• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Iroquoiens et algonquiens vers 1500
 

Iroquoiens et algonquiens vers 1500

on

  • 5,548 views

 

Statistics

Views

Total Views
5,548
Views on SlideShare
5,548
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
29
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Iroquoiens et algonquiens vers 1500 Iroquoiens et algonquiens vers 1500 Presentation Transcript

    • IROQUOIENS ETALGONQUIENSVERS 1500
    • LES ALGONQUIENS 2
    • LE TERRITOIRE 3
    • 4
    • LA PLUPART DES NATIONS ALGONQUIENNES VIVENTDANS LA RÉGION QU’ON APPELLE LE BOUCLIERCANADIEN Il est difficile de faire de l’agriculture dans cette région parce qu’il y a beaucoup de pierre et de forêts. 5
    • LES ALGONQUIENS SE NOURRISSENTDONC DE………… 6
    • 7
    • 8
    • 9
    • POPULATION Très dispersés 10
    • LES ALGONQUIENS SONT DIVISÉS ENPLUSIEURS NATIONS  une langue, des habitudes, un mode de vie nomade et une culture semblables.  Chaque nation a ses particularités.  Chaque nation est composée de quelques bandes.  Une bande est un groupe de 35 à 75 personnes de deux ou trois familles. 11
    • GROUPES SOCIAUX Les hommes et les femmes ont chacun leurs tâches et il est très rare qu’une femme effectue la tâche d’un homme et vice versa. 12
    • LES TÂCHES DES FEMMES Les femmes algonquiennes s’occupent de tout ce qui concerne le camp.  trouver du bois de chauffage  conserver les aliments  transporter les bagages pour permettre aux hommes de partir rapidement à la chasse s’ils aperçoivent une proie intéressante. 13
    • C’EST LE PÈRE QUI ÉTABLIT LE LIEN DEPARENTÉ. Lorsqu’un couple se marie, la femme se joint à la famille de l’homme et va vivre avec lui. L’homme est le chef de la famille. 14
    • LES TÂCHES DES HOMMES s’assurer d’avoir assez de nourriture pour toute la bande. la chasse et la pêche responsables du commerce avec les autres bandes et nations. Lorsque les Algonquiens sont en guerre, ce sont les hommes qui vont se battre. Lorsque la bande se déplace, les hommes ne transportent presque pas de bagages mais gardent leurs armes à portée de la main pour chasser le gibier qu’ils croisent en chemin. 15
    • LES ALGONQUIENS SONT NOMADES, C’EST-À-DIRE QU’ILS N’ONT PAS D’HABITATION FIXE En été, ils forment de grands groupes et s’établissent près d’une rivière ou d’un lac. Ils passent tout l’été au même endroit et se nourrissent du poisson qu’ils pêchent. 16
    • L’HIVER, LORSQUE LES LACS ET LES RIVIÈRESSONT GELÉS, ILS SE DÉPLACENT ET VONTS’ÉTABLIR DANS LA FORÊT. Alors ils chassent le petit et le gros gibier. C’est plus facile de chasser le gros gibier parce qu’il se déplace lentement dans la neige épaisse. 17
    • SE DISPERSER POUR SURVIVRE Les Algonquiens se nourrissent surtout de viande. Ils se dispersent en petites bandes pour ne pas chasser sur le territoire des autres bandes. Dès qu’il n’y a plus de gibier à un endroit, ils se déplacent vers un endroit où la chasse est meilleure. Dans un même hiver, ils déplacent plusieurs fois leur campement et ne restent pas plus de 15 ou 20 jours au même endroit. 18
    • assez grandVIVRE DANS UN WIGWAM pour abriter quelques familles. Les wigwams ressemblent un peu à de grandes tentes en forme de cône ou de dôme. 3 à 6 mètres de large et 3 mètres de hauteur. fabriqué avec de grandes perches de bois qu’on recouvre de peaux et d’écorce. 19
    • UNE HABITATION IDÉALE POUR LES NOMADES Le wigwam est facile à monter, à démonter et à transporter.Les femmes sont capables de monter lewigwam en une heure environ. Lorsqu’on change d’endroit, on emporte seulement les peaux et l’écorce parce que c’est assez léger. 20
    • LANGUE, CULTURE ET RELIGION 21
    • AGRICULTURE, COMMERCE ET INDUSTRIE Le troc est très important pour les Amérindiens parce qu’il leur permet d’obtenir des produits qu’ils ne peuvent pas fabriquer eux- 22
    • Les Algonquiens échangent des peaux, desfourrures et de la viande. Ils reçoiventsurtout des Iroquoiens des produitsagricoles comme: 23
    • CHASSER, PÊCHER ET CUEILLIR 24
    • LA CHASSELes hommes des tribusalgonquiennes chassent avecun arc, une massue ou unelance, selon le gibierrecherché. Lorsqu’un chasseur attrape une prise, il la partage avec les autres membres de la bande. 25
    • LA PÊCHE Les Algonquiens pêchent surtout l’été, lorsqu’ils établissent leur camp sur le bord de l’eau pour plusieurs semaines. Ils pêchent également lorsqu’ils se déplacent en canot en laissant une ligne à pêche à l’eau derrière le canot. Ils utilisent un hameçon fait avec un os en forme de crochet. 26
    • LA CUEILLETTE Une bonne partie de la nourriture des Algonquiens vient de la cueillette. Au printemps, ils recueillentSelon les saisons, ils cueillent différents de l’eau d’érable pour enfruits, légumes et herbes comme l’ail des faire du sirop.bois, le riz sauvage, la quenouille et diverspetits fruits. 27
    • GOUVERNEMENT Chaque nation est gouvernée par un chef et un conseil. Le chef est choisi parce qu’il possède des qualités comme…… la force, l’habileté, le courage, des talents de chasseur, la sagesse et la générosité. 28
    • Le chef ne peut pas prendre de décisions seul.Il doit convaincre les membres du conseil quesa décision est la bonne avant d’agir. 29
    •  Il doit donc être un excellent communicateur et mériter le respect des autres. Pour cela, il doit faire preuve d’une grande générosité envers les membres de la tribu parce que c’est la qualité la plus admirée par les Amérindiens chez un chef. 30
    • LES NATIONS ET LES BANDES 31
    • Chaque nation est divisée en plusieursclans indépendants Langue, coutumes et mode de vie semblables Chacun leur territoire de chasse, de pêche et de cueillette 32
    • LES CLANS REGROUPENT LES MEMBRES DEFAMILLES QUI ONT DES ANCÊTRES COMMUNS À l’intérieur des clans, on retrouve des bandes, qui sont formées de 35 à 75 personnes provenant de deux ou trois familles , qui se déplacent ensemble durant les mois d’hiver. 33
    • LES GUERRESENTRE LESNATIONS Avant l’arrivée des Européens, il y avait des conflits entre les nations amérindiennes. CHRISTOPHE COLOMB 34
    • LES AMÉRINDIENS ENTRAIENT SOUVENTEN GUERRE À PROPOS DE LA PROTECTIONDES TERRITOIRES DE CHASSE ET DEPÊCHE, ET DES ROUTES QU’ILSUTILISAIENT POUR FAIRE LE COMMERCE 35
    •  Ils entraient aussi en guerre pour venger la mort de certains membres de leur groupe lors de guerres précédentes. 36
    • TRANSPORT ET COMMUNICATION Les Algonquiens se déplacent généralement sur les cours d’eau lorsqu’ils ne sont pas gelés. 37
    •  Le canot d’écorce est solide (il peut transporter deux adultes, deux enfants et 150 kilos de matériel à son bord) mais  Le toboggan, qui est assez léger pour faire une sorte de traîneau, du portage lorsque permet aux c’est nécessaire. Algonquiens de transporter facilement leurs bagages sur la neige l’hiver. 38
    • LES IROQUOIENS 39
    • LE TERRITOIRE DES IROQUOIENS S’APPELLEL’IROQUOISIE La majorité de ses habitants vivent dans la région des Grands Lacs Il n’y a qu’une seule nation établie dans la vallée du Saint-Laurent, ce sont les Iroquoiens du Saint-Laurent. Ils vivent là où se trouvent Montréal et Québec aujourd’hui. 40
    • L’IROQUOISIE EST ENTOURÉE PAR LETERRITOIRE DES ALGONQUIENS L’Iroquoisie est un territoire qui se trouve aujourd’hui en partie dans deux provinces , l’Ontario et le Québec, et dans une petite partie des États-Unis. 41
    • POPULATION 42
    • DIVISÉS EN PLUSIEURS NATIONS  Les plus connues sont les Hurons et les Iroquois (ou Mohawks), car elles existent encore aujourd’hui.  En 1500, il y a, au total, une trentaine de nations iroquoiennes.  Chacune possède un territoire et est répartie dans un ou plusieurs villages.  43
    • 44
    • GROUPES SOCIAUX Les enfants appartiennent au clan de leur mère. Les enfants vivent avec la famille de leur mère dans la maison longue. Celle-ci est dirigée par la mère de clan, qui est la femme la plus âgée. Les mères de clan choisissent les chefs civils. Les chefs sont des hommes. 45
    • DES TÂCHES PARTAGÉES Une femme ne fait jamais le travail d’un homme et vice versa. Il n’y a pas un travail plus important que l’autre, car les tâches se complètent pour assurer la survie de tout le groupe. 46
    • DE L’AGRICULTURE À LA FABRICATION D’OBJETSDU QUOTIDIEN Les femmes:  s’occupent de l’agriculture.  cueillent des plantes, des herbes, des noix et des petits fruits  recueillent l’eau d’érable et elles préparent les repas.  préparent les peaux d’animaux pour confectionner des vêtements.  fabriquent plusieurs objets de la vie quotidienne, comme des pots et des vases avec l’argile, de même que des sacs et des paniers avec l’écorce. 47
    • LES HOMMES Les hommes défrichent les champs pour préparer lagriculture 48
    •  Les hommes chassent et pêchent. La chasse est plus ou moins importante selon les nations. Elle amène toutefois les  La guerre est aussi une affaire hommes à se déplacer, donc d’hommes et les oblige à à quitter le village pendant un s’éloigner du village pendant certain temps. des périodes plus ou moins longues.  Il reste alors au village les femmes, les enfants et les personnes âgées.  Les relations avec les autres nations, amies ou ennemies, relèvent de la responsabilité des hommes iroquoiens. 49
    • VIE QUOTIDIENNE Les Iroquoiens habitent des villages et cultivent la terre pour se nourrir. Ils restent sur place durant dix, quinze ou vingt ans, tant que la terre produit suffisamment de nourriture. Lorsqu’elle s’appauvrit, il faut déménager tout le village ailleurs sur leur territoire, là où le sol sera à nouveau fertile. Le village doit aussi être près d’une source d’eau potable et d’une forêt, pour s’approvisionner en bois. 50
    • CERTAINS HABITENT DE PETITS VILLAGES QUINE COMPTENT QUE DE CINQ À QUINZE MAISONSLONGUES.  D’autres villages regroupent une cinquantaine de maisons.  Ces grands villages sont souvent entourés d’une palissade pour se protéger.  C’est le cas du village d’Hochelaga, sur l’île de Montréal, habité par des Iroquoiens du Saint- Laurent. 51
    • LA VIE DANS UNE MAISON LONGUE Imagine que tu habites avec toute ta famille : tes parents, tes frères et sœurs, tes grands-parents, tes oncles et tes tantes et leur propre famille. 52
    •  C’est ainsi que vivent les Iroquoiens! Ils habitent dans une maison longue avec la famille de leur mère. Il peut y avoir entre 25 et 60 personnes dans une seule maison! 53
    • Comment font-ils pour vivre tous ensemble? D’abord, la maison est longue. Elle peut s’agrandir facilement car elle est faite de bois et d’écorce. Elle compte deux portes, une à chaque bout, mais pas de fenêtre. À l’intérieur, chaque famille a un espace bien à elle. 54
    • La division de la maison Au centre, dans le sens de la longueur, il y a une allée centrale où on retrouve les foyers qui servent à cuire la nourriture et à se réchauffer. 55
    • Au-dessus de chaque foyer, il y a un troud’aération au plafond pour laisser sortir lafumée. Des murs d’écorce séparent l’espace entre chaque famille et deux familles se partagent un foyer. De chaque côté de l’allée, un aménagement qui ressemble à des lits superposés : en bas, les lits et, en haut, des banquettes qui servent d’espaces de rangement. Des enfants peuvent aussi dormir là-haut. 56
    • LE CHAMANChaque nation possède un ou plusieurschamans.Le chaman est un spécialiste du mondedes esprits.Il peut entrer en contact avec les espritset en tirer de grands pouvoirs.Le chaman peut prévenir la maladie etsuggérer des remèdes aux malades.Certains chamans étaient spécialisésdans certains domaines comme trouverdes personnes ou des objets disparusou trouver du gibier pour la chasse. 57
    • AGRICULTURE, COMMERCE ETINDUSTRIE Le troc : des échanges entre nations 58
    • LES ACTIVITÉS DE SURVIE : CUEILLIR, CHASSER,PÊCHER ET CULTIVER 59
    • GOUVERNEMENTLimportance du clan 60
    • LE CLAN EST À LA BASE DE L’ORGANISATION DELA SOCIÉTÉ Les membres d’un clan ont tous une même ancêtre lointaine et s’entraident. 61
    • CHAQUE CLAN A DEUX CHEFS Le chef civil est un  Le chef de guerre possède homme, choisi par les des qualités différentes : il mères du clan. doit avoir prouvé ses talents Il sait s’exprimer avec de guerrier. C’est un facilité et il est capable homme qui a généralement d’amener les gens à entre 30 et 40 ans s’entendre sur des décisions. Les décisions sont prises en groupe. Le chef est le porte-parole du clan dans les assemblées de conseils ou lors de rencontres avec d’autres nations. 62
    • 63
    • 64
    • 1. Le conseil de clan = ta classeTa classe nomme un représentant de classe, c’est le chef civil. 65
    • 2. Le conseil de village = le conseild’élèvesLe village est alors représenté par l’école(toutes les représentants de classes del’école réunies). 66
    • 3. Le conseil de la nation = tous lesconseils d’élèves de ta villeLa nation est alors représentée par toutesles écoles de ta ville 67
    • 4. Le conseil de la confédération = desreprésentants des écoles de toute lacommission scolaireLa confédération représente alorsl’ensemble des écoles de la commissionscolaire 68
    •  Voici un exemple pour les Mohawks : Cette nation compte trois clans différents : les clans de l’Ours, du Loup et de la Tortue. Chaque clan a un chef civil qui fait partie du conseil de village. Les Mohawks sont dispersés dans plusieurs villages. Lorsque tous les chefs de clans des villages mohawks se réunissent, ils forment le conseil de la nation. Enfin, comme les Mohawks font partie de la Confédération des Cinq Nations, ils envoient un certain nombre de chefs au conseil de la confédération. 69
    • TRANSPORT ET COMMUNICATION Les Iroquoiens sont de bons marcheurs. Pour s’orienter, ils savent observer ce qui les entoure dans la nature, par exemple la mousse des arbres, le vent, le soleil. 70
    • 71
    • QUE FONT-ILS POUR DE PLUS LONGUESDISTANCES? Grâce aux canots d’écorce que les hommes fabriquent, ils peuvent voyager à peu près partout. 72