Your SlideShare is downloading. ×
0
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
#Et6-At13-L'agrégation
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

#Et6-At13-L'agrégation

812

Published on

Avec les interventions de Philippe Fabry (Responsable Nouvelles Technologies - Atout France), Karine Feige (Directrice du projet SITRA - Rhône-Alpes Tourisme), Nicolas Graeff (Directeur Pôle etourisme …

Avec les interventions de Philippe Fabry (Responsable Nouvelles Technologies - Atout France), Karine Feige (Directrice du projet SITRA - Rhône-Alpes Tourisme), Nicolas Graeff (Directeur Pôle etourisme - CDT Béarn Pays Basque), Paul Fabing (Directeur - RésOT Alsace)
Désormais il n’est plus suffisant de produire des contenus qualifiés diffusés uniquement sur nos propres sites Internet. Il faut diffuser nos contenus le plus largement possible, là où se trouvent les internautes et de les enrichir avec des informations produites par d’autres.

Published in: Travel
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
812
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
72
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. L’agrégation, quelle démarche, quels é i é services, quels acteurs ? q Philippe Fabry philippe.fabry@franceguide.com hili f b @f id
  • 2. Réseaux sociaux
  • 3. Etre là où sont les internautes : Le L « multicanal » lti lPhoto
  • 4. Approche multicanal et interaction Réseaux sociaux Portails Moteurs de d’information recherche Internautes Agences en Comparateurs ligne de prix Sites d’hôtel, Sites d’hébergeurs institutionnels
  • 5. Réseaux sociaux Blogs Sites Internet Moteurs de rechercheVotre visibilité
  • 6. Multicanal et multi-support
  • 7. Agrégation : diffusion de l information l’information
  • 8. Agrégation• Plus suffisant de produire des contenus q p qualifiés diffusés uniquement sur nos propres sites Internet• Diff Diffuser nos contenus l plus l le l largement possible, là où se ibl ù trouvent les internautes• Enrichir avec des informations produites par d’autres ( (réseaux sociaux, photos…) ,p )
  • 9. Agrégation : diffusion de l’information• Mutualiser la production de contenus p• La diffusion de l’information : création de valeur• Agrégation : pour diffuser ailleurs
  • 10. L’agrégation des contenus ’ éExpériences en région Rhône-Alpes p g p Karine.feige@rhonealpes-tourisme.com
  • 11. Dans cette présentation …… l’état des lieux en Rhône-Alpes• Condition initiale : avoir de la donnée !• Quelques exemples réussis en Rhône Alpes Rhône-Alpes • Aix les bains • Les Houches • I Rhône-Alpes • Ai t i Ain tourisme• Point de vigilance : ne pas confondre agrégation et addition
  • 12. Pour agréger… il faut de la donnée !• La stratégie en Rhône-Alpes – Mutualiser la production des contenus p – Libérer les initiatives individuelles – Pour se concentrer sur ce qui crée de la valeur : la diffusion de l’information vers les clients futurs l information• Sitra : – Une organisation où chacun a sa place (rôle / finance / qualité ..) – Avec une base technologique solide et industrialisée – Et des contenus libres de droit
  • 13. Ce qui est dans Sitra Ce qui n’est pas dans Sitra ?• Largeur de la donnée : 17 types objets – Tourinfrance + – Domaines skiables / périmètres géographiques / structures• Profondeur de la donnée: de l’info froide – Coordonnées / Descriptifs / tarifs / ouvertures / géolocalisation / médias / critères spécifiques à chaque type objet• Des fonctionnalités pour gérer et exploiter la donnée – Sélection des données / regroupement des données / diffusion dans un format universel / ouverture de la donnée• Ce qui n’est pas dans Sitra … (mais qui peut être utile pour nos cibles) – Dispo / fonctions résa / contenu web social (commentaires , multimédias…) / profils clients / transports….
  • 14. AIX LES BAINS Agréger de l’information et de la ’disponibilité pour un meilleur service à p p l’internaute
  • 15. Aix les bains : Info réservation• …
  • 16. Un web service va « taper » dans les 2 bases
  • 17. L’affichage agrège les 2 sources de façon transparente
  • 18. Le descriptif et les médias proviennent de Sitra p p(comme tous les objets du site qu’ils soient ou non en centrale de résa)
  • 19. Le passage àl’acte d’achat est simple et dans les standards
  • 20. Bénéfices principaux• La résa ne concerne qu’un petit nombre d’objets en comparaison de l’info sur le site (fêtes et manifestations, activités, hébergements hors centrale résa …) => l’essentiel de l’information est gérée dans Sitra et peut être utilisée ailleurs (environnement de travail unique et mutualisé pour une diffusion multiple)• La centrale apporte un complément de services à l’internaute de façon transparente => la centrale de résa se concentre sur ce qui f it sa valeur ajoutée (l vente) i fait l j té (la t )• Pas de double saisie => des économies de moyens
  • 21. LES HOUCHESAgréger de l’information et des profils de ’ y g clientèles => le carnet de voyage
  • 22. Les Houches : info profile clients
  • 23. Bénéfices principaux• L’info est traitée dans l’outil adapté pour cette fonction (Sitra) => environnement de travail unique et mutualisé qui > alimente de multiples autres sources• Les profils clients sont également traités dans un outil adapté p pour du CRM et q pqui permettra les actions marketing dans g d’autres environnements (newsletters, statistiques …)• Le site n’est que le lieu de convergence de ces 2 métiers
  • 24. I Rhône Alpes Rhône-AlpesAgréger de l’information et de l’actualité ’ ’ neige dans un environnement mobile g
  • 25. Bénéfices principaux• Les offices de tourisme restent concentrés sur leur cœur de métier (l’information touristique locale) (l information• Les infos neige sont traitées par des professionnels issus d’un autre secteur d’activité et sont remises à jour en fonction de la météo• L’utilisateur a une info géolocalisée et actualisée à g consommer immédiatement et localement = création de valeur ajoutée
  • 26. Ain tourismeAgréger de l’information et les ’ commentaires clients
  • 27. Bénéfices principaux• On agrège des données complémentaires issues de sources très hétérogènes• Le partenaire est une référence dans sa partie et produit une information utile et attendue par le client• Chacun est légitime dans son rôle• Le résultat a plus de valeur que chaque information p prise séparément p
  • 28. Nos points de vigilance en Rhône-Alpes• Identifier la valeur ajoutée et la légitimité de chaque source• Identifier la création de valeur pour chaque partenaire et partenariat• Trouver un moyen pour industrialiser la mise en place du lien (et des liens à venir ! … )• Tuer les idées reçues : – Plus besoin d’une structure de données unique, juste d’une « clef » ou d’un mode de rapprochement – Pas besoin de stocker l’information agrégée, on la construit au moment de la consommation
  • 29. Si vous avez des questions ? d tiKarine.feige@rhonealpes-tourisme.comK i f i @h l i
  • 30. L’agrégateur tourisme64 é iLa convergence info / résa g Nicolas GRAEFF
  • 31. Les enjeux 69% des français qui préparent leurs vacances sur I t Internet ont réservé en ligne. t t é é li 60% des e-touristes français utilisent Internet pour comparer les prix. 70% des internautes font confiance à des recommandations d’internautes inconnus (blogs, forums…) La plupart des sites « institutionnels » proposent de façon cloisonnée une recherche d’informations et/ou de disponibilités.
  • 32. L’agrégateur tourisme64 : La convergence entre g g gl’information et la réservation. L contenu d’un SIT associé à d Le t d’ ié des informations « chaudes ». Un moteur unique info-résa dans les sites q Internet Un outil ouvert à tout système disposant de web services Une intégration par affiliation sur tous supports web
  • 33. Données brutes et enrichies Plannings de disponibilités et((photos, vidéos, descriptifs, géo g tarifs actualisés en temps réel,localisation, infos contextuelles) avis et notation de voyageurs Données publiques Des informations chaude BDD SIT  SYSTEMES DE  SITES  RESA COMMUNAUTAIRES Disponibilités et  Hébergements, visites,  Avis et notes de  tarifs en temps réel  activités, fêtes et  4 sites  de  9 systèmes de  y manifestations, séjours,  manifestations séjours communautaires réservation …Une mise en Des web services Une syndication ycorrespondance par un d’échanges d’information via les flux fournissystème d’identifiants avec les systèmes de réservation.
  • 34. Les aspects techniquesUn standard minimal d’échange dedonnées permettant d’agréger un g p g g grandnombre de systèmes.Un couplage aisé à tout type de SITDeux champs à renseigner (ID produit produit,système de réservation).Une API pour faciliter l’implémentation sursupport web (i té ti spécifique ou par t b intégration é ifiiframe en marque blanche).
  • 35. 1. Recherche par critères dans les données d SIT d é du2. Interrogation des web services des systèmes de réservation (critères : type, date, durée et pax)3. Interrogation des sites d’avis.
  • 36. 4. Filtrage des données extraites du d SIT en fonction des retours f ti d t d’offres disponibles5.5 Affichage de la liste de résultats
  • 37. 6. Remontée des avis en temps réel7. Accès à la réservation via une iframe
  • 38. Dans le 64 en 2010 :1400 offres agrégées;24 000 redirections, soit5% des pages vues du sitetourisme64.com.
  • 39. L’intérêt du point de vue du client Préparer plus facilement son séjour grâce à l’agrégation de divers contenus et la possibilité de comparer. Disposer d’un maximum d’offres disponibles en ligne en temps réel.
  • 40. L’intérêt du point de vue du professionnel Une liberté de choix du système de réservation le mieux adapté à sa stratégie commerciale et son métier. L’ajout d’un canal de distribution « destination » sans avoir à changer d’outil de résa en ligne ou à gérer un planning de plus Prestataires Mise à jour des infos via l’Office de tourisme Base de données SIRTAQUI Ouverture Resa des canaux de distribution Resa via l’outil de Resa réservation Resa Client CDT Béarn-Pays basque
  • 41. L’intérêt du point de vue de la destination Fédérer des organisations commerciales diversifiées (centrale de résa, place de marché, offre diffuse) en tant qu’infomédiaire infomédiaire Cohérence éditoriale des contenus diffusés et maîtrise du contrôle qualité Lib té d choix d modèle é Liberté de h i du dèl économique i
  • 42. Quelques limites et contraintes : Aspects techniques : Contraintes liées à la qualité des web services proposés par les éditeurs de solutions de réservation réservation. Budget temps à consacrer au recrutement de l’offre (information, négociation avec les chaînes, promotion de l outil, ) l’outil …). Aspects fonctionnels : La gestion de la résa et de la vente sont déportés = changement d’environnement et d’ergonomie Pas toujours de moyen de mesurer la transformation Aspects financiers Parfois, des coûts supplémentaires pour les prestataires L’accès à certains web services sont payants. L’ è t i b i t t
  • 43. En résumé, Le concept d’agrégation est dans l’air du temps : Cf. la stratégie de Google … g g La création d’une réelle valeur ajoutée au service des clients et des professionnels La t L transformation au cœur de la dé f ti d l démarche. h Un rééquilibrage des rapports avec les éditeurs de solution de réservation en ligne Et … L’API de l’agrégateur tourisme64 est diffusée gratuitement ! http://agregateur.tourisme64.fr/ En cours de déploiement en Gironde et dans les Landes. En projet en Charente
  • 44. L’agrégation, quelle démarche, quels é é services, quels acteurs ? ,q Paul FABING
  • 45. Mais pourquoi agréger les données p q g gtouristiques ? ►Parce que les touristes veulent tous les détails quel ►P l t i t l tt l dét il l que soit le niveau de destination Sélestat Sél t t France Alsace
  • 46. Mais pourquoi agréger les données p q g gtouristiques ? ►Parce que les touristes veulent toute linfo : l vérité... ►P l t i t l t t t li f la é ité mais aussi la réalité... et en temps réel ! La vérité = les données La réalité = les données intangibles, intangibles objectives ressenties, ressenties subbjectives ►Descriptif technique ►Avis des consommateurs ►Référentiel qualité q ► é o g ges, v déos, ►Témoignages, vidéos, ... Le temps réel ►Les disponibilités ►Le prix
  • 47. Mais pourquoi agréger les données p q g gtouristiques ? ►Parce que les institutionnels peinent à produire seuls ►P l i tit ti l i t d i l ces 3 infos... ►Contraintes juridiques pour les avis ►Contraintes économiques pour les dispos et les prix
  • 48. Et en Alsace ? ►L SIT intègre des données agrégées à partir de ►Le i tè d d é é é ti d sources externes pour affichage éventuel sur les sites officiels ►Disponibilités des centrales ►Liens vers les pages de réservation ►Badges Tripadvisor g p ►Vidéos
  • 49. Et en Alsace ? ►Laccès aux données est proposé aux différents ►L è d é t é diffé t acteurs sous réserve de respecter certains principes ►Non concurrence avec les sites officiels de destination ►Pas dutilisation commerciale des données ►Intégrité des données g ►Qualité et pertinence des services proposés
  • 50. Merci de votre attention
  • 51. Et en Alsace ? ►L SIT intègre des données agrégées à partir de ►Le i tè d d é é é ti d sources externes pour affichage éventuel sur les sites officiels ►Disponibilités des centrales ►Liens vers les pages de réservation ►Badges Tripadvisor g p ►Vidéos
  • 52. Merci de votre attention !

×