La musique vocale de langue française

625 views

Published on

musique francophone, musique numérique, radio commerciale, quotas, artistes de la chanson, chanson, réglementation radio

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
625
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

La musique vocale de langue française

  1. 1. La musique vocale de languefrançaise à la radioÉtat des lieuxDanielle Desjardins Montréaldesjardins.danielle@videotron.cadanielledesjardins.com 15 mars 2012@desjardd
  2. 2. La Crise1960 radio 1973 75% 1980 du 1983 55% est disque AM La Crise de 1990 65% 1995 radio 2000 la est FM musique
  3. 3. 2001: Apple lance iTunes en janvier et le iPod enoctobre2010 96% de l’écoute des francophones va à la radio FM La santé financière de la radio commerciale est bonne Les industries de la musique à l’échelle mondiale sont ébranlées par l’avènement du numérique. Au Québec, les ventes d’enregistrements sonores, quel que soit le support, ont baissé de 30% depuis 2005.
  4. 4. L’évolution du marché des services sonores: vers unremplacement de la radio commerciale? Non, selon ces indicateurs, ils ne sont pas près de remplacer la radio:  L’écoute des services en ligne: davantage en complément de l’écoute de la radio commerciale, plutôt qu’en remplacement.  Hausse des revenus et des marges de profit des stations FM de langue française (augmentation des recettes de la radio FM de langue française de 6% entre 2009 et 2010 et TCAC de 4% de 2006 à 2010).  La radio est un service de proximité avec un contenu distinctif (nouvelles locales, bulletins météo, nouvelles du sport, . informations sur la circulation).
  5. 5. Ils ne sont pas près de remplacer la radio commerciale, sion considère les heures d’écoute de la radio par lapopulation en général 18.6 18.3 18.3 17.7 1h 17.6 2006 2007 2008 2009 2010 . Nombre d’heures d’écoute hebdomadaire par personne – 12 ans et +
  6. 6. Mais si on tient compte de l’écoute des jeunes, labaisse des heures d’écoute est plusimportante, indication qu’un changement est en trainde s’opérer. 18.3 17.4 17.3 16.6 15.8 14.1 13.3 13.1 12 11.9 2,2 h 2,5 h 2006 2007 2008 2009 2010 18-24 ans 25-34 ans . Nombre d’heures d’écoute hebdomadaire par personne – 12 ans et +
  7. 7. L’évolution du marché des services sonores en ligne :vers un remplacement de la radio commerciale? Les avancées de l’électronique grand public et la connectivité croissante pourraient faciliter le remplacement de la radio commerciale par les services sonores en ligne. Les fournisseurs de services sonores en ligne négocient des partenariats stratégiques, en particulier avec l’industrie automobile qui auront un impact sur leur accessibilité et leurs modèles d’affaires. Ces modèles reposent sur plusieurs facteurs imprévisibles, entre autres: la conclusion des tarifs de droits de licences, l’une des principales dépenses d’exploitation.
  8. 8. Services offerts au CanadaDiffusion sonore encontinu, semi-interactive ou surdemandePas d’obligation en ce quiconcerne le contenu canadien oule contenu de chansonfrancophone.Aucune statistique publique surleur adoption par les Canadiens.D’autres services populaires ontannoncé leur arrivée au Canada en2012.
  9. 9. L’industrie de la musique au Québec  Pas une industrie, mais une filière industrielle constituée d’industries qui ont la musique en commun.  Une filière qui s’est développée de manière unique – entre autres grâce au soutien financier de l’État – et qui contrôle son marché local.  Comme partout dans le monde, une filière aujourd’hui ébranlée par l’avènement du numérique.
  10. 10. Selon les données deStatistique Canada, lesrevenus des industries de 16.3 11.8 13.1production et dedistributiond’enregistrementssonores sont en baisse de 6.6 6.9 6.211% depuis 2007 auCanada. Au Québec labaisse était moinsimportante, mais la margebénéficiaire d’exploitationétait en 110.9$ 97.3$ 110.7$baisse, contrairement à 2007 2008 2009celle de l’ensemble duCanada. Québec Canada
  11. 11. La filière musicale à l’ère du numérique Forte dévaluation du prix de la musique, la gratuité semble l’extension logique de ce phénomène, qui baisse le prix du CD et affecte la rémunération des acteurs de la chaîne. Forte hausse du téléchargement illégal de la musique. Augmentation de l’offre étrangère; marginalisation de la production québécoise.Porte grande ouverte sur le numérique SODEC, octobre 2011
  12. 12. « Ce qui est certain, en revanche, c’est quel’on assiste actuellement à une baisse dela disposition à payer du consommateurpour les contenus musicaux enregistrés. » Marc Ménard, professeur, GRICI S, Université du Québec
  13. 13. Les chiffres de la musique en ligne 5 milliards $ US 20 millions Marché mondial de la Pistes numériques musique en ligne disponibles légalement 500 13 millions Services de musique en ligne Abonnés à ces services. Une augmentation de 65% par rapport à 2010 dans le monde 5 milliards 800 millions Chansons partagées sur Abonnés à Facebook dans le monde Facebook 2000 60 Titres francophones disponibles webradios musicales francophones sur postedecoute.ca sur espace.mu de Radio-Canada
  14. 14. “There’s a race among the services to goglobal and plant the flag in new territories.We’re seeing services that are generatingrevenues and growth.”Stephen Bryan, executive vice president, digital strategyand business development, Warner Music Group.
  15. 15. « La croyance populaire voulant que « laccessibilité sur le Websignifie laccessibilité à la planète entière» est fausse. La réalité dumarché en ligne, cest quil ressemble désespérément au marchéphysique. Le marché numérique est en effet divisé en territoiresnationaux et en répertoires locaux. »Or, sauf pour quelques œuvres, les répertoires locaux ne font paspartie intégrante du répertoire mondial en ligne, et ce, mêmelorsque certaines œuvres de ces répertoires bénéficient duneexposition nationale importante. Par exemple, les grands succès dumarché turc ne se retrouvent pas sur le site de iTunes Canada et viceversa. Daniel Lafrance et Me Serge Provençal, L’édition musicale – de la partition à la musique virtuelle.
  16. 16. «Au Canada, malheureusement, les chances de réaliser de petitsbénéfices dexploitations sur le Web sont très limitées. Les bonnesaffaires répondent à une logique de grands volumes uniquement.De toute évidence, les plateformes de distribution numériquesalimentent dabord et avant tout auprès des grandes sources decontenus que représentent les majors (Universal, Sony, Warner etEMI). Celles-ci se partagent environ 80% du marché mondial. Pourles sites importants de ventes en ligne, les labels indépendants bienimplantés dans leurs milieux et les labels spécialisés occupentrespectivement la seconde et la troisième place au rang despriorités. » Daniel Lafrance et Me Serge Provençal, L’édition musicale – de la partition à la musique virtuelle.
  17. 17. 1er mars 2012 17
  18. 18. “If you’re an artist and your content is not already on one of theseservices, make it available,” said Rose, who went on to talk aboutthe impact Facebook is having on music.“There’s a new currency that’s emerging in the musicindustry, which is how many people have shared a given song or agiven artist on Facebook. This currency is going to become a newway that people talk about whether music is blowing up.” Dan Rose, vice-président partenariats de Facebook, dans le cadre du MIDEM 2012
  19. 19. La radio de langue française en 2010 106 Nombre de services de radio commerciale de langue française (AM, FM et réseaux), 95 FM, 9 AM et 2 licences de réseaux
  20. 20. Principaux exploitants de la radio de langue française Part d’écoute 63%47% 46% 43% 34% 34% 32% 25% 23% 19% 20% 14% 2008 2009 PPM 2010 Cahier Astral Cogeco Corus d’écoute
  21. 21. Montréal Franco – PPMDu 28 novembre 2011 au 26 février 2012Lundi au dimanche, 2 am à 2 am Tous – 2 ans et plus Part 1 COGECO 98,5 FM (CHMP) 21,5 2 COGECO Rythme FM (CFGL) 18,6 3 Astral Rouge (CITE-FM) 12,0 4 Radio-Canada Première chaîne 10,7 5 Astral NRJ (CKMF-FM) 8,1 6 COGECO CKOI-FM 6,1 7 Astral CHOM-FM (anglo) 5,3 8 Astral Virgin Radio (CJFM-FM) (anglo) 5,0 9 Radio Classique Montréal Inc. Radio-Classique Montréal (CJPX-FM) 4,7 10 COGECO The Beat (CKBE-FM) (anglo) 3,0 11 Radio-Canada Espace Musique (CBFX-FM) 1,5 12 RNC Media Planète Jazz (CKLX-FM) 1,1 13 CBC CBC Radio two (CBM-FM) (anglo) 0,4 14 COGECO Radio Circulation 730 (CKAC) 0,4 15 CBC CBC Radio One (CBME-FM) (anglo) 0,1 16 Astral CJAD 0 17 Bell Media TSN Radio 990 (CKGM-FM) (anglo) 0
  22. 22. Parts d’écoute – Marché francophone d’Ottawa- Gatineau80% Sondages d’automne – 12 ans et plus 5,80070% 5,700 74.80% 71.40% 69.80% 70.80% 5,60060% 67.60% 5,50050% 5,40040% 5,30030% 5,200 5,10020% 32.40% 28.60% 30.20% 29.20% 5,00010% 25.20% 4,9000% 4,800 2001 2004 2009 2010 2011 % des stations de langue française % des stations de langue anglaise Nb total d’heures (000) Données non vérifiées
  23. 23. Part d’écoute – marché francophone de MontréalSondages d’automne – 2 ans et plus100% 50,000 90% 87.60% 86.80% 84.10% 83.60% 84.50% 45,000 80% 40,000 70% 35,000 60% 30,000 50% 25,000 40% 20,000 30% 15,000 20% 12.40% 13.20% 15.90% 16.40% 15.50% 10,000 10% 5,000 0% 0 2001 2004 2009 2010 2011 % de stations de langue française % de stations de langue anglaisePPM Heures découte Données non vérifiées
  24. 24. Résultats financiers du marché d’Ottawa-Gatineau Marché global Marché franco Marché anglo TAC – 5dernières années 2,0% 5,6% 1,1% Recettes totales 79 M$ 16,7M$ 62,3M$ Plus de 20% 15,7% 21,5%Taux de BAII (baisse de 5 points (baisse de 9 points (baisse de 3,8 points par rapport à 2010) par rapport à 2010) par rapport à 2010)
  25. 25. Résultats financiers du marché de Montréal Marché global Marché franco Marché anglo TAC – 5dernières années 2,4% 2,3% 2,7% Recettes totales 154 M$ 121 M$ 33M$ 23,8% 18,7% 37,7%Taux de BAII (hausse de 2,7 points (baisse de 1,9 points (hausse de 14,9 par rapport à 2010) par rapport à 2010) points par rapport à 2008)
  26. 26. La chanson francophone : production Au Québec: de 200 à 300 albums par année En France : 221 albums en 2011 (baisse de 50% par rapport à 2006) Aux États-Unis: 75 000 albums par année.
  27. 27. Répartition des nouveaux albums lancés par des artistes canadiens de langue française, selon le genre – 2009 Musiques du Autres Country, western monde 6% et traditionnel 3% 6% Pop/rock 54% Musique classique/actuelle/ opéra 14%Urbain et danse/ hip hop et rap 11% Jazz et blues 6%
  28. 28. L’industrie de la musique au QuébecLa vente d’albums  Baisse des ventes d’enregistrements sonores, quel que soit le support: 30% depuis 2005.  Le disque québécois occupe la moitié de son marché.  La vente de disques québécois en anglais augmente, mais il est trop tôt pour conclure à une tendance.  L’acheteur québécois moyen de pistes numériques serait jeune et moins porté à consommer de la musique d’artistes québécois que le consommateur plus âgé.  La majorité des albums achetés au Québec sont en anglais.
  29. 29. Entre 2005 et 2010, la vente d’albums a été en baisse cinq années sur six pour une décroissance totale de 30%. Légère augmentation en 2011 (1,2% par rapport à 2010). Ventes d’albums au Québec Albums numériques Support physique 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011Support physique 12 726 400 12 017 600 11 268 500 9 334 100 9 283 000 8 178 900 7 830 500Albums numériques 63 600 112 100 229 900 405 300 682 100 959 100 1 415 600Total 12 790 000 12 129 700 11 498 400 9 739 400 9 965 100 9 138 000 9 246 100
  30. 30. Depuis 2003, le disque québécois occupe la moitié du marché au QuébecPart des titres québécois parmi les ventes d’album1Année Dimension artistique ou Albums québécois parmi les industrielle 500 albums les plus vendus % n2003 48,3 1782004 50,9 1982005 44,3 2032006 44,7 1802007 53,0 2032008 46,2 2002009 52,4 2112010 49,5 219
  31. 31. Baisse des produits québécois francophones Albums québécois enRépartition des ventes dalbums1 selon la françaisprovenance et la languedenregistrement2, Québec, 2006 à 2010 2006 2007 2008 2009 2010 %Albums québécois3 2006 2007 2008 2009 2010 En français 32,5 36,5 29,2 39,3 28,4 En anglais 9,5 11,5 13,0 10,4 15,5 Dans une autre langue 2,6 5,0 3,9 2,7 5,5 ou sans parolesAlbums doriginenon attestée4 En français 2,0 1,3 1,4 0,6 1,7 Albums québécois en anglais En anglais 51,4 43,2 50,6 45,8 46,7 Dans une autre langue 1,9 2,6 1,8 1,2 2,2 ou sans parolesTotal 100,0 100,0 100,0 100,0 100,01. Incluant les albums sur support physique et les albums numériques.2. La répartition selon la langue (en nombre dunités vendues) a été estiméeà partir de lexamen des albums figurant parmi les 500 titres les plus vendusdurant lannée.3. Albums qui sont québécois sur le plan artistique ou sur le plan industriel,ou les deux à la fois. 2006 2007 2008 2009 20104. Albums qui ne peuvent être classés comme québécois.
  32. 32. Enregistrements en langue anglaise: près du tiers des ventes d’albumsquébécois en 2010; la majorité des ventes de tous les enregistrements Sur le nombre total Sur le nombre total d’enregistrements sonores % d’enregistrements sonores québécois vendus vendus Autre langue 5.8 9.5 8.5 5.4 10.8 ou sans parole 4.8 8.2 6.1 4.3 7.7 21.7 19.9 21.6 28.2 32.1 Anglais 60.1 53.8 55.6 62.3 62.1 72.5 68.8 74.8 63.3 57.1 Français 35.1 38 40.1 31.6 30.1 2006 2007 2008 2009 2010 2006 2007 2008 2009 2010
  33. 33. Langue des albums vendus en France Répartition des ventes d’albums en France selon la langueAutrelangue ou sur les 200 albums les plus vendussansparole 21 12 16 18 12 96 86 90 107 104FrançaisAnglais 92 98 92 81 75 2007 2008 2009 2010 2011
  34. 34. Artistes de la chanson  Salaire annuel moyen de 21 674$ pour les musiciens et chanteurs qui se consacrent à la musique à temps plein.  L’industrie du disque est l’industrie culturelle qui reçoit la plus petite part des dépenses publiques au chapitre de la culture.  Recherche de nouveaux modèles d’affaires: Misteur Valaire et le pay what you want.
  35. 35. Musicien-cienne et chanteur-teuseProfil québécois basé sur les données du recensement de 2006Parmi les personnes dont la principale professionétait musicien ou chanteur au moment du Salaire annuelrecensement: moyen : 21 674$* 49% avaient un revenu d’emploi inférieur à 10 000$ Un peu moins de la  Une proportion de deux à trois plus élevée moitié de celui de que pour l’ensemble de la population, malgré l’ensemble de la un niveau de scolarité beaucoup plus élevé population active (42% ont au moins une scolarité de (45 157$) baccalauréat). 61% étaient des hommes 53% étaient âgés entre 25 et 44 ans 59% travaillaient à temps partiel 50% travaillaient à MontréalSource: Emploi-avenir, Service Canada, Information sur les professions: musicien et chanteur
  36. 36. Sources de revenus: programmes de soutien à l’industrie de la musiqueSource: Conseil des arts du Canada. Financement aux artistes et organismes artistiques au Québec 2010-2011
  37. 37. Contributions de la radio au développement desartistes de la chanson (DCC)Total des contributions des stations de radio commerciales de langue française auQuébec en 2011: au moins 852 209$De ce total, au moins 381 288$ ont été versés soit à des initiatives quisoutiennent les artistes de la chanson, soit à ces derniers directement.Environ 45% des contributions totales au DCC (de base etexcédentaires) ont été versées à des initiatives touchant les artistes de lachanson.Source: CRTC
  38. 38. Sources de revenus : les redevances auteurs-compositeurs Répartition des redevances moyennes versées aux auteurs-compositeurs canadiens, toutes langues confondues en 2010. Copie privée, Cinéma Services sonores 160$ 27$ sonneries Radio R-C, 68$ 236$ Concerts 370$ Société Radio privée internationales 1 033$ affiliées, 2 506$ Câble et télévision 2 012$Source: Rapport financier 2010 SOCAN 2010
  39. 39. Sources de revenus : les redevances artistes-interprètes Autres (service sonore, musique Radio publique de fond, radio par 5% satellite) 3% Radio commerciale 48% Copie privée - vente et radiodiffusion 44% Source: ArtistI
  40. 40. Sources de revenus des artistes : les impacts de la modernisation de la Loisur le droit d’auteur et les nouveaux modèles d’affaires Répartition du chiffre d’affaires du groupe musical Misteur Valaire en 2010: Spectacles 19% Propriété intellectuelle 8% Commandites 13% Ventes d’enregistrements 29% sonores Produits dérivés 7% Bourses et subventions 24%
  41. 41. Les pratiques culturelles des Québécois En 1999, 81% des Québécois écoutaient de la musique à la radio. En 2009, ce taux était descendu à 60%. 54% des Québécois écoutent des chansons dans les deux langues. La radio est toujours la source principale de découverte de la musique, sauf pour les jeunes entre 15 et 19 ans qui se fient davantage au bouche à oreille.
  42. 42. En 1999, 81% des Québécois écoutaient de la musique à la radio. En 2009, ce taux était descendu à 60%. Fréquence d’écoute de la musique à la radio 81 60 1999 2009 8 10 Jamais Souvent Note: radio FM seulement en 1999, radio AM et FM en 2009Les pratiques culturelles au Québec en 2009 - Recueils statistiques, Direction de la planification stratégique et de lévolution organisationnelle. Avril 2011. [
  43. 43. 64% des jeunes entre 15 et 24 ans écoutent leur musique en ligne Ordinateur* 44% 27% Jamais Souvent 60% 64% 15% 11% 15 à 24 55 à 64 15 à 24 55 à 64* web radio, fichiers musicaux, streaming Source des données: Ministère de la culture, des Communications et de la Condition féminine, Enquête sur les pratiques culturelles au Québec, 2009
  44. 44. 54% des Québécois écoutent des chansons dans les deux langues Proportion des gens déclarant écouter des chansons dans les deux langues, selon le groupe d’âge, Québec 1989 1999 2009 59 57 58 56 58 54 53 46 47 43 42 38 40 38 33 32 22 15 à 24 25 à 34 35 à 44 45 à 54 55 à 64 65 ans et ans ans ans ans ans plus
  45. 45. C’est à Montréal qu’on trouve le plus grande nombre de Québécois déclarantécouter des chansons surtout en anglais Proportion des gens déclarant écouter surtout des chansons en anglais selon le groupe d’âge, Québec 1989 1999 2009 56 55 Montréal: 32% 48 Québec : 25% Reste du 36 Québec: 19% 31 32 25 26 20 22 18 14 13 11 15 15 à 24 ans 25 à 34 ans 35 à 44 ans 45 à 54 ans 55 ans et plus
  46. 46. 35% des 15 à 24 ans écoutent rarement ou jamais de la musiqued’artistes québécois Par groupe d’âge Souvent 53% 30% 55 à 64 ansQuelquefoi 30% 35% 15 à 24 ans s Rarement 13% 22% Jamais 5% 13%Source: Les pratiques culturelles au Québec en 2009 - Recueils statistiques, MCCCF, avril 2011, Chapitre 4: L’écoute et la consommation de la musiqueTableau 78 Fréquence d’écoute de la musique d’artistes québécois, Québec, 2009
  47. 47. Découverte de nouvelle musique: c’est le bouche à oreille pour les 15 à 19 ans Source principale de découverte de musique Autres Radio 5% traditionnelle Autres radio 14% 1% Spectacles Bouche à 3% oreille Critiques, journaux 37% 0% Réseaux sociaux Télévision 12% 5% Internet Chaînes musicales 14% TV Jeunes 15 à 19 ans 9%Source: Sondage Décima 2008 – Question: Comment découvrez-vous la musique?
  48. 48. Les quotas relatifs à la diffusion de musiqueApproches mises en place dans d’autres juridictions Pays Quota Afrique du sud 25% Australie 25% Belgique 40% Espagne 25% France 40% Irlande 30% Nigeria 80% Pays Bas 35% Ukraine 25% Uruguay 30% Venezuela 70%

×