L’économie : il est temps de changer de poste
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

L’économie : il est temps de changer de poste

on

  • 494 views

Aux congrès des divisions du SCFP de 2012, le président national Paul Moist et l’économiste principal Toby Sanger ont animé une série de petits déjeuners de travail afin de parler aux membres ...

Aux congrès des divisions du SCFP de 2012, le président national Paul Moist et l’économiste principal Toby Sanger ont animé une série de petits déjeuners de travail afin de parler aux membres du SCFP des enjeux économiques moins souvent abordés et d’expliquer les raisons pour lesquelles ils sont si importants pour les travailleuses et travailleurs canadiens. Leur exposé aide à amorcer une nouvelle discussion sur l’économie – une discussion qui porte moins sur l’intérêt des banques et des grandes entreprises et plus sur celui des travailleuses et travailleurs canadiens, de leurs familles et de leurs collectivités.

Statistics

Views

Total Views
494
Views on SlideShare
463
Embed Views
31

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

1 Embed 31

http://scfp.ca 31

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

L’économie : il est temps de changer de poste Presentation Transcript

  • 1. En économie, il esttemps de changerde posteSCFP- QUÉBECCONGRÈS ANNUEL DE 2012MONTRÉAL LE 29 MAI 2012
  • 2. L’économie, ça compte...et l’économie, c’est vous!Près des deux tiers de l’économie du Canada repose sur les dépenses deconsommation, 1/4 sur les dépenses publiques et seulement 1/8 sur lesinvestissements des entreprises 63 %Dépenses deconsommation 23 %et investissement Dépenses etdans le logement investissements publics 12 % 2% Investissements des entreprises Exportations nettesPart moyenne du PIB du Canada pour les dix dernières années 2002-2011. Statistique Canada,tableau Cansim 380-0002
  • 3. Qu’est-ce que l’économie...Qu’est-ce que le PIB? Dépenses PIB = Revenus PIB = + Consommation + Salaires et autres revenus + Investissements + Profits des entreprises + Dépenses du gouvernement + Impôts + Exportations – Importations + Amortissement
  • 4. Part plus importante pour les profits,moins importante pour les salairesQUÉBEC : OÙ VA L’ARGENT Amortissement Impôts Profits des sociétés et revenus d’entreprises Salaires et autres revenus Moyenne années 90 Moyenne années 2000Source: Comptes économiques provinciaux et territoriaux, Statscan Cat # 13-018X
  • 5. Inégalités croissantes : Les 1% les plusriches récoltent la plus grande partPART DU REVENU TOTAL DU CANADA QUI VA AUX 1 %LES PLUS RICHES 15 % 10 % 5% 0%Source: The World Top Incomes Database, http://g-mond.parisschoolofeconomics.eu/topincomes/
  • 6. Les PDG s’en mettent plein les pochesREVENUS EN 2010 5 000 000 $ Salaire annuel moyen Salaire minimum Calin Rovinescu, – année complète au Québec – PDG de Air Canada au Québec Année complète 3 999 027 $ 41 794 $ 19 200 $Sources: Canadas CEO Elite 100 , Hugh Mackenzie CCPA January 2012; Emploi, gains et durée du travail,Statistique Canada cat# 72-002; RHDC, Banque de données sur les salaires minimums
  • 7. Des régimes de retraite publicsen or? PAS DU TOUT!RETRAITE ANNUELLE 1 400 000 $ Don Stewart, ex-PDG de Sun Life Membre du SCFP 17 000 $
  • 8. Les hausses salariales traînentencore derrière l’inflationHAUSSE SALARIALE ANNUELLE MOYENNE ET INFLATION HAUSSESSALARIALES NÉGOCIÉES PAR SECTEUR AU QUÉBEC
  • 9. « Salaire social » à 17 000 $ parannée 60 % du revenu moyenVALEUR ANNUELLE DU SALAIRE SOCIAL -- SERVICES PUBLICS-- PAR PERSONNE Total : 16 952 $Source: Hugh Mackenzie and Richard Shillington, Canada’s Q uiet Bargain, CCPA 2007
  • 10. Sur 30 ans, la part des dépensespubliques dans léconomie sont plusfaibles ces dernières annéesTOTAL DES DÉPENSES PUBLIQUES COMME PART DE L’ÉCONOMIEQUÉBEC Dépenses publiques de tous les ordres de gouvernement
  • 11. Le système fiscal devient plusrégressif : Les 1% les plus richespaient le taux d’imposition total le plus faible Taux d’imposition total comme part du revenu par groupe de revenus au Canada 1990 -2005Source: Marc Lee, Eroding Tax Fairness, CCPA 2007. Tous les impôts fédéraux, provinciaux et municipaux sur le revenu, la massesalariale, les biens réels, les taxes sur les ventes et autres taxes et impôts.
  • 12. Une fiscalité équitable permettraitd’éliminer le déficit fédéral sanscompressions nuisiblesPOSSIBILITÉS DE REVENUS PROGRESSIFS POUR LE REVENUSGOUVERNEMENT FÉDÉRAL milliards$Des impôts équitables pour les entreprises- Ramener le taux d’imposition fédéral des entreprises à 21 %- Taxe sur les activités financières pour les profits des 10,5 $banques et la rémunération 5,0 $Impôt progressif sur les revenus élevés-Imposer les revenus de plus de 250 000 $ à 35 % 3,5 $Élargir l’assiette fiscale et éliminer les échappatoiresfiscales inefficaces et régressives- Éliminer et restreindre les échappatoires et les subventionsfiscales fédérales régressives et inefficaces 10,0 $+Total de ces mesures (milliards annuellement) 29,0 $
  • 13. Ce qu’il nous fautPlus d’investissements dans les services publics • Ils profitent à tout le monde, réduisent les inégalités et font croître l’économieDes impôts équitables et progressistes • Réduisent les inégalités et paient pour les services publics • Les baisses d’impôts accordées aux entreprises et aux revenus élevés sont inefficacesDes salaires plus élevés pour les travailleurs • La croissance économique repose sur les dépenses des ménages, les salaires des travailleurs et les dépenses publiques.
  • 14. L’économie, ça compte!Elle doit être au service des gens, pas seulement auservice des entreprises.Les inégalités ont augmenté avec les politiquesgouvernementales, les compressions et les impôtsrégressifs.L’égalité est importante en économie aussi.Nous sommes les 99 %Plus de services publics, des impôts équitables et demeilleurs salaires pour les travailleurs, c’est bon pourl’économie.
  • 15. Il est temps de reprendrenotre économie
  • 16. Merci!Pour en savoir plus :http://scfp.ca/economiel’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC)http://www.irec.net/Institut de recherche et dinformations socio-economiqueshttp://www.iris-recherche.qc.ca/economiE autrement (blog)http://www.economieautrement.org/