Your SlideShare is downloading. ×
ENTREPRENEURIAT
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

ENTREPRENEURIAT

3,211
views

Published on

L’ENTREPRENEURIAT COMME MOTEUR DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE …

L’ENTREPRENEURIAT COMME MOTEUR DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Published in: Business

0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
3,211
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
165
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. L’ENTREPRENEURIAT COMME MOTEUR DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE
    Par : Hejer ZHIRI
  • 2. Sommaire
  • 3. Introduction
    Aujourd’hui, l’entrepreneuriat est souvent présenté comme le moyen idoine pour le développement économique, la lutte contre la pauvreté et le chômage, en effet les pouvoirs nationaux ainsi que régionaux adoptent des politiques et des stratégie destinées à stimuler l’initiative privée et l’entrepreneuriat .
    3
  • 4. Comment l’entrepreneuriat peut-il contribuer à dynamiser l’évolution économique?
    Quelles sont les meilleures pratiques susceptibles d’assurer l’efficacité d’une stratégie de développement fondée sur l’entrepreneuriat ?
    4
  • 5. L’Entrepreneuriat (ou, selon une orthographe un peu moins courante, entreprenariat) est notamment l’action de créer de la richesse et/ou de l'emploi par la création ou la reprise d'une entreprise.
    5
  • 6. L'entrepreneur est avant tout un individu qui anticipe un besoin.
    Assemble et organise les outils et les Compétences nécessaires pour satisfaire ce besoin.
    Ce faisant, il prend le risque que ce besoin ne se matérialise pas ou que les moyens
    qu'il a mis en place pour le satisfaire
    se révèlent inadéquats.
    6
  • 7. Dans la conception de Joseph Schumpeter,
    « L’entrepreneur est un homme dont les horizons économiques sont vastes et dont l’énergie est suffisante pour bousculer la proportion à la routine et réaliser des innovations ».
    7
  • 8. Il se présente comme un véritableaventurierqui n'hésite pas à sortir des sentiers battus pour innover et entraîner les autres hommes à faire autre chose que ce que la raison, la crainte ou l'habitude leur dictent de faire.
    Il doit vaincreles résistances qui s'opposent
    à toute nouveauté risquant de remettre en
    cause le conformisme ambiant.
    8
  • 9. Ce sont ces initiatives individuelles qui
    permettent le développement de l’esprit d’entreprise qui est l’aptitude créative de l’individu, à identifier une opportunité et à la saisir pour produire une nouvelle valeur.
    c’est cette aptitude de l’individu ou d’un groupe social à s’engager dans une sorte d’aventure pour créer quelque chose de neuf avec tout ce que cela peut comporter comme risques.
    9
  • 10. L’entrepreneur est avant tout un produit social
    L’entrepreneuriat est un vaste champ d’activités où se mêlent à la fois opportunité, sens des affaires, prise de risques, innovation, invention etcréativité, intuition, persévérance, sens de l’organisation, etc.
    10
  • 11. Pour aboutir à la création de richesses... La création de l’entreprise sera la résultante desvaleurs éducatives, dela culture, del’itinérairescolaireetprofessionnelet de l’expériencepersonnellede l’entrepreneur.
    En résumé, l'entrepreneur est considéré comme étant :
    L’acteur explicatif de la dynamique économique
    11
  • 12. L’entrepreneur idéal remplit trois fonctions majeures :
    1.Mobilisation des capitaux financiers afin d'en tirer
    profit.
    2.Mobilisation des ressources disponibles
    au sein de son organisation de manière à la
    rendre performante.
    3.Innovationdans le circuit économique, contribuant ainsi à
    "la dynamique de l'évolution économique" .
    12
  • 13. c’est le «dynamisme de l’entrepreneur» qui garanti la réussite de son projet, face aux risques et menaces qui constituent autant d’obstacles dans son parcourt.
    13
  • 14. Les implications du milieu
    Les composantes matérielles, historiques et culturelles du milieu associées à un fonctionnement social caractérisé par la compétition et chargé de paradoxes et de tensions, génèrent un esprit d’entreprendre dans le district et une dynamique économique créatrice de la valeur
    Voici l’illustration de cette proposition dans le schéma suivant
    14
  • 15. Dynamique économique
    Création de valeur nouvelle
    Entrepreneuriat
    Exploitation du capital social, des opportunités et synergie du milieu
    Transformation des paradoxes et des tensions en énergie pour l’initiative et l’innovation
    Fonctionnement Social
    Paradoxes
    et tensions
    Le contexte original
    (histoire, géographie, culture, ressources humaines, services, structures administratives…)
    Les potentialités entrepreneuriales du milieu
    15
  • 16. Entrepreneuriat et développement économique
     
    Certaines recherches montrent que l’entrepreneuriat constitue un facteur critique du développement local.
    Mais les stratégies de développement orientées vers l’entrepreneuriat se heurtent à de nombreuses limites potentielles.
    16
  • 17. Les politiques recommandées par les auteurs des dites recherches, s’inspirent des ‘’ meilleures pratiques ‘’ qui sont :
    Le microcrédit.
    Le partenariat.
    L’incubation d’entreprises.
    La formation en management.
    Le e-government.
    17
  • 18. Les instruments proposés pour favoriser l’efficience de ces politiques sont liés à l’élaboration d’une stratégie, au financement et à la conception du programme de développement à réaliser .
    D’autres recherches proposent d’associer la création d’entreprise à un souci écologique de développement durable.
    18
  • 19. 19
    En effet, le modèle bâti sur les grandes firmes a produit de nombreux dégâts, notamment :
    La pollution,
    La croissance de la pauvreté surtout dans les pays les plus pauvres,
    Les maladies générées par la pollution de l’air, de l’eau et du sol,
    Ainsi que la fragilisation de la biosphère .
  • 20. Conséquemment, l’emploi, n’est plus crée par les grandes entreprises mais les petites et par
    l’auto-emploi des citoyens.
    Cela converge vers un courant de pensée centré vers les petites entreprises voire les très petites entreprises ou ‘’ TPE’’ 
    20
  • 21. En effet, de très petites entreprises existent dans les économies modernes bien qu’elles soient dominées par les grandes entreprises.
    En France, la TPE est la forme la plus dominante de la création d’entreprise :
    Les entreprises nouvellement créées sont de très petite taille, plusieurs d’entre elles comptent un seul emploi qui est le plus souvent non salarié.
  • 22. Ceci attire l’attention sur l’importance des TPE pour l’économie;
    Du fait que le développement économique devient tributaire de leur croissance; non seulement sur le plan de la création de la richesse économique mais également sur le plan de la création de l’emploi.
  • 23. Ainsi la création de l’emploi, suite au développement et à la croissance des TPE auraun impact majeur sur l’absorption du chômage et le développement social
  • 24. Au final
    La formation en matière d’entrepreneuriat constitue l’un des dispositifs d’incitation à la création d’entreprise. Mais encore faut-il distinguer entre l’esprit d’entreprise et l’esprit d’entreprendre.
    Car si tous les formés ne créeront pas leur propre entreprise, le monde du travail exigera de plus en plus d’initiative, de responsabilitéet de prise de risque.
  • 25. Bien plus, un courant de pensée invite à généraliser l’esprit d’entreprise à tous les domaines de la vie :
    « …. Aborder ses problèmes de vie d’emploi présent avec un esprit entrepreneurial, comme le ferait un véritable entrepreneur. Cette nouvelle optique consiste, par exemple, à observer son environnement et à être sensible à ses besoins non satisfaits, à analyser ses compétences et à améliorer sa formation…. »
     

×