Patrick MARIAGE<br />ASTHME<br />  D ’ EXERCICE  <br />2éme Journée de Médecine et Kiné du Sport en Artois- Bruaysis      ...
Pré-TEST<br />L’effort induit une Broncho-Dilatation  physiologique                    vrai                  faux<br />2 ....
RELATION ASTHME ET EXERCICE<br />L’ ASTHME INFLUE SUR L’APTITUDE à L’ EXERCICE<br />- Aigüe : Bronchospasme induit par l’e...
DEFINITION<br />ASTHME INDUIT PAR l’ EXERCICE ( AIE)<br />Symptomatologie Respiratoire<br />Liée à une Obstruction Bronchi...
TERMINOLOGIE et CONCEPT<br />Chez l’Asthmatique connu :      <br />ASTHME INDUIT PAR L’EXERCICE ( A.I.E)<br />Réactioninfl...
PHYSIOPATHOLOGIE<br />Les Déterminants ???<br />ASTHME<br />HYPER REACTIVITE<br />BRONCHIQUE<br />Réaction <br />   Inflam...
PHYSIOPATHOLOGIE<br />Facteurs Favorisants<br />INTENSITE de L’EFFORT  <br />Endurance<br />  > Natation<br />      > Vite...
PREVALENCE<br />Chez l’ENFANT  :<br />10 %  des élèves de 6éme  ( D.E.P)<br />5 à 20 %<br /> Dans la POPULATION GENERALE :...
PREVALENCE<br />XV de France 2000 ; 21 sélectionnés<br />              Bilan Pneumo-Allergique Exhaustif<br />38 % ont une...
B.S.I.E : La réalité clinique<br />Survenue au décours de l’EFFORT d’ une Symptomatologie :<br />Se                  Sp<br...
CAS CLINIQUE 1<br />M elle  A…  ; 17 ans ; Lycéenne ; Patinage  Artistique Synchronisé<br />Asthme Léger Allergique ( Acar...
Y a-t-il intérêt à documenter dans ce cas ?<br />Y a-t-il intérêt à pratiquer une Epreuve d’effort ?<br />ou Test de terra...
70 % des Asthmes<br />    ont un contrôle insuffisant <br />                 ou inacceptable<br />
Y a-t-il intérêt à documenter dans ce cas ?<br />Y a-t-il intérêt à pratiquer une Epreuve d’effort ?<br />NON<br />mais :<...
LES  MOYENS NON PHARMACOLOGIQUES<br />1 . Amélioration de la forme Physique ++++<br /> Diminuer et Retarder l’Hyperventila...
ASTHME et PLONGEE SOUS MARINE avec BOUTEILLES > 10 m<br />Risque :   Crise en plongée  ( hyperV – Froid)<br />            ...
LES  MOYENS NON PHARMACOLOGIQUES<br />1 . Amélioration de la forme Physique ++++<br />2 . ECHAUFFEMENT<br />Utilisation de...
4 . MODULER les ACTIVITES selon l’ENVIRONNEMENT<br />Éviter les activités extérieures :lors de pic pollinique / pollution<...
FREQUENCE DE A.I.E SELON LE SPORT PRATIQUE<br />+<br />SKI de FOND<br />CYCLISME<br />NATATION<br />AVIRON<br />PATINAGE<b...
LES MOYENS MEDICAMENTEUX<br />1 . LES BRONCHODILATATEURS<br />- β 2 C.D.A : Salbutamol- (Terbutaline)<br />15 ‘ avant exer...
LES MOYENS MEDICAMENTEUX<br />3 . LES ANTI-LEUCOTRIENES<br />Leucotriènes ( LTC4 – LTD4 – LTD4) : puissants médiateurs de ...
Y a-t-il intérêt à documenter dans ce cas ?<br />Y a-t-il intérêt à pratiquer une Epreuve d’effort ?<br />NON<br />mais :<...
3 . EVALUER LA REPONSE +++<br />CAS CLINIQUE 2<br />Mme D… ; 42 ans ; Asthme Léger; Allergie Pollens Graminées et Bouleau<...
Pas de facteur limitant Ventilatoire ni Cardio-Circulatoire
Altération des échanges gazeux à l’effort </li></ul>TDM : Σ Interstiel péri- Bronchiolaire<br />LBA : Hyper Lymphocytose C...
SARCOIDOSE<br />
QUELS DIAGNOSTICS DIFFERENTIELS ?<br />TOUT CE QUI SIFFLE N’EST PAS DE L’ ASTHME<br />TOUT CE QUI SIFFLE à L’EFFORT N’EST ...
QUELS DIAGNOSTICS DIFFERENTIELS ?<br />TOUT CE QUI SIFFLE N’EST PAS DE L’ASTHME<br />TOUT CE QUI SIFFLE à L’EFFORT N’EST P...
CAS CLINIQUE 3<br />Mr  S.. ; 21 ans ; aucun atcd ; Athlétisme en compétition ;  5 à 6 h /sem ;1500m<br /> Consulte pour  ...
ATHLETES <br />MEDAILLES OLYMPIQUES<br />JO été<br />JO Hiver<br />18 %<br />29 %<br />SANS ASTHME<br />ASTHMATIQUES<br />...
CAS CLINIQUE 3<br />Mr  S.. ; 21 ans ; aucun atcd ; Athlétisme en compétition ;  5 à 6 h /sem ;1500m<br /> Consulte pour  ...
LE B.S.I.E PEUT IL ETRE FATAL ?<br />Etude Rétrospective ; USA ; 1993- 2000<br />   Interrogation d’une base de données  i...
Aucune autre cause à l’autopsie
Patient  normal avant l’exercice
 Décès survenant < 1 h après l’ effort</li></ul>1OOO DC /an/ terrain de Sport/USA<br />75 % entre 10 et 20 ans<br />Basket...
CAS CLINIQUE 3<br />Mr  S.. ; 21 ans ; aucun atcd ; Athlétisme en compétition ;  5 à 6 h /sem ;1500m<br /> Consulte pour  ...
ASTHME – REGLEMENTATION - DOPAGE<br />- Produits Dopants<br />Sont considérés comme  :<br />- Corticoïdes par voie Général...
CAS CLINIQUE 3<br />Mr  S.. ; 21 ans ; aucun atcd ; Athlétisme en compétition ;  5 à 6 h /sem ;1500m<br /> Consulte pour  ...
COMMENT DOCUMENTER ?<br />1 . Moyens INDIRECTS<br />-Tests Cutanés aux Pneumallergènes<br />-E.F.R de repos :  mise en évi...
1oooγ<br />Chute de 42 % du VEMS<br />Manque de Sensibilité et de Spécificité<br />Intéressant si Asthme connu : 80 – 90  ...
COMMENT DOCUMENTER ?<br />3 . EPREUVES d’EFFORT :<br />But :     Reproduction de la Symptomatologie<br />                 ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Sport Asthme d'exercice

2,917

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
2,917
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
50
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Sport Asthme d'exercice

  1. 1. Patrick MARIAGE<br />ASTHME<br /> D ’ EXERCICE <br />2éme Journée de Médecine et Kiné du Sport en Artois- Bruaysis 20 Mars 2010<br />
  2. 2. Pré-TEST<br />L’effort induit une Broncho-Dilatation physiologique vrai faux<br />2 . Le B.S.I.E survient toujours en cours d’effort vrai faux<br />3. Le B.S.I.E est toujours d’origine allergique vrai faux<br />4 . Le B.S.I.E est plus fréquent lors d’inhalation d’air<br />chaud et humide vrai faux<br />5 . Le B.S.I.E peut survenir en dehors de tout atcd d’asthme vrai faux<br />6 . Le B.S.I.E peut être l’unique manifestation d’ un asthme vrai faux<br />7 . Les Leucotriènes sont plus incriminés que les Prostaglandines vrai faux<br />8 . L ’ échauffement peut induire une période réfractaire vrai faux<br />9. La natation est sans risque de B.S.I.E vrai faux<br /> 10 . Le B.S.I.E peut être mortel vrai faux<br />
  3. 3. RELATION ASTHME ET EXERCICE<br />L’ ASTHME INFLUE SUR L’APTITUDE à L’ EXERCICE<br />- Aigüe : Bronchospasme induit par l’effort<br /><ul><li>Chronique : Remodelage Bronchique</li></ul> -> Obstruction Bronchique Fixée<br /> -> Dyspnée chronique<br /> -> Sédentarisation<br /> -> Déconditionnement <br />L’EXERCICE INFLUE SUR LE COURS de L’ASTHME<br />↑ de la Broncho dilatation φ<br /> ↓ du B.S.I.E en↓ l’ hyperventilation<br /> ↓ des ∑ d ’ Asthme et ↓recours aux urgences<br /> Lutte contre l’ Obésité , source d’incontrôle<br />Création d’une Hyper réactivité Bronchique<br /> Création d’une inflammation Bronchique<br /> Remodelage de l’Epithélium Bronchique<br /> Déséquilibre Pg (BD) et Lc (BC)<br /> ↑ de la fréquence de l’allergie<br />−<br />
  4. 4. DEFINITION<br />ASTHME INDUIT PAR l’ EXERCICE ( AIE)<br />Symptomatologie Respiratoire<br />Liée à une Obstruction Bronchique ( Bronchospasme et Œdème)<br /> HyperSécretion <br />Transitoire ( Quelques minutes)<br />Evolution Spontanément Favorable ( 15-45 Min)<br /> ou sous l’effet d’un Béta 2 mimétique.<br />Dans les suites d’un effort ( 5 – 10 ; jusqu’à 30 min.)<br />FORMES ATYPIQUES : - Survenue en Cours d’effort<br /> ( Exercices d’intensité variable et/ou très intense )<br /> - Symptomatologie<br /> - Gravité))<br />
  5. 5. TERMINOLOGIE et CONCEPT<br />Chez l’Asthmatique connu : <br />ASTHME INDUIT PAR L’EXERCICE ( A.I.E)<br />Réactioninflammatoire à Eosinophiles<br />En l’Absence d’Asthme connu ( Athlète) <br />BRONCHOSPASME INDUIT PAR L’EFFORT<br />ou<br />HYPER REACTIVITE BRONCHIQUE A L’ EFFORT<br />Réaction inflammatoire à Neutrophiles<br /> ou Polymorphe<br />PROBABLEMENT 2 ENTITES DIFFERENTES<br />
  6. 6. PHYSIOPATHOLOGIE<br />Les Déterminants ???<br />ASTHME<br />HYPER REACTIVITE<br />BRONCHIQUE<br />Réaction <br /> Inflammatoire<br /> à Eosinophile<br /> Hyperventilation<br />Air Froid et Sec<br />BC <br />Œdème et Spasme<br />Déshydratation<br />Echanges Eau et T°<br />Polluants ; Irritants<br />NOx ( NO2)<br />CO<br />C.O.V<br />SO2<br />PM10<br />O3<br />Afflux et Activation<br />de cellules de l’inflammation<br />ALLERGIE<br />Libération de Médiateurs<br />Déséquilibre Pg -Leucotriènes<br />Ig E<br />Composés Halogénés<br /> Volatils ( Chloramines)<br />Pollens ; Latex<br />Milieu équestre… <br />Hyper Cholinergie<br />
  7. 7. PHYSIOPATHOLOGIE<br />Facteurs Favorisants<br />INTENSITE de L’EFFORT <br />Endurance<br /> > Natation<br /> > Vitesse<br />Plus VE <br />Plus le risque de BSIE<br />NOMBRE et TAILLE des BRONCHES DESHYDRATEES<br />Au-delà de la 10-12éme génération: BSIE dans les 5-10 min. <br />même chez le sujet non asthmatique<br />DUREE de L’EXERCICE<br />Moins de 2 min : faible risque même à haut VE ( Sprint)<br />RESPIRATION BUCCALE<br />Court-circuit du Réchauffeur-humidificateur Physiologique<br />CARACTERISTIQUES de L’AIR INSPIRE<br />Risque accru chez les Sportifs « du froid »<br />DEGRE d’INFLAMMATION BRONCHIQUE sous jacent<br />Asthme sous jacent non contrôlé<br />Infection récente (VRS)<br />Effet pro-inflammatoire du Sport intensif<br /> Perte de l’effet protecteur du NO endogène<br />Activités sportives en milieu pollué ou irritant<br />
  8. 8. PREVALENCE<br />Chez l’ENFANT :<br />10 % des élèves de 6éme ( D.E.P)<br />5 à 20 %<br /> Dans la POPULATION GENERALE :<br />Interrogatoire: atcd ;∑<br /> D.E.P<br /> Epreuve d’effort<br /> Tapis ou Vélo<br /> Intensité<br /> Air sec ou humide<br /> Degré d’Obstruction<br /> ( -10 ou -15 % VEMS)<br />33 à 50 %<br />Chez l’ASTHMATIQUE :<br />Chez l’ENFANT ASTHMATIQUE :<br />80 à 100 %<br />11 % JO été 1984<br />17 % JO été 1996<br />22 % JO hiver1998<br />Chez l’ATHLETE :<br />> 20 h / Sem<br /> Fréquence X 2<br />Jusqu’à 50 – 60 % dans certaines disciplines: Natation<br /> Ski de Fond<br /> Hockey sur Glace <br />
  9. 9. PREVALENCE<br />XV de France 2000 ; 21 sélectionnés<br /> Bilan Pneumo-Allergique Exhaustif<br />38 % ont une RHINITE<br />23 % ont un ASTHME<br />62 % sont ATOPIQUES<br />
  10. 10. B.S.I.E : La réalité clinique<br />Survenue au décours de l’EFFORT d’ une Symptomatologie :<br />Se Sp<br />17 % 82%<br />61% 69%<br />2O% 83%<br />Respiration Sifflante<br /> Toux<br /> Oppression Thoracique<br /> Essoufflement non proportionnel à l’effort<br /> Hypersécrétion Bronchique<br /> Douleurs Thoraciques<br /> Douleurs Abdominales<br /> Manque de forme<br /> Fatigue inhabituelle<br /> Céphalées <br /> Vertiges<br /> Difficultés de sommeil<br /> Crampes ; Jambes Lourdes<br /> Fluctuations Saisonnière de l’état de forme<br />MANQUE de<br />SENSIBILITE et<br />de SPECIFICITE<br />VARIEE<br />
  11. 11. CAS CLINIQUE 1<br />M elle A… ; 17 ans ; Lycéenne ; Patinage Artistique Synchronisé<br />Asthme Léger Allergique ( Acariens – Graminées )<br />Pas de traitement de Fond<br />Au dossier Pneumo : T.V.Obstructif léger réversible sous β 2<br />Symptomatologie survenant 10 -15 minutes après entrainement intensif<br />Sensible au β2<br />Quels Arguments orientent vers un A.I.E ?<br />1 . Atcd d’ Asthme Documenté<br />50 à 90 % , voir 100 % <br />selon intensité du test diagnostic<br />2 . Survenue en Post-effort<br />3 . Activité à « risque  asthmogène »<br />Air froid et sec<br />4 . Sensibilité au Béta 2<br />
  12. 12. Y a-t-il intérêt à documenter dans ce cas ?<br />Y a-t-il intérêt à pratiquer une Epreuve d’effort ?<br />ou Test de terrain : D.E.P<br />NON<br />mais :<br /> 1 . Refaire le point sur le contrôle global de l’Asthme<br />- Fréquence des épisode de crise ou de gène<br />- Fréquence des épisodes d’exacerbation<br />- Score Clinique<br />
  13. 13. 70 % des Asthmes<br /> ont un contrôle insuffisant <br /> ou inacceptable<br />
  14. 14. Y a-t-il intérêt à documenter dans ce cas ?<br />Y a-t-il intérêt à pratiquer une Epreuve d’effort ?<br />NON<br />mais :<br /> 1 . Refaire le point sur le contrôle global de l’Asthme<br />- Fréquence des épisode de crise ou de gène<br />- Fréquence des épisodes d’exacerbation<br />- Score Clinique<br />- EFR de repos : T.V.Obstructif inter critique<br />2 . Traiter <br />- Moyens non pharmacologiques<br />- Moyens médicamenteux<br />
  15. 15. LES MOYENS NON PHARMACOLOGIQUES<br />1 . Amélioration de la forme Physique ++++<br /> Diminuer et Retarder l’Hyperventilation :<br /> - Décalage du seuil Ventilatoire et ↙ de la réponse Ventilatoire<br /> ↗ de la Broncho Dilatation physiologique<br /> Pas de Dispense<br />Aucun sport Contre-Indiqué<br /> Sauf la plongée bouteille<br /> . <br />
  16. 16. ASTHME et PLONGEE SOUS MARINE avec BOUTEILLES > 10 m<br />Risque : Crise en plongée ( hyperV – Froid)<br /> Remontée rapide sans respect des paliers<br /> Risque d’embolie gazeuse<br />Formellement Contre- Indiquée si :<br /> > 6 crises légères / an<br /> A.I.E <br /> Asthme au Froid<br /> Nécessité d’un traitement de fond<br /> Atcd de crise grave ( hospitalisation)<br /> Courbe Débit-Volume Normale<br /> VEMS normal<br /> Tiffeneau Normal<br /> DEMM Normal<br /> Test au ß2 négatif sur EFR normales<br />
  17. 17. LES MOYENS NON PHARMACOLOGIQUES<br />1 . Amélioration de la forme Physique ++++<br />2 . ECHAUFFEMENT<br />Utilisation de la période réfractaire (≈ 2- 3h ; inconstante; partiellement efficace)<br />À 50-60 % FMC ; respiration Buccale<br />- exercices fractionnés : alternance course-marche par séquence 1à2min<br /> alternance course rapide 30 ’’ et 1’ récup <br />- 15 ‘ à intensité modérée<br />Illusoire en Sport Scolaire<br /> 3 . RECUPERATION <br />-15 ‘ à intensité modérée<br /> . <br />
  18. 18. 4 . MODULER les ACTIVITES selon l’ENVIRONNEMENT<br />Éviter les activités extérieures :lors de pic pollinique / pollution<br /> par temps froid et sec<br />Port de masque ou passe- montagne<br />5. MODULER Les ACTIVITES selon l’ETAT CLINIQUE<br />Conseils éducatifs pour:<br /> - éviter le sport en période : d’exacerbation <br /> : de virose<br /> - traiter les épisodes de rhinite<br />6 . ROLE DU KINE<br />Relais éducatif ; Gestion de la crise ; Technique des sprays….<br />7 . « PETITS MOYENS »<br />Huiles de Poisson<br />8. CHOIX D’UNE ACTIVITE MOINS ASTHMOGENE<br />
  19. 19. FREQUENCE DE A.I.E SELON LE SPORT PRATIQUE<br />+<br />SKI de FOND<br />CYCLISME<br />NATATION<br />AVIRON<br />PATINAGE<br />ATHLETISME<br />BOXE – LUTTE – JUDO<br />HOCKEY sur GLACE<br />TIR à l’ARC<br />EQUITATION<br />GYMNASTIQUE <br />HALTEROPHILIE<br />BASKET BALL ; FOOTBALL ;HANDBALL;VOLLEYBALL<br />TENNIS<br />LUGE ; BOBSLEIGH;SAUT à SKI<br />61 %<br />5O %<br /> 30 %<br />25 %<br />20 %<br />Asthme chez<br /> Athlètes<br /> Olympiques<br />10 %<br />3 %<br />-<br />
  20. 20. LES MOYENS MEDICAMENTEUX<br />1 . LES BRONCHODILATATEURS<br />- β 2 C.D.A : Salbutamol- (Terbutaline)<br />15 ‘ avant exercice<br /> 80 % efficacité<br /> Protection <2h<br />- β2 L.D.A : (Formoterol 12 μg) ; Salmeterol 50<br />μg<br />30 ‘ avant exercice ; 90 ‘ pour Salmeterol<br /> 80-90 % efficacité<br /> Protection 9 à 12 h<br />↓ efficacité et de durée d’efficacité<br /> lors de prises régulières<br />Plutôt en association si prises régulières<br />2 . LES CROMONES<br />CROMOGLYCATE ; NEDOCROMIL<br />1 h avant exercice<br /> Protection de 2 h<br /> En l’absence de T.V.O préalable<br /> D’autant + efficace que l’ A.I.E est sévère<br />
  21. 21. LES MOYENS MEDICAMENTEUX<br />3 . LES ANTI-LEUCOTRIENES<br />Leucotriènes ( LTC4 – LTD4 – LTD4) : puissants médiateurs de l’inflammation<br />Générés par les mastocytes et éosinophiles activés<br />Agissent par le biais d’un récepteur (Cys LT1) – muscle lisse Br et Va - endothélium<br />Génèrent Bronchospasme- Hypersécrétion- <br />Perméabilité capillaire<br />Montelukast : anti Cys LT1 ; 5 à 10 mg<br /> Zafirlukast ; Zileuton<br />Efficacité comparable ou > aux Béta 2<br /> Avantage de la voie orale et de la mono prise<br /> Pas d’épuisement efficacité à la longue<br />4 . LES CORTICOIDES INHALES<br />Béclométasone - Budésonide – Fluticasone<br /> Dose minimale efficace <br />Traitement anti-inflammatoire de référence de l’asthme persistant<br /> Plus efficace dans A.I.E en association avec montelukast <br />
  22. 22. Y a-t-il intérêt à documenter dans ce cas ?<br />Y a-t-il intérêt à pratiquer une Epreuve d’effort ?<br />NON<br />mais :<br /> 1 . Refaire le point sur le contrôle global de l’Asthme<br />ASTHME CONTROLE<br /> 2 . Traiter<br />OUI<br />NON<br />MONTELUKAST 10 mg/j<br />CSI selon sévérité de l’incontrôle<br />MONTELUKAST 10 mg /j<br />β 2 CDA au c/c<br />β 2 CDA au c/c<br />-<br />β 2 LDA 30’ avant activité<br />CSI à faible dose 200 μg /j<br />-<br />-<br />EPREUVE d’EFFORT<br />
  23. 23. 3 . EVALUER LA REPONSE +++<br />CAS CLINIQUE 2<br />Mme D… ; 42 ans ; Asthme Léger; Allergie Pollens Graminées et Bouleau<br />En Hypo sensibilisation sublinguale depuis 18 mois<br />Consulte en juin pour ↑symptômes au repos et à l’effort ( natation- marche- gym) <br />Score clinique à 12 ; EFR : discret TVO ( - 18 % VEMS) réversible sous β 2<br />Rx thorax : RAS<br />Proposition Thérapeutique :<br /> Budésonide 400 μg /j -Montelukast 10 mg/j- Cetirizine 1/j <br /> Salbutamol au c/c <br />Reconsulte en Novembre pour les mêmes motifs <br />Score Clinique à 8 ; EFR : idem ; Rx Thorax : RAS <br />EPREUVE d’EFFORT<br /><ul><li>25 % VO2 max ; Absence de B.S.I.E
  24. 24. Pas de facteur limitant Ventilatoire ni Cardio-Circulatoire
  25. 25. Altération des échanges gazeux à l’effort </li></ul>TDM : Σ Interstiel péri- Bronchiolaire<br />LBA : Hyper Lymphocytose CD4 ; Biopsie : Granulomes Epithélioides<br />
  26. 26. SARCOIDOSE<br />
  27. 27. QUELS DIAGNOSTICS DIFFERENTIELS ?<br />TOUT CE QUI SIFFLE N’EST PAS DE L’ ASTHME<br />TOUT CE QUI SIFFLE à L’EFFORT N’EST PAS DE L’ A.I.E<br />Stricto Sensu : Toute la Pathologie Cardio –Respiratoire<br /> ( voir Neuro – Musculaire )<br />VIGILENCE DEVANT LES FORMES ATYPIQUES ou ECHECS THERAPEUTIQUES<br /> Plus Spécifiquement :<br />- « Dé » Conditionnement / Absence d’Apprentissage de l’exercice<br />- Sur motivation / Sur Estimation <br /><ul><li>Causes Laryngées : Stridor + gène Ф en cours d ’effort </li></ul> ↕ dans les 5’ post-effort ;> Femme Jeune <br />Dysfonction de CV<br /> Prolapsus Laryngé ( Aryténoïde)<br /> Laryngomalacie<br />- RGO d’exercice +/- associé à Dysfonction de CV<br />
  28. 28. QUELS DIAGNOSTICS DIFFERENTIELS ?<br />TOUT CE QUI SIFFLE N’EST PAS DE L’ASTHME<br />TOUT CE QUI SIFFLE à L’EFFORT N’EST PAS DE L’ A.I.E<br />Stricto Sensu : Toute la Pathologie Cardio -Respiratoire<br />Le Plus Fréquemment :<br />- « Dé » Conditionnement<br />- Sur motivation<br /><ul><li>Causes Laryngées</li></ul>- RGO d’Exercice<br />- Anaphylaxie induite par l’effort<br />Bronchospasme Sévère + Prurit Palmo-Plantaire<br /> Urticaire / AngioOedéme<br /> Evolution vers Choc Anaphylactique<br /> Au Décours d’ un effort intense<br /> Favorisé par : air froid ; Aspirine<br />Parfois associé à :une allergie Alimentaire<br /> ( Céleri; Farine de Blé; Fruits de mer …)<br />: au simple fait d’avoir manger<br />
  29. 29. CAS CLINIQUE 3<br />Mr S.. ; 21 ans ; aucun atcd ; Athlétisme en compétition ; 5 à 6 h /sem ;1500m<br /> Consulte pour la survenue en cours de séances d’entrainement intense<br /> « Blocage Respiratoire » ; Toux ; ± Sifflements ; Hypersécrétion ; IrritationΦ<br />Peut on affirmer le B.S.I.E ?<br />NON<br />Faut il documenter ?<br />OUI<br />Pourquoi Documenter ?<br />- Description Atypique -> Risque de diagnostic ≠<br />- B.S.I.E peut altérer la Performance<br />
  30. 30. ATHLETES <br />MEDAILLES OLYMPIQUES<br />JO été<br />JO Hiver<br />18 %<br />29 %<br />SANS ASTHME<br />ASTHMATIQUES<br />ASTHME « ACTIF »<br />30 %<br />33 %<br />11 %<br />9 %<br />
  31. 31. CAS CLINIQUE 3<br />Mr S.. ; 21 ans ; aucun atcd ; Athlétisme en compétition ; 5 à 6 h /sem ;1500m<br /> Consulte pour la survenue en cours de séances d’entrainement intense<br /> « Blocage Respiratoire » ; Toux ; ± Sifflements ; Hypersécrétion ; IrritationΦ<br />Peut on affirmer le B.S.I.E ?<br />NON<br />Faut il documenter ?<br />OUI<br />Pourquoi Documenter ?<br />- Description Atypique -> Risque de diagnostic ≠<br />- B.S.I.E peut altérer la Performance<br />- Risque de Crise Fatale !!!<br />
  32. 32. LE B.S.I.E PEUT IL ETRE FATAL ?<br />Etude Rétrospective ; USA ; 1993- 2000<br /> Interrogation d’une base de données informatique sur les causes de Décès<br />-> 263 cas potentiels -> analyse des données autopsiques<br /> -> enquête auprès de l’entourage : circonstances du Décès<br /> antécédents<br /> thérapeutiques<br />-> 61 cas retenus ( 0,23 Décès/million de Sportifs/an)<br /><ul><li>Histoire clinique compatible
  33. 33. Aucune autre cause à l’autopsie
  34. 34. Patient normal avant l’exercice
  35. 35. Décès survenant < 1 h après l’ effort</li></ul>1OOO DC /an/ terrain de Sport/USA<br />75 % entre 10 et 20 ans<br />Basket 21 %<br />Athlétisme 12 %<br />Gymnastique 10 %<br />Football Américain 8 %<br />
  36. 36. CAS CLINIQUE 3<br />Mr S.. ; 21 ans ; aucun atcd ; Athlétisme en compétition ; 5 à 6 h /sem ;1500m<br /> Consulte pour la survenue en cours de séances d’entrainement intense<br /> « Blocage Respiratoire » ; Toux ; ± Sifflements ; Hypersécrétion ; IrritationΦ<br />Peut on affirmer le B.S.I.E ?<br />NON<br />Faut il documenter ?<br />OUI<br />Pourquoi Documenter ?<br />- Description Atypique -> Risque de diagnostic ≠<br />- B.S.I.E peut altérer la Performance<br />- Risque de Crise Fatale <br />Validation de la Prise de Produits « illicites »<br />
  37. 37. ASTHME – REGLEMENTATION - DOPAGE<br />- Produits Dopants<br />Sont considérés comme :<br />- Corticoïdes par voie Générale<br />A .U.T<br />- Corticoïdes par voie inhalée<br />- Ephédrine<br />- Détournés de leurs usages habituels<br />- Tous les β 2 mimétiques sauf le SALBUTAMOL inh.; C. Ur < 1000 ng /ml soit < 1600 γg/j<br /> le SALMETEROL<br />Remarques :<br />.Il faut 40 à 60 bouffées de Salbutamol pour obtenir un effet ergogénique<br /> ( ↑ endurance ; effets Anabolisants ; bruleur de graisses)<br />. Salbutamol et Salmeterol à dose habituelle-> plus d’AUT-> formulaire de déclaration d’usage<br /> A.M.A ; Janvier 2010 ; avis Pneumo et EFR conseillés<br /> . Terbutaline – Formoterol ne sont pas mentionnés au J.Off du 10/02/2010<br />
  38. 38. CAS CLINIQUE 3<br />Mr S.. ; 21 ans ; aucun atcd ; Athlétisme en compétition ; 5 à 6 h /sem ;1500m<br /> Consulte pour la survenue en cours de séances d’entrainement intense<br /> « Blocage Respiratoire » ; Toux ; ± Sifflements ; Hypersécrétion ; IrritationΦ<br />Peut on affirmer le B.S.I.E ?<br />NON<br />Faut il documenter ?<br />OUI<br />Pourquoi Documenter ?<br />Comment Documenter ?<br />
  39. 39. COMMENT DOCUMENTER ?<br />1 . Moyens INDIRECTS<br />-Tests Cutanés aux Pneumallergènes<br />-E.F.R de repos : mise en évidence d’un Trouble Ventilatoire Obstructif ( T.V.O)<br />réversible sous β 2 mimétique<br />Intéressant si +<br /> Globalement Faibles prédicteurs de B.S.I.E<br />2 . Recherche d’une H.R.B.N.S :Hyper Réactivité Bronchique Non Spécifique<br />Inhalation de : Mannitol<br /> Sérum Salé Hypertonique<br /> Histamine<br /> Air Froid<br /> Métacholine<br />
  40. 40. 1oooγ<br />Chute de 42 % du VEMS<br />Manque de Sensibilité et de Spécificité<br />Intéressant si Asthme connu : 80 – 90 % des sujets Métacholine + ont un A.I.E<br />Insuffisant chez l’Athlète : 9 Métacholine + / 42 B.S.I.E<br />
  41. 41. COMMENT DOCUMENTER ?<br />3 . EPREUVES d’EFFORT :<br />But : Reproduction de la Symptomatologie<br /> Mesure répétées du VEMS 1-3-5-10-15-20 -30 min. post « challenge »<br /> Rechercher une chute de VEMS >10 % ( 15 %) /pré test<br />. En Laboratoire<br /> 1 .Test d’Hyperventilation Isocapnique :<br /> Respiration pendant 6 min. à 30 VEMS ( ≈ 80 % VMM)<br /> Air Sec , enrichi de 5 % en CO2<br />Plus Sensible que l’épreuve d’exercice chez Athlète de Haut Niveau<br /> ( en particulier les athlètes du froid)<br />2 . Epreuve d’Exercice<br />Tapis Roulant > Vélo pour la recherche du B.S.I.E<br /> Choix d’un protocole permettant d’atteindre Rapidement <br /> ( 3 min.) une Ventilation de 40 à 60 % de la VMM<br /> et maintenir durant 6 à 8 min<br />
  42. 42. COMMENT DOCUMENTER ?<br />. Sur le TERRAIN<br /><ul><li>Test de Course Libre de 6 min. et Mesure du D.E.P </li></ul> utilisé en Epidémiologie ; chez l’enfant<br />Bonne Spécificité ( 93 %) ; Faible Sensibilité ( 43 %)<br /><ul><li> Spiromètres Electroniques Portatifs</li></ul>Probablement intéressant <br /> Circonstances peu reproductibles en labo ( natation ; sportifs du Froid…)<br /> A Valider<br />
  43. 43. COMMENT DOCUMENTER ?<br />Suspicion Clinique de B.S.I.E ( Absence d’ Asthme connu)<br />Examen Clinique – Rx de Thorax – Cs Cardio<br /> R.A.S<br />anormal<br />E.F.R de Repos<br />bilan<br />∑ Obstructif<br /> R.A.S<br />Asthme Non Suspecté<br />OUI<br />Asthme Suspecté<br />( Terrain ; atopie )<br />EPREUVE d’EFFORT<br />Réversible sous β 2<br /> >15 % <br />Non Réversible sous β 2<br />ou autre anomalie <br />métacholine<br />_<br />+<br />+<br />; traiter et EVALUER<br />
  44. 44. ASTHME – REGLEMENTATION - DOPAGE<br />Conditions d’attribution de l’ A.U.T<br />La notification médicale ne suffit plus<br />Association de Symptômes Cliniques<br />ET<br />TROUBLE VENTILATOIRE OBSTRUCTIF REVERSIBLE SOUS β 2<br />OU<br />RECHERCHE H.R.B.N.S POSITIVE<br />OU<br />EPREUVE d’ EFFORT POSITIVE<br />OU<br />TESTS CUTANES POSITIFS<br /> ( Pour les affections Allergiques)<br />
  45. 45. Post-TEST<br />L’effort induit une Broncho-Dilatation physiologique<br />vrai<br />2 . Le B.S.I.E survient toujours en cours d’effort<br />faux<br />faux<br />3. Le B.S.I.E est toujours d’origine allergique<br />4 . Le B.S.I.E est plus fréquent lors d’inhalation d’air<br />chaud et humide<br />faux<br />vrai<br />5 . Le B.S.I.E peut survenir en dehors de tout atcd d’asthme<br />vrai<br />6 . Le B.S.I.E peut être l’unique manifestation d’ un asthme<br />vrai<br />7 . Les Leucotriènes sont plus incriminés que les Prostaglandines<br />vrai<br />8 . L ’ échauffement peut induire une période réfractaire<br />faux<br />9. La natation est sans risque de B.S.I.E<br />vrai<br /> 10 . Le B.S.I.E peut être mortel<br />
  46. 46. Milieu « Chaud » et humide<br />Faible demande Ventilatoire<br />Huiles de Poisson « immédiatement »<br /> Disponibles<br />
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×