Your SlideShare is downloading. ×
lettre ump mi janvier
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

lettre ump mi janvier

278
views

Published on

Published in: Business

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
278
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. « L’efficacité et l’ambition de la politique sont conjuguées avec la force et l’espérance de l’économie. » Charles de Gaulle Lettre de l’UMP Fédération Territoriale de Wallis & Futuna mi-janvier 2009 Lettre de l’UMP Fédération Territoriale de Wallis & Futuna mi-janvier 2009 Lettre de l’UMP Fédération Territoriale de Wallis & Futuna mi-janvier 2009 Le gouvernement de la France : le sens de l’unité nationale et de la République "La République n’acceptera pas que certains extrémistes utilisent ce conflit pour attiser les violences entre les communautés dans notre pays", a rappelé le Premier ministre François Fillon. Mardi soir, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a lancé un appel à toutes les autres religions de France pour un "dialogue ouvert et constructif" dans un "souci de cohésion et d’unité nationale", réaffirmant "l’esprit de responsabilité de la communauté musulmane de France qui rejette toute atteinte à l’ordre public". Dès la veille, Michèle Alliot-Marie avait convoqué au ministère les présidents du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) et du CFCM, ainsi que les responsables de la police et de la gendarmerie pour parler des manifestations en lien avec la situation à Gaza. SARKOZY ET MERKEL POUR UNE RÉFORME DU CAPITALISME
  • 2. Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ont présenté jeudi un front commun pour demander un nouvel ordre économique mondial, à 12 jours de l'entrée en fonction du nouveau président américain Barack Obama. Le président français a estimé que les Etats-Unis ne pouvaient plus prétendre imposer seuls leur volonté, tandis que la chancelière allemande a proposé la création d'un "conseil économique" à côté du Conseil de sécurité de l'ONU. Les deux dirigeants, que l'on a souvent dit en désaccord sur la gestion de la crise financière internationale à l'automne dernier, ouvraient le colloque "Nouveau monde, nouveau capitalisme" organisé à Paris par le gouvernement français. Ils ont l'un et l'autre insisté sur la nécessité pour le prochain sommet du G20, le 2 avril à Londres, de prendre des décisions en matière de réforme du système financier mondial afin de conjurer le risque de voir le capitalisme retomber dans ses dérives une fois la crise passée. "Il y a le risque suivant", a déclaré Angela Merkel : "Une fois que tout ira mieux, les marchés financiers nous diront: 'vous n'avez pas à vous en mêler, vous les politiques, puisque tout fonctionne à nouveau'." "Moi je resterai ferme", a-t-elle poursuivi. "Il est impossible de répéter les erreurs du passé. Il faut éviter que le monde connaisse une fois de plus ce type de crise." Nicolas Sarkozy a exprimé quelques instants plus tard la même détermination : "Nous n'accepterons pas, une fois le gros de la crise passé, que les mêmes viennent nous dire : 'excusez-nous, partez, vous n'avez plus rien à dire maintenant, les choses sérieuses commencent'." Les mesures prises jusqu'ici par les Etats pour empêcher un effondrement total du système bancaire et financier mondial ne sont que des "mesures d'urgence", a souligné Angela Merkel, qui a souhaité des "mesures permanentes". REFONDER LE CAPITALISME Elle a ainsi appelé de ses vœux la mise sur pied sur le plan économique d'un système comparable à ce qui a été fait sur le plan politique au lendemain de la Seconde guerre mondiale avec la création du Conseil de sécurité de l'ONU. "Il est possible qu'en-dehors d'un Conseil de sécurité aux Nations unies, on ait également un conseil économique", a plaidé la chancelière. Elle a estimé que se contenter de nouvelles réglementations des marchés financiers sans s'atteler aussi aux déséquilibres économiques mondiaux serait une erreur."Aujourd'hui, nous avons une situation où la Chine a le plus grand excédent de devises du monde. En même temps, il y a un déficit des Etats-Unis qui est très important. C'est quelque chose qui, à la longue, représente un facteur d'instabilité."
  • 3. Nicolas Sarkozy a de nouveau plaidé pour une moralisation et une refondation du capitalisme. Le président français a fait valoir qu'il fallait protéger les citoyens sans céder à la tentation du protectionnisme. Il a émis l'espoir que les Etats-Unis de Barack Obama ne s'opposeraient pas au changement mais l'accompagneraient. "Au XXIe siècle, il n'y a plus une seule nation qui peut dire ce qu'il faut faire ou ce qu'il faut penser", a-t-il dit. "Nous n'accepterons pas le statu quo, nous n'accepterons pas l'immobilisme, le retour à la pensée unique." Le président français a souligné qu'il n'y avait plus en 2009 une seule monnaie régnant sur le monde, comme le dollar après la Seconde guerre mondiale, mais plusieurs. "Il ne peut plus y avoir un seul pays qui explique aux autres : payez la dette qui est la nôtre. Il ne peut plus y avoir un seul modèle. Il doit y avoir de nouvelles enceintes et de nouvelles décisions." Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ont aussi souhaité une implication des pays émergents dans la gouvernance économique. « Comme tous les Français, je veux, quand il est mis en cause, que mon bon droit soit reconnu. Et je comprends les Français qui souhaitent, quand cela leur arrive, que cela soit fait dans des conditions de délai et de sécurité juridiques les meilleures ». Nicolas Sarkozy, le 6 janvier, lors de la rentrée solennelle de la Cour de Cassation. Le PS préfère les calculs politiciens à l'intérêt général Le Parti Socialiste, en décidant de voter contre le plan de relance, continue de se placer non pas dans une logique d’opposition, mais de destruction. En espérant se refaire une santé sur le dos des Français en faisant le calcul, comme il l’a officiellement déclaré, qu’une crise politique succèdera à la crise économique et financière, que subit notre pays, aujourd’hui le Parti Socialiste se laisse aller aux petits calculs politiciens, là où les Français seraient en droit d’attendre une action allant dans le sens de l’intérêt général. Au PS, on joue avec les inquiétudes des Français Alors que Nicolas SARKOZY, il y a trois mois, dessinait les contours de la réaction française, en multipliant les initiatives d’une ampleur sans précédent, le PS se contentait d’aboyer. Le Parti socialiste nous annonce maintenant un plan pour le 20 janvier. Il espère sans doute que la prise de fonctions du Président OBAMA ce même jour lui permettra de passer inaperçu. Outre le retard à l’allumage, près de 4 mois, excusez du peu ! Le PS a décidé de tenter de décrédibiliser la réponse gouvernementale pour faire oublier sa propre vacuité. Frédéric LEFEBVRE Porte-parole, Secrétaire National à l’économie Marie-Luce PENCHARD Secrétaire Nationale en charge de l’outre mer présente ses vœux chaleureux à l’ensemble des adhérents et des cadres des fédérations UMP de l’outre mer. « En 2009, vous pouvez compter sur mon implication pour vous accompagner dans votre volonté de participer aux débats sur les grands sujets de société de manière à mieux faire connaître aux compatriotes ultramarins les valeurs que portent l’ UMP.
  • 4. Je serai toujours à vos cotés pour faire en sorte que la voix de L’outre mer soit mieux entendue au sein de notre mouvement car je sais pouvoir compter sur votre capacité, votre détermination à proposer, à innover pour que les préoccupations qui concernent vos régions fassent partie de la réflexion globale de notre parti. Vous représentez une chance pour notre mouvement… A titre plus personnel, je vous souhaite une très bonne et heureuse année ainsi qu’à vos familles et à tous ceux qui vous sont chers. Marie-Luce PENCHARD Secrétaire nationale UMP en charge de l’outre mer SITE D’ YVES JEGO : http://yvesjego.typepad.com/blog Nous vous rappelons les blogs internet de l’ump où vous pouvez posez vos questions et discuter de la politique du mouvement en toute liberté et discrétion. N’hésitez pas. Faisons vivre l’UMP par la force de proposition des militants et des sympathisants WWW.agora-elles.com et http://blog- ump.typepad.fr. Air France-KL 25% du capital d’Alitalia Cette fois-ci, c'’st officiel. Après des mois de rebondissements, va entrer dans le capital de la compagnie Alitalia. Après le feu vert, vendredi, du conseil d'’dministration du groupe franco- néerlandais, celui d'’litalia s'’st à son tour prononcé hier en faveur du rapprochement des deux compagnies. Air France-KLM va dépenser 323 millions d'’uros et devenir le premier actionnaire d'’litalia, avec 25 % du capital ainsi que trois sièges à son conseil d'’dministration. C'’st une belle victoire pour Air France-KLM «Face aux défis nombreux qui attendent notre secteur, la coopération entre compagnies aériennes est une nécessité encore plus forte, et nous venons de franchir une nouvelle étape, s'’st félicité hier Jean-Cyril Spinetta. Ce partenariat renforcé avec Alitalia est une réelle opportunité de développement pour nos deux compagnies. » Grâce à cette nouvelle prise de participation, Air France-KLM conforte sa position de leader du ciel en termes de trafic. La campagne d’adhésion 2009 a commencé. Les milita,nts et sympathisants peuvent s’adresser à Victor Brial à l’AT ou à la permanence de Futuna Tél Tél 72.20.87 Fax 72.04.56 Ou directement au siège du mouvement
  • 5. adhesions@u-m-p.org 01.40.76.60.62/62.52 Contactez le webmaster pour tout renseignement technique : webmaster@u-m- p.org Secrétaire Territorial: Victor BRIAL Mél: victorbrial@ump986.org Permanence Fédération: BP 52 LEAVA 98620 SIGAVE