Jeu Des Villes 4°C  Ok Ppt
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Jeu Des Villes 4°C Ok Ppt

on

  • 2,602 views

 

Statistics

Views

Total Views
2,602
Views on SlideShare
2,599
Embed Views
3

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

1 Embed 3

http://www.slideshare.net 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Jeu Des Villes 4°C Ok Ppt Presentation Transcript

  • 1. Les logiques de localisation des villes A partir d'un exercice inventé par Christian Grataloup. Ce jeu a été publié dans la revue : La géographie dans tous ses états, collection Autrement dit, CNDP, 1989.
  • 2. Y a-t il un ordre caché dans le désordre apparent? Ce que voit l'élève : un ciel étoilé
  • 3. Pour tenter de donner du sens au réel, jouons, dans un pays imaginaire, à placer des villes
  • 4. Nous avons placé la ville de 1 million d’habitants au carrefour fluvial le plus important du pays et aussi au milieu de la carte car comme cela il peut gérer toute les villes au alentours et faire du commerce en même temps. Les villes de 500 000 habitants ont été placées sur les cotes pour favoriser les échanges avec les autres pays et pour la pèche. Les villes de 250 000 mille habitants sont placés stratégiquement sur le territoire. Les villes de 100 000 habitants ont été placées à la frontière pour favoriser les échanges avec les usines industrielles voisines et au endroits stratégique pour le tourisme (exemple montagne bord de mer etc. ) Les choix du groupe de Valentine Virgine
  • 5. - 1 million d'habitants sont placés ici car cela permet plusieurs exploitations, on considère que c'est un carrefour de commerce. De plus, la mer est très proche, a quelques kilomètres et les montagnes aussi. -Un autre jeton de 500.000 habitants a été placé ici car plusieurs vallées sont proches et permettent des exportations et d'approvisioner les pays en cas de crise majeure ou les pays riverains . Nous avons hésités à placer le 1 million d'habitants a cet endroit mais nous avons préférés mettre le 500.000 habitants ici car il y a un bon climat, des montagnes et autour toutes les conditions sont réunies pour une ville touristique . Les 250.000 sont disposés aux embouchures des vallées et autour des grandes villes. Cela permet un commerce facilité -Enfin, les 100.000 habitants sont disposés autour des grandes villes, près des exploitations principales et des plus importantes montagnes . Les choix du groupe de Cyril Rommel
  • 6. 1000000 habitants : touristique car près de la cote donc commercial, soleil (avantage pour le choix de s'y installer ou non). 500000 habitants : -montagne donc ski donc tourisme -près de la frontière donc nouvelle clientèle donc commerce -près de la mer donc tourisme -pas au nord car risque de pollution par les anciens bassins charbonnier -près de la montagne donc ski donc tourisme 250000 habitants: 1: près d'une métropole et près d'une voix principale 2: à l'embouchure de 2 voies principales près de la montagne donc ski donc tourisme 3: près de la frontière donc import/export facile près de la montagne donc ski donc tourisme 4: Tout réuni ; mer, montagne, frontières 100000 habitants : En général près des grandes agglomérations. sur les montagnes pour une station de ski Les choix du groupe de Ninon-Noémie
  • 7. 1 000 000:Au début, on voulait placer la grande ville à une fillière principale qui déboucherait au climat agréable, des bassins charbonniers et des montagnes. Mais après débat, nous avons opté pour un placement près d'une vallée principales qui facilite l'accès aux foyers industriels. 500 000:Nous avons opté pour un placement au nord ouest et au sud est qui offrirait aux hbitants un climat montagnard et un climat littoral. 250 000: , nous les avons réparties dans l'espace, ce qui offre a la fois une superficie convenable au nombre d'habitants et au placement qui débouchent au différents commerces, à savoir foyers à proximité, des montagnes et des bassins charbonniers. 100 000: Ce sont des villes qui grâce à leur petite taille aident à l'exploitation des marchandises. C'est pour cela que nous avons placé à proximité de chaque source potentiel de marchandises. Elles vont donc faciliter l'échange avec les grandes villes. Les choix de Laurie, Anna
  • 8. Plus il y a des croisements de fleuves, plus il y a de grandes villes Pour créer un équilibre, les cités balnéaires seront peuplées dans une échelle de 100 000 à 250 000. Les stations de ski ne sont pas particulièrement peuplées. Les grosses villes (500 000) sont à côté de la mer attractive, car il y a plein de touristes, donc il fait faire « marcher » la ville (commerce , hôtel...) La ville de 1 million d'habitants est au croisement des fleuves, car cela signifie qu'il a beaucoup d'activités dans cette zone ON n'a pas placé de grandes villes trop prêt de la ville principale. Les choix du groupe de Manon
  • 9.  
  • 10. Vous avez élaboré des cartes de localisation en justifiant vos choix, en confrontant vos points de vue...Finalement vous avez expliqué pourquoi les villes sont là où elles sont dans votre pays imaginaire ! C'est exactement ce que font les géographes : ils élaborent des systèmes explicatifs . Pour comprendre les localisations réelles (les villes de notre pays par exemple) ils fabriquent des systèmes explicatifs, souvent appelés « modèles ».
  • 11. Un des principes explicatifs : le principe de maillage . Une ville se développe à priori au centre de l'espace qu'elle veut contrôler, et les grandes villes se tiennent à distance. Il y a donc un découpage et une hiérarchisation de l'espace.
  • 12. Autre principe : le carrefour (ou la situation): c'est l'ensemble des contraintes et des avantages qui guident les réseaux de communication et favorise les échanges . Ex : vallées , confluence, barrières montagneuses, ....
  • 13. Deuxième application du principe de carrefour :
  • 14.  
  • 15. Ces cartes schématisées sont des constructions explicatives. Il faut les confronter à la réalité Ça marche...à peu près !
  • 16. Application particulière du principe de carrefour : les localisations stratégiques qui sont des facteurs d'urbanisation Ex. les ports militaires, qui sont des facteurs d'industrialisation donc d'urbanisation.
  • 17. Autre principe de localisation : le principe de gisement. Ce sont les conditions locales dont l'usage ou l'exploitation n'est pas transportable. EX. les richesses minières, des climats attractifs. Attention : cette notion de gisement n'a de signification que relative dans le contexte d'une société donnée à un moment précis.
  • 18. Vous avez placé beaucoup de villes « prés du soleil », « entre mer et montagne », vous avez inventé des villes-station de ski. Mais ne serait-ce pas votre préoccupation quotidienne de citadins-parisiens-écologistes qui vous fait raisonner ici? Depuis quand le soleil est-il un facteur de « concentration » des hommes? Depuis 20 ans, 30 ans maximum. Depuis quand la recherche d'un cadre de vie « agréable » est-il un nouveau facteur de localisation des hommes en France? Depuis la désindustrialisation des années 60. Vous avez confondu importance des flux migratoires des villes du nord de la France vers les villes du sud (étude carte du manuel 3p.325 ) avec l'analyse du réseau urbain actuel.
  • 19. Ces cartes schématisées sont des constructions explicatives. Il faut les confronter à la réalité Ça marche...à peu près !
  • 20. Mais qu'est-ce qui peut nous permettre de comprendre que Lyon et Marseille soient des villes aussi peuplées? IL faut faire intervenir une autre explication.
  • 21. Voyez-vous maintenant ce que voit le prof? A-t on pu ainsi expliquer la localisation de toutes les villes françaises? Non ! car le réel est bien plus complexe. Mais nous en avons partiellement rendu-compte !!
  • 22. Et le réseau urbain de la Russie? 1891
  • 23. Laissons-nous aller à un peu de géo-fiction... Ce qui est interdit en histoire peut être un excellent exercice de géographie. Imaginons, en 2075, que le gaz est utilisé comme matière première dans les engrais, d'immenses usines sont alors construites à Ourengoï, (cf. chapitre sur la Russie et l'exercice p.254) , la main d'oeuvre est déplacée des villes de l'ouest vers ce nouveau centre industriel. De plus, le réchauffement climatique a entraîné la fonte de l'Arctique, et les Etats-Unis importent de Russie par bateau les engrais via le pôle nord !!! Ourengoï est devenue la deuxième ville du pays ...en 2075... ce qui pourrait donner un nouveau réseau urbain ... de ce genre ! ° ° Ourengoï ports
  • 24. Et le réseau urbain en Espagne? Madrid se justifie dès sa fondation par sa position centrale dans le territoire espagnol. Barcelone est au contraire plus tournée vers l'Europe, c'est le principal carrefour avec l'extérieur. C'est donc un réseau urbain avec une double capitale, ce qui n'est pas le cas du réseau français.
  • 25. ...une logique totalement différente de celle des Etats-Unis car la Russie a une histoire, un relief, des climats, des voisins, etc,... différents. Un réseau littoral Un réseau continental Et la localisation des villes sur le territoire des Etats-Unis?
  • 26. Ce que voit l'élève : un ciel étoilé Ce que voit l'élève géographe !!!!!!!
  • 27. FIN MAI 2008