Action universitaire - octobre 2008

543 views
476 views

Published on

- Edito :

L’UNI, une belle histoire par le Pr. Jacques Rougeot

- Lycée - université, la nécessaire interface, par le père Hyacinthe-Marie Houard

- Google-moi une bombe

- A l’école de l’utra-gauche

- Questions à

Le Pr. Louis Vogel, président de l’université Paris 2 Panthéon-Assas répond à nos questions.

- En campagne

L’UNI a lancé deux nouvelles campagnes sur la Nation et l’identité.

- Les premiers résultats de la consultation de l’UNI-Lycée

- 1983, l’UNEF-ID devient la pouponnière du PS.

- Chroniques

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
543
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Action universitaire - octobre 2008

  1. 1. A.U. - octobre 2008:Mise en page 1 20/10/08 18:39 Page 1 l’Action UNIversitaire Le journal de l’Union Nationale Interuniversitaire n° 283 - octobre 2008 - 4 euros Dans ce numéro La ronde des vautours Edito pp.1-2 Par Olivier Vial La ronde des vautours Délégué général de lʼUNI Lycées autogérés, la faillite « Dire la vérité aux Français, c’est leur dire Etats-Unis ont lancé le plan Paulson et les p.3 que la crise actuelle aura des conséquences européens ont réussi, quant à eux, à coor- Echec au bac, pédagogie inefficace. dans les mois qui viennent sur la croissance, donner leurs politiques en annonçant le 13 sur le chômage, sur le pouvoir d’achat. »1 octobre un plan historique pour rétablir la Le vote musulman C’est cet avertissement que le Président de croissance, doté de 1 700 milliards d’euros. p.4 73 % des musulmans français votent à la République a souhaité adresser aux Fran- gauche. çais à l’occasion de son discours le 25 sep- La récupération politique tembre dernier à Toulon. La publication Afghanistan, terrorisme quelques jours plus tard des chiffres du chô- Une fois l’incendie éteint, il faudra évidem- p.5 mage n’a fait que confirmer ses propos. Damien Meslot répond à nos ques- ment prendre des mesures, soutenir certains tions sur la présence française en Avec une augmentation de plus de 41 000 secteurs, mieux réguler certains marchés … demandeurs d’emplois en un mois, notre Afghanistan s ou tie n C’est là que le danger politique apparaît. B u llet in de rentrée étudiante 2008 économie connaît un net ralentissement. La situation de l’emploi ne devrait, d’ailleurs, Nombreux sont ceux qui à gauche voient En campagne ite le Et si m é r nait pas s’améliorer avant au moins un an, p.6 dans cette crise une formida- A lʼoccasion de la rentrée deve comme l’a déclaré ble opportunité à saisir pour 2008, la nouvelle cam- à la Nombreux sont ceux qui à gauche mode Laurent Wau- voient dans cette crise une formi- détruire le libéralisme, le ca- pagne de lʼUNI vante les quiez, le secrétaire vertus du mérite à lʼuniver- fr pitalisme et la droite en géné- w.u ni.a sso. d’Etat à l’emploi. dable opportunité à saisir pour sité. Osé, non ? ww www.uni.asso.fr ral. Par amalgames successifs, P ar l’ éduc ati on pour la Nat ion détruire le libéralisme, le capita- ils tentent d’associer la crise L’économie mon- lisme et la droite en général. que connaît actuellement le Les grandes dates de l’UNI diale a connu de p.7 capitalisme financier, au capi- nombreuses crises au cours des dernières talisme tout entier et au libéralisme … La Eté 1988, lʼUNI rencontre Lech décennies (bulle immobilière, bulle inter- Walesa ficelle peut sembler grosse, mais elle a, par net, crise asiatique…). Celle qui la secoue le passé, montré son efficacité. actuellement, en touchant le système ban- caire, fragilise le moteur même de l’activité Afin d’éviter à l’extrême gauche de prospé- économique et menace directement rer sur cette thématique, le Président de la Chroniques l’épargne des ménages de certains pays. République a tenu à bien différencier les p.8 choses. Il a rappelé que ce que nous vivons Un livre, un site, un chiffre à découvrir Devant une telle situation, les gouverne- aujourd’hui, « c’est la crise d’un système qui ments étaient obligés de réagir. L’urgence s’est éloigné des valeurs les plus fondamentales L’Action UNIversitaire commande avant tout d’éteindre le feu afin du capitalisme, qui, en quelque sorte, a trahi d’éviter une propagation. C’est la décision l’esprit du capitalisme. […] Le capitalisme, ce qu’a prise dès le 25 septembre le Président n’est pas la primauté donnée au spéculateur. de la République : « c’est un engagement so- C’est la primauté donnée à l’entrepreneur. Le Directeur de la publication : Jacques Rougeot lennel que je prends ce soir : quoi qu’il arrive, capitalisme, c’est la récompense du travail, de Rédacteur en chef : Olivier Vial l’Etat garantira la sécurité et la continuité du l’effort et de l’initiative. […] Je veux le dire olivier.vial@actionuniversitaire.com système bancaire et financier français » « Je aux Français : l’anticapitalisme n’offre aucune CPPAP 0512 679428 - imprimé par nos soins - dépôt légal n’accepterai pas qu’un seul déposant perde un solution à la crise actuelle. Renouer avec le seul euro parce qu’un établissement financier collectivisme qui a provoqué dans le passé tant troisième trimestre 2008 - Mensuel se révèlerait dans l’incapacité de faire face à ses de désastres serait une erreur historique. »1 UNI - LA DROITE UNIVERSITAIRE - 34, rue Emile Landrin - engagements »1. Depuis, ce volontarisme a 92100 Boulogne - tél : 01.78.16.40.30 - fax. : 01.78.16.40.31 été affiché par de nombreuses nations : les Si cette mise en perspective était nécessaire, L ’Action Universitaire - page 1
  2. 2. A.U. - octobre 2008:Mise en page 1 20/10/08 18:39 Page 2 elle ne sera pas suffisante. L’extrême gauche tée de 14 % d’intentions de vote. De quoi L’échec de la méthode Coué est déterminée à profiter de la situation. Le faire rêver notre facteur ! Comme il le dit lui lancement programmé en janvier du Nou- même, le drapeau rouge est leur seul drapeau, Une nouvelle fois, après les élections prési- veau Parti Anticapitaliste (NPA) dentielles facilement remportées par d’Olivier Besancenot ne pouvait leur champion, nombreux furent les pas bénéficier d’un meilleur hommes politiques de droite à croire contexte. Ce dernier, chouchouté que la bataille des idées et des valeurs par les médias, invité « people » de était définitivement gagnée. Michel Drucker, s’est construit La réalité est bien différente. S’il est une image capable de fédérer bien vrai que le parti socialiste n’apparaît au-delà du petit cercle des mili- Depuis la mi-octobre, le NPA a multiplié les collages pas, pour l’instant, comme une alter- tants d’extrême-gauche. Les son- aux slogans anticapitalistes native crédible aux yeux des Français, dages le placent même en cela ne l’a malheureusement pas em- opposant le plus crédible face au pêché de gagner les élections munici- gouvernement. Pourtant, derrière pales, cantonales et sénatoriales. cette apparence rassurante et respectable, il ce qui crée des solidarités entre tous ces grou- n’existe aucun doute sur la nocivité de celui puscules. Ce fut le cas notamment durant la Sur le plan des valeurs, la victoire de la dont l’engagement se fonde sur le culte de crise du CPE, où des anarchistes allemands et droite n’est pas encore assurée, loin de là. Che Guevara et la nostalgie de la commune italiens ont participé aux occupations des fa- Dans les enquêtes d’opinion, réalisées avant de Paris. cultés parisiennes. Ce sont eux aussi qui en- la crise, les valeurs qui sont mises en avant cadraient les militants d’extrême gauche par les Français sont plutôt celles de la Certains s’étonnent aujourd’hui de la dureté française lors des affrontements avec les CRS. gauche. «Ces derniers penchent nettement plus de ses propos. Pourtant, il n’a jamais fait mys- vers l’égalité et l’Etat que vers la liberté et le tère de ses opinions et de ses combats. Quand Les wagons socialistes. marché », précise Jean Daniel Levy de l’Ins- il déclare « je n’ai qu’un seul drapeau, le dra- titut CSA. La situation économique et poli- peau rouge »(Nouvel observateur, 28 mars Il ne faut pas attendre de réactions héroïques tique de ces derniers jours va encore 2007), cela permet de mieux comprendre ce du parti socialiste face à ces dérives. Au renforcer cette tendance. qu’il compte faire de son nouveau parti. Le contraire, l’attraction de la gauche radicale NPA a vocation à rassembler toutes les forces qui a réussi à s’imposer sur le terrain social est Alors que les vautours de la gauche et de de la gauche radicale. Toutes, y compris celle telle que les socialistes vont pour de multiples l’extrême gauche ont commencé leur ronde symbolisée par l’ancien terroriste d’action di- raisons courrir derrière l’extrême-gauche. au dessus du cadavre du capitalisme finan- recte, Jean-Marc Rouillan. cier, ils ne comptent pas s’arrêter là. Leur Il y a ceux qui, à l’approche du congrès de appetit aiguisé, ils vont multiplier les at- Ceux qui parmi les commentateurs politiques Reims, veulent comme Benoit Hamon incar- taques contre l’ensemble des valeurs du ca- ont attendu que leur protégé, le gentil fac- ner l’aile gauche du PS. Leur stratégie pitalisme et du libéralisme. teur, condamne l’apologie de la lutte armée consiste à reprendre une partie des thèmes de Si nous ne voulons pas assister en spectateur faite dans le magazine l’Express par son « ca- Besancenot en espérant ainsi éviter l’hémor- au retour de l’idéologie communiste, reloo- marade » peuvent attendre encore longtemps. ragie des militants du PS vers le NPA. C’est kée en altermondialisme, la droite doit réa- L’extrême-gauche a toujours eu en son sein le premier wagon qui s’accroche à la locomo- gir. Elle doit défendre ses valeurs et rappeler des groupuscules violents et elle sait très bien tive de l’extrême-gauche. comme l’a fait le Président de la République s’en servir. qu’il faut “opposer l’effort du travailleur à Il y a aussi ceux qui, comme Martine Aubry, l’argent facile de la spéculation, opposer l’enga- Depuis quelques mois, les incidents sur les pensent que la situation est mûre pour leurs gement de l’entrepreneur qui risque tout dans campus opposant des militants de l’UNI à ambitions à condition de faire preuve de fer- son entreprise à l’anonymat des marchés finan- des nervis d’extrême gauche se multiplient meté face au gouvernement et aux idées de la ciers, opposer un capitalisme de production à (blocages d’amphi, menaces, intimida- droite. Le deuxième wagon est en place. un capitalisme de court terme, accorder une tions…). L’« exemple » de Rouillan inspire priorité à l’industrie au moment où l’étau de déjà de nouvelles générations d’apprentis ter- Et ainsi de suite jusqu’aux amis de Bertrand la finance se desserre...”1 roristes. Ainsi, en janvier 2007, trois étu- Delanoë. Ce dernier avait fait, il y a quelques diants d’extrême gauche qui animaient des mois, son « coming out » en faveur du libéra- Il ne suffit plus de reprendre en boucle le re- assemblées générales dans les universités tou- lisme social. Aujourd’hui ses principaux sou- frain du “tout va très bien”. La droite ne lousaines contre la loi LRU ont été arrêtés par tiens doivent absolument faire oublier cette peut plus se contenter de la méthode Coué. la police et mis en examens pour «fabrication déclaration. C’est pourquoi, le 8 octobre, et détention d’engins explosifs ». Ils avaient François Hollande, lors du débat à l’Assem- Le combat des idées doit être mené et la déjà posé deux bombes, dont une avait ex- blée Nationale sur la crise financière, a af- nouvelle version de l’Action Universitaire plosé devant l’administration des douanes de firmé que « ce qui s’effondre aujourd’hui, c’est en sera l’un des instruments. Aussi aidez- Rennes (Courrier international, janvier une partie de ce que vous appeliez la bataille nous à la faire vivre en vous abonnant. 2007). idéologique, c’est-à-dire le libéralisme écono- Cette montée en puissance d’une gauche ra- mique ». Le clou est enfoncé deux jours plus dicale et violente n’est pas une singularité tard par Jean-Marc Ayrault, qui dans une in- Note française. Depuis le début 2007, la gauche ra- terview au journal la Croix affirme que « la 1- Extrait du discours de Nicolas Sarkozy à Toulon, dicale a le vent en poupe en Europe. En Alle- page du libéralisme est tournée ». Voici le der- le 25 septembre 2008. magne, la coalition Die Linke qui rassemble nier wagon ; le petit train antilibéral peut dé- la gauche la plus dure du SPD et les anciens marrer. communistes d’Allemagne de l’Est est crédi- L’ Action Universitaire - page 2
  3. 3. A.U. - octobre 2008:Mise en page 1 20/10/08 18:39 Page 3 La faillite des lycées autogérés L’UNEF met les CROUS sur la paille. De l’idéologie ... méthodes n’ont pas permis de lutter contre Mercredi 1er octobre, l’échec scolaire. Elles n’ont fait que l’accroître, l’UNEF, la CGT et l’UNSA “Il est interdit d’interdire !” Ce slogan qui fleuris- comme en témoignent les résultats catastro- ont organisé dans plusieurs sait, il y a 40 ans, sur les murs de Paris continue phiques des élèves de ces établissements au bac- villes de France une opération aujourd’hui à destabiliser des pans entiers de calauréat : entre 10 et 20 % de réussite. « Resto-U gratuit » « pour la notre société, dont l’éducation. L’objectif était Ces résultats sont bien plus faibles que ceux ob- défense des CROUS ». alors d’assimiler “l’autorité” à “l’autoritarisme” tenus par les lycées classés Zone d’Education afin de diaboliser cette notion et de lui substituer Prioritaire (ZEP) où le taux de réussite oscille En une décennie, les restau- un modèle plus permissif. C’est l’origine des ly- entre 73 et 86 % (Académie de Paris). rants universitaires, gérés par cées dits « autogérés ». les CROUS, ont connu une Pour expliquer ces mauvais résultats, on entend baisse de fréquentation de plus Sous prétexte de trouver des réponses à l’échec toujours les mêmes excuses : les élèves issus de de 10 millions de repas. scolaire, les instigateurs de ce type d’école ont ces établissements sont défavorisés, ils connais- La restauration universitaire cherché à mettre en place un nouveau système sent des difficultés sociales. Si ces établissements est ainsi régulièrement défici- éducatif, basé sur l’illusion d’un apprentissage avaient plus de moyens, ils réussiraient mieux. taire et les difficultés aux- spontané des enfants qui apprendraient tout seul Aucune de ces excuses n’est pertinente. quelles se heurtent les et sans effort. Dopés à l’idéologie de 68, ils ont CROUS sont avant tout fi- établi un nouveau code pédagogique fondé sur L’excuse sociale est caduque. Pour s’en convain- nancières. l’égalitarisme entre l’élève et le maître : « La voie cre, il suffit de s’intéresser à l’origine socio-pro- normale de l’acquisition n’est nullement l’observa- fessionnelle des parents qui mettent leur Dans ce contexte, l’opération tion, l’explication et la démonstration, processus es- progéniture au Lycée Autogéré de Paris (LAP). “Resto-U gratuit” ressemble à sentiel de l’école, mais le tâtonnement expérimental, Tandis que 18,7 % des élèves sont issus des une façon, sans doute popu- démarche naturelle et universelle ». Le projet édu- classes ouvrières au niveau national, ils ne sont laire auprès de certains étu- catif ne repose plus sur la transmission du savoir que 6,2 % au Lycée Autogéré. Inversement, dans diants, de scier la branche sur mais sur le relationnel et l’extrascolaire. Le travail les métiers de la communication, qui représen- laquelle on est assis. autour des disciplines scolaires passe ainsi au se- tent moins de 1% en France, 16% des élèves du cond plan. LAP viennent de cette catégorie. Seulement 13 Malheureusement, ces pra- % des effectifs du LAP sont boursiers, alors que tiques irresponsables et déma- Toute l’organisation de ces lycées est repensée la moyenne nationale est de 16,3%. gogiques ne sont pas une selon des préceptes idéologiques : aucune hiérar- nouveauté. Ainsi, le CNOUS chie, cafétéria autogéré (K’fête ou encore la Cas- Les moyens et l’encadrement ne peuvent pas être avoue dans son rapport annuel bah), discipline absente, présence facultative, non plus un argument à retenir pour dédouaner que les mouvements liés au multiplication des ateliers (cirque, arts plas- ces lycées de leurs mauvais résultats, car pour CPE et les blocages organisés tiques, vidéos…), emplois du temps mal adaptés 230 élèves inscrits, l’établissement compte 25 par l’UNEF sont à l’ origine (en première scientifique, un élève dispose de 4h professeurs, soit un professeur pour 9 élèves. d’une baisse de près de 710 de mathématiques par semaine). Les notes 790 repas, soit une perte de n’existent pas et les bilans annuels sont réalisés C’est donc bien cette pédagogie délirante et le près de 2 millions d’euros conjointement par le professeur et l’élève. renoncement à toute forme d’autorité qui est pour le budget des CROUS. ... à l’épreuve des faits la source de l’échec de ces établissements et de leurs élèves. Il est temps de solder cette expé- rience et de passer à autre chose. Contrairement à l’objectif affiché, ces nouvelles L’enseignement supérieur : priorité budgétaire Le budget de l'Enseignement supérieur et de la Recherche consti- tue la première priorité budgétaire du gouvernement, notamment avec un effort supplémentaire de 1,8 Md € en 2009, 2010 et 2011. Il traduit l'enga- gement de campagne du Président de la République de faire de la connais- sance un pilier d'une croissance durable et du développement social. L'augmentation des moyens budgétaires et fiscaux sera de 6.5% en 2009 et de presque 17% sur la période 2009-2011. Cet effort mobilise tous les leviers financiers : les crédits budgé- taires, bien sûr, qui augmentent de 1286 M€, soit + 5,8%, mais également les aides fiscales en faveur de la recherche et de l'enseignement supérieur, qui progressent de 455 M€ (+50%) et enfin le financement sur projet attri- bué par Oséo Innovation, lequel augmente de 60 M€ (+37 %). L’ Action Universitaire - page 3
  4. 4. A.U. - octobre 2008:Mise en page 1 20/10/08 18:39 Page 4 Etrange soutien de la gauche à Barack Obama 73 % des musulmans français votent à gauche Dans son discours de Philadelphie sur la race en Amérique, Barack L’IFOP et le journal La Croix ont lancé ble, aux alentours de 11 %. Obama critique la politique d’assis- en 2004 une étude sur l’orientation poli- A cette époque, le Président Chirac béné- tanat qui, selon lui, est en parti res- tique des musulmans français. Si la sym- ficie même d’un réel soutien. 61 % des ponsable de la situation des noirs en pathie de cette « communauté » pour la musulmans déclaraient en 2006 se sentir Amérique. « Le manque de débouchés, gauche n’est pas une nouveauté, l’en- proche du chef de l’Etat, alors qu’ils ne la honte et la frustration de ne pouvoir quête publiée par l’institut de sondage au sont aujourd’hui que 21 % à dire la subvenir aux besoins de leur famille, mois de septembre révèle une nette ac- même chose de Nicolas Sarkozy, et ce ont contribué à défaire le lien familial centuation de cette tendance. Ainsi, en alors même que le Président a multiplié chez les Noirs – un problème que la po- août 2008, seuls 9,2% des musulmans les mesures en leur faveur (CFCM, dis- litique d’aide sociale, pendant des an- Français déclarent se sentir proche de crimination positive, promotion de la di- nées, a peut-être aggravé. » Le soutien de la gauche française au l’UMP (contre 28,4% pour l’ensemble versité…). Selon l’IFOP, « la nomination candidat démocrate est-elle une des français), alors que 73,3 % affichent au gouvernement de personnes issues de forme de mea-culpa ? Il est malheu- une proximité avec la gauche ou l’ex- l’immigration a été un signal fort et a ren- reusement plus probable que les di- trême-gauche, à quoi l’on peut presque contré l’adhésion de l’opinion publique. rigeants socialistes n’aient pas pris le rajouter les 9,5 % qui affirment être Pour autant, très peu de musulmans se dé- “ Une majorité de musul- et ils constituent la catégo- temps de lire les discours d’Obama proches du Modem. clarent proches de l’UMP sulmans se sont rappro- mans français se déter- rie de population où M. avant de le soutenir. Pour eux, il est Depuis 2004, les mu- chés du parti socialiste mine politiquement non avant tout une icône raciale. En le soutenant ainsi, ils trahissent son pas en fonction de la po- plus bas. ». Sarkozy est quasiment le message et démontrent que leur an- litique intérieure, mais (+ 9 points), au détri- tiracisme est aussi une forme de ra- bien de la politique cisme. ment de l’extrême- étrangère de la France. ” rité entre Jacques Chirac gauche qui perd 6 La différence de popula- Les deux faces du NPA. points entre mars 2004 et août 2008. Un ré- et Nicolas Sarkozy dans Derrière la bonhomie rassurante d’Olivier Besancenot se cache une flexe de « vote utile » semble expliquer cet électorat a des raisons profondes. En autre figure beaucoup plus inquié- cette évolution. effet, cela témoigne du fait qu’une majo- tante, celle de Jean-Marc Rouillan, La désaffection de cet électorat pour la rité de musulmans français se détermine ancien leader d’Action directe. Au- droite est, elle aussi, très intéressante. Les politiquement non pas en fonction de la teur du mitraillage du CNPF en manifestations pour le port du voile et la politique intérieure, mais bien de la poli- 1979, il est arrêté, condamné et gra- loi sur la laïcité, qui avaient suscité de tique étrangère de la France. Le refus de cié en 1981 par François Mitterrand. nombreuses réactions hostiles, n’avaient la guerre en Irak, la fermeté vis-à-vis d’Is- Loin de se repentir, sitôt libéré, il or- finalement que très peu modifié leur raël sont les réelles explications de la po- ganise plusieurs assassinats, dont comportement politique, la proportion pularité du Président Chirac au sein de celui du PDG de Renault, Georges de sympathisants de la droite restant sta- cette communauté. Besse. Aujourd’hui en régime de semi-liberté, il vient de rejoindre le nouveau parti anticapitaliste (NPA). Dans un entretien à l’Express, il af- firme qu’ « en tant que communiste, il reste convaincu que la lutte armée est nécessaire à un moment du processus révolutionnaire ». On voit un peu mieux ce que signi- fie pour Olivier Besancenot la créa- tion d’un parti qui rassemble tous les courants anticapitalistes et révolu- tionnaires. D’autant plus que ce der- nier avait été averti. Lors de sa première rencontre avec Besancenot, Rouillan l’a mis en garde : « ma présence peut faire du bordel. Réfléchissez, vous pouvez dire non…» Ce à quoi l’ancien porte pa- role de la LCR aurait répondu : « c’est réfléchi, c’est d’accord ». L’ Action Universitaire - page 4
  5. 5. A.U. - octobre 2008:Mise en page 1 20/10/08 18:39 Page 5 Afghanistan, lutte contre le terrorisme Questions à Damien Meslot, député UMP C’est après l’assassinat de nos soldats, le 18 août dernier, qu’une majorité de Français a découvert que nos troupes étaient en Afghanistan. Damien Meslot, député du territoire de Belfort, membre de la commission de la défense et ancien responsable de l’UNI, répond à nos questions. Monsieur le député, pouvez-vous nous rappeler les cir- constances de cette intervention ? sommes tout de même un peu surpris que le parti socialiste, qui avait approuvé l’intervention du temps de Lionel Jospin, décide de la dés- approuver uniquement parce que Nicolas Sarkozy est au pouvoir. Je La France a envoyé des troupes en Afghanistan au lendemain des at- trouve que c’est un très mauvais signe pour nos soldats. Près de 4000 tentats du 11 septembre sur la décision du Président de la République hommes se battent en Afghanistan, ils regardent le soutien qu’ils ont de l’époque, Jacques Chirac, et de son premier ministre, Lionel Jos- en France. C’est un très mauvais message à leur faire passer. Pour ma pin. Il s’agissait de déloger le régime taliban qui était à l’origine des part, je suis très fier du combat que mènent nos militaires en Afgha- attentats du 11 septembre. L’ensemble des forces politiques françaises nistan et j’ai voté des deux mains en faveur de l’engagement français. avait marqué son accord pour l’engagement français en Afghanistan. Nous savons que nous risquons d’avoir des pertes, nous savons que le combat est difficile, mais lorsqu’on assume des responsabilités po- < Cela fait 7 ans que nous sommes vention, et avant même le Depuis le début de l’inter- litiques, on doit faire le meilleur choix. Pour la France, c’est d’avoir en Afghanistan > des troupes en Afghanistan et de mener le combat contre le terro- 18 août, 14 soldats français risme. On sent que lʼopinion publique est travaillée en ce moment avaient déjà été tués, en par des courants contraires. Les médias ne sont pas totale- particulier dans la région ment innocents. On a tous été choqués par lʼaffaire du re- de Spin Boldak. C’étaient essentiellement des forces spéciales qui, au portage de Paris Match. Que pensez-vous aujourdʼhui à la cours d’accrochages quasi quotidiens avec les talibans, avaient perdu fois du traitement médiatique et plus généralement de 14 hommes […]. Le 18 août, 10 soldats français ont été tués dans lʼimage de lʼarmée dans lʼopinion publique ? une embuscade et là, en plein été, les Français se sont aperçus que des troupes françaises étaient engagées. Mais il ne faut pas oublier que cet engagement est nettement antérieur car cela fait 7 ans que nous sommes en Afghanistan. Je pense qu’il y a deux problèmes. Le premier est une méconnais- Lʼobjectif, cʼest vraiment la lutte contre le terrorisme ? sance du fait militaire dans beaucoup de médias et chez une partie de la population. Il faut que nous fassions, nous parlementaires mais aussi l’armée, un effort de communication vis-à-vis du grand public Oui. Ce qu’il faut savoir, c’est que les attentats ont été fomentés à puisque peu de personnes sont finalement au fait des stratégies mili- partir de l’Afghanistan. Nous considérons que si nous ne faisons pas taires. la guerre en Afghanistan, nous aurons demain des attentats à Paris, Lyon, Marseille et dans d’autres villes européennes. Nous préférons On entend, sur l’embuscade qui a coûté la vie à 10 de nos hommes, donc fixer les terroristes sur leur terrain. beaucoup de choses qui sont des inepties. J’ai été particulièrement choqué des photos de Paris Match ; je < Nous risquons d’avoir une extension N’oublions pas aussi que si nous les laissons re- pense que nous sommes évidement dans tension du terrorisme d’origine islamique radical du terrorisme d’origine islamique radical prendre le pouvoir, nous risquons d’avoir une ex- un pays de liberté d’expression mais je sur le Pakistan, l’Inde, l’Iran où nous savons qu’il sur le Pakistan, l’Inde, l’Iran où nous sa- mettre à la place des parents des soldats crois qu’il y a un moment où l’on peut se y a l’arme nucléaire. Nous devons donc être ex- vons qu’il y a l’arme nucléaire. > tués. On peut s’imaginer quelle serait trêmement attentifs à éviter que les talibans puis- notre réaction si on voyait des photos de sent se répandre dans les pays limitrophes. notre fils, de notre femme, de notre mari qui soient jetées en pâture Nous avons renouvelé notre engagement en Afghanistan. aussi avoir le courage d’affirmer nos convictions et de répondre aux aux gens. Je crois que c’était un peu indécent. Et puis nous devons Pouvez-vous nous parler de ce qui sʼest passé et du posi- groupes plus ou moins constitués qui ont toujours eu une philosophie tionnement du parti socialiste ? anti-militariste et qui ont toujours cherché à affaiblir notre armée. Nous devons aussi expliquer les choses. Je crois que nous avons un Avec la réforme de la Constitution, désormais, lorsque les troupes rôle pédagogique que nous n’avons peut-être pas assez porté ces der- françaises sont engagées sur un théâtre extérieur, le Parlement doit se niers temps ; je crois que c’est là que nous devons porter notre effort. prononcer. Il y a donc eu un débat suivi d’un vote. C’était la pre- mière fois sous la Vème république. Cela a été possible grâce à la der- nière réforme de la constitution qui renforce les pouvoirs du parlement. Retrouvez l’intégralité de cet entretien en vidéo sur le L’UMP et le Nouveau Centre ont voté massivement en faveur de l’en- site de l’UNI - rubrique podcast : www.uni.asso.fr gagement des troupes françaises alors que le parti socialiste, le parti communiste, les verts ainsi que le Modem ont voté contre. Nous L’ Action Universitaire - page 5
  6. 6. A.U. - octobre 2008:Mise en page 1 20/10/08 18:39 Page 6 L’indicateur pifométrique En campagne de la FAGE Comme à chaque rentrée, les syndi- Mérite, le mot est tabou à l’université. Chaque cats étudiants tentent d’alerter les rentrée universitaire se cristallise sur les mêmes médias sur les conditions de vie des questions, et toujours la même solution : plus étudiants. Pour réussir une bonne de moyens pour plus d’assistanat. opération presse, le misérabilisme et En excluant le mérite des universités, on a dé- la surenchère se révèlent plus couragé les initiatives et entraîné un nivelle- payants que le réalisme et le sérieux. ment par le bas. C’est pourquoi l’UNI a décidé de briser ce tabou avec sa nouvelle campagne. C’est pourquoi la FAGE n’a pas hé- Il est urgent de remettre le mérite au centre de sité à sortir un indicateur “pifomé- l’Université parce qu’un système qui vise le trique” des coûts de la rentrée meilleur profite à tous. Il permet de tirer l’en- universitaire. L’UNI a dénoncé semble vers le haut, et de donner aux di- cette imposture chiffres à l’appui. plômes une plus grande valeur. En effet, les dépenses mensuelles des étudiants s’élèvent selon la Cette campagne a d’ores et déjà marqué les FAGE à 975,80 euros en province esprits et de nombreuses personnalités poli- et à 1169,64 euros à Paris, alors que tiques nous ont apporté leur soutien. selon l’Observatoire de la Vie Etu- diante (OVE), ceux-ci s’élèvent en Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la moyenne à 530 euros. La différence Recherche a même annoncé, il y a quelques jours, la mise en place de bourse de mérite pour est de taille ! l’ensemble des étudiants boursiers. C’est une première étape ..... Soutenez l’UNI CNESER : l’UNI sort renforcée des élections L’élection des représentants étudiants au Alors que d’ordinaire la répartition au sein de L’indépendance et la liberté de ton conseil national de l’enseignement supérieur et ces commissions se fait après consensus entre n’ont pas de prix, mais elles ont un de la recherche (CNESER) a permis a l’UNI les organisations étudiantes, la Cé, préférant coût. Aussi, aidez-nous à mieux dif- de finir l’année sur une belle victoire. comme elle en a l’habitude jouer les victimes, a fuser nos idées, en vous abonnant à refusé de négocier et a préféré que ces places l’action-universitaire avec le bulletin Seule organisation étudiante à gagner un siège, soient réparties suite à un vote de l’ensemble présent en page 8. l’UNI a ainsi conforté sa place dans le paysage du CNESER. syndical étudiant. L’UNEF reste en tête. La Vous pouvez aussi adhérer à l’UNI, FAGE perd un élu au profit de l’UNI, les deux Le CNESER est alors passé à l’élection des re- quelque soit votre âge ou votre sta- organisations disposant désormais de deux élus présentants par un vote à bulletin secret. Le ré- tut. L’UNI rassemble tous ceux qui chacune. sultat de ce vote n’a, sans doute, pas été celui désirent promouvoir l’excellence de attendu par la Cé. Elle n’obtient aucun siège et notre système éducatif. Derrière, PDE et la Confédération étudiante voit son influence au sein du CNESER régres- (Cé) conservent leur siège. L’extrême gauche ser fortement par rapport à 2006. Chaque adhérent qui le souhaite (SUD/ FSE) a failli créer la surprise en réali- peut bénéficier d’un reçu fiscal qui sant un très bon score. Elle a doublé le nombre Quant à l’UNI, elle gagne 2 sièges et voit son lui permettra de déduire 66 % de sa de ses élus par rapport à 2006 (de 68 à 131). rôle au sein du CNESER renforcé. cotisation du montant de ces im- pôts. Ces résultats ont été confirmés et même nota- Valérie Pécresse dans blement renforcées à l’occasion des désigna- Uni pour Assas Alors n’hésitez plus, soyez géné- tions des syndicats étudiants au sein reux… des différentes commissions du CNE- La ministre de lʼEnseignement SER : supérieur et de la Recherche Unilycee.com fait peau Valérie Pécresse a accordé neuve la Section Permanente qui traite les un entretien exclusif à la sec- dossiers nationaux (habilitations, bud- tion de lʼUNI Assas (Paris II) gets, transferts d’emplois), pour le nouveau numéro de Le blog de l’UNI Lycée a légére- son journal de section. ment été modifié. Plus clair, plus la Commission Scientifique Perma- interactif, ce site à vocation à être nente qui étudie les questions relatives à un lieu de débat pour les militants. la recherche et au 3ème cycle et enfin, la Section Disciplinaire. Cette dernière http://www.unilycee.com est la section d’appel où sont traitées les décisions contestées des sections discipli- naires des établissements. L’ Action Universitaire - page 6
  7. 7. A.U. - octobre 2008:Mise en page 1 20/10/08 18:39 Page 7 1968-2008 : les grandes dates de l’UNI Eté 1988, l’UNI rencontre Dans la presse L’UNI souhaite se position- Lech Walesa lʼinterviewer. La bande de lʼentretien en ner comme un Think Tank poche, nos militants rentrent à Paris. de l’éducation (24/09/08) LʼUNI publie en octobre 1988 cet entre- tien exclusif dans lequel le futur prési- Le centre d’études et de recherches de dent de la Pologne affirme à la fois sa l’UNI (CERU) rassemblera des élus étudiants, des professeurs, des parents détermination à changer et réformer la d’élèves, des patrons et des salariés pour Pologne et à lutter contre le commu- réfléchir aux questions d’éducation et nisme : « les réformes ne peuvent être proposer ainsi une alternative aux idées stoppées, parce quʼelles ne sont pas un et aux rapports produits par la gauche Eté 1988. Les grèves sʼamplifient en Po- souhait propre de Gorbatchev ou de universitaire. logne faisant vaciller le régime commu- Walesa. La réforme cʼest un magnéto- niste. Tout a commencé sept ans plus phone, une télévision, un ordinateur, qui Logement étudiant, l’UNI tôt. Héros des ouvriers du chantier naval pousse à des solutions différentes, ba- appelle tous les départe- de Gdansk, Lech Walesa devient en sées sur le pluralisme que ne peut inter- ments à suivre l’exemple des Hauts- septembre 1981 le président de Solidar- dire aucun socialisme. Jʼai entendu que de-Seine. nosc, syndicat nouvellement créé. Sa certains milieux du pouvoir tentent dʼar- popularité gêne rapidement le gouverne- rêter la roue de lʼhistoire en y mettant les L’UNI a défendu le transfert de la ment polonais et le 13 décembre 1981, doigts. Cʼest une mauvaise chose pour compétence logement de l’Etat vers le sous la pression des soviétiques, le gé- les doigts, car la roue continuera à tour- conseil général des Hauts-de-Seine. En néral Jaruselsky décrète lʼétat de guerre, ner. » effet, contrairement à l’UNEF pour qui impose la loi martiale, suspend Solidar- le logement étudiant ne doit être géré que par les CROUS, ce qui s’est révélé nosc et fait arrêter Lech Walesa. Le Cet entretien est largement diffusé en être un véritable fiasco, l’UNI demande combat commence. France, et à Varsovie la roue continue une diversification des acteurs du loge- bel et bien de tourner. Les grèves débou- ment étudiant. Grâce à cet accord, 3000 Libéré et placé en résidence surveillée chent sur des négociations et sur la nouveaux logements vont être créés et en novembre 1982, il obtient quelques tenue dʼélections libres. Le 4 juin 1989, cela va aussi permettre de confier « la mois plus tard le prix Nobel de la paix. Il Solidarnosc remporte les élections. réhabilitation et l’entretien des rési- continue clandestinement son action, Plus tard, lors dʼune visite officielle en dences à des collectivités qui possèdent mais son message dépasse désormais France, des dignitaires socialistes repro- l’expérience, les compétences et les les frontières de son pays. chent à Walesa de nous avoir accordé moyens de les mener à bien ». cet entretien ; il assume son choix face à Invité du grand débat de Cʼest au cœur de lʼagitation des grandes eux. Près de vingt ans plus tard, en France Info, le 8 septem- grèves de 1988, qui se révèleront être, 2007, il pose avec les militants de lʼUNI bre, pour évoquer la mise quelques mois plus tard, un tournant présents en Pologne à lʼoccasion dʼune en place du prêt étudiant, dans lʼhistoire du 20ème siècle, quʼune réunion de lʼEuropean Democrat Student l’UNI était une nouvelle fois opposée à délégation de militants de lʼUNI se rend (EDS). En souvenir de ces années ! l’UNEF. en Pologne pour rencontrer et soutenir les étudiants du NZS. Ce Le journal écono- mouvement étudiant, inter- mique rappelle que dit en 1985 par les com- pour l’UNI, les prêts munistes, continuait à étudiants sont une mesure favorable militer pour la liberté. Cʼest aux classes moyennes, les grandes ou- alors quʼune opportunité de bliées du système d’aides sociales étu- rencontrer le président de diantes. Solidarnosc se présente ; un militant en profite pour L’UNI Lycée consulte Nouvelle rentrée, mais toujours la même réaction des syndicats de gauche lycéens ! L’UNL et la FIDL, après avoir été associées à toutes les concertations sur la réforme du lycée, appellent déjà les lycéens à se mobiliser et à organiser des actions « coups de poings ». Une nouvelle fois, ils s’apprê- tent à jouer les supplétifs des organisations enseignantes. Un seul mot d’ordre : plus de postes, plus de moyens. Pour sortir de cette impasse, l’UNI Lycée a lancé au cours du mois de septembre une consultation des lycéens pour savoir ce qu’ils attendent de la réforme. 200 000 questionnaires ont déjà été diffusés et les premiers résul- tats vont surprendre bien des apparatchiks de l’éducation nationale. Le mérite, l’orientation active sont plébiscités…. L’ Action Universitaire - page 7
  8. 8. A.U. - octobre 2008:Mise en page 1 20/10/08 18:39 Page 8 CHRONIQUES A d éc ouvrir L e c t u re Causeur, l’antidote à la pensée unique. “ Causeur n’est ni citoyen, ni participatif, ni démocra- Cow-boys armés, évangélistes rétrogrades, tique.” C’est un salon virtuel où l’on “cause” politique, la caricature des conservateurs américains culture, télé, géopolitique à condition de n’être ni vul- est bien connue et largement diffusée par gaire, ni pontifiant, ni convenu, ni même dépourvu les médias européens. « Cette vision influence d’humour. notre jugement : l’émotion, l’indignation ou la Nombreux seront les recalés. C’est le prix à payer pour moquerie qu’elle inspire déforme notre regard et un salon bien tenu. La maîtresse de maison, Elysabeth nous empêche de voir un véritable mouvement Lévy, journaliste et essayiste, y veille. Certains passent social dans l’action de ces militants conserva- tout de même au travers et vous pourrez rencontrer teurs ». parmi les invités permanents de ce sénacle des indivi- dus comme Basile de Koch, dont la plume au vitriol Sous la direction de Romain Huret, historien et maître de conférences à vous régalera de chroniques sur la politique, la philo- l’université Lyon 2, ce livre rassemble neuf études qui permettent d’ap- sophie, l’art ou la star académy. procher la réalité et la richesse de ce mouvement qui possède une «réelle culture contestataire ». En effet, les conservateurs américains ont su se re- www.causeur.fr nouveler dès le début des années soixante en développant des méthodes 72 % militantes innovantes et contestataires tout en continuant de défendre des valeurs traditionnelles : la famille, la liberté, le patriotisme, la reli- gion … Puis, au début des années soixante-dix, le mouvement s’est développé et structuré, porté par le militantisme des classes moyennes, des familles et C’est le pourcentage des étudiants de sociologie qui des femmes. déclarent avoir déjà fumé du cannabis. Ils sont 41 % en droit et 26 % en pharmacie. C’est ce que ré- Le chapitre consacré à l’organisation étudiante « Young American for vèle une étude menée par Laurence Simmat-Du- Freedom » (YAF) dont Ronald Reagan fut un des parrains laissera aux rand, chercheuse à l’INSERM et à Paris V. militants de l’UNI une impression de « déjà-vu », tant les combats, l’or- ganisation, la primauté du militantisme et le compagnonnage qui en La propension à fumer du cannabis selon les filières découlent, font penser à ce qu’ils peuvent vivre sur les campus français. est inversement proportionnelle à leurs débouchés. Où est la cause ? Où est l’effet ? Un livre pour mieux comprendre l’Amérique, mais aussi le militantisme … Cette étude ne répond malheureusement pas à cette Les conservateurs américains se mobilisent, sous la direction de Romain Huret, question. éditions Autrement, Paris, 2008, 17 euros S O U T E N E Z N OT R E A C T I O N , A B O N N E Z - V O U S Aidez-nous à diffuser nos idées et à maintenir notre indépendance et notre liberté de ton. L’Action UNIversitaire Nom :.......................................................................................................Prénom :.......................................................................................................... Adresse :................................................................................................................................................................................................................................ 34 rue Emile landrin ..................................................................................................................................................................................................................................................... 92100 Boulogne Code postal :...............................................Ville :.......................................................................................................................................................... Tel :01.78.16.40.30 Fax :01.78.16.40.31 Tel :............................................Profession :.......................................................E-Mail :.......................................................................................... Désire s’abonner à l’Action Universitaire 38 euros (un an) Imprimé par nos soins Désire souscrire un abonnement de soutien (à partir de 230 euros) : ............. euros CCP3007533YOrléansLa Source Désire adhérer à l’UNI 50 euros lycéens : 10 euros étudiants : 20 euros Désire soutenir financièrement l’UNI et verse : 300 euros 500 euros ............. euros (Vous pouvez déduire jusqu’à 66 % du montant de vos cotisations ou de vos dons de vos impôts. Ainsi, pour 100 euros de dons, votre effort réel est de 34 euros, et vous pourrez déduire 66 euros de vos impôts.) Date et signature : L’ Action Universitaire - page 8

×