• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
CSNAF : inquiétudes légitimes pour la filière funéraire
 

CSNAF : inquiétudes légitimes pour la filière funéraire

on

  • 596 views

 

Statistics

Views

Total Views
596
Views on SlideShare
575
Embed Views
21

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

2 Embeds 21

http://csnaf.fr 20
http://www.csnaf.fr 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    CSNAF : inquiétudes légitimes pour la filière funéraire CSNAF : inquiétudes légitimes pour la filière funéraire Document Transcript

    • Communiqué de presse – septembre 2007 CSNAF : inquiétudes légitimes pour la filière funéraire Lors de son assemblée générale en juin dernier, la Chambre Syndicale Nationale de l’Art Funéraire recevait les conclusions de l’étude sur l’état des lieux de la filière : un bilan alarmant pour les industriels du Funéraire ! La cellule de veille mise en place depuis de nombreuses années pour le compte de la CSNAF tire aujourd’hui une sonnette d’alarme ; les producteurs subissent la crise économique de plein fouet ! Depuis deux ans, un grand nombre de fournisseurs a disparu, ceux qui perdurent n’ont plus de capacité d’investissement et laissent frileux les investisseurs potentiels par manque de rentabilité. Pour répondre aux demandes du marché, l’augmentation des matières premières n’a pas été répercutée par les fournisseurs qui vendent – pour certains – à perte …, l’érosion de marges est catastrophique. Ainsi, le bois a augmenté de plus de 10 % en 2006, de près de 20 % en 2007 ; les métaux de 25 à 65 % en 2006, les transports de plus de 15 % sur l’année, … Il est vital pour que perdure les entreprises de répercuter une hausse de nos produits afin, notamment, de maintenir l’emploi dans les usines. De plus, les filières du bois, de la pierre et, plus encore, du textile, sont particulièrement touchées par la concurrence internationale. Il est donc nécessaire que les fournisseurs de la filière Funéraire puissent répercuter une hausse de 10 à 12 % sur les produits finis, garantissant ainsi le maintien des emplois dans leurs secteurs d’activités, sans que pour autant le consommateur final pâtisse de cette répercussion. « Il est primordial pour la CSNAF de jouer la transparence d’annonce vis à vis du consommateur» déclare Rémy Bernier, président de la CSNAF.
    • Mais la survie de la filière dépend également de l’évolution du marché à l’international et du rôle que souhaite mener les industriels français tant au niveau qualitatif que des normes et de la réglementation environnementales européennes. La CSNAF souhaite s’impliquer d’avantage pour accompagner et promouvoir la filière française et son savoir-faire dans les principales manifestations internationales pour contrer l’intensification de la mondialisation. « C’est en menant une vaste réflexion avec l’ensemble des fédérations et les pouvoirs publics que nos industries pourront faire face à l’effet internationalisation » souligne encore Rémy Bernier. En attendant cette concertation, les professionnels du Funéraire réunis au Salon Funéraire, du 15 au 17 novembre 2007 à Paris Le Bourget, débattront sur différents sujets-clés de la profession : Les Réseaux ; Les Crématoriums, enjeux et perspectives ; Les contrats obsèques. Pour tout contact presse Virginie Taverne 06 63 13 95 30 virginietaverne@free.fr ledragonvert.rp@free.fr www.salon-funeraire.com