Guide pratique environnement crci languedoc roussillon
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Guide pratique environnement crci languedoc roussillon

  • 3,920 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
3,920
On Slideshare
3,919
From Embeds
1
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
94
Comments
0
Likes
1

Embeds 1

http://www.slideshare.net 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 1 Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie Languedoc-Roussillon Guide pratique environnemental pour le tourisme
  • 2. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 2 Préambule Représentant 14,9% du PIB régional et géné- afin de séduire, d’attirer et de fidéliser les rant 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires, clients de demain, voilà la stratégie de déve- le tourisme est l’un des secteurs d’activités les loppement que les établissements de tourisme plus importants de la région Languedoc- doivent suivre en s’appuyant sur les nombreu- Roussillon en termes de création de richesses ses éco-entreprises régionales qui proposent et d’emplois. des produits et services adaptés pour les aider Pour soutenir cette filière stratégique qui parti- à concilier le développement de leur activité cipe activement au développement économique économique avec la protection du patrimoine régional, mais également pour redynamiser ce naturel. secteur et adapter son offre à l’évolution des Par ce guide pratique, nous entendons fournir profils de consommation, le réseau consulaire aux établissements l’information et les outils Languedoc-Roussillon, en partenariat avec le essentiels pour reconquérir et satisfaire une Conseil Régional, l’ADEME et la Délégation clientèle de plus en plus sensible à la qualité Régionale au Tourisme, a sélectionné ce du cadre de vie et à la préservation de l’envi- domaine économique pour lancer son pro- ronnement. gramme d’actions en faveur de l’environne- Mais l’appui technique du réseau consulaire ment et du développement durable. va plus loin, puisque ce dispositif ouvre la pos- Les principaux axes de travail choisis par les sibilité aux professionnels du tourisme d’être élus à l’environnement et au tourisme des CCI accompagnés par les conseillers environne- concernent notamment l’appui aux entrepri- ment ou tourisme de leur CCI afin ses pour l’amélioration du cadre d’obtenir des réponses ou un soutien environnemental, la maîtrise de l’énergie, la technique dans leurs démarches vers la mise réalisation d’économies d’eau, une meilleure en place de chartes qualité environnementales gestion des déchets… autant d’aspects qui au sein de leur établissement. représentent une valeur ajoutée importante Ce dispositif est une contribution à l’effort com- pour les établissements touristiques ayant mun pour que le Languedoc Roussillon reste choisi d’intégrer une démarche responsable et une des destinations favorites des touristes, respectueuse de l’environnement. une région d’exception aux richesses Agir dès aujourd’hui pour qualifier leur offre patrimoniales rares et préservées. Michel FROMONT Président de la CRCI LR André JOFFRE, Robert STENTO, Président de la Commission Régionale Président de la Commission Régionale Environnement de la CRCI LR Tourisme de la CRCI LR 2
  • 3. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 3 Les grands enjeux Rappel des objectifs Ce guide pratique a pour finalité de vous permettre d’intégrer la dimension environnementale au sein de votre établissement en vous apportant des conseils et des exemples concrets d’aménagements réalisés. Mais avant tout, quelles sont les raisons qui peuvent vous inciter à prendre en compte l’environne- ment dans votre gestion quotidienne ? Rendre l’établissement Mobiliser le personnel l’amélioration du confort touristique plus attractif autour d’un projet fédérateur thermique des clients et la auprès des clients réduction des factures énergé- Diminuer les coûts d’ex- En région Languedoc- tiques ploitation Roussillon, les objectifs la réduction des rejets pol- Fidéliser les clients prioritaires des profession- luants dans les réseaux Etre plus compétitif par nels du tourisme s’orientent d’eaux usées et surtout dans rapport à la concurrence notamment vers : la nature Pouvoir bénéficier d’aides une meilleure gestion des la préservation de la res- des collectivités, de l’Union déchets dans les sites à forte source en eau potable Européenne affluence le renforcement de l’aspect Anticiper les évolution de l’amélioration paysagère “nature“ des hébergements la réglementation des établissements situés dans l’arrière-pays Sommaire Gestion de l'énergie Gestion des déchets Gestion de l'eau Qualité de l'air Gestion du bruit Intégration paysagère et architecturale Gestion des risques le Politique d'achats Comment aller plus loin : étape 2, “approfondissement” Comment aller plus loin : étape 3, “vers le management environnemental” Communication, labels, certification 3
  • 4. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 4 Gestion de l’énergie Avant de réaliser l’équipement de votre établissement touristique avec des installations utili- sant des énergies renouvelables, il est primordial de connaître les postes les plus consomma- teurs d’énergie pour ensuite amorcer une gestion de votre structure intégrant la maîtrise des consommations énergétiques. Maîtrise des énergies (MDE) Le contexte tout en présentant l’avantage vers une optimisation tarifaire de diminuer vos charges en fonction de la puissance La maîtrise des consomma- d’exploitation. souscrite : abonnement, déca- tions d´énergie (MDE) est lage dans le temps de gros aujourd’hui une nécessité lar- Pour réduire les consomma- appels de puissance... gement reconnue dans le tions énergétiques de votre monde. Le secteur du tourisme établissement il faut avant Si vous souhaitez réaliser un représente un poids important tout les connaître. diagnostic MDE, vous pou- dans la consommation éner- L’installation d’appareils de vez vous renseigner auprès de gétique et constitue par mesures vous permet de suivre l’ADEME ou de votre conséquent un terrain d’étude et d’étudier vos consomma- conseiller CCI, qui vous et d’action privilégié. La tions par usage ou par appareil. accompagnera dans vos MDE répond à un souci de Vos consommations connues, démarches. protection de l’environnement vous pouvez alors vous orienter Les différents postes où une réduction de consommation peut être envisagée Chauffage des locaux L’organisation interne d’un d’eau consommées auront La qualité thermique du bâti- hôtel permet également de évidemment une répercussion ment est primordiale. diminuer la consommation sur la facture énergétique. d’énergie pour le chauffage : Certaines actions permettent Certaines actions permettent regrouper les zones chauf- de diminuer considérablement de diminuer considérable- fées : louer les chambres les la consommation d’énergie ment la consommation unes à côté des autres (quand nécessaire à la production d’énergie nécessaire au toutes ne sont pas utilisées) d’eau chaude sanitaire : chauffage et par exemple : chauffer au minimum les régler la température de chambres non louées consigne la plus faible possi- pose de vitrage isolant . . . . . . .-7 % éviter de climatiser ou de ble (55°C au minimum, sinon chaudière efficace . . . . . . . . .-15 % chauffer des chambres vides risque de légionellose) => isolation des murs . . . . . . . . . .-10 à -15 % remplacer les chaudières une réduction de température isolation de la toiture . . . . . . . .-10 à -20 % anciennes par des installa- de 80 à 55°C entraîne une installation d’un thermostat tions performantes baisse de 1 kWh/j/pers, soit d’ambiance programmable . . .-7% - 0,07 €/j/pers température moyenne de Eau chaude sanitaire limiter les déperditions de 21°C au lieu de 23°C . . . . . . .-15% Toutes les mesures visant à chaleur des ballons d’eau économiser les quantités chaude en les isolant 4
  • 5. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 5 installer des mitigeurs Gestion de l’installation L’éclairage thermostatiques Il existe des systèmes de ges- Les détecteurs de présence : calorifuger les canalisations tion centralisée de vos équi- ces dispositifs autorisent la (pour diminuer les pertes de pements (coût 15 000 €), qui marche d’une installation ou chaleur) : au moins 20 mm permettent de réduire les sa relance après avoir détecté d’épaisseur consommations inutiles. automatiquement une présen- réaliser l’acheminement de ce dans vos locaux. Cette l’eau du ballon vers les diffé- Electroménager détection s’opère à partir d’une rents postes, le plus court remplacer le matériel exis- cellule infrarouge. Les écono- possible => regrouper les tant par des installations très mies envisageables sur les réseaux de distribution en performantes énergétique- consommations électriques étoile autour du ballon ment (classe A+ ou A) pour l’éclairage des zones installer un chauffe-eau éviter d’installer des appa- équipées de ces systèmes sont solaire reils de froid (réfrigérateurs) de l’ordre de 50 % à 80 %. à côté d’une source de Les lampes fluocompactes : Climatisation et ventilation chaleur (radiateur, cuisinière) plus chères à l’achat, elles sont Pour limiter l’utilisation de la dégivrer régulièrement les rapidement rentabilisées (leur climatisation : congélateurs, les réfrigérateurs durée de vie est de 10 000 heu- isoler et ventiler régulière- chauffer modérément la res, comparées à la durée de vie ment (notamment les pièces pièce où sont installés les de 1 000 heures d’une ampoule d’eau) appareils de froid : 23°C au classique à incandescence). Le porter une attention parti- lieu de 18°C dans la pièce = remplacement d’une lampe culière aux couleurs des murs consommation du réfrigéra- classique par une lampe écono- et des peintures, qui jouent un teur +38% mique se justifie lorsque la rôle important sur la chaleur durée d’utilisation moyenne ressentie (et donc le confort) dépasse 1/2 heure par jour. par les occupants Comparatif économique d’éclairage sur 10 000 h (7 années de fonctionnement) Coût d’achat en € Coût de consommation Coût total en € en €/an pour 10 000 h 8x1 = 8 (achat de 8 Incandescence de 75 W ampoules à 1€ pièce) 7,66 60,5 Basse consommation 15 W 8 1,53 18,5 Les tubes fluo-compacts tubes fluorescents classiques classiques. Ils ont des perfor- (LFC) consomment 15 à 20 % et, à flux lumineux égal, 4 mances similaires aux d’énergie en moins que les fois moins que les ampoules ampoules économiques. Les lampes à LED (Diode puissance n’est que de 1 à 2 de tout autre type d’ampou- Electro-Luminescente) ont Watts, leur luminosité a un les, à l’extérieur comme à une durée de vie très impor- rendu différent par rapport à intérieur. Leur prix peut tante (50 à 100 000 heures). un éclairage traditionnel mais varier d’une quinzaine à une Elles disposent d’un alluma- n’est pas moins efficace. centaine d’euros. ge instantané, sont de petite Les lampes à LED peuvent taille et esthétiques. Leur être installées en remplacement 5
  • 6. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 6 Solaire thermique Arguments économiques Rentabilité de l’investisse- 470 € HT/m2 de capteurs solai- obligatoire de faire appel à un ment res, soit près de 60% du coût bureau d’études, alors que la Selon la période d’ouverture total du projet (40% pour les demande totale porte sur de votre établissement et le établissements de grandes chaî- 15x3 = 45 m2. dimensionnement de votre nes) ! Dans l’Hérault, une aide chauffe-eau solaire collectif, complémentaire du Conseil Garantie de résultats solaires le taux de couverture solaire Général de 130 € HT/m2 est Pour les grandes installations annuel de votre installation également possible et (> 40 m2), l’ensemble des pro- varie entre 50 et plus de 90% ! envisageable. fessionnels intervenant dans Le temps de retour sur inves- En région, toute installation, votre projet s’associent, à tissement se situe selon les de plus de 20 m2 doit faire travers un contrat, pour vous cas entre 3 et 9 ans, en fonc- l’objet d’un pré-diagnostic garantir une quantité annuelle tion du tarif des énergies uti- par un bureau d’études spé- d’énergie solaire récupérée lisées précédemment. cialisé. Son coût se situe entre par votre installation. Cette L’installation solaire est pré- 1 500 et 3 800 € HT, mais une quantité d’énergie solaire vue pour durer plus de 20 ans. aide de 80% peut être allouée disponible est déterminée par Sur cette période, le prix des par le programme PROME- un pré-diagnostic et vérifiée énergies fossiles1 va forte- THEE (convention d’applica- au niveau de l’installation par ment augmenter, améliorant tion annuelle Etat/Région un système de contrôle. encore la rentabilité de votre Languedoc-Roussillon Aucune autre source d’énergie investissement. /ADEME). ne possède d’aussi importantes En dessous de 20 m2, le clauses de garanties. Des primes pour investir recours à un bureau d’études L’ADEME et la Région n’est pas obligatoire. Cette Pour les petites installations, Languedoc-Roussillon parti- règle des “20 m2” s’applique jusqu’à 40 m2, un dispositif de cipent au financement de par installation indépendante, comptage de la production votre installation de produc- ce qui signifie que pour 3 solaire est obligatoirement mis tion d’eau chaude solaire blocs sanitaires d’un cam- en place, qui permet à tout sanitaire. ping, équipés chacun de 15 m2 instant de contrôler la bonne Le montant des aides est de et indépendants, il n’est pas marche de l’installation. Arguments environnementaux Gisement estival local sanitaire consommée par les efficace aux problèmes : Avec près de 300 jours de touristes estivaux. de raréfaction des énergies soleil par an, la région fossiles Languedoc-Roussillon bénéfi- Effet de serre de dérèglement climatique cie d’un ensoleillement excep- L’utilisation de l’énergie solaire dû aux gaz à effet de serre : tionnel, qui permet de chauffer pour la production d’eau chau- 40 m2 de capteurs solaires la quasi-totalité de l’eau chaude de est une réponse simple et => -10T CO2 6 1 énergies fossiles : sont appelées énergies fossiles le pétrole, le charbon et le gaz naturel
  • 7. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 7 Arguments marketing Les touristes sont de plus en capteurs sont visibles par les l’élection de votre établisse- plus vigilants et exigeants vis clients ment à certains labels écolo- à vis de leur environnement. fidéliser votre clientèle giques (Clef Verte, La production d’eau chaude vous démarquer de la GreenGlobe) et peut égale- sanitaire solaire est une solu- concurrence. ment lui donner l’image d’un tion efficace pour : L’utilisation du solaire ther- établissement moderne. répondre à leurs attentes mique correspond également environnementales => les à un critère de sélection pour Arguments techniques Ordre de grandeur de la Entretien de l’installation Intégration architecturale production Comme tout système de pro- La solution traditionnelle L’ordre de grandeur de la pro- duction de chaleur, un consiste à poser les capteurs duction de chaleur d’ 1 m2 de chauffe-eau solaire nécessite en toiture, sur les blocs sani- panneaux solaires thermiques une visite d’entretien annuel- taires. Les capteurs peuvent classiques est de 70 litres le. Celle-ci peut être effectuée remplacer les tuiles canal et d’eau chaude par jour de juin lors de la visite annuelle de font office de couverture à septembre. votre système d’énergie étanche. On peut également d’appoint. Les installateurs les positionner sur les vous proposeront des contrats auvents, les façades. Fiabilité des équipements d’entretien. Le prix pour une La durée de vie d’un chauffe- visite peut varier de 150 à 400 L’expérience montre qu’il eau solaire collectif est d’une euros, selon la complexité de faut : vingtaine d’année, dans des votre installation. proscrire l’installation de conditions habituelles d’utili- panneaux suivant une autre sation et moyennant un entre- Implantation des capteurs pente que celle du toit qui les tien annuel. L’installation de orienter les capteurs le porte, ou pire sur un bâti à chauffe-eau solaire du cam- “plus au sud possible“ contre-pente (ressenti par la ping “ Le Neptune “ à Agde a les placer à 45° d’inclinaison majorité des clients comme duré près de 30 ans. éviter les masques (arbres, inesthétique) montagne, etc.) pour limiter éviter de poser les pan- les ombres portées sur les neaux au sol dans un endroit capteurs. accessible aux enfants (risque de casse ou de brûlures) Ces différents paramètres essayer de centrer les pan- sont étudiés dans le cadre du neaux sur les toitures ou pré-diagnostic réalisé par un façades bureau d’études spécialisé ou pour un bon fonctionnement, lors de l’étude simplifiée ne jamais poser les panneaux réalisée par l’installateur. à une pente inférieure à 17° 7
  • 8. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 8 Votre installation d’eau chaude solaire collective Est appelée chauffe-eau solaire d’autant plus rentable que sa collectif toute surface de taille a bien été adaptée au capteurs solaires vitrés plans départ. L’optimum technico- supérieure à 8 m2 destinée à économique se situe vers chauffer l’eau chaude sanitaire. 55% des besoins annuels, Il est fondamental de bien mais dépend de la période évaluer ses besoins en eau d’ouverture. chaude : une installation est Exemple du camping du Mas de la Cam à St Jean du Gard (30) complément étant fourni FICHE par l’installation existante. RÉCAPITULATIVE Les capteurs ont été inté- Surface de capteurs : grés en toiture de chaque 28,6 m2 ; 33 m2 ; bloc sanitaire, les locaux 37,4 m2 ; au total 99m2 techniques en dessous, Stockage solaire : facile d’accès, ont permis 2 x1 000 litres l’installation des ballons Besoins annuels : de stockage solaire. L’eau 66 000 kWh chaude sortant de ces bal- Productivité annuelle lons est dirigée dans ceux solaire : 37 200 kWh existants, apportant quand Taux de couverture Ce camping, à la limite du il le faut le complément solaire : 56,4% sur la Parc National des Cévennes, nécessaire. période d’ouverture de est classé 3 étoiles. Equipé de La nouvelle installation 6 mois 3 blocs sanitaires et d’une comprend les capteurs, les Economie annuelle : piscine en plein air de 300 m2, circulateurs, les ballons, la 2600 € (par rapport il est ouvert d’avril à septembre régulation et autres accessoires. à l’électricité à un tarif et accueille en moyenne 500 Cette installation a bénéficié, d’achat moyen de 0,07€) campeurs par jour. selon les conditions de 2002, Quantité de CO2 évitée Depuis 2002, son maître de la garantie de résultats d’ouvrage a décidé d’installer solaires (GRS) sur 3 années. par an : 4,5 tonnes des capteurs solaires sur cha- Aujourd’hui, les 3 installations Coût de l’opération : cun des blocs pour sa produc- indépendantes de 28,6 m2, 66 000 € soit 660 €/m2 tion d’eau chaude sanitaire 33 m2 et 37,4 m2 donc < 40 m2, Subvention PROME- qui à l’origine était chauffée bénéficieraient uniquement THEE : 46 000 € par un ballon électrique. d’un dispositif de comptage Reste à la charge du de la production solaire qui propriétaire : 20 000 € Désormais 99 m2 de capteurs permet à tout instant de Temps de retour sur assurent plus de 55% des contrôler la bonne marche de l’investissement : besoins en énergie, le l’installation. 7,6 ans 8
  • 9. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 9 Solaire photovoltaïque (solaire PV) Votre établissement touristique velables en injectant toute ou distribution d'électricité (le est un lieu d’implantation partie de l’électricité locale- plus représenté en France) du susceptible de recevoir un ment produite dans le réseau photovoltaïque isolé. Les sys- champ de modules photovol- de distribution public. EDF tèmes photovoltaïques isolés taïques (PV) à condition vous achète systématique- permettent l'alimentation cependant qu’il soit bien ment l’énergie ainsi produite électrique d'un site éloigné de exposé au soleil. à des tarifs préférentiels. toute ligne électrique, ou dont le coût de raccordement serait Vous pouvez devenir un On distingue le photovol- trop élevé compte tenu des producteur d’énergies renou- taïque connecté au réseau de longueurs de câblage à réaliser. Les arguments économiques En Languedoc-Roussillon, aide financière de 3,50 € /Wc désormais de 0,30 €/kWh et les subventions d’installa- (ce qui représente environ de 0,55 €/kWh dans le cas tions solaires photovoltaïques 50% du coût d’investisse- d’une intégration des pan- connectées sont intégrées au ment) neaux au bâti (arrêté du 10 programme PROMETHEE : juillet 2006). étude de faisabilité : Depuis février 2000, EDF a jusqu’à 70% du montant total l’obligation de racheter des travaux l’électricité d’origine photo- pré-diagnostic d’intégration voltaïque. Le nouveau tarif au bâti : jusqu’à 80% d’achat d’électricité solaire est Les arguments environnementaux L’énergie photovoltaïque tous les jours, quelle que soit possède de nombreux atouts la météo (même par temps environnementaux : couvert, la luminosité est suffisante pour alimenter par- elle ne produit aucune tiellement les capteurs ; nuisance excepté en Lozère, les périodes intégrée dans les construc- de brouillard, qui bloquent tions, l’installation n’a pas toute luminosité sont rares). d’emprise sur le sol l’électricité est produite sur La production est maximale le lieu de consommation => en été à midi, à la période réduction des pertes liées au même où l’on constate le pic transport de consommation dû au en Languedoc-Roussillon, développement des installa- une installation PV produit tions de climatisation. 9
  • 10. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 10 Exemple du gîte d’Aire de Côte à Bassurels (48) : exemple d’un site isolé de production Surface de capteur : d’énergie. Il a 122 capteurs surface 80 m2. une capacité Puissance crête : 10,8 KW d’accueil de plus Permet d’éclairer 600 m2 de de 45 places et gîtes pour 49 lits. fonctionne de Coûts d’installation : pris en février à novem- charge par EDF avec subven- bre. Le stockage tion ADEME et Fonds de la production d’Amortissement des Charges des capteurs sur Electriques (FACE 65%) ; batterie permet 13,61% ADEME + Région ; 2 jours d’auto- 16,39% SDEE + 5% du PNC nomie au gîte. Investissement total : 175 385 € Le complément Le coût des batteries repré- Le gîte d’Aire de Côte est situé est assuré par un sente 20%. dans le Parc National des groupe électrogène. Cévennes. L’installation de ses Le propriétaire a opté pour panneaux solaires en 2001 cette solution autonome, la visait à compenser un déficit de solution consistant à l’exten- réseau dû à l’enclavement. Le sion du réseau EDF jusqu’au gîte est alors devenu autonome gîte (5 km de câblage) étant en matière de consommation et beaucoup plus onéreuse. Le bois énergie Avec 34% de son territoire Les utilisations d’une chau- chaleur. Il est très important recouvert par des forêts, la dière bois sont très variables : de vérifier la filière d’appro- région Languedoc-Roussillon, votre installation peut couvrir visionnement et la proximité est particulièrement riche en l’ensemble des besoins de de celle-ci. ressource bois (environ chauffage mais également 1 million d’hectares), loin ceux nécessaires à la produc- La structuration du marché en devant la moyenne nationale. tion d’eau chaude sanitaire. Languedoc-Roussillon est D’où l’importance de cette actuellement en extension. Le ressource dans le secteur L’usager bénéficie d’une lieu d’implantation de votre énergétique. autonomie de chauffage de établissement est primordial, plusieurs semaines, voire plu- le combustible différant selon sieurs mois selon la capacité votre situation, zone urbaine du silo et les besoins de ou milieu rural. 10
  • 11. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 11 Les arguments en faveur du bois énergie le bois est une source l’utilisation du bois joue un le plan régional Bois- d’énergie locale, naturelle et rôle important dans la lutte Energie et le programme rapidement renouvelable contre le réchauffement PROMETHEE permettent de climatique bénéficier d'aides financières Combustible Coût kWh Installation Coût Bûche 2,0 à 4,6 c€ Poêle - A partir de 1 000 € pour une puissance de 80 m2 - De l'ordre de 30 000 € pour une chaudière seule de 25 kW Plaquette 1,8 à 3,0 c€ Chaufferie - De l'ordre de 45 000 € pour une chaudière seule de 70 kW - A partir de 7 000 € pour une chaudière 2,6 à 3,3 c€ en vrac Poêle, Granulé automatique à granulés 3,6 à 8,0 c€ en sac chaufferie - A partir de 4 000 € pour des poêles automatiques Les techniques Les éléments à prendre en chaufferie. Il est souvent pré- consommations, disposant de compte pour un chauffage féré aux plaquettes dans le place pour posséder un hangar bois-énergie sont : l’autonomie, cadre d’une faible capacité de de stockage et situés à proxi- la puissance, le rendement, la stockage du combustible. mité de fournisseurs de régulation, le combustible, la Les installations combustibles. capacité du local de stockage. Les poêles alimentés par gra- Compactes et d'intégration nulés peuvent être approvi- simple, les chaudières auto- Les combustibles sionnés par un réservoir leur matiques à granulés de bois Les plaquettes - combustible le permettant une autonomie peuvent être utilisées partout, moins cher et nécessitant un jusqu'à 48 heures avec y compris en zone urbaine. volume de stockage impor- régulation automatique. Elles sont munies d'une ali- tant - sont majoritairement Les chaudières sont quant à mentation automatique (les consommées par des chauffe- elles raccordées à des radiateurs granulés descendent au fond ries de grosse puissance. ou des planchers chauffant un du silo, où une vis sans fin les Le granulé de bois est un réseau de chaleur. conduit vers le foyer de la combustible dense qui Les installations de chauffage chaudière). Le combustible convient à toute puissance de automatiques au bois consti- peut vous être livré par tuent aujourd'hui un moyen de camion dans un silo dimen- chauffage aux performances sionné pour assurer un an optimisées. d'autonomie ou alors par petite Les installations de chauffage quantité en sacs de 15 kg. Il automatiques à plaquettes est nécessaire de vérifier la s'adressent en priorité au possibilité et les conditions monde rural : établissements d'approvisionnement du hôteliers de grandes combustible. 11
  • 12. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 12 Exemple de gîtes à St Julien-du-Tournel (48) Gîtes à St Julien-du-Tournel sans aucun appoint (48) utilisant une chaudière Coût du combustible plaquettes automatique à bois, d'une forestières : puissance de 35 kW. Le environ 0, 03 €/ kWh utile modèle retenu peut utiliser Coût opération (chaudière + aussi bien les plaquettes bois silo de 25 m3) : 30 380 € que des granulés. Aides totales : 15 190 € (50% Consommation annuelle : de l'investissement) 11 T granulés Coût pour le propriétaire, Utilisation : totalité du chauf- aides déduites : 15 190 €. fage et de l'eau chaude Consommation : 40 304 kWh Entretien très réduit soit 1 209 € à l'année. Stockage : 25 m3 (remplissage Economie annuelle : 2 000 € 3 à 4 fois par an par versement (par rapport au fioul à un tarif direct à travers une trappe) d'achat moyen de 0,08 €/kWh Autonomie : une saison entière utile au 1er/09/2006). La géothermie Les atouts Le chauffage géothermique à votre établissement et peut d’énergies primaires (fuel ou capteurs enterrés offre également servir au préchauf- gaz), non renouvelables et aujourd'hui de nouvelles pos- fage de l'eau chaude sanitaire. polluantes. Le générateur sibilités avec une technologie thermodynamique a un effet sûre. L'énergie géothermique Cette technologie exploite inverse. Pour produire 100% contenue dans le sol peut être l’énergie présente dans l’en- de chaleur utile, il ne captée à faible profondeur en vironnement avec un rende- consomme qu’un tiers d’élec- utilisant les calories contenues ment exceptionnel. Pour pro- tricité, les deux autres tiers dans la terre. duire 100% de chaleur utile, étant prélevés gratuitement Cette source d'énergie peut les chaudières traditionnelles dans l’environnement. être utilisée pour chauffer consomment 110 à 130% Les techniques Schéma de capteurs horizontaux Un capteur horizontal enterré, Actuellement, en France, ce à une profondeur hors gel qui sont les configurations avec se situe entre 1 et 2 m, selon capteurs horizontaux qui l’altitude. La surface de cap- sont les plus répandues. Ces teur nécessaire est de 1,5 à 2 systèmes sont les moins fois la surface habitable à coûteux mais nécessitent de chauffer. disposer d’une surface de terrain suffisante. Ils sont chauffage de gîtes ou d’éta- donc surtout réservés au blissements de petites tailles. 12
  • 13. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 13 Schéma de capteurs verticaux Pour les capteurs verticaux, en plus d’ampleur en France. deux sondes géothermiques Ces systèmes sont plus de 50 m de profondeur coûteux mais sont un peu plus conviennent pour chauffer performants. Leur emprise au une surface de 120 m2 sol est nettement plus réduite. habitables. Ils peuvent donc convenir pour chauffer des surfaces Les configurations verticales plus importantes qui sont se sont très bien développées à limitées par la surface envi- l’étranger et prennent de plus ronnante. Pour un gîte situé en région Languedoc-Roussillon, dont la superficie à chauffer est de 150 m2, la surface de capteurs occupe entre 225 et 300 m2 du jardin. Le coût d’installation pour un système réversible par le sol produisant du chaud et de la climatisation en période estivale est de l’ordre de 20 000 € HT. Sa consommation sur une année pour chauffer votre bâtiment est de 4 000 kWh, son coût de fonctionnement est de 350 € / an. Abonnement EDF : une puissance électrique réduite, donc un abonnement moins cher. Coût de l’énergie : le confort toutes saisons pour moins de 2,3 € TTC/m2 par an. Entretien limité : à un coût comparable à celui d’une chaudière. Chauffage de piscine Exemple de gîtes près du Salagou (34) lation solaire pour sa piscine satisfait. Il a préféré surdi- de 120 m2, volume de 192 m3. mensionner la surface de Elle est totalement chauffée capteur pour couvrir tous ses sur sa période d’ouverture besoins. (6 mois) grâce à 65 m2 de Associé à une couverture iso- capteur moquette (coût de thermique (renouvellement 4 000 € il y a 12 ans). tout les 5 ans) et un circula- Les capteurs se situent à teur de 400 W ce système de l’horizontal en auvent. chauffage de piscine ne Le village de gîtes “Relais Le propriétaire a lui-même requiert donc que très peu du Salagou” dans l’Hérault installé ce système très sim- d’énergie. utilise depuis 1994 une instal- ple d’utilisation et en est très 13
  • 14. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 14 Technique quelques degrés à la tempéra- capteurs peuvent augmenter ture de l’eau et permet la température de l’eau d’une d’augmenter la période d’uti- dizaine de degrés. lisation de la piscine. Coût : 150 €/m2 posé Quand il y a du soleil, une pompe aspire l’eau du bassin Une couverture isothermique à travers les capteurs. L’eau doit être posée avant toute chauffe et retourne dans la installation de moquette piscine. Des installations solaire. Son rôle est notamment solaires de petites tailles peu- d’éviter l’évaporation, source vent aussi fonctionner avec de refroidissement. Les Le chauffage solaire de votre un raccordement sur le circuit couvertures solaires ne sont piscine en plein air est la plus de filtration de la piscine. pas subventionnées. simple des applications Coût : 8 €/m2 pour un gain de solaires. Une piscine sans chauffage 5°C. Il peut également être le plus n’atteint une bonne tempéra- rentable, s’il remplace un sys- ture que pendant 3 ou 4 Les capteurs simplifiés tème de chauffage utilisant semaines en saison estivale. coûtent entre 80 et 120 € TTC une source d’énergie conven- Cette exploitation est minime le mètre carré. Une installa- tionnelle. par rapport à l’investissement tion complète avec 12 m2 de et au coût de fonctionnement. capteurs pour une piscine de Le “capteur moquette” ou 40m2 et une pompe auxiliaire “moquette solaire” est un En règle générale, la surface gérée par régulation solaire capteur rudimentaire qui a un des capteurs doit être comprise peut coûter entre 1 500 € très bon rendement pour la entre 25 et 40 % de celle de la et 2 300 € TTC suivant plage de températures cor- piscine. Dans des conditions l’équipement et les options respondant au réchauffage de normales, avec une température choisies, soit 50 €/m2 de l’eau d’une piscine. Il apporte ambiante de 15°C, les piscine. Coordonnées des organismes à contacter Conseil Régional Languedoc-Roussillon ADEME Mme Raphaëlle VIENOT M. Samuel PUYGRENIER Hôtel de Région 119 avenue Jacques Cartier 201 avenue de la Pompignane 34965 MONTPELLIER Cedex 2 34064 MONTPELLIER Cedex 2 : 04.67.99.89.79 : 04.67.22.98.90 @ : Samuel.Puygrenier@ademe.fr @ : vienot.raphaelle@cr-languedocroussillon.fr http://www.ademe.fr/ http://www.cr-languedocroussillon.fr 14
  • 15. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 15 Gestion des déchets Coût de la gestion des déchets Vos déchets vous coûtent de Les tarifs des collecteurs privés Plus vous trierez et l’argent pour leur enlèvement intègrent les mêmes paramètres. valoriserez vos déchets et et leur élimination, et ce coût a Il existe donc un intérêt finan- moins votre redevance sera tendance à augmenter. A terme, cier à réduire le volume de vos élevée. toutes les collectivités vont déchets et à en rendre possible instaurer une “redevance le tri sélectif par la clientèle et spéciale” fonction du volume par votre personnel. et du type de déchets. Les collectivités (communes ou groupements de communes) n’ont pas l’obligation légale de collecter les déchets des entreprises. Rapprochez-vous de la collectivité dont vous dépendez pour évaluer le service qu'elle peut éventuellement vous proposer : mode d'enlèvement de vos déchets correspon- dant à vos besoins, service rendu compétitif par rapport à un prestataire privé. Pour financer cette collecte, la collectivité peut avoir recours à la : Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) + Redevance Spéciale (RS) => la TEOM est calculée sur la valeur du foncier bâti, la RS concerne uniquement les déchets ne provenant pas des ménages. Redevance d’Enlèvement des Ordures Ménagères (REOM) : elle est proportionnelle à un service rendu. Lorsque votre collectivité Il est nécessaire de préciser basant dorénavant sur les met en place une redevance que lors du passage à la rede- volumes de déchets produits spéciale, votre conseiller vance spéciale, les campings et n'étant plus proportionnelle environnement est à votre sont les premières cibles à la taxe sur le foncier bâti disposition pour vous accom- visées par ce changement. (faible pour les campings) pagner dans les démarches à Les augmentations seront comme se calculait la TEOM. mettre en œuvre. alors élevées, la redevance se Pour trouver des prestataires privés de collecte, vous pouvez consulter le site Internet www.guide-dechets.com 15
  • 16. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 16 Contexte dangereux, un bordereau de Juridique suivi des déchets dangereux Environnemental Tout établissement touristique (BSDD) doit vous être remis Les déchets les plus nuisibles est responsable de l’élimination par le prestataire qui les prend dans vos activités sont les de ses déchets dans des dispo- en charge. suivants : sitions en conformité avec la produits d’entretien réglementation en vigueur. Il Commercial produits de blanchisserie vous appartient de vous assu- L’absence de déchets visibles huiles et graisses de cuisine rer de la destination de vos et de leurs nuisances asso- produits de piscine déchets auprès de votre pres- ciées est à l’évidence un produits phytosanitaires tataire. En pratique, le contrat facteur de qualité de votre piles et accumulateurs avec votre prestataire public établissement. Il est donc de de votre clientèle (campings) ou privé de collecte doit vous votre intérêt d’assurer une apporter cette assurance. collecte et un enlèvement Concernant les déchets adapté. Postes concernés Activité concernée Types de déchets Déchets ménagers ou assimilés Administration Déchets dangereux : néons, piles, cartouches d’imprimantes Restauration : Cuisine Déchets ménagers ou assimilés / Déchets organiques Restaurant Déchets d’emballage (cartons, palettes, films plastiques) Bar Huiles/graisses alimentaires et de fritures usagées Sanitaires Déchets ménagers et assimilés / Contenants de produits d’entretien Chambres Déchets ménagers et assimilés Déchets verts / Contenants de produits phytosanitaires et pesticides Extérieurs Contenants de produits d’entretien de piscine Une fiche “inventaire des ci-dessous) permet d’établir et d’identifier les postes pro- déchets produits par l’établis- un état des lieux de duisant les plus grandes sement touristique” (exemple votre établissement touristique quantités de déchets. Quantité produite Origine / Poste Type de déchets Filière d’élimination (m3 ou kg) Administration Restauration : Cuisine Restaurant Bar E M PL Sanitaires E XE Chambres Extérieurs 16
  • 17. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 17 Actions possibles Réduire les déchets à la source Restauration : privilégier Sanitaires/chambres : Administration : utiliser les conditionnements en gros privilégier les conditionne- le papier de manière économe volumes plutôt qu’indivi- ments en gros plutôt qu’indi- (fax, brouillons...) duels pour le buffet du petit viduels (savon liquide en déjeuner (beurre, confiture) ; distributeurs plutôt que des au bar, favoriser la vente de savonnettes individuelles) ; boissons servies sous pression éviter le matériel jetable (pré- férer un gobelet en verre plutôt qu’en plastique) Mettre en place un tri sélectif des déchets Installer des containers, Rendre visible et lisible un Installer des composteurs des bacs ou des poubelles de plan avec les différentes individuels, notamment pour couleurs différentes zones de récupération des les logements du personnel Mettre en place un tri déchets et les emplacements de l’établissement sélectif pour le personnel : des poubelles Effectuer le tri puis le dans les cuisines, tri des Mettre en place un bac de compostage des déchets verts emballages, du papier, des collecte des piles usagées (avec broyage préalable) conserves, du verre, notam- pour la clientèle ment dans les grands hôtels Adapter les filières d’élimination des déchets Choisir entre la collecte Les lampes fluos-compactes, Mettre en place un publique et la collecte privée, les néons, les cartouches composteur pour les déchets en fonction de vos besoins et vides d’imprimantes (déchets verts et les déchets organiques du coût du service dangereux) doivent suivre (permet de limiter ensuite Choisir un opérateur agréé des filières spécifiques (plus l’utilisation d’engrais). En pour récupérer les huiles et de renseignements sur le site compostant sur place les graisses alimentaires usagées www.guide-dechets.com) déchets organiques, vous => vérifier sur le bordereau réduisez le volume de déchets remis par l’opérateur que le à faire enlever. Attention centre de traitement de ces cependant à le faire dans des déchets est agréé et conforme conditions n’entraînant pas à la réglementation de nuisances olfactives pour vos clients 17
  • 18. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 18 Déchèteries Vous pouvez vous rensei- Le site régional de gner auprès de votre collecti- l'ADEME : (www.ademe.fr vité pour connaître les déchè- /languedoc-roussillon teries les plus proches de /default.htm) recense l'en- votre établissement. Celles-ci semble des déchèteries du peuvent éventuellement Languedoc-Roussillon et accepter les déchets des leurs coordonnées. entreprises. Intérêt pour l’établissement Réduire sa production de Les touristes sont de plus en Les clients qui trient leurs déchets => Diminuer les plus vigilants et exigeants déchets à leur domicile sont coûts liés à la collecte et au vis-à-vis de leur environne- surpris de ne pas pouvoir le traitement des déchets ment. Ils sauront apprécier faire sur leur lieu de vacances. Trier ses déchets => antici- une gestion visible des Ayant plus de disponibilités, per les augmentations des déchets, avec présence de ils sont d'autant plus disposés coûts de traitement et l'évolu- containers, de composteurs et à participer à ce type d'action. tion du cadre réglementaire incitation aux économies (européen, national et régional) d’emballages. Quelques exemples Exemple du camping Les Galets à Argelès (66) “Le Camping “les Galets” l'intégration de ce camping les emballages recyclables, implanté sur la commune dans son environnement. les déchets verts, les piles et d'Argelès-sur-Mer, est un Parmi elles, on retrouve le tri les déchets dangereux. La camping familial, animé le sélectif des déchets. En effet déchèterie ainsi mise en place jour, calme la nuit, qui a su que ce soit les déchets d'en- connaît un vif succès durant conserver un visage humain. tretien ou encore les déchets la période estivale et participe Sur ses 5 ha, les 233 emplace- ménagers produits par les à améliorer l'image du cam- ments s'intègrent parfaite- touristes, tous sont triés au ping. C'est également un ment au milieu environnant sein d'une zone aménagée excellent argument commer- (pelouse, emplacements afin de favoriser leur recycla- cial, précise Jean-François ombragés). De nombreuses ge ou leur réutilisation. On Bey, gérant du camping.” mesures ont été mises en trouve donc différents contai- place pour augmenter ners pour accueillir le verre, 18
  • 19. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 19 Exemple du camping la Cascade à Meyrueis (48) Exemple de tri sélectif des containers pour indiquer le déchets : des objets sont type de déchets récupérés suspendus au-dessus des dans chaque poubelle. Pour en savoir plus Le conseiller environnement Toutes les références légales Vous trouverez sur le site de votre CCI peut vous et réglementaires, ainsi que national de l’ADEME orienter vers les solutions des coordonnées de prestatai- (Agence de l’Environnement disponibles sur votre territoire. res se trouvent sur notre site et de la Maîtrise de Guide des déchets en l’Energie), des guides pra- Languedoc-Roussillon : tiques sur la gestion des www.guide-dechets.com déchets : www.ademe.fr Coordonnées des organismes à contacter Dans un premier temps, vous Le Conseil Régional et pouvez contacter le conseiller l’ADEME peuvent vous environnement de votre CCI. apporter des conseils tech- Celui-ci pourra vous orienter niques et des renseignements vers les structures adaptées à sur les aides financières en vos problématiques. matière de gestion des déchets. Conseil Régional Languedoc-Roussillon ADEME Mme Hélène COLOMBINI M. Samuel PUYGRENIER Hôtel de Région 119 avenue Jacques Cartier 201 avenue de la Pompignane 34965 MONTPELLIER Cedex 2 34064 MONTPELLIER Cedex 2 : 04.67.99.81.21 : 04.67.22.90.66 @ : Samuel.Puygrenier@ademe.fr @ : colombini.helene@cr-languedocroussillon.fr http://www.ademe.fr/ http://www.cr-languedocroussillon.fr 19
  • 20. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 20 Gestion de l’eau Coût de l’eau Le prix de l’eau est très variable l'eau de pluie, dont le coût l'eau brute en forage est selon son usage, sa qualité et sa correspond uniquement aux une option intéressante, mais provenance : frais d'équipement initial soumise à des règles très l'eau potable, la plus chère, pourrait être une solution strictes lors de la réalisation ne devrait pas être utilisée pour l'arrosage, l'approvision- du captage, pour préserver la pour l'arrosage, les toilettes, nement des sanitaires. qualité de nos réserves en eau le nettoyage extérieur Cependant, cette ressource Le tableau ci-dessous présen- l'eau brute en réseau repré- est peu disponible en été et te le prix moyen du m3 d'eau sente une bonne alternative son stockage nécessiterait par département (données pour ces usages, mais n'est l'implantation de réservoirs Agence de l'eau Rhône pas disponible sur tout le volumineux. Méditerranée et Corse) territoire régional Approvisionnement Aude Gard Hérault Lozère PO Eau potable (1 m3) 2,57 € 2,61 € 2,39 € 2,76 € 2,86 € L’Eau brute en réseau est disponible si votre et la liste des communes. desservie par la société établissement se situe sur une Schématiquement, les zones BRL : commune desservie par le desservies sont : le sud du réseau de BRL. Le site Internet Gard, l’ouest de l’Hérault, le peut être utilisée pour l’arrosage ou l’entretien des de BRL Exploitation littoral audois, une zone au extérieurs www.brl.fr propose une carte nord-est de Perpignan. RV Centre Est RD Centre Est RV Centre Ouest RD Centre Ouest Coût 0,4709 €/ m3 55,43 €/ m3 0,4944 €/ m3 55,43 €/ m3 RV : Redevance volume, correspond au volume distribué au compteur en m 3 RD : Redevance d’abonnement de débit, proportionnelle à la puissance souscrite, exprimée en m3/h Centre Est : secteurs de Garons (30) à Mauguio (34) Centre Ouest : secteur de Servian (34) L’Eau brute par forage : en fonction du débit d’eau Loi sur l’Eau) toute réalisation de forage prélevée (seuils à 8 et 80 m3/h, - pour de l’eau destinée à de plus de 10 m de profon- le forage sera soumis soit à consommation humaine le deur doit être déclarée à la déclaration soit à autorisation forage sera soumis à autorisa- DRIRE (art. 131 du Code au titre de la loi sur l’eau) tion (Code de la Santé Minier) et à la préfecture (au évaluation de l’impact Publique) titre de la rubrique 110 de la d’un forage sur les ressources - tout prélèvement d’eau doit loi sur l’eau, excepté pour un en eau souterraine et superfi- être déclaré à l’Agence de volume d’eau prélevé annuel cielle => procédure de décla- l’eau et est soumis à redevance inférieur à 1 000 m3 à titre ration ou d’autorisation au-delà d’une consommation d’usage domestique) ; (Code de l’Environnement - de 30 000 m3 par an 20
  • 21. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 21 Le non respect de ces règles par les Directions Dépar- Affaires Sanitaires et Sociales de santé publique vous expo- tementales de l'Agriculture et (DDASS) pour l'eau destinée à se à des sanctions de la part de la Forêt (DDAF) ou par la la consommation humaine. de la police de l’eau assurée Direction Départementale des Pour en savoir plus DRIRE LR : www.languedoc-roussillon.drire.gouv.fr BRGM : www.brgm.fr MISE (Mission Inter Service de l’Eau) : auprès des DDAF de votre département. Contexte - Problématique Consommation Lire attentivement les factures d’eau de votre établissement touristique => suiv- re l’évolution des consommations => détecter une anomalie Forte augmentation des volumes consommés, sans Diagnostic complet du augmentation de fréquen- Fuite d'eau réseau pour localiser pré- tation ou installation de cisément la ou les fuites nouveau matériel L’installation de compteurs à tions et de réagir rapidement Un tableau concernant les des points stratégiques du (repérage plus aisé de la consommations totales permet réseau permet de surveiller portion de réseau défaillante) d’avoir une vue générale sur précisément les consomma- en cas d’anomalie constatée. les consommations d’eau. Année Approvisionnement Consommation (m3) Coût (€) La mise à jour d’un tableau de bord (exemple présenté ci-dessous) est une méthode simple pour suivre ses consommations d’eau. Poste/Compteur Consommation Pourcentage de la Période Coût (€) concerné (m3) consommation totale Collecte - Traitement En parallèle de la probléma- assainissement collectif assainissement non collec- tique de consommation/éco- avec raccord du réseau tif (ou autonome) de type : nomie d’eau, se situe celle de d’eaux usées au réseau com- filtres à sable, tranchées d’é- la collecte et du traitement munal pandage, lit d’épandage, des eaux usées. Il existe deux fosse toutes eaux... types d’assainissement : 21
  • 22. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 22 A savoir : à la différence des Santé Publique) . au réseau et/ou à la station particuliers, il n’existe ni une L’autorisation de déverse- d’épuration pour permettre le obligation ni un droit de ment peut être soumise à des déversement et le traitement raccordement au réseau pour conditions et notamment : satisfaisant de ses eaux usées les entreprises. Ainsi, “tout aux caractéristiques des dans les installations publiques déversement d’eaux usées, effluents au point de rejet autres que domestiques, dans dans le réseau, ce qui peut L’autorisation accordée par la les égouts publics doit être rendre nécessaire un commune (arrêté municipal) préalablement autorisé par la pré-traitement à la charge de s’accompagne généralement collectivité à laquelle appar- l’entreprise d’une convention de raccor- tiennent les ouvrages” (article au financement des éven- dement signée entre la L1331-10 du Code de la tuelles modifications apportées collectivité et l’industriel. De plus, certains postes sont concernés par un traitement spécial (cuisine) et doivent faire l’objet d’une attention particulière. Postes concernés Poste concerné Objectifs Connaître le mode d’approvisionnement en eau Etablissement complet Pouvoir identifier le mode de traitement des eaux (& administration) Contrôler et suivre les consommations d’eau Limiter les consommations Cuisine Mettre en place les procédés de traitement adaptés Choisir des produits d’entretien respectueux de l’environnement Sanitaires Limiter les consommations Chambres Limiter les consommations Limiter les consommations Bar/Restaurant Réduire les facteurs de pollution Limiter les consommations Extérieurs Réduire les facteurs de pollution Actions possibles Sur l’ensemble du réseau Installer des compteurs Si le site possède un assai- des vidanges tous les 4 ans est d’eau, si possible à l’entrée nissement autonome, faire recommandée) de chaque poste important vérifier régulièrement l’ins- Noter sur des périodes tallation (une périodicité au régulières les volumes d’eau minimum équivalente à celle consommés 22
  • 23. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 23 Cuisine Limiter les consommations : - ne pas décongeler à l’eau - jeter les huiles alimentai- - sensibiliser le personnel à la chaude => utiliser le four res usagées (fritures et hui fermeture des robinets à micro-ondes les de cuisson) dans l’évier entre chaque activité pour ne Traquer les robinets qui est interdit car cela entraîne pas laisser couler l’eau gouttent de graves nuisances au inutilement Choisir des produits réseau d’assainissement. - placer des économi- d’entretien respectueux de Un simple fût de collecte seurs d’eau sur les robi- l’environnement en cuisine, vidangé par un nets. Mettre en place des procédés prestataire agréé (souvent - faire fonctionner les de traitement adaptés : le même que celui du bac à appareils ménagers à - installer (et entretenir graisses) vous place dans la pleine c a p a c i t é p l u t ô t régulièrement) un bac à légalité. que partiellement remplis. graisses pour pré traiter les Pour trouver les coordonnées - entretenir régulièrement eaux usées chargées en des prestataires agréés pour la la tuyauterie : joints, cal- graisses => la présence collecte des huiles et graisses caire... d’un bac à graisses est usagées, contactez le conseiller - remplacer les appareils obligatoire que vous soyez environnement de votre CCI usés par des appareils en assainissement collectif ou rendez-vous sur le site : moins consommateurs d’eau. ou non. www.guide-dechets.com. BAC A GRAISSES Qu’est-ce qu’un séparateur dimensionnés en à graisses ? fonction de diffé- Le séparateur à graisses est rents critères un système retenant les (volume d’eau graisses présentes dans les consommé, nom- eaux usées avant leur rejet dans bre maximum de le réseau d’assainissement. couverts servis...) Les eaux sales chargées en graisses et en matières en Où installer le séparateur à suspension (épluchures, restes graisses ? régulièrement. Dans le cas d’aliments....) arrivent des Le séparateur à graisses doit contraire, il existe un risque de cuisines et précipitent au fond être situé entre l’évacuation colmatage des canalisations. du bac. d’eaux usées et le point Pour faire réaliser au sein de Les graisses se mélangent d’évacuation au réseau d’as- votre établissement la collecte mal avec l’eau. Elles remon- sainissement collectif. des Huiles Alimentaires tent en surface, se figent, puis Son installation peut se faire Usagées (HAU), contactez un s’agglomèrent. aussi bien à l’intérieur qu’à des prestataires présents dans Les bacs à graisses peuvent l’extérieur de l’établissement. la liste du guide des déchets, être composés de différents Le séparateur à graisses doit sur le site Internet : matériaux : acier revêtu, acier être facilement accessible www.guide-dechets.com inoxydable, matériau compo- pour les opérations d’entre- site. Ils doivent être tien, qui doivent avoir lieu très [Fiche déchets => Industriels spéciaux => Déchets spécifiques d’activités => Déchets de la restauration] 23
  • 24. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 24 Sanitaires collectifs et privés - Chambres Limiter les consommations : installer des douches éco- installer des boutons pous- nomiques soirs sur les robinets des dou- mettre en place des chasses ches et des lavabos (pour les d’eau de plus petit volume ou sanitaires collectifs) des chasses d’eau équipées placer des économiseurs d’économiseurs d’eau d’eau sur les robinets des ne pas laisser couler l’eau lavabos lors du nettoyage des bai- gnoires et des lavabos Extérieurs Limiter les consommations : arroser le soir ou tôt le Réduire les facteurs de utiliser des collecteurs d’eau matin pour éviter les pertes pollutions : de pluie ou de l’eau brute (pour directes par évaporation choisir des engrais respec- savoir si la commune de votre utiliser des systèmes d’arro- tueux de l’environnement ou établissement est desservie sage économiques : goutte à la matière issue d’un compost par le réseau d’eau brute : goutte, tuyaux poreux, respecter les doses de www.brl.fr) pour arroser les programmateurs pesticides et de produits jardins, les plantes phytosanitaires RECUPERATION D’EAU DE PLUIE 24
  • 25. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 25 Bar-Restaurant Limiter les consommations : Réduire les facteurs de pollutions : placer des économiseurs d’eau sur les robinets des choisir des produits d’entre- lavabos tien respectueux de l’environ- nement faire fonctionner les lave- verres à pleine capacité respecter les doses de produits d’entretien, suivant la nature et la qualité de l’eau Intérêt pour l’établissement Réaliser des économies d’eau => Diminuer sa facture de consommation d’eau. Exemple : Hôtel : 50 chambres Prix unitaire Nb d’économiseurs Coût total Poste Ouverture : 365 jours moyen en € à installer en € Taux de remplissage : 85 % Robinet 8 50 400 Nombre de nuitées annuel : 15 512 Prix moyen du m3 eau froide (LR) : 2,64 € Douche 17 50 850 NB : estimation à partir du prix de l’eau froide Débit moyen Temps Volume consommé Nb de Coût annuel en € Gain (L/min) d’utilisation m3/an Poste postes annuel journalier concernés Sans éco. Avec éco. Sans éco. Avec éco. Sans éco. Avec éco. en € (min) Robinet 50 16 7 10 2 920 1 277 7 709 3 373 4 336 Douche 50 18 8 15 4 927 2 190 13 009 5 782 7 227 => Le retour sur investissement se fait en 39 jours Maîtriser ses consomma- Adapter son système de (notamment européennes). tions pour maîtriser toute collecte et de traitement des La loi sur l’eau en cours évolution de fréquentation eaux usées => Répondre aux d’adoption devrait entraîner ou toute modification sur normes actuellement en un renforcement de ses normes. l’approvisionnement. vigueur et anticiper les Répondre au mieux aux nouvelles réglementations exigences des clients. 25
  • 26. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 26 Quelques exemples Exemple du camping Spa Mar I Sol à Perpignan (66) Le village camping spa Mar I Qualité, quantité sont autant des robinets et douches du Sol est un endroit unique tant d'aspects sur lequel le cam- camping. Après 3 mois d'uti- la nature a été mise en valeur ping a travaillé et a initié de lisation, l'investissement a été et protégée. Une des préoccu- nombreuses actions. L'une amorti et les factures ont pu pations majeures de des dernières en date, concer- être diminuées de 20 000 € en Christophe Blanc concerne la ne la mise en place d'écono- 2 ans. problématique liée à l'eau. miseurs d'eau sur l'ensemble Exemple du camping Le Sérignan Plage à Sérignan (34) “Ici nous avons mis en place se compose de fosses septiques le pouvoir auto-épurateur des un système de récupération toutes eaux, d'un réseau sols et le mécanisme d'évapo- des eaux et d'assainissement d'épandage souterrain par des transpiration. Les arbres assu- par tranchées filtrantes et drains enterrés et de planta- rent ainsi l'élimination évapotranspiration ce qui tions d'arbres et d'arbustes partielle des eaux usées”. économise l'eau et préserve la (peupliers, tamaris, saules et nappe phréatique. Le système oliviers). Le procédé associe Coordonnées des organismes à contacter Pour plus de renseignements, vers les structures adaptées à tendre au titre d’une meilleure vous pouvez contacter le votre problématique. gestion de l’eau, vous pouvez conseiller environnement de Pour connaître les subventions contacter l’agence de l’eau votre CCI qui vous orientera auxquelles vous pouvez pré- couvrant votre territoire. Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse Agence de l’eau Adour Garonne Délégation de Montpellier 90 rue du Férétra Immeuble Le Mondial 31078 TOULOUSE Cedex 4 219 rue Le Titien - CS 59549 : 05.61.36.37.38 34961 MONTPELLIER Cedex 2 www.eau-adour-garonne.fr : 04.67.13.36.36 Aude : cantons de Belpech, Chalabre, Salles sur l’Hers www.eaurmc.fr Gard : canton de Trèves Aude : exceptés les cantons gérés par AEAG Hérault : canton de la Salvetat sur Agout Gard : exceptés les cantons gérés par AEAG Lozère : exceptés les cantons gérés par AERMC et AELB Hérault : exceptés les cantons gérés par AEAG Lozère : cantons de Barre des Cévennes, Agence de l’eau Loire-Bretagne Saint-Germain de Calberte PO : tout le territoire Délégation Allier-Loire amont Centre Onslow, 12 avenue Marx Dormoy 63058 CLERMONT-FERRAND Cedex 1 : 04.73.17.07.10 http://www.eau-loire-bretagne.fr/ Lozère : cantons de Châteauneuf de Randon, Grandieu, Langogne, Villefort, 26
  • 27. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 27 Qualité de l’air Principal impact sur la qua- installateur qualifié (qualicli- Liens lité de l’air : rejets exercés par mafroid, qualicuisine ou Qualiclimafroid les chaudières, les appareils qualibat) et de remplacer les http://www.qualiclimafroid.com/ de réfrigération et les installa- installations défectueuses par Qualicuisine tions de climatisation. des équipements neufs et http://www.snefcca.com/ Pour prévenir tout risque de performants. Qualibat pollution par ces installations, http://www.qualibat.com/ il est nécessaire de les faire Une chaudière bien réglée vérifier régulièrement par un = un meilleur rendement Pour améliorer la qualité de l’air dans les locaux et pour les clients : aérez régulièrement l’en- créez des zones fumeurs à attention aux déclenche- semble des locaux même en l’intérieur des bâtiments, en ments intempestifs des détec- hiver (réception, cuisines, installant une aération adap- teurs de fumées présents sur le installations communes, sani- tée et efficace site pour la sécurité incendie taires, chambres des hôtels) orientez les clients fumeurs vers des zones réservées, en communiquant sur les notions de confort et de respect Pour améliorer la qualité de l’air à l’extérieur : évitez les déplacements plantez des essences odo- Pour de plus amples informa- automobiles sur le site, ou rantes et adaptées au climat tions vous pouvez contacter favoriser l’utilisation de véhi- (lavandes, lilas, thym, jasmin, le conseiller environnement cules propres (électriques ou rosiers, Eleanus) de votre CCI qui vous orien- GNV) pour les déplacements tera vers les structures adap- internes. Le programme tées à votre problématique. PROMETHEE peut rembour- ser jusqu’à 5 000 € pour un Air-LR Languedoc-Roussillon véhicule électrique acheté. Les Echelles de la Ville Antigone 3 place Paul Bec 34000 MONTPELLIER : 04.67.15.96.60 @ : info@air-lr.org 27
  • 28. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 28 Gestion du bruit Pour un hôtel, identifiez la Pour un camping, identifiez Assurez-vous auprès de vos provenance puis la source la provenance du bruit : voisins qu’il n’existe pas ou du bruit : peu de nuisances sonores. de l’extérieur (routes, aéro- Si des plaintes étaient dépo- d’une chambre => chasse port...) sées et que vous ne trouviez d’eau, climatisation, plom- des lieux d’animation, de pas de solution facilement berie détente réalisable vous pouvez faire des pièces communes des installations sanitaires appel à un prestataire en étu- => compteurs électriques, (chaufferies, local piscine) des acoustiques. compteurs d’eau , activités liées à la réception, aux couloirs de l’extérieur => voitures, activité alentours, proches de l’hôtel Pour prévenir au maximum les nuisances sonores, il est conseillé de : limiter ou interdire toute plus particulièrement pour Pour vous renseigner plus en circulation de nuit sur le site, les hôtels : faire installer des détail sur les nuisances sonores, avec des véhicules motorisés, vitres isolantes aux endroits vous pouvez contacter la exceptés les véhicules élec- les plus affectés par des bruits DDASS de votre département triques extérieurs ; si le revêtement si celui-ci possède un “pôle isoler les bâtiments des sols répercute les bruits de compétence bruit”, qui bruyants : chaufferies, buan- de pas, le remplacer par des joue un rôle de service public deries, locaux de piscines matériaux isolants ; vérifier ou la CRAM (Caisse éloigner l'espace réservé les installations de plomberie Régionale d’Assurance aux emplacements de toiles des chambres, si les clients se Maladie) de tentes, des caravanes et plaignent de bruits de des mobil home des voies de “tuyauterie”. circulation et du parking du camping 28
  • 29. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 29 Coordonnées des organismes à contacter CIDB DDASS 48 (Centre d’Information sur le Bruit) (Pôle bruit en cours de structuration) 12-14 rue Jules Bourdais Service Santé Environnement 75017 PARIS Le Saint Clair - avenue du 11 novembre : 01.47.64.64.64 BP 136 - 48005 MENDE Cedex http://www.infobruit.org/ : 04.66.49.40.65 http://www.languedoc-roussillon.sante.gouv.fr/ DDASS 30 Service Santé Environnement DDASS 66 6 rue du Mail Service Santé Environnement 30906 NIMES Cedex 5 rue Bardou Job - BP 928 : 04.66.76.80.00 66020 PERPIGNAN Cedex http://www.languedoc-roussillon.sante.gouv.fr/ : 04.68.35.87.00 http://www.languedoc-roussillon.sante.gouv.fr/ DDASS 34 Pôle Santé Cellule Environnement CRAM 85 avenue d’Assas 29 cours Gambetta - CS 49001 34967 MONTPELLIER Cedex 2 34068 MONTPELLIER Cedex 2 : 04.67.14.19.43 : 04.99.52.56.10 http://www.languedoc-roussillon.sante.gouv.fr/ http://www.cram-lr.fr/ 29
  • 30. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 30 Intégration paysagère & architecturale Pour intégrer votre établissement touristique au sein de son environnement, il est nécessaire de prendre en compte : l’aspect architectural local classé “plus beaux villages de ou régional : type de cons- les aspects géographiques France”, renseignez-vous truction, matériaux de et naturels : topographie, auprès de votre mairie pour couverture et de construction, végétation connaître la charte et les couleurs des murs ; proximité si votre établissement est dispositions qui en découlent éventuelle d’un monument situé dans un village référencé Sur le site : privilégiez les espèces facilement valorisables et concernant les panneaux adaptées à la nature des sols recyclables que le béton, ou solaires, privilégiez l’installa- et aux conditions climatiques les matériaux synthétiques tion intégrée dans le plan de locales => diminution de la respectez les espaces verts toiture, si possible de façon consommation d’eau, réduc- (superficie, entretien régulier, symétrique. Evitez à tout prix tion de l’utilisation d’engrais taille des haies, des arbres, les doubles pentes sur toitures. (meilleure résistance des plantation) Le positionnement à terre plantes) intégrez l’ensemble des comporte des risques de van- utilisez en priorité les locaux (parkings, blocs sani- dalisme et occupe de l’espace matériaux locaux et naturels taires, local poubelles) au précieux. II faut également (bois, pierre) pour la cons- paysage => qualité visuelle veiller à ce que les arbres truction et l’ornement ; les plantés autour ne masquent matériaux naturels sont plus pas l’installation. Attention : certains labels exigent qu’un pourcentage minimal de la surface soit naturel (20% pour le label Clef Verte) Pour un hébergement locatif, complet relatif à l’intégration et d’Environnement (CAUE) il est judicieux de faire instal- paysagère des établissements. ou l’Architecte des Bâtiments ler une antenne parabolique “Le guide de préconisations de France (ABF) de votre unique plutôt qu’un ensemble paysagères” est disponible département qui est le chef du d’antennes => qualité visuelle auprès de la FNHPA du Service Départemental de Languedoc-Roussillon. l’Architecture et du Propriétaires de campings, Patrimoine (SDAP). vous pouvez vous rapprocher Pour plus de renseignements, de la FNHPA, qui a édité contactez votre Conseil début 2006, un document très d’Architecture, d’Urbanisme 30
  • 31. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 31 Coordonnées des organismes à contacter : CAUE de l’Aude CAUE des SDAP de l’Hérault (ABF) Rue du Moulin de la Seigne Pyrénées-Orientales 5 impasse Enclos Tissié 11000 CARCASSONNE 11 rue Bastion Saint Sarrus : 04.68.11.65.20 Dominique 34061 MONTPELLIER 66000 PERPIGNAN Cedex CAUE du Gard : 04.68.34.12.37 : 04.67.06.81.21 11 place du 8 mai 1945 @ : caue.po@wanadoo.fr 30000 NIMES SDAP de la Lozère (ABF) : 04.66.36.10.60 SDAP de l’Aude (ABF) 25 rue Basse @ : caue30@wanadoo.fr 77 rue Trivalle 48000 MENDE 11000 CARCASSONNE : 04.66.49.19.13 CAUE de l’Hérault : 04.68.47.26.58 19 rue St Louis SDAP des 34000 MONTPELLIER SDAP du Gard (ABF) Pyrénées-Orientales (ABF) : 04.99.13.37.00 2 rue Pradier 10 rue Edmond Bartissol @ : caueherault@caue34.fr 30000 NIMES 66004 PERPIGNAN : 04.66.29.50.18 : 04.68.34.51.93 CAUE de la Lozère Avenue Georges Clémenceau 48000 MENDE : 04.66.49.06.55 31
  • 32. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 32 Gestion du risque Risque naturel Risque inondation votre établissement est-il si vous êtes en zone inon- éventuellement formez du situé dans une zone inondable ? dable => renseignez-vous personnel à la gestion de ce Vous pouvez obtenir une auprès de la mairie, pour type de risque réponse auprès de la commune connaître les modalités d’an- affichez dans votre établis- où se situe votre propriété nonce de crues ; élaborez un sement les numéros de télé- => existence ou non d’un Plan plan d’évacuation des person- phone utiles (mairie, service de Prévention du Risque nes et un plan de protection du de secours, gendarmerie, Inondation (PPRI) matériel, des infrastructures ; poste MétéoFrance local) Risque incendie - feux de forêts vérifiez auprès de la communes comprenant des par le maire et 200 m par le préfecture de votre département espaces naturels combustibles, préfet) y compris sur les fonds que votre établissement tou- à moins de 200 m de terrains voisins, ainsi que sur 10 m de ristique est situé ou non dans forestiers (voir les arrêtés pré- part et d’autre des voies pri- une zone concernée par un fectoraux de chaque départe- vées d’accès à ces installations Plan de Prévention des ment) et suivant les critères évitez de planter des espèces Risques d’Incendies de Forêt imposés par cet arrêté (obliga- très inflammables (genêts, (PPRIF) tion de débroussailler 50 m bruyère, callune...) => rensei- si votre établissement est autour de vos installations gnements disponibles auprès situé sur le territoire de (pouvant être porté à 100 m de la préfecture Des arrêtés préfectoraux spécifiques peuvent être pris dans chaque département (exemple de l’arrêté préfectoral de l’Hérault de janvier 2006 concernant les procédures de sécurité pour les campings) => vous pouvez contacter votre préfecture pour plus de renseignements Coordonnées des organismes à contacter Préfecture de l’Aude Préfecture de l’Hérault (Protection civile et Risques majeurs) (Service Sécurité Civile) 52 rue Jean Bringer Place des Martyrs de la Résistance 11012 CARCASSONNE Cedex 34062 MONTPELLIER Cedex 2 : 04.68.10.27.01 - : 04.67.61.61.61 http://www.aude.pref.gouv.fr http://www.herault.pref.gouv.fr Préfecture du Gard Préfecture de Lozère (Service Sécurité Civile) 10 avenue Feuchères - 30045 NIMES Cedex 9 2 rue de la Rovère - 48005 MENDE Cedex : 04.66.36.40.40 : 04.68.49.60.00 http://www.gard.pref.gouv.fr http://www.lozere.pref.gouv.fr 32
  • 33. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 33 Préfecture des Pyrénées-Orientales Ministère de l’Agriculture et de la Pêche 24 quai Sadi Carnot - BP 951 66951 PERPIGNAN Cedex Dossier de presse sur la prévention des incen- : 04.68.51.66.66 dies de forêt - Juin 2004 http://www.pyrenees-orientales.pref.gouv.fr http://www.agriculture.gouv.fr/spip/IMG/pdf/ http://www.prefecture66.com/risques dossier_incendie150604.pdf Risque technologique (ICPE) Votre établissement touristique rubrique n°2920, installa- Les hôtels de grande capacité peut éventuellement être sou- tion de réfrigération compres- sont les cibles principales de mis à la loi sur les Installations sion fonctionnant à des pres- cette loi, car ils peuvent Classées pour la Protection de sions effectives > 105 Pa cumuler les appareils de cli- l’Environnement (ICPE), matisation, de congélation... notamment aux titres : 1. comprimant ou utilisant Vous devez déclarer votre rubrique n°2340, blanchis- des fluides inflammables ou installation avant sa mise en serie, laverie de linge (à l’ex- toxiques, la puissance absor- service auprès de la préfecture ception du nettoyage à sec) bée étant de votre département. En cas a. > à 300 kW => A d'omission, une démarche 1. capacité de lavage du linge b. 20 kW< p ≤ 300 kW => D volontaire de votre part Ca > 5 T/j => A (autorisation) auprès de la préfecture est 2. capacité de lavage du linge 2. dans tous les autres cas préférable. La procédure 500kg<Ca ≤ 5 T/j => D a. > à 500 kW => A d'autorisation est plus longue (déclaration) b. 50 kW< p ≤ 500 kW => D que celle de déclaration, et peut nécessiter une enquête publique. Pour en savoir plus Loi dite Bachelot, du 30 juillet 2003, relative à la prévention des risques technologiques et naturels Loi sur les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) Les textes de loi sont consultables sur le site Internet www.legifrance.fr Coordonnées des organismes à contacter Le conseiller environnement les installations classées, Contacts de votre CCI est là pour vous vous pouvez contacter la DRIRE LR aider et vous guider dans les DRIRE (Direction Régionale 3 place Paul Bec démarches liées aux installa- de l’Industrie, de la Recherche 34000 MONTPELLIER tions classées. et de l’Environnement). : 04.67.69.70.00 Si vous souhaitez des infor- @ : drire-languedoc-roussillon@industrie.gouv.fr mations d’ordre général sur http://www.languedoc- roussillon.drire.gouv.fr 33
  • 34. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 34 Politique d’achat En modifiant votre politique l’achat de produits de l’achat de produits engen- d’achat, votre établissement saison (évitez d’acheter des drant un minimum de déchets touristique peut réduire son fraises en hiver) (éviter les produits sur- impact sur l’environnement, l’achat de produits frais emballés) en diminuant à la source la (moins d’emballages) l’achat de mobiliers de production de déchets ou en l’achat de produits en gros jardin ou d’intérieur réalisés à collaborant avec des ou en vrac, sans emballages partir de matériaux ou de bois entreprises respectueuses de individuels (savon, shampoing, locaux l’environnement. sucre, sel, beurre, confiture) évitez autant que possible l’achat de produits recyclés l’utilisation et l’achat de Chaque fois que cela est l’achat de produits de matériels jetables possible, privilégiez : qualité, dont la durée de vie est plus longue (produits le travail avec les entrepri- ayant un Eco label français - ses agro-alimentaires et les NF Environnement ou euro- producteurs locaux péen - Eco label européen) Contact Pour avoir de plus amples informations sur la marque NF, vous pouvez visiter le site AFNOR (Association française de norma- lisation), premier organisme de certification et d’évaluation de produits, services, systèmes et compétences en France http://www.marque-nf.com/accueil.asp?Lang=French 34
  • 35. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 35 Comment aller plus loin : étape 2 “approfondissement” Rappel : l’étape 1 correspond Les diagnostics seront Il sera destinataire des analyses à la sensibilisation dont vous réalisés par des bureaux consolidées réalisées par les avez pu bénéficier au sein de d'études compétents, dont la bureaux d'études et participera votre établissement (diagnos- liste qualifiée sera validée par à la remise des résultats. tic MDE/ENR ou diagnostic les financeurs. environnement global) Un suivi régional permettra Les diagnostics énergie d'identifier et de comptabiliser Si vous le souhaitez le pourront éventuellement être les entreprises qui réaliseront conseiller environnement de financés dans le cadre du des diagnostics approfondis, votre CCI pourra vous orien- programme PROMETHEE. thématique par thématique. ter vers la mise en oeuvre de plusieurs diagnostics appro- Votre conseiller environne- fondis, si vous êtes intéressé : ment de chambre consulaire restera votre interlocuteur diagnostic déchets privilégié, en charge du suivi diagnostic eau du diagnostic. diagnostic énergie 35
  • 36. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 36 Comment aller plus loin étape 3 vers le management environnemental Suite à la réalisation d'un dia- Le Qualipole LR est une Pour les établissements tou- gnostic approfondi, vous association loi 1901, parte- ristiques souhaitant s'orienter pourrez vous engager dans naire de l’État, de la Région, vers une labellisation, votre une démarche de certification des Chambres de Commerce conseiller environnement environnementale ou de et d’Industrie, des Chambres pourra vous informer et vous labellisation. de Métiers, des grands don- diriger vers les différentes neurs d’ordre. structures décernant les labels Deux dispositifs sont à votre Elle a pour mission d’inciter tourisme, parmi lesquels on disposition si vous souhaitez les PME/PMI du Languedoc- peut citer Clef Verte, aller plus loin dans votre Roussillon à s’engager dans la GrennGlobe ou l'Ecolabel engagement environnemental mise en place de démarches européen. pour une certification : Qualité/Sécurité/Environ- nement et de les accompagner réalisation d'une démarche tout au long de ces démarches Intérêt pour votre établisse- individuelle avec un consul- (http://www.qualipole.com/ht ment tant privé fr/frameset2.htm). De plus en plus, l’attribution participation à une démarche des fonds publics (et singulière- collective, avec le Qualipôle QUALIPOLE LR ment les fonds européens à 190 rue Georges Besse partir de 2007) sera condition- 30035 NIMES Cedex 1 née au respect, par les entre- : 04.66.38.68.30 prises concernées, de bonnes pratiques environnementales => Eco conditionnalité des Le conseiller de votre CCI aides vous apportera une aide Le Conseil Général de technique et vous accompa- l’Hérault et la Région gnera tout au long de cette Languedoc-Roussillon ont démarche de management adopté ce principe, les moda- environnemental. lités de mise en œuvre sont en cours de définition. 36
  • 37. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 37 Les aides financières pour l’environnement dans le tourisme Conseil Régional LR + ADEME Maîtrise des énergies Energie (programme PROMETHEE) Energies renouvelables Conseil Général de l’Hérault Réduction des déchets à la source Conseil Régional LR + ADEME Amélioration de la gestion des (programme PROMETHEE) Déchets déchets Idem Petit producteur de déchets dan- Agence de l’eau RMC gereux pour l’eau (< 20t/an) Economies d’eau (pour établis- sement > 200 éq/hab)* Séparation d’un réseau (pour établissement > 200 éq/hab)** Eau Agence de l’eau RMC Equipement de comptage sur les forages Travaux liés à la collecte et au traitement des eaux Acquisition de véhicules élec- Conseil Régional LR + ADEME Air triques ou au GNV (programme PROMETHEE) Diagnostic complet Conseil Régional LR + ADEME Management Accompagnement à la certifica- (programme PROMETHEE) environnemental tion ISO 14001 Qualipôle Conseil Régional LR Création/modernisation hôtels, Conseils Généraux de la Lozère et Autres villages vacances, gîtes des Pyrénées-Orientales Rénovation campings Délégation Régionale au Tourisme (DRT) * S’ils s’inscrivent dans une démarche collective et/ou en fonction de la sensibilité de la ressource ** Pour les établissements non redevables directs auprès de l’AERMC (pollution rejetée<200 éq/hab), les investissements relatifs à l’amélioration de l’environnement peuvent éventuellement être pris en charge par l’AERMC Les aides évoluent régulièrement : pour tout renseignement vous pouvez consulter le site Internet www.aides-tourisme.com 37
  • 38. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 38 Communication, labels, certification Labels Clef Verte : label GreenGlobe 21 : Eco-label de gestion envi- certification européen : pour ronnementale internationale en le recevoir, les pour l’héberge- environnement et hébergements ment touristique. tourisme durable touristiques Il récompense les campings, soutenue par 182 pays. Elle doivent respecter hôtels, gîtes, pour leur est basée sur l’agenda 21, issu 37 critères écologiques obli- dynamisme en matière du Sommet de Rio. gatoires et peuvent répondre d’environnement Répandue à l’étranger, elle à des critères facultatifs. Ce label est délivré par la ne compte pas encore d’éta- http:// Fondation pour l’Education à blissements en Languedoc- www.eco-label-tourism.com/ l’Environnement (FEE) Roussillon. 14 établissements touris- L’hôtel Saint Victor à tiques récompensés en 2006 Fontvieille près d’Arles a sur le Languedoc-Roussillon obtenu ce fameux label en (les critères d’éligibilité se 2005. situent page suivante) http://www.greenglobe21.com/ http://www.laclefverte.org/ Certification L’environnement devient alors des performances environne- un outil stratégique de déve- mentales. Le système préco- loppement de l’entreprise. nisé est très voisin de celui http://www.iso.org/iso/fr/ISO défini par la norme interna- ISO 14001 : La mise en place Online.frontpage tionale ISO 14001. Cependant d’un Système de Management la grande différence réside Environnemental (SME), basé EMAS (Eco- dans le fait que le règlement sur le référentiel ISO 14001 Management and EMAS oblige l’entreprise qui permet aux entreprises de Audit Scheme) : s’y engage à publier une minimiser les impacts de leurs le règlement déclaration environnementale activités sur l’environnement, EMAS est une qui doit être validée par un de prévenir les incidents et de norme européenne vérificateur indépendant. fixer un plan d’action pour révisée en 2004. Elle définit http://www.europa.eu.int/com améliorer leurs performances un système volontaire basé m/environment/emas/ environnementales. sur l’amélioration continue 38
  • 39. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 39 Intérêt pour votre établissement touristique optimiser vos coûts et maî- gérer les contraintes régle- pérenniser et améliorer triser vos risques mentaires et anticiper les votre compétitivité mobiliser votre personnel nouvelles obligations favoriser votre intégration autour d’un sujet fédérateur (notamment européennes) dans la vie locale. Attribution de labels Label Clef verte (exemple de critères 2005) Gestion environnementale Gestion de la ressource en Gestion de la ressource en général : eau : énergétique : établir une politique respecter la réglementation maîtriser sa consommation environnementale sur les pour le traitement des eaux en énergie en relevant réguliè- deux prochaines années usées rement les consommations utiliser des produits récupérer les eaux pluviales installer des équipements respectueux de l’environne- pour leur réutilisation permettant des économies ment pour l’entretien des (arrosage, nettoyage) d’énergie (ampoules et espaces verts, des sanitaires, suivre régulièrement les régulation pour éclairage, des cuisines consommations en eau thermostats pour le chauffage, maîtriser sa consommation entretien du matériel électrique) Gestion des déchets : en eau (installation de robinets certains établissements ont économiques, arrosage raison- installé des systèmes permet- réduire la quantité de né, équipements permettant tant l’utilisation d’énergie déchets à la source des économies) solaire pour le chauffage ou réaliser la collecte sélective pour la production d’électricité des déchets pour permettre leur retraitement (recyclage) Pour les campings : disposer suffisamment de containers à déchets dans les ne pas dépasser 50 familles points stratégiques du site par hectares s’assurer que la collecte de respecter les espaces natu- ces containers est réalisée rels à hauteur de 20% de la régulièrement pendant la saison superficie totale du centre éviter l’utilisation de vais- interdire la circulation selle jetable ou d’emballages automobile de nuit individuels nettoyer le centre pour le maintenir dans un état de propreté satisfaisant 39
  • 40. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 40 CCI d'Alès-Cévennes Rue Michelet - BP 90049 30101 ALES Cedex : 04.66.78.49.49 : 04.66.78.49.00 CE : Marc BRACHET marc.brachet@ales.cci.fr CT : Mathieu VADOT mathieu.vadot@ales.cci.fr CCI Béziers-Saint Pons 26 allée Paul Riquet - BP 371 34504 BEZIERS Cedex : 04.67.80.98.09 : 04.67.80.98.10 CE : Ivan BARTHELEMY environnement@beziers.cci.fr CT : Eddie MULLER eddie.muller@beziers.cci.fr CCI Carcassonne-Limoux-Castelnaudary 3 boulevard Camille Pelletan 11890 CARCASSONNE Cedex 9 : 04.68.10.36.00 : 04.66.10.36.02 CE : - CT : Séverine OBRY s.obry@carcassonne.cci.fr CCI de la Lozère 16 boulevard Soubeyran - BP 81 48002 MENDE Cedex : 04.66.49.00.33 : 04.66.65.35.29 CE : Valery CORNILLON v.cornillon@lozere.cci.fr CT : William AUDEBERT w.audebert@lozere.cci.fr CCI de Montpellier Hôtel Saint Côme 32 Grand Rue Jean Moulin 34944 MONTPELLIER Cedex 9 : 04.67.10.24.00 : 04.67.10.27.50 CE : Christophe FERNIQUE c.fernique@montpellier.cci.fr CT : Hélène JUAREZ h.juarez@montpellier.cci.fr 40
  • 41. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 41 CCI de Narbonne-Lézignan-Corbières-Port la Nouvelle 1 avenue du Forum ZI Croix Sud - BP 7101 11781 NARBONNE Cedex : 04.68.42.71.11 : 04.68.42.71.12 CE : - CT : Anne-Sophie JULIEN tourisme@narbonne.cci.fr CCI de Nîmes-Bagnols-Uzès-le Vigan 12 rue de la RépubliqueQuai de Lattre de Tassigny - BP 10941 30032 NIMES Cedex 1 : 04.66.87.98.79 : 04.66.36.61.00 CE : Priscille JULIEN priscille-julien@nimes.cci.fr CT : Valérie MEZAN cecile-mezan@nimes.cci.fr CCI de Perpignan et des Pyrénées-Orientales Palais consulaire Quai de Lattre de Tassigny -BP 10941 66020 PERPIGNAN Cedex : 04.68.80.98.09 : 04.68.80.98.10 CE : Christophe COURTOIS christophe.courtois@perpignan.cci.fr CT : Cécile VARILLON cecile.varillon@perpignan.cci.fr CCI de Sète-Frontignan-Mèze 2 quai Philippe Régy - BP 169 34203 SETE : 04.67.46.28.28 : 04.67.46.28.18 CE : Michèle PARDO michele.pardo@sete.cci.fr CT : Ingrid TREBUQUET ingrid.trebuquet@sete.cci.fr 41
  • 42. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 42 Opération menée avec le soutien financier de : ADEME Résidence Antalya 119 avenue Jacques Cartier 34965 MONTPELLIER Cedex 2 : 04.67.99.89.79 : 04.67.64.30.89 Conseil Régional Languedoc-Roussillon Hôtel de Région 201 avenue de la Pompignane 34064 MONTPELLIER Cedex 2 : 04.67.22.80.00 : 04.67.22.81.92 Délégation Régionale au Tourisme 12 avenue Frédéric Mistral 34000 MONTPELLIER : 04.67.66.15.09 : 04.67.66.15.89 En partenariat avec : 42
  • 43. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 43 Directeur de la communication : Michel FROMONT Secrétariat de rédaction : service communication de la CRCI LR Rédacteurs : Mélanie DESCHAMPS Laurent FARAVEL Hugues SAURET Crédits photos : CRCI / ADEME / TECSOL / OASUD Impression : LPJ-HIPPOCAMPE Publication : CRCI LR 273 avenue de la Pompignane Résidence “Majestic” CS 89516 - 34961 MONTPELLIER Cedex 2 : 04.67.13.68.00 : 04.67.13.68.10 Remerciements : Nous remercions les établissements touristiques qui nous ont communiqué leurs témoignages et les photos de leurs installations, les entreprises locales qui nous ont fourni des informations techniques, nos partenaires financiers (Conseil Régional du Languedoc-Roussillon, ADEME, Délégation Régionale au Tourisme) et les conseillers des CCI qui ont participé à l'élaboration de ce document. 43
  • 44. Guide PratikTour-44p-170x240.qxp 6/10/06 12:34 Page 44 Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie Languedoc-Roussillon 273, avenue de la pompignane - Résidence “Majestic” CS 89516 - 34961 Montpellier Cedex 2 Web : www.languedoc-roussillon.cci.fr Mail : crci@languedoc-roussillon.cci.fr