Production pour les 4 écrans

694 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
694
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
28
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Production pour les 4 écrans

  1. 1. Production pourles 4 écransMike KneeConsultant EngineerSnell
  2. 2. Production pour les 4 écransLa télé et le cinéma évoluentLe monde regarde des images animées sur- écrans de cinéma numérique- téléviseurs à écran plat- ordinateurs- (tablettes)- téléphones portables…en mode nomade, à la maison…en 2D et 3DComment répondre à ces exigences sans tropdépenser?
  3. 3. Formes et tailles
  4. 4. Production pour les 4 écrans • Exigences pour les 4 écrans • Production séparée ou réorientation automatique? • Meilleure qualité d’images – traiter l’entrelacement – compression • Recadrage dynamique et traitement d’aspect • Considérations de 3D stéréoscopique
  5. 5. Exigences pour les 4 écransÉcran Qualité Format Taille Durée Débit Production binaireCinéma Très Très large Très Longue Élévé Aucun haute (2,35:1) grande compromis ProgressifTV Haute 16:9 ou Grande Longue Moyen Haute qualité 4:3 Publicité? Entrelacé ou progressifPC / Moyenne 4:3 Moyenne Moyenne? Bas Publicité?tablette Progressif Interactivité?Mobile / Moins 16:9? Petite Courte Très bas Remontage?tablette haute 4:3? Progressif
  6. 6. Production séparée ou commune?Méthode Avantages InconvénientsSéparée Contenu adapté Très chère Entretien Monitoring Stockage Bande passanteCommune Moins chère Intention artistique Pratique Imperfections de la Automatisation réorientation automatique Suivi Adaptabilité à la technologie
  7. 7. Meilleure qualité d’imageprogressif progressifentrelacé ? entrelacé • Les sources peuvent être progressives ou entrelacées • Les destinations peuvent être progressives ou entrelacées • Alors, quel est le format idéal?
  8. 8. …réponse: Progressif! destination progressive destination entrelacéesource progressive 8 8 Benefit of progressive over interlaced with rescaling, display deinterlacing and Benefit of progressive over deinterlacing with X264 long-GOP coding X264 long-GOP coding 6 6 XRd6-IX6Rd6 Xp-IX6p XRd2-IX6Rd2 PSNR, dB PSNR, dB Xp-FIX6p XRd9-IX9Rd9 Xp-IX9p XRd2-IX9Rd2 4 Xp-FIX9p 4 2 2 0 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 sequence sequence -2 -2 -4 -4 6 6source entrelacée Progressive benefit, hard interlaced sources, rescale before long-GOP coding Progressive benefit, interlaced sources and output, long-GOP coding ID6RXp-ID6RIXp PSNR, dB ID9RXp-ID9RIXp PSNR, dB ID9Xd-IXd 4 4 FID9Xd-FIXd ID6Xd-IXd FID6Xd-FIXd 2 2 0 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 sequence sequence -2 -2 -4 -4 -6 -6
  9. 9. Enchaînement de codecs45 Multi-generation results, X264 long-GOP coding 1st generation progressive 1st generation interlaced 7th generation progressive40 7th generation interlaced35 PSNR, dB3025 sequence20 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
  10. 10. Données de recodage Avec MOLE Qualité d’image ~5 dB Sans MOLE 1 2 3 4 5 6 7 8 Nombre de générations• Normes SMPTE 319M, 327M, 329M, 351M, 353M, 402M
  11. 11. Meilleure qualité d’image progressif progressif progressif filtreentrelacé dé-entrelaceur haute qualité d’entrelacement entrelacé simple • Travailler en progressif autant que possible • Utiliser un dé-entrelaceur de haute qualité aussitôt que possible • Utiliser un ré-entrelaceur simple le plus tard possible • Utiliser les données de recodage si possible à travers la chaîne de compression
  12. 12. Conversion d’aspect d’image Découper Comprimer Letterbox
  13. 13. Conversion d’aspect – démo « Rugby » Découper Comprimer Letterbox
  14. 14. Conversion d’aspect – démo « Vélos » Découper Comprimer Letterbox
  15. 15. Conversion d’aspect – autres méthodes Combinaison Comprimer non linéaire
  16. 16. Recadrage dynamique (pan-scan)entrée sortie analyse fenêtre
  17. 17. Recadrage dynamique (zoom) sortieentrée analyse fenêtre
  18. 18. Déformation dynamique rapprochéentrée moyen transmis grand angle
  19. 19. 3D stéréoscopique• Production séparée ou commune en 2D?Méthode Avantages InconvénientsSéparée Contenu adapté Chère Minimise la fatigue Entretien oculaire en 3D Monitoring Stockage Bande passanteCommune Moins chère Compromis pour 2D… Pratique …ou risquer la fatigue oculaire Très simple en principe …ou conversion 2D à 3D?• Question aussi d’adaptation à la taille de l’écran 3D
  20. 20. Conversion 2D à 3D• Automatique ou manuelle?Méthode Avantages InconvénientsAutomatique Pas chère Mauvaise qualité Beaucoup de contenu Peut discréditer la 3D Pas de discordance entre Souvent interdite les 2 canaux dans les directives Métadonnées de profondeur 3DManuelle Accepté par le monde du cinéma Chère Possibilité de haute qualité (€30-60k par minute) Prix abordable pour les films à gros budget (10%) Pas de discordance entre les 2 canaux Métadonnées de profondeur 3D
  21. 21. Formatage et compression 3D• Formats côte-à-côte ou haut-bas – perte de résolution – mais la compression MPEG-2 à néanmoins un surcoût de 15-30%• Formats intercalés ou quinconce – destinés au formatage pour l’écran – quincunx non adapté à la compression• Pleine résolution (2 canaux) – MPEG4-MVC (MultiView Coding) a un surcoût de 50% seulement
  22. 22. Conversion de standards 3D en 2 canaux 1080 50i 1080 50i 1080 50i 720 59p JPEG 2000 bande de base bande de base bande de base 70-100 Mbit/s œil gauche œil gauche œil gauche production convertisseur décodeur câble 1080 50i de standards contribution production 3D locale TVHD 3D et par example compression satellitecompression images de et distribution pour la marque, 3D convertisseur cinémacontribution logos, effets, décodeur insertions de de standards contribution studio TVHD terrestre 1080 50i 1080 50i 1080 50i 720 59p JPEG 2000 bande de base bande de base bande de base 70-100 Mbit/s œil droit œil droit œil droit
  23. 23. Conversion de standards 3D en 1 canal
  24. 24. Conclusions • Utiliser des images progressives • Considérer des effets de l’enchaînement de codecs • Considérer l’arbitrage entre la production separée et commune pour les 4 écrans • Des outils de réorientation automatique existent • Évolution vers la 3D stéréoscopique

×