMENT NUMERIQUE DES TERRITOIRES AU BENIN CAS DU PROJET D’INSTALLATION DES CENTRES MULTIMEDIA COMMUNAUTAIRES PAR ISOCEL SA Exemple de coopération internationale et de Partenariat Public Privé
  • 2. ETAT DES LIEUX• Le marché de l’Internet au Bénin est encore à un stade embryonnaire• Environ 450 000 utilisateurs en 2011, pénétration de marché toujours faible et inférieure à 5 %• Environ 150.000 abonnés dont 80 % se connectent par l’Internet mobile• Un taux de croissance élevé, il est prévu entre 1 000 000 et 2 500 000 utilisateurs entre 2012 et 2015• 90% des connexions à sont concentrées sur Cotonou et ses banlieues
  • 3. ON NOTE CEPENDANT UNE APPROPRIATION DES TIC PAR LES COLLECTIVITES LOCALES Cas de la Communauté des Communes du Plateau soutenu par l’Agglomération du Grand Chalon en France. PLAN DES INSTALLATIONS
  • 4. VUE AERIENNE DU RESEAU DE LA CCP
  • 5. PRÉVISIONS DES ABONNÉS A INTERNET A L’HORIZON 2015 Forecast Internet Subscribers300000250000200000 base case150000 worst case100000 50000 0 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
  • 6. L’IMPACT ÉCONOMIQUE DE L’ACCES AINTERNET HAUT DÉBIT EST CONSIDERABLE Hierarchy of boosts Growth effect of ICT, percentage points * developed countries developing countries Boardband internet Dial-up internet Mobile phone Fixed line 0 0,2 0,4 0,6 0,8 1 1,2 1,4 1,6 * Increase in GDP grow th per 10-percent-point increase in telecom m unications penetration
  • 7. OBSTACLES LIÉS A LA CROISSANCE DU MARCHÉ D’ACCÈS A INTERNET. Taux élevé danalphabétisme : au Bénin 60% de la population estanalphabète.• Manque dinfrastructures physiques des TIC : pratiquement aucun desréseaux daccès haut débit en dehors de Cotonou.• Manque de compétences en TIC et de connaissance : les populationsdans les zones rurales ont très peu dexpérience avec les ordinateurs.• Les coûts élevés des connexions à Internet et de léquipement :  Les coûts élevés des ordinateurs,  Les coûts élevés des terminaux clients (CPE), Les coûts élevés de l’accès à la bande passante internationale.
  • 8. LA RÉPONSE D’ISOCEL LES CENTRES MULTIMEDIA COMMUNAUTAIRESLes Centres Multimédia Communautaires (CMC) sont lendroit où les populations peuventprofiter des avantages offerts par les Technologies de l’Information et de la Communication
  • 9. LE ROLE DES CMCLun des défis majeurs en Afrique sub-saharienne est de rendre Internet accessible à tous.Actuellement, les coûts daccès à Internet dans cette région du monde sont beaucoupplus élevés quen Europe avec des niveaux de revenus nettement plus bas.Animé par le souci d’accompagner le gouvernement béninois dans ses efforts visant àfournir l’accès aux TIC sur l’étendue du territoire, ISOCEL s’est engagé à étendre lacouverture de son réseau d’accès dans les 77 communes du Bénin. La phase pilote a déjàdébuté dans les sept agglomérations suivantes : Bohicon, Djougou, Ouidah, Parakou,Porto-Novo, Savalou et Savé.Ce pilote a bénéficié de l’appui du Ministère de la Coopération des Pays Bas par l’octroid’un don de 500.000.000 de Francs CFA. Cette subvention lui permettra de couvrir demoitié l’investissement nécessaire pour cette extension. Le reste du financement se ferapar le biais d’un prêt bancaire et aussi à travers les fonds propres d’ ISOCEL.
  • 10. OBJECTIF GENERAL DU PROJET CMCLe projet CMC consiste à créer 77 Centres Multimédia Communautaires quioffriront les services suivants :. L’accès haut débit à Internet au sein même du centre qui sera équipé deplusieurs ordinateurs. La formation à l’outil informatique et la mise en place d’un diplôme nommé :“Passeport de Compétences Informatique Béninois” - PCIB. La création de sites web pour la promotion et la valorisation des produits locauxdans les divers secteurs agricoles, touristiques, culturels etc.. La vente et la location d’ordinateurs d’occasion et de kit d’accès à Internet. La commercialisation des cartes de recharge prépayées pour l’accès à Internet. La saisie, la photocopie, le scan et l’impression de documents. La réparation des ordinateurs, ainsi que d’autres services annexes à déterminer.
  • 11. OBJECTIF GENERALCes centres seront dirigé et mis en œuvre par des entrepreneurs originaires de chacune deslocalités visées. Ils seront formés auparavant afin de réussir leurs tâches et d’atteindre lesobjectifs prédéfinis. L’existence d’une telle infrastructure en milieu rural va certainementcontribuer à :. Créer des emplois directs et indirects. Transférer les compétences techniques aux populations rurales. Créer des contenus locaux. Promouvoir les divers produits agricoles de chaque localité . Promouvoir le tourisme et l’artisanat de ces localités . Faciliter le contact avec la diaspora originaire de ces différentes localités . Offrir l’accès aux applications e-gouvernement . Fournir l’éducation à distance . Accéder à l’information sans avoir à se déplacer.Pour cela, la contribution de l’état est absolument nécessaire. Et nous ne doutons pas de soneffectivité.
  • 12. LES GRANDES PRIORITÉS. Connecter les services de la Mairie et des arrondissements aux TIC etcréer des points d’accès communautaires dans les quartiers. Connecter les établissements scolaires aux TIC, du primaire jusqu’ausecondaire. Connecter les bibliothèques publiques, les centres culturels, lesmusées, les services d’archives aux TIC. Créer un Centre d’Excellence TIC à vocation départementale dans troisdépartements dans le Sud, au Centre et au Nord du Bénin
  • 13. LES GRANDES PRIORITÉS Connecter les centres de santé et les hôpitaux aux TIC Assister les autorités communales pour la mise en place et lagestion de sites Web dynamiques, ainsi que l’élaboration de contenus Former les apprenants, les demandeurs d’emploi, les couchesvulnérables de la population aux TIC Développer des compétences locales pour les métiers liés aux TIC
  • 14. MISE EN OEUVRELe Centre Multimédia Communautaire (CMC) est une plate-forme decommunication et d’informations pour les besoins de développement de lacommunauté et comprend quatre principaux types de services.1. Un point de présence pour l’accès haut débit à Internet via une liaison enfibres optiquesCe point de présence haut débit permettra, outre la fourniture de l’accès àInternet au CMC, de garantir la disponibilité de la connexion à des tarifsabordables pour la grande majorité des populations des communes les moinsviables économiquement pour un opérateur privé.2. Des salles de formation, équipées d’une cinquantaine d’ordinateurs dedernière générationTout en contribuant à améliorer la rentabilité financière du projet, les modules deformation favoriseront l’appropriation de l’outil informatique pour la valorisationdu capital humain et la croissance économique.
  • 15. MISE EN OEUVRE3. Une salle de navigation ou Cyber Centre équipée d’une trentained’ordinateurs de la dernière générationIl s’agit des services de base qui fondent l’initiative des cybercafés. Dans le casspécifique de ce projet, ce sont globalement des services orientés vers l’accès àla connaissance des jeunes, des élèves, des enseignants, des chercheurs etc.4. Une salle de Recherche et d’E-ServicesEquipée d’une vingtaine d’ordinateurs, destinée aux activités liées à Internettelles que: le transfert d’argent, la recharge électronique ou le transfert de créditGSM, le paiement des factures etc. Mais aussi et surtout pour l’accès gratuit auxservices gouvernementaux (demande de passeport, demande de pièces d’EtatCivil, demande de casier judiciaire etc.).
  • 16. Présentation du Réseau d ’Infrastructures à Haut Débit en Fibres Optiques devant desservir les 77 communes du Bénin
  • 17. MERCI !

×