Formation Seiko 2013

  • 603 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
603
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
8
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. F O R M AT I O N TECHNIQUE
  • 2. ava nt- pro pos Depuis 1 8 8 1 , l ’ h i s to i re d e S EIK O est jalonnée d ’ i n n o v a ti o n s e t d e c ré ati ons, p o u r d e ve n i r a u j o u r d ’ h u i l a m a n u f a c t u r e h o r l o g è r e c a p a b l e d e v a l o ri s e r l ’ a l li ance entre l’horlogerie traditionnelle et l’innov at i o n te c h n o l o g i q u e . D epui s sa créati on, S E IK O s’ est construi t une réputati on de préci si on, de confi ance et d’ excel l ence technol ogi que, en créant des montres fasci nantes, à chaque foi s pl us sophi sti quées. C ’ est avec un grand pl ai si r que nous vous i nvi tons à étudi er, dans l e cadre de notre partenari at, notre book techni que ci -après. FORM ATION TECHNIQUE
  • 3. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers SOMMAIRE Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 4. Présentation des composants d’une montre FORM ATION TECHNIQUE
  • 5. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST Présentation des composants d’une montre • présentation générale • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 6. présentatION des composants d’une montre • présentation générale FORM ATION TECHNIQUE
  • 7. présentatION des composants d’une montre • présentation générale Cadran FORM ATION TECHNIQUE
  • 8. présentatION des composants d’une montre • présentation générale Aiguille des heures Guichet de date Aiguille de chronographe Aiguille des minutes Aiguille des jours rétrograde Aiguille GMT FORM ATION TECHNIQUE
  • 9. présentatION des composants d’une montre • présentation générale Trotteuse Compteur des minutes du chronographe Compteur alarme FORM ATION TECHNIQUE
  • 10. présentatION des composants d’une montre • présentation générale Couronne Lunette tachymètrique Carrure Boîtier Poussoir Cornes FORM ATION TECHNIQUE
  • 11. présentatION des composants d’une montre • présentation générale Goupille Bracelet Barette ou pompe FORM ATION TECHNIQUE
  • 12. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST Présentation des composants d’une montre • Les matériaux • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 13. présentatION des composants d’une montre • LES matériaux > AciER inoxydable Acier inoxydable (S tai n less st eel) La composi ti on de l ’ aci er i noxydabl e r épond aux exi gences européennes concernant l e ni ckel. La plupar t des modèl es sont en aci er A IS I 304 ( X5Cr Ni18- 10) , l es modèl es de pl ongée (D IV E R ’ S ) sont en AI SI 316L (X 2C rN i Mo17-12-02). Marquage sur l e fond de boîte S TA IN LE SS STEEL ou ST S TE E L. R appel de l a norme : Tout produi t en cont act dir ect avec l a peau ne doi t pas dégager pl us de 0,5 m icr o- gr am m es de ni ckel par cm² et par semai ne. FORM ATION TECHNIQUE
  • 14. présentatION des composants d’une montre • LES matériaux > Titane (Titanium) TITANE (titanium) Métal pl us gri s que l ’ aci er, très l éger et analler gique. Il est anti -magnéti que et très rési stant au x agent s corrosi fs. C ontrai rement à certai nes i dées r eçues, il est rayabl e (pl us que l ’ aci er). U n titane haute intensité est proposé su r cer t ains modèl es spéci fi ques. Il a l a parti cul ari té d ’avoir la l égèreté du ti tane tout en ayant l a dureté de l’acier. Marquage sur l e fond de boîte TITA N IU M. FORM ATION TECHNIQUE
  • 15. présentatION des composants d’une montre • LES matériaux > céramique céramique C érami ques du mot grec « K eramos » qui signif ie argi l e. C ette terre d’ argi l e se modi fi e sou s l’act ion de l a chal eur et devi ent cérami que. C ette mat ièr e possède une forte dureté et une fai bl e densi té. E l le r est e f r agile aux chocs mécani ques. La cérami que est sans danger pour l ’ hom m e et not r e envi ronnement, elle est analler gique. E l le est aussi uti l i sée pour l es équi pements médi caux e t alim ent air es. FORM ATION TECHNIQUE
  • 16. présentatION des composants d’une montre • les matériaux > LES revêtementS > ALLERGIES A llerg i e m étaux / r e v êtem ent Le pourcentage du nickel dans la fabrication actuelle des métaux d' habillag e e s t trè s fa i b l e , l e s ri sques d’aller gie s o n t mi n i me s . I l ex is t e c e p e n d a n t d e s p e rs o n n e s très s ens ibles q u i d é c l a re ro n t u n e ré acti on c ut anée a u n i c k e l o u à u n a u tre métal . Il es t pr éf é ra b l e d e c o n s e i l l e r d a n s ce cas préci s l e ti tane et d’ évi ter l ’ aci er et l es revêtements doré et pal l adi um. C ertai nes personnes sont égal ement allergiques au caoutchouc et aux di fférents produi ts uti l i sés dans l e trai tement du cui r. FORM ATION TECHNIQUE
  • 17. présentatION des composants d’une montre • les matériaux > LE polissage Zaratsu Le p o l i s s a g e Z a r a t s u ex i g e u n e m a i n d ’œ u v r e q u a l i f i é e a i n s i q u’u n e m a c h i n e exc l u s i ve. L’a c i e r t r a i té p a r a i t a u s s i é c l at a nt q u e l a s u r f a c e d ’u n m i r o i r. S a tex t u r e e s t p a r f a i te m e nt l i s s e. C et te f i n i t i o n c o n c e r n e l e s m o d è l e s A n a nt a a i n s i q u e d ’a u t r e s p r o d u i t s h a u t d e g a m m e. FORM ATION TECHNIQUE
  • 18. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST Présentation des composants d’une montre • les revêtements • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 19. présentatION des composants d’une montre • LES revêtementS > procédés de revêtement Électrolyse La pièc e à r ec ou v ri r e s t p l a c é e d a n s u n e s o l uti on co nt enant des p a rti c u l e s i s s u e s d u mé tal de re v êt em ent . Une te n s i o n e s t a p p l i q u é e et l es i o ns du m ét al v o n t s e d é p o s e r s u r l a p i èce à re c ouv r ir. Placage ionique Le métal de revêtement est pl acé dans u n gaz (habi tuel l ement de l ’ argon) avec l a pi è ce qui doi t être trai tée. Le gaz chauffé à haute température va s' évapor er grâce à un arc él ectri que. Les parti cul es issues du métal de revêtement sont «  bombardées  » sur l a pi èce à recouvri r. FORM ATION TECHNIQUE
  • 20. présentatION des composants d’une montre • LES revêtements > Doré Doré (S GP ) La dorure est réal i sée soi t par dépôt élect r olyt ique (sur l es supports en al l i age de cui vre) soit par I P ( ion pl ati ng ou pl acage i oni que) di rectement sur l'acier, une des techni ques perfecti onnées du P V D (physical vapor deposi ti on ou dépôt physi que en phase va peur ) . Marquage sur l e fond de boîte B A S E ME TAL + ST STEEL B A C K si l e fond est en aci er i noxydabl e. FORM ATION TECHNIQUE
  • 21. présentatION des composants d’une montre • LES revêtements > Palladium (PDP): Revêtement Palladium (P D P ) On l ' uti l i se en revêtement bl anc (couleur de l’acier l égèrement pl us bri l l ante). S on support es t génér alem ent en al l i age de cui vre. Le pal l adi um est un m ét al blanc. Marquage sur l e fond de boîte B A S E ME TAL + ST STEEL B A C K si l e fond est en aci er i noxydabl e. FORM ATION TECHNIQUE
  • 22. présentatION des composants d’une montre • LES revêtements > Titane Carboné (HC) Revêtement Titane Carboné (H C ) Le ti tane carboné (al l i age de ti tane et de car bone) est un revêtement général ement noi r, extrêm em ent r ésist ant à l a rayure. C e revêtement est obtenu p ar I P ( Placage Ioni que). FORM ATION TECHNIQUE
  • 23. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST Présentation des composants d’une montre • les verres • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 24. présentatION des composants d’une montre • LES verres I l e xis te tr o i s cat ég o ri es d e v e r r e s : Les verres acrylique ( p la s ti q ue) Dureté Les verres minéraux ( ve r re ) ( Hv) Les verres saphir ( syn th éti q ue) N o u s u ti l i sons des v er r es Saphir Hardlex ou des v erre s ( miné ra l trem pé) , plus r é s i s ta n t q u e l e v e rre miné ral si mple. 2500 2200 2000 1800 1500 1000 750 500 0 600 30 Acrylique Hardlex Sa p h i r FORM ATION TECHNIQUE
  • 25. présentatION des composants d’une montre • LES verres Comparaison de translucidité et réflexion En d u i t n o n réfl échi ssant sur 2 faces Te c h n o l o g i e s u ti l i sées pour l e S U P E R C LE A R S E IK O FORM ATION TECHNIQUE
  • 26. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST Présentation des composants d’une montre • les peintures luminescentes • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 27. présentatION des composants d’une montre • LES peintures luminescentes LE LUMIBRITE Le LU MIB R ITE est un procédé appartenant à la f am ille des pei ntures l umi nescentes S E IK O. I l absor be et emmagasi ne l ’ énergi e produi te par l a l um ièr e am biant e, que cel l e-ci soi t naturel l e ou arti fi ci el l e, puis la r est it ue sous l a forme d’ une l umi ère vi si bl e dans l’obscur it é pendant une l ongue durée. FORM ATION TECHNIQUE
  • 28. présentatION des composants d’une montre • LES peintures luminescentes À l’or igine, il existait lum inescentes : Intensité lumineuse Lum i br ite deux types de pei nt ures • L’une à excitation inter ne Le procédé di t d’ exci tati on i nterne uti l i se la com binaison d’ une substance radi oacti ve et d’ u ne subst ance fl uorescente. La l oi a i nterdi t son uti l i sa t ion depuis le 1 e r Janvi er 2002 car i l entraîne des ri squ es de r adiat ion (mi ni mes). P e i n tu re s l u mi n e uses p ro c é d é i n te rn e P eint ure s l u mi n e u s e s pr oc édé e x te rn e D ur ée d’é mission • L’autr e à excitation exter ne Le LU MIB R ITE est un matéri au l umi nesce nt à excit at ion externe. P rocédé écol ogi que et sai n pour l e corps hum ain, il ne conti ent pas de substances radi oacti ves. Il est à noter que l e temps nécessai re po ur obt enir une i ntensi té l umi neuse suffi sante vari e en fonct ion du t ype, de l a di stance de l a source l umi neuse et de la dur ée d’ exposi ti on. L’ i ntensi té di mi nue avec l e t em ps. C’est l a di fférence fondamental e entre l e LU MI BRI TE et les pei ntures à exci tati on i nterne qui émetten t une lum ièr e à une i ntensi té constante. FORM ATION TECHNIQUE
  • 29. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST Présentation des composants d’une montre • les différents types de lunettes • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 30. présentatION des composants d’une montre • les différents types de lunettes Tachymètre Plongée règle à Calcul boussole FORM ATION TECHNIQUE
  • 31. présentatION des composants d’une montre • les différents types de lunettes > La lunette tachymètrique C ette l unette tachymètri que peut être pos it ionnée au dessus du verre (comme l e modèl e présent é) ou peut être dessi née sur l e cadran (sous l e verre ) . U ti l i sati on du tachymètre : 1 2 Mesur e de la vitesse m oyenne hor air e d’ un véhi cul e Mesur e de la cadence hor air e d’un tr avai l FORM ATION TECHNIQUE
  • 32. présentatION des composants d’une montre • les différents types de lunettes > La lunette tachymètrique 1 Mesure de la vitesse moyenne horaire d’un véhicule L’ échel l e tachymètri que est graduée su r la base d’un ki l omètre. C ' est l a trotteuse qui dénombrera l e n om br e de sec. nécessai re pour parcouri r un ki l omètre . La t r ot t euse doi t au départ être posi ti onnée sur l e repèr e 60 sec. ( au dessus du chi ffre ‘ 60’ ), si tué à 12 heures. N B : si l a mesure dépasse 60 sec. l e tachy m èt r e n'est pas uti l i sabl e en l ecture di recte. E xem ple S ’ i l faut 40 sec. pour parcouri r un ki l omètr e, la t r ot t euse i ndi que ‘ 90’ sur l ’ échel l e du tachymètre, ce qui r epr ésent e une moyenne horai re de 90K m/h. 90 (chiffre lu sur l’échelle à la position 40 sec.) x 1 kilomètre = 90Km/h. FORM ATION TECHNIQUE
  • 33. présentatION des composants d’une montre • les différents types de lunettes > La lunette tachymètrique 2 Mesure de la cadence horaire d’un travail C al cul de l ’ effi caci té d’ un travai l ou de la pr oduct ion d’ une machi ne. E xem ple À l ’ ai de de l a trotteuse, mesurer l e temps n écessair e pour accompl i r une tâche donnée. S ’ i l faut 20 s ec. , la t r ot t euse i ndi que ‘ 180’ sur l ’ échel l e du tachymètre, ce qui signif ie que 180 tâches seront accompl i es en une heur e. 180 (chiffre lu sur l’échelle à la position 20 sec.) x 1 tâche = 180 tâches. FORM ATION TECHNIQUE
  • 34. présentatION des composants d’une montre ▲ • les différents types de lunettes > plongée 30 plongée Utilisation du cadran rotat if D u ré e é c o u l é e I l e s t p o s s i b l e d e m e s u r e r l a d u r é e é c o u l é e j u s q u 'à 6 0 m i n u te s . •  P ar rotati on du cadran, amener l e repère "▼" en regard de l ' ai gui l l e des mi nutes. •  Lorsque l a durée voul ue est écoul ée, l i re les chif f r es du cadran rotati f. E xem ple H eure de départ : 10h10 Heure d'arrivée : 10h40 Durée écoulée : 30 minutes FORM ATION TECHNIQUE
  • 35. présentatION des composants d’une montre • les différents types de lunettes > règle à calcul règle à calcul La fonction règle à calcul permet d’effectuer différents calculs : avec un taux de précision de 94%, des conversions, des problèmes, des multiplications et des divisions. À l’aide de la règle à calcul circulaire, vous pouvez effectuer n’importe quelle conversion de nature linéaire avec un rapport constant, telle que la conversion des onces en grammes, des kilogrammes en livres, des milles en kilomètres, etc. FORM ATION TECHNIQUE
  • 36. présentatION des composants d’une montre • les différents types de lunettes > boussole boussole Tout en maintenant le niveau du cadran à plat, orienter l’aiguille des heures vers le soleil. Régler le "S" de la lunette rotative pour le placer entre la pointe de l’aiguille des heures et le repère 12h (en haut du cadran). Le "S" doit partager ce secteur en deux parties égales. La lunette vous indiquera les 4 points cardinaux dans la bonne orientation. FORM ATION TECHNIQUE
  • 37. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST Présentation des composants d’une montre • l'aiguille gmt • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 38. présentatION des composants d’une montre • L’aiguille GMT Par is Paris FORM ATION TECHNIQUE
  • 39. présentatION des composants d’une montre • L’aiguille GMT Quand on veut se caler sur un autre fuseau hor air e, c'est l ' ai gui l l e normal e de s heur es qui se décal e. L' ai gui l l e 24h r est e en pl ace sur l ' hora ir e du pays d' ori gi ne. P a ri s FORM ATION TECHNIQUE
  • 40. présentatION des composants d’une montre • L’aiguille GMT lo ndres U TILIS ATION : •  ti rer l a couronne au premi er cr an, • décal er l ' ai gui l l e des heures sur le nouveau fuseau horai re. P ari s FORM ATION TECHNIQUE
  • 41. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST Présentation des composants d’une montre • la lecture des fonds de boîtiers • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 42. présentatION des composants d’une montre • La lecture des fonds de boîtiers L e s f onds d e boî t ier S E I KO e t P U L S AR p o s s è d e n t d i fférentes menti ons gravées sur l e fond de boîte : FORM ATION TECHNIQUE
  • 43. présentatION des composants d’une montre • La lecture des fonds de boîtiers 1 Un numéro de série à 6 caractères • l e 1 e r caractère dési gne l ’ année de fabri cat ion, • l e 2 e l e moi s, • du 3 e au 6 e l e numéro de séri e de ce modèle. FORM ATION TECHNIQUE
  • 44. présentatION des composants d’une montre • La lecture des fonds de boîtiers 2 Une identité technique représentée par 2 fois 4 caractères séparés par un trait d’union Les 4 premi ers caractères dési gnent l e calibr e de la montre et l es 4 sui vants l e desi gn. (Il est i mportant l ors d’ une commande de pièces dét achées de nous préci ser ces 2 séri es de 4 caractèr es ainsi que la coul eur des composants souhai tés si vous n’avez plus la référence commerci al e de l a montre). À noter : Tous ces numéros doi vent être reportés sur la gar ant ie pour que cel l e-ci soi t val i de. FORM ATION TECHNIQUE
  • 45. présentatION des composants d’une montre • La lecture des fonds de boîtiers 3 L’étanchéité Les menti ons WATE R R E S IS TA N T ou D IVER’S sont gr avées sur l e fond de boîte avec éventuel l e m ent un niveau d’ étanchéi té expri mé en bar ou en mètres . FORM ATION TECHNIQUE
  • 46. présentatION des composants d’une montre • La lecture des fonds de boîtiers 4 La matière du boîtieR E l l e est i nscri te en angl ai s, soi t dans son int égr alit é soit en abrégé. FORM ATION TECHNIQUE
  • 47. présentatION des composants d’une montre • La lecture des fonds de boîtiers 5 Le verre La menti on «  sapphi re crystal   est gravée quand le » modèl e proposé possède un verre saphi r. FORM ATION TECHNIQUE
  • 48. présentatION des composants d’une montre • La lecture des fonds de boîtier > La feuille de garantie 1 5 0 0 1 3 7 T6 2 DA 2 0 jj/mm/aaaa nom et prénom du client tampon du magasin FORM ATION TECHNIQUE
  • 49. mouvements SEIKO FORM ATION TECHNIQUE
  • 50. D é c ou v r on s l e s diff érents m ouvem ents e n d é v is s ant le fond de boîte… FORM ATION TECHNIQUE
  • 51. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST mouvements seiko • introduction • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 52. mouvements SEIKO • introduction Tim e K eep e r d e SE IKO 1 èr e m ont r e mé c a n i q u e d e poc he f abr i q u é e a u J a p o n 1 ère montre S E IK O mécani que avec b racel et La sy n e r g i e fonde l ’e n g a g e m e nt d ’exc e l l e n c e d e S EI KO. 5 6 a n s a p r è s l a r é a l i s a t i o n d e s a p r e m i è r e m o nt r e b r a c e l et m é c a n i q u e, S EI KO i nve nte l a m o nt r e à q u a r t z. 25 décembre 1969 : S E IK O A stron l a 1 è re montre à qua r t z vendue au monde L’a l l i a n c e de la tradition et de l ’é l e c t r o n i q u e o u v r e a l o r s d e n o u ve l l e s vo i e s . L’è r e d u q u a r t z e s t à p e i n e n é e q u e l e s i n g é n i e u r s r êve nt d é j à à l ’ét a p e s u i va nte : l a m o n t r e K i n e t i c. FORM ATION TECHNIQUE
  • 53. mouvements SEIKO • introduction K ine ti c 19 a n s p l u s t a r d, c e r êve d ev i e nt r é a l i té. K i n et i c e s t l a p r e m i è r e m o nt r e a u m o n d e à p r o d u i r e s a p r o p r e é l e c t r i c i té. U n r ot o r a c t i o n n é p a r l e m o u ve m e nt d u p o i g n et va a l i m e nte r l e m o u ve m e nt à q u a r t z. L’e s p r i t n ova te u r d e S EI KO p e n s e a l o r s à l a c o n c r ét i s a t i o n d ’u n a u t r e r êve  : u n e m o nt r e à r e s s o r t d o té e d u p l u s h a u t S pri ng D ri ve n i ve a u d e p r é c i s i o n. Le q u a r t z ava i t d o n n é n a i s s a n c e à K i n et i c , K i n et i c s u s c i te r a l a c r é at i o n d e S p r i n g D r i ve. A u j o u r d ’h u i, S EI KO s’a d o n n e à d e n o u ve l l e s ave nt u r e s horlogères et s’a p p u i e r a e n c o r e s u r l a sy n e r g i e d e s q u at r e te c h n o l o g i e s p o u r l e s p r o c h a i n e s d é c o u ve r te s r évo l u t i o n n a i r e s . FORM ATION TECHNIQUE
  • 54. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST mouvements seiko • mécanique - automatique • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 55. mouvements SEIKO • mécanique - automatique > mécanique Ressort moteur Balancier spiral LA MONTRE MÉCANIQUE SEIKO UNE longue TRADITION, UN SAVOIR-FAIRE D’EXCEPTION Depuis l a fa b ri c a ti o n d e s a p re mi ère m ont r e m é c a n i q u e e n 1 8 9 5 , SE IKO n’ a c es s é de p e rfe c ti o n n e r s o n s a v o i r-fai re en m at i è re d ’ h o rl o g e ri e m é c a ni que. A ujour d’h u i , l a ma rq u e fa b ri q u e c h acune des pièc e s d e s e s mo n tre s , spi ral , ressort, bal anci er et mouvement, cadran, ai gui l l es et boîti er... Les col l ecti onneurs du monde enti er appréci ent que l es modèl es Grand S E IK O et A nanta soi ent façonnés et réal i sés à l a mai n. FORM ATION TECHNIQUE
  • 56. mouvements SEIKO • mécanique - automatique > mécanique > principe de fonctionnement L a s o u rc e d ' é n e rg i e d e l a montre mécani que est l e r essor t qui s e rt à fa i re to u rn e r l e tr ain de r ouage. Le tout régul é par un s y s tè m e ré g u l a te u r a p p el é l ' échappem ent. FORM ATION TECHNIQUE
  • 57. mouvements SEIKO • mécanique - automatique > mécanique Comment se passe la régulation L a ré g u l a ti o n e s t c o m p o s é e de l a roue d' échappement, de l ' ancre, d u b a l a n c i e r e t d u s p i ra l . Roue d’échappement Ellipse Spiral Ancre Balancier FORM ATION TECHNIQUE
  • 58. mouvements SEIKO • mécanique - automatique > mécanique Comment se passe la régulation C' es t le b a l a n c i e r q u i ry th m e l a ré g ul ati on. C el ui -ci donne l e tempo à l ' ancre. L' anc r e s ' e n g a g e e t s ' é c h a p p e d e l a roue d' échappement dent par d e n t e n ré g u l a n t a i n s i l e te mps. Les m ontre s s o n t c o n s ti tu é e s d e ro u ages, de lev ier s , d e re s s o rts , d e ru b i s et du t r adit ionn e l b a l a n c i e r. Ce der nie r e s t l e c œ u r d e l a mo n tre , c’ est le r égulate u r. I l os c ille à 2 8 8 0 0 a l te rn a n c e s p a r heure dans la p l u p a rt d e s m o u v e me n ts S E IK O et P U LS A R (36000 pour l es modèl es Grand S E IK O). L’ énergi e de ces montres est mécani que. C ’ est un ressort qui en se détendant fai t tourner l es ai gui l l es et al i mente l e régul ateur vi a un trai n de rouage. FORM ATION TECHNIQUE
  • 59. mouvements SEIKO • mécanique - automatique > mécanique fo ncti o nne m ent L a p r é c i s i o n d é p e n d d e l a q u a l i té d e s o n m o u ve m e nt et d e l a f r é q u e n c e d e s o n r é g u l ate u r. C et te f r é q u e n c e d ’o s c i l l at i o n d u b a l a n c i e r, s u r c e r t a i n s m é c a n i s m e s h a u t d e g a m m e, e s t s u p é r i e u r e à 216 0 0 et p e u t a l l e r j u s q u’à 3 6 0 0 0 a l te r n a n c e s p a r h e u r e. L a va r i at i o n d u r é g l a g e e s t g é n é r a l e m e nt i n f é r i e u r e à 3 0 s e c . / j o u r. FORM ATION TECHNIQUE
  • 60. mouvements SEIKO • mécanique - automatique > mécanique > L es rubis L e n o m b r e d e r u b i s sy nt h ét i q u e s , c h o i s i s p o u r l e u r d u r eté, c o n s t i t u e nt u n d e s f a c te u r s d e q u a l i té d u m o u ve m e nt d e l a m o nt r e. L e u r u t i l i s a t i o n p e r m et d e r é d u i r e l e s f r ot te m e nt s m é c a n i q u e s et a p p o r te a i n s i u n e m e i l l e u r e f l u i d i té d a n s l a r ot at i o n d e s r o u a g e s et d e s a u t r e s é l é m e nt s . FORM ATION TECHNIQUE
  • 61. mouvements SEIKO • mécanique - automatique > mécanique le rôle du m éca ni sm e FORM ATION TECHNIQUE
  • 62. mouvements SEIKO • mécanique - automatique > automatique Les montres mécani ques portent l ’ appellat ion automati que quand l e mouvement du poignet permet l ’ armage du ressort moteur. La masse osci l l ante bouge grâce au mo uvem ent du porteur. S a rotati on fai t tourner des roues et tend l e r essor t . FORM ATION TECHNIQUE
  • 63. mouvements SEIKO • mécanique - automatique > automatique Les m ont r e s a u to ma ti q u e s n e c o n v i e nnent pas à de s p e rs o n n e s a y a n t u n e a c ti vi té lim it ée c a r, a y a n t 4 0 h e u re s d ’ a u to n omi e env ir on re m o n té e s à fo n d , s i e l l e s n’ ont pas ét é s u ffi s a m m e n t re mu é e s a u cours de la jou rn é e e l l e s ri s q u e n t d e s ’ a rrêter dans la n u i t. C ertai ns modèl es automati ques S E IK O et P U LS A R sont équi pés d’ une ai gui l l e i ndi catri ce pour l ’ autonomi e (40 heures pour P U LS A R et 45 ou 50 heures pour S E IK O). FORM ATION TECHNIQUE
  • 64. mouvements SEIKO • mécanique - automatique > automatique > CHRONOgraphe AUTOMATIQUE Le système de roue à colonnes permet en toute fiabiliité de déclencher et d'arrêter le chronographe. Le système d'embrayage vertical permet une grande précision dans la mesure du temps de la fonction chronographe. La m ont r e a u to ma ti q u e p e u t é g a l e ment posséder une foncti on de chronographe. Le c hr ono g ra p h e a u to ma ti q u e S EIK O cal i bre 8R 28 possède une roue à col onnes et un em br ay ag e v e rti c a l , g a ra n ti s s a n t a i nsi l a fi abi l i té et l a préci si on du chronographe. FORM ATION TECHNIQUE
  • 65. mouvements SEIKO • mécanique - automatique Comment présenter Les forces du produit B on à savoir • Authenticité • Tr adi tion h o rlo g è re d e ma n u fac t u re • Ecologie • M ouvements faits ma in p o u r les m odèles h a u ts de g a mme • Longévi té • Sans pi le •Mo u v e me n t mo in s p ré c is q u ’u n mo u v e me n t à q u a rt z •P lu s f ra g ile q u e le s mo u v e me n t s à q u a rt z •Né c e s s it e u n e n t re t ie n ré g u lie r e t p o t e n t ie lle me n t o n é re u x FORM ATION TECHNIQUE
  • 66. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST mouvements seiko • quartz • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 67. mouvements SEIKO • quartz Compteur de temps à quartz portable utilisé pendant les Jeux Olympiques de Tokyo de 1954. Seiko Astron 1969 SEIKO QUARTZ première RÉVOLUTION horlogère Le 25 Dé c e m b re 1 9 6 9 e s t l e j o u r de l a r év olut ion d u q u a rtz . D e p u i s l a d é c o u verte de la piéz o é l e c tri c i té p a r P i e rre e t Mari e Cur ie en 1 8 8 0 , l e m o n d e s a i t a l o rs qu’ un quar t z , à s a v o i r u n C ry s ta l d e roche nat ur el, p e u t d o n n e r u n e i n d i cati on d’heur e p ré c i s e . Les horl oges à quartz ont été produi tes depui s l es années 1940. Mai s l a montre à quartz, à cette époque reste pourtant encore une utopi e, en rai son de probl èmes conj ugués d’ al i mentati on et de tai l l e. S ei ko est l a premi ère manufacture à avoi r commerci al i sé des montres à quartz. FORM ATION TECHNIQUE
  • 68. mouvements SEIKO • quartz > principe de fonctionnement Pile ou accumulateur Oscillateur à cristal de quartz Système de réduction Le s m o nt r e s à q u a r t z f o n c t i o n n e nt g r â c e à u n e é n e r g i e é l e c t r i q u e a l i m e nt a nt u n c i r c u i t . L a s o u r c e u t i l i s é e e s t s o i t u n e p i l e à ox yd e d ’a r g e nt (1, 5 5 vo l t s) s o i t a u l i t h i u m (3 vo l t s), e l l e p e u t é g a l e m e nt êt r e u n a c c u m u l ate u r p o u r l e s m o nt r e s K i n et i c et s o l a i r e s . U n e combinaison de pièces électroniques et m é c a n i q u e s c o n s t i t u e l e m o u ve m e nt . L’o r g a n e r é g u l a te u r e s t l e q u a r t z. Moteur pas à pas Rouages I l v i b r e à 3 276 8 h e r t z (v i b r at i o n s p a r s e c o n d e), c e q u i p e r m et u n e p r é c i s i o n d u r é g l a g e d e +/- 15 à 2 0 s e c . /m o i s . Le s m o u ve m e nt s S EI KO, i s s u s d e s n o u ve a u x d éve l o p p e m e nt s te c h n o l o g i q u e s , p e r m et te nt u n e p r é c i s i o n d e +/- 10 s e c . /a n. FORM ATION TECHNIQUE
  • 69. mouvements SEIKO • quartz quartz affichage analogique et/ou affichage numérique •  à af f i cha g e a n a lo g iq u e ( aiguilles ) e l l e s p e u v e n t êt r e s im p l e s (2 o u 3 aiguilles ) a v e c o u s a n s dat eur ou mu l ti fo n c ti o n s ( c hr onogra p h e s , s o n n e ri e , c om pt e à re b o u rs … ). •  à a ffichage num ér ique (c ri s t aux l i qui des ou à é l e ctrophorèse) L e s n uméri ques s o n t général ement mu l ti foncti ons. •  Il exi ste égal ement des modèl es à double affichage al l i ant l e numéri que et l ’ anal ogi que. Les m ontre s SE IKO e t P U L S AR s o nt toutes équi pées d’ un i ndi cateur de f in de v i e d e p i l e (tro tte u s e a v a n çant de 2 sec en 2 sec ou indic at ion s u r l ’ a ffi c h e u r), s a u f l e s m odèl es 2 ai gui l l es. FORM ATION TECHNIQUE
  • 70. mouvements SEIKO • quartz > AFFICHAGE NUMERIQUE La capsule supérieure permet une haute résolution d'affichage Électrode transparente, partie supérieure environ 50 µ Électrode, partie inférieure CaractéristiqueS techniques de l’affichage à encre •  L’aff ic ha g e s e c o mp o s e d e 8 0 0 0 0 pix els dé l i v ra n t c h a c u n 4 te i n te s de gr is di ffé re n te s q u i a s s u re n t u n c ont r as t e 3 fo i s p l u s é l e v é q u e c e l u i d’un aff ic h a g e à c ri s ta u x l i q u i d e s et off r ent u n e l i b e rté g ra p h i q u e . •  La lis ibi l i té e s t e x c e l l e n te mê me dans des condi ti ons très fai bl es en l umi nosi té. •  La consommati on él ectri que est l a pl us basse du marché •  Les structures de boi tes ont été rédui tes au maxi mum- 1mm de l argeur- afi n d’ obteni r une zone d’ affi chage aussi l arge que possi bl e. FORM ATION TECHNIQUE
  • 71. mouvements SEIKO • quartz Comment présenter Les forces du produit B on à savoir • Pr écisio n • Longévi té • Pr i x abord a b le • Savoi r - fa ire histo riq u e • M ontr e mu ltifo n ctions • M ontr e pra tiq u e •P ile à c h a n g e r ré g u liè re me n t et c o n t rô le d ’é t a n c h é it é •A u t o n o mie d e p lu s ie u rs a n n é e s FORM ATION TECHNIQUE
  • 72. mouvements SEIKO • quartz > Radio piloté U ne montre radio - pilotée est une montre qui re ç oit un signal radio standard et affiche l’ heure pr écise et la date automatiquement To u r s é m et t r i c e s d u s i g n a l r a d i o Mécanisme D e s h o r l o g e s a t o m i q u e s t r a n s m et te nt l ’h e u r e p r é c i s e à d e s t o u r s é m et t r i c e s (e n A l l e m a g n e, e n G r a n d e - B r et a g n e, a u x Et at s - U n i s , a u J a p o n et e n C h i n e). C h a q u e t o u r é m et t r i c e e nvo i e u n s i g n a l r a d i o q u i p e u t êt r e c a pté d a n s u n r ayo n d e 70 0 à 15 0 0 k m s u i va nt l e s é m et te u r s . U n e a nte n n e à l ’i nté r i e u r d e l a m o nt r e d é c o d e l e s i g n a l c o r r e s p o n d a nt . C onseils Ne pas bouger la montre quand elle reçoit le signal radio ( g é n é r a l e m e n t a p r è s m i n u i t) . év i t e z l e s e n d r o i t s o ù : • D e s a g e n t s v o l a t i l e s s o n t v a p o r i s é s • L e s t e m p é r a t u r e s d e s c e n d e n t e n d e s s o u s d e 5 ° C o u d é p a s s e n t l e s 3 5 ° C p e n d a n t u n e l o n g u e p é r i o d e . • Il y a une for te électricité statique ou magnétique, ou une for te humidité Évitez les endroits c los ou br uyants , qui pour raient inter férer avec les ondes radios . FORM ATION TECHNIQUE
  • 73. mouvements SEIKO • quartz > montre et QUARTZ solaire les montres solaires Quartz Solaire Comment ça marche ? Les m ont r es s o l a i re s sont des m ont r es à qu a rtz q u i n e possèdent pas de p i l e m a i s d e s ca pteur s s olair es s u r l e c a d ra n et u n s y s t èm e d' a c c u m u l a te u r d'éner gie. S EIK O S ol ai re. D epui s l ’ i n v e n ti on de l a montre à quartz e n 1 9 6 9, S E IK O s’ est i mposée c o m m e l eader dans l ’ i ndustri e de l ’ h o rl o g eri e. A uj ourd’ hui , S E IK O o ffre une col l ecti on compl ète d e m o n tres à quartz al i mentées p a r l ’ é nergi e de l a l umi ère, c o m p re nant des chronographes a l a rm e s sol ai res mai s aussi d e s D i ver ’s sol ai res. C apabl e d e c o nverti r toute source de l u m i è re en énergi e et sans c h a n g e m ent de pi l e* , S E IK O sol ai re est une i dée br illant e pour préserver l ’ envi ro nnem ent . * L’ él ectri ci té produi te par la cel l ul e sol ai re est stoc kée dans une batteri e rechar geable. A l a di fférence de t out es l es autres pi l es, el l e f our nit l ’ énergi e nécessai re à vot r e montre pour une duré e de vie pl us l ongue, sans changem ent de pi l e. C ette technologie est prati que et respectu euse de l ’ envi ronnement. FORM ATION TECHNIQUE
  • 74. mouvements SEIKO • quartz > GPS solaire > ASTRON Vo i r la v idéo S e i k o A s t r o n GPS So la r 2 0 1 3 FORM ATION TECHNIQUE
  • 75. mouvements SEIKO • quartz > GPS solaire > ASTRON Comment présenter Les forces du produit • Une pr e miè re m ondial e ca p a b le d e r ecevoir d e s sig n a u x GPS et d ’analyse r ces données • Reconna ît l’ense mble des zones co u vertes par les 3 9 fu seaux hor air es •Un e p ré c is io n h o rs d u c o mmu n lo rs d e ses c o n n e c t io n s a u x sat e llit e s : 1 s e c . / 1 0 0 0 0 0 a n s , la p ré c is io n d e l’h o rlo g e a t o miq u e •Un e a u t o n o mie d e marc h e d e 2 a n s e n p lein e c h a rg e •P o s s è d e p lu s ie u rs fonc t io n s •Ne p o s s è d e p a s d e p ile (é c o lo g iq u e ) B on à savoir •Un e mo n t re q u i d o i t ê t re ê t re re c h a rg ée ré g u liè re me n t p a r l e s o le il •Un e mo n t re t o t a le me n t a u t o n om e •Mo n t re d e h a u t e t e c h n o lo g ie p o u r l e s c o n n a is s e u rs FORM ATION TECHNIQUE
  • 76. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST mouvements seiko • Comparatif des deux principales technologies • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 77. mouvements SEIKO • comparatif des deux principales technologies Quartz Énergie : É le c tr iq u e (p i l e ) Régulateur : C r is ta l d e q u a r tz (s y n th é ti que) Précision : Mécanique Mécanique (ressort armé manuel l eme nt ou mécani quement pour les automati ques) B alancier -35/+ 45 sec./jour + /- 1 5 à 2 0 s e c ./m o is -15/+ 25 sec./jour (mouvements 6R 15 e t 6R20) + /- 2 0 s e c ./a n (c a l e n d ri e rs perpétuel s) -de 10 sec./jour (avec l a norme chrono m ét r ique) E ntr e 30 et 40 heur es Autonomie : D e 2 à 1 0 a n s (s u i v a n t l e t ype de pi l e) Jusqu’à 45 heur es (mouvement 6R 20) Jusqu’à 50 heur es (mouvement 6R 15) FORM ATION TECHNIQUE
  • 78. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST mouvements seiko • kinetic • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 79. mouvements SEIKO • kinetic SEIKO KINETIC ALIMENTÉ PAR VOS MOUVEMENTS La pr em i è re mo n tre à q u a rtz a u m onde es t à pei n e l a n c é e q u a n d l e s i n g é ni eurs S E I K O s e d o n n e n t u n n o u v e a u d éfi  : inv ent er u n e m o n tre à q u a rtz qui génér er ai t s a p ro p re é n e rg i e . La cl é du succès technol ogi que est de réussi r à créer un maxi mum d’ énergi e et de rédui re au mi ni mum sa consommati on. E n 1988, avec 50 dépôts de brevets, l e but est attei nt : SEIK O cr ée la m ontr e K inetic. FORM ATION TECHNIQUE
  • 80. mouvements SEIKO • kinetic > principe de fonctionnement Le n o m K I N E T I C a été i n s p i r é d u m o t g r e c «  k i n e s i s   » s i g n i f i a nt «  m o u ve m e nt ». Les montres KINETIC sont des montres à q u a r t z s a n s p i l e aya n t u n sy s t è m e g é n é r a t e u r d ’é l e c t r i c i t é i n t é g r é . C e g é n é r ate u r f o n c t i o n n e g r â c e a u m o u ve m e nt d u b r a s . S a r o t a t i o n p e u t a l l e r d e 10 0 0 0 à 10 0 0 0 0 t o u r s p a r m i n u te. L a te c h n o l o g i e K I N E T I C a d é b u té e n 19 8 8 s o u s l ’a p p e l l at i o n « A .G . S . » (a u t o m a t i c g e n e r a t i n g s y s t e m) . El l e p o r te l e n o m K I N E T I C d e p u i s 19 9 2 . D e p u i s s e s d é b u t s e l l e a b e a u c o u p évo l u é. Le s p r e m i è r e s d e c e s m o nt r e s n’ava i e nt q u e 3 j o u r s d ’a u t o n o m i e e n p l e i n e c h a r g e. El l e s e n o nt m a i nte n a nt 6 m o i s , vo i r e 4 a n s (e n ve i l l e) p o u r l e s m o d è l e s AUTO - RELAY. FORM ATION TECHNIQUE
  • 81. mouvements SEIKO • kinetic C e s m o nt r e s s o nt é q u i p é e s d ’u n sy s tè m e d e d éte c t i o n d e f i n d e c h a r g e d e l ’a c c u m u l a te u r (t r o t te u s e ava n ç a nt d e 2 s e c e n 2 s e c). D a n s c e c a s o n n e d i s p o s e q u e d e q u e l q u e s h e u r e s d ’a u t o n o m i e. I l f a u t d o n c p o r te r l a m o nt r e à n o u ve a u p o u r l a r e c h a r g e r (e nv i r o n 10 h e u r e s p a r jour pour quelle puisse reconstituer sa r é s e r ve d ’é n e r g i e). P l u s l ’a u t o n o m i e d e l a m o nt r e e s t i m p o r t a nte p l u s l o n g s e r a l e te m p s n é c e s s a i r e à l a r e c h a r g e r. U n p o u s s o i r s i t u é à 2 h e u r e s p e r m et d e v i s u a l i s e r l a r é s e r ve d e m a r c h e. FORM ATION TECHNIQUE
  • 82. mouvements SEIKO • kinetic Comment présenter Les forces du produit B on à savoir • Excl usivité SEIKO • Pr écisio n de la montre à quart z • Ecologie • Longévi té • Visibi l i té de la rése rve de mar c h e par ai guille • Ne possède p a s d e pile •Mo u v e me n t d e s t in é a u x c lie n t s a c t if s •A u t o n o mie d e 6 mo is e n p le in e c h a rg e (4 a n s p o u r le s K in e t ic A u t o Re la y ) •E n t re t ie n lé g è re me n t p lu s c o û te u x q u e s u r d e s mo d è le s q u a rt z •P a s d e re mo n t a g e ma n u e l FORM ATION TECHNIQUE
  • 83. mouvements SEIKO • kinetic > kinetic perpétuel Re g r o u p a nt 2 te c h n o l o g i e s d i s t i n c te s S EI KO a c r é é u n m o d è l e K I N E T I C ave c sy s tè m e AU TO - R E L AY e t C A L E N D R I E R PE R P é T U E L . Ce mécanisme de 232 pièces, triomphe d e l ’h o r l o g e r i e c l a s s i q u e et d e l a micro - électronique de p o i nte, allie l e s ava nt a g e s d u sy s tè m e A u t o - r e l ay ave c 4 a n s d ’a u t o n o m i e e n ve i l l e et u n sy s tè m e d e c a l e n d r i e r a u t o m at i q u e s a n s a j u s te m e nt j u s q u’a u 2 8 Fév r i e r 210 0. FORM ATION TECHNIQUE
  • 84. mouvements SEIKO • kinetic > kinetic perpétuel > fonction auto-relay I m aginez u n e m o n tre c a p a b l e d e s e mettre en v eille, d e s e ré v e i l l e r e t d e s e ra ppel er du t em ps . L e s i n g é n i e u rs S EIK O l ’ ont r éalis ée. P o u r a u g m e n te r l a ré s e rv e de m ar c he d e s mo d è l e s SE IKO Ki n e tic audelà des q u e l q u e s m o i s h a b i tu e l s , i l s ont im aginé u n s y s tè me d e mi s e e n v e il l e de la m ont r e ; c e l l e -c i fi x e s e s a i g u i l l e s si l a m ont r e n’ e s t p a s p o rté e p e n d a n t p l us de 24 heur es . D e n o u v e a u p o rté e , l a m ontre « se révei l l e » et se rappel l e du temps, el l e transmet l ’ heure aux ai gui l l es qui tournent sur el l es-mêmes et se remettent automati quement à l ’ heure exacte, même après 4 ans d’ i mmobi l i té. P our que ce rêve ai t pu être réal i sé i l aura fal l u une grande tenaci té et l a technol ogi e horl ogère l a pl us poi ntue. C ’ est ai nsi que naît en 1999 l a K i neti c A uto R el ay. FORM ATION TECHNIQUE
  • 85. mouvements SEIKO • kinetic > kinetic perpétuel ~ 4 ans ~ Lundi 28 Janvier 2010 / 14h15 Lundi 29 Janvier 2010 / 14h15 La montre se met en veille Le s 101 p i è c e s d u c a l e n d r i e r s o nt e nt r aîn é e s p a r l e p l u s p et i t m o te u r u l t r a s o n i q u e a u m o n d e (0, 4 m m d ’é p a i s s e u r). C e c a l e n d r i e r e s t c o nt r ô l é p a r u n e c e l l u l e p h o t o s e n s i b l e Mercredi 15 Janvier 2014 / 18h15 Mercredi 15 Janvier 2014 / 18h15 Les aiguilles tournent pour indiquer 18h15 q u i a j u s te l e s d i s q u e s d e c a l e n d r i e r. Pe n d a nt q u e l a m o nt r e e s t e n ve i l l e c a l e n d r i e r c o nt i n u e d ’êt r e a j u s té. le FORM ATION TECHNIQUE
  • 86. mouvements SEIKO • kinetic > kinetic perpétuel Comment présenter Les forces du produit • M odèl e in é g a lé à ce j our • Excl usivité SEIKO • Pr écisio n de la montre à quar tz • Ecologie • Longévi té • 4 ans d’auto n o mie en plei ne ch a rge •Re mis e à l’h e u re a u t o ma t iq u e s i la mon t re e s t e n v e ille (s u i te à 24h d’ i mmobi l i té) •Ca le n d rie r p e rp é t u e l jusq u ’a u 2 8 f é v rie r 2 1 0 0 (a n n é e b is s e x t ile ) •Ind ic a t io n d e la f in d e rése rv e d e ma rc h e p a r a igu ille •G u ic h e t d a t e d o u b le B on à savoir •P a s d e re mo n t a g e ma n u e l •Né c e s s it e u n e n t re t ie n lé g è re m e n t p lu s c o û t e u x q u e l e s mo d è le s q u a rt z FORM ATION TECHNIQUE
  • 87. mouvements SEIKO • kinetic > kinetic direct drive Av ec la SE IKO K i n e ti c D i re c t D ri v e vous pouv ez vi s u a l i s e r e n te mp s ré e l l ’ é nergi e que v ous a v e z p ro d u i te . Il v o u s suffi t de t our n e r l a c o u ro n n e e t l ’ i n d i c ateur de r és er v e d e ma rc h e v o u s a ffi chera la quant i té d ’ é n e rg i e p ro d u i te . S i mpl e d’ut ilis at i o n , c e tte n o u v e l l e te c h n o l ogi e S E I K O es t i n te ra c ti v e . Lor s que l ’ i n d i c a te u r e s t à 0 , q u el ques t our s de re mo n to i r p e rme tte n t d e fai re dém ar r er l a m o n tre . Il s u ffi t e n s u i te de l a por t er po u r c o n ti n u e r à l a c h a rg e r. Troi s versi ons de mouvement sont proposées. Le 5D 22, 3 ai gui l l es avec dateur et i ndi cateur d’ autonomi e. Le 5D 44, 3 ai gui l l es avec j our par ai gui l l e rétrograde, date et i ndi cateur d’ autonomi e, l e 5D 88 avec j our / date par ai gui l l es et phase de l une. C e mouvement est d’ une prési ci on de + /- 15 sec./moi s (prési ci on du quartz). L’ autonomi e à pl ei ne charge est d’ un moi s. FORM ATION TECHNIQUE
  • 88. mouvements SEIKO • kinetic > kinetic direct drive 2 sources de cr é ati o n d' énerg i e FORM ATION TECHNIQUE
  • 89. mouvements SEIKO • kinetic > kinetic direct drive Production d'énergie instantanée Production d'énergie réalisée Réserve de marche totale v i sua li sati o n de l a pro ducti o n d' énerg i e i nsta nta née FORM ATION TECHNIQUE
  • 90. mouvements SEIKO • kinetic > kinetic direct drive Fonction d’indication de la réserve de marche M : 1 mois de charge W : 1 semaine de charge D : 1 jour de charge 12 : 12 heures de charge Fonction d’indication de l’énergie produite en temps réel Lorsque vous tournez la couronne, l’aiguille vous indique en temps réel la quantité d’énergie produite. Par exemple : Des mouvements suffisamment longs et rapides vont produire beaucoup d’énergie. Des mouvements trop lents et peu rapides vont produire peu d’énergie. Pendant 4 secondes, l’aiguille se bloque et indique la quantité d’énergie produite par la dernière recharge. La couronne a été tournée 30 sec. : 6 h. de charge. v i sua li sati o n de l a pro ducti o n d' énerg i e i nsta nta née La couronne a été tournée 25 sec. : 5 h. de charge. La couronne a été tournée 20 sec. : 4 h. de charge. La couronne a été tournée 15 sec. : 3 h. de charge. La couronne a été tournée 10 sec. : 2 h. de charge. La couronne a été tournée 5 sec. : 1 h. de charge. La fonction d’indication de la réserve de marche indique ensuite le temps de charge total de la montre. La position initiale indiquait 12 heures de charge. Après avoir tourné la couronne pendant 30 sec. (6 h. de charge), l’aiguille indique à présent 18 heures de charge. FORM ATION TECHNIQUE
  • 91. mouvements SEIKO • kinetic > kinetic direct drive Comment présenter Les forces du produit B on à savoir • Excl usivité Se iko • Pr écisio n de la montre à quart z • Ecologie • Rem onta g e ma n u e l p o ssible , technologie é motionnelle • Réser ve d e ma rch e in d iquée s u r le cadr an • Pr oduit lu d ique • Com plica tio n phase s d e lu n e possi ble •A u t o n o mie d e 1 mo is e n p le in e c h a rg e •Re mo n t a g e ma n u e l p o s s ib le •Né c e s s it e u n e n t re t ie n lé g è re m e n t p lu s c o û t e u x q u e le s mo d è le s q u a r t z •Te c h n o lo g ie b re v e t é e SEIKO , un i q u e a u mo n d e , u n p ro d u it q u i d e c e f a i t s e ra p lu s o n é re u x FORM ATION TECHNIQUE
  • 92. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST mouvements seiko • spring drive • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 93. mouvements SEIKO • spring drive LA RÉVOLUTION SILENCIEUSE 1 977. Chez SEIKO , u n j e u n e i n g é n i e u r, Yo shi kasu Aka hane, r éf léc h i t à l a ma n i è re d e c o ncréti ser son r êv e de « m o n tre é te rn e l l e » . So n p roj et est d e c onc ev oir une m o n tre à re s s o rt m o te u r, d’ une p ré c is ion de + / -   1   s e c o n d e /j o u r, p ro u e s s e r éservée a ux m ont r es élec tro n i q u e s l e s p l u s s o p h i s ti quées. Il es t per s év ér an t. A p rè s 2 8 a n n é e s d e re c h erches, d ’ i nnom br ables re v e rs , p l u s d e 6 0 0 p ro totypes, i l i nv ent e av ec s o n é q u i p e d e s te c h nol ogi es n ov at r ic es dans to u s l e s d o m a i n e s d e l ’ art de l ’ h or loger ie. E n 2 0 0 5 , S EIK O Sp ri n g D ri v e est né. U n tout nouveau mouvement qui marquer a l’hist oir e, tout comme l a premi ère montre à quartz cr éée par S E IK O en 1969. S pri ng D ri ve est une montre mé canique à armage automati que qui a 4 carac t ér ist iques excepti onnel l es : •  un nouveau système de régul ati on, •  une autonomi e excepti onnel l e de 72 heur es, •  un gai n de 30% d’ énergi e, •  un mouvement conti nu des ai gui l l es. FORM ATION TECHNIQUE
  • 94. mouvements SEIKO • spring drive 72 h d'autonomie Le res s or t de S pr in g D ri v e p ro c u re u n e a u to n omi e de 7 2 h, c ont r e e n v i ro n 4 0 h p o u r l e s m o ntres mé ca niques à r es s o rt c l a s s i q u e s . Il a e n eff et ét é c on ç u p o u r p ro d u i re , e n d o u ceur et pl u s l ongt em ps , un m a x i m u m d e p u i s s a n c e . Le secret de cette autonomi e excepti onnelle r éside dans l e S pron 510, un matéri au novateur à haut e él asti ci té et ul tra rési stant dével oppé par Seiko. FORM ATION TECHNIQUE
  • 95. mouvements SEIKO • spring drive UN nou v e au systèm e de r égul ati o n Le s e c r et d e S p r i n g D r i ve. R a p p e l o n s a u p a r ava nt q u e l a b a s e d e c e n o u ve a u m o u ve m e nt m é c a n i q u e, e s t ava nt t o u t l e r e m p l a c e m e nt d u sy s tè m e d e r é g u l at i o n t r a d i t i o n n e l ( b a l a n c i e r / é c h a p p e m e nt , i nve nté a u c o u r s d u 18 e s i è c l e ) p a r u n t o u t n o u ve a u sy s tè m e d e r é g u l at i o n (r é g u l ate u r t r i - sy n c h r o). FORM ATION TECHNIQUE
  • 96. mouvements SEIKO • spring drive > principe de fonctionnement r égul ateur tr i - sy nchro L’é n e r g i e p r o d u i te p a r l e r e s s o r t m ote u r est transmise via le train de rouage aux a i g u i l l e s et a u r é g u l a te u r t r i - sy n c h r o. C e r é g u l a te u r p r o d u i t d e l ’é l e c t r i c i té q u i a l i m e nte u n c i r c u i t é l e c t r o n i q u e é q u i p é d ’u n q u a r t z. C e c i r c u i t r e nvo i e u n s i g n a l é l e c t r i q u e p r é c i s a u m o b i l e r é g u l ate u r q u i f r e i n e é l e c t r o m a g n ét i q u e m e nt l a r o t a t i o n d u r o u a g e. L’é l e c t r i c i té p r o d u i te a l i m e nte d i r e c te m e nt l e c i r c u i t . El l e n’e s t p a s s t o c ké e. I l n’y a d o n c n i a c c u m u l ate u r n i p i l e. FORM ATION TECHNIQUE
  • 97. mouvements SEIKO • spring drive UN nou v e au systèm e de r égul ati o n Ce nouveau système de régulation transforme l’énergie mécanique en électricité puis en énergie électromagnétique qui régule le mobile à 8 tours par seconde et permet ainsi à la montre d’atteindre un niveau de précision de +/- 1 sec./jour. C et te p r é c i s i o n e s t n et te m e nt s u p é r i e u r e à t o u te s l e s m o nt r e s m é c a n i q u e s (m ê m e c e l l e s aya nt l a c e r t i f i c at i o n c h r o n o m èt r e), e l l e at te i nt l e n i ve a u d e p r é c i s i o n d ’u n e m o nt r e à q u a r t z. U n e a u t o n o m i e exc e pt i o n n e l l e d e 72 h e u r e s . FORM ATION TECHNIQUE
  • 98. mouvements SEIKO • spring drive Un gain de 30% d’énergie S o n systèm e d’ar m age a u to m a ti q u e e s t 3 0 % pl us p e r f ormant que la m oy enn e . L e M a g i c L e v e r, c ré é e n 1959 p a r SEIKO bénéf ic ie d’un n o u v e a u p o s i ti o n n e m e n t, i l est m o nté di rec t em ent s ur l’ a x e d u ro to r e t p e rm e t a i n si un a rmage p l u s eff ic ac e du re s s o rt. Il e s t é g a l e m e n t p o s si bl e d ’arme r l e r es s or t m anue l l e m e n t e n to u rn a n t l e re montoi r comme su r une m ont r e m é c a n i q u e tra d i ti o n n e l l e . Un mouvement continu des aiguilles C’est le système tri-synchro qui a su supprimer tout à-coups susci té normal ement par l ’ échappement tr adit ionnel. Le nouveau régul ateur a une rotati on uni di rect ionnelle sans à-coups de 8 tours par seconde (28800 pa r heur e) ce qui permet une fl ui di té du mouvement des ai gu illes. L’aiguille des secondes se dépl ace en si l ence su r le cadr an en gl i ssant comme l a vrai e nature du temps, c ont r air em ent à l a trotteuse d’ une montre mécani que tradit ionnelle. FORM ATION TECHNIQUE
  • 99. mouvements SEIKO • spring drive Comment présenter Les forces du produit B on à savoir • Excl usivité mondia le SEIKO Pr éci si on e xtrême • Ener gie pro d u ite par un ressort m oteur • Nouveau système de régula tio n tr i- synchro, plu s d ’éch a p p e ment basi que an cre /bala n cie r • 72h d’ au tonomie • Réser ve d e ma rch e par aig u ille • Ar m age 30% su p é rie u r d û à la posi tion du « ma g ic le ver » d a n s l ’ axe • Com plica tio n s p o ssible s • 1 è r e r évi s ion g ratu ite • Vér itabl e in vestisse ment : pro d u it de col l ection •Né c e s s it e u n e n t re t ie n lé g è re m e n t p lu s c o û t e u x q u e le s mo d è le s q u a r t z •Te c h n o lo g ie b re v e t é e SEIKO , un i q u e a u mo n d e , u n p ro d u it q u i d e c e f a i t s e ra p lu s o n é re u x . FORM ATION TECHNIQUE
  • 100. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST mouvements seiko • comparaison des technologies • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 101. mouvements SEIKO • comparaison des technologies Source d’énergie Mode d’entraînement du train de rouage Système de régulation QUARTZ Pi l e É nergi e du moteur Quart z KINETIC A c c u m u l a te u r É nergi e du moteur Quart z Solaire A c c u m u l a te u r É nergi e du moteur Quart z MECANIQUE R e s s o rt É nergi e produi te par l e déroul ement du ressort moteur B al anci er / É chappem ent SPRING DRIVE R e s s o rt É nergi e produi te par l e déroul ement du ressort moteur R égul ateur tr i- synchr o FORM ATION TECHNIQUE
  • 102. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST mouvements seiko • tolérances de réglage admises par seiko • étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 103. mouvements SEIKO • Tolérances de réglage admises par SEIKO Types de montres Variations (+ ou -) Au to ma ti q u e (SE IKO 5 ) -35/+ 45 sec./j our A u to m a ti q u e (s é ri e 6 R ) -15/+ 25 sec./j our Sp ri n g D ri v e 1 sec./j our Qu a rtz 15/20 sec./moi s Qu a rtz 9 F 6 2 10 sec./an Q uar t z (c a l e n d ri e r p e rp é tu e l s é rie 6A ) 20 sec./moi s Ki n e ti c 15/20 sec./moi s S o l a i re 15/20 sec./moi s Ki n e ti c p e rp é tu e l 20 sec./moi s Ces t olér a n c e s s o n t à ti tre i n d i c a tif et n’ ont pas de val eur l égal e. E l l es sont défi ni es par le f ab ri c a n t e t n e ré p o n d e n t p a s à des normes i nternati onal es. E l l es peuvent vari er s uiv ant le s c a l i b re s . FORM ATION TECHNIQUE
  • 104. fonctions par calibres FORM ATION TECHNIQUE
  • 105. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko fonctions par calibres Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 106. fonctions par calibres • sNA SNA Fonctions par calibreS SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST •  R éfér ence com m er ciale : S N A •  C alibr e : 7T62 année 2001 •  Fonction : chr onogr aphe au 1/5 e avec al arme sim ple sur cycle de 12h • Mouvem ent : Quar tz •  P ile : S R 927W S E IK O dur ée de vie 3 a ns     (utilisation m oyenne des fonctions). FORM ATION TECHNIQUE
  • 107. fonctions par calibres • SNA HISTORIQUE Le cal i bre 7T62 date de 2001, i l est déri vé du calibr e 7T42 créé en 1988, mouvement décl i né sur de nom br eux modèl es. Avantages consommateur Moi ns de vul nérabi l i té du poi nt de vue éta nchéit é. C e modèl e ne comporte pl us qu’ une seul e cour onne et 2 boutons poussoi rs. FORM ATION TECHNIQUE
  • 108. fonctions par calibres • SNA Bouton poussoir A : départ/arrêt du chronographe Aiguille au compteur des minutes Aiguille au 1/5 e de seconde Trotteuse Alarme Bouton poussoir B : remise à zéro du chronographe FORM ATION TECHNIQUE
  • 109. fonctions par calibres • SNA 1 2 Mise à l’heur e •  D évi ssez l a couronne si couronne vi ssée •  Ti rez l a couronne au 2e cl i c •  Tournez l a couronne (possi bi l i té dans l es deux sens) pour aj uster l ’ heure. Mise à date •  D évi ssez l a couronne si couronne vi ssée •  Ti rez l a couronne au 1er cl i c •  Tournez l a couronne dans l e sens horai r e pour actual i ser l a date. Quand l’heure affichée est entre 21h et 1h, ne pas faire de changement de date sous peine d’endommager le mécanisme ! 3 C hr ono au 1/5e de sec. jusqu’à 60 m in. •  P ossi bi l i té de mesurer des temps i nterm édiair es (non mémori sabl es) en i nterrompant et réact ivant le chrono avec l e bouton poussoi r B . A u derni er passage, arrêt par l e bouton poussoir A puis remi se à zéro par l e bouton poussoi r B sit ué à 4 heur es. •  P ossi bi l i té de ré-i ndexer l es ai gui l l es (v oir not ice) . FORM ATION TECHNIQUE
  • 110. fonctions par calibres • SNA 4 A lar m e L’alarme fonctionne sur le cadran du 2e fuseau horaire. Il est donc indispensable de régler l’heure du 2e fuseau horaire avant de programmer votre alarme. Manipulation à effectuer à la 1ère mise en route et à chaque changement d’heure. a) P r ogr am m ation du 2e fuseau : •  Ti rez l a couronne au 2e cl i c •  P oussez l e bouton B et mai nteni r l a pression jusqu’à ce que l ’ heure affi chée soi t à l ’ i denti que d e l’heur e pri nci pal e •  R epoussez l a couronne à fond •  Les 2 fuseaux horai res sont cal és sur l a m êm e heur e. b) P r ogr am m ation de l’alar m e : •  Ti rez l a couronne au 1er cl i c •  P oussez l e bouton B et aj ustez par pres sions successi ves et/ou conti nuez j usqu’ à affi cher l’heur e de l ’ al arme souhai tée •  R epoussez l a couronne •  L’ al arme foncti onne sur un cycl e de 12h •  Il faut donc i mpérati vement l a régl er dan s les 12h précédents l a sonneri e •  L’ al arme doi t être reprogrammée chaque jour . Ex : il faut effectuer la programmation après 18h si la sonnerie doit être effective à 6h le lendemain matin. c) A r r êt de la sonner ie •  A ppuyez sur l ’ un des deux boutons pous soir s pour l ’ arrêter. FORM ATION TECHNIQUE
  • 111. fonctions par calibres • SNA 5 6 P r ogr am m ation du 2e fuseau hor air e (voi r paragraphe 4/a) R epositionner les aiguilles du chr ono en position initiale •  Ti rez l a couronne au 2e cl i c •  A ppuyez 2 à 3 sec. sur l e bouton poussoir A L’ ai gui l l e du compteur des mi nutes fai t un t our sur el l e-même •  A ppuyez sur l e bouton poussoi r B et l a reposi ti onner par pressi ons successi ves à 12h •  A ppuyez 2 à 3 sec. sur l e bouton poussoir A L’ ai gui l l e des sec. fai t un tour sur el l e-mêm e •  A ppuyez sur l e bouton poussoi r B et l a reposi ti onner par pressi on successi ves à 12h •  R epoussez l a couronne. FORM ATION TECHNIQUE
  • 112. fonctions par calibres • SNP SNP Fonctions par calibreS SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST R éfér ence com m er ciale : SNP C alibr e : 7D 56 (année par aiguille) Fonction : Kinetic Auto Relay et calendrier perpétuel = Kinetic Perpétuel Mouvem ent : K inetic, pr écision du quart z A utonom ie : 4 ans en m ode veille (pas de pi l e) FORM ATION TECHNIQUE
  • 113. fonctions par calibres • SNP HISTORIQUE Le cal i bre 7D 48 a été créé par S E IK O en 2005, c’est une premi ère mondi al e pui sque S E IK O a pu allier la performance du K i neti c A uto R el ay à cel l e du calendr ier perpétuel . Quant au cal i bre 7D 56, i l date de 2008. Avantages consommateur C e cal endri er perpétuel est composé de 1 01 pièces mécani ques et él ectroni ques; el l es sont ent r aî nées par l e pl us peti t moteur à ul trasons au monde. Ce calendr ier est contrôl é par une cel l ul e photosensi bl e et s'ajust e en tenant compte des moi s pai rs et i mpai rs e t des années bi ssexti l es; i l assure une mi se à date autom at ique j usqu' au 28 févri er 2100. FORM ATION TECHNIQUE
  • 114. fonctions par calibres • SNP Aiguille des heures Guichet année Trotteuse Dateur Aiguille des 24h Aiguille des mois FORM ATION TECHNIQUE
  • 115. fonctions par calibres • SNP 1 2 Mise à l’heur e •  Ti rez à fond l a couronne au 2 e cl i c •  Tournez l es ai gui l l es pour posi ti onner l ’ heur e en tenant compte du posi ti onnement 24h pou r vér if ier si vous êtes sur 3 ou 15h. P ossi bi l i té de tourner dans l es deux sens . R epoussez l a couronne à fond. Il est important de bien régler l’heure sur le compteur 24 heures pour que la date passe automatiquement lorsqu’il sera minuit. Mise à date •  Ti rez l a couronne au 1 e r cl i c •  R égl ez l a date en tournant l a couronne. En f aisant défi l er tous l es j ours d’ un moi s vous pass er ez automati quement au moi s sui vant. P ossi bi l i té de tourner dans l es deux sens . R epoussez l a couronne à fond Évitez de changer la date 21h et 1h. Précision +/- 15 sec. par mois (versus 20 sec. sur l’ancien modèle) Le bruit du déplacement de la masse est normal D ém o N or d : •  R égl ez l ’ ai gui l l e 24h sur l e cycl e sol ai re ( t em ps solair e ou temps vrai , propre à chaque l i eu). •  Ori entez cette ai gui l l e 24 heures en di rect ion du soleil. L’ i ndex 12h i ndi que l a posi ti on N ord. FORM ATION TECHNIQUE
  • 116. fonctions par calibres • SNQ SNQ Fonctions par calibreS SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST R éfér ence com m er ciale : SNQ C alibr e : 6A 32 Fonction : H eur e, date et calendr ier perpét uel jusqu’en 2100 Mouvem ent : Quar tz P ile : S R 9275W S E IK O dur ée de vie 4 ans préci si on de 20 sec./m ois. FORM ATION TECHNIQUE
  • 117. fonctions par calibres • SNQ HISTORIQUE C ’ est un nouveau modèl e l ancé par S E IK O en 2006. C ’ est un cal i bre qui présente un cal endri er per pét uel j usqu’ en 2100. C al endri er programmabl e manuel l ement p ar l’ut ilisat eur . Avantage consommateur U n cal endri er perpétuel à un pri x i mbattab le ! S E IK O a profi té de son expéri ence dans l es calendr ier s perpétuel s pour créer un mouvement d' ent r ée de gamme. FORM ATION TECHNIQUE
  • 118. fonctions par calibres • SNQ Bouton poussoir Aiguille des heures Trotteuse Aiguille des minutes Couronne Dateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 119. fonctions par calibres • SNQ 1 Mise à l’heur e •  D évi ssez l a couronne si cel l e-ci est vi ssée. •  Ti rez l a couronne au 2 e cl i c •  Tournez l a couronne (possi bi l i té dans l e s deux sens) pour aj uster l ’ heure. FORM ATION TECHNIQUE
  • 120. fonctions par calibres • SNQ Ne vérifiez et n’ajustez pas le calendrier entre 23h et 1h car la date risque de ne pas changer correctement pendant cette plage horaire ! Au besoin mettez d’abord à l’heure sur une plage différente et réglez alors le calendrier. Réajustez ensuite l’heure. 2 V ér ification et r églage du calendr ier : •  Ti rez l a couronne au premi er cran. •  P osi ti on i ni ti al e de l a trotteuse : A ppuyez sur l e poussoi r pendant 2 secondes. La trotteuse se dépl ace et s’ arrête à l a posi t ion 12 heur es (posi ti on i ni ti al e) et l e chi ffre dans l e gui chet du cal endri er se pl ace sur 1 (tournez l e remont oir si la trotteuse n’ est pas sur 12h). •  R égl age du cal endri er : A ppuyez sur l e poussoi r une foi s. Le cal endri er osci l l e et revi ent sur 1 (tour nez le remontoi r s’ i l n’ affi che pas 1). •  D ate actuel l e : A ppuyez sur l e poussoi r une foi s. La trotteuse se pl ace sur 9h. Le calendrier affiche la date (tournez le remontoir pour ajuster si besoin). •  Moi s actuel : A ppuyez sur l e poussoi r une foi s. La trotteuse se pl ace sur 10h, l e moi s s’ af f iche dans le gui chet du cal endri er (tournez l e remonto ir pour ajust er si besoi n). •  A nnée actuel l e : A ppuyez sur l e poussoi r une foi s. La trotteuse se pl ace sur 11h, l e cal endri e r af f iche l ’ année (tournez l e remontoi r pour aj uster si besoin sel on l e tabl eau de correspondance). •  Fi n de l a véri fi cati on et du régl age : R epoussez l e remontoi r en posi ti on norma le. Les ai gui l l es reprennent l e mouvement nor m al et le cal endri er se reposi ti onne sur l a date. FORM ATION TECHNIQUE
  • 121. fonctions par calibres • SNQ À savoir : N e pas arrêter l a montre en vi tri ne pour é conom iser l ’ énergi e : acti on contrai re = surconsommati on. V ous pouvez fai re passer l a date en fai sa nt passer 24h en tournant l es ai gui l l es. FORM ATION TECHNIQUE
  • 122. fonctions par calibres • SNQ C h i ffre a ffi c h é c o rre s p o n d a n t à l’année N ombre d’ années depui s l a derni ère année bi ssexti l e 4 année bi ssexti l e - 2032 2060 2088 5 1 année 2005 2033 2061 2089 6 2 années 2006 2034 2062 2090 7 3 années 2007 2035 2063 2091 8 4 années (année bi ssexti l e) 2008 2036 2064 2092 9 1 année 2009 2037 2065 2093 10 2 années 2010 2038 2066 2094 11 3 années 2011 2039 2067 2095 12 4 années (année bi ssexti l e) 2012 2040 2068 2096 13 1 année 2013 2041 2069 2097 14 2 années 2014 2042 2070 2098 15 3 années 2015 2043 2071 2099 16 4 années (année bi ssexti l e) 2016 2044 2072 - - - - - 28 4 années (année bi ssexti l e) 2028 2056 2084 29 1 année 2029 2057 2085 30 2 années 2030 2058 2086 31 3 années 2031 2059 2087 A nnée A nnée A nnée Année FORM ATION TECHNIQUE
  • 123. fonctions par calibres • SPB SPB Fonctions par calibreS SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST R éfér ence com m er ciale : SPB C alibr e : 6R 21 (année 2009) autom atique Fonctions : •  3 aiguilles : heur e m inute seconde •  Indication de la date et du jour par aigui l l e •  C or r ection r apide de la date et du jour •  Fonction ar r êt de seconde •  A r m age autom atique par levier clique t et manuel par la cour onne Mouvem ent autom atique (28800 alter na nces par heur e) A utonom ie : 45 heur es FORM ATION TECHNIQUE
  • 124. fonctions par calibres • SPB HISTORIQUE Le cal i bre 6R 21 est un nouveau cal i bre créé par S E IK O en 2009. C ’ est un cal i bre automatique à 28 800 al ternances/heure. Il comprend 208 pièces dont 29 rubi s. Il a un i ndi cateur de réserve de m ar che ainsi qu’ une foncti on de remontage manuel . R otor gravé - S pron 510 - Avantages consommateurS 45h de réserve de marche avec un bari l l e t nor m al équi pé du S pron 510 ! 28 800 al ternances / heure. P réci si on + 25/-15 sec./j our. 29 rubi s. R emontage manuel . Indi cateur de réserve de marche. Fond de boîte transparent : C ôtes de Genève sur l a masse. FORM ATION TECHNIQUE
  • 125. fonctions par calibres • SPB Aiguille des heures Réserve de marche Aiguille date Aiguille des minutes Trotteuse Aiguille indicatrice du jour FORM ATION TECHNIQUE
  • 126. fonctions par calibres • SPB 1 Mise à l’heur e •  Ti rez au 2 e cl i c l a couronne •  Tournez l es ai gui l l es dans un sens ou d ans l’aut r e •  R epoussez l a couronne. La trotteuse se fige quand vous tirez la couronne pour régler l’heure exacte. 2 Mise à jour /date •  Ti rez l a couronne au 1 e r cl i c •  Tournez l a couronne dans l e sens horai r e pour r égler l a date •  Tournez l a couronne dans l e sens anti hor air e pour régl er l e j our •  R epoussez l a couronne. Quand l’heure est entre 21h et 4h, ne pas faire de changement de date sous peine d’endommager le mécanisme. FORM ATION TECHNIQUE
  • 127. fonctions par calibres • SPB La préci si on des montres mécani ques est exprim ée par une moyenne quoti di enne cal cul ée sur une semai ne envir on. Il se peut que l a préci si on des montres mécaniques ne respecte pas l a pl age des fl uctuati ons spéci fi é e, par ce que l ’ avance/retard (gai n/perte) vari e en foncti on des condit ions d’ empl oi , notamment l a durée du port de l a mo nt r e au poi gnet, l e mouvement du bras et l e degré de t ension du ressort moteur, … Les composants pri nci paux des montres méca niques sont fabri qués en métaux qui se di l atent ou se contr act ent selon l a température, ce qui se répercute sur l a précision de ces montres. N otez que l es montres mécani ques ont t endance à retarder par hautes températures et à avancer par basses températures. P our amél i orer l a préci si on, i l i mporte de fourn ir régul i èrement de l ’ énergi e au bal anci er qui co nt r ôle le mouvement des engrenages. L’ énergi e motri ce du r essor t qui acti onne l es montres mécani ques vari e sel on q ue le r essor t est tendu à fond ou est presque détendu. L’ éner gie en questi on di mi nue à mesure que l e ressort se dét end. V ous obti endrez une préci si on rel ati vement él evée en por t ant fréquemment l a montre au poi gnet dans l e cas d’un t ype à remontage automati que et en tendant à fond le r essor t moteur chaque j our à l a même heure dans l e c as d’un t ype à remontage mécani que. S i el l e a subi l es effets d’ un champ magnéti qu e puissant , une montre mécani que peut avancer ou retarder tem por air em ent . Il se peut que l es composants de l a montre se soient magnéti sés. D ans ce cas, consul tez l e revende ur chez qui vous avez acheté l a montre, car une i ntervention y com pr is une démagnéti sati on peut s’ avérer nécessai re. FORM ATION TECHNIQUE
  • 128. fonctions par calibres • SPC - cAlibre 7t84 SPC calibre 7T84 Fonctions par calibreS SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST R éfér ence com m er ciale : SPC C alibr e : 7T84 Fonctions : •  Y achting Tim er (m ontr e de r égate) •  C om pte à r ebour s pr épr ogr am m é à 5, 6 et 10 mi n. •  C om pte à r ebour s pr ogr am m able jusqu’ à 15 mi n. •  C hr onogr aphe au 1/5e de sec. jusqu’à 12h com ptabilisant les     tem ps inter m édiair es •  A lar m e unique et r égulièr e •  H eur e locale. Mouvem ent : Quar tz P ile S R 927W (3 ans en pleine char ge) FORM ATION TECHNIQUE
  • 129. fonctions par calibres • SPC - cAlibre 7t84 historique C ette montre de régate combi ne dans un m êm e mouvement pl usi eurs foncti ons : un compt e à r ebour s ,préprogrammé (5, 6, 10 mi nutes) et prog r am m able (j usqu' à 15 mi nutes), une foncti on chronogr aphe au 1/ 5e de seconde j usqu' à 12 heures comptabi l i s ant les t em ps i ntermédi ai res, une al arme ordi nai re et une alar m e quoti di enne. Avantages consommateurs •  A l l i ance de toutes l es foncti ons dans une m êm e m ont r e •  U n compte à rebours qui se transforme en chronographe •  D eux al armes •  U n deuxi ème fuseau horai re. FORM ATION TECHNIQUE
  • 130. fonctions par calibres • SPC - cAlibre 7t84 Bouton poussoir A : départ/arrêt du chronographe Aiguille des secondes du chronographe Aiguille des heures Aiguille des minutes Trotteuse Aiguille du compteur des heures rétrograde Aiguille du compteur des minutes rétrograde Dateur Bouton poussoir B : remise à zéro du chronographe FORM ATION TECHNIQUE
  • 131. fonctions par calibres • SPC - cAlibre 7t84 1 2 S électionner une fonction •  Ti rez l a couronne au 1 e r cl i c. •  A ppuyez sur l e poussoi r A pour choi si r la f onct ion. •  R epoussez l a couronne. Mise à l’heur e •  S él ecti onnez l a foncti on T i me (cf.1) •  Ti rez l a couronne au 2 e cl i c •  Tournez l a couronne pour aj uster l ’ heure •  A ppuyez sur l e poussoi r B pour aj uster l’heur e de la « peti te montre » (compteur si tué à 6h) •  R epoussez l a couronne. Remarque : il est important d’ajuster la « petite montre » en accord avec l’heure principale pour avoir une fonction alarme correcte. FORM ATION TECHNIQUE
  • 132. fonctions par calibres • SPC - cAlibre 7t84 LE MODE CHRONOGRAPHE DE RÉGATE EN UN CLIN D'OEIL 3 Compte à rebours dans le sens anti-horaire jusqu’à une minute avant le départ. C hr onogr aphe et com pte à r ebour s •  S él ecti onnez l a foncti on 5 / 6 / 10 / T mr ou Chr ( cf . 1) •  Les départs et l es arrêts se font par l e p oussoir A •  La remi se à zéro se fai t par l e poussoi r B . L’aiguille centrale et l’aiguille des secondes du compte à rebours indiquent les minutes restantes avant le départ. Aiguille des secondes du compte à rebours Aiguille des minutes du compte à rebours Compte à rebours dans le sens anti-horaire durant la minute précédant le départ. L’aiguille centrale et l’aiguille des secondes du compte à rebours indiquent les secondes restantes avant le départ. Aiguille des secondes du compte à rebours Chronographe de régate Compte à rebours Chronographe Alarme Heure locale Aiguille des minutes du compte à rebours Heure Chronographe dans le sens horaire. Le départ sonné, les aiguilles tournent dans le sens horaire et mesurent le temps écoulé. Nouveau fonctionnement des aiguilles : Aiguille des secondes du chronographe Aiguille des minutes du chronographe Aiguille des heures du chronographe FORM ATION TECHNIQUE
  • 133. fonctions par calibres • SPC - cAlibre 7t84 4 5 6 C om pte à r ebour s pr ogr am m able jusqu’à 15 mi n. •  S él ecti onnez l a foncti on T mr (cf.1) •  Ti rez l a couronne au 1er cl i c •  A ppuyez sur l e poussoi r B pour aj uster le com pt e à rebours au temps dési ré •  R epoussez l a couronne. A lar m es A lar m e unique : E l l e se programme en mode Ti me (cf.1) sans t ir er la couronne, j uste en appuyant sur l e poussoir B. A lar m e r égulièr e : •  S él ecti onnez l e mode A l m (cf.1) •  Ti rez l a couronne au 1er cl i c •  A ppuyez sur l e poussoi r B et aj ustez l ’ heur e de la sonneri e •  R epoussez l a couronne. H eur e Locale C ette foncti on est un deuxi ème fuseau hor air e. •  S él ecti onnez l a foncti on L oc (cf.1) •  Ti rez l a couronne au 1er cl i c •  A ppuyez sur l e poussoi r B pour aj uster l’heur e d’un autre fuseau horai re •  R epoussez l a couronne. FORM ATION TECHNIQUE
  • 134. fonctions par calibres • SPC - cAlibre 7t86 SPC calibre 7T86 Fonctions par calibreS SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST R éfér ence com m er ciale : SPC C alibr e : 7T86 Fonctions : C hr onogr aphe P er pétuel •  C alendr ier per pétuel : - indication du jour par aiguille rét rograde - indication de la date par aiguill e - peut afficher le m ois et l’année à l a demande - une fois r églé, pas d’ajustem ent j usqu’ au 28 févr ier 2100. •  C hr onogr aphe jusqu’à 24 h au 1/5e de sec •  A lar m e unique sur cycle 24 h Mouvem ent Quar tz P ile : S W 927S (5 ans en pleine char ge) FORM ATION TECHNIQUE
  • 135. fonctions par calibres • SPC - cAlibre 7t86 HISTORIQUE C al i bre 7T86 créé en 2009 sur l a base du 7T62. Avantages consommateurs A l l i ance des foncti ons chronographe et alar m e à la foncti on cal endri er perpétuel . P rogrammati on de l ’ al arme sur un cycl e 2 4 h. FORM ATION TECHNIQUE
  • 136. fonctions par calibres • SPC - cAlibre 7t86 Aiguille multifonction chrono/jour Bouton poussoir A : départ/arrêt du chronographe Aiguille des heures Aiguille des secondes Aiguilles alarme Aiguille des minutes Aiguille multifonction chrono/calendrier Bouton poussoir B : remise à zéro du chronographe FORM ATION TECHNIQUE
  • 137. fonctions par calibres • SPC - cAlibre 7t86 Couronne en position normale P oussoir B : •  S él ecti on foncti on chronographe ou cal endr ier perpétuel •  R emi se à 0 du chronographe P oussoir A : •  D épart/arrêt du chronographe •  E n foncti on cal endri er permet de vi sual iser la dat e, le moi s et l ’ année. Pour les modèles équipés d’une couronne vissée C our onne tir ée au pr em ier clic : A justem ent du calendr ier : •  A ppuyez pl us de 5 sec sur l e poussoi r A : •  A j ustez l a date avec l e poussoi r B •  Appuyez 1 fois sur le poussoir A pour sélectionner le jour •  A j ustez l e j our avec l e poussoi r B •  A ppuyez sur l e poussoi r A pour sél ecti o nner le m ois •  A j ustez l e moi s avec l e poussoi r B •  A ppuyez sur l e poussoi r A pour sél ecti o nner l’année •  A j ustez l ’ année avec l e poussoi r B A justem ent de l’alar m e : •  A j ustez l ’ al arme avec l e poussoi r B C our onne tir ée au deuxièm e cr an : •  A j ustement des ai gui l l es pour l es foncti ons heur es, mi nutes et cal endri er de l a montre. •  A j ustement de l ’ heure 24h (compteur 6 h . ) FORM ATION TECHNIQUE
  • 138. fonctions par calibres • SRH SRH Fonctions par calibreS SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST R éfér ence com m er ciale : SRH C alibr e : 5D 44 Fonctions : •  K inetic D ir ect D r ive •  P ossibilité de r em ontage m anuel. Mouvem ent : K inetic, pr écision du quart z ( +/ - 15 sec. / m ois) A utonom ie : 1 m ois FORM ATION TECHNIQUE
  • 139. fonctions par calibres • SRH HISTORIQUE C e mouvement K i neti c D i rect D ri ve l ancé par S E IK O en 2007 est basé sur l a technol og ie K i neti c. avantages consommateur C e système K i neti c D i rect D ri ve permet pour l a premi ère foi s de produi re de l ’ énergi e e n remontant l a couronne et de vi sual i ser en t em ps réel l a quanti té d’ énergi e produi te. U ne vrai e foncti on i nteracti ve. Le j our de l a semai ne est i ndi qué par une aiguille rétrograde. FORM ATION TECHNIQUE
  • 140. fonctions par calibres • SRH Aiguille des heures Réserve de marche Aiguille des minutes Aiguille indicatrice du jour rétrograde Dateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 141. fonctions par calibres • SRH 1 2 Mise à l’heur e •  Ti rez l a couronne au 2e cl i c •  Tournez l a couronne (possi bi l i té dans l es deux sens) pour aj uster l ’ heure. Mise à date •  Ti rez l a couronne au 1er cl i c •  Tournez l a couronne dans l e sens anti hor air e pour actual i ser l a date •  Tournez l a couronne dans l e sens horai r e pour actual i ser l e j our •  R echarge et mi se en marche de l a mont r e •  Tournez l a couronne de façon répétée dans le sens horai re pour recharger l a montre •  L’ ai gui l l e si tuée à 9h i ndi que l e ni veau d e char ge. Remarque : le bruit de la masse oscillante est normal. FORM ATION TECHNIQUE
  • 142. fonctions par calibres • SRH Fonction d’indication de la réserve de marche M : 1 mois de charge W : 1 semaine de charge D : 1 jour de charge 12 : 12 heures de charge Fonction d’indication de l’énergie produite en temps réel Lorsque vous tournez la couronne, l’aiguille vous indique en temps réel la quantité d’énergie produite. Par exemple : Des mouvements suffisamment longs et rapides vont produire beaucoup d’énergie. Des mouvements trop lents et peu rapides vont produire peu d’énergie. Pendant 4 secondes, l’aiguille se bloque et indique la quantité d’énergie produite par la dernière recharge. La couronne a été tournée 30 sec. : 6 h. de charge. Premier Kinetic Direct Drive La couronne a été tournée 25 sec. : 5 h. de charge. Générateur d'énergie La couronne a été tournée 20 sec. : 4 h. de charge. La couronne a été tournée 15 sec. : 3 h. de charge. La couronne a été tournée 10 sec. : 2 h. de charge. Masse oscillante 3ème roue de transmission 2ème roue de transmission 1ère roue de transmission Rochet flottant La couronne a été tournée 5 sec. : 1 h. de charge. Roue de masse oscillante Pignon de remontoir Roue de couronne Rochet d'accélérateur La fonction d’indication de la réserve de marche indique ensuite le temps de charge total de la montre. Rotor générateur Stator de générateur Bobine de générateur Pignon coulant Tige de remontoir Bloc de remontage manuel La position initiale indiquait 12 heures de charge. Après avoir tourné la couronne pendant 30 sec. (6 h. de charge), l’aiguille indique à présent 18 heures de charge. FORM ATION TECHNIQUE
  • 143. fonctions par calibres • SRQ SRQ Fonctions par calibreS SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST R éfér ence com m er ciale : SRQ C alibr e : 8R 28 Fonctions : •  C hr onogr aphe jusqu’à 12h •  A utom atique •  P ossibilité de r em ontage m anuel. Mouvem ent autom atique A lter nances : 28800/heur es A utonom ie : 45 heur es P assage de date instantané 292 pièces 34 r ubis C ontr ôle des déclenchem ents par et embrayage ver tical de la fonction chr onogr aphe FORM ATION TECHNIQUE
  • 144. fonctions par calibres • SRQ HISTORIQUE C e nouveau mouvement chronographe aut om at ique a été l ancé en 2008. Avantages consommateurs • Déclenchement du chrono fiabilisé par la roue à colonnes •  P réci si on accrue de l a foncti on chronographe par l ’ embrayage verti cal , •  D es él éments que l ’ on ne retrouve que d ans la haut e horl ogeri e, •  U ne autonomi e de 45h. FORM ATION TECHNIQUE
  • 145. fonctions par calibres • SRQ Bouton poussoir A Aiguille des heures Aiguille compteur minutes chrono Aiguille compteur heures chrono Aiguille de chrono Aiguille des minutes Couronne Aiguille des secondes Dateur Bouton poussoir B FORM ATION TECHNIQUE
  • 146. fonctions par calibres • SRQ 1 2 3 Mise à l’heur e •  Ti rez l a couronne au 2e cl i c •  Tournez l a couronne (possi bi l i té dans l es deux sens) pour aj uster l ’ heure. Mise à date •  Ti rez l a couronne au 1 e r cl i c. •  Tournez l a couronne dans l e sens horai r e pour actual i ser l a date. Quand l ’ heure affi chée est entre 21h et 1h, ne pas fai re de changement de date sous pei ne d ’endom m ager l e mécani sme ! C hr ono au 1/5 e de sec. jusqu’à 12h •  On décl enche l e chrono avec l e bouton poussoir A •  On stoppe l e chrono avec l e bouton poussoir A •  R emi se à zéro avec l e bouton poussoi r B Note : En position couronne normale, il est possible de remonter manuellement le mouvement. FORM ATION TECHNIQUE
  • 147. fonctions par calibres • SRX SRX Fonctions par calibreS SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST R éfér ence com m er ciale : SRX C alibr e : 5D 88 Fonctions : K inetic D ir ect D r ive • P ossibilité de r em ontage m anuel • Indicateur P hase de lune • Indication jour et date par aiguilles • A iguille 24h Mouvem ent : K inetic D ir ect D r ive K inetic : P r écision du quar tz (+ /-15 sec. / moi s) A utonom ie : 1 m ois FORM ATION TECHNIQUE
  • 148. fonctions par calibres • SRX HISTORIQUE C e nouveau mouvement K i neti c D i rect D rive lancé par S E IK O en 2009 est basé sur l a technol ogi e K i neti c ; i l dér ive du cal i bre 5D 44. avantages consoMmateur P roducti on d' énergi e en temps réel en rem ont ant la couronne, une vrai e foncti on i nteracti ve. Indi cateur phases de l une. A i gui l l e 24h. Indi cateur j our/date par ai gui l l e. à Quartz sans pi l e. FORM ATION TECHNIQUE
  • 149. fonctions par calibres • SRX Aiguille des heures Indicateur de réserve de marche Trotteuse Aiguille jour Phase de lune Aiguille des minutes Couronne Aiguille date Aiguille 24h FORM ATION TECHNIQUE
  • 150. fonctions par calibres Recharge et mise en marche • SRX •  C ouronne en posi ti on normal e : tournez la cour onne de façon répétée dans l e sens horai re pou r r echar ger la montre •  L’ ai gui l l e si tuée à 9h i ndi que l e ni veau d e char ge. 1 2 Mise à l’heur e •  Ti rez l a couronne au 2 e cl i c •  Tournez l a couronne (possi bi l i té dans l e s deux sens) pour aj uster l ’ heure. S ’ assurer de l ’ i ndi cat ion de l ’ ai gui l l e 24h (mati n/après mi di ). Attention : Dans la position couronne au 2 nd cran, ne pas appuyer sur le poussoir à 10h. Mise à date •  Ti rez l a couronne au 1 e r cl i c. •  Tournez l a couronne dans l e sens anti hor air e pour actual i ser l a date. •  Tournez l a couronne dans l e sens horai r e pour actual i ser l e j our. Remarque : lorsque la montre est agitée, le bruit de la masse est normal. 3 A justem ent de la phase de lune •  C ouronne en posi ti on normal e •  A ppuyez sur l e poussoi r pour modi fi er l e posi ti onnement de l a l une. La graduation de 0 à 29.5 correspond à la période synodique de la lune. En moyenne, entre deux nouvelles lunes, il se passe 29 jours, 12 heures et 44 minutes. FORM ATION TECHNIQUE
  • 151. fonctions par calibres • SSC SSC Fonctions par calibreS SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST R éfér ence com m er ciale : SSC C alibr e : V 172/V 174/V 175 Fonctions : V 172/V 174/V 175 • chr onogr aphe au 1/5e avec alar m e simpl e sur cycl e de 12h Mouvem ent : Quar tz solair e A ccum ulateur : autonom ie à pleine charge 6 moi s FORM ATION TECHNIQUE
  • 152. fonctions par calibres • SSC avantages consoMmateur Le quartz sol ai re ne possède pas de pi l e. Grande préci si on. Moi ns de vul nérabi l i té du poi nt de vue éta nchéit é. C e modèl e ne comporte pl us qu’ une seul e cour onne et 2 boutons poussoi rs. C umul e pl usi eurs foncti ons. FORM ATION TECHNIQUE
  • 153. fonctions par calibres • SSC Couronne fonction boussole optionnelle Aiguille au 1/5 e de seconde Aiguille au compteur des minutes Aiguille des heures Trotteuse Bouton poussoir A : départ/arrêt du chronographe Aiguille des minutes Couronne Dateur Alarme Bouton poussoir B : remise à zéro du chronographe FORM ATION TECHNIQUE
  • 154. fonctions par calibres • SSC 1 2 Mise à l’heur e •  D évi ssez l a couronne si couronne vi ssée •  Ti rez l a couronne au 2e cl i c •  Tournez l a couronne (possi bi l i té dans l es deux sens) pour aj uster l ’ heure. Mise à date •  D évi ssez l a couronne si couronne vi ssée •  Ti rez l a couronne au 1er cl i c. •  Tournez l a couronne dans l e sens horai r e pour actual i ser l a date. Quand l’heure affichée est entre 21h et 1h, ne pas faire de changement de date sous peine d’endommager le mécanisme ! 3 C hr ono au 1/5e de sec. jusqu’à 60 m in. •  P ossi bi l i té de mesurer des temps i nterm édiair es (non mémori sabl es) en i nterrompant et réact ivant le chrono avec l e bouton poussoi r B . A u derni er passage, arrêt par l e bouton poussoir A puis remi se à zéro par l e bouton poussoi r B sit ué à 4 heur es. •  P ossi bi l i té de ré-i ndexer l es ai gui l l es (v oir not ice) . FORM ATION TECHNIQUE
  • 155. fonctions par calibres • SSC 4 A lar m e L’alarme fonctionne sur le cadran du 2e fuseau horaire. Il est donc indispensable de régler l’heure du 2e fuseau horaire avant de programmer votre alarme. Manipulation à effectuer à la 1ère mise en route et à chaque changement d’heure. a) P r ogr am m ation du 2e fuseau : •  Ti rez l a couronne au 2e cl i c •  P oussez l e bouton B et mai nteni r l a pression jusqu’à ce que l ’ heure affi chée soi t à l ’ i denti que d e l’heur e pri nci pal e •  R epoussez l a couronne à fond •  Les 2 fuseaux horai res sont cal és sur l a m êm e heur e. b) P r ogr am m ation de l’alar m e : •  Ti rez l a couronne au 1er cl i c •  P oussez l e bouton B et aj ustez par pres sions successi ves et/ou conti nuez j usqu’ à affi cher l’heur e de l ’ al arme souhai tée. •  R epoussez l a couronne. •  L’ al arme foncti onne sur un cycl e de 12 h . •  Il faut donc i mpérati vement l a régl er dan s les 12h précédents l a sonneri e. •  L’ al arme doi t être reprogrammée chaque jour . Ex : il faut effectuer la programmation après 18h si la sonnerie doit être effective à 6h le lendemain matin. c) A r r êt de la sonner ie •  A ppuyez sur l ’ un des deux boutons pous soir s pour l ’ arrêter. FORM ATION TECHNIQUE
  • 156. fonctions par calibres • SSC 5 6 7 P r ogr am m ation du 2e fuseau hor air e (voi r paragraphe 4/a) R epositionner les aiguilles du chr ono en position initiale •  Ti rez l a couronne au 2e cl i c •  A ppuyez 2 à 3 sec. sur l e bouton poussoir A L’ ai gui l l e du compteur des mi nutes fai t un t our sur el l e-même •  A ppuyez sur l e bouton poussoi r B et l a reposi ti onner par pressi ons successi ves à 12h •  A ppuyez 2 à 3 sec. sur l e bouton poussoir A L’ ai gui l l e des sec. fai t un tour sur el l e-mêm e •  A ppuyez sur l e bouton poussoi r B et l a reposi ti onner par pressi on successi ves à 12h •  R epoussez l a couronne. R éinitialisation du cir cuit intégr é E n cas dysfoncti onnement l a réi ni ti al i sati on du ci rcui t est possi bl e. •  R eti rez l a couronne au 2e cl i c •  Mai ntenez l a pressi on sur l es boutons A et B pendant au moi ns 3 sec. •  R epoussez l a couronne à sa posi ti on no r m ale et véri fi ez si l a trotteuse se dépl ace normal e m ent U ne réi ni ti al i sati on du ci rcui t i ntégré ramè ner a l a montre à ses paramètres d' ori gi ne. A vant d' uti l i ser à nouveau l a montre, vous devrez r égler l ' heure et aj uster l es ai gui l l es du chronom èt r e à l a posi ti on 0. R eportez-vous à l a secti on " R égl age de l ' heure et de l a posi ti on des aiguilles du chronomètre" dans l e manuel . FORM ATION TECHNIQUE
  • 157. fonctions par calibres • SAST SAST Fonctions par calibreS SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST R éfér ence com m er ciale : SAST C alibr e : 7X 52 Fonctions : quar tz GPS SOLAIRE • P r écision : + /- 15 sec./m ois (sans r ecevoi r de signal de l’heur e atom ique et dans des t empérat ures entr e 5°c et 35°C ) + /- 1 sec./100 000 ans l ors de sa connexion avec les satellites • A iguilles de fonctions • A iguilles de 2èm e fuseau hor air e • Guichet à date situé à 3h • Fonction contr ôle d’éner gie : m ise en vei l l e autom atique Mouvem ent : analogique solair e contr ôl é par GPS FORM ATION TECHNIQUE
  • 158. fonctions par calibres • SAST HISTORIQUE E n 2012, S E IK O l ance une premi ère mondiale : la nouvel l e A S TR ON GP S S OLA IR E , quel qu e soit l ’ endroi t où l ’ on se trouve sur terre, l a mo nt r e capt e notre posi ti on et donne l ’ heure exacte. E l le est la premi ère montre au monde à recevoi r et s’ajust er aux di fférents fuseaux horai res exi stants. avantages consoMmateur Montre total ement autonome capabl e de fabr iquer sa propre énergi e. La premi ère montre au monde capabl e de se géol ocal i ser grâce au réseau de satel l i tes. S e règl e automati quement sur l e bon fuse au hor air e. La précision d’une horloge atomique (+/-1 sec./100000 ans). A utonomi e de 2 ans en pl ei ne charge. P as besoi n de changement de pi l e, c’ est une m ont r e écol ogi que. FORM ATION TECHNIQUE
  • 159. fonctions par calibres • SAST Bouton A Aiguille indicatrice Aiguille des heures Trotteuse Cadran 6h Bouton B Aiguille des minutes Couronne vissée Dateur Bouton C FORM ATION TECHNIQUE
  • 160. fonctions par calibres • SAST Avant toute utilisation, enlever le mode avion si celui-ci est activé. 1 2 E nlever le m ode avion •  L’ ai gui l l e i ndi catri ce si tuée à 10h est face au sym bole avi on. •  A ppuyer une foi s sur l e poussoi r en haut à dr oit e (bouton B ), attendre l ’ arrêt de l ’ ai gui l l e du com pt eur si tué à 10h. •  A ppuyer 3 secondes l e poussoi r du bas ( bout on C) . •  L’ ai gui l l e i ndi catri ce va se pl acer face à la let t r e "E" sans énergi e, ou " F" pl ei n d’ énergi e, nous ne som m es pl us en mode avi on. Même démarche pour enclencher ce mode avion. C apter les satellites pour la m ise à l‘heure par G PS en tenant com pte du fuseau •  A ppuyer envi ron 6 secondes sur l e poussoir en haut à droi te (bouton B ), attendre que l a trotteuse se place sur 6h avant de rel âcher l a pressi on sur l e poussoir . Aiguille indicatrice sur+4 •  La trotteuse i ndi quera l e nombre de sate llit es capt és (ex. : trotteuse sur 20 secondes pour 4 sat ellit es, sur 35 secondes pour 7 satel l i tes…). •  P ui s l a trotteuse se posi ti onnera sur " Y " pour indiquer une récepti on possi bl e, ou sur " N " pour u ne r écept ion i mpossi bl e. •  S i l e résul tat est posi ti f l es ai gui l l es se déplacent et retrouvent l ’ heure d’ hi ver du fuseau conce r né. FORM ATION TECHNIQUE
  • 161. fonctions par calibres • SAST 3 C apter les satellites pour juste la m ise à l ‘ heure par G PS •  A ppuyer envi ron 3 secondes sur l e pous soir en haut à droi te (bouton B ). Aiguille indicatrice sur 1 •  P ui s l a trotteuse se posi ti onnera sur " Y " pour indiquer une récepti on possi bl e, ou sur " N " pour u ne r écept ion i mpossi bl e. •  S i l e résul tat est posi ti f l es ai gui l l es retr ouvent l’heur e de l ’ horl oge atomi que. 4 Mettr e à l’heur e d’été /hiver •  A ppuyer une foi s sur l e poussoi r en haut à gauche (bouton A ). •  L’ ai gui l l e du compteur si tué à 10h se déplace f ace au symbol e D S T/off. •  A ppuyer 3 secondes l e poussoi r du bas ( bout on C) . •  L’ ai gui l l e du compteur si tué à 10h se déplace f ace au symbol e D S T/on. 5 C hangem ent m anuel de fuseau hor air e, aut re que celui défini actuellem ent Exemple : Je suis en France je souhaite afficher le fuseau du Japon •  A ppuyer 3 secondes sur l e poussoi r en b as à dr oit e (bouton C ), l a trotteuse i ndi que l e fuseau act uellem ent défi ni . •  A ppuyer sur un des poussoi rs de droi te ( bout on B ou C ) pour avancer ou recul er sur un autre fuseau. •  A ppuyer sur l e poussoi r en haut à gauche ( bout on A ) pour concl ure l a mani pul ati on. FORM ATION TECHNIQUE
  • 162. fonctions par calibres • SAST 6 Mise à l’heur e du double fuseau (com pt eur 6h) •  Ti rer l a couronne au premi er cran, avec les poussoir s de droi te (bouton B ou C ) on peut fai re avancer ou recul er l es ai gui l l es du compteur 24h si tu é à 6h. 7 Mise à l’heure manuelle en cas d’échec de réception GPS •  Ti rer l a couronne au 2° cran l a trotteuse se déplace sur l a posi ti on 13 secondes, pui s appuyer le poussoir en haut à gauche (bouton A ) 3 secondes, la t r ot t euse se dépl ace à 12h. •  Fai re avancer ou recul er l es ai gui l l es à l’aide des poussoi rs de droi te (boutons B et C ). •  R epousser l a couronne. 8 Mise à date manuelle en cas d’échec de réception GPS •  Ti rer l a couronne au 2° cran l a trotteuse se déplace sur l a posi ti on 13 secondes. •  A ppuyer pendant 2 secondes sur l e pous soir du haut à droi te (bouton B ) pour avancer d’ un j our. •  A ppuyer pendant 2 secondes sur l e pous soir du bas (bouton C ) pour recul er d’ un j our. •  R epousser l a couronne. FORM ATION TECHNIQUE
  • 163. r e f e rm ons la m ontre ava n t d e vérifier l’étanchéité FORM ATION TECHNIQUE
  • 164. étanchéité FORM ATION TECHNIQUE
  • 165. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko étanchéité Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 166. étanchéité NON ÉTANCHE WATER RESISTANT S i la m en ti o n «  WAT E R R E SIS TAN T » ne f igur e pas s u r l e d o s d u b o îti e r, l a m ontre n’es t pas é ta n c h e e t o n v e i l l e ra à n e pas la m ouill e r, c a r l ’ e a u e n d o mma gerai t le m éc an i s m e i n te rn e . S i l a m o n tre a ét é m oui l l é e , i l e s t c o n s e i l l é d e l a fai re c ont r ôler p a r u n d i s tri b u te u r o u u n c entre t ec hnique SEIKO a g ré é a fi n d ’ ê tre sûr qu’elle n’ a p a s s u b i d e d é g â ts . S i l a menti on «  WATE R R E S IS TA N T  » fi gure sur l e fond du boîti er et/ou sur l e cadran, l a montre a été conçue et fabri quée pour rési ster à une pressi on de 3 B ars (1 bar = 1 atmosphère = 1kg / force / cm²): tous contacts acci dentel s à l ’ eau tel s que écl aboussures, pl ui es, travaux ménagers, mai s en aucun cas l a natati on ou l a pl ongée. P as d’ uti l i sati on des poussoi rs ou du remontoi r quand l a montre est moui l l ée. FORM ATION TECHNIQUE
  • 167. étanchéité WATER RESISTANT 50 M WATER RESISTANT 100 M S i la m ent i o n «   WAT E R R E SIS TAN T 50 M E T E RS   o u «   » WAT E R R ES ISTA NT 5 B A RS  » f igure s u r l e fo n d d u b o îti e r et/ou s ur le c adr a n , l a mo n tre a é té c o n çue et f abr iquée pou r ré s i s te r à u n e p re s s i o n de 5 B ar s = douc h e , n a ta ti o n , ma i s e n a u c u n cas la plongée. S i l a m o n tre a é té u ti l i s ée en eau de m er, l a ri n c e r à l ’ e a u d o u c e , p ui s l a s éc her c onv e n a b l e m e n t. P a s d ’ u ti l i s a ti o n des pous s oir s ou d u re mo n to i r q u a n d l a m ontre es t m ouillée o u d a n s l ’ e a u . S i l a menti on «  WATE R R E S IS TA N T 10 B A R S   » fi gure sur l e cadran et/ou sur l e f ond de boîte, l a montre est conçue et fabri quée pour rési ster à une pressi on de 10 B ars : douche, natati on, pl ongée en eau peu profo nde (apnée), mai s pas de pl ongée avec boutei lles ni pl ongée professi onnel l e. S i l a montre a été uti l i sée en eau de mer, l a ri ncer à l ’ eau douce, pui s l a sécher convenabl ement. Pas d’ uti l i sati on des poussoi rs ou du remon t oir quand l a montre est moui l l ée ou dans l ’ ea u. FORM ATION TECHNIQUE
  • 168. étanchéité WATER RESISTANT 150 M ou 200 M S i la m ent ion «   WAT E R R ES ISTA N T 1 5 0 M ou 200 M  » ou «  WAT E R R ES ISTA N T 1 5 B A R S ou 20 B A RS  » fi g u re s u r l e c a d ra n e t/ou sur le f ond du b o îti e r, l a mo n tre a é té c o nçue et f abr iquée p o u r ré s i s te r à u n e p re ssi on de 15 ou 20 B a rs  : d o u c h e , b a i n , n a tati on, plongée en e a u p e u p ro fo n d e (a p n é e ), mai s pas de plong é e a v e c b o u te i l l e s n i p l o ngée pr of es s ionne l l e . S i l a m o n tre a é té u ti l i s ée en eau de m er, l a ri n c e r à l ’ e a u d o u c e , p ui s l a s éc her c onv e n a b l e me n t. Pa s d ’ u ti l i s a ti on des pous s oir s ou d u re m o n to i r q u a n d l a montre es t m ouillée o u d a n s l ’ e a u . PLONGEE (DIVER ’S) P our l a pl ongée avec apparei l , nous consei l l ons l e port d’ une montre à caractèr e professi onnel de la séri e «  ER’S D IV WATC H   », montre de pl ongée («  IV ER’S D 200M » j usqu’ à « D IV E R ’ S 1000M »). FORM ATION TECHNIQUE
  • 169. étanchéité IMPORTANT La pr es s i o n e n b a rs e s t u n e p re ssi on d’es s ai e t n e d o i t p a s ê tre c o n s i dérée c om m e c o rre s p o n d a n t à l a p ro fo ndeur r éelle de p l o n g é e . L e s m o u v e me nts ou la pénét ra ti o n d a n s l ’ e a u (p l o n geons) augm ent e n t l a p re s s i o n . P our les mo d è l e s a v e c u n re montoi r v is s é, il e s t i m p é ra ti f q u e c e l u i -c i soi t v is s é av a n t u n e u ti l i s a ti o n d e l a montre dans l’ea u . Une m on tre é ta n c h e n e p e u t c o n s erver dans le te mp s s e s q u a l i té s d ’ o ri g i n e, ne s er ait - c e q u ’ e n ra i s o n d u v i e i l l i s s ement nat ur el e t i n é v i ta b l e d e s m a té ri aux l a c ons t it ua n t. Les frottements engendrés par la mani pul ati on du remontoi r ou des poussoi rs condui sent à l a l ongue à l ’ usure des j oi nts. Il est égal ement nécessai re de consei l l er aux cl i ents de véri fi er régul i èrement l ’ état du verre, des remontoi rs et des poussoi rs. E n effet un choc sur ceux-ci peut égal ement al térer l ’ étanchéi té. Il est fortement consei l l é par mesure de prudence, d’ effectuer l e contrôl e d’ étanchéi té au moi ns une foi s par an et de l a refai re à chaque changement de pi l e ou tous l es 2 à 3 ans, même si apparemment tout sembl e normal . FORM ATION TECHNIQUE
  • 170. mise à taille des bracelets FORM ATION TECHNIQUE
  • 171. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko Mise à taille des bracelets Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 172. Mise à taille des bracelets Démontage Les goupilles fendues ou fil Remontage S EIK O e t PU L SA R u ti l i s e n t di fférents systèmes pour assurer l a l i ai son e n tre l e s ma i l l o n s . N o u s v o us présentons i ci l es pri nci paux. FORM ATION TECHNIQUE
  • 173. Mise à taille des bracelets Les goupilles pleines fixées grâce à un tube Veillez à bien remettre le tube en place avant de chasser la goupille Démontage Remontage 1 e r cas FORM ATION TECHNIQUE
  • 174. Mise à taille des bracelets Les goupilles pleines fixées grâce à un tube Démontage Veillez à bien remettre le tube en place avant de chasser la goupille Remontage 2 è m e cas FORM ATION TECHNIQUE
  • 175. lexique horloger FORM ATION TECHNIQUE
  • 176. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko LEXIQUE HORLOGER Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 177. lexique horloger A Af fichage D i s p o s i t i f c o m m a n d é p a r l e m o u ve m e nt d e l a m o nt r e p o u r i n d i q u e r l e te m p s . I l ex i s te d e u x t y p e s d ’a f f i c h a g e, u t i l i s é s a u s s i b i e n d a n s l e s m o nt r e s m é c a n i q u e s q u e d a n s l e s m o nt r e s à quar tz : •  L'a f f i c h a g e alphanumérique (o u n u m é r i q u e) d o n n e l ' i n d i c a t i o n d u te m p s s o u s f o r m e d e l et t r e s (o u s e u l e m e nt d e c h i f f r e s), à c r i s t a u x l i q u i d e s o u à e n c r e. •  L'a f f i c h a g e analogique donne l ' i n d i c at i o n d u te m p s p a r d é p l a c e m e nt d ' u n r e p è r e (a i g u i l l e) s u r u n e é c h e l l e d e s h e u r e s , d e s m i n u te s et d e s s e c o n d e s (c a d r a n). Ancre P i è c e, e n a c i e r o u e n l a i t o n, c o m p o s a nt l 'é c h a p p e m e nt d ' u n e m o nt r e o u d ' u n e p e n d u l e. L'a n c r e, d o nt l a f o r m e r a p p e l l e c e l l e d'une ancre de marine ser t d'une par t à t r a n s m et t r e a u b a l a n c i e r l ’é n e r g i e nécessaire au f o n c t i o n n e m e nt d u m o u ve m e nt , et d 'a u t r e p a r t , à e m p ê c h e r l e d é r o u l e m e nt i n c o nt r ô l é d u r o u a g e r e m o nté. Alternance Te m p s q u e m et u n p e n d u l e o u u n e p i è c e o s c i l l a nte p o u r a l l e r d ’u n p o i nt à u n a u t r e. L e b a l a n c i e r d ' u n e m o nt r e m é c a n i q u e f a i t 18 0 0 0, 216 0 0, 2 8 8 0 0 o u 3 6 0 0 0 a l te r n a n c e s p a r h e u r e. Le s m o nt r e s à q u a r t z, f o nt g é n é r a l e m e nt 3 2 76 8 a l te r n a n c e s à l a s e c o n d e. Au t o m a t i q u e I nve nté e a u X V I I I e s i è c l e p a r A b r a h a m Louis Pe r r e l et , et per fectionnée e n s u i te p a r A b r a h a m - L o u i s B r e g u et , l a m o nt r e a u t o m at i q u e f o n c t i o n n e s u i va nt u n m é c a n i s m e q u i a r m e l e r e s s o r t m ote u r d e l a m o nt r e g r â c e a u x m o u ve m e nt s d u b r a s . C et te m o nt r e r e c yc l e l ’é n e r g i e d e s m o u ve m e nt s d u p o i g n et d e l ’h o m m e (q u i b o u g e e nt r e 7 0 0 0 et 4 0 0 0 0 f o i s p a r j o u r) p o u r f a i r e t o u r n e r u n r ot o r q u i r e m o nte l e r e s s o r t m ote u r d e l a m o nt r e. ------------------------------------------ B Balancier D a n s u n e m o nt r e, l e b a l a n c i e r e s t u n e p i è c e m o b i l e, c i r c u l a i r e, q u i o s c i l l e s u r s o n a xe d e r ot at i o n. L e s p i r a l qui lui est accouplé lui imprime un m o u ve m e nt d e va - et - v i e nt , d i v i s a nt l e te m p s e n p o r t i o n s r i g o u r e u s e m e nt é g a l e s . C h a c u n d e s e s a l l e r s - r et o u r s ( " t i c - t a c " ) e s t a p p e l é o s c i l l at i o n. I l e s t ave c l e s p i r a l l 'o r g a n e r é g u l ate u r d e l a m o nt r e. L a p r é c i s i o n d é p e n d d o n c d e s o n b o n o u m a u va i s f o n c t i o n n e m e nt . Barillet Le b a r i l l et e s t u n e m i n c e b oî te c y l i n d r i q u e ave c u n b o r d d e nté q u i e nt r aîn e l e r o u a g e d e l a m o nt r e, a c t i vé p a r l e d é r o u l e m e nt d u r e s s o r t m ote u r q u i e s t f i xé à l ’i nté r i e u r p a r u n a xe c e nt r a l. L e b a r i l l et d é l i v r e d o n c l ’é n e r g i e m ot r i c e n é c e s s a i r e a u f o n c t i o n n e m e nt d e l a m o nt r e. Boîte, ou boîtier Pa r t i e ex té r i e u r e d ’u n e m o nt r e s e r va nt à p r oté g e r l e m o u ve m e nt d e l a m o nt r e c o nt r e d i ve r s e s a g r e s s i o n s te l l e s q u e l a p o u s s i è r e, l ' h u m i d i té et l e s c h o c s ... El l e d o n n e à l a m o nt r e u n a s p e c t a u s s i at t r aya nt q u e p o s s i b l e, i n f l u e n c é p a r l a m o d e et l e g o û t d e s a c h ete u r s . Le s t r o i s f o r m e s d e b oî te s l e s p l u s c o u r a nte s s o nt : •  R o n d e •  C a r r é e •  To n n e a u FORM ATION TECHNIQUE
  • 178. lexique horloger C Cadran P i è c e m ét a l l i q u e o u a u t r e q u i i n d i q u e sur sa sur face les d i f f é r e nte s f o n c t i o n s d e l a m o nt r e ( h e u r e s , m i n u te s , s e c o n d e s…). I l ex i s te u n e g r a n d e va r i été d e c a d r a n s : f o r m e, d é c o r at i o n, m at i è r e u t i l i s é e, etc . Calibre En h o r l o g e r i e c e te r m e e s t c i té p a r S u l l y ve r s 1715 p o u r d é s i g n e r l a d i s p o s i t i o n et l e s d i m e n s i o n s d e s d i f f é r e nte s p a r t i e s d u m o u ve m e nt ( p o nt s , r o u e s , b a r i l l et , etc .). S u i v i d ’u n e s é r i e d e c h i f f r e s et /o u d e l et t r e s , l e c a l i b r e d é s i g n e a u j o u r d ‘ h u i t o u t à l a f o i s l a f o r m e, l ’o r i g i n e et l a m a r q u e d u f a b r i c a nt q u i l ’a c o n ç u. Carillon S e d i t d ’u n e m o nt r e o ù l e s q u a r t s s o nt sonnés sur trois ou quatre timbres d i f f é r e nt s . Ch r o n o g r a p h e M é c a n i s m e a j o u té à u n e m o nt r e p e r m et t a nt d e m e s u r e r d e s i nte r va l l e s d e te m p s . C e m é c a n i s m e c o m m a n d e u n e a i g u i l l e d e c h r o n o g r a p h e (u n e t r o t te u s e) p l a c é e a u c e nt r e d u c a d r a n. En a c t i o n n a nt u n p o u s s o i r s u r l e c ô té d u b oî t i e r, e l l e p e u t êt r e m i s e e n m a r c h e, a r r êté e et r a m e n é e à zé r o. C et te a i g u i l l e f a i t u n t o u r e n u n e m i n u te. D e s c o m pte u r s d e m i n u te s et d ' h e u r e s (g é n é r a l e m e nt 3 0 m i n u te s et 12 h e u r e s) totalisent le nombre de tours de l'aiguille du chronographe. 90% des chronographes fabriqués aujourd’hui sont à quartz et mesurent les temps du 1/10 e au 1/100 e de seconde. Ch r o n o m è t r e S e d i t d ’u n e m o nt r e d e h a u te p r é c i s i o n, a f f i c h a nt l a s e c o n d e, d o nt l e m o u ve m e nt a été te s té d u r a nt plusieurs jours dans d i f f é r e nte s p o s i t i o n s et à d i f f é r e nte s te m p é r at u r e s p a r u n o r g a n i s m e o f f i c i e l n e u t r e. S e u l s l e s m é c a n i s m e s aya nt s a t i s f a i t a u x c r i tè r e s d e p r é c i s i o n r e ç o i ve nt u n c e r t i f i c a t o f f i c i e l d e c h r o n o m èt r e. Complication U n e m o nt r e e s t d i te « à c o m p l i c at i o n  » l o r s q u’e l l e o f f r e d ’a u t r e s f o n c t i o n s q u e l a s i m p l e l e c t u r e d e l ’h e u r e. C e s f o n c t i o n s p e u ve nt êt r e a s t r o n o m i q u e s (p h a s e d e l u n e, é q u at i o n d u te m p s , q u a nt i è m e p e r p ét u e l, h e u r e s d u l eve r et d u c o u c h e r d u s o l e i l), p r at i q u e s (c h r o n o g r a p h e, grande s o n n e r i e, r é p ét i t i o n m i n u te s) o u te c h n i q u e s pour améliorer la précision de marche (à l ’o r i g i n e, l e t o u r b i l l o n). U n e p i è c e d i te c o m p l i q u é e i n d u i t u n e n ot i o n d e h a u t s avo i r- f a i r e h o r l o g e r. C ô t e s d e G e n ève Décor fait de lignes ondulées r a p p e l a nt l e s va g u e s d e l a m e r et f r é q u e m m e nt e m p l oyé p o u r o r n e r l e s m o u ve m e nt s d e q u a l i té. Couronne Fi xé e s u r l a c a r r u r e d u b oî t i e r d e l a m o nt r e, l a c o u r o n n e e s t u n b o u t o n d e f o r m e s va r i é e s q u e l 'o n s a i s i t e nt r e l e p o u c e et l ' i n d ex p o u r ef f e c t u e r l a m i s e à l ’h e u r e et l e c h a n g e m e nt d e d ate et a u t r e s f o n c t i o n s . C e r t a i n e s m o nt r e s ét a n c h e s p o s s è d e nt u n e c o u r o n n e v i s s é e a f i n d e m i e u x p r oté g e r l e m é c a n i s m e. ------------------------------------------ D Dual Time A u s s i a p p e l é e « m o nt r e à d o u b l e f u s e a u x h o r a i r e s » o u « m o nt r e G M T », u n e m o nt r e e s t d i te D u a l T i m e l o r s q u’e l l e d o n n e s i m u l t a n é m e nt l ’h e u r e d e d e u x f u s e a u x h o r a i r e s d i f f é r e nt s . FORM ATION TECHNIQUE
  • 179. lexique horloger E Echappement D a n s u n e m o nt r e m é c a n i q u e, l a f o n c t i o n d e l ’é c h a p p e m e nt e s t d e r e c evo i r l a f o r c e t r a n s m i s e p a r l e r o u a g e et d e l a c o m m u n i q u e r a u b a l a n c i e r a f i n d e l a f a i r e o s c i l l e r. L a q u a l i té d e l ’é c h a p p e m e nt i n f l u e d i r e c te m e nt s u r l a p r é c i s i o n et l a f i a b i l i té d u m o u ve m e nt . Equation du temps L'é q u at i o n d u te m p s e s t l a d i f f é r e n c e e nt r e l e te m p s v r a i et l e te m p s m oye n. L e te m p s v r a i, a f f i c h é p a r l e s c a d r a n s s o l a i r e s , va r i e d e j o u r e n j o u r à c a u s e d e l a f o r m e e l l i pt i q u e d e l 'o r b i te te r r e s t r e. I l va r i e a u s s i e n f o n c t i o n d e l a l o n g i t u d e d u l i e u d 'o b s e r va t i o n. L e te m p s m oye n, a f f i c h é p a r l a m o nt r e, i g n o r e c e s va r i a t i o n s et , q u e l q u e s o i t l e j o u r d e l 'a n n é e, d i v i s e m a t h é m a t i q u e m e nt l e te m p s e n heures égales. S e l o n l e s j o u r s , l ’é c a r t e nt r e c e s d e u x te m p s va r i e d e – 16 m i n u te s à + 14 m i n u te s . Etanche Q u a l i f i e u n e m o nt r e d o nt l e b oî t i e r e s t c o n ç u p o u r l a p r oté g e r d e l a p o u s s i è r e et d e l ’e a u. L'ét a n c h é i té d ' u n e m o nt r e e s t m e s u r é e e n b a r s (u n i té d e p r e s s i o n, 1 b a r é q u i va l e nt à 1 at m o s p h è r e (at m). À 3 0 m o u 5 0 m , e l l e s u p p o r te u n e p r e s s i o n d e 3 o u 5 b a r s . En p r at i q u e, l e m o d è l e e s t d e s t i n é à u n e u t i l i s at i o n q u o t i d i e n n e et r é s i s te a u x c o nt a c t s a c c i d e nte l s ave c l ’e a u (p l u i e s , t r ava u x m é n a g e r s , é c l a b o u s s u r e s), m a i s n o n à l ’i m m e r s i o n t ot a l e, n i a u x p l o n g e o n s i nte n s i f s , et e n c o r e m o i n s à l a p l o n g é e s o u s - m a r i n e. Le s m o nt r e s , d i te s d e p l o n g é e, s o nt d e s m o nt r e s - b r a c e l et s d eva nt r é s i s te r à u n e p l o n g é e d a n s l 'e a u à u n e p r o f o n d e u r d 'a u m o i n s 10 0 m èt r e s , d oté e d ’u n e c o u r o n n e et d ’u n f o n d v i s s é s . C ’e s t l a p r e s s i o n d ’e s s a i q u i e s t i n d i q u é e s u r l a m o nt r e et n o n c e l l e d ’u t i l i s a t i o n. ------------------------------------------ F Fl y- b a c k A p p e l é e é g a l e m e nt f o n c t i o n « r et o u r e n vo l », c ’e s t u n e f o n c t i o n p a r t i c u l i è r e à l 'a é r o n a u t i q u e p e r m et t a nt l a r e m i s e à zé r o i n s t a nt a n é e et u n n o u ve a u d é p a r t d e c o m pt a g e p a r u n e u n i q u e pression sur le bouton poussoir de l 'a i g u i l l e d u c h r o n o g r a p h e. À g r a n d e v i te s s e, e n ef f et , l e s 3 m a n i p u l at i o n s d e b a s e : a r r êt d e l 'a i g u i l l e, r e m i s e à zé r o, et e n c l e n c h e m e nt de l 'a i g u i l l e du c h r o n o g r a p h e f e r a i e nt p e r d r e d u te m p s p r é c i e u x à l ' u t i l i s ate u r. Fo n d D a n s u n e b oî te d e m o nt r e, l e f o n d d e b oî te e s t l e « c o u ve r c l e » o p p o s é a u c a d r a n. I l p e u t êt r e « t r a n s p a r e nt » a f i n d e l a i s s e r a p p a r aî t r e l e m o u ve m e nt . Fo u d r oya n t e Ég a l e m e nt a p p e l é e « d i a b l ot i n e », l a f o u d r oya nte e s t u n e a i g u i l l e, q u i e n u n e s e c o n d e, f a i t u n e r évo l u t i o n e n q u at r e, c i n q vo i r e h u i t s a u t s . El l e p e r m et u n e l e c t u r e p r é c i s e d e s te m p s a u q u a r t , a u c i n q u i è m e, vo i r e a u h u i t i è m e d e s e c o n d e. ------------------------------------------ G Grande sonnerie M o nt r e q u i s o n n e a u p a s s a g e l e s h e u r e s et l e s q u a r t s e n r é p ét a nt l e s heures à chaque quar t. À la d e m a n d e, ces i n d i c at i o n s p e u ve nt êt r e r é i té r é e s . À l ’i n s t a r d e l a r é p ét i t i o n m i n u te s , e l l e p e u t , FORM ATION TECHNIQUE
  • 180. lexique horloger à l a d e m a n d e, r é p éte r l e s h e u r e s , l e s q u a r t s et l e s m i n u te s . Q u a nt à « l a m o nt r e à p et i te s o n n e r i e », e l l e n e s o n n e a u t o m at i q u e m e nt q u e l e passage des heures. ------------------------------------------ H Heures sautantes S u r u n e m o nt r e d i te « à h e u r e s s a u t a nte s », l ’i n d i c at i o n d e l ' h e u r e s e f a i t à t r ave r s u n g u i c h et et l e c h a n g e m e nt t o u te s l e s 6 0 m i n u te s s'ef f e c t u e b r u s q u e m e nt p a r u n s a u t d u d i s q u e. ------------------------------------------ J Joint I l s s o nt p r é s e nt s d a n s l e s m o nt r e s ét a n c h e s a f i n d e r e n d r e l a b oî te t ot a l e m e nt h e r m ét i q u e. L e s j o i nt s s o nt p o s é s à t o u s l e s p o i nt s d e j o n c t i o n e nt r e l e b oî t i e r et l e f o n d, l e ve r r e, l a c o u r o n n e o u l e s p o u s s o i r s . I l s p e u ve nt êt r e e n c a o u tc h o u c , e n ny l o n, e n s i l i c o n e o u e n téf l o n. ------------------------------------------ ------------------------------------------ L M LCD ( L i q u i d C r y s t a l D i s p l ay) S y s tè m e d ’a f f i c h a g e à cristaux liquides. Dans les m o nt r e s numériques électroniques, écran sur lequel on peut lire en permanence l'heure indiquée par des chif fres ou d e s l et t r e s f o n c é s . Manufacture D u l at i n m a n u f a c t u m , « f a i t à l a m a i n ». D a n s l ’h o r l o g e r i e, b i e n q u’i l n’ex i s te a u c u n e d éf i n i t i o n l é g a l e d e c e q u e d o i t êt r e u n e m a n u f a c t u r e h o r l o g è r e, u n e e nt r e p r i s e p e u t – t h é o r i q u e m e nt – s e p r éva l o i r d e c e t i t r e l o r s q u’e l l e m aî t r i s e t o u s l e s n i ve a u x d e f a b r i c a t i o n d ’u n e m o nt r e. D a n s l e s f a i t s , r a r e s s o nt c e l l e s q u i y p a r v i e n n e nt . Lunette A n n e a u a j u s té s u r l a c a r r u r e et q u i p e r m et d e m a i nte n i r e n p l a c e l e ve r r e d e l a m o nt r e. To u r n a nte, e l l e s e r t à e n r e g i s t r e r d e s d o n n é e s c o m p l é m e nt a i r e s c o m m e l a d u r é e d ' u n p h é n o m è n e p a r exe m p l e. L a l u n et te u n i d i r e c t i o n n e l l e n e t o u r n e e n r eva n c h e q u e d a n s u n s e u l s e n s . C et te l i m i te te c h n i q u e p e r m et a i n s i d 'év i te r t o u t d a n g e r. L o r s q u e, p a r exe m p l e, o n ve u t m e s u r e r u n te m p s d e p l o n g é e, t o u t i n c i d e nt o u f a u s s e manœuvre ne pourra que réduire les l i m i te s i n i t i a l e m e nt f i xé e s e n te r m e s d e r é s e r ve d 'a i r o u d e te m p s d e d é c o m p r e s s i o n. M o u ve m e n t En s e m b l e d û m e nt a s s e m b l é d e s o r g a n e s et m é c a n i s m e s p r i n c i p a u x q u i c o m p o s e nt l a m o nt r e et l u i p e r m et te nt d e f o n c t i o n n e r, s o i t : l e m é c a n i s m e d e r e m o nt a g e et d e m i s e à l ' h e u r e, l e r e s s o r t m ote u r, l e r o u a g e, l 'é c h a p p e m e nt et l 'o r g a n e r é g u l ate u r o u o r g a n e r é g l a nt ( b a l a n c i e r- s p i r a l). U n m o u ve m e nt m é c a n i q u e s i m p l e c o nt i e nt 15 0 c o m p o s a nt s c o nt r e 3 0 0, vo i r e 5 0 0, d a n s u n c a l i b r e à c o m p l i c a t i o n. FORM ATION TECHNIQUE
  • 181. lexique horloger ------------------------------------------ O Oscillateur D i s p o s i t i f, q u i c o m m e l e p e n d u l e o u l e b a l a n c i e r, e n g e n d r e l e s o s c i l l a t i o n s q u i d é c o u p e nt l e te m p s e n u n i té s é g a l e s . En h o r l o g e r i e, o n t r o u ve p r i n c i p a l e m e nt le b a l a n c i e r- s p i r a l p o u r l e s m o nt r e s m é c a n i q u e s et l e q u a r t z p o u r l e s m o nt r e s à q u a r t z. ------------------------------------------ P Ph a s e s d e l u n e Apparues au X VIIe s i è c l e, les m o nt r e s p h a s e s d e l u n e i n d i q u e n t l e s l u n a i s o n s . El l e s s o nt e n c o r e a u j o u r d ’h u i r a r e m e nt p r é c i s e s c a r l a sy n c h r o n i s a t i o n ave c l ’h e u r e s o l a i r e p o s e d e s p r o b l è m e s . En ef f et , l e te m p s d e r évo l u t i o n d e l a L u n e a u t o u r d e l a Te r r e e s t d e 27, 3 2 5 0 5 j o u r s t a n d i s q u e l e te m p s q u i s’é c o u l e d ’u n e p l e i n e l u n e à u n e a u t r e e s t d e 2 9, 5 3 0 5 9 j o u r s . I l f a u t d o n c , p o u r l e s m o nt r e s , u n sy s tè m e d e r o u a g e t r è s p u i s s a nt q u i r ét a b l i s s e l ’é c a r t e nt r e l e s d e u x . L e s p h a s e s d e l u n e s o nt u n m é c a n i s m e et a f f i c h a g e r e p r é s e nt a nt l e s d i ve r s e s p h a s e s l u n a i r e s . L a l u n a i s o n s e s u b d i v i s e e n q u at r e p h a s e s : n o u ve l l e Lu n e, p r e m i e r q u a r t i e r, p l e i n e Lu n e et d e r n i e r q u a r t i e r. G r â c e a u x p h a s e s d e l u n e, l a m o nt r e p e u t f o n c t i o n n e r p e n d a nt 12 2 a n s ava nt q u’u n e c o r r e c t i o n s o i t n é c e s s a i r e. ------------------------------------------ Pl a t i n e Plaque qui s o u t i e nt les d i ve r s c o m p o s a nt s du m o u ve m e nt . L e d e s s o u s d e l a p l at i n e r e ç o i t g é n é r a l e m e nt l e c a d r a n. L a p l at i n e e s t p e r c é e d e t r o u s p o u r r e c evo i r l e s v i s et l e s a xe s d e r o u e s et c r e u s é e d e c av i té s o ù v i e n n e nt s e f i xe r l e s r u b i s . Quantième annuel M o nt r e q u i i n d i q u e l a d ate e n ef f e c t u a nt a u t o m at i q u e m e nt l e p a s s a g e d e s m o i s d e 3 0 à 31 j o u r s . S o n m é c a n i s m e d o i t êt r e a j u s té t o u s l e s a n s . Po n t Pi è c e s m ét a l l i q u e s s o u s l e s q u e l l e s t o u r n e nt l e s p i vot s d e s d i f f é r e nt s r o u a g e s d e l a m o nt r e. El l e s s e f i xe nt à l a p l a t i n e p o u r f o r m e r l e b ât i d u m o u ve m e nt . G é n é r a l e m e nt , l e p o nt e s t d é n o m m é d ’a p r è s s a f o n c t i o n, l e p o nt d e b a r i l l et , p o nt d e r o u e m oye n n e, p o nt d e r o u e d e c e nt r e, etc . Q Quantième D ate o u n u m é r o d 'o r d r e d e c h a q u e j o u r c o nte n u d a n s l e m o i s . L e s « m o nt r e s à q u a nt i è m e » s o nt c e l l e s q u i i n d i q u e nt l a d ate. Quantième perpétuel M o nt r e i n d i q u a nt a u t o m a t i q u e m e nt l e j o u r, l e m o i s , l a d a te, l ’a n n é e – y c o m p r i s l e s b i s s ex t i l e s – et s o u ve nt a u s s i l e s p h a s e s d e l a l u n e. C o n ç u p o u r r é p o n d r e a u x ex i g e n c e s d u c a l e n d r i e r G r é g o r i e n, l e q u a nt i è m e e s t d i t p e r p ét u e l q u a n d i l t i e nt c o m pte a u t o m at i q u e m e nt d e s m o i s d e 3 0 et 31 j o u r s et d e 2 8 o u 2 9 j o u r s e n f év r i e r. I l d o i t d o n c c o m p o r te r u n e m é m o i r e m é c a n i q u e o u é l e c t r o n i q u e d o nt l e s s é q u e n c e s s e r é p ète nt t o u s l e s 4 8 m o i s p o u r c o r r e s p o n d r e a u c yc l e d e s a n n é e s b i s s ex t i l e s . FORM ATION TECHNIQUE
  • 182. lexique horloger Quar tz A p p a r u à l a f i n d e s a n n é e s 19 6 0 a u J a p o n, l e m o u ve m e nt à q u a r t z e s t u n m o u ve m e nt é l e c t r o n i q u e à l ’i nté r i e u r d u q u e l u n c r i s t a l d e q u a r t z v i b r a nt à u n e f r é q u e n c e t r è s é l evé e (3 2 K h z) s e r t d e r é g u l ate u r. U n e p i l e p r o d u i t a l o r s l ’é n e r g i e n é c e s s a i r e a u f o n c t i o n n e m e nt d ’u n c i r c u i t i nté g r é, t a n d i s q u e l e q u a r t z r é g u l e c et te é n e r g i e. L a m o nt r e à q u a r t z n’a p a s b e s o i n d ’êt r e r e m o nté e, e l l e e s t d o n c p l u s p r é c i s e et p l u s p r a t i q u e. En m o i n s d ’u n e d é c e n n i e, l e s m o nt r e s à q u a r t z o nt s u p p l a nté l e s m o u ve m e nt s m é c a n i q u e s et a u t o m at i q u e s et o nt ainsi assuré leur suprématie sur le m a r c h é m o n d i a l d e l ’h o r l o g e r i e. ------------------------------------------ R Rattrapante S e d i t d ’u n c h r o n o g r a p h e p o u va nt m e s u r e r d e s te m p s i nte r m é d i a i r e s . C e l u i - c i p e r m et d e c h r o n o m ét r e r d e s p h é n o m è n e s c o m m e n ç a nt e n m ê m e te m p s m a i s d e d u r é e s d i f f é r e nte s . Répétition minutes M o nt r e à s o n n e r i e, q u i i n d i q u e l e s h e u r e s , l e s q u a r t s et l e s m i n u te s p a r u n e s o n n e r i e l o r s q u e l 'o n a c t i o n n e u n p o u s s o i r o u u n ve r r o u. R é s e r ve d e m a r c h e C o m p l é m e nt utile à cer tains m o u ve m e nt s a u t o m a t i q u e o u k i n et i c , l ’i n d i c a te u r d e r é s e r ve d e m a r c h e s i g n a l e l e te m p s d e f o n c t i o n n e m e nt r e s t a nt à l a m o nt r e. L’a f f i c h a g e s’ef f e c t u e l e p l u s s o u ve nt a u m oye n d ’u n e p et i te a i g u i l l e q u i p a r c o u r t u n a r c d e c e r c l e i n d i q u a nt l a r é s e r ve d e m a r c h e, i l p e u t êt r e g r a d u é e n h e u r e s , e n j o u r s , e n s e m a i n e s et e n m o i s . Ressor t moteur S o u r c e d 'é n e r g i e m é c a n i q u e d e l a m o nt r e, c o n s t i t u é e p a r u n r u b a n d 'a c i e r, e n r o u l é à l ' i nté r i e u r d u b a r i l l et . En g é n é r a l, l e r e s s o r t e s t c o n ç u p o u r a s s u r e r à l a m o nt r e u n e m a r c h e d e 3 6 à 72 h e u r e s . Ro t o r P l a c é à l ’a r r i è r e d u m é c a n i s m e d e l a m o nt r e, l e r ot o r e s t u n d i s q u e s e m i c i r c u l a i r e p i vo t a nt l i b r e m e nt s o u s l 'ef f et d e c h a c u n d e s m o u ve m e nt s d u b r a s et d e s t i n é à r e m o nte r a u t o m a t i q u e m e nt le ressor t du b a r i l l et . I l e s t é g a l e m e nt a p p e l é «  m a s s e o s c i l l a nte ». Rubis P i e r r e n at u r e l l e t r è s d u r e, a u j o u r d ’h u i sy nt h ét i q u e, le rubis c o nv i e nt p a r t i c u l i è r e m e nt p o u r r é a l i s e r l e s c o u s s i n et s d e s d i f f é r e nt s m o b i l e s d e l a m o nt r e et l e s o r g a n e s d e l 'é c h a p p e m e nt , p e r m et t a nt a i n s i d e réduire au maximum les phénomènes d e f r ot te m e nt s . D e m a n i è r e g é n é r a l e, o n p e u t d i r e q u ' u n e m o nt r e m é c a n i q u e s i m p l e ( h e u r e s , m i n u te s , s e c o n d e s) d ev r a i t c o nte n i r a u m i n i m u m q u i n ze r u b i s p l a c é s a u x e n d r o i t s ex p o s é s à l ' u s u r e d u e a u x f r ot te m e nt s . ------------------------------------------ S Squelette M o u ve m e nt d a n s l e q u e l t o u te s l e s p i è c e s o nt été a j o u r é e s p o u r l a i s s e r t r a n s p a r aî t r e l e s o r g a n e s d e l a m o nt r e. Le m o u ve m e nt e s t p l a c é e nt r e d e u x ve r r e s s a p h i r a f i n d 'êt r e v i s i b l e. Spiral I nve nté en 1675 par Christian H u yg e n s , l e s p i r a l e s t u n r e s s o r t t r è s f i n c o n s i d é r é c o m m e l 'â m e d e l a m o nt r e m é c a n i q u e. S a n s l e s p i r a l, i l FORM ATION TECHNIQUE
  • 183. lexique horloger n’y a p a s d e p r é c i s i o n p o s s i b l e. I l e s t f i xé p a r s e s ex t r é m i té s a u b a l a n c i e r et a u c o q. G r â c e à s o n é l a s t i c i té, l e s p i r a l p e r m et a u b a l a n c i e r d 'o s c i l l e r d e f a ç o n r é g u l i è r e. S a l o n g u e u r d éte r m i n e, l a d u r é e d e l 'o s c i l l a t i o n. U n d i s p o s i t i f p e r m et d e m o d i f i e r s a l o n g u e u r et a i n s i d 'a j u s te r l e r é g l a g e. D e n o s j o u r s , l e s p i r a l f a i t l ’o b j et d e g r o s e n j e u x c a r i l e s t c o m p l i q u é et c h e r à p r o d u i r e. ------------------------------------------ U Ultra- plat S e d i t d ’u n m o u ve m e nt d o nt l a t a i l l e et l ’é p a i s s e u r o nt été r é d u i te s a u m a x i m u m. C ’e s t u n t r ava i l c o n s i d é r é c o m m e d e l a m i n i at u r i s at i o n d e s pièces. ------------------------------------------ ------------------------------------------ T V Ta c hy m è t r e I n s t r u m e nt d e m e s u r e d e s v i te s s e s . En h o r l o g e r i e, c ’e s t u n c o m pte u r d e spor t ou chronographe muni d'une é c h e l l e q u i p e r m et d e l i r e l a v i te s s e e n k m / h o u d a n s u n e a u t r e u n i té. Ve r r e A p p e l é é g a l e m e nt « g l a c e », c ’e s t u n e m i n c e p l a q u e d e ve r r e o u d ' u n p r o d u i t sy nt h ét i q u e t r a n s p a r e nt , q u i p r o tè g e l e s c a d r a n s d e m o nt r e s et d e p e n d u l e s . I l e n ex i s te t r o i s t y p e s : •  Ve r r e s a p h i r •  Ve r r e m i n é r a l •  Ve r r e a c r y l i q u e Tr o t t e u s e Qualifie l 'a i g u i l l e des secondes p e r m et t a nt d e m e s u r e r d e s te m p s a u 1/ 5 e , a u 1/10 e , vo i r e a u 1/10 0 e d e s e c o n d e. L a g r a n d e t r o t te u s e o u t r o t te u s e a u c e nt r e, e s t f i xé e a u c e nt r e d u c a d r a n, l a p et i te t r o t te u s e e s t f i xé e s u r u n c a d r a n s p é c i f i q u e. Vis O r g a n e d 'a s s e m b l a g e c o m p o s é d ' u n e j a m b e c y l i n d r i q u e et d ' u n e tête d o nt l a f e nte r e ç o i t l e t o u r n ev i s . O n e n c o m pte u n e t r e nt a i n e d a n s u n m o u ve m e nt m é c a n i q u e s i m p l e et p l u s d e q u at r e vingts dans les calibres compliqués. FORM ATION TECHNIQUE
  • 184. échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 185. présentation des composants d’une montre Présentation générale Les matériaux Les revêtements Les verres Les peintures luminescentes Les différents types de lunettes L’aiguille GMT La lecture des fonds de boîtiers Mouvements SEIKO Introduction Mécanique - automatique Quartz Quartz Solaire Astron Comparatif des deux principales technologies Kinetic Spring Drive Comparaison des technologies Tolérance de réglage admises par Seiko échanges avec le formateur Fonctions par calibres SNA SNP SNQ SPB SPC - 7T84 SPC - 7T86 SRH SRQ SRX SSC SAST étanchéité mise à taille des bracelets lexique horloger échanges avec le formateur FORM ATION TECHNIQUE
  • 186. SEIK O F r anc e 9 ch em in de P alen te 25075 B E S A NCO N C ED EX 9 Tél . : 03 81 54 24 2 0 Fax : 03 81 54 24 2 1 Se rvic e c lient èle p i è c e s d é ta c h é e s Tél . : 03 81 54 24 1 0 Fax : 03 81 54 24 11 Se rvic e qualit é S . A .V. Tél . : 03 81 54 24 1 3 Rens eignem ent s t e c h n i q u e s Tél . : 03 81 54 24 2 5 Se rvic e c lient èle p ro d u i ts Tél . : 03 81 54 24 0 0 Fax : 03 81 54 24 0 1 Retr o u verez l ' ess e n tie l d e cette f o rmat i o n s u r : www. s eik o. f r www. s eik oc ent er. fr www. puls ar. t m . f r www. m ont r es - lor u s .fr rcs : B esançon 102 759 047 98 b