• Save
Soins de santé : le défi de la prestation de services et des PAE Perspective États ­Unis / Canada
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Soins de santé : le défi de la prestation de services et des PAE Perspective États ­Unis / Canada

on

  • 724 views

Résultats des sondages en ligne ...

Résultats des sondages en ligne

Introduction au système de santé canadien

Introduction au système de santé américain

Statistiques comparées

Conséquences pour les professionnels des PAE

Vers une culture du mieux-être : prochaines étapes

Statistics

Views

Total Views
724
Views on SlideShare
724
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial LicenseCC Attribution-NonCommercial License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Soins de santé : le défi de la prestation de services et des PAE Perspective États ­Unis / Canada Soins de santé : le défi de la prestation de services et des PAE Perspective États ­Unis / Canada Presentation Transcript

    • Soins de santé : le défi de la prestationde services et des PAEPerspective États-Unis/ Canada 22e Institut de formation annuel de l’EASNA Montréal, Canada 7 mai 2010 Max Heirich, Ph.D. Patricia A. Herlihy Ph.D., IA Chris Hylton, MA Francois Legault, M.S.S., TSA Michael Mulvihill, M.S.S. Ben Murray, Assistant de recherche 1
    • Objectifs Les graves problèmes auxquels nous faisons face ne peuvent pas être résolus avec le même raisonnement que nous avons utilisé au moment où nous les avons créés Albert Einstein AUJOURD’HUI - Dans les sociétés modernes, la santé est organisée sur la base du traitement individuel. Il en résulte une focalisation - quasi exclusive - sur la maîtrise des coûts DEMAIN - La culture du mieux-être peut contribuer simultanément à la prévention et au traitement pour le bien de tous, tout en limitant les risques et en restreignant les coûts
    • Aperçu de la présentation Résultats des sondages en ligne Introduction au système de santé canadien Introduction au système de santé américain Statistiques comparées Conséquences pour les professionnels des PAE Vers une culture du mieux-être : prochaines étapes
    • Sondage sur les soins de santé :Comparaison États-Unis - Canada Échantillon - N=60 (EASNA = 51 %)  É.-U. = 71 %  Canada =22 %  Les deux 7 % Postes  Cliniciens = 15 %  Fournisseurs = 23 %  Dir. interne PAE = 22 %  Consultants = 16 % Lois importantes en vigueur  Normes HIPPA  Parité en santé mentale  Réforme de la santé aux États-Unis  C.-B. - Consolidation et compressions Enjeux stratégiques  Système à payeur unique  Impact de la Réforme de la santé aux É.-U. sur les PAE et les programmes de mieux-être  Loi contre le harcèlement
    • Tout ce que vous devez savoir sur le Canada  Nous parlons principalement l’anglais  Notre monnaie est le dollar (dollar canadien)  Nous avons des provinces et non des États  Nous avons un premier ministre et non un président  Nous avons un grand pays très peu peuplé  Nous avons un système d’assurance-maladie 5
    • Lieux communs sur le Canada  Quel est notre sirop préféré?  Qu’est-ce que Mike  Quel est notre sport Myers, Leslie Nielson, préféré? Michael J Fox et Céline  Quel est notre dicton Dion ont en commun? préféré?  Qu’est-ce qu’un kilomètre?  Qu’est-ce qui figure sur le drapeau canadien?  Qu’est-ce qu’Ottawa?  Que vaut un $US au  Quel est notre animal Canada? national? 6
    • D’autres lieux communs...  Comparé aux États-Unis, le Canada consacre une plus grande part de son produit intérieur brut (PIB) à l’éducation et dépense moins en soins de santé  Le Canada a plus de magasins de beignes par habitant que les États-Unis  Les deux sports officiels du Canada sont la crosse et le hockey  Les couleurs nationales du Canada sont le rouge et le blanc  Les Canadiens consomment plus de dîners Kraft (c.-à-d. macaroni Kraft et fromage) par habitant que tout autre pays au monde 7
    • L’assurance-maladie au Canada  L’administration du régime d’assurance-maladie de chacune des provinces est assurée par une agence publique sur une base non lucrative  Globalité : tous les services médicalement nécessaires dispensés par les hôpitaux et les médecins traitants sont couverts  Universalité : tous les assurés des provinces ou des territoires ont droit à une couverture publique d’assurance-maladie qui repose sur des principes universels 8
    • L’assurance-maladie au Canada Transférable : les services assurés continuent d’être couverts quand le bénéficiaire déménage ou se déplace au Canada, ou quand il voyage à l’extérieur du pays Accessible : les bénéficiaires sont assurés d’un accès raisonnable aux services médicalement nécessaires dispensés en milieu hospitalier et par le médecin traitant, et ce sans contraintes financières ou autres obstacles 9
    • L’assurance-maladie au Canada  L’assurance-maladie garantit des services gratuits en matière de santé physique et mentale. Elle couvre aussi les coûts de tout séjour en milieu hospitalier  Les employeurs canadiens, comme leurs homologues américains, offrent à leurs employés une assurance santé complémentaire  Couverture des médicaments sur ordonnance hors milieu hospitalier  Counseling en santé mentale (de 350 à 1000 $ par année)  Les aiguillages en psychiatrie sont couverts par l’assurance-maladie  Les aiguillages en psychiatrie peuvent être effectués par le médecin de famille ou le service des urgences de l’hôpital  Les consultants des PAE ne peuvent pas faire de recommandations 10
    • Pas de patient moyen, pas de temps d’attente moyen… Types de soins 10%— 50% 10%— Délais Délais d’attente d’attente les les plus longs plus courtsDu temps d’attente à l’urgence à 10 minutes 51 minutes 165 minutesune première évaluation par unmédecinFracture de hanche le jour même le lendemain 3 joursIRM/CT/angiographie 1 jour 3 semaines 4 moisnon urgenteSpécialistes quelques jours 1 mois 4 moisChirurgie non urgente quelques jours 1 mois 6 moisRemplacement de hanche <1 mois 4,5 mois 14 mois(du spécialiste à la chirurgie)Remplacement de genou 1–2 mois 7 mois 21 mois(du spécialiste à la chirurgie) Sources : Système national d’information sur les soins ambulatoires, Statistique Canada, Registre 11 canadien des remplacements articulaires et Base de données sur la morbidité hospitalière, ICIS.
    • Accès à un médecin en cas de maladie ou de besoin d’une attentionmédicale Pourcentage 75 60 54 50 41 33 27 25 25 19 13 7 2 0 AUS CAN NZ GB É.-U. AUS CAN NZ GB É.-U. Rendez-vous le même jour Attente de 6 jours ou plus Rendez-vous le même jour Attente de 6 jours ou plus Source : Primary Care and Health System Performance: Adults’ Experiences in Five Countries, Fonds du Commonwealth, 2004. ICIS 12
    • Recours aux urgences et délais d’attente, 2004 Parcours du patient Canada US % % Se sont présentés à l’urgence au 38 34 cours des deux dernières années Se sont présentés à l’urgence, tout en sachant qu’ils auraient pu être 18 16 soignés par le médecin traitant s’il y en avait eu un de disponible Temps d’attente signalé > 2 heures 48 34 avant d’être soignés Source : Primary Care and Health System Performance: Adults’ Experiences in Five Countries, Fonds du Commonwealth, 2004. ICIS 13
    • Patients qui ont attendu plus de 4 semaines pour voir unspécialiste : comparaison 75 50 57 25 23 0 États-Unis Canada Nota : les patients sont des adultes ayant des problèmes de santé Source : 2005 International Health Policy Survey, Fonds du Commonwealth, ICIS 14
    • Canada / É.-U. : comparaison des besoins non satisfaits,2002-2003 Le même pourcentage de Canadiens (11 %) et d’Américains (13 %) fait état de besoins non satisfaits en matière de soins de santé Parmi les besoins non satisfaits qui ont été signalés, le principal obstacle cité était : « l’attente de soins » pour 32 % des Canadiens « les coûts prohibitifs » pour 53 % des Américains Source : Enquête conjointe Canada/ États-Unis sur la santé, Statistique Canada/ECCES. ICIS 15
    • Espérance de vie Homme Femme Tous Canada 76,02 83 79,43 Chine 69,6 73,33 71,38 France 74,85 82,89 78,76 Philippines 64,65 70,46 67,48 Arabie Saoudite 66,11 69,51 67,77 Suède 76,95 82,37 79,58 USA 74,24 79,9 77,12 Source : U.S. Bureau of the Census, International Data Base (2000 midyear estimates) 16
    • Indicateurs de la santé mentale : classement en fonction du tauxde suicide moyen Femme Homme Taux de suicide le plus bas Belgique, France, 7,3 8,3 Allemagne, É.-U. Taux de suicide moyen Australie, Canada, Japon, 7,0 7,3 Suède Taux de suicide le plus élevé Finlande, Danemark, 6,8 5,8 Pays-Bas, Espagne, GB Source : Docteur B. Starfield, 2002 Enregistrements OCDE, 1998 17
    • Le Canada et la santé mentale? La situation de la santé mentale au Canada est en grande partie semblable à celle qui prévaut dans les autres pays industrialisés La santé mentale est couverte comme tous les autres services de santé, mais les soins restent en moyenne moins accessibles (Rapport Kirby, 2006) Le Canada n’a pas actuellement de stratégie nationale en matière de santé mentale La Commission canadienne de la santé mentale dispose d’un mandat de 10 ans pour combler les lacunes du système par l’élaboration et la mise en oeuvre d’une stratégie nationale (pour plus de détails : www.mentalhealthcommission.ca) 18
    • Industrie des soins de santé contre régime d’assurance-maladie Système élaboré à la pièce - décennie après décennie Conçu dans le cadre d’initiatives privées (résolution de problèmes par des innovateurs) Chaque nouvelle pierre vient s’ajouter aux vieilles fondations (rares interventions de l’État)
    • Historique du système de santé É.-U. :1930 - 1990Loi SS - Syndicats -BC Tentative négociatio OSIS contreHospital avortée de n pour une paiement àInsurance réforme de couverture l’acte - 1940s 1980 l’assurance- maladie 1960 compagnies maladie multinationales1930 Système 1950 Droits 1970 Reaganomics : 1990 d’assurance civiques Déréglementation pour les et services à but Droit de vote lucratif usines de guerre Medicare/ Medicaid
    • 2000 - 2008 : le système d’assurance-maladie aux É.-U.se désintègre  Les soins de santé sont un secteur important qui contribue à la croissance économique  La consolidation mène à une explosion rapide des coûts  Les primes d’assurance pour les soins de santé sont en hausse  Les sommes allouées aux services administratifs augmentent  Les assureurs commencent à refuser de couvrir les personnes qui ont des antécédents médicaux  La couverture tombe si les médecins facturent trop  Des efforts sont déployés pour contrôler l’augmentation des coûts liés aux soins de santé  Des baisses d’impôts importantes sont accordées aux plus riches
    • La crise des soins de santé s’aggrave aux É.­U. * 48 millions d’Americans n’ont aucune assurance * Les coûts des programmes Medicare et Medicaid s’envolent * Baisse générale de l’activité économique
    • Réformer l’assurance-maladie aux É.-U. Créer un nouveau contrat social - Historique (Sécurité sociale : 1936 et Medicare/Medicaid : 1966) S’attaquer à quatre problèmes majeurs : Améliorer l’accès aux soins Contrôler les coûts liés aux soins de santé Maintenir la vitalité économique de l’industrie des soins de santé Réduire le déficit fédéral La solution ne pouvait être que politique Recherche d’un compromis qui profite aussi bien au gouvernement et à l’industrie des soins de santé qu’aux employeurs et aux citoyens
    • É.-U. - Pourquoi pas une assurance-maladie pour tous? Elle nécessiterait d’importantes hausses d’impôts… Pas de volonté politique pour de nouvelles hausses d’impôts L’industrie des soins de santé est trop puissante… L’industrie des soins de santé compte parmi les principaux donateurs au Congrès Les lobbyistes pour tous les aspects des soins de santé ont une grande influence au Congrès
    • Réformes aux É.-U. – Améliorer l’accès aux soins Personne ne peut se faire refuser une couverture Toutes les assurances doivent offrir la parité en santé mentale L’accès au système Medicaid est élargi : Soins gratuits pour toutes les personnes qui ont un revenu de 133% inférieur au seuil de pauvreté Mesures incitatives pour que les médecins traitent les participants à Medicaid Les primes sont partiellement subventionnées (par le biais de crédits d’impôt) Les jeunes adultes peuvent continuer à être couverts par les assurances de leurs parents
    • Réformes aux É.-U. – Améliorer l’accès aux soinsRendre les soins de santé accessibles dans les zones maldesservies :- Financer plus d’écoles et de cliniques communautaires- Recruter un National Health Service Corps - . s’appuyer sur les bourses aux étudiants en médecine et lesystème de remboursement des prêts pour fournir des soinsprimaires et autres services là où les besoins sont les plus criantsOffrir un régime fédéral de soins de santé à long termepour les personnes âgées qui ont besoin de soins àdomicile
    • É.-U. - Contrôler les coûts 80 % à 85 % des primes des compagnies d’assurances privées doivent servir aux services de soins de santé réels Des échanges coopératifs aident les citoyens à s’acheter une assurance : Contrôler et assurer la qualité Certains États vont inclure des régimes d’assurance publics Le gouvernement fédéral favorise l’achat « value based » plutôt que le paiement à l’acte
    • É.-U. - Contrôler les coûts (suite) Services de prévention par Medicaid et Medicare Gestion des maladies chroniques par Medicaid et Medicare Évaluation des programmes de mieux-être en entreprise Projets-pilotes pour mettre à l’essai le rapport coût-efficacité des réformes (c.-à-d. : Est-ce que la réforme de l’assurance contre la faute professionnelle diminue le recours à des soins médicalement non nécessaires ou à une « médecine défensive »
    • Maintenir la vitalité de l’industrie des soins de santé aux É.­U. Ajout supplémentaire de 32 millions de consommateurs payeurs qui bénéficieront de services de soins de santé (le volume accru d’assurés permet de négocier un meilleur prix) Subventions fédérales aux personnes à faible revenu Projets-pilotes Élaborer des pratiques exemplaires en termes de coûts-efficacité Modifications apportées aux programmes Medicare et Medicaid - Tester le rapport coûts-efficacité d’autres stratégies de rémunération en matière de soins de santé
    • Coûts….Coûts supplémentaires pour le gouvernement fédéral :935 milliards de dollars sur 10 ans Comment le financement se fera-t-il? Hausse des cotisations mensuelles Medicare pour les plus riches Programmes visant à contrôler et éliminer la fraude et les abus dans les services de facturation de Medicare et Medicaid Évaluation des frais annuels dans l’industrie des soins de santé Taxe pour les compagnies d’assurance privées sur les frais excédentaires des polices « Cadillac »
    • Effets sur le déficit fédéral La Loi 2010 sur la réforme de l’assurance maladie procurera une couverture à 32 millions d’Américains qui en sont dépourvus TOUT  2020 - Réduction de EN contribuant à 138 milliards de dollars réduire le déficit fédéral  2030 - Réduction supplémentaire de 1,2 billion de dollars
    • É.-U. - Limites de la nouvelle loi sur l’assurance-maladie Contrôle des coûts - Besoin d’une autorité de remboursement pour stimuler le recours à des pratiques exemplaires qui ont fait leurs preuves Nécessité de renforcer la concurrence pour faire baisser le prix des assurances privées Accès encore insuffisant la loi concerne 32 millions d’Americains 16 millions sont encore sans couverture Besoin d’un changement culturel plus profond en faveur d’une « culture du mieux-être »
    • Dépenses de santé par habitant et par type de soins,2007 Malade hos pitalis é Patient externe (y com pris dans la m êm e journée) Soins à long term e/s oins à dom icile Produits pharm aceutiques Prévention Adm inis tration Inves tis s em ent 516 $ 200 $ 200 $ 959 $ 793 $ 631 $ 562 $ 3 188 $ 1 325 $ $1,413 $604 É.-U. Canada Source : Éco-Santé 2009, OCDE, et McKinsey Global Institute.
    • Dépenses de santé 2003-2006 -Croissance réelle annuelle moyenne par type de soins Malade hospitalisé Malade externe (y compris dans la même journée) Soins à long terme/soins à domicile Produits pharmaceutiques Administration / Santé publique Administration Autre 100% 5% 6% 8% 2% 7% 2% 80% 13% 22% 8% 60% 16% 40% 45% 37% 20% 19% 10% 0% États-Unis Canada Source : Éco-Santé 2009, OCDE, et McKinsey Global Institute.
    • Dépenses de santé en $US par habitant - 2007 Dépenses publiques de santé Dépenses privées de santé 8000 7000 6000 5000 3983 4000 3000 1169 2000 3307 2726 1000 0 États-Unis Canada
    • Ressources en santé mentaleCanada / É.-U. (pour 100 000 habitants) 13,7 Psychiatres 12,0 31,1Psychologues 35,0 États-UnisInfirmiers en 6,5 Canada psychiatrie 44,0 Travailleurs 35,3 sociaux 100,3 0 50 100 150 200
    • Capacité et utilisation des soins de santé, 2007 Procédures de diagnostic Procédures chirurgicales Nombre Examens Scanner CT Examens Revascularisatio Remplacement Césariennes d’IRM IRM par million CT n (CABG+PTCA) de genou pour 100 par million pour 1 000 d’habitants pour 1 000 pour 100 000 pour 100 000 naissances d’habitants habitants habitants habitants habitantsCanada 6,7 31,2 12,7 103,5 208,6 139,5 26,3É.-U. 25,9 91,2 34,3 227,8 521,3 183,1 31,1OCDE 11,0 41,3 22,8 110,7 266,7 117,9 25,7Moyenne Source : Éco-Santé 2009, OCDE
    • Décision stratégique en vue de l’adoption de la« mission mieux-être »  Intégrer la mission à la culture d’entreprise  Avoir une vue globale de la santé physique et mentale  Négocier le changement de paradigme vers la prévention en santé mentale  Poser les fondations d’une « culture du mieux-être »  S’assurer du soutien indéfectible des hautes instances dirigeantes 38
    • Conséquences pratiques Comprendre l’ensemble des différences Dépister les risques pour la santé et orienter vers le mieux-être Dépister la dépression/stress et aiguiller vers les PAE Concilier utilisation et engagement Intégrer les données pour de meilleurs résultats Programmes de formation pour des « aiguillages efficaces » 39
    • Conséquences novatrices Prévention de la dépression et science du bonheur Programmes contre le stress en milieu de travail – « approche du mieux-être » Nouvelles technologies : en ligne, numérique, multimédia Coaching Santé et Télésanté Pratique croissante de la psychologie positive Maintien des programmes et modification des comportements 40
    • Leçon principale à retenir Besoin de changement : vers une culture du mieux-être
    • Ressources - Sites Web utilesSanté et mieux-être America’s Health Insurance Plans - www.ahiphiwire.org/wellbeing Centres de contrôle des maladies - www.cdc.gov/nchs/fastats/hinsure.htm L’Institut canadien d’information sur la santé - www.icis.ca Gallup-Healthways Well-Being Index™ - www.well-beingindex.com Santé Canada – Vie saine - www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/index-fra.php Health Promotion Advocates http://healthpromotionadvocates.org/sources_detail_documents.htm IHPM - Institut pour la gestion de la santé et de la productivité - www.ihpm.org/ Commission de la santé mentale du Canada - www.mentalhealthcommission.ca National Wellness Institute - www.nationalwellness.org WorldatWork: association internationale en ressources humaines qui étudie sur la rémunération, les avantages sociaux, l’équilibre travail-vie et les récompenses totales intégrées - www.worldatwork.org
    • Ressources - par sujetSanté comportementale OPEN MINDS - www.openminds.comThérapie en ligne Online Therapy Institute - www.onlinetherapyinstitute.com Therapy Online - www.therapyonline.caOrganisations internationales Organisation de coopération et de développement économiques - ww.ocde.org Organisation mondiale de la Santé - www.who.intCulture du mieux-être Judd Allen - www.healthyculture.com Joel Bennett - Wellness Organization - www.intellpre.com Martin Shain - http//healintheworkplace.wordpress.com Michael O’Donell - http://healthpromotionadvocates.org
    • Ressources - Publications Heirich, Max (1998). Rethinking Health Care: Innovation & Change In America Disparities in health expenditure across OECD countries: Why does the United States spend so much more than other countries? www.oecdwash.org/PDFILES/Pearson_Testimony_30Sept2009.pdf Éco-Santé 2009, Organisation de coopération et de développement économiques www.ocde.org/document/16/0,3343,en_2649_34631_2085200_1_1_1_1,00.html Organisation mondiale de la Santé, Mental Health Atlas 2005, www.who.int/mental_health/evidence/en/ The World Factbook www.cia.gov/library/publications/the-world- factbook/fields/2102.html Organisation de coopération et de développement économiques www.ocde.org Rapports sur la santé, Statistique Canada – Temps d’attente pour la consultation de spécialistes au Canada, 2007. www.statcan.gc.ca/pub/82-003-x/82-003- x2010002-fra.htm
    • Coordonnées des intervenants  Max Heirich - mheirich@umich.edu  Patricia Herlihy - p_herlihy@brownbear.us  Chris Hylton - chris@hylton.ca  Francois Legault - Francois.Legault@hc-sc.gc.ca  Michael Mulvihill -michael.d.mulvihill@gmail.com  Benjamin Murray - ben.murray@hc-sc.gc.ca