4emes Rencontres Nationales du etourisme institutionnel - Speed dating L'accueil numérique dans les OTSI

  • 1,403 views
Uploaded on

L'intervention de Jean-Luc Boulin, MOPA, lors des 4èmes Rencontres Nationales du etourisme institutionnel à Toulouse le 18/11/2008.

L'intervention de Jean-Luc Boulin, MOPA, lors des 4èmes Rencontres Nationales du etourisme institutionnel à Toulouse le 18/11/2008.

More in: Technology , Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,403
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
36
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. L’accueil numérique dans les Offices de Tourisme 2
  • 2. Mission des offices de tourisme et pays touristiques d’Aquitaine . Jean Luc Boulin.
    • L’accueil numérique dans l’office de tourisme
  • 3. Accueillir le m-touriste
    • L’office de tourisme, premier lieu d’accueil de la destination, doit améliorer son offre de service pour le tourisme nomade :
      • Informer à toute heure, notamment par l’installation de bornes devant les lieux d’accueil,
      • Permettre une connexion wifi gratuite ou payante
      • Mettre à disposition un accès Internet dans l’office de tourisme
      • Permettre des téléchargements sur le site et dans l’office de tourisme
      • Disposer d’une offre en audioguides si le produit existe
      • Informer les m-touristes sur leur téléphone portable
    • Nous parlerons ici de l’accès à Internet : la connexion Internet fixe et wifi.
  • 4. Des touristes qui souhaitent se connecter
  • 5. Connexion Internet dans l’office de tourisme
    • La Loi du 23 janvier 2006 relative à la lutte contre le terrorisme impose aux établissements fournissant un accès Internet au public de conserver pendant une durée d’un an, une trace de toutes connexions effectuées sur leur réseau
    • A défaut de traçabilité, votre office de tourisme est responsable des connexions réalisées depuis votre réseau
    • Il faut donc trouver une solution technique en local ou un opérateur qui remplisse ce rôle.
    Que ce soit pour un accès wifi ou un connexion fixe, la législation complique la tâche.
  • 6. Connexion Internet dans l’office de tourisme
    • La plupart des Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) n’autorisent pas le partage de leur connexion Internet. Cela est indiqué dans le contrat.
    • Certains opérateurs, comme Neuf, autorisent et promeuvent le partage de connexion.
    • Le risque juridique est cependant limité (pas de cas de poursuites connus)
    Que ce soit pour un accès wifi ou un connexion fixe, les conditions de votre fournisseur d’accès compliquent aussi la tâche
  • 7. Connexion à partir d’un poste fixe
    • Le plus simple est de mettre à disposition du public un point d’accès public Internet (PAPI), qui soit gratuit ou payant
    • Utilisation d’un ordinateur dédié
    • Utilisation d’un navigateur adapté
    • Préconisations : séparer les réseaux et les sécuriser
    • Attention : la loi du 23/01/06 s’applique
  • 8. Connexion à partir d’un poste fixe
    • Il existe des solutions gratuites comme Cyberlux ( www.data-concept.be ) : il s’agit d’un logiciel de gestion de cybercafé, gratuit jusqu’à 6 postes.
    • Cyberlux est un ensemble de deux applications, l’une cliente et l’autre serveur : Cyberlux Serveur est l’application serveur et s’installe sur le PC de l’accueil qui prendra le contrôle e la borne Internet. Cyberlux Station est l’application cliente et s’installe sur le PC à contrôler.
    • Le serveur conserve les données (conforme à la loi antiterroriste ). Il faut conserver en plus le nom de l’utilisateur.
  • 9. Une solution wifi et réseau fixe
      • Zyxel
    • Zyxel ( www.zyxel.fr ) propose une borne avec imprimante thermique se branchant sur le réseau de l’office de tourisme, isolant l’accès wifi ou fixe.
    • L’imprimante édite un ticket avec nom d’utilisateur et mot de passe et la durée de connexion.
    • Les informations des utilisateurs sont stockées (email ou sur l’ordinateur). Il suffit de rajouter le nom sur le ticket.
    • Coût matériel et installation : environ 800 €
  • 10. Connexion wifi
    • Partager directement sa connexion depuis une « box » ou un routeur wifi présente plusieurs risques :
    • Non sécurisation du réseau
    • Non respect de la loi relative à la lutte contre le terrorisme (pas d’adresse IP, pas d’adresse « mac », etc.)
    • Il y a donc intérêt pour l’office de tourisme à passer par l’intermédiaire d’un opérateur
  • 11. Connexion wifi : deux exemples d’opérateur
    • La communauté FON
    • FON est une communauté de partage de connexion Internet ( www.fon.com/fr )
    • Il suffit d’acheter une fonera (boitier wifi – environ 30 €), de la paramétrer et de partager sa connexion : vous êtes un « fonero »
    • Des collectivités (type la mairie de Balnquefort en Gironde) développent des solutions FON.
  • 12. Connexion wifi : deux exemples d’opérateur
    • 3 types d’utilisateurs chez FON :
    • Les linus : partagent leur propre connexion gratuitement et bénéficient des connexions de la communauté
    • Les aliens : non membres de la communauté, paient leur connexion, directement en ligne (3 euros/jour)
    • Les bill : font commerce de leur connexion (50% du montant est reversé)
  • 13. Connexion wifi : deux exemples d’opérateur
    • Particularités de FON :
    • Votre réseau est partagé en deux zones : une privée, une publique
    • Partenariat neuf/Fon permettant aux possesseurs d’une neuf box le partage de connexion
    • Fon conserve les traces des connexions (loi antiterroriste)
    • Possibilité d’accès gratuit par le réseau privé, mais incompatibilité avec le traçage des connexions.
    • Possibilité de personnaliser (un peu) le hot spot.
  • 14. Connexion wifi : deux exemples d’opérateur
      • SPOT COFFEE
    • Opérateur ( www.spotcoffee.eu ) proposant le wifi gratuit avec respect de la loi antiterroriste, plus un logiciel de gestion (Quickspot).
    • L’enregistrement des données des utilisateurs est faite par spotcoffee.
    • Gratuit pour l’utilisateur, modèle économique basée sur la publicité (avec géolocalisation)
    • Coût d’installation : environ 300 € + abonnement 38€/an.
  • 15. Connexion wifi : quand le public s’en mêle
      • Des initiatives ont été prises par des opérateurs publics
    • Allier Wireless et Lozère Wireless sont des opérations soutenues par le programme Tourisma’Tic.
    • Chaque adhérent, professionnel ou public finance de 350 à 450 € d’installation et de 60 € à 170 € d’installation.
    • En Alsace, l’association Witou propose un services équivalent