• Save
Un vrai roi.
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,661
On Slideshare
1,488
From Embeds
173
Number of Embeds
5

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 173

http://franceseoi.wikispaces.com 137
http://eoidehellin5.canalblog.com 26
https://franceseoi.wikispaces.com 8
http://www.eoidehellin5.canalblog.com 1
http://francaiseamposta.blogspot.com 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Un Vrai roi
  • 2. Tzar se réveilla en éprouvant un sentiment d’angoisse et de malheur, il avait fait un cauchemar: dans son rêve il était le roi, non seulement de toute l’Afrique, mais aussi du monde entier, tout le monde le vénérait et lui offrait des cadeaux et des sourires pour lui faire plaisir, mais malgré tout cela, il se sentait misérable.
  • 3. « Pourquoi ce sentiment ? » se demandait-il en chaussant ses pantoufles. « J’étais vraiment riche, j’avais des richesses partout » cont inuait- il à penser. « Et un plus, tout le monde me vénérait comme un Dieu, pourquoi j’étais alors le plus misérable des hommes?  J’en parlerai demain aux oracles à la recherche d’une explication ». .
  • 4. Le lendemain, il partit tôt vers le Nord-Est où il comptait trouver un sens à son rêve. Il portait une petite boîte en bois où il avait introduit un morceau de pain, une bouteille d’eau et deux pièces d’or. C’était un chemin trop dur et long pour un seul homme, il devait donc bien se préparer.
  • 5. Sur le chemin il rencontra un vieil homme qui ne devait pas être de la région, car il avait la peau blanche comme la neige. Il était très émacié et affamé, c’est pour cela qu’il lui offrit son morceau de pain.
  • 6. Le vieil homme en fut si reconnaissant qu’il le pria de l’accompagner dans sa traversée. « Très bien ! Venez avec moi si vous voulez» a-t-il ajouté «  d’ailleurs, il vaut mieux être accompagné ». Par la suite, tous les deux continuèrent à faire le voyage ensemble.
  • 7. Quelques heures plus tard ils rencontrèrent un homme qui vendait des épices. « Voulez-vous acheter une branche aromatique, c’est bon pour la santé et ça porte bonheur ! » leur avait-il assuré. Tzar en acheta une pour son nouveau compagnon de voyage, qui était déjà un peu fatigué.
  • 8. Mais la seule pièce qu’il possédait avait plus de valeur que tout le bouquet aromatique ; par conséquence, il lui promit de payer à la fin du voyage. Et voilà pourquoi les trois hommes marchèrent ensemble pendant quelques jours en direction du Nord-Est du pays.
  • 9. Après quelques journées à pied, ils aperçurent la ville au loin, mais il faisait déjà nuit et avant d’arriver au centre ville, ils décidèrent de se mettre à l’abri sous un petit portail. Quelle ne fut leur surprise quand ils ouvrirent la porte et qu’ils trouvèrent des tas de gens à l’intérieur, offrant des cadeaux à un nouveau-né, qui avait l’apparence d’un roi.
  • 10. Tout à coup, Tzar se rappela son rêve. C’était la même situation, sauf que cette fois le roi ce n’était pas lui mais un petit garçon souriant.
  • 11. Peut-être que c’était la réponse à son rêve et lui et ses deux amis offrirent la seule chose qu’ils possédaient: des pièces d’or, de l’encens et de la myrrhe (les branches aromatiques).
  • 12. Maintenant il avait trouvé une explication à son rêve, il était triste comme roi parce qu’il n’avait rien à offrir, mais maintenant il avait compris que le sentiment d’offrir et d’aider les autres est beaucoup plus satisfaisant que celui de recevoir des cadeaux.
  • 13. Joyeux Noël et Bonne Année 2008 Ana Belén Martínez Alcántara