Présentation Maroc 3 novembre 2010

1,031 views
1,023 views

Published on

http://www.daniellabillois.com

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,031
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
348
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Présentation Maroc 3 novembre 2010

  1. 1. Bonjour! Daniel LaBillois Cégep de la Gaspésie et des Îles Campus de Carleton-sur-Mer Coordonnateur et professeur au département de techniques de comptabilité et de gestion Directeur du Centre UNEVOC www.cgaspesie.qc.ca
  2. 2. • Le Cégep de la Gaspésie et des Îles est situé dans la région administrative de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, au Québec, au Canada.• Il possède quatre campus d’études collégiales : – Campus de Gaspé – Campus de Carleton-sur-Mer – Campus des Îles aux Îles-de-la-Madeleine – École des pêches et de l’aquaculture du Québec à Grande-Rivière
  3. 3. Semaine nationale de la qualité en éducation et en formation 8 au 12 novembre 2010, Maroc
  4. 4. Une expérience novatrice pour répondre aux besoins desétudiants d’aujourd’hui et des entreprises de demain
  5. 5. Le contenu de la présentation• Le contexte du programme de techniques de comptabilité et gestion• La problématique• Les pistes de solutions mises de l’avant• Le modèle pédagogique préconisé• Les objectifs et les méthodes• Les résultats préliminaires• La discussion
  6. 6. 1. Le contexte du programme de techniques de comptabilité et gestion• Ministère de l’Éducation, du Loisir et des Sports (M.E.L.S.)• Les différents milieux scolaires : primaire, secondaire, collégial (Cégep) et universitaire• Une cinquantaine de Cégep au Québec• Le Cégep de la Gaspésie et des Îles (www.cgaspesie.qc.ca)• Campus de Carleton-sur-Mer : 260 étudiants, 6 programmes
  7. 7. 1. Le contexte du programme detechniques de comptabilité et gestion• Le programme : – Implantation en 1989 – Cinq professeurs – Une trentaine d’étudiants – Durée trois ou deux ans d’études – Gestion d’une entreprise-école et d’une procure étudiante – Réalisation de plusieurs projets pédagogiques en lien avec la communauté – Programme développé sous l’approche par compétence
  8. 8. 2. La problématique• Les entreprises de la région ont un urgent besoin de main- d’oeuvre qualifiée.• Le format actuel des programmes techniques (durée 3 ans, enseignement magistral, etc.) n’attire plus les élèves.• De façon générale, les garçons réussissent plus difficilement que les filles.• Le nombre de finissants ne répond pas à la demande des entreprises, ce qui freine leur développement et celui de la région. Le constat est clair, il faut innover… mais comment ?
  9. 9. 3. Les pistes de solution mises de l’avant • Reconnaissance, à titre de Centre Unevoc (septembre 2004) seul au Québec • Membre de la commission sectorielle en éducation de la Commission canadienne pour l’Unesco (juin 2007) • Fondation de l’entreprise-école Chez Frédéric, fabrique de pâtes fraîches (20 juillet 2006), projet unique au Québec • Lancement du diplôme d’études collégiales (DEC) sur 2 ans (août 2006) une première au Québec
  10. 10. (suite) Les pistes de solution mises de l’avant• Plus de 30 prix régionaux, provinciaux ou canadiens remportés pour des réalisations pédagogiques
  11. 11. (suite) Les pistes de solution mises de l’avant• Mise en place d’un projet de recherche sur trois ans pour développer un minimum de 60 % de la formation en administration en pédagogie active (août 2008), une première au Québec• Partenariat de collaboration avec la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke pour de la formation et du support conseil
  12. 12. 4. Le modèle pédagogique préconisé A) Changement de paradigme pédagogique B) Instauration de la pédagogie active C) Instauration de l’évaluation authentique D) Formation en lien avec la communauté E) Implantation du télé-enseignement
  13. 13. A) Changement de paradigme pédagogique Dispositifs de formation fondés sur une logique Dispositifs de formation fondés sur une logique d’enseignement d’apprentissage• Les étudiants reçoivent passivement linformation. • Les étudiants traitent activement linformation à loccasion• Les connaissances sont acquises sans lien avec leur dactivités de recherche, danalyse critique, de résolution de contexte prévisible de réutilisation. problèmes...• Le professeur est conçu avant tout comme un • Les connaissances sont construites prioritairement à partir des dispensateur de savoirs et comme un examinateur. contextes (professionnels) authentiques.• Lenseignement, lapprentissage et lévaluation sont séparés. • Le professeur est avant tout un facilitateur des apprentissages.• Lévaluation est utilisée essentiellement pour mesurer • Lévaluation est enchâssée dans les activités denseignement la quantité des apprentissages. et dapprentissage.• Lévaluation privilégie lobtention de la bonne réponse. • Lévaluation est utilisée pour promouvoir et diagnostiquer les apprentissages.• Les apprentissages sont mesurés indirectement grâce à des tests standardisés. • Lévaluation se préoccupe autant du processus que du résultat• Seul létudiant apprend. et exploite les erreurs pour développer les apprentissages. • Les apprentissages sont appréciés directement à partir de performances, de projets réalisés, de travaux personnels, de portfolios. • Létudiant et les professeurs apprennent ensemble.
  14. 14. B) Instauration de la pédagogie active• Apprentissage et enseignement en milieu de pratique (A.E.M.P.) (utilisation de l’entreprise-école et d’entreprises de la région)• Apprentissage et enseignement en contexte authentique (A.E.C.A.) souci de toujours faire référence à des contextes de travail signifiants• Approche par problème (situation problème à résoudre)• Approche par projet (individuel ou en équipe)• Méthode des cas
  15. 15. (suite) B) Instauration de la pédagogie active• Implantation des schémas de concepts (cmaptool)
  16. 16. C) Instauration de l’évaluation authentique• Recherche de contextes authentiques (réels et reliés à la profession) pour réaliser les évaluations• Révision des dispositifs d’évaluation• Rédaction de consignes de travail détaillées• Utilisation d’échelles descriptives (grille critériée) remises avec les consignes• Mise en place d’évaluations formatives avant les évaluations sommatives
  17. 17. (suite) C) Instauration del’évaluation authentique
  18. 18. (suite) C) Instauration de l’évaluation authentique• Alignement pédagogique et alignement curriculaire
  19. 19. D) Formation en lien avec la communauté• Utilisation de l’entreprise-école Chez Frédéric ( www.chezfrederic.org) (ancrage des enseignements en contexte réel)• Collaborations diverses avec les entreprises de la région pour la réalisation de travaux scolaires• Mise en place de stages d’observation dès la première année du programme• Conférences avec des gens d’affaires et d’organismes de développement économique de la région• Identification d’emplois à temps partiel en administration durant les études et pendant la période estivale
  20. 20. (suite) D) Formation en lien avec la communauté• Mise en place d’un comité aviseur (employeurs de la région) pour valider nos démarches et consolider nos partenariats avec la communauté• Partenariat avec des organismes gouvernementaux qui soutiennent financièrement et encadrent le retour aux études des chômeurs et des décrocheurs
  21. 21. E) Implantation du télé-enseignement • Formation offerte en télé-enseignement, version hybride (alternance de la présence du professeur sur les sites d’enseignement) • Ordinateurs portables pour tous les étudiants • Supportée par une plateformes électroniques (Moodle) • Développement du travail collaboratif entre les étudiants
  22. 22. (suite) E) Implantation du télé-enseignement• Outils utilisés : télévoteur, forum, tableau interactif (smartboard), questionnaire en ligne, wiki, clavardage, baladodiffusion, blogue, cahier de bord, etc.
  23. 23. 5. Les objectifs et les méthodes• Objectifs : documenter l’expérience innovatrice en région et mettre en évidence les retombées de l’expérience sur les élèves• Méthodes : observations de terrain, journal de bord et groupe témoin (focus group)
  24. 24. 6. Les résultats préliminaires• Augmentation de la motivation scolaire des étudiants, particulièrement celle des garçons• Approche pédagogique novatrice qui rejoint les jeunes, les adultes, les étrangers (augmentation des clientèles)• Identification à la profession tôt dans le programme (ils pensent comme un technicien en administration)• Développement d’un réseau de contacts pour l’étudiant durant sa formation (facilite les emplois durant et après la formation)
  25. 25. (suite) 6. Les résultats préliminaires• Le sentiment d’appartenance face à l’entreprise-école (utilisation du «nous») augmente la motivation scolaire• Identification plus rapide des exigences de la profession dans le programme, ce qui confirme ou infirme son orientation aussi plus rapidement• Intérêt plus naturel à poursuivre à l’université (parcours plus clair dès le départ)
  26. 26. 7. La discussion• Un tel changement implique de la formation en pédagogie pour tous les professeurs et ce, peu importe le nombre d’années d’expérience en enseignement.• La formation pédagogique doit être pertinente aux besoins des professeurs et arriver au bon moment (just in time pédagogique). Nous avions nettement sous- estimé cet aspect au départ.• L’encadrement d’experts en pédagogie s’avère une autre condition de réussite.
  27. 27. (suite) 7. La discussion• Bénéficier du soutien de la direction du collège avant d’entreprendre le changement.• L’ampleur d’un tel changement peut déstabiliser certains professeurs, il ne faut pas négliger l’aspect humain dans un tel projet.• Implanter une formule de travail collaborative dans le processus afin que chacun puisse voir sa contribution reconnue de tous.• Identifier un moment pour partager ses expériences tout au long du processus (rencontres d’échanges régulières, forum, etc.).
  28. 28. (suite) 7. La discussion• Identifier des bons partenaires (entreprises et organismes) dans la communauté.• Réaliser des groupes témoins (focus groups) régulièrement avec les étudiants durant le processus afin de corriger le tir rapidement, au besoin.• Partager l’innovation pédagogique avec des collègues provenant d’autres collèges et en discuter.• Prévoir des activités sociales avec les participants durant le processus pour favoriser le partage des expériences.
  29. 29. (suite) 7. La discussion• Le processus doit permettre de réfléchir, de s’informer, de partager et d’expérimenter.
  30. 30. Un énorme merci pour cette magnifique invitation et cettepossibilité d’échange extraordinaire. Da niel LaBillois

×