Action universitaire - février 2006
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Action universitaire - février 2006

on

  • 312 views

AU 256

AU 256

Statistics

Views

Total Views
312
Views on SlideShare
312
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Action universitaire - février 2006 Action universitaire - février 2006 Document Transcript

  • l’Actionuniversitaire ❚ LE JOURNAL DE L’UNION NATIONALE INTER-UNIVERSITAIRE ❚ N°256 ❚ février 2006 ❚ 2 Euros ❚ Emeutes urbaines de novembre❚ HARKIS - SCANDALE A MONTPELLIER dernier, l’heure du bilan par Laurent Geijer En novembre dernier, la France a été secouée par des violences urbaines sans pré- cédent. Parties de la région parisienne, elles«V ous êtes des pas d’honneur vous n’avez sous-hommes, Lang a été le témoin silencieux de ce vomi verbal. ont gagné la province et se sont même invi- tées dans certains quartiers de Paris. Des …Allez donc rejoindre vos milliers de véhicules détruits, des édifices publics (écoles, administrations, mairies) ontfrères gaullistes qui ont laissé mas- La classe politique condamne été pris pour cibles, des entreprises pourtantsacrer les vôtres, qui ont été égor- à l’exception notable du PS implantées dans ces zones difficiles et dansgés comme des porcs, allez leur lesquelles des habitants de ces quartiers tra- Localement les Verts ont fermement vaillent ont aussi subi des dégâts considéra-lécher les bottes … Cocus ». condamné les propos de George bles. Aux cocktails Molotov s’est ajoutée l’u-Ce sont par ces mots que le méga- FRECHE, ainsi que les communis- tilisation des nouvelles technologies : télé- phones portables et blogs internet afin delo Georges FRECHE, ancien Maire tes, alors que les socialistes se tai- mobiliser les émeutiers, photographies etde Montpellier et actuel Président sent. Au niveau national, Bruno Le films des exactions commises exhibésdu Conseil Régional de Languedoc- ROUX, secrétaire nationale du PS a comme autant de trophées. Quelques semai- nes après la fin de ces importants troublesRoussillon, s’est très violemment courageusement déclaré : « Les quel bilan pouvons-nous tirer ?attaqué à des harkis, samedi 11 propos de George FRECHE, si je les Les relais traditionnels sur le terrain n’ontfévrier 2006. ai bien entendus, me semblent à pas été en mesure de prévoir cette explosion remettre dans un contexte local ». de violence, que l’on parle des élus locauxLes représentants des harkis réunis ou des « partenaires de prévention », tousà Montpellier devant L’UMP a également ont été démunis pour décrypter les signesla stèle en mémoire condamné les insul- avant-coureurs. Les premières victimes, de tes proférées par le ce qui s’est passé, sont les habitants de cesde Jacques ROSEAU, quartiers, eux qui n’aspirent qu’au respect etfigure emblématique Président de Région, qui n’en peuvent plus des excuses culturel-des défenseurs des tandis que Jacques les ou sociales pour justifier une forme sour- DOMERGUE, Député noise d’impunité. Les bandes qui ont sévi derapatriés et harkis ont manière plus ou moins organisée et systé-été les victimes d’un UMP et conseiller matique ont moins voulu exprimer un soi-nouveau pétage de régional, déclarait : « disant mal-être qu’une volonté de marquer Pendant que les har- un territoire, leur territoire, contestant toutesplomb de George FRECHE. La colè- les formes d’autorité ou d’organisationre du despote languedocien ayant kis se faisaient tuer pour la France, publique. On ne pourra pas résoudre le pro-été provoquée par l’information George FRECHE, lui brandissait des blème des banlieues et de la violence avec de banderoles maoïstes sur les bancs bons sentiments mais en restaurant l’autori-selon laquelle les mêmes édiles har- té de l’Etat contre celle des mafias, des ban-kis avaient participé le matin à la de la faculté ». des. Pour la première fois, le phénomène estmanifestation organisée à Palavas devenu ultra violent et ce ne sont plus seu-les Flots par Lionnel LUCA, Député Des Conséquences judiciaires lement des symboles qui furent pris pour cible mais bel et bien des hommes et desUMP, hostile à l’abrogation de l’arti- D’ores et déjà Abdelkader femmes. Des armes à feu dont ont fait usage,cle de loi sur le rôle positif de la un homme frappé à mort parce qu’il prenait CHEBAÏKI, Président de l’associa- des photos de lampadaires etc.. Il nous fautdécolonisation. Témoin de cette tion harki, Ajir 34, a porté plainte aujourd’hui briser cette spirale infernale carscène indigne d’un élu français, pour injures, diffamation et appel à il n’est plus possible que la république s’ar-l’ancien ministre socialiste Jack rête là où les portes des cités commencent. la haine raciale.UNI - LA DROITE UNIVERSITAIRE - 8, rue de Musset - 75016 Paris - ✆ 01.45.25.34.65 - fax. : 01.45.25.51.33 Directeur de la publication : J. Rougeot - CPPAP 0507 G 79428 - dépôt légal premier trimestre 2006 - MensuelL’action universitaire - page 1
  • Le Ministre délégué aux AnciensCombattants, Hamlaoui MEKA- Et pendant ce temps là qu’en dit la gauche ?CHERA, a saisi le Garde desSceaux, Pascal CLEMENT, en appli- « A un moment se posera la question de la participation des Verts àcation de l’article 5 de la loi du 23 l’exécutif régional, avec un président coutumier de propos que l’onfévrier 2005 portant reconnaissan- peut qualifier de xénophobes et racistes. »ce de la nation et contributionnationale en faveur des français « La question est posée » de la démission de George FRECHE.rapatriés. Cet article précise que Serge CORONADO (porte-parole des verts)sont interdites toute injure ou dif- Source France Soir du 21/02/06famation commise envers une per-sonne ou un groupe de personnes Arnaud MONTEBOURG (Député PS de Saône et Loire) s’esten raison de leur qualité vraie ou déclaré favorable à l’exclusion du PS de Georges FRECHE.supposée de harki, d’anciens Source Canal+membres des formations suppléti-ves ou assimilés. « On a obtenu de FRECHE qu’il s’excuse, ce qui est rarissime de saFinalement Georges FRECHE s’ex- part. S’il ne l’avait pas fait, il aurait été exclu du bureau national. »cuse et tente de se justifier François REBSAMEN, maire PS de Dijon« Je ne suis plus adapté au mondeactuel. Un monde de faux-cul où il « Après les excuses explicites de Georges FRECHE, les choses ont étéfaut du calme et ne pas dire ce que clarifiées. »l’on pense. » Julien DRAY (Député et porte-parole du PS)Source JDD du 19/02/06 Source Le Parisien du 21/02/06❚ Grande-BretagneINSTAURATION DE LA CHARIA EN GRANDE BRETAGNE4 MUSULMANS SUR 10 POURLe 19 février dernier le Sunday tre eux pensent leur communauté résultats sont la preuve de l’atta-Telegraph a publié un sondage plus éloigné de la société britan- chement de ses coreligionnaires àICM qui a fait l’effet d’une bombe nique, 46% la considèrent comme « un mode de vie régi par uneoutre-manche. Les musulmans bri- plus radicalisé. éthique islamique et la large oppo-tanniques se radicalisent de plus sition des musulmans britanniquesen plus. D’après ce sondage 4 Elus et représentants musul- à la prétendue guerre contre le ter-musulmans sur 10 souhaitent voir mans alarmés par rorisme. On est très loin des prises’appliquer la charia dans les ce sondage. de positions du président duzones du pays où leur communau- conseil du culte musulman fran-té est majoritaire. Elus et représentants musulmans çais. Dalil Boubakeur qui s’estimeLes kamikazes islamistes, ayant s’inquiètent de l’évolution de l’opi- tout à fait français et qui dénonceperpétré à Londres les attentats nion de leur communauté et sou- l’antisémitisme se définissantdu 7 juillet 2005 faisant 56 morts haitent que des efforts plus impor- comme « le Voltaire de l’Islam ».et 700 blessés, ont toute la sympa- tants soient faits pour une plus Il illustre, à lui tout seul,thie d’un musulman sur cinq. Ces grande intégration. Il convient de lintégration à la française dun20% de musulmans apprécient signaler à ce titre qu’ils sont 96% musulman. de surcroit descendantles sentiments et les motivations a condamné les attentats islamistes d’Abou Bakr, premier calife aprèsdes terroristes. de 2005 et 90% à se sentir loyaux le Prophète.Cette enquête démontre la radica- envers leur pays d’accueil.lisation des musulmans tout au Plus étonnant est l’analyse faite par Compassion, solidarité desmoins d’une partie d’entre eux en Sir Iqbal Sacranie, secrétaire géné- jeunes musulmans anglaisGrande Bretagne. Eux-mêmes en ral du conseil musulman deont conscience puisque 60% d’en- Grande-Bretagne, pour qui ces Compassion, solidarité et colèrepage 2 - L’action universitaire
  • animent les jeunes musulmans communauté juive trop influente dont on bénéficie dans l’hexagoneface au sort des leurs qui sont sur la conduite de la politique ne préservent même pas d’unedans des pays en conflits. Ces sen- extérieure du royaume, quant ils telle radicalisation.timents conduisent d’ailleurs cer- ne sont que 52% à approuvertains vers l’action terroriste. Et l’existence d’Israël. L’antisémitisme L’intégration mise en échecpourtant ceux-ci sont souvent les tend à se banaliser chez les musul-plus intégrer à l’instar des kamika- mans britanniques. Le Ministre de l’Intérieur travaillis-zes des attentats de Londres. La France n’est elle-même pas te, Charles Clarke a reconnu que la épargnée par ce phénomène politique d’intégration ne portaitL’antisémitisme majoritaire comme l’assassinat d’Ilan Halimi pas ses fruits, alors même quechez les musulmans britan- d’une violente sauvagerie parce celle-ci avait été largement renfor- niques d’après le Times qu’il était juif le démontre. cée depuis Les attentats londo- Pourtant la diplomatie historique- niens et malgré le soutien desLe Times a lui-même publié un ment pro-arabes de la France, l’ab- responsables de la communautésondage début février dans lequel sence de soldat français en Irak et musulmane de Grande Bretagne.53% des musulmans estiment la les formidables avantages sociaux❚ CCFM : CONSEIL FRANÇAIS DU CULTE MUSULMANCréé en 2003, le Conseil français du culte musulman le territoire national.avait pour vocation de mettre de la clarté dans l’ob-scurité qui régentait jusqu’à maintenant l’organisation Trois grandes tendances face auxde la seconde religion de France (6 millions de problématiques de l’Islam de Francemusulmans). Trois ans après, on est loin des objectifsfixés, pourtant les enjeux sont de taille puisqu’il ne La FNMF (Fédération nationales des musulmans des’agit pas moins de nommer les aumôniers nationaux France, proche du Maroc), l’UOIF (Union des organi-des prisons, des hôpitaux et de l’armée et de contre- sations islamiques de France, proche des Frèrescarrer l’influence grandissante de l’Islam radicale sur musulmans) et la GMP (Grande mosquée de Paris, page 3 - L’action universitaire
  • Des musulmans en pleine prière à la grande mosquée de Parisproche de l’Algérie) sont les trois organisations repré- détenus musulmans est de l’ordre de 50 à 80% et ilsentatives en lutte de pouvoir permanent du CFCM. n’y avait que 69 aumôniers dans les prisons en 2003Par ailleurs, la légitimité de l’actuel président de la (voir l’Islam dans les prisons Editions Balland).FNMF, Mohamed Béchari, est remise en cause parAbdallah Boussouf, soutenu par le Maroc et qui s’es- La France, pays le plus musulmantime majoritaire. Le 25 mars prochain, sous la prési- de la sphère occidentaledence de Dalil Boubaker, (recteur de la GMP), leconseil d’administration doit à nouveau se réunir et, Enfin, même si nous ne disposons pas de donnéesespérons le, sortir de ces luttes d’influence pour fiables sur le nombre de conversion à l’Islam enrépondre aux problématiques de l’Islam de France. France, selon un rapport réalisé par la DCRG (Direction centrale des renseignements généraux) L’urgence de la nomination d’aumôniers daté de 2005, celui-ci serait en constante augmenta- tion. La France, pays le plus musulman de la sphèreEn effet, d’après un récent rapport de l’Ifri (Institut occidentale, ne peut s’offrir le luxe de laisser se déve-français des relations internationales) entre 10 et 20% lopper un islamisme radical. Le Conseil français dudu personnel militaire français est musulman et il n’y culte musulman ferait bien d’en prendre la mesure sia toujours pas d’aumônier musulman. l’on ne veut, à l’instar de la Grande Bretagne, voirL’administration pénitentiaire, ne dispose pas de don- 40% des musulmans désirés voir s’instaurer la charia.nées fiables, mais, selon les prisons, la proportion de l’Action Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . universitaire LE JOURNAL DE L’UNION NATIONALE INTER-UNIVERSITAIRE Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code Postal : . . . . . . . . . . Ville : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tél. : . . . . . . . . . . 8, rue de Musset Profession : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Etablissement : . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75016 Paris ✆ 01.45.25.34.65 ❏ désire s’abonner à l’Action universitaire 38 euros (un an) fax : 01.45.25.51.33 ❏ désire souscrire un abonnement de soutien à partir de 230 euros : . . . . ❏ désire soutenir financièrement l’UNI et verse : ❏ 300 euros ❏ 500 euros ❏ 1.000 euros ❏ . . . . . . . euros Imprimé par nos soins ❏ déclare adhérer à l’UNI 35 euros (lycéens 5 euros, étudiants 10 euros, membre bienfaiteur 100 euros, cotisation de soutien à partir de 200 euros) CCP 30 075 33 Y Orléans La Source Date et signature : page 4 - L’action universitaire