La dataviz, entre business   BIG DATA PARIS ’12intelligence et design       david biscarrat // richanalysis
Bonjour à tous.   Je suis très heureux de m’exprimer à ce premier congrès français consacré à la   « Big Data » qui, assoc...
Rendre l’   invisible, visible + précieux   L’image ci-dessus est tirée du projet « nuage vert ».   Tous les soirs du 22 a...
Pour rendre l’invisible, visible, il s’agit de contextualiser l’information, c’est-à-dire à   la remettre dans sa réalité ...
La dimension spatiale, ou géographique est le second levier comprendre son   univers. Dans le monde de l’entreprise, ça pe...
Pour reprendre une publicité de Poker en ligne, l’important ce n’est pas ce que l’on   a, c’est ce que l’on en fait. En ce...
Démonstration d’une application RichAnalysis à travers laquelle un responsable   commercial peut visualiser en temps réel ...
« Lessentiel est invisible pour les yeux.          On ne voit bien quavec le cœur. »   En conclusion, je vous laisse médit...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Congrès Big Data Paris 2012 // booklet RichAnalysis

1,132

Published on

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,132
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Congrès Big Data Paris 2012 // booklet RichAnalysis"

  1. 1. La dataviz, entre business BIG DATA PARIS ’12intelligence et design david biscarrat // richanalysis
  2. 2. Bonjour à tous. Je suis très heureux de m’exprimer à ce premier congrès français consacré à la « Big Data » qui, associé à sa petite cousine « Dataviz », est en train de révolutionner la manière dont nous percevons le monde. Je m’appelle David Biscarrat et suis le fondateur de RichAnalysis, une société de dataviz et de GéoMarketing passionnée à inventer des représentations intelligibles et utiles pour comprendre notre monde et agir dessus La dataviz est un domaine en plein effervescence et a ceci de génial qu’il associe deux univers qui jusqu’à présent tout séparé. Le monde des arts (design, l’ergonomie, la cartographie) et celui des sciences (l’informatique, le traitement de données, les mathématiques, le génie logiciels). Et c’est de cette fusion que se situe la clé pour rendre l’invisible, visible + précieux.david biscarrat // 20.03.12 # 2
  3. 3. Rendre l’ invisible, visible + précieux L’image ci-dessus est tirée du projet « nuage vert ». Tous les soirs du 22 au 29 février 2008, le nuage de vapeur s’élevant de la centrale électrique de Salmisaari en Finlande fut illuminé à l’aide d’un puissant laser de couleur verte. Une image laser était projetée sur le contour fluctuant du nuage de vapeur, réagissant à des données en temps-réel fournies par la centrale. Le nuage ainsi coloré en vert, devenait un néon à l’échelle de la ville, grandissant à mesure que les résidents du quartier se l’appropriaient et diminuaient leur consommation d’électricité. www.nuagevert.orgdavid biscarrat // 20.03.12 # 3
  4. 4. Pour rendre l’invisible, visible, il s’agit de contextualiser l’information, c’est-à-dire à la remettre dans sa réalité spatio-temporelle. La dimension temps, est une variable que nous utilisons tous, généralement en abscisses des graphiques à barre ou en ligne. Donc, quoi de neuf sous le soleil ? Un des principal apport de la dataviz de nouvelle génération c’est qu’au-delà de l’affichage statique des données, l’interactivité ouvre un dialogue entre l’utilisateur et ses données, qu’il peut explorer selon son propre regard, interagir avec et voir instantanément les réponses s’afficher à l’écran sans lancer de complexes requêtes informatiques. Les données ainsi lues ressemblent plus à un film d’animation qu’à une succession de « Photographies » prises à un instant T ce qui permet de visualiser des tendances et des phénomènes invisibles jusqu’à alors.david biscarrat // 20.03.12 # 4
  5. 5. La dimension spatiale, ou géographique est le second levier comprendre son univers. Dans le monde de l’entreprise, ça permet de savoir où se fait le business c’est-à-dire où vivent les clients, où ils vont et où sont-ils au moment où ils dépensent leur argent. Pour autant, à la différence de la dimension temporelle, la dimension spatiale est beaucoup moins utilisée en entreprise car la difficulté est d’arriver à manipuler facilement ces données, qui pour l’essentiel sont sous forme de listes d’adresses postales, et de les représenter sous forme de cartes. Il existe bien entendu des outils de cartographie appelés les SIG mais leur utilisation est bien souvent confiée à des spécialistes car les investissements sont très lourds. Pour RichAnalysis, l’enjeu est de démocratiser la cartographie à l’ensemble de l’entreprise et d’offrir à chacun des fonctionnalités de cartographie extrêmement performantes à des prix accessibles.david biscarrat // 20.03.12 # 5
  6. 6. Pour reprendre une publicité de Poker en ligne, l’important ce n’est pas ce que l’on a, c’est ce que l’on en fait. En ce sens, la dataviz doit être le fer de lance d’une nouvelle approche de la business intelligence, dont la finalité est moins de comprendre ce qui s’est passé que d’obtenir rapidement les informations pour agir positivement sur le futur.david biscarrat // 20.03.12 # 6
  7. 7. Démonstration d’une application RichAnalysis à travers laquelle un responsable commercial peut visualiser en temps réel ses clients qui n’ont pas renouvelé leur abonnement, sélectionner ceux correspondant à sa cible (ex : CSP+ séniors habitant à moins de 20 minutes en voiture d’un point) et obtenir en un clic l’ensemble des renseignements nécessaires pour une relance marketing efficace. En parallèle, il détecte sur la même carte un nombre anormalement élevé de désabonnements dans certaines zones. Cette information l’amène à investiguer l’origine du problème sur le terrain (ex : clients insatisfaits à cause d’un souci technique) et à prendre les dispositions nécessaires dans les plus brefs délais (ex : réparation de l’émetteur défectueux).david biscarrat // 20.03.12 # 7
  8. 8. « Lessentiel est invisible pour les yeux. On ne voit bien quavec le cœur. » En conclusion, je vous laisse méditer dessus sur cet extrait du petit prince. Merci de votre attention, à bientôt :)david biscarrat // 20.03.12 # 8

×