Communication évènementielle : plan pour un projet de salon

6,743 views
6,321 views

Published on

Published in: Marketing, Business, Technology
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
6,743
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8
Actions
Shares
0
Downloads
179
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Communication évènementielle : plan pour un projet de salon

  1. 1. COMMUNICATION EVENEMENTIELLE 1
  2. 2. 2
  3. 3. SOMMAIRE I. Justificatif marché de l’évènement en création ............................................................ 4 II. Positionnement produit (étape 1) .................................................................................. 4 III. Positionnement produit (étape 2) .................................................................................. 6 IV. Positionnement prix ............................................................................................................. 8 V. Positionnement promotion (étape 1) ............................................................................ 9 VI. Positionnement promotion (étape 2) .......................................................................... 10 VII. Budget global ....................................................................................................................... 13 VIII. IX. Perspectives de développement n+1 > n+5 ....................................................... 13 Annexes .................................................................................................................................. 14 3
  4. 4. I. Justificatif marché de l’événement en création 1.1 La situation actuelle L’obésité grandissante dans la population (environ 7 millions d’adultes atteints en 2012 d’après une étude gouvernementale) devient un problème de santé national qui a poussé l’Etat à mettre en place la campagne « manger 5 fruits et légumes par jour » en 2001 et « manger bouger » en 2012 pour inciter les Français à se tourner vers une alimentation plus saine. Les crises et les scandales alimentaires, comme celle des lasagnes Findus, font accroitre la méfiance des consommateurs et ne font que renforcer la tendance du fait-maison, du bio et surtout de la traçabilité de son alimentation. Ce qui profite aux artisans, aux marchés locaux ou aux sites d’achats alimentaires communautaires comme http://www.laruchequiditoui.fr/. Côté média, cette recherche d’une alimentation plus saine, d’un retour à des plats que l’on connaît et en qui on a confiance se traduit par une explosion des émissions culinaires (4.3 millions de téléspectateurs pour la finale de Top Chefs 2013 soit la seconde audience de ce jour), des livres de recettes, des magazines, blogs et sites culinaires. C’est sur ce besoin d’authenticité, de redécouverte des confiseries traditionnelles et de plaisir décomplexé que le salon se positionne. II. Positionnement produit (étape 1) 2.1 Le type d’évènement et son déroulé Un salon est le type d’évènement adapté, car la manifestation se veut conviviale, capable de toucher toutes les cibles (des enfants aux adultes, du grand public aux professionnels). Un salon nous permet d’organiser divers ateliers et activités autour de notre thème et est facilement identifiable par les professionnels et le grand public. Le salon est prévu pour se tenir au mois de mars 2014, du vendredi 28 février au soir pour la soirée destinée aux professionnels au dimanche 2 mars 2014. Ces dates correspondent à la fin des vacances d’hiver pour 4
  5. 5. Paris et le mardi 4 mars, soit 2 jours plus tard, correspond à Mardi Gras, qui évoque la fête et les bonbons dans l’imaginaire collectif. La durée est planifiée sur 3 jours. Le lieu retenu pour le salon est la Grande Halle de la Villette divisée pour obtenir un espace d’environ 3000 m². Détail des journées :  Vendredi soir : soirée destinée aux professionnels et aux média, avant l’ouverture du salon au grand public.  Samedi et dimanche : salon grand public 2.2. Nom à déposer (INPI) Le nom retenu est le palet des bonbons, avec le jeu de mots « palais/palet ». La classe de l’évènement est la classe 41. 5
  6. 6. 2.3. La concurrence directe et indirecte  Directe En région parisienne, 6 évènements ont pour thème la confiserie, le plus connu étant le Salon du Chocolat qui se déroule du 30 octobre au 5 novembre et ce, depuis 19 ans. La Journée des Petits Plaisirs, organisée par le syndicat des confiseurs le 4 octobre depuis 6 ans est, quant à elle, l’événement qui ressemblerait le plus à notre projet, de par les cibles visées et le positionnement. Cependant, nous remarquons qu’aucun événement de type salon ne vise exclusivement les bonbons.  Indirecte Nous trouvons de très nombreux salons internationaux autour de la confiserie, comme les salons de l’ISM à Cologne, en Chine ou au MoyenOrient mais surtout, chaque grande ville de France organise son propre Salon du Chocolat (Cannes, Marseilles, Nates, Lille, etc…) ou des foires sur les produits du terroir (ex. les Gastronomades d’Angoulême ou le Salon du chocolat et des gourmandises de Toulouse). Le nombre important d’événements confirme l’intérêt des professionnels et du grand public pour la gourmandise et les confiseries. III. Positionnement produit (étape 2) L’offre parrain, sponsor, mécènes Tableau récapitulatif des entreprises pouvant potentiellement participer à notre événement et les postes qui leur sont attribués : Boutiques et artisans À la Mère de Famille Captif / hors Captif / semi captif Captif Offre Nombre Exposant 40 6
  7. 7. Maisons d’édition Hachette Cours de cuisine Atelier des sens Equipementiers Seb Partenariat radio RTL Partenariat Média Presse Cuisines actuelles Partenariat Média Web Sortir à Paris Sponsoring Presse 20 minutes Captif / hors Captif / semi captif Semi Captif Captif / hors Captif / semi captif Semi Captif Captif / hors Captif / semi captif Semi Captif Captif / hors Captif / semi captif semi captif Captif / hors Captif / semi captif Captif Captif / hors Captif / semi captif semi captif Captif / hors Captif / semi captif semi captif Offre Nombre Exposant 15 Offre Nombre Exposant 10 Offre Nombre Exposant 15 Offre Nombre partenaire 3 Offre Nombre Partenaire 16 Offre Nombre Partenaire 9 Offre Nombre Sponsor 1 7
  8. 8. Personnalités Nicolas Bernardé (meilleur ouvrier de France) Syndicat national de la confiserie Kitchenaid, Sucre Daddy Captif / hors Captif / semi captif Captif Captif / hors Captif / semi captif Captif Semi captif Offre Nombre Parrain 1 Offre Nombre Sponsor officiel 1 Fournisseurs officiels 2 IV. Positionnement prix Les outils de communication à vendre et leur prix (package) Le salon se voulant convivial et accessible au plus grand nombre, le prix d’entrée est fixé à 5 € pour les adultes et gratuit pour les enfants jusqu’à 12 ans. PACK PREMIUM (40 000€) 1. Sponsoring du badge professionnel 2. Sponsoring cordon du badge pro et grand public 3. Sac officiel 4. 2,3 ou 4ème de couverture du catalogue 5. Bandeau publicitaire sur les grands plans d’orientation 6. Diffusion de documents aux entrées 7. Pleine page catalogue couleur 8. Sponsor de l’accueil 9. Demi-page catalogue 10. Plan et programme visiteurs 3 faces publicitaires 11. Bannière de publicité avec logo sur le site internet 12. Signalétique sol 13. Demi-page catalogue 14. Présentation entreprise avec logo sur le site 15. Panneau, poteaux/ kakemono 8
  9. 9. PACK SILVER (15 000€) 1. Diffusion de documents aux entrées 2. Pleine page catalogue couleur 3. Sponsor de l’accueil 4. Demi-page catalogue 5. Plan et programme visiteurs 3 faces publicitaires 6. Bannière de publicité avec logo sur le site internet 7. Signalétique sol 8. Demi-page catalogue 9. Présentation entreprise avec logo sur le site 10. Panneau Poteau/ kakemono PACK BRONZE (2 500€) 1. 2. 3. 4. 5. Bannière de publicité avec logo sur le site internet Signalétique sol Demi-page catalogue Présentation entreprise avec logo sur le site Panneau poteaux/ kakemono V. Positionnement promotion (étape 1) 5.1 Les audiences directes Pour les audiences directes, qui peuvent donc être potentiellement présents sur le salon, nous les divisons entre professionnels et grand public : Pour les professionnels  Les professionnels du secteur de la confiserie (les artisans et syndicats)  Les marques d’électro-ménagers fabricants des appareils en rapports avec la confiserie  Les professionnels de la gastronomie (chefs, diététiciens…)  Les éditeurs de livres de cuisine (ex. Hachette, Marabout, Larousse, Flammarion, Taschen)  Les journalistes et blogueurs culinaires  Les journalistes et blogueurs de sites d’information (ex. Sortir à Paris, Madmoizelle…)  Les journalistes et blogueurs de sites de presse maternelle, féminine, diététique… 9
  10. 10. Pour le grand public  Les enfants et les adolescents  Les adultes jusqu’à 44ans  Les familles avec de jeunes enfants… 5.2 Pour les audiences indirectes Les audiences indirectes professionnelles :  Les membres des syndicats professionnels  Les abonnés et lecteurs de presse professionnelle  Les associations de consommateurs Les audiences indirectes grand public, qui rassemblent tous ceux qui ne peuvent pas être présents sur le salon mais constituent des cibles potentielles  Les lecteurs des magazines, blogs et sites invités sur le salon VI. Positionnement promotion (étape 2) 6.1 Relations presse, stratégie générale Pour faire circuler l’information autour du salon, nous optons pour une stratégie largement basée sur le digital, avec un site internet dédié à l’événement, une campagne de publicité sur des sites partenaires (bannières publicitaires ainsi que des articles) et une présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Pinterest et Instagram) pour diffuser notre propre contenu et lancer des jeux concours. Calendrier des relations presse : Février 2013 : les professionnels 1. Une newsletter secteur annonçant l’événement est envoyée aux exposants, partenaires et sponsors potentiels pour les informer et les inciter à participer, un an à l’avance. 4 mois pour s’inscrire. 2. Le site web pro est activé avec les informations à destination des exposants et de la presse (dates du salon, adresse, tarifs des stands, date pour les inscriptions exposants, plan du salon, plaquette du salon et communiqués de presse), chaque exposant rempli une petite fiche d’identité pour se présenter. Ces 10
  11. 11. informations sont ensuite communiquées aux journalistes et blogueurs pour faire connaître le salon. 3. Un premier communiqué de presse est envoyé par mail aux média pour les informer de l’existence du salon. le dossier de presse et le communiqué sont également téléchargeables sur le site. Janvier 2014 : les média et le grand public 4. 3 semaines avant l’ouverture du salon, un second communiqué de presse de relance est envoyé au média ainsi qu’aux participants. 5. Les invitations sont postées. 6. La campagne de communication grand public commence (volet grand public du site, pages sur les réseaux sociaux, affichage et flyers). 7. Toujours pour le grand public, le lancement des inscriptions aux différentes activités est activé (cours de cuisine), le jeu concours ainsi que la possibilité de réserver ses places en ligne. 2 mars 2014 : le bilan 8. Le dossier de presse puis le communiqué de presse de fin d’événement sont mis à disposition sur le site. Pour les télécharger, les professionnels doivent s’identifier. Nous nous concentrons sur les médias parisiens en priorité car ils touchent nos cibles directes et les sites internet lus par nos cibles. Pour créer du contenu relatif à notre événement et augmenter sa visibilité, nous proposons des reportages, des communiqués de presse ainsi que des visuels aux journalistes des média classiques et digitaux :  Média de masse (TV régionale comme FR3 région ainsi que leur site web, journaux ‘Aujourd’hui en France’, radios locales)  Sites internet et réseaux sociaux (site de la mairie du 19° où est le lieu du salon, blogs culinaires, site d’actualité parisiens comme Sortir à Paris, sites féminin et leurs pages Facebook, etc…) Une campagne d’affichage dans la mairie du 19ème arrondissement où est située la Villette, une distribution de flyers dans les boutiques participantes est également importante car cela nous permet d’être au plus près de nos cibles directes potentielles. 11
  12. 12. 6.2 Relations presse, les outils Pour les annonceurs :  Newsletter présentant le salon à envoyer aux journalistes, blogueurs, aux professionnels  Communiqués de presse et dossiers de presse envoyés par mail  Invitations presse accompagnées d’un petit panier de confiseries (un échantillon représentatif du salon).  Création d’un site internet dédié à l’évènement, avec un accès et des informations différentes pour les exposants, visiteurs et la presse  Une revue de presse est alimentée au fur et à mesure des parutions des articles. Pour le grand public :  Création de pages sur les réseaux sociaux pour toucher le grand public (page Facebook, compte Instagram et Pinterest). Une présence sur les réseaux sociaux nous semble essentielle car le salon veut toucher une population qui a l’habitude d’internet, surtout les adolescents et les jeunes adultes et cela permet d’interagir directement avec la communauté. La mise en ligne de contenus visuels met en valeur les confiseries et renforce l’attrait du salon. Une page Facebook et un compte Instagram permettent en outre de mettre en place un jeu concours.  Organisation d’un jeu concours à destination des enfants (dessin de confiserie pour les enfants et le gagnant remporte un panier d’échantillons par ex.) 6.3 Achat d’espaces et partenaires médias De par notre budget réduit, nous privilégions les partenariats avec les annonceurs et les échanges de compétences, en particulier pour la réalisation des supports de communication (besoin d’un graphiste, imprimeur pour les flyers et affiches, etc…) et la communication média.   Achat d’espaces publicitaires sur les sites web partenaires Un partenariat dans un quotidien gratuit (20 Minutes Paris) une semaine avant avec des invitations gratuites disponibles dans les journaux. 12
  13. 13. VII. Budget global Cf. annexes VIII. Perspectives de développement n+1 > n+5 L’étude de marché a montré que les préoccupations alimentaires, la recherche d’une alimentation plus saine et responsable, sont une tendance de fond dans la consommation française. Le salon « Le palet des bonbons » s’inscrit donc dans une optique longue. Idéalement, dans les années à venir, le but est de rester en région parisienne mais d’être connu également dans le reste de la France pour pouvoir attirer des artisans, MOF (meilleur ouvrier de France) et spécialistes régionaux pour devenir un salon représentatif du paysage sucré français. A terme, pour fêter les 5 ans d’existence du salon, le Grand Palais serait loué, décoré de couleurs acidulées pour le transformer en un immense bonbon féérique. Ce lieu apporterait une vraie valeur ajoutée à notre évènement et ancrerait le salon dans l’esprit des invités et partenaires. 13
  14. 14. IX. Annexes Présentation du lieu retenu, la Grande Halle de la Villette. Coordonnées : 211 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris - 01 40 03 75 75 http://www.pro.villette.com/fr/ 14
  15. 15. 15

×