Marlène dietrich (pol)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Marlène dietrich (pol)

on

  • 142 views

 

Statistics

Views

Total Views
142
Views on SlideShare
140
Embed Views
2

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 2

http://www.slideee.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Marlène dietrich (pol) Marlène dietrich (pol) Presentation Transcript

  • Mettre le son et cliquer pour avancer
  • L'inoubliable et légendaire interprète de Lili Marlene, adulée autant par les Allemands que les Alliés, Marlene Dietrich est entrée dans la légende...
  • Marie Magdalène Dietrich, de son vrai nom, voulait être violoniste classique, mais le sort l’a dirigée vers la carrière d’actrice et de chanteuse. Elle fut à l’Allemagne et à l’Amérique ce qu’Édith Piaf fut à la France, soit une interprète d’un talent exceptionnel, devenue une légende.
  • Autoritaire et indépendante, c’est elle-même qui a décidé à l'âge de 11 ans de changer son prénom pour Marlene. Le hasard voulut qu’elle devienne plus tard l’interprète fétiche de Lili Marlene, mascotte des armées.
  • En 1928, Marlene Dietrich obtient son premier rôle au cinéma dans «La tragédie de l'amour», de Joe May, avant d'incarner le personnage qui fera d'elle un mythe, celui de Lola dans «L'Ange bleu».
  • Mais la passion de la musique ne la quitte pas. Ayant fui son pays à cause des nazis, l'actrice naturalisée américaine n'hésite pas, pendant la Seconde Guerre mondiale, à aller chanter sur le front pour réconforter le moral des troupes alliées, faisant ainsi un pied de nez aux armées allemandes.
  • Dès 1953, Marlene Dietrich délaisse le cinéma pour se produire dans les music-halls de Las Vegas. Celle qui a renié haut et fort le régime hitlérien revient pour la première fois à Berlin, sa ville natale, en 1960. La population lui a gardé rancune. L’accueil est froid et mitigé. C'est pourtant là qu'elle sera enterrée, trente ans plus tard, conformément à son souhait.
  • A la manière de Marilyn Munroe, une actrice alors débutante...
  • Cette grande dame de la chanson et du cinéma est née le 27 décembre 1901 à Berlin- Schöneberg. Elle est la fille cadette du baron Erich Otto Dietrich, officier prussien, et de Joséphine Felsing. Sa sœur aînée, Elisabeth, est née en 1900.
  • Marlene Dietrich perd son père, en 1908, alors qu’elle n’a que 7 ans. Sa mère se remarie avec Edouard Von Losch, officier de cavalerie. C’est à cette époque que Marlene doit abandonner le violon à la suite d'une fracture du poignet.
  • Marlene Dietrich s’est mariée avec Rudolf Sieber, le 17 mai 1923. Elle donne naissance à sa fille Maria Elisabeth Sieber, le 13 décembre 1924. C’est peu après qu’elle se lance dans la chanson. Les premiers enregistrements de sa chanson «Es liegt in der Luft» datent de 1928.
  • C'est aussi en 1928 que Marlene Dietrich tourne son premier rôle important dans «L'énigme». Elle est aussitôt remarquée par le réalisateur Joseph Von Sternberg, qui la recommande au bureau allemand de la Paramount Pictures.
  • Face à la montée du nazisme, elle se réfugie aux Etats-Unis. Elle commence à tourner sur les plateaux de Hollywood. Son premier film américain est «Morroco», de Joseph Von Sternberg . Jusqu'en 1935, elle enchaîne, en tout, sept films avec Joseph Von Sternberg. Puis, refusant de rentrer en Allemagne où Hitler vient de prendre le pouvoir, elle obtient la nationalité américaine le 6 mars 1937.
  • A partir de début 1942, Marlene Dietrich participe directement à l'effort de guerre des États-Unis. Elle entreprend des tournées à travers les États-Unis et, plus qu’aucune autre, elle ramasse de l’argent pour les troupes.
  • A partir de 1944, elle se rend directement sur le théâtre des opérations. Après avoir atterri, en avril 1944, en Afrique du Nord, Marlene suit la ligne de front en Europe. Elle donne environ soixante-huit représentations devant cent cinquante mille soldats.
  • C’est durant ces tournées de chant pour les soldats alliés que Marlene Dietrich réussit l'exploit de faire changer de camp à la célèbre chanson «Lili Marlene», populaire auprès des soldats allemands, et qui devient la mascotte des soldats américains! En 1947, elle reçoit de Washington la «Médaille de la Liberté», avec palmes d’or, pour son rôle exceptionnel auprès de l'armée américaine. Puis, en 1951, la France lui décerne la «Légion d'Honneur».
  • Devenue infirme à la suite d’un accident, Marlene Dietrich se cloître dans son appartement de Paris, 12 avenue Montaigne, à partir de 1980. Elle ne souhaite pas donner d'elle une image dépréciée. En 1982, Maximilien Shell lui consacre un film biographique.
  • Le 6 mai 1992, Marlene Dietrich meurt à Paris, à l’âge de 91 ans. Après des funérailles à l'Eglise de la Madeleine, à Paris, la grande dame est inhumée à Berlin- Friedenau, aux côtés de sa mère, dans sa ville natale.
  • En 1993, les effets personnels de Marlene Dietrich ont été remis au Land de Berlin et au «Filmmuseum Berlin-deutsche Kinematek» . Ils comprenaient plus de 300 000 pièces! Mais il fallut attendre 2002 pour que la ville de Berlin, dont elle s'était éloignée depuis si longtemps, lui «pardonne» cette trahison et la nomme "Citoyenne d'honneur" de la ville.
  • Le 12 juin 2003, une place à son nom fut inaugurée à Paris, dans le 16ème, non loin de son ancien domicile. Il y a aussi une Marlene-Dietrich-Platz, à Berlin, dans le nouveau quartier de la Potsdamer Platz, à proximité du Musée du Film.
  • Auf Wiedersehen Marlene Good-Bye Marlene Au revoir Marlene
  • Lili Marlene - Orchestre James Last
  • AVERTISSEMENT Ce diaporama est strictement privé. Il est à usage non commercial. Il n'est pas destiné à un site internet.. Ce diaporama ne doit pas être offert en téléchargement depuis un site internet. Il est interdit de le modifier, y compris de le traduire dans une autre langue. Il est interdit d'en extraire des éléments. Le fait de recevoir ce diaporama par personne interposée, sans être abonné, ne lui enlève aucunement ses restrictions d'utilisation. On peut transmettre ce diaporama à des particuliers et à des amis, mais sans le modifier et gratuitement. .