Pays des Bastides, Vignobles Gaillacois et Val Dadou
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Pays des Bastides, Vignobles Gaillacois et Val Dadou

on

  • 1,616 views

Intervention du 4 février 2010 à Gaillac.

Intervention du 4 février 2010 à Gaillac.

Statistics

Views

Total Views
1,616
Views on SlideShare
1,614
Embed Views
2

Actions

Likes
0
Downloads
43
Comments
0

1 Embed 2

http://www.slideshare.net 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Pour les contenus vivants, vous aurez intérêt à pouvoir les changer vous-mêmes, très facilement grâce à une interface proposée par le prestataire, ou en vous intéressant de plus près à la création d’un site, et aux logiciels relativement simples d’accès (Frontpage, Dreamweaver) qui le permettent.
  • Allez faire un tour sur internet, regardez sur des sites concernant votre activité ce qui vous plaît, vous déplaît, et indiquez-le sur le cahier des charges Si vous ne comprenez pas votre prestataire, qu’il est incapable de s’exprimer sans utiliser le charabia informatique, les rapports risquent d’être compliqués ! Exigez qu’il s’exprime en termes intelligibles, cela fait partie du professionnalisme nécessaire. Un seul prestataire peut vous proposer l’ensemble des prestations, ou vous pouvez en choisir un différent à chaque fois : ce peut être un critère de choix important. Ne vous laissez pas entraîner dans une surenchère technologique, souvent peu efficace et coûteuse (selon peut nuire à l’ergonomie, au référencement, bref, à l’efficacité de votre présence). Si vous créer des documents numériques pour votre site, pensez à pouvoir les réexploiter sur d’autres supports : pour une brochure, pour un envoi par e-mail, … Coût d’un nom de domaine : variable selon les prestataires, compter environ 50€/an pour un .fr, 35€/an pour un .com Coût de l’hébergement : très variable selon le prestataire et la prestation proposée, de 7 à 100 €/mois. Tout dépend du poids en Mo de votre site, de la bande passante souhaitée (si elle est trop faible, vos internautes le ressentiront par un affichage plus lent), de la gestion ou non de bases de données, d’une boutique en ligne … Pour un site simple, à priori, les forfaits mensuels entre 8 et 10 € suffiront. Le site de l’AFNIC (qui gère le .fr) vous donne une liste de prestataires par région gérant souvent ces deux prestations : consulter leurs offres. Vous pouvez bien entendu vous contenter des pages perso chez votre fournisseur d’accès : l’avantage est que vous économisez ces coûts de nom de domaine et d’hébergement, l’inconvénient est que c’est moins professionnel et donc moins rassurant pour le client qui visite votre site, l’adresse est moins mémorisable.
  • Allez faire un tour sur internet, regardez sur des sites concernant votre activité ce qui vous plaît, vous déplaît, et indiquez-le sur le cahier des charges Si vous ne comprenez pas votre prestataire, qu’il est incapable de s’exprimer sans utiliser le charabia informatique, les rapports risquent d’être compliqués ! Exigez qu’il s’exprime en termes intelligibles, cela fait partie du professionnalisme nécessaire. Un seul prestataire peut vous proposer l’ensemble des prestations, ou vous pouvez en choisir un différent à chaque fois : ce peut être un critère de choix important. Ne vous laissez pas entraîner dans une surenchère technologique, souvent peu efficace et coûteuse (selon peut nuire à l’ergonomie, au référencement, bref, à l’efficacité de votre présence). Si vous créer des documents numériques pour votre site, pensez à pouvoir les réexploiter sur d’autres supports : pour une brochure, pour un envoi par e-mail, … Coût d’un nom de domaine : variable selon les prestataires, compter environ 50€/an pour un .fr, 35€/an pour un .com Coût de l’hébergement : très variable selon le prestataire et la prestation proposée, de 7 à 100 €/mois. Tout dépend du poids en Mo de votre site, de la bande passante souhaitée (si elle est trop faible, vos internautes le ressentiront par un affichage plus lent), de la gestion ou non de bases de données, d’une boutique en ligne … Pour un site simple, à priori, les forfaits mensuels entre 8 et 10 € suffiront. Le site de l’AFNIC (qui gère le .fr) vous donne une liste de prestataires par région gérant souvent ces deux prestations : consulter leurs offres. Vous pouvez bien entendu vous contenter des pages perso chez votre fournisseur d’accès : l’avantage est que vous économisez ces coûts de nom de domaine et d’hébergement, l’inconvénient est que c’est moins professionnel et donc moins rassurant pour le client qui visite votre site, l’adresse est moins mémorisable.
  • … Au-delà de 20s., on perd 7 internautes sur 10 … Il commence par le centre, puis droite ou gauche. A savoir : on lit 30% moins vite sur écran que sur papier : textes courts, concis, le plus important au début. … Mettre en avant ce qui sera le plus utile à l’internaute (informations, services, infos pratiques, réservation contact) … Pas de message d’accueil banal (c’est bon pour les brochures !), éviter les pages tunnel … Une seule page écran est le mieux … Pour permettre à l’internaute d’intégrer une fois pour toutes les principes de navigation du site. On déconseille les icônes dont la compréhension est compliquée. Les liens doivent toujours être présentés de la même façon, et sont les seules à présenter cette forme (typographie, soulignement, gras, couleur…) pour que l’internaute comprenne instinctivement qu’il peut cliquer.
  • Sélectionner les bases (classiques, les siennes, …) : extracteurs d’e-mails, bases à spam, base incentivées, bases d’affiliation, sponsoring de newsletter.
  • Sélectionner les bases (classiques, les siennes, …) : extracteurs d’e-mails, bases à spam, base incentivées, bases d’affiliation, sponsoring de newsletter.
  • Sélectionner les bases (classiques, les siennes, …) : extracteurs d’e-mails, bases à spam, base incentivées, bases d’affiliation, sponsoring de newsletter.
  • Sélectionner les bases (classiques, les siennes, …) : extracteurs d’e-mails, bases à spam, base incentivées, bases d’affiliation, sponsoring de newsletter.

Pays des Bastides, Vignobles Gaillacois et Val Dadou Pays des Bastides, Vignobles Gaillacois et Val Dadou Presentation Transcript

  • TOURISME ET INTERNET
  • Un site internet, l’e-mail, sont des outils… … avant tout marketing et commerciaux ! Ce qu’il faut retenir !
    • Avoir un bon produit
    • Le faire savoir
    • Parler avec sa clientèle
    View slide
  • DES BOULEVERSEMENTS MAJEURS View slide
  • WEB SOCIAL
  • MOBILITE
  • La communication sur le web
    • Des “outils” :
    • le site internet “corporate”,
    • l’email, la newsletter,
    • la publicité online
    • le blog,
    • le web social,
    • Des objectifs :
    • transformer un visiteur/prospect en client,
    • fidéliser le client,
    • en faire un prescripteur,
    • le considérer comme un partenaire.
  • Qui sont les internautes, que veulent-ils, que font-ils ?
  • Baromètre "courts séjours, vacances, nouvelles tendances et e-tourisme"
  • Baromètre(s) "Courts séjours, vacances, nouvelles tendances et e-tourisme" & "Nouveaux comportements de la clientèle Loisir" & "Grandes Evolutions dans les dix ans »
    • Le 7ème Baromètre annuel du Cabinet Raffour Interactif présenté ici étudie le tourisme de loisir à titre personnel (hors "visites" non touristiques à des parents, amis pour des fêtes, baptêmes, mariages..., hors séjours de santé, d'affaires, pour motifs professionnels, pèlerinages, manifestations sportives, voyages scolaires et linguistiques).
    • Le terrain a été mené face à face à domicile par enquêteurs professionnels auprès de 1000 personnes représentatives (quotas croisés) de la population française, âgées de 15 ans et + (14 ans révolus) en janvier et février 2009 , traitements & analyse de mars à juillet 2009.
    • Ce baromètre mesure les courts séjours marchands (hors courts séjours non marchands) et/ou les longs séjours marchands et non marchands.
    • Cette année, pour Ardesi, des extraits de deux autres Baromètres ont été inclus dans cette présentation notamment celui sur les nouveaux comportements de la clientèle loisir perçus par les Agents de voyages conclu en octobre 2009.
    • 450 Agents de voyages ont répondu à plus de 80 questions comportant 210 items, classées en 11 thèmes : la préparation des séjours, l’information du client, le Web 2.0, le tourisme en ligne, les départs à l’étranger, la conjoncture / les nouveaux comportements, le budget tourisme de Loisir des clients, la manière de travailler, la fidélité au point de vente, l'environnement, les défis & attentes.
    Etudes conçues par le cabinet Raffour Interactif - Document soumis aux droit d'auteur et de la propriété intellectuelle. Toute citation doit mentionner la source. +33 1 47 04 02 27 - www.raffour-interactif.fr - tourisme@raffour-interactif.fr
  • Évolution sur 4 ans de la part des internautes -l'ayant utilisé les 12 derniers mois- dans les Français partis Etudes conçues par le cabinet Raffour Interactif - Document soumis aux droit d'auteur et de la propriété intellectuelle. Toute citation doit mentionner la source. +33 1 47 04 02 27 - www.raffour-interactif.fr - tourisme@raffour-interactif.fr Exemple de lecture : 45% des Français partis en 2008 ont préparé leur séjour sur Internet Évolution de la part des internautes dans les partis 2005 2006 2007 21,6M 21,9 M 19,0 M 9,0M 8,9 M 12,5 M 60% 71% 71% +2,9 -0,3 Internautes partis Non Internautes partis % des Internautes chez les partants 2008 22,0M 7,9M 74% +0,4 Base de sondage Français de 15 ans et + partis en CSM et LS 30,0 M en 2008 30,6 M en 2007 30,9 M en 2006 31,5 M en 2005
  • La préparation des séjours : 45% des Français partis en 2008, soit 13,4 millions, soit près de 2 millions de plus en 3 ans Etudes conçues par le cabinet Raffour Interactif - Document soumis aux droit d'auteur et de la propriété intellectuelle. Toute citation doit mentionner la source. +33 1 47 04 02 27 - www.raffour-interactif.fr - tourisme@raffour-interactif.fr Exemple de lecture : 45% des Français partis en 2008 ont préparé leur séjour sur Internet Base de sondage Français de 15 ans et + partis en CSM et LS 30,0 M en 2008 30,6 M en 2007 30,9 M en 2006 31,5 M en 2005 Internautes partis ayant utilisé Internet pour préparer leurs séjours 2005 37% 11,5 M 2006 12,4 M 40% 13,4 M 44% 2007 13,4 M 45% 2008
  • Etudes conçues par le cabinet Raffour Interactif - Document soumis aux droit d'auteur et de la propriété intellectuelle. Toute citation doit mentionner la source. +33 1 47 04 02 27 - www.raffour-interactif.fr - tourisme@raffour-interactif.fr Web participatif : 67% des Internautes préparants lisent les avis déposés par d'autres e-touristes sur les sites de prestataires Français de 15 ans et + Internautes préparants : 13,4 M en 2008 Base de sondage Lisent les avis 4,5 M Ne lisent pas les avis 8,9 M 33% 67%
  • Etudes conçues par le cabinet Raffour Interactif - Document soumis aux droit d'auteur et de la propriété intellectuelle. Toute citation doit mentionner la source. +33 1 47 04 02 27 - www.raffour-interactif.fr - tourisme@raffour-interactif.fr Progression du nombre d'e-touristes qui ont apporté soit des commentaires, avis, photos, vidéos à leur retour de séjour : près de 5 millions en 2008… Français de 15 ans et + Internautes partis : 22,0 M en 2008 21,6 M en 2007 21,9 M en 2006 Base de sondage 19% 21% 4,1 4,6 % sur la population concernée Nombre d’individus en millions 4,9 22% 2006 2007 2008
  • Etudes conçues par le cabinet Raffour Interactif - Document soumis aux droit d'auteur et de la propriété intellectuelle. Toute citation doit mentionner la source. +33 1 47 04 02 27 - www.raffour-interactif.fr - tourisme@raffour-interactif.fr Evolution, de 2004 à 2008, du nombre de Français partis ayant réservé tout ou partie de leur séjour sur Internet Français de 15 ans et + partis en CSM et LS 30,0 M en 2008 30,6 M en 2007 30,9 M en 2006 31,5 M en 2005 31,9 M en 2004 Base de sondage 2004 2005 2006 2007 2008 18% 21% 25% 31% 5,7 M 6,5 M 7,8 M 9,2 M 3,9 M 12% % des Français partis Nombre d’individus en millions
  • Etudes conçues par le cabinet Raffour Interactif - Document soumis aux droit d'auteur et de la propriété intellectuelle. Toute citation doit mentionner la source. +33 1 47 04 02 27 - www.raffour-interactif.fr - tourisme@raffour-interactif.fr Comportement de “ transformation ” majoritaire Désormais près de 70% des internautes ayant préparé en ligne réservent tout ou partie de leur séjour également en ligne Comportement de transformation : part des partis "ayant réservé au moins une prestation" sur les partis "ayant préparé" 2006 52% 2005 49% 58% 2007 69% 2008
    • Les données citées sont extraites de l’étude barométrique annuelle " Courts séjours, vacances, nouvelles tendances de consommation touristique et e-tourisme " menée par le Cabinet Raffour Interactif auprès de 1000 Français de 15 ans et +, représentatifs de la population française par quota croisés, conclue en analyse en juillet 2009.
    • 300 graphiques thématiques ont été élaborés pour exprimer très précisément les toutes dernières tendances. L'étude complète est éditée dans un Cdrom disponible.
    • D'autres données sont extraites de notre étude Baromètre bi-annuelle sur les Nouveaux comportements de la clientèle Loisir perçus par les Agents de voyages
    • conclue en octobre 2009. 450 Agents de voyages ont répondu à plus de 80 questions comportant 210 items, classées en 11 thèmes : la préparation des séjours, l’information du client, le Web 2.0, le tourisme en ligne, les départs à l’étranger, la conjoncture / les nouveaux comportements, le budget tourisme de Loisir des clients, la manière de travailler, la fidélité au point de vente, l'environnement, les défis & attentes.
    • D'autres extraits sont issus du Baromètre bi-annuel des Grandes évolutions du tourisme dans les dix ans à venir et d'une étude sur les comparateurs de tourisme .
    • Pour obtenir une description précise des études, consultez la rubrique
    • "Etudes tourisme" sur la page d’accueil du site www.raffour-interactif.fr
    Etudes conçues par le cabinet Raffour Interactif - Document soumis aux droit d'auteur et de la propriété intellectuelle. Toute citation doit mentionner la source. +33 1 47 04 02 27 - www.raffour-interactif.fr - tourisme@raffour-interactif.fr
  • Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques
  • Une enquête commandée par : L’Ardesi Midi-Pyrénées La Caisse des Dépôts et Consignations La Direction du Tourisme Le CRT Paris-Ile de France et Artesi Le CRT Aquitaine Tourmassif et l’ARDT Auvergne La Région Réunion La Région Champagne Ardenne Réalisée par Marketing - Tourisme
    • Le périmètre de l’étude concerne :
      • Pour la France : des personnes disposant d’une connexion Internet à domicile, ayant effectué un départ en vacances d’au moins 4 jours consécutifs lors de ces deux dernières années.
      • Pour les pays étrangers : des personnes disposant d’une connexion Internet à domicile et s’étant rendues au moins une fois en séjour en France dans les 2 dernières années.
    • Taille de l’échantillon :
      • Environ 500 interviews on line par pays auprès d’un access panel d’internautes ont été réalisées pour les pays suivants : France, Grande Bretagne, Pays-Bas, Espagne, Allemagne, Belgique, Italie et Etats-Unis.
    Fiche technique
    • La plupart des internautes interrogés est équipée en haut débit.
    • Ils se déclarent confirmés , voire expert en matière d’Internet.
    • Ils disposent d’un niveau d’équipement élevé (3 à 4 en moyenne), et les emportent en vacances :
      • tous, ou presque ont un ordinateur fixe et un téléphone portable,
      • le lecteur MP3, l’ordinateur portable, le téléphone mobile avec fonction MP3 sont possédés par un internaute sur deux
      • un quart des internautes possèdent un GPS, l’agenda électronique est moins fréquent
    • 80 à 90% ont acheté en ligne des CD/Livres/DVD ou produits informatiques dans les douze derniers mois (hormis les belges, plus réticents).
    Profils et pratiques des TIC
  •  
  • Et en mobilité, exemple sur l’iPhone
  • Et en mobilité, exemple sur l’iPhone
  •  
    • Lors de la préparation des séjours, on recherche en priorité
    • des informations pragmatiques :
    • « Où dormir ? », les différents modes d’hébergement.
    • « Que visiter ? », les sites touristiques.
    • « Comment s’y rendre ? », les horaires et tarifs de trains, d’avion, itinéraire en voiture.
    • « Quel temps fera-t-il ? », renseignement pris par un étranger sur trois, les français y étant tout particulièrement sensibles.
    Préparation des vacances en France : informations recherchées
    • Internet constitue le premier vecteur : 8 personnes sur 10 l’utiliseront, souvent comme le vecteur principal , voire unique !
    • Le bouche à oreille reste capital (cité dans 1 cas sur deux).
    • Les brochures d’informations gratuites .
    • Les Agences de voyage , principalement pour les clientèles étrangères (italiens et américains notamment).
    • Un français sur deux se tourne vers l’Office de Tourisme .
    Préparation des vacances en France : vecteurs d’informations
    • Quatre motifs principaux :
    • Les comparaisons de prix , pour trouver la meilleure affaire.
    • La visualisation des lieux touristiques.
    • La recherche d’informations pratiques .
    • La préparation d’un itinéraire
    • Les américains et anglais sont nombreux à se connecter pour
    • effectuer des réservations, et régler des achats en ligne .
    Préparation des vacances en France : motifs de connexion
  •  
  •  
    • Souvent visités :
    • Les sites d’hôtels et d’hébergement en général.
    • Les moteurs de recherche .
    • Les compagnies aériennes (américains, italiens et anglais).
    • Les sites institutionnels (français et américains)
    • Les sites de comparaison de prix
    Préparation des vacances en France : sites visités
  •  
    • Qualités attendues pour un site internet touristique :
    • Une information de qualité : exacte, précise et à jour.
    • Une cartographie interactive .
    • La visualisation des disponibilités .
    • La possibilité d’ achat en ligne (américains, anglais et français).
    • Un contenu étendu (belges et allemands)
    • Les modalités d’ accès aux lieux (anglais).
    Préparation des vacances en France : qualités attendues et défauts à éviter
    • Défauts à éviter pour un site internet touristique :
    • Une information de mauvaise qualité : erronée, pas à jour, incomplète ou inadaptée.
    • L’absence ou la mauvaise qualité d’une carte .
    • L’absence d’une traduction dans la langue natale.
    • L’impossibilité de réserver en ligne (anglais), d’ acheter en ligne (américains).
    • L’impossibilité de consulter les prix ou les disponibilités (français et allemands).
    Préparation des vacances en France : qualités attendues et défauts à éviter
    • Les trois principaux leviers identifiés sont, pour l’ensemble des pays :
    • La praticité,
    • La rapidité,
    • Le prix
    • Les principaux freins sont liés à un manque de confiance :
    • Dans le système de réservation,
    • Peur de transmettre des infos personnelles ou n° carte de crédit,
    • Manque de confiance dans l’information proposée.
    • Les internautes interrogés (sauf les néerlandais) souhaiteraient pouvoir acheter ou réserver des prestations touristiques en ligne sur des sites d’organismes publics français , principalement en raison de l’aspect rassurant de ces sites.
    Focus sur la réservation en ligne : leviers et freins
  • Quelle stratégie ? Quels objectifs ? Quelles prestations ? Choisir le prestataire Combien ça coûte ?
    • Quelle ma stratégie globale :
      • Mes clients cibles, les fidèles, les potentiels
      • Quelles sont leurs attentes
      • Quels sont mes atouts par rapport à la concurrence
    • Et sur internet:
      • Quelle clientèle je vise, conquête et/ou fidélisation
      • Ses attentes et utilisations spécifiques d’internet,
      • Comment j’y réponds ?
    Un media au service d’une stratégie
    • Donner de l’information sur son offre
      • Aux touristes proches, français, étrangers
      • Aux partenaires
      • Aux autres prestataires
    • Séduire et donner envie de partir, d’acheter, puis à nouveau…
      • Un outil de promotion externe
      • Un outil de promotion interne
    • Et tout cela 7j/7, 24h/24
    Internet, à quoi ça sert, pourquoi faire ?
  • Une stratégie : un site pour vendre, à qui ?
  • Un site plaquette, vitrine
  • Le site internet
    • Il présente la société, ses produits, son actualité, les contacts, permet la vente en ligne.
    • C’est probablement le premier vecteur de “rencontre” avec le visiteur, le prospect.
    • Il y parvient :
      • probablement à partir de Google
      • peut-être à travers un lien
      • éventuellement grâce à une brochure, une carte de visite.
  • Le site internet
    • Il constitue VOTRE univers.
    • Il ne permet que peu d’interaction avec le visiteur.
    • Il nécessite néanmoins une mise à jour régulière
      • pour être bien référencé,
      • pour que l’on trouve un intérêt à y revenir,
      • parce qu’il peut constituer une porte d’entrée vers d’autres “espaces” sur internet.
  • Le site internet
    • Pour une mise à jour régulière, il nécessite de disposer d’un CMS (Content Management System) / Outil de gestion de contenu, vous permettant d’avoir la main.
    • Il est la vitrine sur le web de votre société, de son activité.
    • Il est nécessaire, mais plus suffisant !
  • Le touriste attend… Qu’on le séduise, Qu’on l’informe, Qu’on l’aide à planifier, Qu’on lui permette de réserver, Qu’on le rassure, Qu’on l’accueille, Qu’on le guide, Qu’on l’accompagne, Qu’on gère ses insatisfactions, ET PEUT-ÊTRE… QU’IL DEVIENDRA FIDELE, QU’IL DEVIENDRA AMBASSADEUR, PRESCRIPTEUR.
  • Le touriste attend… de plus en plus qu’on lui permette de gérer tout cela à travers des interfaces internet, parfois en mobilité ! Il exprime… de plus en plus sa satisfaction / son insatisfaction à travers internet, lui procurant une extrême viralité !
  • Les priorités que vous devez vous fixer
    • un contenu de qualité (textes, images, liens, …)
    • un contenu fiable (rassurer l’internaute)
    • un contenu étendu (répondre à toutes les questions qui se posent l’internaute, ou l’orienter vers ceux qui détiennent la réponse)
      • ne pas réinventer le monde sur son site
      • mettre en ligne des brochures téléchargeables adaptés (500 Ko max.), que l’internaute imprimera plutôt que de vous les demander !
  • Les bonnes questions
    • quels sont les objectifs clés de mon site ?
    • quelles sont mes cibles, quelles sont leurs attentes ?
    • quels contenus j’ai à ma disposition ?
    • quels contenus vais-je devoir trouver ?
    • quels contenus sont stables dans le temps, lesquels sont vivants ?
    • Les incontournables :
      • Le dépôt d’un nom de domaine : entre les www. et le .fr
      • La charte graphique
      • La création technique des pages
      • L’hébergement
    • Les options :
      • La mise à jour, la maintenance
      • Le référencement
      • Les traductions
      • La rédaction des textes
      • Un photographe professionnel
    Les prestations de création d’un site
      • Même s’il s’agit d’un petit site, créé en interne ou par un ami, la rédaction noir sur blanc d’un cahier des charges sera utile !
    • Expliquer ce que l’on veut en faire, quelle est son activité, ses clients, sa stratégie au prestataire
    • Donner des exemples de sites que l’on aime bien !
    • Elaborer une arborescence du site
    • Quels outils, fonctionnalités
    • « Border » certains éléments, notamment juridiques, ce qui implique des connaissances minimales !
    Une étape incontournable
  • Le choix du prestataire
    • comment le trouver : vos concurrents, votre CCI, internet, les associations de professionnels…
    • comment le choisir : le prix, la capacité à se faire comprendre, ses réalisations précédentes, les commentaires de ses anciens clients, le suivi de la prestation, la possibilité de mises à jour simples.
    • quelles prestations : dépôt du nom de domaine, graphisme, création des pages, hébergement du site, maintenance, mise à jour, référencement.
    • Petit site : 1 à 4 000 euros
    • Site moyen : 8 000 euros
    • Site complet : 15-20 000 euros
    • Et bien au-delà pour certains…
    • Frais de fonctionnement
      • nom de domaine : entre 15 et 50 euros/an
      • hébergement : entre 10 et XXXX euros/mois
      • maintenance, évolutions : quelques centaines, voire milliers d’euros par an
    Le coût : un ordre d’idée
  • Le rôle clé de la page d’accueil
    • Affichage en 10s. maximum
    • L’internaute ne lit pas la page mais la « scanne »
    • Les contenus doivent être hiérarchisés
    • Elle doit être nourrie de contenu vivant
    • Animations, photos, graphismes doivent être limités et soutenir le contenu
    • Se limiter à trois couleurs
    • Pas d’ascenseurs horizontaux, 3 pages écran maximum en vertical
    • La structure et le graphisme doivent rester les mêmes sur tout le site
  • Un site conforme à son offre, sa clientèle
  • Un site conforme à son offre, sa clientèle
  • EXPERIENCE “ Un produit touristique est ce que l’on achète, Une expérience touristique est ce que l’on retient !” Boîte à outils éditée par la Commission Canadienne du Tourisme http://www.corporate.canada.travel/fr/ca/about_ctc/brandtoolkit/index.html?sc_cid=corpdomain20 Réapprendre à dialoguer
  • EXPERIENCE Texte et positionnement
  • EXPERIENCE Texte et positionnement
  • EXPERIENCE Les Photos
  • Fréquentation et visibilité d’un site internet
  • Les flux d’internautes Source : Panorama du web français mai 2005 e-stat et @position Classement basé sur 54 229 sites et 39 854 523 visites ayant eu lieu du 01-05-05 au 31-05-05. Le champ intitulé «Liens externes» indique les visites générées sur un site à partir de liens sur d’autres sites. Le champ intitulé « accès direct » recense le nombre de visites générées par la saisie directe de l’url, la sélection de celle-ci dans les Favoris ou à partir d’un lien sur un email. 43% 26% 31%
  • Améliorer sa visibilité Utilité du site Fidélisation, Bouche à oreille Politique d’échange de liens Référencement Optimisation technique, Politique de liens, Site vivant, 43% 26% 31%
    • Dans le tourisme, la part des moteurs de recherche est plus importante.
    • Un site comme Air France ou SNCF a beaucoup d’accès direct.
    • Les administrés d’une commune parviendront sur son site parce qu’ils connaissent l’adresse.
    • A quoi sert votre site ? Comment doit y aboutir votre cible ?
    Spécificités des sites
  •  
  •  
  • Base : 501 Base : 500 Base : 515 Base : 508 Si vous deviez chercher de l’information pour préparer vos vacances en France, quel(s) site(s) Internet visiteriez-vous ? Google 27% Voyage-sncf.com 24% Office de tourisme 14% Lastminute 13% Guide du routard 12% Yahoo 11% Gîtes de France 8% Opodo 8% Via Michelin 7% Promovacances 6% Air France 5% Expédia 5% Site municipal 5% Nouvelles Frontières 4% Partirpascher 4% Mappy 3% Kelkoo 3% Pierre et vacances 3% Google 28% Yahoo 12% Expédia 9% Lonelyplanet 6% Eurostar/Eurotunnel 6% Thompson 4% Lastminute 4% French tourist board 4% Site de la région 4% Disneyland 3% Easyjet 3% Ask jeeves 3% Thomas Cook 3% Ryanair 2% Office de tourisme 2% Holiday France 2% Tourist info 2% France tourisme 2% Google 49% Yahoo 16% Site de la ville/région 9% Office de tourisme 7% Neckermann 6% Gîtes de France 6% Tourisme 4% Via Michelin 4% Thomas Cook 3% Voyage-sncf.com 3% Thalys 3% Lastminute 2% France guide 2% Mappy 2% Euroreizen 2% Weet Het Niet 2% Guide du routard 2% Ryanair 2% Google 47% Frankreich 12% Expédia 11% Yahoo 10% France guide 5% Frankreich info 5% Opodo 5% Ciao 4% Wikipédia 4% Site de la région/ville 4% Bonne -france 3% Holiday Check 3% ADAC 3% Office de tourisme (Reisebüro) 3% Lufthansa 2% Frankreickontakte 2% Neckermann 2%
  • Base : 500 Base : 527 Base : 503 Base : 516 Si vous deviez chercher de l’information pour préparer vos vacances en France, quel(s) site(s) Internet visiteriez-vous ? Google 11% Frankrijk 13% Anwb 9% Sites de campings 4% Office de tourisme 4% D-reizen 3% Yahoo 3% Camping frankrijk 3% France guide 3% Google 38% Atrapalo 14% Yahoo 12% France guide 11% Escapadasfrancia 9% Lastminute 8% Muchoviaje 8% Edreams 7% Ciao 7% Guide Michelin 5% Vueling 5% Viajar.com 5% Maison de la France 3% Halcon viajes 3% Office de tourisme 3% Guia campsa 3% Les-vacances-en-France.com 3% Google 43% France guide 15% Expédia 13% Yahoo 13% Lastminute 13% Turistipercaso.com 9% Ryanair 6% Alpitour 5% Ciao 5% Edreams 5% Air France 4% France.com 4% Office de tourisme 3% Les-vacances-en-France.com 3% Virgilio 3% Yahoo 46% Google 32% Travelocity 17% Expédia 14% Orbitz 9% France.com 8% Lonelyplanet 6% Msn 5% Air France 5% Hôtels.com 5% France guide 4% Cheaptickets 3% Ask jeeves 3% Office de tourisme 3% Frommers 3% France tourism.com 3% AOL 3%
  •  
    • Obtenir un maximum de liens entrants.
    Ce que vous devez faire
  • Obtenir un maximum de liens
    • Obtenir un maximum de liens entrants.
    • Gérer de l’actualité en page d’accueil.
    Ce que vous devez faire
  • Gérer de l’actualité en page d’accueil
    • Obtenir un maximum de liens entrants.
    • Gérer de l’actualité en page d’accueil.
    • Vous inscrire dans les annuaires, écrire dans les forums traitant de votre sujet.
    Ce que vous devez faire
  • Vous inscrire dans les annuaires http://dmoz.fr Et l’annuaire d’annuaires http://www.enfin.com
    • Définir un plan de nommage des pages.
    Ce que vous devez faire…avec le prestataire
    • Définir un plan de nommage des pages.
    • Nommer vos images.
    Ce que vous devez faire…avec le prestataire
  • Nommer vos images
    • Définir un plan de nommage des pages.
    • Nommer vos images.
    • Choisir un nom de domaine
    Ce que vous devez faire…avec le prestataire
    • Définir un plan de nommage des pages.
    • Nommer vos images.
    • Choisir un nom de domaine
    • Répéter les mots-clés dans la page, surtout en titre.
    Ce que vous devez faire…avec le prestataire
  •  
    • Une réécriture des adresses (URL rewriting)
    Ce que vous pouvez demander à votre prestataire prestataire
  • Etre référencé chez Google Maps
    • C’est gratuit, c’est très simple et ça peut rapporter gros !!!
    • Etape n°1 : créer un compte Google.
    • Etape n°2 : aller sur http://maps.google.fr .
    • Etape n°3 : choisir la fonction “référencez votre entreprise sur Google Maps”.
    • Etape n°4 : remplir le questionnaire, avec les coordonnées postales téléphoniques, site Internet et brève description : là il faut faire apparaitre les mots-clés essentiels pour une bonne recherche sur Google
    • Etape n°5 : ajouter des photos et des vidéos (jusqu‘à dix photos, et cinq vidéos, ne pas se priver!). Classer la prestation dans une catégorie préexistante.
    • Etape n°6 : la validation : par courrier, téléphone ou SMS.
    • Démonstration avec la recherche dans Google sur les termes :
    • «  chambre hotes gers  »
  • Etre référencé chez Google Maps Exemple sur une recherche « chambre hotes gers »
  • Etre référencé chez Google Maps
  • Etre référencé chez Google Maps
  • Etre référencé chez Google Maps http://maps.google.fr/
  • Etre référencé chez Google Maps
  • Etre référencé chez Google Maps
  • Etre référencé chez Google Maps
  • Référencer ses photos sur Google Maps Exemple sur une recherche Gers
  • Charger et intégrer ses photos avec Panoramio
  • Créer sa carte et l’intégrer
    • Comment très simplement personnaliser sa carte Google Maps en trois étapes :
    • 1 ère étape : créer un compte Gmail,
    • 2 ème étape : créer sa carte, ses marqueurs, lignes, polygones, y intégrer des éléments de type photos, vidéos, …
    • 3 ème étape : l’envoyer par mail, l’intégrer dans un blog, dans un site, …
  • Le basique : créer sa carte et l’intégrer
  • Faire créer et personnaliser sa carte
    • On peut également « customiser » sa carto Google Maps (marqueurs personnalisés, sidebar, maplets, action de la souris au survol/clic, chargement global ou partiel, …).
    • Si on a plus de moyens financiers, ou de sérieuses connaissances techniques,
    • si on a une grosse base de données à intégrer.
    • Exemples : Office de Tourisme de Bayonne , de Toulouse .
  •  
  •  
  • Des vues impressionnantes Streetview chez Google, Bird’s eye chez MS
  • Et en mobilité, exemple sur l’iPhone
  • Et en mobilité, exemple sur l’iPhone
  • Et en mobilité, exemple sur l’iPhone
    • Google Adwords
    • Yahoo Search Marketing
    • MSN Adcenter
    • Et …Facebook ?
    • Les offres payantes :
    • accélérateur de trafic ciblé !
    Testez les programmes de liens sponsorisés
  • Google adwords
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Webmarketing
  • Le marketing, Une question de stratégie
    • Quels sont les objectifs clés de mon site ?
    • Quelles sont mes cibles ?
    • Quelles sont leurs attentes ?
    • Dans quel réseau d’acteurs doit-il être intégré ?
    • La création d’un site web doit entrer dans le cadre d’une stratégie globale, et prendre part une démarche plus globale au sein d’un territoire, pour profiter des actions entreprises par les partenaires.
    • publicité,
    • référencement ,
    • e-mailing
    • newsletter,
    • Quelques objectifs :
    • lancer un produit,
    • doper ses ventes,
    • créer un fichier de prospects,
    • générer du trafic,…
    • marketing viral,
    • jeux, concours,
    • positionnement payant,
    • affiliation, …
    Quelques techniques :
  • Quelques règles
    • Les techniques choisies dépendent de l’objectif : il s’agit de sélectionner les bons supports.
    • Jouer la complémentarité entre les supports, entre les en et hors-ligne.
    • Mesurer le retour sur investissement pour bien analyser l’efficacité de vos actions.
    • Rien n’est gratuit, y compris l’envoi d’un e-mail !
  • La publicité
    • Il faut sélectionner les bons supports (grands sites internet ou grands groupes offline, leader d’audiences spécialés, site d’e-commerce),
    • puis le bon format (bandeau, bouton, gratte-ciel, insertion dans éditorial).
    • négocier fortement le coût (généralement CPM : coût pour mille, qui varie entre 2 et 20€, ou CPC : coût par clic).
    • Cela coûte relativement cher, sans garantie de retour.
  • Le e-mailing Gestion des opérations
    • Définir les objectifs (quanti, quali)
    • Concevoir le message (mise en page, tracking)
    • Sélectionner les bases (classiques, les siennes, …)
    • Préparer l’envoi (paramètres de mailing, jours et heures d’envoi, dédoublonnage)
    • Envoi : logiciel, en propre ou par prestataire
    • Analyse du retour sur investissement
  • Le e-mailing Ex. d’analyse de ROI
    • Achat et envoi à 100 000 adresses à 0,1€ (10 000€ + 3000€ de création et technique))
    • 30% de NPAI, et 5% de non-distribués
    • 65000 mails reçus
    • 40% d’ouverture
    • 26 000
    • 10% de taux de clic
    • 2 600
    • 5% de transformation
    • 130 acheteurs soit 100€ l’acheteur !
  • Le e-mailing
    • La LCEN impose de nouvelles règles sur l’opt-in.
    • Il faut collecter des adresses « fraîches » et « demandeuses ».
    • A utiliser en priorité sur sa propre base, pour des jeux concours.
  • Le jeu concours
    • Attention à la règlementation
    • Durée d’au moins deux mois
    • Quelques gros lots plutôt que beaucoup de petits
    • Il doit être clair, rapide, simple
    • Gagnants en cours (immédiat) et en fin (avec tous les inscrits)
    • les professionnels des jeux sont aussi des clients potentiels !
    • Communiquer après le jeu : se servir de la base de prospects ainsi créée (attention à l’opt-in !).
  • Le marketing viral
    • Le bouche à oreille (par mail ou formulaire)
    • une communauté de prescripteurs (lancer une nouveauté)
    • les goodies (films, flash, économiseur d’écran)
    • le parrainage
    • les adresses mails gratuites (avec votre nom de domaine),
    • les cartes postales virtuelles
    • l’affiliation (rémunérer des liens vers votre site)
  • Qu’est-ce que l’affiliation ?
    • C’est une forme de publicité rémunérée aux résultats (au clic, à la commission, …).
    • L’affilié capte l’audience et la renvoie
    • L’affilieur paie et récupère les internautes,
    • Exemple : Amazon.com qui génère 40% de son trafic grâce à ses 500 000 affiliés.
  • Attention au cadre juridique !
    • Collecte de données personnelles = déclaration du fichier à la CNIL
    • Opt’in obligatoire : consentement de l’internaute pour recevoir vos mails, newsletter
    • Lien de désabonnement obligatoire sur les newsletter
  • L’email
    • Un moyen de communication “vieux comme le monde” (à l’échelle d’internet…”)
    • Un outil de prospection : l’emailing
    • Un outil de fidélisation : la newsletter
    • Une communication à peu près maîtrisée, simple d’usage… mais à sens unique !
  • L’email
    • Des résultats en terme de retour sur investissement qui chutent
    • Une lassitude de la clientèle, des prospects, une moindre attention à votre message, à votre offre.
    • un canal qui reste nécessaire, mais plus suffisant !
  • Le blog
    • Une souplesse d’administration, de gestion.
    • La possibilité d’un discours, d’un ton plus lèger, plus familier, plus intime.
    • Des contenus d’actualité, qui doivent suggérer la participation, les commentaires de votre audience.
    • La nécessité d’une publication au minimum hebdomadaire.
    • Une nécessité d’interaction, de réactivité, qui implique des ressources humaines disponibles, des processus de validation moins stricts que pour le site internet.
  • Le blog
    • Une première étape :
      • dans l’ouverture au dialogue,
      • dans le “lâcher prise” de la communication,
      • Dans la diversification de sa présence, de son discours.
  •  
  • Le Web social, ou Web 2.0
    • Considérer le fait que les internautes par le de vous ailleurs que “chez” vous.
    • Prendre conscience de l’importance grandissante de ces prises de paroles
    • Être en veille sur ce que l’on dit de vous.
    • Participer aux discussions
    • Donner à voir, à discuter, à utiliser : alimenter en contenu.
    • Les sites qui utilisent la participation des utilisateurs font partie des plus grosses audiences mondiales :
      • Youtube,
      • Facebook,
      • MSN,
      • Flickr,
      • Yahoo Questions/réponses
      • Wikipedia,
      • Ebay,
      • Amazon,
    Le Web social, ou Web 2.0
    • De nouveaux modes de communication avec beaucoup plus :
      • de viralité,
      • d’échanges,
      • d’instantanéité,
      • d’humanité : le chat, le vidéomail, la visioconférence, …
    • La possibilité de créer des communautés d’utilisateurs, de clients, qui peuvent/doivent :
      • décupler votre communication,
      • co-construire vos produits,
      • réutiliser vos contenus.
    Le Web social, ou Web 2.0
  • PARTAGER…
  • LA TRIBU
  • NOUVEAUX MODES DE COMMUNICATION
  • LES TEMPS ONT CHANGE
  • ETRE EN VEILLE
  • ON PARLE DE MOI ICI ! 320 millions de VU/mois
  • ET LÀ ! 30 millions de VU/mois
  • ET LÀ ! 2 millions de VU/mois en France
  • ICI AUSSI ! 350 millions de VU/mois
  • ET ENCORE LÀ !
  • ALIMENTER LES CONVERSATIONS
  • CRÉER DES PASSERELLES
    • UNE FORTE TRACABILITE
    • UN INVESTISSEMENT FAIBLE EN FINANCES, IMPORTANT EN RESSOURCES HUMAINES
    • 25 000 vues des vidéos, soit un quart des vues totales.
    • 8 000 vues des photos, 350 photos déposées par 150 contributeurs
    • 420 fans de la Page Facebook, 9ème afférent du site Grands Sites.
    • 550 “followers” (abonnés) sur le compte Twitter anglophone
    QUELQUES CHIFFRES MIDI-PYRENEES
  •  
  • Des exemples
  • Quels objectifs ? Pour Brive, rajeunir le public d’un festival Toucher une cible qui ne lit pas la PQR, ne voit pas l’affichage n’écoute pas la radio. Pour la Belgique, Flandre, Bruxelles, faire monter dans un Thalys le vendredi soir de jeunes actifs parisiens avides de fête et de culture.
  •  
  • Le Web,
    • Un univers de plus en plus vaste,
    • où l’on perd la maîtrise de sa communication,
    • qui pour de nombreux secteurs et le canal n°1 :
      • d’acquisition de clients,
      • de vente,
      • de fidélisation de clients.
  •  
  • EN RESUME
    • UN BON PRODUIT, UNE STRATEGIE, DES OBJECTIFS
    • DES INFORMATIONS FIABLES, A JOUR
    • DU MULTIMEDIA DE QUALITE
    • DIALOGUER, DISCUTER, CONVERSER, PARLER VRAI
    • PENSER AVANT / PENDANT / APRES
  • ET NE PAS OUBLIER… LES TECHNOLOGIES SONT AU SERVICE DE NOS STRATEGIES, PAS L’INVERSE !