• Save
Les métiers du design interactif (2011)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Les métiers du design interactif (2011)

  • 4,351 views
Uploaded on

Présentation des métiers du design interactif par *designers interactifs*, lors d'une rencontre avec les étudiants de 4e année de Strate Collège.

Présentation des métiers du design interactif par *designers interactifs*, lors d'une rencontre avec les étudiants de 4e année de Strate Collège.

More in: Design
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
4,351
On Slideshare
3,280
From Embeds
1,071
Number of Embeds
5

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
7

Embeds 1,071

http://www.drouillat.com 716
http://magazine.designersinteractifs.org 301
http://ocsav.tumblr.com 47
http://paper.li 6
https://www.digimind-evolution.com 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Uneintroductionaux métiersdu designinteractif
  • 2. A propos de*designersinteractifs*
  • 3. *designers interactifs*1ère organisation professionnelle du design interactif525membres Créée en 2006 Mission : faire du design interactif une démarche mieux50 entreprises intégrée et reconnue dans le20 écoles Paris & Lyon développement de232 freelances tous les secteurs223 salariés d’activité, à travers ses apports et ses métiers.
  • 4. Un réseau de 50 entreprises
  • 5. Un réseau de 50 entreprises
  • 6. Nos publications
  • 7. Quelques repères
  • 8. Métiers : une perspective évolutionniste1970s 1980s 1990s 1990 - 2000s 2000sdesign (typo) design produit design design du designgraphique sur + design « multimédia » réseau : dinteraction :écran dinterface « web design » design de logicielle comportementde « créer sur Créer le design Créer des supports Créer les interfaces Créer le design desécran pour le dinterface des en combinant pour afficher les interactions avecsupport imprimé » produits texte, son, image, contenus les produits dinformation /à « créer pour informatisés vidéo et numériques services dans unlécran » interactivité navigateur webMuriel Cooper (MIT, Grid Compass, Bill CD-rom Tim Berners-Lee, Apple iPhone /Visual Language Moggridge W3C, 1er site web iPadWorkshop) puis 1991Susan Kare (typos Mosaic 1993sur Mac) Netscape 1995« le design numériquement assisté nest pas le design numérique »(Stéphane Vial, court traité du design, 2010)
  • 9. Les métiers : une culture et une « expérience sociale »1930-­‐45 1946 1962 1963Émergence  de  laprofession  de  designer ENIAC Spacewar! Sketchpad1968 1972 1980-­‐90’s 1981 AppariIon  numériqueSouris  (Engelbart) Odyssey,  1ère  console objets  quoIdiens Xerox  Star1981 1981 1982 1985Apple  Macintosh  et  Lisa Grid  Compass Minitel MicrosoB  Windows  1
  • 10. Les métiers : une culture et une « expérience sociale »1988 1989 1991 1993NeXT  Computer «  interacIon  design»   Apple  Power  Book Mosaic1996 2001 2002 2005Palm  Pilot  5000 Apple  iPod Blackberry  5810 OLPC2006 2006 2007 2007Nintendo  Wii Nabaztag Apple  iPhone Amazon  Kindle
  • 11. Les métiers : une culture et une « expérience sociale »2007 2008 2008 2010Google  Android Apple  AppStore MicrosoB  Surface iPad2010 2010 2010MicrosoB  Kinect Windows  Phone  7 Google  TV
  • 12. Des métiers présents dans tous les secteurs d’activité ¶ électronique ¶ medias ¶ télécoms ¶ énergie¶ services ¶ banque ¶ commerce ¶ éducation(publics) & finance¶ culture ¶ transports ¶ divertissement ¶ santé
  • 13. Une multiplicité dinterfaces,Une multiplicité de métiers¶ sites web ¶ interfaces ¶ terminaux ¶ surfaces mobiles alternatifs¶ applications ¶services ¶ systèmes ¶ objetsriches connectés
  • 14. Une organisation réticulaire des pratiques artsnumériques facteurs humains web design design numérique design interactif design dinterface architecture de design linformation dinteraction design motion graphique design design dinformation IHM Illustration game design design éditorial
  • 15. }Des métiers difficilement identifiables, uneterminologie foisonnanteInteractionUX / user experiencedigitalinformation(graphic user) interfaceproduct interface designer(visual) interactiveapplicationvisual (interface)software (interface)
  • 16. }Des métiers difficilement identifiables, uneterminologie foisonnanteweb (page) designermultimedia art directorinteractive (graphic) creative directordigital (graphic) (information) architectUX consultantfront-end developermotion (graphic) usability engineers
  • 17. Une culture métier fondée sur des oppositions En France • Forte culture des arts décoratifs (ornemental + fonctionnel) versus culture des arts appliqués (nés avec les débuts de l’industrialisation des procédés de fabrication) • Prédominance dune culture du medium plus que du design comme process / méthodologie • Lexercice de la profession est souvent lié au statut (directeur / manager) versus expertise Dans la sphère anglo-saxonne • Lultraspécialisation versus la perméabilité des disciplines • valorisation du besoin (doù une terminologie "fluide") versus ancrage des métiers • Le rôle important et lancienneté des communautés métiers
  • 18. Une culture métier fondée sur des oppositions Le design interactif / design numérique, des expertises très dispersées • Des métiers issus de cultures et de systèmes de pensée très différents • Publicité / communication versus design • Des métiers parfois liés à une technologie : développeur Flash • Exemple de la disparition des « métiers de transition » avec Microsoft Silverlight / Macromedia Director • Des différences culturelles : En Europe, une approche plus globale / généraliste des expertises / En Amérique du Nord, une approche plus segmentée des rôles Le design interactif, une activité qui doit encore prouver sa participation au développement de l’économie (numérique) • souvent considéré comme un centre de coût • souvent mal intégré dans le processus du projet (pas suffisamment en amont) • encore perçu comme un dispositif d’habillage ou esthétique et non un aspect différenciant, lié à la stratégie ou à l’innovation • le manque de données et d’indicateurs sur la profession • mais aussi son manque de visibilité
  • 19. Le design interactif nest pas une profession « La profession, du latin professio (“déclaration, déclaration publique, action de se donner comme”) est le métier exercé par une personne. » Être constitué en profession suppose : • les notions dorganisation professionnelle, de champ dintervention, de modes dexercice [Cf. Ordre des Architectes] • dénoncer des conditions dexercice claires : diplôme, déontologie, assurance, droits civils... • un ordre professionnel qui confère le droit dexercer et de porter un titre • la protection du titre et le respect des droits et obligations imposées aux professionnels par la loi • la représentation de la profession auprès des pouvoirs publics Or le design (interactif) ne réunit pas lensemble de ces critères
  • 20. Les métiers
  • 21. En apparence, un processus séquentiel Lancement Cadrage Design Production Vie du projetDéfinition du projet & Analyse de l’existant Architecture de Développement front- Mise à jour desobjectifs, cahier des (stats, etc.) l’information end (HTML) contenus, ajoutscharges, brief... Recueil des besoins Design visuel Développement Évolutions de (PSD, JPG) back-end l’architecture, de la Contexte : navigation, de technologie, l’organisation des contraintes, culture pages... de l’entreprise, parties prenantes Tests utilisateur Production éditoriale Attentes et usages Tests et mise en ligne des cibles
  • 22. En réalité, des métiers articulés de façonnon linéaire ergonome designer designer Designer et développeur designer dinterfaces sonore d’applications mobiles riches dinteraction directeur designerdéveloppeur artistique dinformation directeur web interactif de création interactive architecte de linformation motiondéveloppeur webdesigner designer front-office chef de projet interactif webmaster
  • 23. Creative hydrasLes métiers sont exercés dans laddition de compétences
  • 24. La fragmentation des supports nourrit lesbesoins d’expertises nouvelles
  • 25. Designer d’interaction« Le design dinteraction est une discipline qui sattache àdéfinir la forme et le comportement des produits, desservices et des systèmes interactifs. » — Kim GoodwinLe designer d’interaction conçoit des interfaces, desservices, des produits... Il définit le dialogue entre leproduit et les utilisateurs . Il recherche les scénariosd’usages, les interactions et les formes appropriées pourdonner corps à cette relation.• Un métier qui est né de la rencontre du design indusriel etdu design d’interface au début des années 1980• Un métier où la méthodologie est cruciale• Il se confronte à des problématiques complexes
  • 26. Directeur artistique interactifLe directeur artistique interactif s’approprie le métier duclient et ses objectifs de communication pour les traduireen recommandations créatives multi-canal et en designd’interfaces interactives.• Il imagine, produit et décline des concepts créatifs àtravers toutes les étapes d’un projet interactif, qu’il s’agissed’un site web, une application pour les mobiles, unecampagne de publicité interactive, ou un autre type dedispositif.• Le directeur artistique interactif définit les choixconceptuels, fonctionnels et stylistiques pour orienter letravail de l’équipe design qu’il dirige.• Il dirige une équipe de web designers
  • 27. Web designerLe webdesigner est responsable du design, de la produc-tion, et de la maintenance de contenus interactifs, del’initiation du projet à sa mise en ligne.• Le webdesigner occupe une position charnière entre lacréation et le développement.• Il conçoit et crée la partie graphique des interfaces pourdes sites web, des applications mobiles etc.• Il « met en scène » l’information dans les pages-écran• Il définit comment l’interface se « comporte » pourrépondre aux actions des utilisateurs• Il transpose les maquettes pour les rendre utilisables dansun navigateur web
  • 28. Chef de projet interactifLe chef de projet est garant de la mise en œuvre complètede projets de design et de développement.• Son intervention comprend le management de l’équipe, desressourc­es externes ou internes, le respect du budget, ducalendrier (plannification), le suivi et l’attribution destâches.•  Il assure en permanence la relation avec le client.• Il peut travailler pour différents clients et sur des projetsaussi divers que des campagnes d’e­mails marketing, descréations ou des refontes de sites Web, des campagnes depublicité interactives.
  • 29. Développeur webLe développeur web programme, teste, corrige leserreurs, implémente, documente, assure le suivi et lamaintenance d’applications accessibles depuis unnavigateur web.• Grâce aux principaux langages de programmation, il as­sure le dialogue entre la partie visible de l’interface et lesbases de données.• Il établit un pont entre les dimensions design ettechnologiques, en offrant un éclairage technique dans laconception.• Il est garant de l’intégrité du design dans le site et de sonfonctionnement en adéquation avec les principes deconception.
  • 30. Motion designerLe motion designer peut réaliser une variété de supportspour le Web ou la diffusion télé : bandes annonces, clipsvidéos, spots publicitaires, génériques d’émissions ...• Le motion designer dispose d’un double rôle de directeurartistique et de technicien.• Il prend en charge des projets dotés de forts enjeuxcréatifs, dans des domaines aussi distincts que la publicité,le marketing, la diffusion télévisée ou le web.• Il met en place un univers graphique• Il établit un story-board, conçoit les mouvements deséléments graphiques• Il réalise lanimation, son montage, son étalonnage etlencodage
  • 31. Designer d’interfaces mobiles« Les terminaux mobiles ne sont pas des ordinateurspersonnels miniatures et les services mobiles ne devraientpas être des applications miniatures. » — Barbara BallardLe designer d’interfaces mobiles met en œuvre unensemble de méthodes afin de définir l’usage, lesinteractions et la représentation graphique de l’interfaced’un service mobile.• Il imagine de nouveaux services utiles en mobilité et denouveaux modes de consommation de l’information.• Il maîtrise les nombreuses contraintes à prendre en compte• Il intervient sur de nombreux terminaux : téléphonesmobiles, tablettes, terminaux d’information...
  • 32. Tendances actuellesdu marché & de l emploi
  • 33. Le marché : les contextes dexercice Dans les agences de design et de communication interactive Communication SSII Agences « pure player » vs agences intégrées Avec souvent un studio de design ou (à un groupe de com.) une agences web intégrée • Agences de communication interactive / marketing interactif / marketing mobile Intégré • Agences de publicité interactive Développement des studios de • Agences de communication éditoriale production web intégrés • Studios de création interactive • Studios de motion design En freelance Recouvrant des statuts divers : Design MDA, Agessa, libéral • Agences d’ergonomie et conception • Agences de design d’interaction • Agences de design de service • Agences de design d’interfaces mobiles • Agences de design sonore
  • 34. Le marché : les contextes dexerciceEssentiellement en agence 20 % 48 % 32 % En agence En freelance Intégré
  • 35. Le métier que vous exercez est-ildirectement lié à votre formation initiale ? 73 % 27 % Oui Non
  • 36. Les (principales) pratiquesprofessionnelles des designers interactifsguide de style, charte graphique architecture de linformationGestion de projet brief design Intégration HTML / CSS design dinterfaces web accessibilité web design dinteraction design dinterfaces mobiles scénario dusage design dinformation argumentaire design management développement Flash design graphique définition dun concept motion design
  • 37. Les expertises du web dominent fortement 24 % 43 % 19 % 5 % 9 % web designer directeur artistique chef de projet développeur web autresdesign dinteraction : 5 % – architecture de linformation : 2 %
  • 38. Où travaillent les designers interactifs ?Répartition géographique 6 % 34 % 60 % Paris Région Etranger
  • 39. 4 régions hors Paris concentrent lactivité Rhône-Alpes 7 % Île-de-France 4 % Pays de la Loire 3 % Nord-Pas-de-Calais 3 % Bretagne 2 % PACA 2 % Aquitaine 2 % Midi-Pyrénées 2 % Poitou-Charentes 1 % Languedoc-Roussillon 1 % 1 % Centre 1 % Basse-Normandie 1 % Alsace
  • 40. Une profession qui se féminiseprogressivementHommes 64 %Femmes 34 %
  • 41. Répartition par âge Moins de 21 ans 2 % 21 à 25 ans 26 à 30 ans 22 % 31 à 35 ans 32 % 36 à 40 ans 23 % 41 à 45 ans 46 à 50 ans 12 % + de 50 ans 6 % 2 % 1 %
  • 42. Un niveau détudes qui progresseEns. secondaire 1 %Bac +1Bac +2 1 %Bac +3Bac +4 18 %Bac +5 21 %Au-delà 18 % 29 % 4 %
  • 43. Les formations les plus citées Université Arts appliqués 20 % Gobelins IUT 10 % Beaux Arts 6,6 % 4,6 % 2,3 %
  • 44. La taille des structures 1 à 5 collab. 39 % 6 à 10 9 % 11 à 25 13 % 26 à 50 9 % 51 à 100 3 % 101 à 300 9 % 301 à 500 3 % 501 à 1 000 3 % Plus de 1 000 8 %
  • 45. Le niveau dexpérience des designers Moins de 6 mois 8 % 1 à 2 ans 2 à 3 ans 16 % 3 à 4 ans 13 % 4 à 5 ans 5 à 10 ans 9 % + de 10 ans 10 % 25 % 17 %
  • 46. Emploi – Quelques tendancesEntreprise / avez-vous recruté en 2010 ? 63 % 37 % Oui Non
  • 47. Emploi – Quelques tendancesEntreprise / quels profils avez-vous recrutés ? 39 % 36 % 24 % 8 % designer développeur marketing administratif
  • 48. Emploi – Quelques tendancesEn freelance, les 5 expertises les + demandéesdéveloppeur web 37 %intégrateur HTML 23 %web designer 23 %Motion designer 17 %D.A. interactif 15 %
  • 49. Un peu déconomie...pour situer le design interactif dansléconomie du designDaprès létude menée en 2010 par l’APCI, l’IFM, la Cité du designde Saint-Etienne à la demande du ministère de l’Économie, del’Industrie et de l’Emploi
  • 50. Quelle place pour le numérique dans l’économie du design ? ¶ Seules 18 % des structures se consacrent à une seule activité de design. ¶ Ainsi, parmi les structures qui proposent du design d’interface et du design interactif plus de la moitié (55 %) lui doivent 55 % de leur chiffre d’affaires. ¶85 % des structures disposent d’une activité dominante (c’est-à-dire exerce une activité de design réalisant plus de 40 % du chiffre d’affaires) et le design interactif apparaît comme une nouvelle dominante pour seulement 3 % des structures. ¶Le design de service, qui est pratiqué par 11 % des structures, n’est encore une activité dominante pour aucune des structures. ¶En observant le montant moyen des interventions, le design d’interface et l’interactif se positionne à la seconde place avec 10 692 € et le multimédia à 6 621 €, contre 2 625 € pour le design sonore. ¶Concernant la formation, seuls 3 % en tout des dirigeants d’agences l’ont menée dans le domaine du multimédia (contre 77 % en design).
  • 51. Loffre de design en FranceÉmergence de champs nouveaux Produit 52 Espace 37 Graphisme 33 Etudes et conseil 32 Identité visuelle 27 Packaging 18 Signalétique 12 Design de service 11 Multimédia Design numérique 8 9 17 % Textile 5 Stylisme 3 Design sensoriel 2 Design culinaire 2 Design sonore 1 Autres 13 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50
  • 52. Quelle place pour le numérique dans l’économie du design ? ¶ 7 % des designers seniors sont issus de formations multimédia et 11 % des designers juniors. ¶ Au sein des entreprises, le besoin en design numérique représente 39,2 % (échantillon de l’étude online) et 27,1 % (échantillon de l’étude dit quota, c’est-à-dire représentatif à l’échelon national). ¶« De près de 50 000 € pour la mission moyenne de conception de produits, jusqu’à seulement 7 000 € pour les missions du numérique et multimédia, la fourchette des coûts d’intervention est très large selon les domaines traités. »
  • 53. Montant moyen des interventionspar domaine Espace 12 513 Design de service 10 274 Etudes et conseil 8 709 Packaging 8601 Produit 8361 Identité visuelle 7753 Moyenne 7148 Signalétique 6549 Graphisme 4009 Multimédia 6621 Textile 4806 Design sensoriel 5200 Design culinaire 5750 Design sonore 2625 0 1400 2800 4200 5600 7000 8400 9800 11200 12600 14000
  • 54. La demande de design en France Les indépendants et les agences ¶ 12 000 structures référencées dans les pages jaunes, dont •designers 14 % •Graphistes 48 % •Stylistes 6% •Architectes d’intérieur 32% ¶ Environ 10 000 designers interactifs en France (hypothèse) ¶ Maison des artistes : environ 7 500 graphistes, 800 designers industriels et 1 000 designers textile ¶ Hypothèse AFD : 70 à 80 000 designers ¶ Hypothèse APCI : 25 à 35 000 en effectifs pour 14 000 structures et 17 à 20 000 designers Évaluation du chiffre d’affaires des designers indépendants et agences de design = entre 1,8 et 3,4 milliards d’euros
  • 55. La demande de design en France Le design interne et le design externe ¶ le design interne et le design externe ne sont pas concurrents mais progressent en parallèle ¶ En termes de budgets, les plus forts recours au design externe se retrouvent aussi chez les entreprises qui ont du design intégré 100 90 80 70 60 50 40 30 20 41 10 32 0 16 11 Interne seulement Interne + externe Externe seulement Ni l’un ni l’autre
  • 56. Design (interactif), profession mal référencée Une profession très mal référencée par l’INSEE ¶ Important de rendre compréhensible et visible les métiers du design au sein d’une même profession. ¶ La qualification qui était auparavant dans Professions intermédiaires a été relevée à Cadres et professions intellectuelles supérieures. ¶ Un nouveau code fédérateur NAF 74.10 Activités spécialisées de design est devenu opérationnel en 2008 ¶ Mai 2010 : LInsee souhaite supprimer les termes design et designers de la NAF 74.10. dans les traductions des documents en langue anglaise ¶ Par exemple, Designer graphique redeviendrait Concepteur graphique, Designer deviendrait Concepteur de modèles, Activités spécialisées de design deviendrait Activités de conception de modèles, ¶ Web design et le champ du design numérique et du design dinteraction ne feraient même plus partie du design !
  • 57. Design (interactif), profession mal référencée La NAF 74.10 comprend ¶ la création de modèles pour les articles textiles, les articles dhabillement, les chaussures, les bijoux, les meubles, les objets de décoration intérieure et autres articles de mode ainsi que pour les autres biens personnels ou domestiques ¶le design industriel, cest-à-dire la création et lélaboration davant- projets et de spécifications qui optimisent la fonction, la valeur et lapparence des produits, y compris le choix des matériaux, de la structure, des mécanismes, de la forme, de la couleur et du fini de surface du produit, compte tenu des facteurs humains, de la sécurité, de lattrait commercial et de la facilité de production, de distribution, dutilisation et dentretien ¶ les activités de concepteurs graphiques ¶ la décoration dintérieur
  • 58. Design (interactif), profession mal référencée La NAF 74.10 ne comprend pas ¶ la conception architecturale (cf. 71.11Z) ¶ la conception et la programmation de pages web (cf. 62.01Z) ¶ les activités dingénierie, cest-à-dire lapplication des lois physiques et principes dingénierie dans la conception de machines, matériaux, instruments, structures, processus et systèmes (cf. 71.12B) La NAF 62.01Z : Programmation informatique comprend : ¶la conception de la structure et du contenu et lécriture des programmes informatiques nécessaires à la création et à limplantation de : - logiciels systèmes et réseaux - applications logicielles - bases de données - pages web ¶ladaptation de logiciels, cest-à-dire la modification et la configuration dune application existante pour la rendre opérationnelle dans lenvironnement informatique du client