• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
DOSSIER DE PRESSE FUNERAIRE 2007
 

DOSSIER DE PRESSE FUNERAIRE 2007

on

  • 2,211 views

 

Statistics

Views

Total Views
2,211
Views on SlideShare
2,191
Embed Views
20

Actions

Likes
1
Downloads
32
Comments
0

2 Embeds 20

http://csnaf.fr 16
http://www.csnaf.fr 4

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    DOSSIER DE PRESSE FUNERAIRE 2007 DOSSIER DE PRESSE FUNERAIRE 2007 Presentation Transcript

    • DOSSIER DE PRESSE SALON INTERNATIONAL DE L’ART FUNERAIRE 15 - 17 Novembre 2007 à Paris-Le Bourget Contact Presse!: Virginie Taverne – 06 63 13 95 30 – virginietaverne@free.fr - ledragonvert.rp@free.fr
    • SOMMAIRE LE SALON • … En Quelques chiffres • Innovations Produits & Services • Les animations LES ETUDES • Les Français et les Obsèques – étude Crédoc / CSNAF • Funescope – enquête CSNAF / Funéraire Magazine FUNERAIRE, EN BREF …
    • 20 Ans … Funéraire, le rendez-vous international de la filière funéraire créé par la Chambre Syndicale Nationale de l’Art Funéraire – CSNAF – en 1987, a 20 ans, l’âge de toutes les audaces, de l’innovation, de la résolution, … de la maturité également. La mort, sujet tabou de notre société, (re)devient aujourd’hui un sujet dont on parle… Très commerciale, la mort est plébiscitée par la publicité!… la mort fascine, transgresse les limites du «!politiquement correct!», attire autant les jeunes qui la voient jeu vidéo, série télé, tee- shirt, sac de cours... que les fashionnatas, sac à main, bijoux ou en week-end pour amateur de sensations fortes!! Loin des coups de pub, la mort est un marché comme les autres, un peu plus sensible cependant… et dans la dernière étude Crédoc pour la CSNAF (juin 2007), on observe notamment que les français sont critiques et exigeants vis à vis des services proposés par les professionnels du funéraire, qu’ils préparent de plus en plus leurs obsèques, qu’ils s’informent du marché… Ainsi, Funéraire 2007 révèle tout autant les attentes des familles que celles des professionnels du secteur, perçoit les évolutions des métiers et des coutumes et constate la mutation économique de la filière. Lors de ses éditions précédentes, Funéraire s’affirmait être le salon de référence internationale de tous les acteurs du secteur Funéraire au service des professionnels!; sa richesse se situant dans son offre, son dynamisme, ses nouveautés, son expertise à percevoir en amont les besoins des familles.
    • LE SALON Funéraire confirme, pour sa onzième édition, être un rendez-vous d’affaires qui attire de nombreux entrepreneurs internationaux mais également, et de plus en plus, des collectivités locales qui cherchent des réponses concrètes. Funéraire 2007 s’annonce de nouveau comme le reflet de toutes les activités de la filière avec une excellente mobilisation des acteurs dans tous les domaines!; de la cérémonie au souvenir, machines et outillage, matériaux, fleurs, soins et conservation, transports, services, contrats obsèques, organisations professionnelles, … une véritable vitrine de l’évolution des métiers, des nouveautés, des courants qui traversent la filière. Funéraire 2007 constate ainsi l’ensemble des transformations internes, les bouleversements externes, les modifications structurelles des secteurs, les implications nouvelles et la mutation économique internationale. La représentativité des acteurs incontournables français et une présence internationale de plus en plus marquée!: Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Pologne, Portugal, Pays-Bas, Royaume- Uni, Suède, Suisse, etc … pour l’Europe!; Algérie, Cameroun, Canada, Chine, Etats-Unis, Hongrie, Inde, etc… pour l’international conforte le salon Funéraire dans sa démarche et l’inscrit comme l’événement fédérateur de la filière!; Funéraire 2007 est le rendez-vous incontournable des professionnels et visiteurs - français et européens - pour une dynamique internationale. Funéraire 2007 accueille également des organisations professionnelles internationales, telle, par exemple, la Fédération Internationale des Associations de Thanatologues (FIAT/IFTA), l’UPFM, la CPFM, … et l’ensemble des réseaux comme par exemple Roc Eclerc, Le Choix Funéraire, Point Funéplus, etc…
    • … En quelques chiffres Funéraire 2007, c’est 9 264 m2 commercialisés, 211 exposants, une vingtaine de pays représentés, 7 000 visiteurs attendus, une présence de tous les acteurs de la filière Funéraire!: Représentation par secteurs d'activités principales 7% 4% 1% 11% 33% 7% 9% 2% 26% souvenir cérémonie soins services machines & outillages matériaux organisations professionnelles presse autres La Cérémonie Le Souvenir 7% 1%2% 13% 9% 2% 4% 10% 11% 3% 9% 3% 6% 5% 1% 27% 10% 14% 10% 5% 20% 11% 17% Cerceuils Urnes Accessoires Cimetières Columbariums Caveaux Jardins du souvenir Capitons Chambres funéraires Registres Monuments Plaques Faire-part Matériel Corbillard Vases Fleurs Céramique/Porcelaine Bronzes Vêtements Audio Gravure/Sculptures Bijours/Souvenirs personnalisés
    • Les Services Les Soins 25% 5% 5% 5% 28% 5% 16% 75% 8% 28% Thanatopraxie Froid / Conservation Contrats Obsèques Informatique Internet Transport Rapatriement Conception - réalisation chambre funéraire Conception - réalisation crématorium Conception - réalisation cimetière Les Machines Les Matériaux 22% 25% 37% 45% 30% 11% 30% Matériel de terrassement Machines pour le travail de la pierre Matériel d'incinération Outillages et fournitures Granit Marbre Pierre Organisations Professionnelles 13% 27% 7% 20% 33% Fédération Confédération Association Formation Autres Organisations
    • Innovations Produits & Services Funéraire 2007 est, une fois encore, le reflet des nouveautés - produits ou services - des entreprises de la filière!: urnes, reliquaires, bijoux, cercueils, capitons, plaques, matériel, sites Internet, solutions écologiques, équipements, véhicules, … Voici, en quelques exemples, une vitrine des innovations 2007!: MEMOPACK, le messager de vos sentiments!: ornementation funéraire incinérable permettant à une personne de transmettre au défunt un ultime message et ainsi de l’accompagner pendant les obsèques et la crémation. INTERSEPULTURE!: gamme complète de services liés à l’entretien et à la floraison des sépultures à distance. BOCAP!: Cocoon est un cercueil aux formes douces et arrondies, présentées à Funéraire 2007 en deux versions, notamment une version en Lamellé, idéale pour la crémation ne comportant pas plus de colle qu’un cercueil traditionnel et consommant au maximum 0,04 m3 de bois, soit 4 fois moins qu’un cercueil en bois massif, utilisé plus particulièrement pour l’inhumation. CARNET DE FRANCE!: un carnet des faire-part, complet et indépendant, est disponible sur Internet. L’utilisation de contenus multimédia couplée à un système de messagerie font de carnetdefrance.fr un site innovant, et une nouvelle référence en matière de diffusion d’informations.
    • REQUIEM DESIGN : urnes, objets du souvenir au design différend pour rétablir la dimension symbolique de l'objet dans le deuil. BRAUMAT GOLDMANN expose une nouvelle machine automatique de sablage gravure de stèles, plaques, monuments en granits … qui permet la programmation des zones par balayage automatique et dont l’abrasif est entièrement recyclé. SAS LECLERC - CAPITONNAGES DE L’OUEST!: nouvelles lignes de capitonnages utilisant des matières naturelles. DECORTE GRAPHICS SA!: nouveau catalogue graphique de deuil et faire-part, cartes de deuils, carnets de remerciements, livre «!Mémoire d’une Vie!», etc… PARTNER INFORMATIQUE présente C14-3D, un logiciel de modélisation en trois dimensions des monuments permettant de visualiser le monument finalisé. ROC ECLERC!propose un nouveau service de fleurs coupées et de compositions florales, à des prix abordables grâce au catalogue Rapid’Flore de 40 références exclusives, à disposition chez tous les franchisés et via le site Internet du réseau.
    • Z I A N N A ! : ornements pour sépultures, conciliants élégance et pérennité, de fabrication artisanale, réalisés en pâte de verre et en pierre reconstituée autour de thèmes floraux. L’ARBRE A SOUVENIR®! : une offrande des vivants au défunt, permet de vivre ses émotions avec des proches, partager le chagrin, concrétiser l’amour et la douleur de la perte, de la séparation. En bois sculpté, composé d’un socle, d’un contour et de petits cœurs amovibles placés sur l’arbre permettant aux proches de les conserver, s’ils le désirent. SUZANNE SA!: monuments cinéraires - «!Mini-Monuments!», «!Maisons à Urnes!» ou «!Boites à Cendres - soient trois nouveaux concepts (brevets INPI) alliant la nécessité de conservation des cendres à la volonté toujours plus présente de commémorer et d’honorer le départ d’un être cher.
    • Débats et animations Funéraire 2007 est également l’occasion de présenter des animations et débats autour des grands sujets d’actualité, avec la participation notamment de la CPFM, des Amis du Musée du Funéraire, de Funéraire Magazine, de Mémoire Nécropolitaine …, à savoir!: Jeudi 15 novembre – 14h00 Présentation des résultats de l'étude réalisée pour le compte de la CSNAF «!les Français et les Obsèques!» par le CREDOC. Exposé animé par Raphaël Berger et Fanette Recours du Crédoc. Débats Jeudi 15 novembre – 16h00 Les Réseaux : quelles possibilités dans le funéraire (franchise, réseau de commerce organisé, indépendance) ? Exposé proposé par Funéraire Magazine et animé par Olivier Géhin, rédacteur en Chef de Funéraire Magazine et Jean-Michel Illien de Franchise Management Vendredi 16 novembre – 11h00 «!Crématoriums, enjeux et perspectives!». Table ronde animée par MM. Neveu, Vidallet, Bastit, Minard, Martineau Animations La CPFM organise sur le salon un «!espace d’information sur le funéraire et l’environnement!» traitant des différentes problématiques environnementales du funéraire (traitement des déchets, rejets de crématoriums, biodégrabilité etc …).
    • Culture et Patrimoine Visites de la Basilique de Saint Denis organisées par Les Amis du Musée du Funéraire . jeudi 15 novembre à 14h30 et 16h00 . vendredi 16 novembre à 10h30, 12h00, 14h30 et 16h00 . samedi 17 novembre à 10h30 et 12h00 Exposition photographique «!Spiritualités Nécropolitaines!» d'André Chabot : les pratiques funéraires des différentes religions et de la libre-pensée, présentée par l'association la Mémoire Nécropolitaine. «!Quelques images d’espaces nécropolitains qui, excepté celui des libres-penseurs, athées et agnostiques, montrent que, partout et en tout temps, l’homme, apeuré à l’idée de sa disparition définitive, s’est ingénié à croire que la mort du corps est riche des promesses d’une vie spirituelle éternelle. Ainsi en est-il de l’imagerie christique qui exalte l’espérance en la résurrection, de la Maison d’Éternité dite aussi Maison de la Vie par les Juifs qui tentent d’éviter l’emploi du mot mort, de la mort considérée comme une bénédiction qui promet aux Musulmans mille délices inconnues sur la terre, de l’Extrême-Orient des Esprits qui circulent à dates régulières entre la terre et le ciel.!»
    • LES ETUDES DE LA CSNAF POUR FUNERAIRE 2007 A l’occasion du salon qu’elle organise tous les deux ans, La Chambre Syndicale Nationale de l’Art Funéraire commandite études et enquêtes, au service de la filière… Cette année, la CSNAF présente à nouveau un baromètre sur «!Les Français et les Obsèques!», étude réalisée par le Crédoc en juin 2007 auprès d’un échantillon représentatif de 1O12 personnes ainsi qu’une enquête, «!Le Funescope!», effectuée par Funéraire Magazine auprès de 84 professionnels représentatifs de la filière Les Français et Les Obsèques La CSNAF vient de faire réaliser par le CREDDOC une nouvelle enquête auprès de 1012 individus âgés de 40 ans et plus, concernant les pratiques liées aux obsèques. Celle-ci vient actualiser le baromètre de 2005. Une société en mutation, l’éclatement de la cellule familiale, la diminution régulière des pratiques religieuses … : même la mort évolue!! Rites et organisation des obsèques changent donc. La crémation est devenue beaucoup plus courante ; la destination des cendres provoque des désagréments et des interrogations, les pratiques sont bouleversées par manque de cérémonie, d’accompagnement … Cette nouvelle enquête montre, entre autres, que les Français délèguent de moins en moins à leurs proches ou à leurs descendants l’organisation de leurs funérailles. Que ce soit par le biais d’un contrat obsèques ou en laissant des instructions, de plus en plus de personnes choisissent de prévoir eux- mêmes l’organisation de leurs funérailles. En déchargeant ses proches de l’organisation des obsèques, ne les prive-t-on pas d’une étape préalable au travail de deuil!? La question posée ici est celle de la place de la mort et du deuil pour ceux qui restent.
    • Préparer ses propres obsèques est de plus en plus fréquent!! De plus en plus de personnes de 40 ans et plus envisagent de laisser des instructions concernant l’organisation de leurs obsèques. Lors du précédent baromètre du CREDOC FUNERAIRE 2005, 35% des personnes de cette tranche d’âge déclaraient avoir laissé des instructions concernant le déroulement de leurs obsèques, ou envisageaient de le faire. Elles sont 41% dans ce cas en 2007. S’il peut être recommandé d’organiser de son vivant sa succession,!afin d’épargner aux survivants l’épineuse question de l’héritage, le déroulement des obsèques est traditionnellement du ressort des descendants!: choix du cercueil, type de monument funéraire, cérémonie, etc. Des obsèques plus souvent préparées 100% 80% 65 59 Non 60% 40% 21 16 quelques instructions 20% 19 20 0% oui 2005 2007 Les raisons objectives à ce comportement ne manquent pas!: ne pas être une charge financière pour ses enfants, même dans l’au-delà, en est la principale. De fait, 58% des personnes ayant souscrit ou pensant souscrire un contrat obsèques le font dans cette optique. La dispersion des familles dans des zones géographiques éloignées rend plus difficile l’organisation de funérailles par les descendants, et cela dans un laps de temps très court. Organiser soi-même ses funérailles permet d’éviter les troubles familiaux. Avec l’allongement de la durée de la vie, de plus en plus de personnes âgées vivent seules, sans famille proche!: laisser des instructions – par le biais d’un contrat obsèques ou à leur notaire – devient une nécessité. Pour certaines, ce serait aussi une manière de ne pas gêner les autres – les proches - et de ne pas avoir à se reposer sur une solidarité familiale plus distendue. L’organisation de ses propres obsèques correspond à la tendance actuelle de l’homme contemporain à vouloir tout contrôler. Organiser ses propres funérailles est une manière de retarder sa mort, en prolongeant artificiellement l’existence de sa volonté. Le mort sera présent à sa cérémonie, bien que son corps ne lui appartienne déjà plus.
    • La diminution de la pratique religieuse entraîne une diversité des cérémonies Organiser ses propres obsèques est aussi une conséquence de la baisse de la pratique religieuse en France. Dans un univers de croyants, les rites fixent une cérémonie immuable à laquelle chacun se plie, avec une marge de liberté infime. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, alors que la part des cérémonies religieuses lors des enterrements baisse lentement, mais structurellement. La dimension religieuse régresse. Crémation et inhumation à égalité Si la république laïque a assez bien réussi à inventer un mariage civil, elle n'a pas proposé une alternative à l’enterrement religieux. L’absence de modèle auquel se conformer impose aux tenants de l’enterrement civil de réinventer la cérémonie. Dès lors, chacun se construit son propre rite. Les souhaits des personnes préparant leurs propres obsèques évoluent peu!: la crémation reste stable, envisagée par 41% des Choix des Obsèques personnes interrogées, contre 39% pour l’inhumation – tandis que 19% restent indécis. Ces données sont comparables aux réponses 20% recueillies en 2005!: l’inhumation est choisie en priorité pour des 39% convictions religieuses (28% des réponses des individus de 40 ans et plus envisageant l’inhumation). A l’opposé, la crémation confirme son adéquation aux habitudes contemporaines!: la première raison de 41% son choix est!«!pour ne pas embarrasser la famille!» (35%) la seconde «!pour des raisons écologiques!» (24%). Une fois encore revient une sorte de gêne, voire une peur de déranger!: la mort est Inhumation Crémation Indécis un fardeau matériel qu’il convient en quelque sorte d’alléger pour ses proches. La crémation correspond peu à une cérémonie ancrée dans notre mémoire collective et la dispersion des cendres reste encore à organiser. En revanche, la totalité des individus qui envisagent l’inhumation ont une idée précise de l’endroit où reposer!: • pour 48%, dans un caveau de famille, • pour 41% dans le cimetière de la commune, • pour 11% dans le cimetière d’une autre commune (parfois celle de la résidence secondaire).
    • Les Professionnels vus par les français Pour préparer au mieux leurs obsèques, les Français font Choix du professionnel Pompes confiance aux professionnels du funéraire!: 83% déclarent 30% 31% Funèbres avoir «!une bonne ou une excellente image!» de ces derniers. Assurances Les entreprises de pompes funèbres privées sont les plus Banques utilisées, puisque 82% des enquêtés y ont déjà eu affaire, les 12% Autres 27% régies municipales n’ayant été contactées que par 9% des personnes interrogées. L'image des professionnels (en %) L’indice de satisfaction élevé n’empêche pas les Français d’en attendre ce qu’ils attendraient de n’importe quel prestataire de 2007 17 65 8 10 service!: l’attention portée au prix est forte. Un prix raisonnable est cité en premier ou en deuxième critère d’importance par 60% des personnes interrogées. 2005 23 58 9 10 En ce sens, le commerce de la mort est un commerce comme les autres!: les contraintes économiques y sont perceptibles. 0 20 40 60 80 100 Les proches assument plus librement aujourd’hui de dépenser moins pour des obsèques. Excellente Bonne Mauvaise Ne se prononce pas L’accueil chaleureux est la deuxième attente prioritaire, citée par 54% des enquêtés. La demande pour une prise en charge totale progresse de 5 points, passant de 28% en 2005 à 33% en 2007. Mais, que l’on organise ses propres obsèques ou celle d’un proche, il est souhaitable d’avoir un interlocuteur unique, proposant un ensemble de prestations pour une même facture. Dans le même ordre d’idées, il existe une réelle demande pour un label garantissant aux consommateurs la qualité de la prestation!: 32% des personnes interrogées en 2007 seraient prêtes à payer 5% plus cher de telles prestations. Si ce label coûtait 10% en plus, 29% en acceptent l’idée en 2007, contre 23% en 2005. Face à une multitude d’acteurs, rencontrés souvent dans des conditions d’urgence, sans étude de marché préalable, le consommateur a besoin de rassurance, de signes de qualité l’aidant à choisir.
    • Le contrat Obsèques Le contrat obsèques est généralement bien connu : Motivation de la souscription 58% des Français déclarent savoir ce que c’est. Il permet d'organiser et de financer ses obsèques de son 18% vivant, en réglant par avance les frais de ses obsèques. Il permet aussi - mais ce n'est pas une obligation - de définir l'organisation de la cérémonie des funérailles dans le moindre détail (par exemple matériel) ou dans 24% certains de ses aspects particuliers comme la 58% cérémonie. Il concerne potentiellement 25% de la population, entre ceux qui en ont déjà souscrit un (12% aspect financier soulager ses proches Autres des personnes interrogées) et ceux qui pensent y souscrire (13%). L’aspect financier en est la première motivation!(58% des réponses) : ne pas imposer à ses proches la charge des obsèques est important, particulièrement chez les personnes aux revenus moindres, ou ayant une famille réduite. Le fait de soulager ses proches de l’organisation matérielle des obsèques (24%) illustre la vision de la mort comme étant un poids sur ceux qui restent, au-delà de leur douleur. A l’opposé, les personnes n’ayant pas souscrit un contrat obsèques ne l’ont certes pas fait parce qu’il est encore trop tôt pour s’en occuper (1ère raison, avec 29% des réponses) mais aussi, en deuxième choix (25%) «!parce qu’il est important que ce soient [leurs] proches qui organisent les obsèques!». Conception plus traditionnelle des funérailles mais peut-être plus réfléchie!: le travail de deuil commence avec l’organisation de celles-ci. Les différentes tâches administratives à régler permettent de matérialiser, au fil du temps, l’absence de l’autre, elles rendent palpable, au quotidien, la disparition de l’être proche. La moitié des personnes ayant souscrit un contrat obsèques, ou pensant en souscrire un, en ignore le prix, tandis que l’autre moitié l’évalue à 3 800" en moyenne. C’est moins cher que l'estimation des personnes ne souhaitant pas ou ne voulant pas souscrire un contrat obsèques, qui en évaluent le coût à 4 000 " en moyenne.
    • Les français et la Toussaint 66 % des Français interrogés déclarent se rendre au cimetière pour la Toussaint. Ils étaient également 66 % en 2005. Fréquentation des cimetières à la Toussaint (en %) systématiquement 2007 45 5 16 33 1 en alternance tous les 3/4 ans 2005 51 15 32 2 jamais pas concernés 0 50 100 Conclusions Sur 1012 personnes interrogées • 39% envisagent l’inhumation, • 41% la crémation • 82% ont une bonne image des opérateurs de pompes Funèbres • 42 % ont connaissance du contrat Obsèques (surtout du coût) • 12% sont intéressés par un contrat Obsèques • 13% ont déjà souscrit un contrat Obsèques • 41% intéressés, hors contrat obsèques, par un service prenant en charge l’organisation matérielle complète des obsèques! • ce sont les entreprises de pompes funèbres qui sont privilégiées. Une tendance de consommation se démarque également!; la déclinaison dans les services funéraires!: les offres proposant un bouquet de produits se développent. (Source : «!Les Français et les Obsèques!», CSNAF -Crédoc, juin 2005 et Juin 2007).
    • Le Funescope L’enquête Funescope, réalisée en juillet 2007 auprès d’un échantillon représentatif de 84 entreprises choisies sur l’ensemble du territoire national, a été financée par la Chambre Syndicale Nationale de l’Art Funéraire et conduite par la revue spécialisée, Funéraire Magazine. On retire de cette étude, quelques enseignements chiffrés sur les pratiques des professionnels de la filière funéraire, notamment!: ! Les funérailles, hors frais d’équipement de sépulture, en moyenne nationale coûtent 3 093 euros aux familles en cas d’inhumation et 2 548 euros dans le cas d’une crémation. Ces moyennes comprennent la TVA, le chiffre d’affaires du professionnel organisant les funérailles ainsi que tous les autres frais déboursés pour le compte de la famille hormis les achats d’articles floraux. Ces frais annexes peuvent être le coût d’intervention de professionnels du cimetière, pour opérer l’inhumation, l’avis dans la presse, les frais de culte, les taxes communales et les vacations de police. En cas de crémation, ils comprennent le coût de la prestation du crématorium. La crémation apparaît donc moins coûteuse dans la facture immédiatement à charge de la famille avec une différence de 550 euros. Elle peut également éviter d’assumer l’achat d’une concession de cimetière ainsi que son équipement en caveau et monument. ! La localisation des funérailles fait varier la dépense des familles. Pour une inhumation, les funérailles coûtent en moyenne 3 463 euros en région parisienne, 3 201 euros en ville de province et 2 896 euros en ruralité. L’observation démontre cependant une différence sensible dans le cas de la crémation car il en coûte 2 967 euros en région parisienne, 2 364 euros en ville de province et 2 617 euros en ruralité, un transport vers le crématorium pesant dans ce cas.
    • L’enquête Funescope 2007 se penche également sur le chiffre d’affaires moyen réalisé par le professionnel recevant la famille. A ce titre, il perçoit 2 291 euros HT sur un total de 3 093 euros facturés en cas d’inhumation. Il en perçoit 1 790 HT sur un total de 2 548 en cas de crémation. Dans ce chiffre d’affaires, le cercueil représente une dépense moyenne de 920 euros HT en cas d’inhumation et de 530 euros HT en cas de crémation. Les honoraires perçus par le professionnel pour les démarches et formalités consécutives à l’organisation des funérailles sont facturées en moyenne nationale à hauteur de 160 euros HT. Sur ce point précis, on note une variation sensible selon la localisation des funérailles!: 116 euros HT en ruralité, 194 euros HT en ville de province et 277 euros HT en région parisienne. ! En ce qui concerne les équipements de sépulture, le prix moyen TTC d’un caveau, à l’échelle nationale, représente une dépense de 1 800 euros. Mais en région parisienne, son prix moyen équivaut à 2 450 euros. Le prix moyen TTC d’un monument, à l’échelle nationale, représente une dépense de 3 223 euros!; ce prix pouvant baisser jusqu’à la moyenne de 2 035 euros en province. ! Parallèlement au développement de la crémation, les familles optent de plus en plus pour l’achat d’une concession cinéraire. Dans ce cas, le coût du caveau recevant l’urne s’élève à la moyenne de 270 euros TTC tandis que le monument cinéraire représente en moyenne une dépense de 1 230 euros TTC. Quand il y a choix d’une case en columbarium, la moyenne de dépense à cet effet représente un montant de 393 euros.
    • LE SALON EN BREF … Funéraire créé par la Chambre Syndicale Nationale de l’Art Funéraire – CSNAF – en 1987, se tient tous les deux ans en année impaire. Il est organisé par Reed Expositions France. REED EXPOSITIONS FRANCE Commissaire du salon!: Antonio Morais 52-54 quai de Dion Bouton Assistante commerciale!: Isabelle Ducreau CS 80001 Puteaux Cedex France 01 47 56 67 08 - Fax 01 47 56 67 09 isabelle.ducreau@reedexpo.fr! Organigramme de la CSNAF! Contact presse CSNAF et Funéraire : Virginie Taverne!: Président!: Rémy Bernier 06 63 13 95 30 - virginietaverne@free.fr - Vices présidents!: Marc Manzini et ledragonvert.rp@free.fr François Bouis Président du Salon!: François Bouis www.salon-funeraire.com Renseignements pratiques Horaires RER B • jeudi 15 novembre 2007 ligne B3/B5, direction Roissy-aéroport Charles de Gaulle - Mitry-Claye, descendre à la • vendredi 16 novembre 2007 gare “Le Bourget” (Navette gratuite de 9h à 19h entre la gare RER «!Le Bourget!» • samedi 17 novembre 2007 et l’entrée du salon) de 9h30 à 18h30 sans interruption Bus Ligne 152, Porte de la Villette, descendre à la station “Michelet-le Bourget”. Ligne 350, Gare de l’Est-Gare du Nord-Porte de la Chapelle : descendre à la station «!Aérogare du Bourget!». Voiture! Autoroute A1 (Porte de la Chapelle), sortie 5 «!Le Blanc-Mesnil!». Autoroute A3 (Porte de Bagnolet), sortie 5 «!Le Blanc-Mesnil!» RN2 (Porte de la Villette) : Le Bourget
    • SALON FUNERAIRE 2007 Contact P r e s s e ! : Virginie Taverne 06 63 13 95 30 – virginietaverne@free.fr ledragonvert.rp@free.fr