suR L’emPLoi et La foRmation
    Le magazine du forem l trimestriel l Juillet/août/septembre 2010 l numéro 27




        ...
sommaiRe
                                                                                                       Actualité
...
(R) actuaLité
                           2



                                                                            ...
«     Ce qui est en train de se passer sur le
                   net, et pour cette petite partie de jeunes qui
          ...
surtout dans nos régions dont on dit souvent         est dans une logique où les gens sont dans une       cela dit, savoir...
(R) maRché de L’emPLoi
                                     2




                       s’infoRmeR suR
© a. vande craen

...
- 60 000
                                          - 45 000            - 30 000
                                          ...
(R) WaLLonie
                  2




    attention,
    proFessions sensibles !
    Bien des entreprises parviennent sans ...
recrutement de chaque direction régionale
du forem. « suite à cette analyse statisti-
                                    ...
(R) WeB 2.0
                   2




     trouver un emploi
     via Les Réseaux sociaux
      Facebook, LinkedIn, Viadeo,...
Facebook : ce réseau comporte beaucoup               sera alors d’aucune utilité pour lui et le can-     disponibles sur i...
(R) entRePRises
                   2




     Quand comPagnonnage Rime
     avec proFessionnAlisme
     Techspace Aero à M...
donc de mettre les travailleurs en situation     et les chefs de ligne ont élaboré ensemble           TEChSPACE AERo : BIo...
(R) événements
                   2



     le sAlon Jobs D’été à mouscron
     Le Forem a participé à la 3ème édition du ...
BRèves
                                                                                             Wallonie picarde : une...
Au Forem, votre conseiller vous suit
  personnellement et réponD à vos questions.




WWW.leForem.be – 0800/93 947
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Regards n° 27

1,348

Published on

Published in: Career, Business
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,348
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Regards n° 27

  1. 1. suR L’emPLoi et La foRmation Le magazine du forem l trimestriel l Juillet/août/septembre 2010 l numéro 27 e Dernièr édition PaRtenaiRes papier Alain Gerlache (p.15) que veut lA GénérAtion « Y » ? Web 2.0 : trouver un emploi via Les Réseaux sociaux + Les chiffRes-cLés de L’emPLoi en WaLLonie RegaRds (2) 1
  2. 2. sommaiRe Actualité Que veut la génération « Y » ? 3 Marché de l’emploi s’informer sur le marché de l’emploi 6 Wallonie attention, professions sensibles ! 8 Web 2.0 trouver un emploi via les réseaux sociaux 10 édito ceux que l’on désigne sous la vocable de génération « Y » arrivent en masse sur le marché Entreprises Quand compagnonnage rime avec professionnalisme événements Brèves 12 14 14 de l’emploi. Qui sont ces jeunes ? Qu’attendent-ils du marché de l’emploi ? Quelle vision ont- ils de l’entreprise ? Parallèlement, à l’heure du web 2.0, les réseaux sociaux deviennent de nouveaux outils pour trouver un emploi ou pour booster sa carrière. comment s’y prendre ? Y a-t-il des risques ? autant de questions que le forem tente de poser dans Regards(2) pour mieux appréhender cette réalité et s’y coller. Le lancement de la page facebook en est un bon exemple. objectifs : utiliser au maximum ce canal de communication incontournable et initier un nouveau type de relation avec les clients. dans ce numéro, vous découvrirez plusieurs témoignages d’experts qui analysent et décryptent les grandes tendances « numériques ». Les articles sur la génération « Y » et l’impact des médias sociaux dans la recherche d’emploi permettront à chacun de comprendre ces nouveaux mécanismes. conscient des enjeux et soucieux de s’améliorer continuellement, le forem veille à adapter au mieux ses outils aux réalités du marché qui ne cessent d’évoluer. isnn 1780/2571 Bd 53550 Jean-Pierre Méan Jean-Pascal Labille administrateur général Président du comité de gestion Réalisation : le Forem département marketing et communication Bd tirou 104 - 6000 charleroi - 071/20 67 08 regards.abonnement@forem.be éditeur responsable : Jean-Pierre méan Juillet, août, septembre 2010 Photo de couverture : © J. Warnand un grand nombre de projets du forem 2 RegaRds (2) rue Lucien namèche 54 5000 namur - tél.: 081/ 32 19 11 sont élaborés avec le soutien du fse et de l’union européenne
  3. 3. (R) actuaLité 2 alain gerlache, animateur du projet intermédias à la RtBf : « L’évolution actuelle est beaucoup plus profonde que celle qui a marqué l’arrivée de la télévision car elle ne se situe pas seulement dans le cadre de l’apprentissage d’un média, mais dans le cadre d’une réception et d’une émission d’information. » © J. Warnand que veut lA GénérAtion « Y » ? Ceux que l’on désigne sous le vocable de génération « Y », qui ont grandi dans un monde où l’ordinateur est entré dans les foyers, arrivent en masse sur le marché de l’emploi. Qui sont ces jeunes ? Qu’attendent-ils du marché de l’emploi et des entreprises ? Alain Gerlache, journaliste, anime le projet interMédias à la RTBF depuis plus de deux ans. Féru de nouveaux médias, il fréquente la génération « Y » au gré de ses pérégrinations sur le web, Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux. Il partage ses observations avec Regards(2). Comment définissez-vous la génération « Y » ? comme la télévision ou la radio, l’interaction la génération c) : si au début de la génération alain gerlache : La génération « Y » désigne est beaucoup plus forte avec l’internet. chacun « Y », il fallait se connecter à un ordinateur, l’on ceux qui sont nés dans un environnement peu- peut devenir son petit média à lui tout seul. un peut aujourd’hui non seulement se connecter plé d’écrans, les jeunes connectés aux outils jeune de la génération « Y » a toutes les sour- à tout le monde, mais le faire de manière ins- numériques depuis la naissance. on peut les ces d’information et de divertissement à sa dis- tantanée. Je pourrais actuellement diffuser no- comparer avec la génération précédente qui, position, mais il est aussi émetteur d’informa- tre discussion gratuitement sur le net via mon elle, était née avec la télévision. Parmi les res- tion, il est communiquant et communicateur. téléphone portable. c’est une possibilité tout à ponsables politiques, on a bien vu l’évolution il dialogue en permanence avec ses copains, fait nouvelle par rapport à ce que l’on pouvait entre ceux qui ont dû apprendre le petit écran avec des gens qu’il ne connaît pas nécessai- faire il y a cinq ou dix ans. nous nous dirigeons car ce n’était pas leur biotope naturel (ce fut rement, d’abord via les messageries puis par vers l’hyper connexion et le multi plate-forme : le cas de françois mitterrand, par exemple) et l’intermédiaire des réseaux sociaux. La généra- on est sur des réseaux, on peut regarder la té- les générations suivantes. Je pense toutefois tion « Y » est connectée à l’internet, mais aussi lévision et, en même temps, réagir et commu- que l’évolution actuelle est beaucoup plus pro- à d’autres personnes elles-mêmes connectées niquer. Le tout de façon instantanée. fonde car elle ne se situe pas seulement dans au web. elle vit dans une certaine instantanéité le cadre de l’apprentissage d’un média, mais et ce phénomène va s’accélérer avec l’internet Quelle âge a cette génération « Y » ? dans le cadre d’une réception et d’une émis- mobile. Je pense d’ailleurs qu’une nouvelle ré- Les premiers natifs du numérique commen- sion d’information. Par rapport à des médias volution est en marche (certains parlent déjà de cent à avoir une vingtaine d’années. Les ado- RegaRds (2) 3
  4. 4. « Ce qui est en train de se passer sur le net, et pour cette petite partie de jeunes qui lescents ont eux toujours connu le numérique. ces jeunes ont développé leurs réseaux, leur monde à eux et n’ont pas nécessairement en- vie que les adultes viennent y mettre leur nez… s’y intéressent vraiment, peut faire évoluer ils sont donc plus difficiles à saisir, même s’il est vrai sans doute qu’en raison de la force les choses vers une plus grande culture des réseaux, tels que facebook, un brassage » reste possible. mais la création de groupes à entrepreneuriale. l’intérieur même des réseaux permet d’échap- per au monde des adultes. on peut toujours comprendre le monde virtuel à travers des exemples issus du monde réel. si des amis dé- cident de partir au club med en famille, ils n’y feront pas tous la même chose : les adultes se retrouveront ensemble, les ados et les enfants aussi. chacun y trouvera ce qui correspond à ses attentes, à sa génération. Les réseaux so- ciaux possèdent la même caractéristique : il y a moyen à l’intérieur d’un réseau de trouver sa zone d’influence. Quelles sont les attentes de la génération « Y » par rapport à l’emploi ? Quelle vision a-t-elle de l’entreprise ? Je ne suis pas en contact permanent avec cette génération. cela dit, je l’observe sur les réseaux et sur les sites. Je suis frappé par le nombre de jeunes intéressés par le développement du web et qui ont pour modèle des petites start up comme google ou Yahoo, qui ont généré des fortunes colossales. ce qui est en train de se passer sur le net, et pour cette petite partie de jeunes qui s’y inté- ressent vraiment, peut faire évoluer les choses vers une plus grande culture entrepreneuriale. ces jeunes ont compris que pour réussir, ils ne doivent pas seulement se former et entrer dans une entreprise, mais doivent aussi y ar- river avec des idées et l’envie de réaliser des choses. Je suis incapable de dire si ce mouve- ment concerne 10 %, 15 % ou 30 % des jeunes, mais je sens que cette culture de l’initiative progresse car elle est basée sur le modèle du web. ce modèle n’est pas celui de la grosse entrepri- se où chacun a sa place ni celui de l’administra- tion où prévalent les descriptions de fonction et les barèmes. nous vivons à une époque où beaucoup d’initiatives naissent, beaucoup de métiers apparaissent. Je pense qu’en europe où l’on a une approche un peu plus classique par rapport à la création d’emploi qu’aux états- unis, ce modèle peut avoir une influence. il ne faut pas commettre l’erreur de croire que cette génération est homogène. il y a toujours des gens pour qui la sécurisation d’un travail est importante. Je crois cependant que l’as- pect « je dois essayer moi-même de créer des choses » prend de l’ampleur. cela dit, je vois aussi des jeunes qui sont découragés car ils ont l’impression que c’est compliqué de créer une entreprise, de se faire connaître, ils se sentent un peu à l’abandon et incompris. il faut absolument – et cela relève de la respon- sabilité des pouvoirs publics et des fédérations d’entreprises – encourager ces jeunes pousses, © J. Warnand 4 RegaRds (2)
  5. 5. surtout dans nos régions dont on dit souvent est dans une logique où les gens sont dans une cela dit, savoir beaucoup plus de choses que qu’elles souffrent d’un manque de dynamisme. double loyauté : par rapport à eux-mêmes et ses parents et ses enseignants induit une autre par rapport aux communautés. si l’entreprise conscience de soi, d’autant que c’est à soi- La génération « Y » n’est-elle pas une généra- parvient à créer un sentiment d’appartenance même qu’il revient d’apporter des choses à la tion zapping qui fait peur aux entreprises car à une communauté, elle renforce ses chances génération précédente. toutes les générations elle a la bougeotte ? de garder le contact avec ces gens. cela va bien ont l’impression que les parents et les profs ce sont des surfeurs. on manque de recul au-delà de la fête du personnel. il y a là un beau sont des vieux qui ne comprennent rien mais pour analyser ce phénomène, mais la logique défi pour les ressources humaines. auparavant, cette impression touchait surtout « je rentre chez toyota ou à la sncB à 20 ans la culture, la musique ou l’art… aujourd’hui, et j’y reste jusqu’à ma retraite » n’est plus de Certains observateurs de la génération « Y » elle concerne un domaine au cœur d’une dyna- mise, en tout cas au sein de la partie la plus disent qu’elle travaille sur le mode « Donne- mique économique et sociétale. Par le biais des dynamique et la plus active de cette généra- moi des objectifs précis, des défis stimulant. réseaux sociaux, et des émissions que je fais, je tion. c’est un défi pour les organisations que Ne viens pas me voir toutes les cinq minutes suis en contact avec des jeunes qui vont encore de favoriser l’apport de ces esprits créatifs. pour voir où j’en suis... » à l’école. ils sont sur twitter et je les vois réagir Pour les sociétés, l’enjeu est de développer un effectivement, cette attitude colle à la logique à mes émissions pendant leurs cours. J’ai un véritable patriotisme d’entreprise axé sur des du lien internet qui ne suit pas une voie tracée jour demandé à l’un d’entre eux si son profes- valeurs fédératrices fortes. Les jeunes améri- d’avance par quelqu’un. « donne-moi des ob- seur l’autorisait à utiliser son téléphone pour cains qui travaillent chez apple ou google en jectifs, mais laisse-moi y parvenir comme je le twitter et écouter l’émission. il m’a répondu : sont très fiers et n’ont pas envie de partir. souhaite. » de même que sur internet, on se dé- « ils disent que c’est interdit, mais comme ils c’est un enjeu pour une entreprise comme la brouille comme on peut, on cherche soi-même n’y connaissent rien, on fait quand même ce ses associations et à qu’on veut… » cela signifie que les adultes doi- constituer ses che- vent se remettre en cause. La même chose vaut Il est très important pour cette mins. c’est aussi la logique « J’y arrive- pour les entreprises : nous ne vivons plus dans un schéma où celui qui est tout au dessus sait génération d’avoir un sentiment rai par les gens que je connais. » twitter tout, où plus on grimpe dans la hiérarchie, plus on sait. désormais, il y a des compétences spé- d’appartenance, non pas à une classe est rempli de deman- des d’information et cifiques à chaque niveau. cette évolution exige un changement culturel, y compris personnel. de questions. La re- via les réseaux, je connais des personnes professionnelle ni à une classe sociale, cherche est menée beaucoup plus jeunes que moi et quand je suis parfois de manière face à un questionnement, je n’hésite pas à les mais à des communautés. extrêmement effi- interroger. ce n’est pas toujours évident pour cace. un collègue ca- une autre génération de demander aux plus nadien m’a raconté jeunes. il faut faire fi de sa position sociale et RtBf de retrouver le sentiment d’appartenance qu’une entreprise avait un besoin urgent d’une de la carrière telle qu’elle est définie habituelle- qui existait à ses débuts lorsque les pionniers pièce dont le fournisseur éloigné était en rup- ment. il n’y a aucune honte pour quelqu’un qui pouvaient créer et innover. nous sommes à ture. un jeune collaborateur est parvenu, via fait des émissions et a des fonctions de gestion nouveau dans une phase où l’on peut être pion- twitter, à trouver quelqu’un qui pouvait fournir de demander aux auditeurs et téléspectateurs niers, créatifs et novateurs. si les entreprises une pièce similaire et qui l’a amenée beaucoup ce qu’ils pensent et comment ils aborderaient ont envie d’attirer et bénéficier de l’expérience plus rapidement. on assiste à la naissance d’un tel sujet. il faut passer en mode collaboratif. ce de ces jeunes, elles doivent être capables d’in- autre mode de fonctionnement, moins codifié. n’est pas pour autant qu’ils vont prendre ma tégrer les valeurs auxquelles ils sont attentifs : c’est valable pour des objets, mais aussi pour place car ils me reconnaissent un autre rôle la communication, l’innovation, les nouveaux des informations. que le leur et d’autres compétences. cela ne modes de relation avec le public, les clients, veut pas dire qu’il n’y a plus de chef. steve Jobs les communautés, les relations presque affec- L’on dit aussi que c’est une génération qui a (patron d’apple) reste un chef, c’est même le tives… il faut développer de nouveaux modes de été moins supervisée par ses parents, mieux messie… Les positions hiérarchiques doivent relations à l’intérieur même de l’entreprise et formée et informée que la précédente, et évoluer. un nouveau mode de rapport de l’entreprise qui ne souhaite pas être soumise à des pa- avec son public. c’est cela aussi qui permettra trons… Est-ce une génération qui accorde beaucoup à cette génération de trouver sa place. Quand il y a certes une méfiance par rapport aux auto- plus d’importance à la conciliation vie pro- on examine les marques considérées comme rités, mais cette génération n’est pas toujours fessionnelle/vie privée ? attractives par ces jeunes, on constate qu’elles en mesure de décoder la manière dont un oui, c’est très clair. c’est aussi une génération ont des valeurs extrêmement identifiées et un certain nombre d’organisations fonctionnent. pour laquelle la distinction entre l’espace privé contenu affectif très fort. il est très important il suffit de voir comment une entreprise qui et l’espace public est beaucoup moins nette. pour cette génération d’avoir un sentiment fabrique des ordinateurs et des baladeurs nu- Regardez facebook ou foursquare, un des ré- d’appartenance, non pas à une classe profes- mériques suscite un enthousiasme quasiment seaux sociaux les plus en vogue actuellement : sionnelle comme les ingénieurs, les avocats ou religieux alors que dans le même temps, sa on y dit en permanence où l’on est. Le fait de re- les journalistes ni à une classe sociale, mais à communication vers l’extérieur reste très fer- later ce que l’on fait, ce que l’on dit, de mettre des communautés qui n’ont pas d’espace géo- mée. Les jeunes n’ont pas encore décodé tout des photos… montre que la notion de vie privée graphique défini. ces communautés sont axées le marketing dont ils sont eux-mêmes l’objet. La n’est plus la même qu’avant. mais cela ne veut sur l’innovation, les utopies créatrices du net génération du rock, il y a 40 ou 50 ans, croyait pas dire qu’elle n’existe plus. cela signifie qu’il où l’on change le monde en communiquant et aussi faire la révolution et n’a pas vu les gigan- y a un autre mode d’intégration de la vie publi- en innovant. Je ne dis pas que leurs idéaux se- tesques intérêts financiers qu’elle suscitait. que et de la vie privée. tout cela est en train de ront les mêmes à 40 ou 60 ans, mais chaque on ne décode pas tout de suite les choses… et se repositionner. génération a ses valeurs fondatrices qu’il faut heureusement, sinon il serait impossible d’être essayer de bien identifier. J’ajouterai que l’on jeune. RegaRds (2) 5
  6. 6. (R) maRché de L’emPLoi 2 s’infoRmeR suR © a. vande craen le mArché De l’emploi Alors que le nombre de chômeurs a pro- en un an. sur l’ensemble du pays, ce taux est 2010. au niveau national, ce public a connu gressé tout au long de l’année 2009 et lors de 8 % et progresse d’un point de pourcent une hausse de 5,4 %. du premier trimestre 2010, depuis avril par rapport à 2008. L’année écoulée restera selon les données régionales du forem, à la 2010, la demande d’emploi en Wallonie est ainsi marquée par les effets de la crise éco- fin mai 2010, la Wallonie dénombre 211 874 de- à nouveau orientée à la baisse sur base nomique. notons néanmoins que comparée à mandeurs d’emploi demandeurs d’allocations annuelle. la moyenne européenne (eu 27), où la hausse et jeunes en stage d’attente. à un an d’écart, a été de 1,9 point de pourcent pour atteindre et pour le deuxième mois consécutif, ce public du point de vue économique, le taux de chô- 9 % en 2009, la progression du chômage belge est en recul (- 1,9 %, - 4 169 personnes). Bien mage harmonisé au niveau européen (enquête est restée limitée. qu’encourageante, cette diminution doit toute- eft) autorise des comparaisons internationa- au niveau des statistiques fédérales de paie- fois être relativisée. en effet, à deux ans d’écart les. Les données consolidées pour l’ensemble ment (onem), le nombre de chômeurs indem- (par rapport à mai 2008), soit avant la crise, la de l’année 2009 indiquent une hausse du taux nisés après temps plein et études a augmenté hausse est de 4,3 % (8 809 personnes en plus). de chômage wallon, passant de 10,1 % à 11,2 % de 2,3 % en Wallonie entre avril 2009 et avril Mesure Intégrée de la Dynamique des Entrées et Sorties (MIDES) Le graphique ci-contre présente, dans sa partie gauche, le nombre d’entrées dans la ChIFFRES-CLéS demande d’emploi et dans sa partie droite le nombre de sorties de la demande d’emploi soit pour emploi, pour formation ou pour Wallonie d’autres motifs (demandeurs d’emploi âgés, dispense sociale ou familiale, maladie, motif •    aux de chômage harmonisé (BIT), 2009 : 11,2 % (source : sPf économie) T inconnu, etc.). •    hômeurs demandeurs d’emploi indemnisés, avril 2010 : 196 471 C (source : onem) L’analyse des mouvements des demandeurs d’emploi indique que la diminution de la de- Wallonie, mai 2010 (sources : le forem, adg) mande d’emploi observée entre avril et mai 2010 est due à un recul du nombre des en- •    emandeurs d’emploi demandeurs d’allocations : 199 116 D trées (- 16 %) supérieur à celui du nombre de (dont 2 059 en communauté germanophone) sorties (- 14 %). •    eunes en stage d’attente : 12 758 J durant le seul mois de mai, 35 000 person- (dont 105 en communauté germanophone) nes se sont inscrites au forem alors que •   ndicateur de la demande d’emploi : 13,7 % I 42 000 ont quitté la demande d’emploi. Parmi ces sorties, 6,4 % concernaient un emploi et 9 % une formation. 6 RegaRds (2) (2)
  7. 7. - 60 000 - 45 000 - 30 000 - 15 000 0 15 000 30 000 mai 2010 45 000 avril 2010 mars 2010 février 2010 Janvier 2010 Réinscriptions emploi Premières inscriptions formation inscriptions après études autres sorties Les professions recherchées par les entreprises Top 10 des opportunités d’emploi cumulées depuis janvier 2010 depuis le début de l’année, 55 867 oppor- Mai 2010 selon le circuit de travail hors intérim et aides publiques tunités d’emploi ont été gérées par le forem(1). Parmi ces opportunités, 17 032 groupes de professions nombre % sont des contrats intérimaires, 8 731 bé- formation initiale 4 273 14,2 % néficient d’aides publiques et 30 104 re- lèvent du circuit de travail hors intérim services aux personnes 2 222 7,4 % et aides publiques, soit essentiellement services administratifs 2 112 7,0 % les contrats à durée déterminée et indé- terminée. à ces opportunités s’ajoutent forces de vente 1 739 5,8 % celles transmises par actiris et le vdaB vente 1 537 5,1 % dans le cadre de l’accord sur l’échange systématique des offres d’emploi. en ce soins paramédicaux 1 365 4,5 % qui concerne les 30 104 opportunités sécurité publique 1 328 4,4 % d’emploi issues du circuit de travail hors intérim et aides publiques, les cinq grou- Restauration 1 308 4,3 % pes professionnels les plus recherchés services aux entreprises et aux collectivités 1 121 3,7 % depuis le début de l’année sont ceux de la formation initiale, des services aux intervention sociale et culturelle 1 066 3,5 % personnes, des services administratifs, total top 10 18 071 60,0 % des forces de vente et de la vente. Total des opportunités d’emploi du circuit de travail hors intérim 1. Les opportunités d’emploi sont déduites au dé- 30 104 100,0 % et aides publiques part de l’historique de gestion des offres por- tées à la connaissance du forem. source : Le forem les métiers : DestinAtion emploi Parmi les missions du forem, la rencontre entre les offres d’emploi conséquente et des taux d’accès à l’emploi moyens parce que celle-ci des entreprises et les demandes d’emploi des particuliers est une peut présenter des inadéquations (en termes de qualifications et/ou fonction essentielle. Le forem vient de réaliser une analyse qui éclaire d’expérience) avec les besoins exprimés par les employeurs. c’est le quelques grandes tendances quant à l’insertion des demandeurs d’em- cas des métiers qui ont connu de rapides évolutions technologiques et ploi en fonction de leur choix professionnel. Le suivi des mouvements pour lesquels les compétences recherchées ont en parallèle fortement administratifs durant un an des demandeurs d’emploi demandeurs évolués (par exemple, les fraiseurs cnc doivent à présent maîtriser d’allocations révèle des taux d’accès à l’emploi différenciés en fonction des compétences informatiques spécifiques). du choix professionnel renseigné par ces personnes. L’analyse épingle également les effets de la crise sur l’insertion à l’em- Par exemple, les trois métiers pour lesquels une part importante de ploi. il apparaît ainsi que les personnes des catégories professionnel- demandeurs d’emploi (7 sur 10) trouvent du travail sont infirmier en les « industrielles » (personnel de la mécanique, de l’électricité et de soins généraux, ergothérapeute et psychomotricien. d’autres métiers l’électronique, techniciens industriels et cadres techniques de l’indus- tels que chef de cuisine, conseiller en emploi et insertion profession- trie) ont été moins nombreuses à connaître des sorties vers l’emploi nelle ou encore opticien sont également porteurs d’emploi. malgré des pendant le début de la crise qu’avant la crise. Le même constat est taux d’accès à l’emploi relativement élevés, certains métiers dénom- aussi observé pour le personnel du transport et de la logistique ainsi brent toutefois un nombre important de demandeurs d’emploi de l’en- que le personnel du bâtiment, des travaux publics et de l’extraction seignement supérieur. c’est le cas des assistants en psychologie, des mais dans une moindre mesure. chargés de communication, des chargés d’études et de recherche en L’analyse détaillée est disponible via : http://www.leforem.be/endirect/ sciences de l’homme ou encore des cadres de la gestion des ressour- chiffres-et-analyses/publications-et-commentaires/marche-de-l-em- ces humaines. Par ailleurs, certains métiers pour lesquels des débou- ploi-wallon.html. chés réels existent comptent néanmoins une réserve de main-d’œuvre RegaRds (2) 7
  8. 8. (R) WaLLonie 2 attention, proFessions sensibles ! Bien des entreprises parviennent sans trop de difficultés à dénicher les candidats pour leurs postes vacants. Certains employeurs, en revanche, disent éprouver des difficultés à recruter soit par manque de candidats, soit parce que le temps nécessaire pour trouver un travailleur est jugé trop long. Chaque année, le Forem dresse une liste des professions les plus sensibles en matière de recrutement. En 2009 (année analysée), 41 métiers ont été classés dans la liste les fonctions critiques. C’est moins qu’en 2008. comment et pourquoi dit-on qu’une fonction téléphone les employeurs qui ont déposé une métiers confondus. « Pour qualifier un métier est critique ? « Pour déterminer si une pro- offre au forem en 2009 afin de savoir si oui de critique, il faut que trois conditions soient fession est en situation critique, nous nous ou non ils ont trouvé l’employé qui convenait réunies : le taux de satisfaction doit être infé- basons sur les offres d’emploi gérées par le au poste à pourvoir. cette question permet de rieur à la moyenne (88 % en 2009), la durée du forem. en 2009, nous avons dénombré 110 000 opportunités d’emploi », expose géry choteau, analyste au service d’analyse du marché de l’emploi et de la formation du forem. on parle Tous les métiers en pénurie sont dits ici d’opportunités d’emploi plutôt que d’offres puisqu’une offre peut recouvrir plusieurs pos- critiques, mais l’inverse n’est pas vrai. tes vacants (un employeur peut, par exemple, recruter dix maçons). Précisons que l’analyse exclut les offres émanant du secteur de l’inté- calculer le taux et la durée de satisfaction. Les recrutement doit être supérieur à la moyenne rim et des autres services publics de l’emploi, conseillers leur demandent également dans (35 jours l’an dernier) et le volume suivi doit ainsi que les offres concernant les candidats quel délai le poste a trouvé preneur. » Le suivi au moins atteindre 20 offres par métier », dé- engagés sous la formule du Plan formation a permis de déterminer le taux moyen de sa- cortique géry choteau. insertion. un suivi des offres est effectué par tisfaction des offres qui a atteint 88 % l’an der- La liste des fonctions critiques établie au les conseillers en recrutement du forem : nier, ainsi que le délai moyen du recrutement moyen de ces critères est soumise, dans un « après quelques mois, ceux-ci contactent par : celui-ci s’est élevé à 35 jours en 2009, tous deuxième temps, à l’avis des conseillers en 8 RegaRds (2)
  9. 9. recrutement de chaque direction régionale du forem. « suite à cette analyse statisti- y trouvera également de nombreuses autres informations sur les métiers (description, liste des fonctions que, des métiers peuvent être retirés voire ajoutés. La liste est ainsi affinée. » chacun conditions de travail, offres), sur les études et les formations, ainsi que sur les secteurs critiques en 2009 des services publics de l’emploi du Royaume d’activités qui y sont liés. utilise la même méthode pour établir la liste Coiffeur, conseiller en assurances, statistique. seuls les seuils diffèrent. La liste Les effets de la crise cuisinier, chef de cuisine, télévendeur, des fonctions critiques établie en 2009 par le « Le chiffre de 41 fonctions critiques ne doit attaché commercial en biens d’équipe- forem comporte 41 métiers. pas faire croire qu’en résolvant les difficultés ments professionnels, attaché comer- rencontrées par les employeurs dans ces mé- cial en biens intermédiaires et matières Fonction critique ne veut pas dire en pénurie tiers, on va résorber le chômage », prévient premières, représentant à domicile, « il ne faut pas confondre la notion de fonc- géry choteau. « on n’a relevé que 4 761 offres formateur, animateur spécialiste d’ac- tion critique avec celle de fonction en pénurie. non satisfaites parmi les 24 666 qui concer- tivités sportives, infirmier généraliste, tous les métiers en pénurie sont dits criti- naient des fonctions critiques en 2009. Le taux infirmier de service spécialisé, mas- ques, mais l’inverse n’est pas vrai », avertit de satisfaction moyen atteint 88 %, ce qui si- seur kinésithérapeute, opticien-lune- géry choteau. on parle de pénurie lorsque gnifie que 12 % seulement des offres pour ces tier, médecin praticien, informaticien le nombre de demandeurs d’emploi pour métiers critiques n’ont pas été satisfaites. » d’exploitation, informaticien d’étude, la profession critique est faible. Le métier La crise a évidemment atténué les tensions. responsable des ventes, ouvrier de la d’infirmier(ère), par exemple, est non seu- Le nombre d’offres d’emploi a diminué de maçonnerie, couvreur, électricien du bâtiment et des travaux publics, ins- tallateur d’équipement santaires et La crise a atténué les tensions. Le nombre thermiques, opérateur-régleur sur ma- chine-outil, poseur de fermetures me- d’offres d’emploi a diminué de 15 % l’an dernier nuisées, soudeur, tuyauteur industriel, mécanicien de maintenance, électricien par rapport à 2008 et le taux de satisfaction a de maintenance, polymaintenicien, ... L’intégralité du rapport sera disponible augmenté, passant de 86 % à 88 %. fin juillet sur le site www.leforem.be. lement critique, mais en pénurie : en 2009, 15 % l’an dernier par rapport à 2008 et le taux il a été relevé 2 000 offres d’emploi, dont le de satisfaction a augmenté, passant de 86 % taux de satisfaction n’a été que de 67 %. en à 88 %. Le nombre de fonctions critiques a lui outre, on n’a dénombré que 225 demandeurs aussi diminué : de 56 métiers en 2008, on est des entreprises (respectivement 900 et 300 of- d’emploi dans cette spécialité en fin d’année. passé à 41 en 2009. « Les métiers techniques fres), de formateurs principalement techni- La profession de coiffeur, en revanche est ont été moins demandés, ce qui explique le ques (environ 600 offres), d’animateurs spor- classée parmi les fonctions critiques, mais recul. Pour l’année 2010, nous n’avons en- tifs (400 offres), d’agents encadrement de pas en pénurie car si le taux de satisfaction core aucune visibilité. Les évolutions restent maintenance (200) et de cadres responsables des 450 offres comptabilisées en 2009 a été floues », déplore l’analyste. de la sécurité et de l’hygiène (140). inférieur à la moyenne (82 %), le nombre de demandeurs d’emploi pour ce métier était de Des métiers récurrents Des métiers qui disparaissent 2 000 en fin d’année. ceci montre que l’analyse il reste que des métiers se situent de ma- si des métiers apparaissent, d’autres dispa- doit être étoffée afin de préciser la nature des nière récurrente dans la liste annuelle des raissent de la liste : 27 fonctions critiques en difficultés rencontrées lors de la sélection fonctions critiques depuis 2006. il s’agit de 2008 ne l’étaient plus l’année suivante. il s’agit de candidats. Pour les infirmiers(ères), on douze métiers techniques. en tête du hit pa- essentiellement de métiers techniques (archi- sait que le manque de sorties de jeunes de rade, on ne s’étonnera guère de retrouver les tecte, géomètre, responsable logistique, mé- l’enseignement explique en grande partie la infirmiers(ères) (2 000 offres en 2009) et les canicien auto, dessinateur industriel, …). pénurie. Les techniciens frigoristes sont dans couvreurs (750 offres). en cause, les condi- La crise a modifié les tensions sur le marché la même situation : une centaine de jeunes tions de travail difficiles de ces métiers, le du travail : certains secteurs sont plus affec- sortis de l’école en 2007, 160 opportunités manque de candidats, les gardes, le stress, tés que d’autres, ce qui peut donc se répercu- d’emploi en 2009 et 160 demandeurs d’em- etc. certains métiers sont apparus dans la lis- ter sur les profils recherchés. ploi inscrits à la fin de l’année. Pour certai- te de 2009, parfois de manière anecdotique : Rappelons que le forem mène une lutte contre nes professions, d’autres facteurs peuvent les médecins, par exemple, pour lesquels on les pénuries de main-d’œuvre depuis quel- entrer en ligne de compte. afin de les cerner, ne dénombre guère de demandeurs d’emploi ques années déjà. Le dispositif Job focus 2, les conseillers en recrutement interrogent les et guère plus d’offres (79). Les bouchers, par exemple, est entré en janvier 2010 dans sa employeurs sur leurs difficultés lors du suivi. quant à eux, avaient disparu de la liste 2008. deuxième phase visant à analyser 40 métiers celles-ci peuvent être liées au manque de can- ils effectuent un retour avec 500 offres et 600 en demande sur l’année. La première phase didats, au manque de qualifications et/ou de demandeurs d’emploi. « Les causes de l’insa- avait permis de cibler 40 métiers en 4 ans en compétences, au manque d’expérience, à des tisfaction des offres est à rechercher dans analysant les causes des difficultés de recru- facteurs de motivation et/ou d’attitude, mais les conditions de travail (horaire, froid), les tement et en proposant des solutions (actions aussi aux conditions de travail et au salaire. salaires offerts et le manque de qualification de communication, de formation, d’intermé- Le rapport complet sur les fonctions critiques des candidats (désosser la viande ou la ven- diation entre les opportunités d’emploi et les précise pour chaque métier relevé les causes dre sont deux métiers différents). on pointera demandeurs d’emploi). identifiées des difficultés de recrutement. ce encore le manque d’attachés commerciaux en rapport est disponible sur le site du forem biens intermédiaires et matières premières, dans sa section « publications ». Le lecteur ainsi qu’en biens de consommation auprès RegaRds (2) 9
  10. 10. (R) WeB 2.0 2 trouver un emploi via Les Réseaux sociaux Facebook, LinkedIn, Viadeo, ... à l’heure du Web 2.0, les réseaux sociaux sont devenus de nouveaux outils à exploiter pour trouver un emploi ou pour booster sa carrière. Comment s’y prendre ? Y a-t-il des risques ? Comment se différencier des autres ? Autant de questions que Regards² a posé à un spécialiste de ces réseaux, Damien Colmant. durant l’été 2009, une enquête menée par har- entre eux. Le Web 2.0 a donné naissance à des ressants lorsque l’on recherche un emploi ? ris interactive aux etats-unis révélait que 45% médias dits sociaux. Les réseaux sociaux sont « d’abord pour être trouvé. cela ne va pas des professionnels des ressources humaines un sous-ensemble de ces médias. il existe rapporter du boulot, mais c’est comme être utilisent, au moins occasionnellement, les ré- différentes sortes de réseaux sociaux : ceux dans l’annuaire téléphonique. cela dit, mettre seaux sociaux pour rechercher des candidats. qui visent la publication (Youtube, flikr, Radio. son profil sur le réseau Linkedin, par exemple, de quoi susciter l’intérêt des personnes en blog, …), la connaissance (Wikipedia, google, n’est pas suffisant : il faut constamment infor- recherche d’un emploi pour ces nouveaux mo- Yahoo, …), les relations professionnelles (Lin- mer les autres et élargir son réseau pour se des de communication. Que sont ces fameux kedin, viadeo, …), le partage de ce que l’on est construire une réputation nécessaire et utile. réseaux sociaux ? ils sont nés dans le sillage (facebook, myspace, …), etc. Les réseaux permettent, en outre, de se faire du Web 2.0 qui intègre un ensemble de tech- une petite partie seulement des offres d’emploi recommander », diagnostique damien col- niques simplifiant le partage de l’information est visible et publiée. entre 60 % et 70 % des mant. cet ingénieur de formation, doté d’une pour l’utilisateur. de sites internet statiques, offres sont satisfaites via des recommanda- expérience de quinze années en entreprise, mis à jour de temps en temps par des spécia- tions ou le bouche-à-oreille. dans ce contexte, est coach certifié chez coach académie et for- listes, on est passé à des sites dont le contenu le networking est incontournable. il est facilité mateur pour extend-coaching. est géré en continu par les internautes eux- par les réseaux sociaux dont l’accès est aisé Quels réseaux ? mêmes et autorisant une interaction des in- et gratuit. ils recèlent une mine de contacts. Les quatre réseaux les plus utilisés en Wallo- dividus à la fois avec le contenu des pages et Pourquoi les réseaux sociaux sont-ils inté- nie sont Linkedin, viadeo, facebook et twitter. 10 RegaRds (2)
  11. 11. Facebook : ce réseau comporte beaucoup sera alors d’aucune utilité pour lui et le can- disponibles sur internet. il suffit qu’un recru- d’adhérents (400 millions, dont 25 % de la didat risque de manquer des opportunités. teur tape votre nom sur google pour obtenir population belge, 700 000 utilisateurs quoti- il faut qu’il y ait une cohérence entre le cv et une série d’informations sur vous qui consti- diens) dont la moyenne d’âge est de 45 ans. le profil. il ne sert à rien d’embellir un cv, un tueront pour lui la base de votre identité. de plus en plus de sociétés utilisent facebook recruteur peut recouper des informations à il se forge ainsi une première impression sur pour diffuser des offres d’emploi. c’est le cas l’aide du profil ou via un intermédiaire. il est votre personne. il est donc important de sen- du forem, de Jobat, Référence, monster, du important de se mettre en avant (pas de se sibiliser les gens à aller voir ce que l’on dit vdaB ou du selor. des outils à disposition des glorifier !). ce travail demande du temps. au d’eux sur le net. il est essentiel de se différen- internautes permettent de connecter son cv fil des semaines, il faut adapter son profil en cier et de faire bonne impression dès le dé- au réseau. fonction des expériences vécues positives ou part », insiste le coach. comment procéder ? Viadeo : on dénombre 25 millions d’utilisa- négatives. Le profil doit être géré de manière « chacun doit se responsabiliser et garder la teurs exclusivement professionnels, dont un proactive : se faire remarquer, échanger des maîtrise des informations laissées sur le Web. peu moins de 100 000 Belges quasi unique- ment wallons. Les profils sont francophones (les néerlandophones utilisent plutôt ecade- my). L’accès de base est gratuit et devient oné- Chacun doit se responsabiliser et reux pour des applications complémentaires (comme voir qui a consulté votre profil). garder la maîtrise des informations laissées LinkedIn : ce réseau professionnel compte 60 millions d’utilisateurs dans le monde, dont plus d’un demi-million en Belgique (néerlan- sur le Web. dophones et francophones). Les profils sont d’un niveau généralement élevé et majoritai- informations, animer un groupe, répondre ces informations ne sont pas nécessairement rement publiés en anglais. comme pour via- à des questions, ... explorer les groupes de cohérentes par rapport à l’identité que l’on deo, l’accès de base à ce réseau est gratuit, discussion, agglomérats de spécialistes dans veut construire, elles ne sont peut-être pas mais devient payant pour des applications un domaine, en fonction de l’objectif pour- valorisantes. on n’a pas l’habitude que tout ce complémentaires suivi permet d’élargir son réseau. ces lieux que l’on dévoile sur internet soit visible par Twitter : ce réseau interconnecte 100 millions d’échange permettent de trouver des infor- tout le monde. dans la vie réelle, on apprend de personnes, majoritairement aux etats-unis. mations pertinentes dans son métier, de se comment se comporter en public. sur le net, très facile d’accès et gratuit, il n’autorise tou- positionner comme expert, de démarrer des tout est chamboulé. il faut apprendre à utiliser tefois que des communications de 140 carac- discussions et également de se construire correctement le média. des jeunes font tout et tères. il est donc réservé à des utilisations son propre réseau professionnel. mieux vaut n’importe quoi sur les sites aujourd’hui, mais instantanées. Plus de 150 comptes y diffusent ne pas rester généraliste : plus on est spécifi- leurs photos, leurs commentaires, etc. seront des offres d’emploi en Belgique (monster, ing, que, plus on a des chances d’être remarqué. peut-être encore visibles dans quelques an- deloitte, etc.). il est essentiel de se différencier. nées pour un futur employeur. avant de cli- quer sur « envoyer », tournez donc sept fois Comment se créer une présence sur les ré- Le revers de la médaille : la réputation la souris dans votre main ... comment gérer seaux ? Les réseaux sont utiles mais si l’on ne gère son identité ? « Quand on fait des recherches La première étape consiste à s’inscrire, sans pas son propre flux d’information, ils peu- sur google, il est rare que l’on s’aventure au- se montrer : cela permet de voir ce qui s’y vent devenir dangereux. « L’utilisation des delà de la deuxième ou de la troisième page. passe, de tester. La deuxième étape est essen- réseaux sociaux pose rapidement la question il faut donc s’assurer que l’information per- tielle : il s’agit de compléter son profil de fa- de la réputation. comme dans la vie de tous tinente sera visible en première page. d’où çon résumée, mais détaillée : un descriptif de les jours, on se crée une réputation à travers l’importance d’être présent sur les réseaux ses compétences, une liste de ses expériences les échanges que nous avons avec les autres. sociaux et les blogs, mais il faut apprendre à professionnelles et de ses études, une photo. notre image est générée par celle que nous se comporter dans ces réseaux d’une maniè- si un recruteur s’intéresse à une personne et projetons vers les autres et donc via l’ensem- re professionnelle tout en restant soi-même », se trouve face à un cv incomplet, le profil ne ble des informations sur nous-même qui sont conclut damien colmant. PAGE FACEBook Du FoREM : 1 600 PERSoNNES « AIMENT çA » Le 19 avril, le forem lançait sa page facebook. objectif : exploiter au maximum ce canal de communication si populaire auprès de la « génération Y ». c’était aussi l’occasion d’initier un nouveau type de relation avec les clients. et les résultats sont plus que positifs ! deux mois après le lancement, 1 600 personnes suivent la page et reçoivent quotidiennement sur leur « mur » des informations en lien avec la recherche d’emploi. annonces d’événements, infos sur les formations, astuces pour la recherche d’emploi : les publications sont variées et collent à l’actualité. nous avons par exemple utilisé la page facebook pour la campagne de communication « monavenirenquestion.be » à destination des jeunes, et nous les avons invités à s’inscrire comme demandeur d’emploi après leurs études… en ligne évidemment ! ce succès témoigne d’un réel intérêt pour ce nouveau canal de communication. notre public (notamment les jeunes) est en attente de proactivité et de proximité de la part du service public de l’emploi. il est également sensible à l’interactivité proposée sur la page. Les échanges sont très riches : demandes d’infos sur des sujets précis, témoignages personnels, « coups de gueule » ou tuyaux entre utilisateurs (ce qui est vraiment positif !). une utilisatrice nous a même signalé qu’elle venait de signer un cdi ! Pour animer la page, on peut compter sur virginie et sébastien, les « community managers » du forem. ils veillent à ce que les échanges se passent bien et répondent aux questions des internautes en les orientant vers les bons contacts et les bonnes ressources (notamment le site leforem.be). certains agents du forem ne sont pas en reste puisqu’ils interviennent dans les échanges et donnent des conseils en matière de recherche d’emploi. une belle preuve de l’implication du personnel ! RegaRds 11
  12. 12. (R) entRePRises 2 Quand comPagnonnage Rime avec proFessionnAlisme Techspace Aero à Milmort près de Liège. Ici, l’on fabrique des produits de haute technologie destinés à l’industrie aéronautique et spatiale. Certaines pièces usinées peuvent coûter des dizaines de milliers d’euros. Au cœur d’une industrie hyper normée, on ne joue pas avec la qualité. La formation de nouveaux entrants est donc prise très au sérieux. Depuis 2009, un nouveau modèle d’apprentissage a été mis en place qui fait rimer parrainage et professionnalisme. à milmort, chez techspace aero, un système un peu plus d’un an après leur engagement, série de normes très pointues et exigeantes. de parrainage fonctionnait depuis des an- nous avons pu réaliser une sorte d’audit des vis-à-vis des auditeurs extérieurs, nous ne nées. Les nouvelles recrues étaient intégrées connaissances qu’ils avaient acquises au tra- pouvons pas prêter le flanc à la critique et au travers d’un réseau de parrainage : les col- vers du parrainage avec l’aide d’agoria et de nous devons sans cesse prouver que nos sys- lègues anciens étaient chargés de former les technifutur, par l’intermédiaire de spécialis- tèmes s’améliorent en permanence. » c’est plus jeunes, sur la base de documents exis- tes métiers qui ont, pour l’occasion, créé des ainsi que s’est mise en place à milmort une tants, mais surtout de l’expérience profes- check-lists de contrôle. nous avons ainsi dé- formule de compagnonnage professionnali- sionnelle acquise par les parrains. « dans les celé des manques dans la formation, malgré sée et systématisée, tenant compte des réa- ateliers, ce sont ainsi 20 000 à 30 000 heures toute la bonne volonté des parrains et malgré lités industrielles de l’entreprise. de formation par an qui étaient dispensées l’organisation de la hiérarchie. nous courions par compagnonnage, sous l’organisation et la donc des risques si nous ne recadrions pas Mettre les travailleurs en situation de réus- surveillance de la hiérarchie », évalue etienne l’apprentissage en compagnonnage de ma- site damas, responsable formation & développe- nière formelle, d’autant que de nouveaux in- « outre l’audit réalisé, nous avions déjà ment. « nous avons toutefois constaté que vestissements en équipements étaient prévus constaté lors des bilans effectués lorsque ce système avait ses limites. en 2008, entre et que les anciens allaient aussi devoir être des pièces non conformes étaient détectées 90 et 100 jeunes sont arrivés en production initiés au pilotage des nouvelles machines. que les défectuosités avaient le plus souvent et devaient être rapidement opérationnels. de plus, notre production est soumise à une pour origine une erreur humaine. il s’agissait 12 RegaRds (2)
  13. 13. donc de mettre les travailleurs en situation et les chefs de ligne ont élaboré ensemble TEChSPACE AERo : BIo ExPRESS de réussite », précise nicolas di mascia, an- des check-lists par métier. celles-ci décri- société du groupe safran, techspace aero cien chef de ligne et porteur du projet tuto- vent toutes les tâches à apprendre. « Quand conçoit, développe et produit des modules, rat et compagnonnage. « nous avons décidé nous les avons passées en revue, nous avons des équipements et des bancs d’essais d’organiser l’apprentissage des équipements constaté qu’il y en avait tellement qu’il était pour les moteurs aéronautiques et spa- neufs ou récents, en favorisant le travail en quasiment impossible de ne pas en omettre tiaux. au travers de ses produits de haute équipe et en rendant aux techniciens (fabri- quelques unes : il était impossible d’évaluer technologie, techspace aero contribue cation, qualité et méthode) le rôle de for- avec précision à quel niveau se situait la per- au succès des vols de nombreux airbus, Boeing, embraer et du lanceur ariane 5. Les techniciens et les chefs de ligne s’appuyant sur un potentiel humain de haut niveau, la société prend en charge des sys- ont élaboré ensemble des check-lists par tèmes complets dès le stade d’avant-projet et de la conception. L’entreprise, située à milmort près de Liège, emploie 1 250 per- métier. Celles-ci décrivent toutes les tâches à sonnes et réalise un chiffre d’affaires de 337 millions d’euros (chiffre 2008), dont apprendre. 97 % à l’exportation. mateurs. » La nouvelle organisation se base sonne en formation. Personne ne le savait : désormais sur les référents du processus ni le formateur, qui n’était jamais certain de fabrication : les techniciens. ce sont eux d’avoir tout dit, ni l’ouvrier formé qui croyait vue de les dupliquer par la suite et de réaliser qui mettent au point les procédés et qui les qu’on lui avait tout dit. L’objectif est mainte- pour notre compte des syllabi de formation transmettent aux autres. on retrouve ces tri- nant de transmettre aux nouveaux tout ce utilisables par d’autres collaborateurs de nômes en dessous de chaque chef de ligne, que l’on sait et de manière structurée. nous l’entreprise. » au cours du travail d’élabora- à chaque ligne. « nous avons organisé pour avons dénombré une soixantaine de points à tion du nouveau système, les promoteurs du eux une formation au tutorat, mise en œuvre expliquer au nouveau venu avant qu’il ne tou- projet se sont rendu compte de l’absence de par agoria et reprise par technifutur, basée che à une machine. nous avons soumis cette structure d’apprentissage pour les équipe- sur les comportements idéaux en termes de liste à plusieurs personnes de l’atelier. aucun ments neufs. il fallait donc aussi formaliser pédagogie et d’encadrement. ces techniciens des points relevés n’a été ôté. au contraire, dans les cahiers des charges ce qui était at- ont également participé à la constitution des d’autres se sont rajoutés. cela a renforcé no- tendu des fournisseurs en matière de forma- check-lists métiers, les guides qui servent à tre opinion qu’il était nécessaire de disposer tion. désormais, des check-lists d’évaluation la formation elle-même. » d’une réelle structure d’apprentissage. » Les de la formation à prodiguer figurent déjà au check-lists permettent de disposer d’une tra- stade des cahiers des charges. une filière bien structurée me commune : celle-ci détaille 8 étapes allant une pyramide d’apprentissage a été mise de l’embauche à la qualification en passant Tout est consigné en place : toute nouvelle personne engagée par la sécurité, les risques, le compagnon- Quand un opérateur arrive sur une machine suit désormais une filière bien tracée pour nage, ... « nous avons ainsi un canevas appli- et doit apprendre à faire les pièces, il reçoit obtenir une qualification en fin de parcours. cable à 95 % à toutes nos machines. » un dossier dans lequel se trouve une série de « nous avons mis en route le processus sans documents pré-remplis selon un canevas de bouleverser toute l’organisation. La structure Dès le cahier des charges formation. étape par étape, il est désormais a été conçue pour simplifier la tâche des per- « nous avons décidé de « qualifier » dix ma- possible de dire où en est l’apprenant, de sonnes en formation et des formateurs. » Le chines en 2009 pour rôder le processus et savoir ce qu’il a ou non compris. Les étapes cheminement a également été défini de ma- voir s’il y avait encore des trous dans la toile ont été définies : regarder la pièce, monter la nière à ce que le nouvel arrivé ne puisse plus et s’il y avait encore des choses à améliorer. pièce, l’usiner, connaître l’emplacement des dire « on ne m’avait pas dit ça ». toutes les nous avons aussi conforté notre modèle par outils… tout est consigné. c’est le trinôme de tâches à apprendre ont été minutieusement la participation de technifutur. Leurs spécia- techniciens qui définit le nombre de pièces décortiquées et décrites. Les techniciens listes assistent aux formations données en à regarder selon la difficulté de l’opération. Lorsque l’apprenant a observé, il peut enta- mer l’usinage proprement dit accompagné par son tuteur. ensuite, il réalise seul une pièce test : le formateur n’intervient que s’il L’ExPéRIENCE DE DEux TYPES D’éCoLAGE y a risque d’erreur. une évaluation finale est Rachid Ahmaidi, 23 ans, possède un diplôme de tourneur. Entré chez Techspace Aero effectuée par les trois techniciens et l’appre- en 2007, via un contrat d’intérim, il a suivi la formation traditionnelle des usineurs par nant qui donne lieu à une première qualifica- compagnonnage. Après un an et demi, son contrat s’est achevé et il est retourné au tion confirmant la capacité de la personne à chômage. « on m’a rappelé il y a trois mois et j’ai commencé par suivre une nouvelle réaliser une pièce en respectant toutes les formation, cette fois beaucoup plus structurée, complète et bien organisée. Lors de règles. mon premier apprentissage, j’ai appris le métier aux côtés d’un ancien qui m’expli- à travers cette nouvelle structure, techspace quait le travail. Je devais prendre des notes. Aujourd’hui, je dois encore prendre des aero espère diminuer le stress des arrivants. notes, mais dans une farde bien structurée. Avant, je devais organiser moi-même ma « tout le monde y gagne et trouve que la for- formation. Aujourd’hui, je suis un chemin tracé. on n’oublie rien. La procédure est mule est utile et pratique, même si elle est devenue beaucoup plus stricte. Lors de mon job précédent, j’étais certifié pour tout. relativement lourde. Le résultat final coûte Maintenant, je suis certifié pour un produit et une opération sur ce produit. C’est im- moins cher à l’entreprise. d’ici un an ou deux, portant pour la sécurité des moteurs que l’on fabrique et cela diminue le stress : on le nombre d’erreurs humaines devrait dimi- panique moins lorsque l’on doit faire seul une première pièce. » nuer », espère nicolas di mascia. RegaRds (2) 13
  14. 14. (R) événements 2 le sAlon Jobs D’été à mouscron Le Forem a participé à la 3ème édition du salon jobs d’été à Mouscron, le mercredi 28 avril dernier, en collaboration avec le service jeunesse de la ville. Ce salon avait trois objectifs : former, informer et décrocher un job d’été. Près de 800 étudiants ont franchi les portes du salon pour essayer de trouver leur job d’été parmi les 300 offres d’emploi proposées. Deux conseillères du Forem étaient présentes pour fournir de l’aide à la création de CV ainsi que des conseils aux jeunes sur les démarches à suivre auprès des employeurs. 1 118 Acteurs De l’insertion belGes et FrAnçAis collAborent Autour De l’emploi trAnsFrontAlier Le 20 mai dernier, le Forem réunissait les acteurs du marché de l’emploi et de la formation des régions de Mons et La Louvière (BEL) et de la Sambre-Avesnois (FR). objectifs ? Etudier les mouvements de travailleurs et les opportunités d’emploi de chaque côté de la frontière mais aussi partager expériences et réalités et développer de nouveaux partenariats frontaliers. La « Journée Découverte des ressources locales » a permis aux 118 représentants de 45 organismes d’insertion ou de formation belges et français d’échanger leurs expériences et de proposer des projets de collaboration. Cet évènement était organisé grâce au soutien d’EuresChannel, réseau européen dont l’objectif est de favoriser la mobilité des travailleurs et d’initier une dynamique de partenariat transfrontalier en matière d’emploi et de formation. Photo 1 : David LAVAux, Député-Bourgmestre de la commune d’Erquelines Forem FormAtion cepeGrA – remise Des trophées pour l’euroskills 2010 à lisbonne La remise des trophées s’est déroulée le 20 mai dernier au Forem Formation Cepegra pour les seconds et premiers lauréats de la catégorie Cross Media Publishing qui reprenait trois métiers : infographiste, webdesigner et imprimeur. Après plusieurs mois d’efforts intensifs, les lauréats ont été dévoilés. Ces derniers s’envoleront pour Lisbonne en décembre prochain pour défendre la Belgique et, qui sait, décrocher une médaille d’or comme ce fut le cas en 2005 pour l’imprimerie aux Worldskills, le pendant d’Euroskills à l’échelle mondiale ! Pour rappel, Euroskills, c’est un concours européen qui a lieu tous les deux ans et au sein duquel les meilleurs jeunes européens vont se mesurer les uns aux autres, démontrer leurs compétences et tenter de ramener la médaille d’or pour leur pays. un précieux sésame pour leur avenir professionnel et une belle récompense pour les centres et écoles qui les ont formés. 14 RegaRds (2)
  15. 15. BRèves Wallonie picarde : une plateforme pour la forma- quAnD l’europe De l’est pAsse Au Forem ! tion des travailleurs En mai et juin 2010, le Département des Relations Internationales (Service Les chefs d’entreprises de Wallonie picarde étaient Europe) a reçu deux délégations importantes de directeurs de la Direction très désireux d’intensifier la formation de leurs tra- générale des Bureaux du Travail de la République tchèque. vailleurs. L’asbl choQ, « contribuons à une Wallonie Ces visites d’étude couronnées de succès avaient pour but d’échanger picarde de Qualité », qui représente plusieurs d’en- des expériences et des bonnes pratiques autour de diverses thématiques tre eux a lancé le projet « maison de la formation (fonctionnement du Service pour l’Emploi, accompagnement individualisé, et de la créativité en Wallonie picarde », destinée dispositifs Carrefour Emploi Formation/Maison de l’Emploi, Centres de à sensibiliser les particuliers, les entreprises et compétence, mobilité internationale). les enseignants à la nécessité de se former et d’in- nover. forem formation a décidé d’appuyer cette une troisième délégation est attendue fin septembre. un bel exemple de initiative en affectant un budget visant à soutenir coopération européenne ! la prospection des entreprises. L’articulation avec le forem réside dans la formation continue des tra- vailleurs et le conseil en ressources humaines. concrètement, la maison de la formation assure lA mAison De l’emploi D’AnDenne pArticulièrement la promotion de l’offre de formation existante en Wallonie picarde, dont celle de forem formation. bien entourée ! elle accueille dans l’espace Wallonie picarde les La Maison de l’Emploi d’Andenne a été inaugurée le mardi 22 juin dernier. produits de formation en décentralisé de tous les Dans ce contexte économique difficile, une structure de proximité trouve centres de compétence wallons et y organise des tout son sens pour faciliter la recherche d’un travail ou d’une formation. conférences thématiques destinées au monde pro- à Andenne, la Maison de l’Emploi est aussi un pôle d’accueil et de soutien aux fessionnel. entreprises, investisseurs et porteurs de projets. C’est dans cet esprit que le Service Economie Emploi de la Ville d’Andenne, promAndenne, la cellule Insertion du CPAS, l’Agence Locale pour l’Emploi et la Mirena (Mission régionale pour Le Forem et la Présidence belge de l’union euro- l’Emploi des arrondissements de Namur et Dinant) ont également leurs bureaux péenne au sein de la Maison de l’Emploi d’Andenne. depuis ce 1er juillet, la Belgique préside l’union Pour plus d’informations : européenne. L’etat membre qui préside l’ue est Maison de l’Emploi d’Andenne, chargé d’organiser les réunions des réseaux et des Avenue Belle Mine, 2 groupes de travail mis en place par la commission 5300 Andenne européenne. Les matières se répartissent entre le Lundi, mardi, mercredi, jeudi et fédéral, les régions et les communautés, c’est ainsi vendredi de 08h30 à 12h00. que cette année le forem organise la réunion des Lundi de 13h30 à 16h00. directeurs généraux européens de la formation professionnelle les 20 et 21 septembre, et que le vdaB a pris en charge la réunion des directeurs généraux des services publics d’emploi, les 2 et 1 3 décembre. Le forem, en collaboration avec ses homologues de synerjob, organisera de plus le 1er décembre une conférence sur la vision des ser- vices publics d’emploi dans le cadre de la stratégie europe 2020, la nouvelle stratégie pour l’emploi et la croissance. Le forem met un point d’honneur à innover et constamment améliorer sa communication. vous recevrez ainsi le dernier numéro papier de cette Photo 1 : Daniel VINCENT, Directeur régional Forem Conseil, André ANToINE, publication. cette démarche est le fruit d’une Vice-Président du Gouvernement wallon recherche d’efficacité et un choix responsable et Ministre de l’Emploi et de la Formation, en vue de réduire notre empreinte écologique. Basilio NAPoLI, Directeur général Forem Conseil, Claude EERDEkENS, Député- Si vous souhaitez continuer à recevoir cette Bourgmestre d’Andenne et Françoise LoDoMEZ, Responsable des servcies aux publication sur votre messagerie électronique, entreprises de Namur. il suffit de nous envoyer votre adresse email à regards.abonnement@forem.be. RegaRds (2) 15
  16. 16. Au Forem, votre conseiller vous suit personnellement et réponD à vos questions. WWW.leForem.be – 0800/93 947

×