• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Fichte pleplé de vaux
 

Fichte pleplé de vaux

on

  • 220 views

 

Statistics

Views

Total Views
220
Views on SlideShare
220
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Fichte pleplé de vaux Fichte pleplé de vaux Presentation Transcript

    • Basile Pleplé Valdemar de Vaux TS5 FICHTE Idée de liberté en Occident au XIXème
    • La liberté doit-elle être individuelle ou collective ? I. Notion de liberté en Europe (XVIIIème-XIXème) A. En Angleterre et en France : une liberté individuelle B. En Allemagne: une certaine forme de stoïcisme C. Kant et le kantisme II. La liberté selon Fichte A. L’héritage kantien B. De l’individu au groupe
    • I. Notion de liberté en Europe (XVIIIème-XIXème) A. En Angleterre et en France : une liberté individuelle « Ce n’est pas la nature des choses qui nous met en fureur mais seulement  la mauvaise volonté » Rousseau
    • I. Notion de liberté en Europe (XVIIIème-XIXème) Droits fondamentaux, droits d’opinion, d’expression Droits de circulation, de propriété Droits de réunion, de culte, droit à un rôle politique Liberté
    • I. Notion de liberté en Europe (XVIIIème-XIXème) Liberté État Absence d’interférences d’une personne sur les droits d’un autre Agent de circulation
    • I. Notion de liberté en Europe (XVIIIème-XIXème) B. En Allemagne : une certaine forme de stoïcisme Contexte historique très différent : dépendance vis-à-vis d’un prince Liberté, telle qu’on l’entend en France et en Angleterre, inatteignable Point de vue stoïcien
    • I. Notion de liberté en Europe (XVIIIème-XIXème) MOI SPIRITUEL MOI PHYSIQUE Repli stratégique Un désir supprimé = un désir satisfait
    • I. Notion de liberté en Europe (XVIIIème-XIXème) C. Kant et le kantisme « L’Homme libre est lui-même l’auteur de sa conduite. » Berlin
    • I. Notion de liberté en Europe (XVIIIème-XIXème) « impératif catégorique »  Voix intérieures Création artistique MORALE
    • II. La liberté selon Fichte A. L’héritage kantien « Das Gegebene » « Das Aufgegebene » Loi de notre être intérieur La valeur la plus importante chez l’Homme est l’intégrité. 
    • II. La liberté selon Fichte « Je suis moi-même ma propre création. »  Fichte Morale = projection de soi, transformation de la nature « Napoléon, qui projette sa personnalité sur la carte de l’Europe, qui façonne les êtres humains en France, en Allemagne, en Italie, en Russie, […] Napoléon, donc, est la plus haute expression de la morale, car il exprime sa personnalité, il s’affirme, il sert l’idéal intérieur qui le pousse sans cesse en avant. » Berlin
    • II. La liberté selon Fichte B. De l’individu au groupe « L’Homme est destiné à vivre en société, il faut qu’il fasse, il n’est  pas un être humain, il contredit sa nature, s’il vit dans l’isolement. » « L’Homme ne devient Homme que parmi d’autres Hommes » Moi véritable = Moi commun à tous les hommes Le Moi commun à tous les hommes c’est  « le grand feu central vers lequel chaque  flamme tend à mesure qu’elle prend  conscience des injonctions morales […]  de son être intérieur. » Berlin
    • II. La liberté selon Fichte Discours à la nation allemande À Berlin en 1807-1808 « Ce qu’il nous faut, c’est un chef, ce qu’il nous faut c’est un homme qui nous façonne »
    • II. La liberté selon Fichte Conscience et liberté individuelles Soumission au super-Moi et élimination des obstacles
    • II. La liberté selon Fichte Des critiques prophétiques… « Des kantiens paraîtront qui ne tiendront rien pour sacré dans le monde des simples phénomènes, qui de leurs épées et leurs haches abattront sans merci les fondements de notre vie européenne, qui arracheront les dernières racines qui nous relient encore au passé. Des fichtéens en arme viendront, dont les volontés fanatiques seront inaccessibles à la crainte comme à l’intérêt. » Henri Heine
    • Merci pour votre attention