Courrier 2 2012

355 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
355
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Courrier 2 2012

  1. 1. Projet  FLELIMM    Enseigner  le  FLE  avec  les  nouvelles  technologies  pour  favoriser  la  littératie  médiatique  multimodale   Courrier  2  –  09/03/2012    Chers participants,Dans ce deuxième numéro de notre courrier, je vous propose un compte-rendu desdernières activités réalisées par plusieurs personnes du projet. En fait, ces activitéscomprennent les réunions des sous-groupes et quelques scénarios déjà élaborés, mais,comme vous le savez bien, c’est le compte-rendu et la perception d’une seule personne,qui doit être complété après par les autres membres du projet. A vous donc de lecompléter et de le corriger !!!!!Réunions réalisées :Date Lieu Personnes présentes Sujet de discussionGroupe/sous-groupe1) Le 08 février 2012 Casa da 1. Heloísa Costa • Présentation duGroupe Flelimm Cultura 2. Cristina Pietraróia projet Japonesa 3. Naira Gomes • Discussion sur les USP 4. Hyanna Medeiros notions 5. Carolina Mauriac fondamentales de 6. Bárbara Dias littératie, 7. Sahsha Dellatorre multimodalité et 8. Cláudia Viegas scénario. 9. Cinthia Migliaccio • Définition des sous- 10. Juliana Miasso groupes. 11. Aline Fonseca 12. Aline Vieira • Vérification des 13. Constança Vigneron attentes, demandes 14. Christine Janczur et besoins des 15. Marcela Mastrocola participants.2) Le 15 février 2012 Chez 1. Cristina Pietraróia Élaboration d’unLe sous-groupe Constança 2. Marcela Mastrocola scénario.Français 5 - USP 3. Constança Vigneron3) Le 16 février 2012 EA - USP 1. Claudia Viegas Voir document envoyéSous-groupe Ecole 2. Sahsha Delatorre par Heloísa à la fin ded’Application (EA) – 3. Hyanna Medeiros ce compte-rendu.USP4) Le ???? février 2012 Colégio 1. Heloísa Moreira Discussion sur commentSous-groupe Colégio Santa 2. Carolina Mauriac développer le projetSanta Cruz Cruz dans cette école, qui est très bien équipée pour ça.5) Le 29 février 2012 FFLCH- 1.Cristina Pietraróia Présentation d’un pré- 1
  2. 2. Groupe Flelimm USP 2.Naira Gomes scénario pour 3.Hyanna Medeiros appréciation et 4.Carolina Mauriac évaluation du groupe. 5.Cinthia Migliaccio Nous avons travaillé sur 6.Juliana Miasso le pré-scénario 7.Constança Vigneron «odorat» et les 8.Christine Janczur commentaires faits par 9.Marcela Mastrocola le groupe ont été excellents !6) Le 03 mars 2012 APFESP 1. Heloisa Costa La présentation duSous-groupe CEL 2. Cristina Pietraróia projet Flelimm et laSorocaba et région 3. Gisele Pretti possibilité de travail 4. Nilce Vieira avec les CELs de 5. Ana Paula Neto Sorocaba, Votorantim e Salto de Pirapora.7) Le 09 mars 2012 Chez 1. Cristina Pietraróia Discussion sur leSous-groupe Jundiaí Cristina 2. Gisele Galafacci scénario à être développé à JundiaíAspects discutés pendant ces réunions :1. La place de l’iPAD dans le projet Comme a bien souligné Monique, le Fonds Mondial pour l’Enseignent duFrançais (FMEF) a donné l’argent pour l’achat de 5 iPADs (+ applicatifs) dans le cadrede notre projet. Il faut donc qu’on construise, tout d’abord, des scénarios en utilisant cetoutil. Ces scénarios vont constituer une base de données qui pourra être utilisée par tousles profs désireux de se servir d’un iPAD en salle de classe. Pour mieux donc utiliser le potentiel des iPAD, on a décidé de proposer desscénarios très différents pour chacun des contextes définis. Ainsi, par exemple, auCollège Santa Cruz, Carolina Mauriac et Heloísa Moreira travailleraient avec unapplicatif qui permet de faire une BD ; dans un cours du CEL, on utiliserait, par contre, uncours de français déjà prêt pour démarrer, comme Busuu etc.2. Les difficultés de travail et les avantages l’outil On dirait que le premier problème que nous avons trouvé c’est plutôt une contrainte du projet : dans la plupart de nos contextes, il y aura un seul iPAD disponible par classe, ce qui veut dire que seul le prof aura l’outil. On devra donc tenir compte de cette situation pour proposer des activités qui seront projetées et réalisées par tout le groupe classe. 2
  3. 3. Le contexte du Colégio Santa Cruz est une exception à cette contrainte, car,là-bas, les élèves auront chacun son iPAD. D’autres difficultés seront donc à« l’affiche », comme par exemple, comment gérer l’activités des élèves et commentles faire travailler individuellement sur ce qui a été proposé. Une autre difficulté que nous avons trouvée, lors de la deuxième réunion dugroupe, le 29 février, nous a bien surprises: on était dans une salle multimédia de laFFLCH-USP, l’iPAD était branché à un projecteur, on avait une belle image à l’écran,du son, mais le réseau wi-fi de l’université (USPNET) ne marchait pas dans lasalle….Tout ce qu’on avait donc prévu pour la réunion et qui demandait Internet n’apas pu être présenté. En outre, l’iPAD 2, que nous avons dans le projet, n’a pasd’entrée pour un modem externe 3G, c’est-à-dire, on ne pouvait rien faire pour êtrebranché sur internet. Or ce problème peut très bien avoir lieu dans une salle declasse qui, même dans une école disposant d’un réseau wifi, peut, un jour quelconque,ne pas avoir de connexion. Voici, donc, une deuxième contrainte : tenir compte del’incapacité d’avoir internet lors du travail avec l’iPAD. Une troisième contrainte : la difficulté d’interface entre un iPAD et un PC.Dans notre cas, les iPADs n’ont pas de sortie USB, ce qui nous empêche d’utiliser unmatériel préalablement sauvegardé sur une clé USB. Le même problème se pose parrapport à l’imprimante. Cela nous demandera donc une bonne maîtrise desapplicatifs iTUNES et Bluetooth. Finalement, la dernière contrainte ressentie lors des utilisations faites par lesmembres du groupe concerne la durée des enregistrements – visuels et/ou vocaux.Les applicatifs de l’iPAD nous permettent d’enregistrer une vidéo ou des sonspendant longtemps, mais, lors de l’envoi des séquences par mail ou même pardropbox, la taille des séquences pose problème et, soit elles ne sont pas envoyéessoit elles sont coupées. Constança et Maria Carolina connaissent des applicatifs qui permettentenregistrer de longues séquences et elles iront nous les passer. En ce qui concerne les avantages, ils sont nombreux et, à mon avis, font peserla balance du côté positif, même après cette exposition des problèmes. Le premier grand avantage c’est la qualité sonore et visuelle desapplicatifs et des produits obtenus avec l’iPAD. Les photos, les enregistrements, lesvidéos sont, non seulement faciles à faire, mais surtout de grande qualité, ce quipermet la production de matériels qui plaisent, voire enchantent, les utilisateurs. La qualité visuelle et sonore des produits disponibilisés dans les iPADs a attirénotre attention, de façon très particulière, dans un applicatif de la rubrique 3
  4. 4. «Culture», le «.tv» ou «universcience». C’est un magazine scientifique avec des vidéos d’excellente qualité et aux tailles très variées (de 1’ à 1 heure). La vidéo qui nous a le plus impressionnées a été Sa majesté, le poil, de l’édition nº111 (du 10 au 16 février 2012). C’est une vidéo qui interagit beaucoup, grâce à sa qualité, avec le spectateur et son visionnement nous a fait réfléchir sur le besoin que nous aurons de former les enseignants pour le choix des vidéos à utiliser en salle de classe. Dans universcience1 nous avons de vrais films, bien construits, beaux, avec d’excellentes locutions. Avec un matériel de cette qualité, une partie de la proposition pédagogique est déjà «gagnée» ! Le deuxième avantage c’est que les média sont extrêmement bien intégrés et rapides. C’est vraiment très facile et rapide de prendre une photo, lui ajouter une séquence sonore et un sous-titre ou commentaire écrit. La même vitesse se voit dans le partage des produits réalisés: sur tous les applicatifs nous avons la possibilité d’envoyer ce qui vient d’être fait à un service mail, au facebook ou à l’youtube, sans passer par gmail ou un autre service similaire. L’interactivité: c’est, finalement, ce qu’on conclut des éléments cités. On la voit parfaitement dans certains e-books. Dans l’appareil que je suis en train de tester, il y a l’ebook De Gaule et la France Libre, qu’on peut lire en feuilletant, regarder de belles images, écouter les discours du général, voir des entrevues avec des spécialistes du sujet ou même des soldats qui ont participé à la 2ème Grande Guerre. Encore dans la rubrique ebooks, il est possible d’obtenir presque toute la littérature française, datant déjà de quelques décennies, gratuitement, et de placer les livres téléchargés ou les échantillons dans la bibliothèque de l’iPAD. Au moment de la lecture, il est possible d’effectuer des recherches lexicales, très utiles dans un cours de langue étrangère. Il faut encore dire que le maniement d’un iPAD, sa résistance physique et la durée de sa batterie sont des avantages très importants, surtout selon les profs qui ont connu les netbooks achetés par le gouvernement brésilien lors du programme UCA (Um Computador por Aluno – Un Ordinateur par Élève). C’étaient des netbooks avec très peu de capacité, qui mettaient longtemps à démarrer et dont la batterie durait très peu de temps. Presque impossible donc de les utiliser de façon satisfaisante et tranquille en salle de classe. Il est vrai que chaque applicatif d’un iPAD a «un langage» en ce qui concerne les touches et les commandes, mais, petit à petit on arrive à les maîtriser. Ce qui est intéressant c’est que nous avons accès à des applicatifs très différents et, en général, très bien faits, p.ex. :1 Disponible sur Internet: www.universcience.fr 4
  5. 5. - Dans la rubrique «langue» : • Français Lite • Busuu • Jeu sur les couleurs • Word Domino • Le conjugueur • Le dictionnaire Antidote • Tradutor- Dans la rubrique «culture» : • .TV (universcience) • Animals 360 • Louvre • Grand Palais • Pompidou • Une touche d’histoire (textes avec liens explicatifs sur divers moments et faits historiques)- À part : Alliciné (site français avec liste de films, bandes annonces, affiches etc)- Dans la rubrique «divertissement» : • TAO (traducteur)- Dans la rubrique «carnet de note» : • SonicPics et SonicPicsLite (version «light») • MediaStory et MSLite (faire défiler des photos avec sous-titres dans une certaine séquence) • Stories2Lear (comme le mediastory) • Comic Life (ajouter des bulles aux photos prises) • ComicStrip (Bds) • Blurb et Storyrobe (création d’histoires) Il y a encore d’autres applicatifs que nous ne connaissons pas encore trèsbien, mais avec ceux qui ont été mentionnés, on peut déjà proposer quelquesscénarios. 5
  6. 6. 3. Les scénarios Après plusieurs discussions, nous avons décidé d’élaborer un premier scénario danslequel on utilise vraiment les applicatifs des iPAD et non seulement les sites internet ou lesjeux disponibles (busuu, par exemple, est disponible sur internet). On a décidéd’explorer au maximum les ressources de caméra, enregistrement, histoires, albums etc.C’est cela qu’on trouve essentiel de bien maîtriser et d’apprendre aux profs.Scénario OdoratDiscipline Français 5 – FFLCH – USP (niveau B1)Objectif : faire apprendre et maîtriser le vocabulaire lié à l’odorat (cette discipline acomme base de travail lexical les sens). Durée du scénario : 4 ou 5 cours.Étapes :1) Montrer aux étudiants la vidéo Y comme ylang-ylang de l’applicatif universcience.tv (nº112 – du 17 au 23 février 2012. Disponible sur http://www.universcience.tv/media/3623/y-comme-ylang-ylang.html) et d’autres vidéos concernant les parfums, les arômes et les odeurs, comme les émissions faites autour du salon Parfums et Arômes qui a lieu tous les ans à Paris (www.parfums-et- aromes.com) 6
  7. 7. Remarque : La recherche d’une bonne vidéo peut prendre longtemps et les moyens de lafaire doivent faire partie de la formation qui sera offerte aux profs. Voyez ce nousavons trouvé (Constança et moi) sur les odeurs, arômes et parfums. Cette liste pose unautre problème : le choix…UniverscienceDossier pédagogique pour l’exposition “Né pour sentir” au Palais de la découverte :http://www.palais-decouverte.fr/expos/nps_nn_2k8/documents/dossier_pedago_cycles_2_et_3.pdfmini-site : http://www.palais-decouverte.fr/expos/nps_nn_2k8/Exposition « Des odeurs au parfum »http://www.scienceaction.asso.fr/Expositions-Des-Odeurs-au-Parfum-1.htmFiche de dossier de presse. 25/06/2007Comment perçoit-on les goûts et les odeurs des aliments ? (INRA)http://www.knowtex.com/nav/comment-percoit-on-les-gouts-et-les-odeurs-des-aliments_19119L’intégration multisensoriellehttp://www.knowtex.com/nav/les-odeurs-accelerent-la-localisation-de-sons_30834Pelo Canal U – CNRS9ème Tournée des oenologues de Bordeauxhttp://www.canal-u.tv/producteurs/universite_bordeaux_segalen_dcam/dossier_programmes/colloques/9e_matinee_des_oenologues/l_odorat_un_sens_pas_si_archaiqueAvec vídeo de la conférence, sommaire et diaporamaConférence disponible sur youtube «Comment perçoit-on les odeurs?» (8’)http://www.youtube.com/watch?v=Qgi8UX_ZyDc (conférencier québécois)Jacques Surles – Société Ferso BioÉmission sur un nez électronique:Une société québécoise a mis au point un système de nez électronique qui permet aux industrielsde gérer leurs odeurs. OdoWatch, nom de ce système est présenté ici en situation chez unéquarisseur français. (émission intéressante pour écouter aussi différents accents !)http://www.youtube.com/watch?v=tBuUxigkjw4&feature=related 7
  8. 8. 2) Après le visionnement de ou des émissions choisies, faire un relevé, avec les étudiants,du vocabulaire qui est apparu concernant les parfums, les arômes et les odeurs.3) Écrire au tableau les mots relevés par les étudiants. Travailler leur sens, leurorthographe et prononciation.4) Attribuer un mot à chaque étudiant qui, chez lui, devra penser à une photo qui seraprise et dans laquelle il devra faire allusion au mot reçu (je vous envoie par mail laphoto de Marcela illustrant le verbe « puer »)5) Le prochain cours, en salle de classe, prendre des photos des étudiants illustrant lesmots reçus avec la caméra de l’iPAD. Envoyer tout de suite les photos au facebook.6) Les étudiants devront réagir aux photos sur facebook et en choisir une pour luiassocier un commentaire sonore et un sous-titre. Ils vont utiliser l’action «réagir» dufacebook. Ceux qui réagissent les premiers auront les photos les plus intéressantes faitespar les collègues.7) En classe, travailler de forme détaillée sur les commentaires sonores que les étudiantsenregistreront avec l’applicatif SonicPics. Correction des phrases, de la prononciation,vérification de l’adéquation du texte à la photo.8) Enregistrement des phrases et écriture - toujours avec SonicPics - des sous-titres pourles photos.9) Créer sur SonicPics un Projet Odorat avec toutes les photos «parlantes» et l’envoyeraux étudiants, qui auront ainsi un lexique sur l’odorat très personnalisé (avec les photoset les voix des collègues. D’ailleurs, ce qui serait intéressant ce serait de discuter avec lesétudiants si on doit faire coïncider l’image et la voix.) Après toute cette exposition et manipulation des mots (les étudiants auront écoutéles mots dans les émissions, les auront écrits, ils auront réfléchi sur comment les illustrer,auront enregistré des commentaires sonores, enfin, les étudiants auront utilisé tous lescanaux sensoriels disponibles pour cette tâche difficile qui est l’apprentissage lexical), legroupe classe va passer aux prochaines – et dernières – étapes du scénario. 8
  9. 9. 10) Reprendre de la vidéo “Y comme ylang-ylang” et attirer l’attention des étudiants surle « nº5 » qui apparaît dans plusieurs images. Dire que cette essence fait partie du trèscélèbre parfum Chanel nº5. Raconter quelques anecdotes sur ce parfum (celle deMarilyn Monroe, qui disait porter, pour dormir, seulement Chanel nº5 etc)11) Faire visionner le film de Jean-Pierre Jeunet, avec Audrey Tatoo, pour Chanel nº5.Film sans paroles qui présente la rencontre (et les non-rencontres) d’un couple qui lie parleurs parfums (http://www.youtube.com/watch?v=ch08Lt1Beo4&feature=related)12) Comme travail final : faire rédiger un texte narratif à partir du film présenté en 11en utilisant le lexique de l’odorat.Nous avons aussi imaginé des scénarios plus simples, tels que :Scénario débutant : 1. Visionnement par le groupe classe de la première leçon de l’applicatif Busuu. 2. Faire mettre en scène par les étudiants en groupe le dialogue de cette première leçon. 3. Filmer les jeux de rôles présentés par les étudiants. 4. Projeter les vidéos pour le groupe classe et discuter avec les étudiants des problèmes et des difficultés de prononciation eues, ainsi que commenter les performances réussies etc. Ce petit scénario a le grand avantage de permettre aux étudiants de se voir parler en français, de se voir t en tant qu’apprentis et de s’écouter, possibilité qui a disparu de l’enseignement des langues avec la fin des laboratoires de phonétique.Scénario «Choisis ton tableau !» 1. Présenter aux étudiants des mots (préalablement relevés) qui aient un rapport avec les tableaux (icônes) présentés dans l’applicatif Pompidou (rubrique «Culture»). Travailler un peu ces mots (prononciation, sens etc). 2. Montrer les tableaux-icônes du Centre Georges Pompidou au groupe-classe. 3. Chaque étudiant ou groupe d’étudiants doit choisir un tableau et lui donner un titre avec les mots travaillés auparavant. Cette activité peu être plus longue, avec l’écoute du document oral qui accompagne chaque tableau, ainsi que la lecture du texte concernant son auteur. L’étape de production peut aussi comprendre un texte plus long. 9
  10. 10. La formation des profs Nous avons bien discuté de cette formation et, en plus des scénarios, nous croyonsêtre très important d’organiser une base de données de possibilités de travail pourchaque ressource : photos, vidéos, textes produits avec l’iPAD. Le prof pourra voir, danscette base de données par exemple, tout ce qu’il peut faire avec une photo prise parl’iPAD – la mettre dans une séquence diaporama, dans une BD, dans une affiche, dansune histoire etc. Prochaine réunion : Le samedi 17 mars, à 9h, à l’APFESP (à confirmer) Cristina Pietraróia, le 10 mars 2012 Document concernant la réunion de l’Ecole d’Application de l’USPProjeto Escola de Aplicação – USP – 16 de fevereiro de 2012Reunião: Claudia, Sahsha, Heloisa e Hyanna Enseigner le FLE avec les nouvelles technologies pour favoriser la littératie médiatique multimodale (FLELIMM)Professoras responsáveis: • Roberta   Miranda:   mestranda   do   Programa   de   Estudos   Linguisticos,   literários   e   Tradutologicos    de  Francês  da  FFLCH-­‐USP   • Olivia  Ornelas  –  aluna  de  graduação  –  Ensinar  com  a  pesquisa   • Hyanna  Medeiros  –  aluna  de  graduação  –  Centro  de  Línguas   • Profa.  Claudia  Viegas  Saraiva  –  Escola  de  Aplicação  da  USP   • Profa.  Sahsha  Kiyoko  Dellatorre  –  Escola  de  Aplicação  da  USP   • Profa.  Dra.    Heloisa  Albuquerque  Costa  –  FFLCH-­‐USP   • Profa.  Dra.  Cristina  Casadei  –  FFLCH-­‐USP  Horários na Aplicação para reuniões do projeto2ª ou 6ª – às 14h ou 14h30Sub-projeto 1: responsável: Hyannacontraturno: preenchimento de uma ficha - Sensiblização ao francês: Jogos Olímpicos(tema relacionado aos grandes temas da área) + Educação Física (Gincana) ou ArtesTema: Estudo do meio – Bacia do Tiete – Preservação do espaço 10
  11. 11. Materiais de reciclagem • público-­‐alvo  :  alunos  do  fundamental  1  -­‐  4º  e  5º    anos  (entre  9  e  10  anos)     • vagas  :  20  vagas   • período:  de  abril  a  junho  –  no  de  aulas:  10  aulas       o 2  aulas  para  apresentação  e  sensibilização;   o 6  aulas  para  o  projeto   o 2  aulas  para  apresentação  da  tâche  finale   • horário:  5ª  feira    -­‐    10h30  às  11h30   o abril:  12,  19,  26   o maio:  3,  10,  17,  24,  31   o junho:  14,  21  Objetivo geral: • sensibilização  ao  francês  por  meio  de  atividades  orais  e  de  expressão   • expressar-­‐se  em  francês     • projeto  –  meio  ambiente  –  dicionário  ilustrado  –  ambientes  –  praças,  escola,  Produto final:dicionário eletrônicoSub-projeto 2: responsável - Oliviaprojeto de acompanhamento das aulas do EF2 – complementar aos conteúdosdesenvolvidos pela profa. Claudia : • público-­‐alvo:  alunos  do  fundamental  2  –    escolher  a  turma  –  1  vez  por  semana   o 2ª  feira  das  7h20  às  8h35  –  7º  ano  2  –  turma  B   o 2ª  feira  das  8h40  às  9h55  –  6º  ano  2  –  turma  B   o 2ª  feira  das  11h45  às  13h  –  6º  ano  1  –  turma  B   o 4ª  feira  das  7h20  às  8h35  –  7º  ano  2  –  turma  A   o 4ª  feira  das  11h45  às  13h  –  7º  ano  1  –  turma  B   o 5ª  feira  das  7h20  às  8h35  –  6º  ano  2  –  turma  A   o 5ª  feira  das  8h40  às  9h55  –  8º  ano  1  –  turma  B   o 5ª  feira  das  10h25  às  11h40  –  6º  ano  1  –  turma  A   o 5ª  feira  das  11h45  às  13h  –  8º  ano  2  –  turma  A   o 6ª  feira  das  8h40  às  9h55  –  8º  ano  1  –  turma  B   o 6ª  feira  das  10h25  às  11h40  –  7º  ano  1  –  turma  A   o 6ª  feira  das  11h40  às  13h  –  8º  ano  1  –  turma  A     • abril/maio/junho   • ver  o  no  de  aulas:     • Claudia  –  enviar  o  programa  do  curso  do  nível  Sub-projeto 3: responsáveis Roberta e Heloisa:projeto de acompanhamento das aulas do EF2 – complementar aos conteúdosdesenvolvidos pela profa. Sahsha : • público-­‐alvo:  alunos  do  fundamental  2  –    alunos  do  3º  ano     o 2ª  feira  das  9h10  às  10h55  –  1º  ano  2       o 2ª  feira  das  11h45  às  13h  –  9º  ano  1     11
  12. 12. o 4ª  feira  das  7h20  às  9h05–  2º  ano  1   o 4ª  feira  das  10h25  às  11h40  –  projetos  9º  ano   o 4ª  feira  das  11h45  às  13h  –  9º  ano  2   o 5ª  feira  das  7h20  às  9h05  –  3º  ano  1       o 5ª  feira  das  11h15  às  13h–  2º  ano  2   o 6ª  feira  das  7h20  às  11h35  –  9º  ano  3   o 6ª  feira  das  9h10  às  10h55  –  1º    ano  1     o 6ª  feira  das  11h15  às  13h  –  3º  ano  2    programa por módulos: 1) Persépolis  –  1º  trimestre    -­‐  até  4  de  maio   2) Gastronomia  –  2º  trimestre  –  de  7  de  maio  até  24  de  agosto   3) Moda  –  3º  trimestre  –    de    27  de  agosto  a  30  de  novembro  Público-alvo:Alunos do 3º ano do Ensino médio do ano de 2012– 30 alunos total - 2 grupos de 15Tarefas para todos: 1-­‐ detalhar  o  projeto  –  objetivos  gerais  e  específicos   2-­‐ detalhar  o  que  será  cada  aula   3-­‐ elaborar  uma  1ª  versão  de  cada  sub-­‐projeto  até  o  começo  de  março  olivia.ornelas@usp.br 16 fevpara Heloisa, Sahsha, Cristina, Cláudia, hyanna.medeiros, Roberta, HeloisaOi, gente!Mais uma vez, me desculpo por não poder ter estado na reunião.Dei uma olhada nas turmas da Cláudia e na minha grade horária também. Achei por bemescolher "4ª feira das 7h20 às 8h35 – 7º ano 2 – turma A".Assim que a Cláudia me mandar o programa para os meses de abril, maio e junho, pretendoestudar os conteúdos de forma a complementá-los com ideias de utilização da tecnologia que aEscola oferece, como o UCA e o tablet que ficará com o grupo. Tudo isso, é claro, emcombinação com ela.Enquanto isso vou pensando e pesquisando aqui a fim de fazer um esboço do sub-projeto 2para depois combinar com as ideias da Cláudia e definir o sub-projeto detalhado a serentregue. 12

×