Etudier à la Faculté des Sciences de l'ULB v3.0

1,651 views

Published on

Réalisation pour la Faculté des Sciences de l'ULB

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,651
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Etudier à la Faculté des Sciences de l'ULB v3.0

  1. 1. ÉTUDIER À LA FACULTÉ DES SCIENCES t bioingénierie t biologie t chimie t géographie t géologie t informatique t mathématique t physique Faculté des Sciences UNIVERSITÉLIBREDEBRUXELLES
  2. 2. « La science consiste à passer d'un étonnement à un autre. » Aristote L’ULB en bref Fondée en 1834, et actuellement forte de 24.000 étudiants dont 32% sont d’origine étrangère, l’ULB est aujourd’hui ouverte à l’Europe et au monde. Composée de onze facultés, une école et un institut, c’est aussi une université complète couvrant toutes les disciplines et cycles d’études. Avec quatre Prix Nobel (trois Nobel scientifiques et un Nobel de la paix), une Médaille Fields, un Prix Abel, trois Prix Wolf, deux Prix Marie Curie et 29% des Prix Francqui attribués, l’ULB est également une grande université de recherche reconnue par la communauté académique mondiale. Elle a noué des partenariats privilégiés avec des établissements prestigieux des quatre coins du monde comme les universités de Berkeley, Oxford, Cambridge, le Collège de France ou la Waseda University (Tokyo) ainsi que 360 partenariats ERASMUS. L’ULB est engagée dans des activités de valorisation de la recherche à Bruxelles et à Charleroi où elle a déployé un Biopark autour de l’Institut de biologie et de médecine moléculaires et de l’Institut d’immunologie médicale. La Faculté des Sciences en quelques chiffres t près de 2000 étudiants dans les 8 Bacheliers et les 16 Masters t près de 500 chercheurs répartis dans 10 départements t une recherche internationalement reconnue t des programmes d'enseignements performants basés sur les points forts en recherche
  3. 3. o3 étudier à la Faculté des Sciences de l’ULB La science est en perpétuel questionnement sur le monde auquel le scientifique essaye de répondre par l'expérimentation et le raisonnement. La formation proposée par la Faculté des Sciences vous prépare à participer à cette extraordinaire aventure qui lie les êtres humains à travers le temps, l'espace et les cultures, dans une quête qui génère sans cesse de nouveaux savoirs mais également de nouvelles questions. Il y a, en Faculté des Sciences, une grande diversité de manières d'aborder l'étude de la nature et des relations que l'Homme entretient avec elle. Ces multiples regards sont autant de filières d'études. Mais derrière cette diversité existe une démarche unique : la méthode scientifique. Les enseignements sont conçus pour vous aider à aller jusqu'au bout de la compréhension des principes, alliant toujours la théorie à la pratique. En effet, pour faire avancer la science, il est indispensable de former des scientifiques, maîtrisant pleinement les savoirs acquis par le travail de ceux qui nous ont précédé et faisant preuve également de curiosité, de rigueur, de créativité, d’autonomie et d’esprit critique. C'est pourquoi, tout au long de sa formation, vous serez en contact avec des équipes de recherche, souvent pluridisciplinaires et impliquées dans des collaborations internationales. Or, l’activité scientifique de celles-ci conduit à la production de savoirs indispensables à la société pour faire face à des défis majeurs, comme la recherche de ressources nouvelles, la protection de l'environnement ou encore l'amélioration de la santé des populations. Loin de l'image du chercheur enfermé dans sa bulle, les scientifiques formés par la Faculté des Sciences se retrouvent donc au cœur d'un processus où progrès scientifique et progrès social sont étroitement liés, associant de fait la passion de la science à l'idéal humaniste. « Le savant doit ordonner ; on fait la science avec des faits comme une maison avec des pierres ; mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. » La Science et l'hypothèse (1908), IX Henri Poincaré
  4. 4. o4 > les bases des sciences > une solide formation universitaire > un apprentissage de l’esprit critique et de l’esprit d’ouverture > une initiation à la recherche et à la communication scientifique > la préparation aux Masters les BA Bachelor degrees 3 ans (180 ECTS) t bioingénieur t biologie t chimie t géographie t géologie t informatique t mathématique t physique Dans les 120 ECTS, 30 dépendent de votre choix entre 3 finalités pour votre MA t la finalité approfondie > compréhension approfondie des principes > connaissance des résultats les plus avancés de la science contemporaine > préparant notamment au doctorat t la finalité spécialisée > une formation de pointe dans les sciences > une initiation à la vie des entreprises et des services publics (économie, droit, GRH, communication, stages, etc.) t la finalité didactique > une préparation effective à l’enseignement secondaire supérieur axée sur la pratique > stages d’observation, stages actifs, séminaires d’initiation aux problèmes de l’enseignement, etc. t dans tous les cas > une initiation à la recherche par la réalisation d’un mémoire les MA Masters 2 ans (120 ECTS) t actuariat t biochimie et biologie moléculaire et cellulaire t bioinformatique et modélisation t bioingénieur t biologie des organismes et écologie t chimie t géographie t géologie t informatique t mathématique t physique t sciences et gestion de l’environnement t sciences et gestion du tourisme t statistique le doctorat 4 ans environ une formation à la recherche et une formation par la recherche pour un avenir professionnel des plus variés t en Belgique ou à l’étranger t à l’université, au FNRS, dans les centres de recherche t dans les services publics ou les entreprises de pointe t intégration à des équipes du plus haut niveau t accès aux installations internationales les plus avancées t expérience du travail en groupe et des collaborations internationales l’organisation des études
  5. 5. o5 t formation théorique par des enseignants à la pointe de la recherche t formation pratique renforcée : laboratoires, exercices, travaux personnels, excursions, etc. t apprentissage par projets de recherche et de communication (Printemps des Sciences, Sciences Nomades, etc.), travaux personnels t contact étroit avec les chercheurs tout au long des études t mémoire de fin de MA : un travail de recherche personnel et original t ouverture vers l’extérieur (en MA, 15 ECTS hors ULB) : autres universités, stages en entreprise t ouverture vers l’international aide à la réussite : une transition progressive du secondaire à l’université t une organisation progressive de la première année universitaire > interrogations dispensatoires en novembre > examens en janvier, session de rattrapage en juin, deuxième session en août > une partie des cours est reportable à l'année suivante pour alléger la première t une série d'outils et de conseils > avant d'entrer à l'université, des propédeutiques de remise à niveau > encadrement rapproché aux séances d'exercices et au laboratoire > travaux personnels sur ordinateur vous permettant de vous entraîner > durant toute l'année, guidances pour aider à combler les éventuelles lacunes > une personne ressource dans chaque section, pour vous aider à évaluer vos résultats et vos méthodes de travail les points forts de notre enseignement
  6. 6. VOUS AIMERIEZ ENTREPRENDRE DES ETUDES EN bioingénieur vos débouchés La formation pluridisciplinaire en bioingénieurie vous permet de développer votre polyvalence et créativité afin de devenir opérationnels dans les domaines variés du métier d'ingénieur - création, conception, production, optimisation - ainsi que dans celui des sciences biologiques, agronomiques et environnementales. En choisissant une filière BA-MA complète, vous pourrez vous orienter vers des métiers très variés, comme : t ingénieur des bio-industries (recherche et développement, production, commercial…), t ingénieur de l'environnement (bureaux d'études, administrations, recherche…), t ingénieur de l'agriculture, des forêts, gestion des eaux (bureaux d'études, administrations, recherche…), t ingénieur en coopération et développement (ONG, administrations...). Vous pourrez éventuellement vous orienter vers la recherche en : t sciences et sciences appliquées :  chimie  biochimie t biologie (biologie moléculaire, zoologie, botanique) :  bioprocédés  procédés environnementaux  sciences de la terre Si, après le BA, vous souhaitez bifurquer vers une autre formation en MA, plusieurs autres formations vous sont ouvertes. En effet, le BA « bioingénieur » conduit à toutes les maîtrises de bioingénieur : sciences agronomiques, chimie et bio- industries, sciences et technologies de l'environnement. Le bioingénieur, l’ingénieur du vivant et de son environnement, occupe une place prépondérante dans la société contemporaine où les prises de conscience actuelles (développement durable, ressources naturelles, changements climatiques, sécurité alimentaire, OGM, éthique des interventions…) ouvrent un vaste champ d’action. les 3 années de BAles axes de la formation Les enseignements se répartissent en trois directions : t la formation générale en sciences de base : mathématiques, chimie, physique, biologie (biologie générale, zoologie, botanique), informatique ; t la formation générale en sciences et techniques de l'ingénieur : phénomènes de transport, thermodynamique technique, résistance des matériaux, électricité et électronique, génie chimique, modélisation, technologies de l'environnement ; t l'ouverture vers les sciences humaines : économie, langues. Les cours comportent un enseignement ex-cathedra, donné en parallèle avec un enseignement par projets concrets. Plus précisément, 50 % de la formation est constituée d'exercices, de travaux personnels et de travaux pratiques obligatoires, et 50% de leçons théoriques. Des excursions sur le terrain sont également organisées. Biologie, botanique, zoologie, microbiologie 52 ECTS Chimie, biochimie 35 ECTS Mathématiques, informatique 29 ECTS Sciences de l’ingénieur 17 ECTS Agronomie 15 ECTS Physique 11 ECTS Anglais scientifique 10 ECTS Sciences de la Terre 4 ECTS Projets personnels 5 ECTS Économie 2 ECTS o6
  7. 7. les MA t bioingénieur : sciences et technologies de l’environnement t bioingénieur : sciences agronomiques t bioingénieur : chimie et bio-industries t biochimie et biologie moléculaire et cellulaire t bioinformatique et modélisation t sciences et gestion de l’environnement t sciences biomédicales (Faculté de Médecine) Tél. de la filière : +32 2 650 29 03 E-mail : eib@ulb.ac.be Site Internet : www.ulbruxelles.be/facs/bioing t sciences agronomiques Le master en sciences agronomiques s’inscrit dans l’évolution actuelle du monde agricole et vise à redéfinir la place de l’agriculture dans le développement territorial et la gestion des ressources naturelles. Le cursus est ainsi axé sur la gestion durable des agroécosystèmes, y inclus les espaces ruraux et les chaînes de production- consommation, ou « food systems ». Il aborde les productions végétales et animales en intégrant les nouvelles exigences de la société (qualité, risques environnementaux, protection de la biodiversité) et fournit les outils d’une gestion intégrée des espaces ruraux et des milieux naturels. Ce master présente 2 options : t agronomie générale t gestion des systèmes tropicaux t sciences et technologies de l’environnement  Ce master cible l’interdisciplinarité via la double formation en ingénierie et sciences de l’environnement. Les aspects socio-économiques, juridiques et de gouvernance y sont développés, avec l’eau et les hydrosystèmes comme thème privilégié. Le génie environnemental vise à utiliser les sciences de l’ingénieur pour améliorer la qualité de l’environnement (modélisation du transport des contaminants, optimisation du traitement de l’eau, analyse des impacts environnementaux des procédés industriels…). Des modules d’option permettant à l’étudiant de parfaire sa formation dans différents domaines de l’environnement sont proposés en deuxième année.  t chimie et bio-industries  La première année de ce master est commune et vise à consolider la formation du bioingénieur tant dans les disciplines appliquées de l’ingénieur que dans celles, plus fondamentales, de la chimie et de la biologie. La deuxième année présente 3 options : t bioinformatique  t biotechnologie et génétique appliquée  t biotechnologie agro-alimentaire  o7
  8. 8. VOUS AIMERIEZ ENTREPRENDRE DES ETUDES EN sciences biologiques les axes de la formation Durant le BA, vous recevrez une double formation : t formation générale en mathématiques, physique, chimie et sciences de la terre; t formation spécifique dans les sciences du vivant: zoologie, botanique, écologie, physiologie, génétique, biologie cellulaire, biologie moléculaire, microbiologie. Les matières que vous aborderez comportent deux grands aspects : t biologie des organismes : connaissance et compréhension de la diversité biologique et de l'organisation, de la physiologie, et de l'écologie des diverses catégories d'organismes (animaux, plantes, champignons, microorganismes); t la biologie moléculaire s’attache à "l'unicité du vivant", par l'étude des unités fonctionnelles de base : cellules, molécules constituant les organismes. L'importance de ces deux types de matières est sensiblement équivalente (50/50%). Les enseignements se répartissent entre cours magistraux, démonstrations, travaux de laboratoire et travaux personnels ainsi que des excursions sur le terrain. Biologie 88 ECTS Chimie 30 ECTS Physique 15 ECTS Mathématiques 21 ECTS Informatique 4 ECTS Sciences de la Terre 2 ECTS Anglais scientifique 10 ECTS Options 10 ECTS vos débouchés Les études en sciences biologiques vous permettent de devenir opérationnels dans toutes les disciplines issues des sciences du vivant, y compris dans leurs aspects environnementaux, de conseil, de recherche ou de type biomédical. En prolongeant le BA par un MA en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire ou en biologie des organismes et écologie, vous pourrez vous orienter vers les métiers suivants : t secteur académique : enseignement et recherche t secteur public (communal, régional, fédéral, international) : métiers liés à l'écologie et au développement durable t secteur industriel : recherche bio- médicale, développement de nouveaux produits et technologies ; gestion, marketing de produits pharmaceutiques ; lutte biologique ; écotoxicologie ; technologies de l'environnement t secteur alimentaire : développement de produits "bio" t secteur P.M.E. : bureaux d'études (études d'impact, etc), création de sociétés exploitant les résultats issus de la recherche universitaire En étant porteur du BA en sciences biologiques, vous pourrez également accéder au MA en bioinformatique et modélisation. Vous pourrez par la suite poursuivre une thèse de doctorat, éventuellement en bénéficiant d’une bourse. Le biologiste est à la fois le déchiffreur et le gestionnaire du patrimoine biologique de notre planète, aujourd’hui gravement menacé par les activités humaines, et celui qui tente d’appréhender les mécanismes du vivant et d’identifier les dysfonctionnements cellulaires et moléculaires à l’origine des pathologies. Travaux pratiques dans le Museum de Zoologie et d’Anthropologie de l’ULB à Bruxelles les 3 années de BA o8
  9. 9. les MA t biochimie et biologie moléculaire et cellulaire t biologie des organismes et écologie t bioinformatique et modélisation t sciences et gestion de l’environnement t sciences biomédicales (Faculté de Médecine) Récolte de fourmis (Équateur) Récolte de moules lors d’un stage de biologie marine, Wimereux (France) t biologie des organismes et écologie Le champ d’étude de la biologie des organismes et de l’écologie couvre toute la diversité du vivant : bactéries, protistes, champignons, animaux, plantes. La formation du biologiste doit donc lui permettre d’approcher le monde vivant sous des angles variés. Le master en biologie des organismes et écologie vous forme à la manipulation des différents outils expérimentaux d’analyse et d’observation : investigations morphologiques ou moléculaires, techniques analytiques, approche statistique, modélisation, élevage ou cultures d’organismes… Il vous offre une vision globale des organismes vivants, depuis le niveau moléculaire jusqu’au niveau des communautés et des écosystèmes. t biochimie et biologie moléculaire et cellulaire La biologie moléculaire étudie le fonctionnement normal et pathologique des organismes vivants - y compris l’homme - par l’analyse des molécules qui le composent. Elle cherche à apporter des réponses à de nombreux problèmes qui se posent aujourd’hui en matière de santé, environnement ou biodiversité. Le programme vise à vous transmettre les connaissances et les outils méthodologiques modernes vous permettant d’appréhender les grands thèmes de la biologie moléculaire moderne, allant de l’étude du génome jusqu’aux principales voies de régulation métaboliques et physiologiques des organismes supérieurs. L’enseignement met l’accent sur l’approche expérimentale et le développement de projets originaux, afin de vous sensibiliser aux avancées les plus récentes de la recherche fondamentale dans le domaine des sciences du vivant. Expédition sur le fleuve Congo (République démocratique du Congo) Tél. de la filière : +32 2 650 51 64 Site Internet : www.ulbruxelles.be/facs/sciences/biol o9
  10. 10. VOUS AIMERIEZ ENTREPRENDRE DES ETUDES EN sciences chimiques vos débouchés Le Département de Chimie de l'ULB tient compte de ces exigences : il forme les étudiants à analyser les problèmes nouveaux que pose la société et à développer leur créativité pour les résoudre. Cette formation vous permettra de réaliser vos aspirations personnelles en vous tournant vers de multiples domaines d'application, traditionnels ou nouveaux, comme la création de matériaux aux propriétés nouvelles, le développement d'alternatives aux sources classiques d'énergie, la découverte de nouveaux médicaments, le maintien de la qualité des ressources alimentaires, le contrôle et la réduction des pollutions, … En prolongeant le BA par un MA en sciences chimiques, vous pourrez vous orienter directement vers différents métiers des secteurs suivants : t recherche, industrielle ou académique t services à la communauté : laboratoires de criminologie, restauration du patrimoine, services de santé publique,… t production t analyse t technico-commercial t industries pharmaceutiques (recherche de nouveaux médicaments) t santé (recherche de nouveaux traitements) t élaboration de nouveaux matériaux t enseignement Après le BA en chimie, il est également possible de choisir une autre orientation pour le MA, en optant pour une science en relation avec la chimie : la physique, la géologie, la météorologie ou les études de bioingénieur. Le chimiste étudie la matière, sa composition, ses propriétés, ses réactions, … La chimie est par nature interdisciplinaire et relie les sciences naturelles. Elle a un rôle indispensable dans le fonctionnement de notre monde et dans l’existence de la vie. les 3 années de BA les axes de la formation Pendant le BA, vous suivrez une formation de base en mathématiques, physique et chimie, mais aussi une approche plus spécifique de la chimie, complétée par des éléments de disciplines connexes. Afin d'acquérir une formation à la fois générale et spécifique, vous apprendrez à développer votre aptitude à une démarche scientifique cohérente, à une connaissance opérationnelle des outils de base des sciences en général, et de la chimie en particulier. Vous serez initié(e) au travail personnel, ce qui vous permettra d'optimiser votre créativité et votre sens de l'initiative. La formation générale correspond à un tiers environ des volumes horaires, la chimie à près de la moitié, l'option chimie à un peu moins d'un cinquième. Les cours ex- cathedra sont prolongés par des séances d'exercices en petits groupes, de travaux personnels et de laboratoires. Chimie, biochimie, chimie- physique 70 ECTS Chimie organique 25 ECTS Mathématiques 20 ECTS Physique 25 ECTS Biologie 5 ECTS Anglais scientifique 5 ECTS Options (géologie, chimie, biologie, physique) 15 ECTS Travail de fin de cycle 15 ECTS 10
  11. 11. les MA t sciences chimiques t biochimie et biologie moléculaire et cellulaire t bioinformatique et modélisation t sciences et gestion de l’environnement t sciences biomédicales (Faculté de Médecine) Tél. de la filière : +32 2 650 29 46 E-mail : chim@ulb.ac.be Site Internet : www.ulbruxelles.be/facs/sciences/chim les grands défis sociétaux La chimie joue un rôle essentiel dans la lutte contre les maladies avec la découverte de nouveaux médicaments et la recherche de nouveaux traitements. Elle est présente dans le secteur de l’énergie, pour développer des procédés plus propres avec de meilleurs rendements ou dans le développement d’alternatives aux sources classiques d’énergie. Elle intervient sur le terrain de l’environnement par des analyses constantes de nos milieux naturels, afin d’expliquer et combattre leurs dérèglements mais aussi par le contrôle et la réduction des pollutions. Elle est impliquée dans le maintien de la qualité des ressources alimentaires. l’industrie chimique Près de 90 % des produits fabriqués dans le monde incorporent une forme ou l’autre de la chimie. L'industrie chimique constitue le 2ème secteur de l'industrie manufacturière belge derrière l’industrie automobile belge. Elle emploie directement près de 100.000 personnes et quelques centaines de milliers indirectement. Le secteur de la chimie est l’un des secteurs les mieux rémunérés avec une différence salariale de 20 % supérieure à la moyenne. Modèle 3D Brusselator Mesure de l’ozone stratosphérique Harestua (Norvège) Chimie physique des matériaux Polyèdre induit par subsurface Simulation numérique d’interactions de surface 11 Le calix[6]tmpa, un récepteur Moléculaire dérivé du calix[6]arène
  12. 12. VOUS AIMERIEZ ENTREPRENDRE DES ETUDES EN sciences géographiques vos débouchés Les études en géographie vous fournissent les bases nécessaires à l’étude de l’environnement physique comme des sociétés, ainsi qu’une formation qui permet l’application des méthodes scientifiques à l’analyse des territoires. Plusieurs Masters s'offrent au bachelier en Sciences Géographiques, qui lui ouvriront les portes aux métiers de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme et de l’environnement, tant dans le domaine de la recherche fondamentale que dans celui de la recherche appliquée. L’étudiant pourra poursuivre sa formation par un MA en Sciences Géographiques en choisissant l'une des trois finalités suivantes : t « Territoires, Sociétés et Aménagements » pour analyser les territoires tels qu’ils sont organisés et aménagés par les sociétés ; t « Didactique » qui permet de se préparer à la carrière d’enseignant dans l'enseignement secondaire ; ou t « Urban studies », une finalité qui fait partie d'un programme particulier, le « UNICA Euromaster in Urban Studies - 4Cities ». Structuré autour d'une approche multidisciplinaire des questions de développement et d'aménagement des villes, ce programme de MA en 2 ans emmène les étudiants de Bruxelles (VUB et ULB - 1 quadrimestre) à Vienne (1 quadrimestre), puis à Copenhague (1 quadrimestre) et Madrid (2 mois). Des conditions d'accès spécifiques s'appliquent (voir www.4cities.eu pour plus d'informations). L’étudiant pourra aussi choisir un MA en Sciences et Gestion de l’Environnement (MSGE) : t la « Finalité Sciences de l’Environnement » du MSGE lui permettra de développer son expertise dans les techniques d’observation, d’analyse et de modélisation du Système Terre et de se former à l’étude du Climat. Elle s’articule autour de deux options dirigées : « Atmosphère- Glaciologie-Climat » et « Géosphère- Hydrosphère-Biosphère », tout en préservant une grande flexibilité transdisciplinaire dans les choix d’options t la « Finalité Gestion de l’Environnement » du MSGE donnera aux diplômés des atouts en ce qui concerne une série de fonctions relatives à la gestion de l'environnement, que ce soit dans des administrations, des bureaux d'études ou des organisations non gouvernementales par exemple. De telles fonctions existent tant en Belgique qu'à l'étranger. Enfin, l’étudiant passionné de Tourisme pourra opter pour un MA en Sciences et Gestion du Tourisme qui vise à fournir une perception globale et interdisciplinaire de ce secteur. Dans ce cadre, il se familiarisera avec les concepts spécifiques du tourisme et fera l'apprentissage des outils et méthodes d'analyse nécessaires pour répondre aux diverses exigences professionnelles, tout en respectant les principes du développement local et de la protection de l'environnement. La géographie analyse les territoires dans leurs dimensions physiques et sociales. Elle vise à décrire leur organisation spatiale et à identifier les processus variés qui les régissent et les façonnent. En ce sens, elle constitue une charnière entre les sciences naturelles et les sciences sociales. les axes de la formation Le programme s’appuie sur une formation en sciences de base (physique, chimie, mathématique, biologie) et introduit la géographie dès la première année, avec un équilibre entre la géographie physique et la géographie humaine. t en BA 1 : introduction à la géographie physique, humaine, urbaine et régionale. t en BA 2 : poursuite de la formation en géographie. Deux orientations possibles : sciences de l'environnement et sciences sociales. Ouverture vers les sciences humaines par des cours de sociologie et d'économie politique. Formation en sciences exactes complétée par des statistiques, de l’informatique et des sciences naturelles, plus des cours de géologie et de botanique. t en BA 3, cours de géographie thématique ou régionale. Ouverture possible vers une autre orientation : démographie et pédologie. 12
  13. 13. les 3 années de BA les MA t sciences géographiques t sciences et gestion de l’environnement t sciences et gestion du tourisme Tél. de la filière : +32 2 650 50 72 (ou 22 27) Site Internet : www.ulbruxelles.be/facs/sciences/geog BA2 48 ECTS Géographie 20 ECTS Mathématiques ou chimie ou physique 5 ECTS Biologie 5 ECTS Cristallographie, minéralogie et pétrographie 3 ECTS Informatique 5 ECTS Economie Politique et Générale 5 ECTS Anglais Scientifique 5 ECTS BA3 50 ECTS Géographie 30 ECTS Probabilités et Statistiques 5 ECTS Anglais Scientifique 5 ECTS Excursions de Géographie 5 ECTS Projets de Recherche et Communication Scientifique 5 ECTS Options dirigées (l’une ou l’autre orientation) Sciences sociales options dans les domaines suivants : > Histoire > Sociologie > Science Politique > Anthropologie > Psychologie Sociale > Economie Sciences de l’environnement options dans les domaines suivants : > Mathématiques > Physique > Chimie > Géologie > Pollution et Milieu Physique > Botanique > Initiation à l’Agronomie > Ecologie Générale > Excursions (9 jours) ++ 1OECTS12ECTS 13 BA1 60 ECTS Géographie 25 ECTS Mathématiques 10 ECTS Chimie générale 10 ECTS Physique 10 ECTS Société et environnement 3 ECTS Introduction aux sciences de la Terre 2 ECTS
  14. 14. VOUS AIMERIEZ ENTREPRENDRE DES ETUDES EN sciences géologiques vos débouchés L'objectif de la formation de géologue est de vous permettre de devenir opérationnel (le) dans des domaines aussi diversifiés que la gestion et l'exploitation du sous-sol (eau, matières premières, combustibles fossiles), l'étude des changements climatiques, la protection des ressources en eau ou l'évaluation du risque sismique et volcanique. D’où la nécessité d’être très polyvalents, d’avoir une solide formation scientifique couplée avec une grande rigueur et une bonne dose d'esprit d'aventure. En choisissant une filière BA-MA complète, ces études vous ouvrent les portes de secteurs très variés et parfois inattendus comme : t l’exploitation et l’exploration des ressources minérales et fossiles (eau, métaux, pétrole) t les bureaux d'études de l'environnement t la géotechnie (forages, construction) t la recherche et l’enseignement universitaires t l’expertise et contrôle des matériaux géologiques et artificiels (verres, bétons, marbres) t les surveillances des zones sismiques et volcaniques t la gestion du stockage des déchets radioactifs t les énergies renouvelables (géothermie) Le géologue tiendra une place cruciale dans les prochaines décennies car il est directement impliqué dans 3 thématiques d’actualité ayant un impact majeur sur l’avenir de la société : la gestion des ressources naturelles, l’environnement et les risques de catastrophes naturelles. les 3 années de BA les axes de la formation Le programme alternera 1/3 de cours théoriques, 1/3 de travaux de laboratoire et 1/3 de travaux de terrain. Il vous permettra de comprendre les grands processus de formation et d’évolution des différentes enveloppes de la Terre, depuis l’atmosphère jusqu’au noyau. La particularité de ces études réside dans l’intégration des phénomènes à des échelles spatiales variées, du cristal à la planète, sur des échelles de temps allant de la seconde au million d’années. Les cours théoriques vous permettront de comprendre le fonctionnement des enveloppes terrestres et les interactions entre celles-ci, depuis des notions environnementales focalisées sur l’atmosphère, la biosphère et l’hydrosphère jusqu’à des processus endogènes traitant de la formation des magmas et de la tectonique des plaques, de la volcanologie et de la géophysique. Les travaux pratiques vous aideront à matérialiser les notions théoriques mais également à devenir autonome avec une série d’outils analytiques et numériques. L’observation sur le terrain occupe une partie importante de ces études. C’est une spécificité unique des études en sciences géologiques. Après les BA, vous pourrez choisir une des deux spécialisations suivantes : t « Géobiosphère » traitant plus particulièrement de la géochimie des océans, de l’atmosphère et des sols, des changements climatiques, des bassins sédimentaires, des ressources fossiles et de l’interaction biosphère-géosphères. t « Terre Interne » focalisée sur la géochimie du manteau et des magmas, les ressources métalliques et les géomatériaux, la formation des chaînes de montagnes et les risques volcaniques et sismiques. Géologie 96 ECTS Mathématiques, informatique 27 ECTS Chimie 22 ECTS Physique 9 ECTS Biologie 5 ECTS Anglais scientifique 5 ECTS Options (géologie, chimie, biologie, physique) 16 ECTS Prélèvement de roches dans le Hoggar (Algérie) 14
  15. 15. les MA t sciences géologiques : Terre interne t sciences géologiques : géobiosphère t sciences et gestion de l’environnement Tél. de la filière : +32 2 650 29 46 Site Internet : www.ulbruxelles.be/sciences/dste t ressources naturelles   C’est principalement le géologue qui recherche et gère l’exploitation des ressources minérales et fossiles, telles que l’eau, les métaux (or, platine, argent, uranium, cuivre, …), les matières premières pour les matériaux de construction (ciments, granulats, plâtre, argile, sable, …), les hydrocarbures et le charbon. Vu que certaines de ces ressources s’épuisent (notamment les hydrocarbures), la recherche de nouveaux gisements est un enjeu socio- économique majeur. t environnement   Le géologue est également un expert de l’évolution de la vie sur Terre et des changements climatiques passés. Il est donc impliqué dans l’étude du réchauffement climatique global actuel. Ses connaissances des propriétés du sol et des nappes aquifères en font également un acteur majeur, en association avec des bioingénieurs, pour le traçage et la remédiation des sols et des eaux pollués. t risques naturels   La Terre est une planète dynamique, c’est ce qui a permis à la vie de s’y développer. Paradoxalement, cette activité tectonique induit des séismes et des éruptions volcaniques dévastateurs, parfois dans des régions surpeuplées et rongées par la pauvreté. Le géologue est amené à trouver des solutions pour mieux comprendre et évaluer les aléas et risques . Mesures de température à la caméra Infrarouge au Papandayan (Indonésie) À travers ces thématiques, les géologues formés à l’ULB sont amenés à travailler dans toutes les régions du globe. Ils sont rapidement engagés en Belgique mais également dans des zones aussi diverses que l’Afrique, l’Australie, la Nouvelle-Calédonie, le Canada, le Yémen… Prélèvement d'eau de mer et de sédiments à bord du Belgica Mesures géophysiques sur le volcan Ijen (Indonésie) en collaboration avec l'Observatoire Royal de Belgique Mission de terrain et coopération dans le Sahara Algérien 15
  16. 16. VOUS AIMERIEZ ENTREPRENDRE DES ETUDES EN sciences informatiques vos débouchés Les études en sciences informatiques visent à vous permettre d'acquérir des compétences pointues et de développer des capacités d'autonomie, d'organisation et de management attendues d'un universitaire. Ces qualités vous permettront de devenir opérationnel(le) dans des secteurs aussi importants que l'informatique fondamentale, l'informatique de gestion (secteur économique), l'informatique système et la bio-informatique. En prolongeant le BA par un MA en sciences informatiques, vous pourrez vous diriger directement vers les métiers suivants : t chef de projet t consultant(e) en informatique t responsable de réseaux et parcs informatiques t architecte de sécurité informatique t formateur(trice) t enseignant(e) t chercheur(euse) Si, après le BA, vous souhaitez bifurquer vers une autre formation en MA, la filière bioinformatique vous est ouverte. L'informatique est aujourd'hui présente dans tous les domaines pour résoudre une vaste gamme de problèmes (biologie, automobile, télécommunications, finance,...). L'informaticien analyse les problèmes à l'aide d'une démarche rigoureuse, et conçoit de nouvelles solutions en se basant sur des connaissances fondamentales. les 3 années de BAles axes de la formation Les trois années de BA développent une approche rigoureuse et scientifique de l'informatique : vous apprendrez à comprendre et à analyser un problème ; à étudier les outils vous permettant de résoudre ces problèmes à l'aide d'un ordinateur. La formation alterne cours ex- cathedra, séminaires encadrés par les assistants et réalisation pratique de travaux personnels ou de projets en groupe. En moyenne, 12 heures de cours théoriques sont complétées par 10 heures de séminaires (avec exercices pratiques) et 8 heures de travaux personnels ou de projets collectifs. Les années de BA sont suivies de deux années de MA qui vous permettront de vous spécialiser dans les domaines suivants : logiciels et systèmes critiques, optimisation et algorithmes, intelligence computationnelle, web et systèmes d'information et multimédia. À l'ULB, les années de BA se prolongent par deux années de MA, organisées en anglais et en collaboration avec la Faculté des Sciences Appliquées (il s'agit du même programme de cours). Il est à noter qu'aucune connaissance préalable en informatique n'est demandée, toute la matière étant étudiée à partir de zéro. Informatique 106 ECTS > programmation 20 ECTS > algorithmique 19 ECTS > systèmes 15 ECTS > projets transversaux 15 ECTS > bases de données 6 ECTS > réseaux 5 ECTS > analyse et génie logiciel 5 ECTS > autres 21 ECTS Mathématiques 30 ECTS Physique 6 ECTS Anglais scientifique 10 ECTS Économie 8 ECTS Options 20 ECTS 16
  17. 17. les MA t sciences informatiques t bioinformatique et modélisation t sciences et gestion de l’environnement Tél. de la filière : +32 2 650 56 14 E-mail : mssc@ulb.ac.be Site Internet : www.ulbruxelles.be/facs/sciences/info domaines de spécialisation Les possibilités de spécialisation offertes en MA reposent en partie sur les activités de recherche (théorique et appliquée) très développées en Faculté des Sciences. Cela vous donne l'opportunité d'acquérir un savoir de pointe, dispensé par des spécialistes en la matière. Parmi ces domaines, on peut citer : t algorithmique et optimisation Cette branche étudie la manière dont l'ordinateur peut être utilisé pour résoudre des problèmes, de manière générale, et en particulier des problèmes d'optimisation. Nos chercheurs s'intéressent par exemple aux problèmes de dimensionnement de réseaux, comme les réseaux de télécommunication (quelles communications établir entre quels points pour optimiser les coûts ?) ou les réseaux routiers (où placer les cabines de péages pour optimiser le trafic et le revenu ?). © Wise Coders Solutions 17 t intelligence computationnelle C’est l’étude des méthodes qui permettent à l'ordinateur d'apprendre par lui-même. Ces méthodes sont appliquées dans les domaines où de grandes masses de données doivent être analysées, comme dans les science biomédicales (séquence de l'ADN, détection des gènes qui favorisent le cancer, ...). t multimédia Dans l'option multimédia, l'étudiant sera amené à concevoir et développer des systèmes capables de traiter des signaux 1D (son, parole, ...) ainsi que 2D/3D (images, vidéo, données volumiques, ...). Ces traitements incluent notamment la compression, la restauration, la reconnaissance d'objet et la synthèse d'images. Tant les aspects logiciels que matériels, par exemple en utilisant le GPU (processeur graphique) seront abordés. t systèmes critiques Aujourd'hui, les ordinateurs sont présents partout, et contrôlent des systèmes critiques dont aucune défaillance n'est permise, comme les pilotes automatiques des avions ou les ABS des voitures. Ces systèmes doivent aussi être sécurisés, et assurer la confidentialité des données, comme dans les applications de banque par internet. Cette spécialisation initie les étudiants aux méthodes permettant de concevoir des systèmes informatiques sécurisés, produisant des réponses correctes et à temps. t systèmes web et d’information Cette spécialisation aborde la gestion de l’information qu’elle soit structurée dans des bases de données ou semi-structurée dans le web. Elle aborde également le développement d’applications web et le web sémantique.
  18. 18. VOUS AIMERIEZ ENTREPRENDRE DES ETUDES EN sciences mathématiques vos débouchés La formation en sciences mathématiques vise à développer vos facultés d'abstraction, de rigueur et d'inventivité. Une fois diplomé(e), vous serez capable de mettre en œuvre les méthodes existantes, d'élaborer de nouvelles applications et de transmettre votre discipline. Les capacités d'analyse et de résolution de problèmes, tant théoriques qu'appliqués, doivent vous permettre de devenir opérationnel(le) dans des domaines aussi divers que les mathématiques, l'économie, la finance, la physique, l'astronomie, l'informatique. En prolongeant votre BA par un MA en sciences mathématiques, vous pourrez vous orienter vers les métiers : t de la recherche en mathématiques, physique mathématique, astronomie, économie, informatique et bio-informatique t du secteur bancaire t des compagnies d'assurances t de la consultance t de l'industrie pharmaceutique t de l'enseignement. Si, après le BA, vous souhaitez bifurquer vers une autre formation en MA, les filières de statistique et de sciences actuarielles (assurances et finance) vous sont ouvertes ainsi que la bio-informatique et modélisation. Les mathématiques sont incontournables. Omniprésentes, elles apparaissent dans tous les domaines des sciences et techniques, de l'Astronomie... à la Zoologie. Efficaces, elles jouent un rôle clé dans le développement des connaissances dans notre société. Cohérentes, elles forment un édifice élégant, en continuelle évolution. les 3 années de BAles axes de la formation Dès la première année de BA, l'ULB vous propose, outre la formation approfondie en mathématiques, une formation plus spécialisée en mathématiques fondamentales et physique ou en informatique, en économie et en finance. Les cours théoriques sont illustrés par autant de travaux pratiques aidant à mieux maîtriser la matière. Cette formation assure une base solide tout en permettant à chacun de diriger ses études selon ses souhaits de carrière. Les cours sont complétés par des travaux pratiques, réalisés en petits groupes, et de nombreux travaux personnels afin de vous permettre de vous former individuellement, de bénéficier de conseils précis et personnalisés, ainsi que de développer vos aptitudes dans l'ambiance d'une section de taille humaine. En 1ère année, un test a lieu en novembre afin de permettre à chacun de se situer très tôt par rapport aux exigences universitaires. Ensuite, la plupart des cours étant semestrialisés, les évaluations se partagent entre interrogations dispensatoires en janvier et examens écrits ou oraux en juin (2ème session en septembre). 18 Mathématiques 112 ECTS Physique, informatique ou économie 40 ECTS Travaux et projets de recherche personnels 20 ECTS Anglais scientifique 8 ECTS
  19. 19. les MA t sciences mathématiques t statistiques t sciences actuarielles t bioinformatique et modélisation Tél. de la filière : +32 2 650 51 64 E-mail : presmath@ulb.ac.be Site Internet : www.ulbruxelles.be/facs/sciences/math 19 t sciences mathématiques Les mathématiques forment un univers cohérent, en perpétuelle évolution, peuplé de concepts, de structures et aussi bien sûr de nombres et d'équations. Les mathématiciens explorent et construisent cet univers au moyen de raisonnements logiques, dans un dialogue constant avec les problèmes émergeant de l'extérieur ou parfois aussi de l'intérieur. Les mathématiciens cherchent à découvrir des relations entre ces objets abstraits pour bâtir des théories, générales et élégantes qui pourront ensuite êtres appliquées pour résoudre des problèmes dans différents contextes. Les théories mathématiques trouvent des applications dans de nombreuses situations qui changent notre vie au quotidien : cryptage de données, imagerie médicale, modélisation écologique, optimisation des transports, météorologie, reconnaissance vocale, fichiers mp3, ... Le master en sciences mathématiques développe les facultés d'abstraction, de rigueur et d'inventivité et forme la génération des mathématiciens de demain. t statistique Enracinée à la fois dans les mathématiques et dans la pratique, la statistique est présente, virtuellement, dans tous les domaines de l'activité humaine. A ce titre, son enseignement figure aux programmes de toutes les facultés (Sciences exactes, Sciences humaines, Médecine) et écoles d'ingénieurs. Cette diversité, qui est l'une des caractéristiques les plus attrayantes du métier de statisticien, se reflète dans les programmes du master en statistique qui forme à l'art difficile de transformer en information les données d'observation et d'aider les décideurs ou les chercheurs d'autres disciplines à analyser cette information de la façon la plus efficace.   t sciences actuarielles L’actuaire est un spécialiste de la gestion du risque. Il analyse les risques de toute nature auxquels sont soumis les particuliers et les entreprises et, faute de pouvoir éliminer ces risques, il met en place des solutions permettant d’en contrôler les conséquences financières : formules d’assurances, régimes de sécurité sociale, … Les mathématiques sont au cœur de la profession. L’actuaire allie, d’une part, rigueur scientifique dans la définition et la qualification des risques et, d’autre part, ouverture sur les marchés financiers et d’assurances. Esprit d’analyse et créativité sont également nécessaires à l’exercice de cette profession. Activité Pourcentage Emploi dans une compagnie privée 41 % > finance ou assurance 22 % > consultance 8 % > industrie pharmaceutique 5 % > informatique 3 % > autres 3 % Enseignement ou chercheur universitaire 36 % > en Belgique 32 % > à l’étranger 4 % Professeur dans l’enseignement secondaire 15 % Étudiants de 3e cycle 7 % Interruption de carrière 1 % Résultats d’une enquête de 2002 sur les domaines d’activité de 10 promotions de diplômés en mathématiques de l’ULB domaines d’activité
  20. 20. VOUS AIMERIEZ ENTREPRENDRE DES ETUDES EN sciences physiques vos débouchés La formation en physique et les méthodes qui y sont développées doivent vous permettre de devenir opérationnels dans des domaines allant de la médecine à la finance, en passant par les sciences fondamentales et appliquées. Les sciences physiques constituent un domaine passionnant, qui exige autonomie et volonté. En prolongeant le BA par un MA en sciences physiques, l'étudiant pourra s'orienter directement vers les métiers suivants : t chercheur(euse) dans de grandes institutions publiques ou privées t carrière dans l'industrie (informatique, télécommunications, aéronautique, ingénieries diverses) t carrière dans le secteur hospitalier t carrière dans le secteur des banques et assurances t carrière dans la consultance t enseignant(e) dans les universités, belges comme étrangères t enseignant(e) dans le secondaire et le supérieur non universitaire. Une carrière dans la recherche fondamentale pourra se poursuivre dans les différents domaines de la physique mais aussi en biophysique, géophysique, astrophysique, tant dans le domaine théorique qu'expérimental. Par l’expérience et le raisonnement, les physiciens et les physiciennes sondent le monde et créent de nouveaux savoirs. Ils s'intéressent aussi bien aux particules et aux galaxies qu'au vol des oiseaux et à l'écoulement du sang dans nos veines. les 3 années de BAles axes de la formation A l'ULB, nous mettons l'accent sur la compréhension des fondements de la science et sur la préparation à la recherche fondamentale et appliquée. Les enseignements sont axés sur les résultats de la recherche la plus récente. L'équilibre entre la formation de base et les aspirations personnelles des étudiants constitue le cœur même de notre philosophie. La capacité d'initiative laissée à l'étudiant est très importante, tant pour les travaux personnels que dans la poursuite assidue des objectifs. Ce programme comprend une formation poussée en mathématiques et de nombreux cours de laboratoires. Les grands thèmes abordés sont : t la physique classique et la physique du 20ème siècle t la mécanique quantique t la physique statistique et non linéaire t l’astronomie et l’astrophysique t les interactions fondamentales et la structure de la matière. La formation alterne cours ex- cathedra, séances d'exercices dirigés, travaux pratiques et séminaires interactifs. Une large place est laissée à l'élaboration de projets personnels. 20 Physique 96 ECTS Mathématiques 57 ECTS Chimie 11 ECTS Informatique 4 ECTS Options 8 ECTS Anglais scientifique 4 ECTS
  21. 21. les MA t sciences physiques t sciences mathématiques t statistiques t bioinformatique et modélisation t sciences et gestion de l’environnement t sciences biomédicales (Faculté de Médecine) Tél. de la filière : +32 2 629 32 14 E-mail : Barbara.Clerbaux@ulb.ac.be Site Internet : depphys.ulb.ac.be 21 Les trous noirs et leurs implications pour la physique des interactions fondamentales sont un thème de recherche majeur au département de physique. Explosions stellaires, évolution dynamico-chimique de notre galaxie, astrométrie, spectrométrie, étoiles à neutron… figurent parmi les thèmes de recherche de l’Institut d’Astronomie et Astrophysique de l’ULB. Simulation numérique d’un plasma à très haute température. L’unité de recherche en physique statistique et plasma est active dans la physique des fluides et les plasmas, y compris dans les réacteurs à fusion. La physique non linéaire, couplée à la chimie et à la biologie, permet d’expliquer l’émergence de structures dans la nature. Plusieurs groupes de recherche au département de physique sont actifs dans ce domaine. Le MA permet une grande liberté de choix de cours et comporte de multiples possibilités de prendre part à la recherche menée dans les unités du département :
  22. 22. 22 sciences biologiques - - - - - - - - - sciences chimiques - - - - - - - sciences géographiques - - - - - - - - - - - - sciences géologiques - - - - - - - - - - - - - sciences informatiques - - - - - - - - - - sciences mathématiques - - - - - - - - sciences physiques - - - - - - - bioingénieur - - - - - - - - - - - sciencespharmaceutiques(FacultédeMédecine) sciencesbiomédicales(FacultédeMédecine) ingénieurcivil(FacultédesSciencesappliquées) bioingénieur:chimieetbioindustrie bioingénieur:sciencesagronomiques bioingénieur:sciencesettechnologiesdel’environnement scienceschimiques sciencesphysiques sciencesinformatiques sciencesactuarielles statistiques sciencesmathématiques sciencesetgestiondel’environnement sciencesetgestiondutourisme sciencesgéographiques sciencesgéologiques:Terreinterne bioinformatiqueetmodélisation biologiedesorganismesetécologie biochimieetbiologiemoléculaireetcellulaire sciencesgéologiques:géobiosphère Accès inconditionnel Accès sur dossier BACHELIERS MASTERS quel MA pour mon BA ?
  23. 23. Étudier à la Faculté des Sciences de l’ULB 03 Organisation des études 04 Les points forts de notre enseignement 05 Nos BA t bioingénieur 06 t sciences biologiques 08 t sciences chimiques 10 t sciences géographiques 12 t sciences informatiques 16 t sciences géologiques 14 Quel MA pour mon BA ? 22 t sciences physiques 20 t sciences mathématiques 18 Table des matières
  24. 24. CP 260 - Boulevard du Triomphe - B-1050 Bruxelles T 02 650 50 24 - F 02 650 54 02 - M inforsciences@ulb.ac.be W www.inforsciences.be 3e édition - OCTOBRE 2011 Membre de l’académie universitaire Wallonie-Bruxelles et du pôle universitaire européen Bruxelles-Wallonie Étudier les Sciences à l’ULB http://www.ulbruxelles.be/etudesensciences UNIVERSITÉLIBREDEBRUXELLES Faculté des Sciences CP 260 - Boulevard du Triomphe 1050 Bruxelles T 02 650 29 46 / 31 30 F 02 650 28 72 W www.ulbruxelles.be/facs/sciences Campus de la Plaine, accès 2 Bâtiment B/C, niveau 3 InfOR-études 02 650 36 36 infor-etudes@ulb.ac.be

×