Your SlideShare is downloading. ×
Sylvestre Ouédraogo - Yam Pukri association
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Sylvestre Ouédraogo - Yam Pukri association

401
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
401
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. « Défis et opportunitéséconomiques, en matièred’emplois et d’entreprenariat,pour les jeunes en milieu ruraldans les pays endéveloppement » CTA, Wageningen, 14 novembre 2012 Sylvestre Ouédraogo Yam Pukri Univ Ouagadougou
  • 2. Qui suis-je? Enseignant en économie et TIC Fondateur de Yam Pukri (yam- pukri.org) Entrepreneur Social reconnu par ASHOKA ( Ashoka fellow 2010 pour mon action en faveur du monde rural) CTA, Novembre 2012
  • 3. Plan Statistiques de l’emploi au Burkina Problématique de l’emploi Actions du gouvernement Actions des ONG: cas des TIC avec Yam Pukri et autres Les possibles réorientations au niveau national Ce que CTA peut faire CTA, Novembre 2012
  • 4. Le chômage, un phénomèneurbain Environ 15 millions d’habitants en majorité jeunes et vivant en milieu rural Taux de chômage urbain élevé (12,6% pour Ouagadougou et 11,60% pour Bobo- Dioulasso) Prédominance des jeunes au chômage (65,4% des chômeurs au Burkina Faso ont moins de 24 ans) Taux de sous-emploi en milieu rural atteignant 26,7% Prédominance de l’emploi informel en milieu urbain qui absorbe 70% de la population active urbaine. (Source : Ministère JFPE) CTA, Novembre 2012
  • 5. Le chômage, une dominantejeune Environ 51% des jeunes de 15 à 29 ans sont sans emploi au Burkina Faso. 45% des demandeurs d’emploi ont un niveau secondaire et 20% un niveau supérieur. Ces chiffres sont de l’observatoire national pour l’emploi et la formation professionnelle (ONEF) CTA, Novembre 2012
  • 6. La fonction publique ou la porteprivilégiée Avec moins de 100.000 emplois, la fonction publique est la plus grosse pourvoyeuse d’emplois stables. Les concours directs en chiffres en 2012 Concours ouverts : 52 Candidatures : 405 968 Candidats : 143 573 Postes à pourvoir : 5 409 Agents impliqués dans l’organisation : 23 313 Budget : 750 000 000 FCFA CTA, Novembre 2012
  • 7. La nécessaire réorientation desactions L’Etat ne peut prendre tout le monde Dans le monde rural, le sous emploi est important L’orientation des jeunes sur la ville pose un vrai problème. CTA, Novembre 2012
  • 8. La ville ; un aspirateur àjeunes Dans nos pays, la plupart des formations se termine en ville et les études abordent dans la majeure partie des cas, le monde rural, mais peu d’étudiants ont le courage d’y aller faire un séjour. Les rares qui y sont allés le plus souvent trouvent des opportunités et y restent ou encore continueront à travailler sur cette thématique pendant des années. Mais le plus souvent, les jeunes restent en ville, venant grandir le lot des chômeurs. CTA, Novembre 2012
  • 9. Pourquoi cette situation ? La formation est plus théorique que pratique Les parents ont peur que leurs enfants fassent un séjour en zone rurale Dans les médias, le monde rural est montré seulement sous l’angle des problèmes mais pas des opportunités Les appuis du gouvernement en faveur de l’emploi des jeunes sont orientés sur les nouveaux et pas le soutien des jeunes qui ont des difficultés avec leur emploi. Les chiffres ronflants sont plus impressionnants. CTA, Novembre 2012
  • 10. Les actions de l’Etat en matière decréation d’emplois fixer les jeunesdans les terroirs Ces 10 dernières années:Il faut dire que la plupart des projets de développement un volet création d’emploi et fixation des jeunes dans le terroirProjet de fixation des jeunes dans le terroir Selon le projet-pilote conduit de 2000 à 2004, plusieurs jeunes ont pu directement avoir accès au financement. 96% des jeunes bénéficiaires ont pu rembourser leur premier crédit et le taux de défaillance est de 4% pour les jeunes promoteurs contre 2% en moyenne générale. Les résultats de ce projet-pilote montrent également un effectif moyen de 400 jeunes nouveaux CTA, Novembre 2012
  • 11. Le programme national devolontariat Sous la tutelle du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi, le PNVB a démarré en octobre 2006 sous forme de projet pilote avec l’appui du programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et du programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) avec pour mission de valoriser, promouvoir, et développer l’engagement volontaire au Burkina Faso. CTA, Novembre 2012
  • 12. Le programme national devolontariat Six Centres Régionaux de Volontariat en fonction, des volontaires formés dans les régions, une base de données de candidats accessible à partir du site web, plus de 800 volontaires nationaux enseignants recrutés l’augmentation du nombre de volontaires nationaux qui est passé de 40 en 2008 à 950 en 2009 CTA, Novembre 2012
  • 13. Programme spécial de créationd’emploisEtalé sur la période 2012-2014 et pour un coût annuel de 10 986 137 000 F CFA Sa mise en route devrait permettre la création de 54 209 emplois, de 10 000 occupations et la formation de 45 100 jeunes diplômés par an en moyenne.Il existe bien d’autres initiatives menées par le gouvernement. CTA, Novembre 2012
  • 14. Au niveau des associations etONG Les ONG et associations absorbent chaque année des centaines de jeunes qui y font leur premier emploi A Yam Pukri, une association spécialisée dans les TIC depuis 1997, 10 jeunes à la fin de leurs études y font leur premier emploi chaque année (stage) et par le biais de la formation, 300 à 500 en moyenne par an CTA, Novembre 2012
  • 15. Actions de Yam Pukri Suite Création d’un site web faso-dev.net pour soutenir la recherche d’emploi, le dépot des documents, de projets et la présentation de son ONG ou associations Appui conseils à la mise en place de télécentres ruraux. Formation à des jeunes voulant ouvrir des cybercafés dont certains en zone rurale CTA, Novembre 2012
  • 16. Les opportunités en zone rurale:une idée de cascadeur Des opportunités nombreuses existent en milieurural pour les jeunes,• appui au montage de projets pour lesassociations,• appui au suivi et à l’évaluation de projets,• archivage de documents,• reporter audio vidéo,• Recherches de bailleurs de fonds• gestionnaire de cybercafés.• Métier de négociateur dans les transactionscommerciales pour ne parler que de métiers sans se salirles mains, les autres, vous les connaissez déjà. CTA, Novembre 2012
  • 17. Positiver les zones ruralesAvec l’appui du CTA,Les jeunes manquent d’informations sur lesopportunités dans le monde rural : stage, emploitemporaire… il faut que nous puissions travaillersur ce volet. Sites webs dédiés… Certainsentrepreneurs en zone rurale recherche de lamain d’œuvre mais n’ont pas l’information sur oùen avoir.Faire des reportages sur des jeunes ayant réussien milieu rurale.Donner des informations sur des opportunités deformation courtes pour les jeunes qui veulent selancer CTA, Novembre 2012
  • 18.  Je vous remercie  Sylvestre.ouedraogo @gmail.com  Yam-Pukri.org CTA, Novembre 2012