Your SlideShare is downloading. ×
0
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Gestion des om et financements carbone agadir2012

1,804

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,804
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
13
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Développement durable de la gestion des ordures ménagères et financements carbone : les conditions d’une mise en oeuvre conjointeDelarue J., Flipo B., Morizot G., Tiberghien M. Gevalor et Action Carbone
  • 2. Sommaire1. Introduction2. Problématique3. Méthode4. Conclusion 2
  • 3. Introduction• La gestion des déchets représente des coûts croissant pour les collectivités• Comment accéder à la finance carbone pour y contribuer dans le cadre du développement de projets de compostage ?• Présentation d’une méthode de diagnostic des facteurs favorables ou défavorables au développement d’une unité de compostage avec accès à la finance carbone. 3
  • 4. Problématique (1)• La gestion des déchets pour les villes des PED est un défi ! • Croissance démographique : croissance des déchets • Eloignement des décharges : augmentation des coûts de transport • Régularité de la production impose de trouver une solution durable • Bailleurs ou privés orientent les villes vers des solutions coûteuses en investissement et en fonctionnement 4
  • 5. Problématique (2)Budget (Brunner et al., 2011) :Les PED consacrent de 0,2 à 0,4% de leur PIB/tête à lagestion des déchets (0,4% dans les pays développés)soit 4 €/tête à Madagascar (contre 160 € dans un paysdéveloppé) :Les solutions des pays développés ne sont pasaccessibles !Il faut trouver des ressources complémentaires pouraméliorer le niveau de service 5
  • 6. Problématique (3)Compostage :•Création de valeur par vente compost•Réduction des quantités mises en décharge•+ Création d’emplois•Accès possible à la finance carbone dans le cas d’unitéssemi-industrielles ou industrielles : • Décomposition aérobie supprime les émissions de méthane des déchets (ligne de base) • Si procédé peu mécanisé, peu d’émission de GES • Finance carbone indispensable car recettes issues de la vente de compost restent insuffisantes 6
  • 7. Méthode de diagnosticBasée sur expérience de Gevalor et GoodPlanet àMadagascar pour réplication dans 6 villesd’Afrique (Financement FFEM-AFD)2.3 Facteurs a priori favorables3.4 Facteurs de vigilance 7
  • 8. Diagnostic des facteurs favorables1. Composition des déchets – Meth : Caractérisation Bois et sous %Pourquoi ? produits 1. 60 à 80% de matière Papiers-cartons % organique dans les OM Déchets de % de certaines villes, nourriture certaines villes avec de Textiles % fortes quantités de sable Déchets verts % 2. Caractérisation ad hoc Inertes % pour dossier carbone 8
  • 9. Diagnostic des facteurs favorables2. Le climat – Meth : collecte de donnéesmétéorologiquesPourquoi ? 1. Les émissions de méthane produites par les déchets dépendent du climat • Tropical : fortes émissions (indice 100) • Tempéré ou Boréal : émissions faibles (25) • Les climats arides entrent dans la deuxième catégorie Situation sur les unités accompagnées 9
  • 10. Diagnostic des facteurs favorables3. La gestion de la décharge– Meth : observationsPourquoi ? 1. Les émissions de méthane produites par les déchets dépendent de leur stockage 1. Fortes lorsqu’il y a mise en décharge et compactage régulier (conditions anaérobies) (Indice 100) 2. Faibles en dépôtoir sauvage, sans compactage, s’il y a des feux (Indice 40) 3. Nulles s’il y a captation du méthane sur la décharge 10
  • 11. Diagnostic des facteurs de vigilance1. La collecte des déchets– Meth : analyse avec lacollectivitéPourquoi ? 1. L’unité de compostage dépend fortement d’un approvisionnement régulier, en déchets frais • Conditionne la qualité du compost • Conditionne la gestion des RH • Détermine l’équilibre financier 2. La contribution de l’unité de compostage aux frais de collecte peut dans certains cas être envisagée 11
  • 12. Diagnostic des facteurs de vigilance2. Le foncier– Meth : analyse avec la collectivitéPourquoi ? 1. L’unité de compostage nécessite un terrain de 1 ha pour 15 000 t traitées • Terrain accessible en toute saison • Positionnement sur les circuits de collecte • Statut foncier sécurisé (et gratuité) • Accès à l’eau et l’électricité • Pas de risque excessif de pollution de nappe 2. Solutions alternatives ? Box composting (Waste Concern) 12
  • 13. Diagnostic des facteurs de vigilance3. Le développement d’une entreprise – Meth :diagnostic avec le partenairePourquoi ? 1. L’unité de compostage doit à terme devenir autonome financièrement: • Maîtrise du process de compostage • Maîtrise des aspects RH : Emploi d’un grand nombre de personnes • Passage d’une logique de projet à une logique d’entreprise 2. L’accompagnement de GV et GP porte essentiellement sur ces aspects durant le projet 13
  • 14. Diagnostic des facteurs de vigilance4. Le développement d’un marché du compost – Meth :Etude de marché et essais agronomiques 1. Le compost est un produit nouveau • Peut être confondu avec d’autres amendements organiques de moindre qualité • Les circuits de commercialisation doivent être explorés • Les potentiels acheteurs doivent être identifiés et convaincus • La fixation du prix dépend des produits concurrents ou complémentaires 2. Développement d’un business plan nécessaire pour démontrer l’additionnalité de la finance carbone 14
  • 15. ConclusionPotentiellement le développement du compostage ade nombreux impacts positifs.Mais les conditions de succès sont nombreuses etpour certaines délicates à réunir.L’inclusion des projets de compostage dans le cadredu label Gold Standard, annoncée pour mi 2012,ouvrira la porte de la finance carbone à de plus petitesentités.Néanmoins le passage à d’une logique de projet à unelogique d’entreprise apparaît comme la condition de lapérénité à long terme. 15
  • 16. Emissions de Evolution desGES émissions sans projet = LIGNE DE BASE Réduction effective Emissions avec projet Temps

×