Introduction pratique en PAO par Elisabeth de Pablo
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Introduction pratique en PAO par Elisabeth de Pablo

on

  • 2,519 views

Support de cours CFI Inalco 2012-2013

Support de cours CFI Inalco 2012-2013

Statistics

Views

Total Views
2,519
Views on SlideShare
1,183
Embed Views
1,336

Actions

Likes
2
Downloads
59
Comments
0

8 Embeds 1,336

http://webculture.weebly.com 824
http://webculturecommunication.wordpress.com 337
http://www.scoop.it 94
http://www.weebly.com 73
https://webculturecommunication.wordpress.com 4
http://ltpjar.tumblr.com 2
http://www.slashdocs.com 1
https://www.google.fr 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial-NoDerivs LicenseCC Attribution-NonCommercial-NoDerivs LicenseCC Attribution-NonCommercial-NoDerivs License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Introduction pratique en PAO par Elisabeth de Pablo Introduction pratique en PAO par Elisabeth de Pablo Presentation Transcript

  • février 2013 Introduction pratique en PAO Support de cours1 Elisabeth de Pablo
  • 2 Février 2013PAO > Publication Assistée parOrdinateur ? Ensemble des procédés informatiques qui permettent de composer un document destiné à être imprimé.DTP > Desktop Publishing ? Elisabeth de Pablo
  • 3 Février 2013 Papier vs Numérique ?Support papier : Support numérique :magazines, quotidiens, Sites web,journaux internes, pdf, réseaux sociauxbrochures, rapports, de diffusion,flyers, dépliants, ebook,affiches, …… Elisabeth de Pablo
  • 4 Février 2013 Avant de créer un document Réfléchir au préalable pour déterminer les objectifs, la forme et les contenus Elisabeth de Pablo
  • 5 Février 2013Cible - Destinataire ? A qui s’adresse le(s) document(s) que je veux réaliser ?  Où réside mon lecteur ?  Quelles sont ses références culturelles ?  En quelle langue dois-je m’adresser ? Elisabeth de Pablo
  • 6 Février 2013Pourquoi ? Quelles sont mes motivations ? Quel est le message à faire passer (en quoi le document conçu peut m’être utile) ? Quellessont les réponses (les retours) attendues ? Elisabeth de Pablo
  • 7 Février 2013Comment ? Quel genre de document privilégier (quel support) ? Quel(s) auteur(s) ? Quel rédactionnel adopté ? Quel visuel utilisé ? Quel type de diffusion ? Elisabeth de Pablo
  • 8 Février 2013 Les contraintes techniques Quels sont les outils existants et nécessaires à la création de documents. Elisabeth de Pablo
  • 9 Février 2013Logiciel PAO indispensable ? Un logiciel de mise en page est nécessaire pour : - créer des documents de plusieurs pages, - préparer le texte (le mettre en forme d’une façon professionnelle), - adapter le visuel à l’impression, - spécifier une découpe, une forme particulière, - ajouter des repères d’impression, - etc. Elisabeth de Pablo
  • 10 Février 2013 Quels sont les produits existants ?Principaux logiciels auteurs Logiciels libresQuark Xpress très usité dans la Scribus (sous licence GNUpresse écrite et la publicité GPL)Adobe InDesign concurrent TeX composition de documents scientifiques pour linux et WindowsICalamus pour MacOX [> LaTeX macros + pourMicrosoft Publisher linux, MacOX et Windows] Elisabeth de Pablo
  • 11 Février 2013 Logiciels connexes ? dessins vectoriels, photos, …Principaux logiciels Logiciels libresauteurs GimpAdobe Photoshop Skencil (Sketch)Adobe Illustrator InkscapeCorel DrawFreeHand OpenOfficeSuite Microsoft Elisabeth de Pablo
  • 12 Février 2013 Maquette Quelles sont les règles liées au maquettage d’un produit destiné à être imprimé ? Elisabeth de Pablo
  • 13 Février 2013Qu’est-ce qu’une maquette ? C’estun modèle qui définit une mise en page, c’est-à-dire un agencement des éléments textuels et visuels sur la page d’un document. Ilexiste une multitude de possibilités de maquettage liée au type de document choisi, au message à passer, au lecteur visé. Aucune maquette n’est donc réellement fixe. Elisabeth de Pablo
  • 14 Février 2013Mise en valeur des informations ? C’est gérer l’espace de la page, s’occuper de la gestion du blanc. - trouver un équilibre entre la représentation visuelle du texte et le visuel lui-même - faire ressortir des éléments prégnants pour attirer le regard et focaliser sur les éléments les plus importants du message à faire passer. Elisabeth de Pablo
  • 15 Février 2013Assurer une bonnelisibilité Prendre en compte les mécanismes de la vision, le mécanisme de la lecture. L’œil balaie la surface d’un document d’une façon rapide, et est attiré par des éléments prégnants sur cette surface. Elisabeth de Pablo
  • 16 Février 2013 Lisibilité et mise en valeur des informationsLa Gestalthéorie ou La hiérarchisation despsychologie de la informations dans la pageforme a permis de est un élément importantmettre en valeur une pour permettre lesérie de réflexions sur la repérage des informationstypographie. les plus pertinentes et guider le lecteur. Elisabeth de Pablo
  • 17 Février 2013 La typographie Quel est l’importance de la typographie dans la réalisation d’un document ? Quelles sont ses variations, ses paramètres ? Elisabeth de Pablo
  • 18 Février 2013Qu’est-ce que la typographie ? Art d’assembler des caractères mobiles afin de former des mots, des phrases et de les imprimer. (voir art. wikipédia) Art de se servir des caractères, c’est-à- dire de savoir choisir sa famille (sa police), sa casse (son corps, sa taille), sa répartition sur la page. Elisabeth de Pablo
  • 19 Février 2013Famille de police decaractères Les formes des lettres sont le résultat de différentes recherches qui répondent à un besoin à un moment donné. Elles véhiculent des significations différentes et ont divers degrés de lisibilité selon leur dessin. Elisabeth de Pablo
  • 20 Février 2013 Famille de police de caractères : des exemplesRef. sites : typographie, les familles et classification des caractères Elisabeth de Pablo
  • 21 Février 2013 Caractères bâtons et avec empattements Il existe deux grandes familles : - Les caractères à bâton, sans empattements, droits, linéales ou sans sérifA consulter, les sites : - Les caractères avectypographie et civilisation empattements triangulaireset ou rectangulaires, incises oule typoscope avec sérif.l’anatomie de la lettre Elisabeth de Pablo
  • 22 Février 2013 Invariants typographiquesChaque famille de caractères possède des variations de forme :le romain et l’italique, puis le bas de casse et la capitale.Toutes ses variantes possèdent des significations différentes.Auquel s’ajoutent des variations au niveau : des graisses, ducorps (ou taille), de l’espacement entre les lettres (la chasse), desétirements des mots et des couleurs.Ces variations influent visuellement en termes de contraste avecla couleur du fond de page.Document en ligne à consulter Elisabeth de Pablo
  • 23 Février 2013La typographie expressive Éléments typographiques qui s’associent pour former une image (très utilisé en publicité) ou comment le mot devient une image. Elisabeth de Pablo
  • 24 Février 2013La couleur Perceptionsubjective ressentie d’une onde lumineuse. On connait maintenant l’importance des couleurs dans la réception affective des messages. Attention à la symbolique des couleurs qui varient en fonction de la culture. Elisabeth de Pablo
  • 25 Février 2013 La couleurL’emploi de la couleur paraît essentiel de nos jours, elleaccroche le lecteur, elle est au service du message.La couleur est également importante pour la lisibilité dumessage. Contraste et intensité sont essentiels. On imprime généralement en quadrichromie, on utilise les 3 couleurs primaires : jaune, magenta, cyan + le noir. Site à consulter : http://www.code-couleur.com/ et couleur et colorimétrie Elisabeth de Pablo
  • 26 Février 2013 Le visuel Dessins, pictogrammes, photos, silhouettes, … quel visuel pour quel usage ? Elisabeth de Pablo
  • 27 Février 2013Le visuel : illustrations, images  L’image est un support de la communication visuelle qui matérialise un fragment de l’univers perceptif (environnement visuel), susceptible de subsister à travers la durée, et qui constitue l’une des composantes des mass media. [Abraham Moles] Elisabeth de Pablo
  • 28 Février 2013 Image ou illustration ?Illustrations Photos(dessins, cartes, diagrammes, icones, pictogrammes, …) - Donnent une prise effective au réel- Visent souvent à expliciter simplement des - Servent à véhiculer un complexités message type- Guident le lecteur - Nécessitent des recadrages ou des- Lèvent les barrières retouches linguistiques Elisabeth de Pablo
  • 29 Février 2013Fonctions de l’image oude l’illustration Informative Descriptive Symbolique Divertissante Décorative Narrative Son utilisation n’est Argumentative jamais anodine. Explicative Esthétique … Elisabeth de Pablo
  • 30 Février 2013 La mise en page Quelles relations entre les éléments, quel type de colonnage pour quel type de document, quelle grille adoptée ? Elisabeth de Pablo
  • 31 Février 2013La mise en page La mise en page décrit les techniques de disposition des éléments qui composent un document destiné à être imprimé (ou diffuser sur le net).(voir art. wikipédia) Elletraite également de la gestion des blancs (cf. p.14), et donc des relations entre éléments textuels et visuels. Elisabeth de Pablo
  • 32 Février 2013La mise en page  Afin d’effectuer une bonne mise en page, on utilise une grille ou un gabarit de mise en page.  La mise en page peut être modulaire.  La répartition des éléments sur la page permettra de proposer un ordre, un système, un rythme de lecture en fonction du contenu. [Maquette et mise en page, Pierre Duplan, Ed. Le moniteur, 1986] Elisabeth de Pablo
  • 33 Février 2013Utilisation d’un gabarit La maquettiste va construire une grille qui servira de référence pour la mise en forme des éléments. Cette grille est construire en fonction des contenus à insérer. Elle doit refléter une bonne harmonisation entre les éléments. Elisabeth de Pablo
  • 34 Février 2013Utilisation d’un cheminde fer La visualisation de l’agencement de plusieurs pages est appelé un chemin de fer. Il permet d’avoir une vue d’ensemble de la mise en page. Elisabeth de Pablo
  • 35 Février 2013Eléments essentiels dugabarit (grille) Il s’agit de découper la page en section, en colonne. Le colonnage varie en fonction du type de document. Les colonnes ne sont obligatoirement de tailles égales. Ces colonnes sont séparées par des espaces que l’on appelle des gouttières. Elisabeth de Pablo
  • 36 Février 2013Eléments essentiels dugabarit (grille) Il est nécessaire aussi de déterminer les marges en fonction des nécessités de l’impression. On insère ensuite sur la grille, les types de texte : titres, sous-titres, intertitre, blocs texte, blocs images… Elisabeth de Pablo
  • 37 Février 2013Disposition du texte dansles blocs texte Une fois la police de caractères choisie, on détermine ses invariants et sa graisse, son style, son interlettrage et son interlignage. Il s’agit ensuite de déterminer sa position dans les blocs : fer à gauche, justifié, fer à droite horizontal, vertical Elisabeth de Pablo
  • 38 Février 2013Filets Le filet agit comme un guide pour l’observateur. Il joue sur son style et son épaisseur. Il porte l’attention sur un élément textuel. On les trouve également dans les gouttières pour séparer les colonnes Elisabeth de Pablo
  • 39 Février 2013Autres ornements Il existe toute sorte d’ornements (fleuron)complémentaires qui agissent pour guider le regard du lecteur. Les ornements sont souvent de type zapf ou dingbats. Elisabeth de Pablo
  • 40 Février 2013Rapport texte/image L’espace de la page peut être dominé soit par le texte soit par l’image. L’image peut sortir du cadre (fond perdu), elle peut être encadrée ou détourée. Il va s’agire de trouver la meilleure harmonie possible entre l’image et le texte. Elisabeth de Pablo