• Save
Exposition Histoire du préservatif
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Exposition Histoire du préservatif

on

  • 1,270 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,270
Views on SlideShare
997
Embed Views
273

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

2 Embeds 273

http://www.cddp91.ac-versailles.fr 272
http://webcache.googleusercontent.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Exposition Histoire du préservatif Document Transcript

  • 1. Gabriel Fallope Les débuts meurt en 1562, deux ans avant la publication1 incertains de son texte : De morbogallico, le premier écrit sur le préservatif. L ’apparition du préservatif est sans doute plus ancienne que nous l’imaginons. En 1564, Gabriel Fallope, plus connu Gabriel Fallope d.r. (1523/1562). d.r. Au XIIIe siècle, lors de linquisition, seul Ralf Konig évoque déjà le préservatif dans ses dessins extraits des "Aventures du latex" (1991). d.r. pour ses découvertes médicales, publie De morbo gallico, dont un chapitre est consacré « à la carie française » (la syphilis). Professeur danatomie, il fut même à l’origine William Shakespeare. d’un fourreau de lin « à la mesure du gland », U trecht (Pays-Bas), 1713-1715 : il imbibé de décoctions dherbes. a fallu près de deux ans pour aboutir à la A u XVII e siècle, Louis XIV opta pour signature des traités mettant fin à la guerre des modèles fourrés de soie et de velours que de Succession d’Espagne. Les diplomates, William Shakespeare nommait « Gants de militaires et hommes dÉtat eurent le temps Vénus ». Le préservatif, en boyau animal, de faire usage du préservatif dans les était maintenu par un petit ruban de tissu bordels de la ville ! coloré. d.r. Préservatif en boyau de mouton du XVIIIe siècle. Louis XIV utilisait déjà le préservatif. d.r. sépia
  • 2. Casanova, Dus èclede i pourtant hostile à leur usage, s’obligeait à2 lamourà1 ’ 789 enfiler ces «calottes d’assurance». En crips France, le préservatif gagne définitivement ses crips lettres de noblesse au XVIII e siècle, réputé siècle de l’amour, avec l’arrivée de grands libertins tels Sous le regard admiratif de trois charmantes personnes, Casanova souffle dans un condom en boyau afin de vérifier s’il n’est pas troué. Casanova ou le marquis de Sade. Ce dernier accepta, En 1744, le contrôle de qualité des préservatifs se faisait de manière très… artisanale ! « (…) de se servir d’un petit sac de peau de Venise, vulgairement nommé condom, dans lequel la semence coule, sans risque d’atteindre le but… ». Casanova, quant à lui, en fut un important utilisateur bien que se déclarant nettement anti-préservatif : « Jamais je n’irai m’affubler d’une peau de mort pour prouver que je suis en vie ! ». Ces « redingotes », Publicité sous forme de tract pour «la capotte angloise», en 1760. Quelques années plus tard, Gros Millan, maison de confiance, toujours en boyau, servaient surtout à éviter faisait fortune, place du Palais-Royal, en fabriquant des condoms. les maladies sexuellement transmissibles. L’idée de contrôler les naissances n’était pourtant pas loin. La Révolution française puis les mœurs faciles du Directoire permirent aux premières boutiques spécialisées dans la vente de capotes de s’installer autour du Palais-Royal . sépia
  • 3. On en trouve Lépoque encore dans de nombreux pays, car certains3 du boyau utilisateurs prétendent qu’il apporte plus de plaisir. En 1817, Franz Xaver Swediaur, médecin autrichien expliquait : « Ces petits sacs se font avec des intestins d’agneaux, lavés, séchés et ensuite rendus souples en les frottant avec les mains, avec du son et un peu dhuile damande ». Le plaisir avant tout : «Concep Skin» préservatif actuel en boyau animal, Cest ce même médecin qui, le premier, vendu aux Pays-Bas. d.r. a évoqué lexistence du docteur Condom, médecin de Charles II dAngleterre, le premier qui aurait démontré le rôle contraceptif du préservatif. Tout laisse à penser que le docteur en question nait jamais existé si ce nest dans limagination de Swediaur. Tout aussi imaginatif fut celui qui Gravure, (ci-contre), de François Grenier alias Grenier de Saint-Martin (1793-1867) qui sera, au XIXe siècle, rehaussée de couleurs et quelque peu censurée ! (ci-dessus). opta, en 1910, pour un préservatif fabriqué avec la poche dair de lesturgeon ou du d.r. poisson-chat. Le « fish- Le «fish-bladder». Déjà à l’époque, des livres b l a d d e r » ne connut de médecine stipulaient que ce «vêtement mince se déchire fréquemment pendant le coït». quun faible succès. Aujourdhui , aux Pays-Bas, en Grande- Bretagne, aux Etats-Unis, certains utilisateurs prétendent que le boyau animal apporte d.r. plus de plaisir. Résultat : des sociétés se lancent dans la fabrication de ces condoms aux vertus prophylactiques très moyennes, sans la marque NF, par conséquent, sans Avec son ruban de couleur, le préservatif en boyau de mouton du XIXe siècle (à gauche ci-dessus) était réutilisable. Le préservatif en boyau de mouton naturel (à droite ci-dessus) est fabriqué actuellement aux USA par Trojan. aucune garantie de qualité. sépia
  • 4. En 1839, la Le caoutchouc vulcanisation du caoutchouc marque un4 arrive. .. grand progrès. On doit cette invention à lAnglais doc. l.r.c. Hancock et à lAméricain Charles Goodyear. L e premier préservatif en caoutchouc, Récolte du latex sur le tronc de plus résistant et dépaisseur régulière, arrive l’hevea Brasiliensis. Nous sommes loin, encore, de la vulcanisation. dès 1870 ! Cest alors quun autre Anglais, fabricant dimperméables, Mackintosh, développe ce qui se nomme à d.r. Victor Hugo, de retour lépoque des « feuilles anglaises ». de guernesey. Les frères Goncourt parlent de ces dernières dans leur journal lorsquils évoquent Victor Hugo oubliant dans un placard, à Guernesey, « des capotes de format gigantesque ». A cette époque, même si le clergé tout- s de pré servatif , eur rs. eux larg eu entant d reux utilisat puissant interdit la contraception, les és 1908 pr e de nomb e de roblèm atalogu d’un cainsi déjà au p Page dant répon capotes se vendent « sous le manteau ». Le Crocodile. (à réservoir) Le Rival . Le Rival Protector. L’ Unique. (déroulé) Quelques modèles bien différents Le Parfait. de préservatifs (déroulé) en caoutchouc. Début du siècle. Dans le même temps, apparaissent, en Angleterre puis en France, dans des publications « légères », des publicités pour des « vêtements imperméables à usage intime » à commander le plus souvent par D.R. Publicité parue, en 1939, dans «une certaine presse» alors que la publicité pour ce type de produit correspondance. était officiellement interdite. sépia
  • 5. Bien que certains Lesuccès parlementaires, au début du siècle, tentent5 également! den interdire la fabrication, le préservatif s’offre au grand public. En 1901, la petite nouveauté est le d.r. modèle avec réservoir. Il est suivi de nombreux autres aux noms évocateurs : « bibis chatouilleurs », « porcs-épics »... A cette époque, le préservatif est toujours réutilisable et, même, dans certains Très rares, boîtes et pochettes américaines des années 20 avec leur pin-up. cas, garanti cinq ans ! Afin de le conserver dans les meilleures conditions, un fabricant a lidée du Vérifior, petit appareil nickelé vendu 12 francs, indispensable pour vérifier, sécher, talquer et rouler le préservatif avant sa nouvelle utilisation. Très en vogue également à cette époque, et idéal pour soffrir une aventure avec un minimum de risques : les fausses boîtes à cigares, les fausses fleurs pour Papier à cigarettes, boîte de cigares ou cigarettes... quelques-uns des nombreux emballages discrets pour cacher ses préservatifs. boutonnières ou les faux paquets de cigarettes et carnets de Métropolitain contenant, vous laviez deviné, des préservatifs ! Deux emballages en vente vers 1910. doc. l.r.c. Le «bonnet fin de siècle» appelé également «capuchon» ou «bout américain» couvrait uniquement le gland. Une nouveauté Chacun de ces trois emballages contient un modèle en caoutchouc de ce début de siècle. réutilisable de la marque Durex. Nous sommes pourtant déjà en 1940. sépia
  • 6. De 1920 à 1987, Cachezce il est interdit de promouvoir le préservatif.6 préservatif. .. Plus de soixante ans de communication difficile ! d.r. Alors que le commerce d.r. du préservatif se développe, le contrôle des naissances est tabou, notamment aux Etats-Unis, mais aussi en Europe. En France, au Jolie boîte dorigine américaine des années 40 lendemain de la guerre, la politique nataliste contenant trois préservatifs. crips bat son plein. En 1920, une loi est votée interdisant toute propagande pour la contraception. «The Select», le préservatif des années 50. d.r. durant linterdiction, la vente continue ! The Select, latex grand luxe, années 50. On censure les ouvrages qui lévoquent ; lavortement est jugé criminel. Le Journal Officiel du 1er août 1920 annonce que « sera puni dun mois à six mois de prison et dune amende de 100 à 5 000 francs quiconque, dans un but de propagande anticonceptionnelle, aura (...) décrit ou divulgué ou offert de révéler des procédés 1938, un an avant la mise Modèles des années 50, dorigine allemande, en place du code de la famille, prôner lhygiène est la seule solution pour détourner la loi. une nouvelle génération de sensations... propres à prévenir la grossesse ou encore d.r. facilité lusage de ces procédés ». Le préservatif est directement visé. d.r. Des peines similaires sont encourues par quiconque « se sera livré à une campagne antinataliste ». Un quart de siècle plus tard, le gouvernement de Vichy renforcera cette loi s’inspirant du code de la famille de 1939. . nfants» ce a besoin de «La Fran sépia
  • 7. Indispensable Des usages pour se prémunir contre les maladies7 multiples . .. sexuellement transmissibles, le préservatif a aussi d’autres usages. A djoindre un préservatif au paquetage des GI’s américains pouvait ger nt proté commehoto extraitee». sembler surprenant. Si, L quemen t ou es. P m u débaranons des ar Au-delà de la ors d u les c gloir ller « de l’ea de Samuel Fu du film durant la seconde guerre mondiale, des prostituées étaient là pour satisfaire les militaires, pendant la guerre nt auss i un proposedgets. tales ins ga rtes pos Des catillon de certa du Golfe, l’accueil des « filles de Saddam » échan fut bien différent ! Là-bas, le préservatif, simple et économique, servit surtout à protéger du sable le canon des fusils. L es marins y ont recours, non seulement avec les filles des ports, mais aussi pour mettre leurs cigarettes à l’abri de l’humidité. adp crips Ce préservatif contient une dose d’héroïne que le passeur, appelé «fourmi», prend l’énorme risque de convoyer en se l’introduisant dans l’anus. Affiche de l’association Artis signée Roland Topor en 1993. Les passeurs de drogue utilisent aussi des préservatifs pour leur sale besogne. le cinéaste Jack Arnold employa, en 1957, Moins dangereux, (en cas de des centaines de préservatifs remplis d’eau rupture c’est l’overdose) pour simuler d’énormes gouttes d’eau dans mais surtout plus cocasse, « L’homme qui rétrécit ». Photogramme de «L’homme qui rétrécit», un classique du cinéma fantastique réalisé par Jack Arnold en 1957. un nçu par e odique co ns l’ambiancgolfe. age pargadgets da guerre du Emballant de de la fabricête du désert» «Temp sépia
  • 8. La pilule, va 1960lapilule faire un tort considérable au vieux8 arrive… préservatif contraceptif. Le préservatif a longtemps été le seul moyen de contraception et demeure, encore de Plaquette de pilules, un mode de contraception particulièrement fiable. nos jours, pratiquement le seul contraceptif masculin. Larrivée, en 1960, des premières plaquettes de pilules dabord sur le marché américain puis en Grande-Bretagne fut une révolution. En France où la contraception est d.r. Woodstock, le concert du siècle en interdite, la pilule arrive août 1969, lun des symboles de la liberté sexuelle et des «années pilules». timidement en 1965 pour « régulariser les règles ». La loi Quelle boîte de préservatif choisir pour connaître lamour la première fois. Photogramme du film de Robert Mulligan, Neuwirth (1967) autorise «Un été 42» (1971) son importation et sa d.r. fabrication. En 1974 les frais relatifs à la contraception peuvent être remboursés. Progressivement, le préservatif est En 1975 la loi Veil préconise une « large » relégué au second plan des moyens de information sur la contraception. Selon une étude officielle régulation des récente sur le comportement sexuel des n a i s s a n c e s . Ces jeunes, plus une relation est durable moins doc. l.r.c. dispositions les partenaires utilisent le préservatif. facilitent la diffusion de la pilule. Images extraites dun film promotionnel des années 70, destiné aux professionnels. sépia
  • 9. En 1983 un Lesannées steward baptisé «patient zéro» meurt. C’est la9 Sida première victime du sida. crips Le préservatif est, outre d.r. l’abstinence et la fidélité, le seul moyen de se prémunir contre cette maladie et toutes les te» de muet la «granSirpa (1989) Même biais du ortir par le le qu’il faut s rappel rt. autres Maladies Sexuellement couve Transmissibles (MST). Rapidement la L’une des toutes premières «une» consacrées « vieille capote » refait surface. entièrement au Sida avec, dans le cas présent, le visage du chanteur Klaus Nomi, mort peu de temps avant 1985. d.r. crips Éditée en français, en anglais et en allemand, cette affiche est l’un des trois visuels de la cam- pagne de la Mairie de Paris lors de l’été 1996. Cette affiche, conçue à l’occasion des Jeux Olympiques d’Albertville en 1992 par le créateur Philippe Quinton, n’a pas eu l’aval du Comité International Olympique. C e morceau de latex doit franchir des L a politique nataliste est déjà dans montagnes pour s’imposer : l’Église, la loi l’Histoire : la pilule se vend presque, comme de 1920 et le fait que la maladie ne touche, le chantait Antoine, « librement dans les à ses débuts au moins, que des couches Monoprix ». minoritaires de la société : homosexuels, d.r. toxicomanes. En 1987 la loi autorise sa publicité mais uniquement « en tant que moyen de prévention contre les maladies transmises par voie sexuelle »… En 1991, enfin, la communication sur le préservatif comme moyen contraceptif peut exister… librement. Sur une bâche, à la sortie de la gare Saint-Lazare, à Paris, la communication grand format de l’agence française de lutte contre le sida en faveur du dépistage. Été 1992. sépia
  • 10. La vente de Lesannées préservatifs augmente en France ; Sida ailleurs il était temps!10 dansl monde e d.r. L es pa y s n o r d i q u e s s o n t depuis toujours en avance dans le domaine du préservatif. La palme Dépliant éthiopien de 1989 préconisant le port du préservatif. revient cependant au Japon qui d.r. n’a pas attendu le crips Sida pour utiliser le condom. Au pays du soleil Sous-bock de bière publicitaire pour les préservatifs «Prudence», Zaire, 1992. levant, pour diverses raisons culturelles, la pilule est pratiquement interdite. Résultat : une majorité de Japonais utilisent la capote. Les cas de séropositivité «Les préservatifs recensés sont relativement peu nombreux protègent tout individu quelle que soit sa couleur», affiche américaine d’une association dans ce pays de 123 millions d’habitants. du Minnesota, fin des années 80. Le Sida n’est plus ignoré dans le monde ; crips le comportement sexuel des habitants, en particulier dans bien des pays en voie de d é v e l o p p e m e n t , n’a pas p o u r a u t a n t v r a i m e n t changé. Cependant, depuis l’arrivée de la maladie, la vente (ou la d i s t r i b u t i o n ) de p r é s e r v a t i f s ne cesse de progresser. d.r. Affiche d’aide suisse signée Niki de Saint-Phalle. Prospectus inuit indiquant aux autochtones des zones polaires comment utiliser le préservatif, 1990. sépia
  • 11. En parler, Le pouvoir sans avoir honte : un pas à11 d en parler ’ franchir. d.r. Pour de nombreux jeunes, et moins jeunes, Extrait d’un film pour la marque publicitaire anglaise «mates le préservatif reste un ». d.r. sujet tabou. Il est encore difficile, même aujourd’hui où il est pourtant présent au quotidien, de se rendre à la pharmacie pour À taiwan, ce jeune homosexuel, acheter des préservatifs comme distribue tracts et préservatifs afin d’informer les passants. on achèterait de l’aspirine. d.r. Il est même parfois difficile, d’en parler avec son ou à sa partenaire, d’autant plus si les intéressés n’ont que peu l’expérience de son utilisation. Les copains, prêtent souvent une oreille plus attentive que les parents… «S.v.p., débarrassez-vous proprement de vos préservatifs !», annonce clairement ce graffiti sur un mur de sydney, australie. d.r. Frank Margerin dans «les aventures du latex» donne une vision des plus amusantes des rapports parents-enfants. R este une solution simple pour parler facilement de ce petit morceau de latex : intégrer au maximum ce produit à l’intimité d.r. de notre vie quotidienne, bref, s’accorder, comme le préconise cette affiche libanaise de 1993, à en faire un complice, pas un complexe. sépia
  • 12. Un préservatif ? Lepremier Mais oui, bien sûr !12 achat… d.r. crips Le manège enchanté : un objet créé par le Centre Régional d’Information et de Prévention Sida (crips), Nestor et les Graphistes Associés pour apprendre à bien utiliser les préservatifs. A cheter et mettre un préservatif devrait devenir un geste anodin sans honte ni fausse pudeur. Si cela doit être Idéal pour détendre la situation et dédramatiser : cinq boîtes dessinées, en 1988, par cinq grands de la BD : Minus, Pirus, Boucq, Benoît et Margerin. encore une épreuve, il reste toujours les distributeurs pour une acquisition incognito. doc. l.r.c. En revanche, avant une première utilisation, il n’est pas ridicule de s’entraîner… Aujourd’hui, le préservatif se vend dans tous les hypermarchés, les tabous tombent «Mettez-les au moins pour faire plaisir à maman», un spot les uns après les autres, jusqu’à une désormais classique, 1995. « acceptation » de son utilisation par d.r. l’Église catholique. Cela devrait encourager ceux qui s’angoissent devant ces quelques grammes de latex ou qui s’en passent encore, par peur de ne pas bien savoir, crainte de mal faire, ou de ne pas y arriver. Affiche québécoise démontrant que le préservatif est un objet des plus quotidiens. afls Image extraite du film «les préservatifs préservent de tout. De tout, sauf de l’amour», 1989. sépia
  • 13. Idéal pour Préservatif dédramatiser, le préservatif de couleur,13 ou gadget? fluo, avec tête de clown, parfumé à la vanille, au chocolat ou à la noix de coco… L es capotes colorées, parfumées, d.r. fantaisistes, permettent certes de mieux accepter le condom, d’en faire un partenaire au « jeu de l’amour ». Mais attention, ces préservatifs n’en sont pas toujours. Sans Emballages sympas et parfums délicats n’empêchent nullement la marque NF, la preuve ! marque NF sur l’emballage (et à partir du Création « La main au panier », 1996. 14 juin 1998, sans la d.r. mention NF EN 600 : 1996, accompagnée du marquage CE), ces produits ne restent que des gadgets. V érifier doublement les préservatifs venant des sex-shops, des boutiques de gadgets ou d’import. Sélection de quelques gadgets n’apportant aucune garantie aux utilisateurs. La d i f f é r e n c e e n t r e « gadgets » et « préservatifs » doit être clairement indiquée. d.r. S itôt ce point vérifié, vous devriez voir cet o ga d g e t : d è l e t r i b u é au x us t e n s i l e d i f f é r e m m e n t e t , U n m m dis uerre du Sa d da e l a g t p o u r d.r. d u GI’s fe, avant to rmes du l Go ger leur proté . sa pourquoi pas ? vous lancer dans sable Préservatifs fluorescents ! une collection de boîtes et de pochettes : c’est un thème très en vogue aux États-Unis et qui arrive déjà en France. Gadgets sans aucune norme mais pas sans forme ! d.r. sépia
  • 14. Bien utilisé, Lescondoms le préservatif est le plus sûr moyen pour14 sontfiables combattre les MST dont le Sida mais également le plus simple des contraceptifs. La qualité du latex utilisé, son traitement, le sérieux des tests exigés par les autorités et les marques (NF et CE) apportent une sécurité optimale à l’utilisateur de préservatifs. ur Manix s ,ici pourx pharmacies,atif, avec manière é au Autre nneau destinsticité du prése rv d.r. a la un p nfirmer l’é ez-vous de co slogan : «aim , 1992. pour s les autres» les un Pontelo, Ponselo, (mets-le, mets-le lui…) : affiche espagnole de 1991 qui reprend la liste des maladies que le préservatif peut éviter. A ujourd’hui , en France, le taux de doc. l.r.c. rupture des préservatifs est de 3,7%, lié dans la plupart des cas à une mauvaise utilisation. Le rôle du lubrifiant à base d’eau, le seul adapté au latex, est très important. Série de tests d’éclatement et de recherche de porosité dans les laboratoires Durex. Certaines règles de base doivent être respectées : jeter le préservatif si, d’un coup d’ongle, il risque de s’être troué, le jeter également en cas de déroulage raté et surtout, ne jamais croire que deux préservatifs l’un sur l’autre protègent mieux : au contraire, vous risquez la rupture avec le frottement. sépia
  • 15. Et demain ? La capote Encore plus fiable et mieux tolérée. Dans15 de lan 2000 ’ les laboratoires on est bien loin des premiers fourreaux de lin ! R écent sur le marché : Loops, dont le réservoir apparaît sitôt louverture afin de ne pas se tromper de sens, choix de longueurs ou largeurs, finesse réduite au doc. l.r.c. Loops… leurs! Soft etûts et les cou Les go «Avanti», le préservatif en polyuréthane de Durex, bientôt en France ? maximum – au-dessous de 0,05mm – choix des couleurs, des parfums, préservatifs hypoallergéniques, limitant les allergies au latex (Feeling de Durex ou Crystal de Manix). Quant au préservatif Enfin, le plus attendu, lAvanti (Durex) féminin, après différents essais au début en polyuréthane, inodore, transparent, super du siècle, un nouveau modèle, le Femidom , résistant et, surtout, conçu pour ceux qui a vu le jour, en 1992, en Suisse et sont allergiques au latex. En marché test en Grande-Bretagne. Il sera bientôt aux États-Unis, la France devra attendre officiellement en vente en France. encore pour qu’il soit en vente. d.r. Préservatif en crochet, œuvre artistique, signée Carelman, garantie sans aucun label ! Le «Femidom», le préservatif féminin des années 80…et «Le Pratique», celui des femmes de la Belle Epoque. sépia