Finance + Social Business
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,675
On Slideshare
1,197
From Embeds
478
Number of Embeds
3

Actions

Shares
Downloads
9
Comments
0
Likes
1

Embeds 478

http://www.danonecommunities.com 449
http://new.danonecommunities.com 26
http://watch.vanksen.net 3

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Les orientations du grand public
    vis-à-vis de l’investissement social
    Etude réalisée dans le cadre du GCM 2011
    Objectif : mieux comprendre les motivations, freins et intentions
    des personnes à investir dans des entreprises à objet social
    Mai 2011
  • 2. Un échantillon important d’individus actifs en faveur de l’investissement social
    Qui sont les 230 répondants ?
    • Des jeunes (76% < 45 ans)
    • 3. Des femmes en majorité (57%)
    • 4. Des salariés du secteur privé (40%), des étudiants (24%),
    des entrepreneurs (10%)
    • Des personnes sensibilisées voire déjà actives :
    63% ont déjà investi dans des projets sociaux ou solidaires (montant médian investi : 1500€)
    15% sont actionnaires de la SICAV danone.communities
    87% sont convaincus par le Social Business et/ou sont militants de l’Economie Sociale et Solidaire
  • 5. danone.communities semble avoir une identité propre, à côté de celle de Danone
    Comment avez-vous connu
    danone.communities ?
    Pour vous, danone.communities, c'est d'abord :
  • 6. Le niveau d’information sur la SICAV est encore très concentré autour de Danone
    Les questions suivantes étaient posées aux répondants actionnaires de la SICAV (15%)
    Comment avez-vous connu la SICAV danone.communities ?
    Quels éléments vous permettraient d'être plus satisfait de votre placement ?
    Plus d’information sur l’impact bénéficiaires (69%)
    Seule 1 personne évoque une meilleure rémunération
  • 7. Le retour financier sur investissement peut être un critère motivant mais reste non discriminant
    60% des répondants se disent prêts à souscrire à la SICAV avec une rémunération faible voire nulle
    Pas de corrélation apparente avec le niveau de revenu
    Seuls 9% déclarent qu’une rémunération insuffisante constituerait un frein à l’investissement
  • 8. L’investissement social apporterait un surplus de sens par rapport à l’investissement classique
    Pour quelle raison principale seriez-vous prêt à souscrire / avez-vous souscrit
    à cette SICAV ?
  • 9. La présence dans le réseau bancaire a une valeur de réassurance mais une distribution en ligne est plébiscitée
    L’absence de proposition par sa banque est un frein à
    l’investissement pour 28% des répondants (mais la proposition
    par la banque n’inciterait que 10% des répondants à investir)
    1/3 des répondants investirait plus facilement dans la SICAV si le
    placement était possible via Internet
    Investiriez-vous plus
    facilement dans la SICAV
    si la souscription était
    possible via Internet ?
  • 10. L’accès à une information détaillée sur l’impactdes projets semble être un moteur essentiel
    Quel(s) élément(s) vous inciterai(en)t à investir dans des projets à objet social ?
    Le manque d’information sur l’impact social et/ou environnemental des
    projets (57%) est la 1ère raison invoquée comme frein à l’investissement
  • 11. La mesure de l’impact semble être une attente prioritaire
    Quel type d'information souhaitez-vous obtenir sur les projets à objet social
    pour accepter de les financer ?
    Pas de corrélation apparente avec l’âge ni le revenu
  • 12. “Qu’est ce qui vous condui(rai)t à investirdans des entreprises à objet social ?”
    Impact social prouvé(28%)
    « La certitude que mon argent aura réellement eu un impact positif »
    Sens, engagement, valeurs(15%)
    « Redonner du sens à la finance » « Mes convictions personnelles »
    Contribution, utilité, appartenance(13%)
    « Le sentiment d’agir, de participer aux changements » « Savoir que mon argent sert à quelque chose »
    Double retour sur investissement, finance(10%)
    « Investir pour les autres sans me sacrifier » « Une rentabilité correcte » « Un rendement minimum »
    Nécessité de changement(7%)
    « L’écoeurement devant le système financier actuel » « Projets indispensables à l’avenir de la planète »
    Pérennité, réplicabilité(6%)
    « Des retombées à long terme » « Un impact social fort et durable » « Le potentiel de réplication »
    Crédibilité(4%)
    «  La reconnaissance établie des acteurs » « La crédibilité du projet »
    Confiance(3%), Innovation(2%), Simplicité(2%)
  • 13. “Qu’est ce qui vous condui(rai)t à refuser d’investir dans des entreprises à objet social ?”
    Manque de transparence, incertitude quant à l’impact (47%)
    « Le manque d’information » « Ne pas savoir à quoi sert mon argent » « Le manque de preuve sur
    l’impact social réel » « Une insuffisante mesure d’impact social des projets »
    Manque de confiance, peur du social washing, détournement(26%)
    « Un mode de gouvernance et de gestion douteux » « Le détournement d’une partie des fonds » « Un
    doute sur les vraies motivations de l’entreprise » « Un discours trop marketing »  « L’absence de
    confiance dans l’intermédiaire » « Alibi d’un grand groupe » « Impact pour les bénéficiaires limité »
    Complexité, difficulté d’accès, coût (11%)
    « Le manque de connaissance et d’accès » « Que cela me coûte plus que l’argent que j’ai envie
    d’investir »
    Manque de perspective à long terme, non viabilité financière (6%)
    « Le manque de perspective » « Un projet qui ne semble pas durable »
    Risque élevé (4%)
    «  Le risque trop grand » « Si je perds une partie de mon investissement »
    Rémunération nulle ou trop faible (2%)
  • 14. “Qu’est ce qui vous condui(rai)t à refuser d’investir dans des entreprises à objet social ?”
    Manque de transparence, incertitude quant à l’impact (47%)
    Manque de confiance, peur du social washing, détournement (26%)
    Complexité, coût (6%)
    Manque de perspective à LT, non viabilité financière (6%)
    Risque élevé (4%)
    Rémunération nulle ou trop faible (3%)
    VERBATIM
    Merci
    pour votre participation