Pta1 2 mai 2012 vf

  • 119 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
119
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. PAGESM Plan de travail de l’An1 (PTA1) (Période du 1er mai au 31 décembre 2012) Avril 2012 Présenté par: Agriteam Canada Consulting Limited 200, 14707 Bannister Road South East Calgary, Alberta Canada T2X 1Z2 Téléphone: (403) 253-5298 Téléphone: (819) 777-2494 Facsimile: (403) 253-5140
  • 2. Dans ce document, l’emploi du masculin pour désigner des personnes n’a d’autres fins que celle d’alléger le texte.
  • 3. TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES.......................................................................................................................................... I SIGLES ET ACRONYMES...................................................................................................................................... V SOMMAIRE EXÉCUTIF DU PROJET.................................................................................................................... VIII 1 PRÉSENTATION DU PTA1 (2012)....................................................................................................................... 1 2 CONTEXTE ET CONSIDÉRATIONS STRATÉGIQUES............................................................................................... 1 2.1 L’ANNÉE 2012, UNE ANNÉE SPÉCIALE AU MAROC......................................................................................................1 3 COMPOSANTE 100: PROJET D’ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE.................................................................................1 3.1 ENJEUX ET RÉSULTATS ESCOMPTÉS L’ANNÉE POUR 1 3.2 TABLEAU DESCRIPTIF DES ACTIVITÉS PLANIFIÉES 4 3.3 TABLEAU SYNTHÈSE DU REGISTRE DE RISQUES 7 3.4 TABLEAU SYNTHÈSE DE LA MESURE DU RENDEMENT 8 4 COMPOSANTE 200: RENFORCEMENT DES COMPÉTENCES DE GESTION DES DÉ SCOLAIRES................................1 4.1 ENJEUX ET RÉSULTATS ESCOMPTÉS POUR L’ANNÉE 1 4.2 TABLEAU DESCRIPTIF DES ACTIVITÉS PLANIFIÉES..........................................................................................................7 4.3 TABLEAU SYNTHÈSE DU REGISTRE DE RISQUES .........................................................................................................11 4.4 TABLEAU SYNTHÈSE DE LA MESURE DU RENDEMENT..................................................................................................13 5 COMPOSANTE 300: SÉLECTION ET ÉVALUATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT........................................1 5.1 5.2 5.3 5.4 ENJEUX ET RÉSULTATS ESCOMPTÉS POUR L’ANNÉE......................................................................................................1 TABLEAU DESCRIPTIF DES ACTIVITÉS PLANIFIÉES..........................................................................................................5 TABLEAU SYNTHÈSE DU REGISTRE DE RISQUES ...........................................................................................................7 TABLEAU SYNTHÈSE DE LA MESURE DU RENDEMENT....................................................................................................9 6 COMPOSANTE 400: ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES....................................................................1 6.1 6.2 6.3 6.4 ENJEUX ET RÉSULTATS ESCOMPTÉS POUR L’ANNÉE......................................................................................................1 TABLEAU DESCRIPTIF DES ACTIVITÉS PLANIFIÉES..........................................................................................................5 TABLEAU SYNTHÈSE DU REGISTRE DE RISQUES ...........................................................................................................9 TABLEAU SYNTHÈSE DE LA MESURE DU RENDEMENT..................................................................................................10 Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. i Avril 2012
  • 4. TABLE DES MATIÈRES 7 COMPOSANTE 500: ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL......................................................................................... 1 7.1 CONTEXTE, ENJEUX ET DÉFIS DE LA COMPOSANTE ......................................................................................................1 7.2 EXTRANT 510 : L'ACCOMPAGNEMENT DE PROXIMITÉ DES STRUCTURES DÉCONCENTRÉES EN VUE DE L'ATTEINTE DES RÉSULTATS DU PAGESM EST ASSURÉ.............................................................................................................................................2 7.2.1 Activité 510.1 : Accompagner les régions dans l’implantation des PÉ et le renforcement de capacités des structures déconcentrées ..............................................................................................................................2 7.2.2 Activité 510.2 : Contribuer à la planification et au suivi-évaluation des activités d'accompagnement en région ..............................................................................................................................................................4 7.3 TABLEAU DES TÂCHES ET CIBLES-TERRAIN AU REGARD DE L’ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL (C500), POUR L’ANNÉE 2012.......6 8 COMPOSANTE 600: GESTION ET SUIVI DU PROJET............................................................................................ 1 LES OPÉRATIONS DÉCRITES DANS CETTE PARTIE PRENNENT EN COMPTE LES PRODUCTIONS ATTENDUES AINSI QUE LES ÉCHÉANCIERS PRÉVUS PAR LE CONTRAT LIANT L’ACA ET L’ACDI. ELLES DÉCOULENT ÉGALEMENT DE L’APPROCHE DE GESTION PRÉSENTÉE DANS LE PMOP AINSI QUE DES CHOIX STRATÉGIQUES ADOPTÉS, EN FONCTION DES RÉSULTATS SPÉCIFIQUES QUI SONT VISÉS, PUIS DES FONDS ALLOUÉS AU PROJET ET DÉCRITS POUR L’AN1....................................................................................................................1 LA GESTION DU PROJET, AU CANADA ET AU MAROC, PERMETTRA D'ATTEINDRE UNE PORTION DES RÉSULTATS VISÉS PAR LE PAGESM, POUR CETTE PREMIÈRE ANNÉE. NOUS DÉCRIVONS, DANS LES PARTIES QUI SUIVENT, LES EXTRANTS DE L’AN1 DU PROJET QUI SONT LIÉS À : ........................................................................................................................................................1 L’ÉLABORATION ET L’APPROBATION DES PLANS DE TRAVAIL ANNUELS D’ACTIVITÉS;.................................................................1 L’OPÉRATIONNALISATION DU CADRE DE MESURE DU RENDEMENT;......................................................................................1 LA PRODUCTION DES RAPPORTS NARRATIFS ET FINANCIERS;...............................................................................................1 LA GESTION DU PROJET AU CANADA;............................................................................................................................1 LA GESTION DU PROJET SUR LE TERRAIN. 1 8.1 EXTRANT 610 : ÉLABORATION ET APPROBATION DES PLANS DE TRAVAIL ANNUELS D'ACTIVITÉS ...........................................1 L’EXTRANT 610 CONCERNE L’ÉLABORATION DU PLAN ANNUEL DE TRAVAIL DE L’AN2. DÈS LE MOIS DE SEPTEMBRE 2012, COMMENCERA L’ÉLABORATION DU PTA2, SUR LE PLAN TECHNIQUE, AFIN D’OFFRIR AUX PARTENAIRES MAROCAINS UN PORTRAIT DES ACTIVITÉS À VENIR AU COURS DE L’ANNÉE SUIVANTE. CECI PERMETTRA AUX AREF DE PRÉVOIR LA MOBILISATION DES RESSOURCES À MÊME LES PLANS RÉGIONAUX DONT LA PRODUCTION EST PRÉVUE AU DERNIER TRIMESTRE DE 2012. LE PTA COMPLET SERA LIVRÉ AUPRÈS DE L’ACDI EN DÉCEMBRE 2012, AFIN DE PRENDRE EN COMPTE LES RÉSULTATS DE L’ANNÉE ÉCOULÉE, NOTAMMENT LES RÉSULTATS FINANCIERS. ................................................................................................................................................1 TEL QUE DÉCRIT AU CONTRAT, LE PTA2 SERA DÉPOSÉ AUPRÈS DE L’ACDI CANADA POUR FIN D’APPROBATION, AVANT LE 31 DÉCEMBRE DE L’ANNÉE EN COURS DE FINALISATION. CE PROCESSUS D’APPROBATION SERA PRÉCÉDÉ DES VALIDATIONS ESSENTIELLES, DE LA PARTIE MAROCAINE ET DE L’ACDI TERRAIN, VIA LES COMITÉS IMPLIQUÉS DANS LE PAGESM, NOTAMMENT LE CNC. LE PTA2 FOURNIRA UN PLAN DÉTAILLÉ DES ACTIVITÉS ET SOUS-ACTIVITÉS DONT LA MISE EN ŒUVRE PERMETTRA D’ATTEINDRE UN ENSEMBLE DE RÉSULTATS AU COURS DE L’ANNÉE. IL PRENDRA EN COMPTE LES AVIS DES AREF, NORMALEMENT ACHEMINÉS AVANT LE 30 NOVEMBRE DE L’ANNÉE EN CLÔTURE. ..............................................................................................................................1 UNE COPIE PAPIER ET ÉLECTRONIQUE SERA FOURNIE À L’ACDI ET AU MEN. UNE COPIE PAPIER SERA AUSSI FOURNIE À CHAQUE MEMBRE DU CNC ET AUTRES ORGANES DE CONSULTATION, AU BESOIN..................................................................................2 8.2 EXTRANT 620 : OPÉRATIONNALISATION D’UN CADRE DE MESURE DU RENDEMENT............................................................2 LES ACTIVITÉS DE MESURE DU RENDEMENT SERONT LE LOT DE LA COMPOSANTE DE GESTION AU CANADA ET SUR LE TERRAIN. TOUTEFOIS, DANS LE BUT D’INTÉGRER CETTE DIMENSION ESSENTIELLE DU PROJET, DANS LA CONCEPTION MÊME DES ACTIVITÉS ET Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. ii Avril 2012
  • 5. TABLE DES MATIÈRES DANS LEUR RÉALISATION SUR LE TERRAIN, LES OUTILS DE MESURE SERONT DÉVELOPPÉS, EN PARTIE, À L’INTÉRIEUR DES COMPOSANTES 100 À 400, POUR UNE UTILISATION À TRAVERS CELLES-CI ET, EN PARTIE, À TRAVERS LA COMPOSANTE 500..................................2 UN DISPOSITIF DE MESURE DU RENDEMENT CONCERNANT LES NIVEAUX DE RÉSULTATS SUPÉRIEURS DU PROJET SERA DÉVELOPPÉ AFIN D’OFFRIR UNE PERSPECTIVE PLUS LARGE ET INTÉGRÉE ET PRENDRA EN COMPTE L’ENQUÊTE À MI-PARCOURS ET À LA FIN DU PROJET. UNE SECTION DU PMOP PORTE SUR LE SUIVI DU PAGESM ET DÉTAILLE LES ÉLÉMENTS ET LA MÉTHODOLOGIE DE LA MESURE DU RENDEMENT, INCLUANT LE TABLEAU-CADRE (CMR). ..........................................................................................................2 POUR LA MESURE DU RENDEMENT, IL FAUDRA DÉFINIR LES BESOINS DU PROJET EN TERMES DE COLLECTE DE DONNÉES POUR DOCUMENTER LE CMR ET FAIRE LES DÉMARCHES POUR QUE CES BESOINS SOIENT SATISFAITS PAR LE SYSTÈME GRESA DU MEN. LA MESURE DU RENDEMENT SERA ASSURÉE PAR L’ÉQUIPE DES GESTIONNAIRES ET DES RESPONSABLES DE COMPOSANTE DU PAGESM, EN ÉTROITE COLLABORATION AVEC LE MEN, LA DSSP ET LA DSI DU MINISTÈRE..........................................................................2 EN RÉSUMÉ, LES ACTIVITÉS EN LIEN AVEC L’OPÉRATIONNALISATION DU CMR SONT LES SUIVANTES :.........................................2 8.3 EXTRANT 630 : PRODUCTION DES RAPPORTS NARRATIFS ET FINANCIERS..........................................................................4 LES ACTIVITÉS DE RAPPORTAGE SERONT ASSUMÉES PAR LA DT, AVEC L’ASSISTANCE DE LA CC, AU BESOIN. TOUTE L’ÉQUIPE SERA IMPLIQUÉE, EN ÉTROITE COLLABORATION AVEC LA PARTIE MAROCAINE. LES ACTIVITÉS SERONT EXÉCUTÉES SELON LES EXIGENCES CONTRACTUELLES ET DES ÉCHÉANCIERS PRÉVUS POUR À CETTE FIN. .......................................................................................4 À CHAQUE FIN DE TRIMESTRE DE L’ANNÉE 2012, IL EST PRÉVU DE DÉPOSER UN RAPPORT FINANCIER (DANS LES 30 JOURS SUIVANT). POUR L’ANNÉE 2012, TROIS RAPPORTS FINANCIERS SONT ATTENDUS : 1) MAI À JUIN; 2) JUILLET À SEPTEMBRE; 3) OCTOBRE À DÉCEMBRE. CES RAPPORTS COMPRENDRONT : ..................................................................................................................4 LES FRAIS ENCOURUS AU COURS DE LA PÉRIODE VISÉE PAR LE RAPPORT, Y COMPRIS LA RÉMUNÉRATION DES EMPLOYÉS ET LES HONORAIRES DES CONSULTANTS, POUR LES ACTIVITÉS ET LES RÉSULTATS ATTEINTS AU COURS DU TRIMESTRE, EN INDIQUANT LA DATE APPROPRIÉE ET LE NOMBRE D’HEURES TRAVAILLÉS À CETTE DATE ;.........................................................................................4 TOUS LES DOCUMENTS À L’APPUI DES DÉPENSES RÉCLAMÉES, À LA DEMANDE DE L’ACDI ; .....................................................4 LE CUMUL ANNUEL DES COÛTS JUSQU’À LA DATE DU RAPPORT ; ........................................................................................4 L’ESTIMATION DES COÛTS NÉCESSAIRES POUR TERMINER LES ACTIVITÉS ET ATTEINDRE LES RÉALISATIONS PRÉVUES AU NIVEAU DES RÉSULTATS DANS LE CADRE DU MARCHÉ ; .........................................................................................................................4 UNE ESTIMATION DES COÛTS POUR LA PÉRIODE VISÉE PAR LE PROCHAIN RAPPORT, ET ; ..........................................................4 UNE ANALYSE DES ÉCARTS SIGNIFICATIFS ET DES MESURES POUR RÉÉQUILIBRER.....................................................................4 8.4 EXTRANT 640 : GESTION DU PROJET AU CANADA.......................................................................................................5 8.5 EXTRANT 650 : GESTION DU PROJET SUR LE TERRAIN..................................................................................................6 9 ÉCHÉANCIER DU PTA1 (2012)............................................................................................................................ 1 10 BUDGETS 2012............................................................................................................................................... 1 10.1 BUDGETS DU PAGESM......................................................................................................................................1 SUIVANT LES INDICATIONS DU CONTRAT, L’ÉQUIPE DE GESTION DU PAGESM A PRODUIT DES BUDGETS, AFIN D’ARBORER LES PRÉVISIONS DE DÉPENSES, PAR POSTE BUDGÉTAIRE ET PAR RÉSULTAT IMMÉDIAT, ET CE, POUR CHAQUE COMPOSANTE DU PROJET, SOIT DE 100 À 600. ..........................................................................................................................................................1 PLUS SPÉCIFIQUEMENT, CES BUDGETS SONT PRÉSENTÉS DANS UN PREMIER TEMPS, PAR TRIMESTRE D’OPÉRATION POUR L’ANNÉE 2012 (L’AN1) AVEC UN TOTAL CUMULATIF PAR LIGNE BUDGÉTAIRE, PUIS DANS UN DEUXIÈME TEMPS, PAR PROPORTION DE FONDS ALLOUÉS AUX COMPOSANTES, C’EST-À-DIRE PAR RÉSULTAT IMMÉDIAT....................................................................................1 ON TROUVE EN ANNEXE B, LE REFLET DES NIVEAUX D’EFFORT ET DES COÛTS ASSOCIÉS À LA MOBILISATION DES BÉNÉFICIAIRES MAROCAINS DU PAGESM AINSI QUE DES RESSOURCES HUMAINES MAROCAINES AFFECTÉES À LA MISE EN ŒUVRE DE ACTIVITÉS, SOIT Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. iii Avril 2012
  • 6. TABLE DES MATIÈRES LE PERSONNEL HOMOLOGUE DE LA PARTIE CANADIENNE AINSI QUE LES RESSOURCES HUMAINES COMPLÉMENTAIRES AUX ÉQUIPES CANADIENNES DES COMPOSANTES...................................................................................................................................1 10.2 DÉPENSES PRÉVISIONNELLES DU PAGESM PAR POSTE BUDGÉTAIRE.............................................................................1 LE TABLEAU QUI SUIT PRÉSENTE LES PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES DE L’AN1, POUR CHAQUE LIGNE BUDGÉTAIRE AU CONTRAT: PAR CATÉGORIE DE PERSONNELS POUR LES FRAIS D’HONORAIRES ET PAR CATÉGORIE DE FRAIS REMBOURSABLES, CE QUI COMPORTE LES FRAIS REMBOURSABLES DU PERSONNEL CANADIEN AU CANADA ET EN MISSION AU MAROC, LA MOBILISATION DE LA DIRECTRICE TERRAIN, PUIS LES FRAIS DE FONCTIONNEMENT DU BUREAU PROJET À RABAT, INCLUANT LE PERSONNEL DE SOUTIEN, AINSI QUE LES FRAIS D’EXPLOITATION DU PROJET, DANS SON ENSEMBLE. ...................................................................................................1 10.3 DÉPENSES PRÉVISIONNELLES PAR RÉSULTAT IMMÉDIAT (AN1 2012)............................................................................4 ANNEXE A : MISSIONS DES CTAREF ET CRM EN 2012........................................................................................... 1 ANNEXE B : NIVEAUX D’EFFORT ET COÛTS ESTIMÉS POUR LA PARTIE MAROCAINE .............................................1 ANNEXE C : TABLEAU DE BORD (ML INCLUANT LES CIBLES ET SRT DU PAGESM)..................................................1 Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. iv Avril 2012
  • 7. SIGLES ET ACRONYMES ACA ACDI AFD ANAPEC APTE AREF ARZP ASE BAD BEI BSG CAD CAFOP CC CCDHC CDMT CFI CFIE CFR CGE CGED CMR CNEE CNIPE CNM COPE COSEF CPP CCPP CPR CRM CRMEF CSE CSM CT CTAREF CTF CV DAGBP DCA Agence canadienne d'accompagnement Agence canadienne de développement international Agence française de développement Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences Association de parents et tuteurs d'élèves Académie Régionale d'Éducation et de Formation Accompagnateur représentant une zone pédagogique Analyse du système d’emploi Banque africaine de développement Banque européenne d'investissement Budgétisation sensible au genre Dollars canadiens Centre d'Animation et de Formation Pédagogique Coordonnatrice au Canada Commission centrale des droits humains et de la citoyenneté Cadre de dépense à moyen terme Centre de formation des instituteurs Centre de formation des inspecteurs de l'enseignement Centre de formation régional Conseil de gestion de l'établissement Contrôle général de l'engagement des dépenses Cadre de mesure du rendement Centre national des examens et de l’évaluation Centre national des innovations pédagogiques et de l'expérimentation Coordonnateur national marocain du PAGESM Centre d'orientation et de la planification de l'éducation Commission spéciale de l'éducation et de la formation Communauté de pratiques professionnelles Coordonnateur de communauté de pratiques professionnelles Centre pédagogique régional Coordonnateur régional marocain du PAGESM Centres Régionaux des Métiers de l’Éducation et de la Formation Conseil supérieur de l'enseignement Conseiller spécialiste marocain Conseillère ou conseiller technique Conseillère ou conseiller technique en région Conseillère technique formatrice ou conseiller technique formateur Curriculum vitae Direction des affaires générales, du budget et du patrimoine Diagnostic court autonome Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. v Avril 2012
  • 8. SIGLES ET ACRONYMES DDP DÉ DEN DES DPQSEF DRH DSI DSSP DT DVS ÉC ÉFH ÉPT ÉS FAES FC FI FNUAP GAR GENIE Demande de propositions de l'ACDI Directrice ou directeur d'établissement scolaire Département de l'Éducation Nationale Département de l'enseignement scolaire Direction de la promotion de la Qualité du Système d’éducation et de formation Direction des ressources humaines Direction des systèmes d'information Direction de la stratégie, des statistiques et de la planification Directeur sur le terrain Direction de la vie scolaire Égalité des chances Égalité entre les femmes et les hommes Éducation pour tous Égalité entre les sexes Fonds d'appui à égalité entre les sexes Formation continue Formation initiale Fonds des Nations unies pour la population Gestion axée sur les résultats Généralisation des Technologies d’Information et de Communication dans l’Enseignement au Maroc GPE Gestion du personnel de l'enseignement GRESA Gestion du répertoire des établissements scolaires et administratifs INDH Initiatives Nationales de Développement Humain ITQANE Improving Training Quality Advance National Education M Million MEG Morocco Education for Girls (USAID) MEN Ministère de l'éducation nationale MENESFCRS Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique ML Modèle logique NTIC Nouvelles technologies de l'information et des communications OCDE Organisation de la coopération et du développement économique OMD Objectifs du millénaire pour le Développement ONG Organisation non gouvernementale PAGESM Projet d'appui à la gestion des établissements scolaires du Maroc PARSEM Projet d'appui à la réforme du Système éducatif marocain PASMT Plan d'action stratégique à moyen terme PASMT/IEFH Plan d’action stratégique à moyen terme d’institutionnalisation de l’égalité entre les sexes dans le système éducatif PÉ Projet d'établissement PMOP Plan de mise en œuvre du projet PNUD Programme des Nations unies pour le développement Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. vi Avril 2012
  • 9. SIGLES ET ACRONYMES PROCADEM Projet de renforcement des capacités institutionnelles du système éducatif dans la mise en place de la décentralisation/ déconcentration de l’éducation au Maroc PTA Plan de travail annuel PTF Partenaires techniques et financiers PU Programme d'urgence RC Responsable de composante RCM Responsable de composante marocain REC Référentiel d'emplois et de compétences RR Registre de risques SEF Système d'éducation et de formation SIG Système d'information de gestion SNPÉ Stratégie nationale du projet d'établissement SRH Services des ressources humaines SRT Structure de répartition des travaux TICE Technologies de l'information et des communications pour l'enseignement UAP Unité d'appui UCFC Unité centrale de la formation des cadres UNESCO United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization UNICEF United Nations Children’s Fund USAID United States Assistance to International Development ZP Zone pédagogique Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. vii Avril 2012
  • 10. SOMMAIRE EXÉCUTIF DU PROJET Le projet d’appui à la gestion des établissements scolaires du Maroc (PAGESM) vise ultimement l’amélioration de la qualité de l’éducation de base pour les garçons et les filles qui fréquentent les 9705 établissements d’enseignement public du Maroc, afin de leur permettre de contribuer à l’économie du savoir. Le Royaume du Maroc s’est doté, en 1999, d’une Charte nationale de l’éducation et de la formation pour réformer son Système éducatif. En 2009, le Gouvernement marocain a commencé la mise en œuvre d’un Plan d’urgence pour accélérer la réforme. Deux projets antérieurs d’accompagnement canadiens sont venus appuyer la réforme marocaine, le Projet d’appui à la planification stratégique de 2003 à 2005 et le Projet PROCADEM de 2006 à 2010. Ces deux projets venaient appuyer principalement les gestionnaires des Unités centrales et des Académies régionales dans le processus de décentralisation/déconcentration de la gouvernance en éducation. Avec le PAGESM, les opérations se décentralisent davantage. Cette fois, l’appui canadien s’adresse aux établissements scolaires et aux Délégations provinciales qui les encadrent tout en ne délaissant pas les AREF et les unités dont elles relèvent. Il porte également sur la gouvernance et veut améliorer l’engagement de l’administration scolaire et de la communauté dans le développement scolaire local, l’efficacité et la réactivité du SED ainsi que la capacité des acteurs à développer des pratiques de gestion efficaces et sensibles au genre. De façon plus immédiate, le PAGESM vient appuyer l’élaboration et la mise en œuvre des projets d’établissement, renforcer les compétences des DÉ et celles des gestionnaires des ressources humaines impliquées dans la sélection et l’évaluation des DÉ, contribuer à l’augmentation de la fréquentation scolaire et de la persévérance scolaire des garçons et des filles ainsi que l’augmentation du nombre de femmes au sein du personnel de DÉ scolaires. Une trentaine de ressources canadiennes est déjà mobilisée, depuis le début de la phase de démarrage. Le Canada investit 11 655 000.00$ canadiens dans ce projet et le Maroc investit l’équivalent de 8M$. Le PAGESM est donc un réel partenariat Canada/Maroc et une convention signée par les deux pays en assure l’investissement mutuel et la collaboration. L’année 2012 est marquée par deux grandes missions de terrain et des opérations permanentes de coordination et de gestion. Le budget alloué aux opérations prévues cette année est de 2 485 260.00$. Plus de 38% du budget est attribué à l’accompagnement régional et ce pourcentage sera augmenté au cours de la prochaine année, compte tenu des besoins de conception et de mise en place des processus de travail et des outils. Cette année, les dépenses sont reliées directement aux quatre premières composantes du projet, pour le cadrage en début de parcours. En effet plus de 42% des budgets du PAGESM iront à l’accompagnement régional, au cours des quatre ans du projet. Si une part égale du projet a été allouée aux quatre premières composantes cette année, ces fonds varieront au cours des prochaines années, notamment afin de prendre en compte les formations de masse prévues dans la composante 100 ainsi que l’élaboration du dispositif de formation initiale et continue des DÉ, anticipée dans la composante 200. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. viii Avril 2012
  • 11. SOMMAIRE EXÉCUTIF DU PROJET À titre de rappel, le PAGESM comprend six (6) composantes. Le projet s’étend sur quatre ans (mai 2012 à novembre 2015) et les résultats visés sont soutenus par des objectifs fixés progressivement au regard des éléments décrits ci-après : La composante 100, « Projets d’établissement scolaire », a pour mandat de livrer trois (3) résultats (extrants) : l’appui technique à l’élaboration et à la mise en œuvre des projets d’établissement; la mise à niveau des 9705 DÉ et des autres gestionnaires au regard de la démarche de projet d’établissement à savoir l’utilisation d’un guide d’élaboration d’un projet d’établissement scolaire; l’appui technique au suivi et à l’évaluation des projets d’établissement. La composante 200, « Renforcement des compétences de gestion des DÉ scolaires », a pour mandat de livrer trois (3) résultats (extrants) : l’appui technique à l’élaboration d’un plan de renforcement des compétences des DÉ scolaires; la mise à niveau d’un noyau dur de formateurs et/ou de gestionnaires de Centres Régionaux des Métiers de l’Éducation et de la Formation (CRMEF) responsables du renforcement de compétences des DÉ; l’appui technique au suivi et à l’évaluation du plan de formation des DÉ. Les compétences des DÉ renforcées par la composante 200 seront puisées à même le « Profil de compétences des directions d’établissement au Maroc» ; ce profil est issu du Référentiel d’Emplois et de Compétences (REC) du MEN. Il est présenté en Annexe D du PMOP. La composante 300, « Sélection et évaluation des DÉ », a pour mandat de livrer trois (3) résultats (extrants): l’appui technique à l’utilisation de procédures et d’outils modernes de sélection et d’évaluation des DÉ; la mise à niveau de 150 gestionnaires en ressources humaines des AREF et des Délégations et des autres gestionnaires concernés par la sélection et l’évaluation des DÉ scolaires; l’appui au suivi et à l’évaluation de l’utilisation de procédures et d’outils modernes de sélection et d’évaluation des DÉ scolaires. La composante 400, « Égalité entre les femmes et les hommes », a pour mandat de livrer deux (2) résultats (extrants) : l’appui technique pour la prise en compte des besoins et intérêts différenciés des filles et des garçons et des femmes et des hommes dans l’élaboration, la budgétisation, le suivi et l’évaluation du Projet d’établissement scolaire; l’appui technique à l’implantation d’une stratégie et de mesures au niveau des AREF/Délégations pour favoriser l’égalité en emploi et pour accélérer l’accès des femmes aux fonctions de DÉ scolaires. La composante 500, « Accompagnement régional », a pour mandat l’accompagnement de proximité dans toutes les régions du Royaume. L’Agence canadienne d’accompagnement (ACA) a affecté, dans quatorze (14) régions, des personnes-ressource en gestion de l’éducation; le Ministère de l’Éducation Nationale (MEN) a affecté des personnes-ressource répondant au même profil dans les deux (2) autres régions. Ces conseillères et conseillers techniques (CTAREF) renforceront les compétences des acteurs régionaux, provinciaux et des établissements scolaires pour l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi/ évaluation des projets d’établissement. Ils appuieront l’élaboration et la mise en œuvre des plans régionaux et provinciaux de mise en œuvre des composantes du projet et des plans de communication en lien avec le projet. Ils assureront le relai en région des outils élaborés centralement par le personnel Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. ix Avril 2012
  • 12. SOMMAIRE EXÉCUTIF DU PROJET technique de chaque composante et ce jusqu’aux DÉ. Avec les coordonnateurs régionaux marocains (CRM), ils veilleront à la réalisation des cahiers de mission, assureront le rapportage nécessaire et procèderont aux collectes d’information devant documenter la mesure du rendement du projet. Ils seront, avec leurs homologues, les porte-parole à la fois du PAGESM et de leur région; ils verront à faciliter les interventions du PAGESM en région tout en se préoccupant du renforcement des structures déconcentrées. La composante 600, « Gestion et suivi du projet », a pour mandat, comme son appellation l’indique, la gestion des opérations et le suivi des résultats du projet, tant au Canada qu’au Maroc. Ces fonctions comprennent la planification stratégique et la budgétisation, la programmation des activités, le recrutement et l’encadrement des ressources professionnelles, la logistique d’organisation des missions sur le terrain, les contrôles budgétaires, la mesure du rendement ainsi que le rapportage technique et financier. Tout le projet s’articule surtout autour de la démarche du projet d’établissement et de l’habilitation des DÉ à leurs rôles et responsabilités par rapport à ce dernier. Les compétences développées par la composante 200, quoique génériques seront les plus immédiatement pertinentes à la gestion de la démarche du projet d’établissement. Elles seront choisies en fonction du REC mis à jour. Les processus de sélection et d’évaluation des DÉ seront revus par la composante 300 en fonction des exigences de gestion des projets d’établissement. Les travaux de la composante 400 en matière d’égalité seront axés sur la prise en compte des besoins différenciés des filles et des garçons, des femmes et des hommes, dans la gestion des projets d’établissement. La stratégie d’intervention de l’ACA intègre les impératifs de la coopération internationale stipulés par la Déclaration de Paris, les orientations de la coopération canadienne explicitées dans la demande de proposition de l’ACDI et ses propres orientations. L’ACA fait siens les engagements de la Déclaration de Paris : l’appropriation, l’alignement, l’harmonisation, la gestion axée sur les résultats ainsi que la responsabilité mutuelle. Elle épouse les orientations de gestion de l’ACDI : la gestion axée sur les résultats, l’approche participative, l’approche systémique, l’approche itérative, l’approche décentralisée, l’accompagnement de proximité et la communication stratégique. De plus, l’ACA met de l’avant un référentiel théorique fédérateur comprenant un concept de projet d’établissement adapté à la situation marocaine et au profil de compétences des DÉ , fait sur mesure pour répondre aux besoins de l’établissement scolaire marocain. Le concept de projet d’établissement mis de l’avant est celui prôné par la Stratégie nationale du projet d’établissement (SNPE) dont s’est dotée le MEN en avril 2011. Le profil de compétences des DÉ, quant à lui, est un condensé du Référentiel d’emplois et de compétences (REC) que s’est donné le MEN, avec l’accompagnement canadien, durant le PROCADEM. Sa mise à jour pour intégrer les changements intervenus, servira d’assise pour les formations produites par la composante 200, à l’intention des DÉ scolaires. Les structures de participation au projet mise en place par le MEN, de concert avec l’ACA, reposent sur la mise en réseau des DÉ et se déclinent en structures souples, à tous les paliers du Système éducatif marocain. Pour éviter la prolifération des structures, les partenaires ont opté pour l’intégration des Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. x Avril 2012
  • 13. SOMMAIRE EXÉCUTIF DU PROJET mandats de gestion du projet aux structures marocaines déjà mises en place par le MEN pour gérer sa SNPE. Pour assurer la prise de décision rapide et accélérer la mise en œuvre de ces décisions, les structures comprennent des comités de coordination chargés de la stratégie et pilotées par les Directions d’AREF ou les Délégués provinciaux ainsi que des cellules opérationnelles, à géométrie variable, chargées de réaliser les actions convenues et pilotées par les coordonnateurs régionaux marocains (CRM). Toutes ces structures sont appuyées par les spécialistes canadiens qui assurent un accompagnement dans les AREF. Un comité technique du PAGESM a toutefois été mis en place, au cours de la phase de démarrage, afin de traiter les questions d’ordre technique, entre les représentants des parties prenantes du PAGESM, soit le MEN, l’ACDI et l’ACA. Un Comité Nationale de Coordination (CNC) a également été mis en place, afin de valider et d’approuver les différentes productions du PAGESM, plus spécifiquement les plans de travail annuels. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. xi Avril 2012
  • 14. 1 PRÉSENTATION DU PTA1 (2012) Ce PTA 2012 est le premier du PAGESM. Il a été élaboré par l’Équipe noyau du projet, c’est-à-dire le personnel de gestion et les responsables de composante, en collaboration avec les autorités du MEN et les représentants de l’ACDI. Le PTA1 comprend, en plus du « Sommaire exécutif » qui résume globalement le PAGESM pour l’année d’opération 2012, les sections et les annexes qui suivent : • Le contexte et les considérations stratégiques : on y retrouve une description du contexte de la réforme et les priorités de l’institution éducative, pour cette présente année; • La description narrative des quatre composantes du projet. Les activités et sous-activités sont tirées de la structure de répartition des travaux (SRT) et ont été programmées selon les niveaux de résultats visés pour l’année 2012, en fonction du modèle logique, en tenant compte des risques énoncés dans le registre du PMOP. Pour chaque composante, on y retrouve une présentation des enjeux et des résultats escomptés pour l’année, un tableau descriptif des activités planifiées; un tableau synthèse du registre des risques, puis un tableau de la mesure du rendement. On y trouve également les actions à mener en région dans le volet transversal de l’accompagnement régional (composante 500), puis les activités de gestion au Canada et au Maroc (composante 600); • Un échéancier global du PTA1 permet ensuite de visualiser les périodes d’intervention de l’équipe du projet; • Les budgets détaillés par postes budgétaires et par résultat immédiat : ceux-ci illustrent les investissements financiers, dans le cadre de cette année d’appui technique. Les annexes sont les suivantes : • Le calendrier de mission des CTAREF et des CRM pour l’année 2012; • Les niveaux d’effort et coûts estimés pour la partie marocaine (homologues et bénéficiaires des interventions); • Le tableau de bord du PAGESM, incluant le modèle logique (ML) et les cibles, puis la structure de répartition des travaux (SRT). Cette structure du PTA1 répond à toutes les exigences énumérées dans le contrat entre l’ACA à l’ACDI. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 1 Avril 2012
  • 15. 1 PRÉSENTATION DU PTA1 (2012) Il découle du document de PMOP qui a été élaboré en mode participatif et en étroite collaboration avec l’ACDI et le MEN. Le travail a été réalisé en équipe noyau et une phase intérimaire du projet (janvier à avril 2012), incluant une mission de finalisation (mars 2012) a permis une concertation efficace pour la mise à jour du document émergent de la phase de démarrage (juin à décembre 2011). Dans le cadre de la mise en place et la préparation du démarrage effectif du PAGESM sur le terrain, l’Agence canadienne d’accompagnement (ACA/Agriteam Canada), le Ministère de l’Éducation Nationale (MEN) et l’Agence canadienne de développement international (ACDI) ont réalisé plusieurs activités dont celles liées à l’élaboration et à l’examen du plan de mise en œuvre du Projet (PMOP), conçu dans la même période. À titre de rappel, il s’agit entre autres des activités suivantes : • Juin 2011 – Analyses et travaux préliminaires : Pendant trois (3) semaines, les gestionnaires du projet se sont appropriés les termes de référence du projet inclus au contrat puis ont élaboré le plan de travail de la phase de démarrage. Les membres de l’équipe noyau ont été mobilisés et se sont préparés, en vue de la mission de démarrage du mois de juillet. • Juillet 2011 - Mission de démarrage sur le terrain : Pendant deux (2) semaines, du 17 au 31 juillet, l’Équipe noyau s’est rendue sur le terrain pour apprécier le contexte de mise en œuvre du projet, recueillir les attentes de l’ACDI terrain et des autorités du MEN, consulter les autres partenaires techniques et financiers, puis élaborer une première ébauche de la structure de répartition des travaux. • Août 2011 – Rédaction des éléments de la version préliminaire du PMOP au Canada : Pendant un mois, l’équipe noyau a travaillé à la rédaction des éléments d’une version préliminaire du PMOP. Les responsables des composantes ont produit les éléments propres à leurs interventions, après consultation des conseillers formateurs (CT) de leur composante. Pendant cette période, les contacts à distance avec les homologues marocains, notamment le Coordonnateur national du projet, ont été maintenus. • Septembre 2011 – Mobilisation du directeur sur le terrain, recrutement de l’ensemble de l’équipe de projet et formation préalable à la mobilisation au Maroc : L’Équipe des CT a été recrutée et formée dans la première quinzaine de septembre. Le 17 septembre, le Directeur sur le terrain a été mobilisé au Maroc avec mandat d’ouvrir le bureau projet, de recruter les ressources administratives du projet au Maroc et de préparer la mission de validation et de consultation des régions sur les orientations du PMOP. • Octobre 2011 – Mission de sensibilisation et de consultation régionale au Maroc : Pendant deux semaines, les gestionnaires du projet ont validé les orientations du PAGESM exprimées dans le document d’appel de proposition (DDP). Durant les trois (3) dernières semaines d’octobre, toute l’équipe des CTAREF a procédé à la sensibilisation des régions et à la consultation des gestionnaires d’AREF et de Délégations, tel prévu par le plan de travail de la phase de démarrage remis en juillet 2011. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 2 Avril 2012
  • 16. 1 PRÉSENTATION DU PTA1 (2012) • Novembre 2011 – Production de l’Ébauche préliminaire à revoir à la lumière des remarques et suggestions formulées par le MEN : Forte des avis et suggestions reçus, le PMOP et le PTA1 (document indépendant du PMOP) ont été finalisés dans leur version préliminaire, pour un dépôt auprès de l’ACDI siège le 12 décembre et à la partie marocaine la semaine suivante (à la fin du mois de Décembre 2011). • Janvier-février 2012 : réception par l’ACA des commentaires et suggestions provenant du MEN et de l’ACDI, commentaires généraux et spécifiques pour chacune des sections du PMOP. L’équipe noyau se remet au travail et reprend les différentes sections à partir des recommandations qui ont été émises. • Le 16 février 2012, une première visioconférence rassemble les représentants de l’ACDI siège, de l’ACDI terrain, du MEN et de l'ACA à partir des locaux de l’ACDI à Gatineau. Les principaux points discutés lors de cette rencontre portent sur le partage des constats des uns et des autres sur le PMOP du projet, le partage sur les commentaires généraux, les actions et l’appui nécessaire à la révision et la finalisation du PMOP. Les points relevant de la planification, de la composante 500 sur l’accompagnement régionale, de la stratégie de communication et le partage des actions à entreprendre pour la finalisation du PMOP y sont également discutés. • Le 22 février 2012, l’Équipe noyau se retrouve pour la discussion entourant le PMOP. Cette foisci, il est question du maintien de la composante 500, à enrichir, et de la production du PMOP final et du PTA1. Une bonne partie des échanges porte sur les composantes du projet, en particulier la composante 100 et la composante 200. Il est également question des livrables du projet qui seront insérés dans le Modèle logique, d’explications concernant le niveau d’effort et des structures de participation. Le MEN fait parvenir l’état des lieux, le contexte de la réforme marocaine, ses attentes en formation initiale et les structures de participation. Quant à l’ACA, elle transmet les différentes parties du PMOP révisées au fur et à mesure de leur mise à jour. La préparation des termes de référence de la mission du 8 au 17 mars est sous la responsabilité de l’ACDI terrain. Entre temps, les membres de l’équipe de l’ACA complètent les documents pour ensuite les transmettre à l’ACDI siège, l’ACDI terrain et les partenaires marocains du MEN. • Le 6 mars 2012, recrutement de la nouvelle Directrice canadienne du projet (DT) sur le terrain, en vue de sa participation aux activités de finalisation/validation du PMOP. • Du 8 au 17 mars 2012 comme convenu, se déroule à Rabat, la mission de finalisation et de validation des différentes sections du PMOP. • Le 27 mars 2012, une visioconférence avec les représentants de l’ACDI, le CNM et les gestionnaires du projet, pour intégrer les derniers ajustements du PMOP, texte fondateur de ce PTA1. Ont été également annoncées les dates des prochaines activités, dont celle de validation du PMOP et du PTA1, avec la tenue d’une réunion du Comité National de Coordination le 20 avril 2012, puis la première mission du PMOP et du PTA1, mission de cadrage prévue du 14 mai au 8 juin 2012. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 3 Avril 2012
  • 17. 1 PRÉSENTATION DU PTA1 (2012) Ce premier PTA sera marqué par les activités classiques d’un début de projet. L’équipe s’attardera à faire des analyses et de définir les besoins en vue de la conception des outils de gestion et de formation. Elle arrêtera les priorités d’intervention au sein des activités et des sous-activités, notamment dans le domaine de la formation des DÉ. Elle se mettra à la tâche d’élaboration des contenus de formation. Elle débutera des activités de formation proprement dites. Elle finalisera la stratégie de communication et elle produira les premiers plans de communication. Enfin, l’équipe jettera les bases des mécanismes de collecte de données pour documenter notre CMR. Mais la priorité absolue de ce PTA demeurera la mise en réseau des DÉ et la mise en place des structures de participation au projet. Ce réseau servira, en effet, de canal de communication bilatérale dans tout le Royaume, permettra le développement de communautés de pratiques professionnelles sur le terrain, dynamisera le support aux établissements que doivent assumer les Délégations provinciales et les AREF et resserrera les liens entre les divers paliers décisionnels du MEN. L’arrimage du PAGESM sur les priorités nationales, régionales et provinciales exige une communication fluide que peut permettre ce réseautage serré des acteurs concernés. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 4 Avril 2012
  • 18. 2 CONTEXTE ET CONSIDÉRATIONS STRATÉGIQUES 2.1 L’année 2012, une année spéciale au Maroc L’année 2012 se caractérise par l’entrée en fonction du nouveau gouvernement élu le 25 novembre 2011. Celui-ci possède un nouveau pouvoir selon la Constitution du Royaume que la population marocaine s’est donnée, par voie référendaire, le 1er juillet 2011. Il s’agit du pouvoir de nomination des hauts fonctionnaires de l’État, Secrétaires généraux, Directions centrales et autres dirigeants du SED qui étaient jusqu’ici nommés par dahir royal. Dorénavant, il appartiendra au Premier Ministre de faire ces nominations et la Constitution énonce que ce pouvoir peut être délégué. L’année 2012 représente aussi la dernière année du Plan d’urgence 2009-2012. Cette planification stratégique nationale avait été élaborée par le Gouvernement sortant, à la demande de Sa Majesté Mohamed VI. Le 12 octobre 2007, dans son discours inaugural de la nouvelle législature, le Souverain du Royaume a fait un bilan de l’avancement de la Réforme de l’éducation. Insatisfait de l’évolution du SED, celui-ci a demandé au Gouvernement la mise en œuvre d’un plan d’accélération de la réforme. Élaboré en 2007-2008, le Plan d’urgence comprend quatre (4) espaces de rénovation et une vingtaine de projets. Il a été mis en œuvre à compter de 2009 et toutes les interventions en éducation, au Maroc, ont été ancrées à ce plan stratégique national. Ainsi, les bailleurs de fonds ont aligné leurs interventions sur le Plan d’urgence. Le PAGESM a été planifié dans cet esprit, en tenant compte de ce document fédérateur et des autres interventions de développement de l’éducation au Maroc. Dans ce contexte, il faut prévoir que le nouveau Gouvernement est à faire le bilan des réalisations du Plan d’urgence 2009-2012 et se donnera une nouvelle planification stratégique nationale en éducation. Il est prévisible que les gestionnaires du MEN soient fortement sollicités par les travaux d’évaluation et de planification qui s’en suivent. Au Maroc, depuis maintenant plusieurs années, l’approche participative est de rigueur en matière de planification stratégique et cette démarche nécessite du temps. Cette planification du MEN devra être suivie de près, afin de maintenir le PAGESM en ligne avec les nouveautés déjà introduites et en cours de définition. L’approche de la coopération canadienne va dans le même sens, avec l’accompagnement des homologues marocains qui est prôné, afin de suivre les développements et de conserver les activités du PAGESM en cohérence avec la réforme. Puisque la conduite du PAGESM se déroule dans un contexte de réforme, la planification du PTA1, tout comme du PMOP, ont pu se poursuivre et se finaliser dans cette période de grands changements, ce qui est un net avantage, puisque les orientations déjà émises ont pu être prises en compte dans ces deux documents de projet déposés en avril 2012. On pense notamment à la poursuite de l’implantation des PÉ en région, mais également aux nouveaux besoins, tel que celui de prévoir une architecture du dispositif de formation continue des DÉ en correspondance avec la formation initiale souhaitée pour les nouveaux DÉ qui arriveront en poste, au cours du projet et dans l’avenir. Il s’agit donc d’une perspective plus large que doit se donner l’équipe conjointe du PAGESM, afin de développer des processus et des outils dans un contexte de changements, à tous les niveaux et dans plusieurs dossiers du SED. Il faut préciser, cependant, que le PAGESM s’adresse prioritairement aux structures déconcentrées, aux établissements scolaires, aux Délégations provinciales, mais aussi et plus directement aux AREF et aux Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 1 Avril 2012
  • 19. 2 CONTEXTE ET CONSIDÉRATIONS STRATÉGIQUES CRMEF qui en font partie. Les AREF encadrent toutes ces structures.. Quels que soient les changements en cours et les plans stratégiques à venir, les établissements scolaires doivent composer au quotidien avec les élèves, les enseignants et l’environnement scolaire immédiat. La première mission de contact et de consultation (octobre 2011) et celle de finalisation/validation du PMOP (mars 2012),ont été réalisées au Maroc par l’ équipe PAGESM et nous ont appris que les établissements constituent un terreau fertile pour accueillir les activités du PAGESM, malgré les changements anticipés pour les années à venir. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 2 Avril 2012
  • 20. 3 COMPOSANTE 100: PROJET D’ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE 3.1 Enjeux et résultats escomptés pour l’année Le plan de travail de la Composante 100 pour les deux missions de l’an 1 présente un double objectif : la mise au point des éléments structurants de la Composante et le démarrage du programme d’accompagnement-conseil à la démarche de projet d’établissement. Les trois extrants de la composante seront touchés et cinq (5) activités seront dominantes : L’extrant 110 : L’appui technique à l’élaboration et à la mise en application des PÉ est assuré • l’élaboration du plan de communication du PAGESM intégrant les préoccupations de la Composante; • l’appui aux régions dans l’élaboration de leur plan régional. L’extrant 120 : La mise à niveau des DÉ scolaires et des autres gestionnaires à l’utilisation du guide d’élaboration d’un PÉ est complété. • la mise en réseau des DÉ par la création des Communautés de pratiques professionnelles (CPP); • la conception des modules de la première phase du programme d’accompagnement. L’extrant 130 : L’appui au suivi et à l’évaluation des PÉ est assuré • Un inventaire des besoins du MEN en matière de suivi-évaluation des PÉ Au démarrage des travaux, l’équipe du PAGESM se consacrera à l’élaboration d’un plan de communication intégré pour l’ensemble du projet. Un expert marocain en communication sera associé à la démarche. L’apport de la Composante 100 sera de faire valoir les préoccupations en lien avec la démarche projet d’établissement et de s’assurer qu’elles soient prises en compte. Au cours du PTA 1, au moins deux actions de communication seront planifiées et réalisées. Des efforts seront également consacrés à l’accompagnement des régions dans l’élaboration et la réalisation de leur plan régional de la SNPÉ. Cet accompagnement se concrétisera par la production d’outils (mise en contexte, fiches techniques, canevas de travail, tableaux de bord) qui débutera au cours de la mission de mai et qui seront disponibles aux CRM et aux CTA AREF dès la mission d’octobre. De plus, un instrument de collecte de données pour suivre l’état d’avancement de l’implantation de la SNPÉ en région sera transmis aux CRM et CT AREF au début de la mission de mai et servira pour toute la durés du PAGESM. Un premier rapport intérimaire sera produit à la fin de la mission d’octobre. Il est à noter que les outils de support aux régions mentionnés ici et dont il sera question dans les pages qui suivent sont liés aux activités d’accompagnement régional de la Composante 500 décrites plus loin. La mise en réseau des directrices et directeurs d’établissement sera la priorité mais aussi le défi de cette première année. Ce réseau, en plus de devenir un canal de communication national, servira de plaque tournante pour le développement professionnel des DÉ. Déjà, des structures de partage du territoire du Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 1 Avril 20121
  • 21. 3 COMPOSANTE 100: PROJET D’ÉTABLISSEMENT royaume sont en place pour répondre à certains besoins : les bassins scolaires pour le partage des clientèles et l’organisation des établissements aux trois ordres d’enseignement, les zones pédagogiques associées aux zones desservies par le corps de l’inspectorat. Le PAGESM partira des zones pédagogiques pour la mise en place d’une structure qui permettra aux DÉ des trois ordres d’enseignement de se regrouper en communautés de pratiques professionnelles. Ces CPP auront pour but essentiel de s’approprier le métier de DÉ en apprenant ensemble, en s’entraidant dans l’action, en se dynamisant pour devenir de véritables leaders d’établissements scolaires. Ces CPP seront animées par un coordonnateur, directrice ou directeur d’établissement, choisi par ses pairs et confirmé par madame ou monsieur le Délégué. Les données disponibles actuellement prévoient la création de 495 Communautés de pratiques professionnelles. Bien sûr, ceci ne se fera pas dans une seule mission. L’intention de création de 495 CPP est le point de départ d’un long processus qui portera des fruits à moyen et long terme. L’équipe de la Composante 100 est déjà dans l’esprit de ce processus et la mission de mai permettra de prendre contact avec des expériences en cours dans au moins une région. De plus, une ébauche d’un guide de mise en place des CPP sera mise en chantier et sera validée dans au moins deux régions. Prenant en compte les fruits de la validation, cette ébauche sera ajustée et bonifiée pour devenir un guide disponible aux régions à la mission d’octobre. Ce guide deviendra la base d’un coffre à outils qui sera constitué progressivement à partir des besoins tout au cours des prochaines années. Un autre défi important concerne la conception du programme d’accompagnement des DÉ sur la démarche de projet d’établissement. Ce défi est extrêmement stimulant puisqu’il vise la prise en main du milieu par ses propres ressources et à ce titre il est une bonne garantie de pérennisation. En effet, une équipe de 990 personnes sera choisie, 495 coordonnateurs de CPP et 495 accompagnateurs représentants des zones pédagogiques, pour accompagner les DÉ dans leur rôle de leader éducatif. La Composante 100 du PAGESM a comme mandat de préparer des modules de formation à leur intention et de dispenser cette formation de façon progressive durant les quatre années du Projet. Une équipe de trois conseillers formateurs marocains sera choisie dès la mission de mai pour se joindre à l’équipe canadienne de la Composante pour réaliser ce mandat. Un profil attendu a été décrit dans le PMOP pour guider la sélection de ces personnes qui sera faite conjointement par le MEN et l’équipe de la composante. Une démarche d’appropriation du PAGESM sera assurée auprès de ces nouveaux collaborateurs. Le PTA 1, à la mission de mai, consacrera du temps et des énergies à préparer le premier volet de ce programme d’accompagnement-conseil : la conception de modules de formation sur la démarche et le pilotage d’un PÉ (prenant en compte la dimension EFH et la budgétisation sensible au genre) et le concept de communauté de pratiques professionnelles. Il s’agira d’abord de s’assurer de bien connaître la réalité de la gestion des DÉ et de sonder leurs besoins en terme d’accompagnement. Pour ce faire, des rencontres de collecte de besoins sont prévues dans quatre (4) régions du royaume avant de débuter le processus de conception. À la suite, il s’agira pour l’équipe de se donner une vision commune du programme à bâtir et d’élaborer l’architecture du plan de formation. Tout au long de ce processus de conception, l’équipe maroco-canadienne sera soucieuse de préparer des contenus ajustés et ajustables aux besoins locaux pressentis mais en tenant compte des expériences Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 2 Avril 20121
  • 22. 3 COMPOSANTE 100: PROJET D’ÉTABLISSEMENT antérieures de formation, de la mise en œuvre et des avancées de la SNPÉ et de la démarche PÉ sur le terrain. La deuxième mission du PTA 1, en octobre-novembre 2012, sera consacrée à l’écriture des modules de formation. Tout au long de ce processus, l’équipe de la Composante sera associée à la Composante 400 pour s’assurer de tenir compte de la dimension EFH. Également, l’Unité de Formation des Cadres sera mise à contribution. Une dernière activité du PTA 1 sera amorcée à la mission d’octobre. Il s’agit de la préparation d’une stratégie pour concevoir le dispositif de suivi-évaluation des PÉ. Lors de la mission d’octobre, un inventaire des besoins sera commencé. Au moins deux ateliers de convergence seront tenus avec des Directeurs d’AREF et des Directions d’Unités centrales. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 3 Avril 20121
  • 23. 3 COMPOSANTE 100: PROJET D’ÉTABLISSEMENT 3.2 Tableau descriptif des activités planifiées Activités Sous-activités Résultats visés Extrant 110 L’appui technique à l’élaboration et à la mise en application des projets d’établissements scolaires est assuré. Activité 110.1 110.1.1 110.1.1 Élaborer et mettre en œuvre Le plan de communication. Définir une stratégie et un plan de un plan de communication est élaboré dans lequel les communication intégrant les intégré du projet préoccupations de la composante préoccupations de la composante. (sensibilisation/mobilisation). sont intégrées. Lancement du PAGESM 110.1.2 Un message de sensibilisation et de mobilisation à l’intention des DÉ est produit. 110.2.1 Un outil de collecte de données sur l’état d’avancement de l’implantation de la SNPÉ et de la démarche PÉ est produit et transmis aux CRM et CT AREF pour application en région. 110.2.1 Suivre l’état d’avancement de l’implantation de la stratégie nationale et de la démarche PÉ en intégrant l'approche EFH. Un rapport intérimaire de l’état d’avancement de l’implantation de la SNPÉ et de la démarche PÉ intégrant l’approche EFH est complété. Plan de travail de l’An1 PAGESM Sous-activité réalisée par l’équipe noyau assistée d’un expert marocain en communication. Le plan de communication s’inscrira dans l’esprit de la stratégie incluse dans le PMOP, section 3.2. 110.1.2 Un séminaire de lancement du PAGESM est organisé et réalisé avec l’appui de la Composante 1. Appuyer la réalisation du plan de communication intégré prenant en compte les préoccupations de la composante. Activité 110.2 Accompagner l’élaboration et la réalisation des plans régionaux de mise en œuvre de la stratégie nationale de PÉ. Commentaires Dès le début de la mission de mai. Ce rapport est « progressif » et se complétera tout au long du PMOP. Agriteam Canada Consulting Ltd. 4 Avril 2012
  • 24. 3 COMPOSANTE 100: PROJET D’ÉTABLISSEMENT 110.2.2 Une mise en contexte, des fiches documentaires, un canevas de travail et un tableau de bord au regard du plan régional de la SNPÉ sont préparées à l’intention des CTAREF et des CRM. 110.2.2 Appuyer l’accompagnement des régions dans l’élaboration et la réalisation de leur plan régional et plus spécifiquement dans l'élaboration et la mise en œuvre des procédures de gestion des établissements et du processus de contractualisation. La mise en contexte est partagée aux CRM et CT AREF dès le début de la mission de mai. Les autres outils sont en voie d’élaboration et sont complétés au Canada et sont disponibles au début de la mission d’octobre. Extrant 120 La mise à niveau des directeurs des 9705 établissements scolaires et des autres gestionnaires à l’utilisation du guide d’élaboration d’un PÉ est complétée. Activité 120.1 Concevoir et dispenser un 120.1.1 120.1.1 programme intégré de mise Concevoir le programme et les modules de Des rencontres de collecte de Les CT AREF contribuent à à niveau et mise à niveau et d’accompagnement conseil besoins sont réalisées auprès de l’organisation de ces rencontres. d’accompagnement-conseil en intégrant la prise en compte de l'ÉFH. groupes de DÉ dans 4 régions. sur la démarche PÉ en vue de renforcer les 9705 des DÉ Les modules du premier volet du À la mission de mai, les 3 CT scolaires par le biais de 990 programme d’accompagnement Formateurs marocains sont choisis. accompagnateurs. conseil (démarche PÉ) sont Une démarche d’appropriation du complétés. PAGESM est amorcée avec eux. Une vision commune du programme d’accompagnement conseil est développée et l’architecture du plan de formation pour le volet 1 est en voie d’élaboration. À la mission d’octobre, l’architecture du plan de formation est finalisée et la conception des modules est réalisée. La Composante 400 et l’UFC sont associées. 120.1.2 Dispenser le programme intégré auprès de 495 DÉ coordonnateurs des CPP. 120.1.2 La logistique de la formation est établie convenue. Plan de travail de l’An1 PAGESM Les groupes de coordonnateurs de CPP sont constitués, les lieux de formation sont identifiés, l’organisation matérielle est prévue, Agriteam Canada Consulting Ltd. 5 Avril 2012
  • 25. 3 COMPOSANTE 100: PROJET D’ÉTABLISSEMENT la gestion informatisée des listes de présence est enclenchée en vue de de la formation qui débutera à la mission de janvier 2013 120.1.3 Dispenser le programme intégré auprès de 495 accompagnateurs des DÉ. 120.1.3 Aucun résultat visé. 120.1.4 Appuyer l’implantation des communautés de pratiques professionnelles au sein des provinces. 120.1.4 Un première version du guide d’implantation des CPP est produit et expérimenté dans au moins 2 régions en respectant les spécificités locales Les CT AREF et CRM sont appelés à contribuer. 10% des CPP sont mises en place. Extrant 130 L’appui au suivi et à l’évaluation des projets d’établissements scolaires est assuré. Activité 130 Concevoir et mettre en place un dispositif et des outils de suivi-évaluation des PÉ. 130.1.1. Aux moins deux groupes de convergence sont organisés avec des Directrices et directeurs d’AREF et des Directions d’Unités centrale. 130.1.1 Réaliser un inventaire des besoins du MEN en matière de suivi-évaluation des PÉ. 130.1.2 Co-développer et mettre en place un dispositif de suivi-évaluation des PÉ au regard de la qualité des résultats des apprentissages. Aucun résultat visé. 130.1.3 Appuyer le suivi-évaluation-régulation de la réalisation des PÉ et la diffusion des bonnes pratiques. Aucun résultat visé. Plan de travail de l’An1 PAGESM Les CT AREF contribuent. Agriteam Canada Consulting Ltd. 6 Avril 2012
  • 26. 3 COMPOSANTE 100: PROJET D’ÉTABLISSEMENT 3.3 Tableau synthèse du registre de risques Activités Risques Mesures d’atténuation Commentaires Extrant 120 : La mise à niveau des 9705 DÉ scolaires et des autres gestionnaires à l’utilisation du guide d’élaboration d’un PÉ est complétée. Activité 120.1 Entrer en contact avec l’ensemble des DÉ par La déclaration du nouveau Les DÉ résistent à s’Impliquer Concevoir et dispenser un le biais d’une « info-lettre » qui présente le gouvernement marocain en ce qui a dans une démarche programme intégré de mise PAGESM et annonce le programme trait au volet éducation est de nature d’accompagnement PÉ alors qu’ils d’accompagnement. à niveau et à susciter une plus grande mobilisation sont en période de revendications d’accompagnement-conseil chez les DÉ. sur la démarche PÉ en vue Orienter le programme d’accompagnementpour améliorer leurs conditions de de renforcer les 9705 des conseil sur des réponses aux besoins réels travail, que plusieurs ont déjà DÉ scolaires par le biais de des DÉ d’agir pour améliorer leur destinée. reçu de la formation sur le PÉ et 990 accompagnateurs Le PÉ est présenté comme un outil efficace que certains ont déjà un PÉ mis en de gestion et non une tâche qui s’ajoute à un « agenda » déjà surchargé. œuvre. 120.1.4 L’arrimage du PAGESM sur les priorités de la Le concept de CPP semble peu connu La mise en réseau des DÉ retarde Appuyer l’implantation des Stratégie nationale et dans le milieu. Il peut provoquer à la et compromet la mise en place des communautés de pratiques l’accompagnement de proximité des CTAREF fois des résistances et de Communautés de pratiques professionnelles au sein sur le terrain. l’enthousiasme. Une bonne lecture de professionnelles et partant la des provinces. Un guide sur l’implantation des CPP est l’environnement sera essentielle. formation aux coordonnateurs des disponible dès le début de la mission de mai 2012. CPP. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 7 Avril 2012
  • 27. 3 COMPOSANTE 100: PROJET D’ÉTABLISSEMENT 3.4 Tableau synthèse de la mesure du rendement Activités Résultats prévus pour le PTA 1 Indicateurs de résultats Commentaires Extrant 110 : L’appui technique à l’élaboration et à la mise en œuvre des projets d’établissements scolaires est assuré. Activité 110.1 Le plan de communication est disponible. Le plan de communication est global Un plan de communication Élaborer et mettre en œuvre et les résultats prévus sont en lien intégrant les préoccupations de la un plan de communication avec l’ensemble des composantes du Composante 100 est élaboré. intégré du projet PAGESM. (sensibilisation/mobilisation). Un événement de mobilisation des Le nombre d’actions de communication réalisées. Directrices et directeurs d’AREF et des Directions centrales est réalisé. Un événement d’appropriation du PMOP est réalisé auprès des CTAREF et CRM. Un message aux fins de sensibilisation et de mobilisation des DÉ est diffusé. Activité 110.2 Toutes les AREF ont un plan Le nombre d’AREF ayant un plan régional de Les volets procédures de gestion et Accompagner l’élaboration régional de mise en œuvre de la mise en œuvre de la SNPÉ. processus de contractualisation et la réalisation des plans SNPÉ. seront traités au PTA 2. régionaux de mise en œuvre de la stratégie nationale de PÉ. Extrant 120 : La mise à niveau des 9705 DÉ scolaires publics et des autres gestionnaires à l’utilisation du guide d’élaboration du PÉ est complétée. Les modules sur la démarche PÉ sont Le programme d’accompagnementLa première partie du volet Activité 120.1 disponibles au MEN. conseil s’étendra sur les quatre conception (démarche PÉ) du Concevoir et dispenser un années du PMOP. programme intégré programme intégré de mise d’accompagnement-conseil est à niveau et d’accompagnement-conseil disponible au MEN sur la démarche PÉ en vue de Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 8 Avril 2012
  • 28. 3 COMPOSANTE 100: PROJET D’ÉTABLISSEMENT renforcer les 9705 des DÉ scolaires par le biais de 990 accompagnateurs. Une équipe de 3 CT (F/H) Formateurs marocains jointe à l’équipe des CT Formateurs canadiens est habilitée à démultiplier la première phase de la formation à l’accompagnement (démarche PÉ). L’équipe de formateurs maroco-canadienne est constituée et dispense la formation selon le calendrier prévu. Le nombre de CPP implantées au sein des provinces. 10 % des CPP sont implantés au sein des provinces. Extrant 130 : L’appui au suivi et à l’évaluation des projets d’établissements scolaires est assuré. Activité 130.1 Aucun résultat final visé. Concevoir et mettre en place un dispositif et des outils de suivi-évaluation des PÉ. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 9 Avril 2012
  • 29. 4 COMPOSANTE 200: RENFORCEMENT DES COMPÉTENCES DE GESTION DES DÉ SCOLAIRES. 4.1 Enjeux et résultats escomptés pour l’année En cette première année d’intervention du PAGESM, l’équipe de la composante 200 se fixe comme enjeux principaux de contribuer à l’émergence du métier de DÉ scolaires au Maroc et à la reconnaissance de son importance au sein du système éducatif marocain. L’équipe y contribuera en proposant des moyens pour renforcer les compétences des DÉ en exercice et préparer les nouveaux venus dans la profession, à l’aide d’un nouveau dispositif de formation initiale et continue des DÉ. La collaboration des CTAREF et de leurs homologues CRM renforcent aussi techniquement les AREF dans l’élaboration de leurs plans régionaux de renforcement des compétences des DÉ, de même que les CRMEF dans leur appropriation du nouveau dispositif, ce qui concourra à assurer un appui important à la formation des 9705 DÉ actuels et nouveaux. Deux extrants sur trois de la composante seront touchés principalement en 2012 et quatre (4) activités seront dominantes. Le dialogue et les consultations seront amorcés au regard du troisième extrant. À titre de rappel, les extrants se déclinent de la manière suivante : Extrant 210 : L’appui technique à l’élaboration d’un plan de renforcement des compétences des DÉ scolaires est assuré. Ceci sera entamé à travers les opérations des deux grandes activités de la SRT qui touchent: • • L’élaboration et la mise en œuvre du plan de communication intégré du projet en vue de la sensibilisation et de la mobilisation; L’appui aux régions dans l’adaptation de leur plan régional en vue d’intégrer le renforcement de compétences des DÉ. Extrant 220 : La mise à niveau d’un noyau dur de formateurs et/ou de gestionnaires des CRMEF au regard du renforcement des compétences des DÉ est assurée. Ceci sera entamé à travers les opérations des deux grandes activités de la SRT : • • Doter le MEN d’une équipe de 20 spécialistes en ingénierie de la formation initiale et continue des DÉ; Formation (mise à jour) d’un noyau dur de 80 formateurs et/ou gestionnaires des CRMEF aux nouveaux contenus de la formation initiale et continue. Quant à l’extrant 230, il va de soi que les balises du suivi-évaluation des plans de renforcement de compétences des DÉ en région seront déjà discutées et définies dans leur grandes lignes, dans le même temps que les activités de l’Extrant 210 seront menées. En élaborant les outils qu’utiliseront les binômes régionaux (CTAREF et CRM) pour l’appui aux plans régionaux, l’orientation des gestionnaires du Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 1 Avril 2012
  • 30. 4 COMPOSANTE 200: FORMATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT déconcentré autour des résultats attendus par le MEN, et en vue de soutenir le PAGESM plus spécifiquement, doivent être connus à l’avance. Au démarrage des travaux, l’équipe de PAGESM se consacrera à l’élaboration d’un plan de communication intégré pour l’ensemble du projet. L’apport de la Composante 200 privilégiera la mise en place d’une équipe de spécialistes (concepteurs/formateurs) avant tout chose, dans le but de pérenniser les développements par le biais d’une équipe permanente. Ces activités commenceront avec l’élaboration même du dispositif de formation initiale et continue des DÉ, fondés sur les besoins de formation des DÉ, tant pour ceux en exercice que pour les futurs DÉ. Dès le début de la première mission du PTA1, en mai-juin 2012, au moins deux actions de communication seront planifiées et réalisées : des messages aux fins de sensibilisation et de mobilisation seront diffusés à travers les véhicules existants du MEN; un événement de mobilisation des acteurs du système éducatif sera réalisé avec le lancement du PAGESM de même qu’un message d’information/sensibilisation des acteurs et structures du SED sera conçu et dont le contenu sera axé sur le nouveau dispositif de formation initiale (FI) et continue (FC) des DÉ. Lors de cette mission de mai-juin, mission dite de cadrage, le personnel de la composante 200 participera ainsi, avec les autres composantes, à une journée de lancement officiel du projet à l’intention de tous les directeurs d’AREF et des directeurs centraux impliqués dans la mise en œuvre du PAGESM. Toute l’équipe du PAGESM sera présente à cette journée ainsi que les CRM et les autres homologues marocains des composantes. Le modèle logique du PAGESM y sera présenté afin que tous se l’approprient et puissent s’y référer durant les quatre années du projet; cette journée de sensibilisation favorisera la mobilisation des autorités du déconcentré avant l’arrivée des CTAREF en région; elle servira aussi à bien camper les rôles et responsabilités de chacun. Au cours de cette première mission de mai, l’équipe de la composante 200 travaillera à définir le mandat et les procédures de travail de l’équipe de spécialistes en ingénierie de formation (équipe technico-scientifique), afin d’assurer la généralisation et la pérennisation de ses interventions de formation des DÉ. En collaboration avec l’UCFC, la mise en place de cette équipe qui sera responsable d’orienter, de définir et de mettre en œuvre le dispositif de formation initiale et continue des DÉ. Cette équipe deviendra la référence pour tout ce qui concerne le développement de la formation initiale et continue des DÉ du SED, DÉ en exercice pour leur mise à niveau et nouveaux DÉ sélectionnés. Cette équipe aura, au cours du PAGESM les responsabilités suivantes : Élaborer un dispositif de formation initiale et continue des DÉ, élaborer en mode ‘’coaching’’ deux modules de formation continue en vue de mettre à niveau les DÉ au regard de l’implantation des PÉ dans les écoles, à travers un noyau dur de 80 formateurs des CRMEF qui seront préparés pour le déploiement en région des formations continues de DÉ et, finalement, poursuivre de manière autonome, avec l’assistance technique de l’équipe de la composante 200, l’élaboration des autres modules de formation du dispositif. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 2 Avril 2012
  • 31. 4 COMPOSANTE 200: FORMATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT De la même façon que l’équipe de spécialistes en ingénierie recevra une formation tout en élaborant le dispositif de formation, l’équipe du noyau dur, en commençant par l’équipe restreinte en vue de l’expérimentation du premier module de formation, recevra une formation de type mise à niveau sur le concept de formation de professionnels de l’éducation (techniques d’animation de professionnels en exercice ou en devenir) et plus spécifiquement au sujet de l’implantation de PÉ dans les écoles. La concertation avec la composante 100 sera essentielle en ce sens. Au regard de la préparation de l’équipe des 20 spécialistes en ingénierie de formation, il faudra définir la procédure de recrutement de ceux-ci à travers des appels à la candidature par exemple. L’élaboration du profil attendu pour ces concepteurs/formateurs, spécialisés en ingénierie de formation, se fera en partenariat avec les responsables du MEN de l’UCFC plus spécifiquement. Comme le Maroc dispose déjà de concepteurs en ingénierie de formation, il sera nécessaire dès le départ de s’assurer d’une mise à niveau de chacun dans l’optique d’une compréhension commune des mécanismes reliés à l’ingénierie de formation et surtout en ce qui concerne les nouvelles attentes et les besoins du MEN. Un fois cet aspect assuré, il faudra installer une ingénierie de formation en tant que démarche et spécialisation de l’équipe. On adoptera une stratégie de formation à l’ingénierie de formation tout en démarrant le travail de développement (démarche nord-américaine du ‘’learning by doing’’) : analyses de contexte et de besoins, conception de programmes de formation et d’outils d’apprentissage et de formation, réalisation de formation et animation, évaluation/régulation de la formation, en tenant compte de la formation initiale et continue en tant que système intégré. C’est pourquoi la formation de l’équipe (en deux grands objectifs) tout en produisant sera un avantage important : formation à la conception, formation de formateurs, en vue de la démultiplication des formations par la suite. L’enjeu ici est de développer un dispositif de formation initiale à travers les CRMEF, en vue de la préparation des nouveaux DÉ qui seront recrutés, et de mettre à niveau les DÉ en exercice, par le démarrage de leur formation à l’aide de deux modules de formation spécifiquement orientés autour de l’implantation des PÉ dans les écoles. Le but étant de fournir un mécanisme complémentaire à la formation des DÉ en exercice, à l’aide d’un dispositif et en fonction des occupations des DÉ actuels. Avec l’équipe de 20 spécialistes, cette élaboration d’un dispositif de formation initiale et continue, incluant un profil d’entrée et de sortie, sera une activité principale du PTA1. Puisque la conception de ce dispositif demandera des étapes de validation et d’appropriation nécessaires avant son transfert effectif en formation initiale et continue, l’élaboration d’un premier module de formation, en 2012, devra suivre un processus de cette nature, propre à l’ingénierie de formation. Ceci sera possible grâce à la sélection d’une équipe restreinte tirée du noyau dur de 80 formateurs des CRMEF, en vue de l’expérimentation du nouveau dispositif , fournissant ainsi un premier modèle de développement d’instruments de formation, pour le développement du deuxième module de formation continue à l’intention des DÉ en exercice. Cette expérimentation avec l’équipe restreinte permettra certainement de faire les ajustements nécessaires pour la conception des autres modules à venir, l’expérimentation étant essentielle à toute généralisation. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 3 Avril 2012
  • 32. 4 COMPOSANTE 200: FORMATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT Lors cette même mission, les CRM aidés des CTAREF, soit le personnel de la composante 500, auront à mener des consultations dans leur région : les impératifs de formation initiale des DÉ, les besoins de formation continue des DÉ, tant en exercice qu’à venir et la liste des formations déjà offertes aux DÉ; ces consultations seront menées auprès de groupes échantillon et de réflexion sur le métier de DÉ. Cette collecte d’information sera complétée à l’aide de consultations à mener auprès de l’UCFC par le personnel de la composante. Les gestionnaires des AREF, responsables de la mise en œuvre de la formation continue des DÉ seront aussi mis à profit, afin d’alimenter le nouveau dispositif de formation initiale des DÉ : ils seront aussi questionnés sur les modes d’organisation des formations des DÉ en région. Toutes ces opérations permettront de collecter les données pertinentes à la poursuite des travaux d’élaboration du dispositif durant la 2 e mission, (octobre/novembre 2012). Lors de cette mission de mai, sera conduite une collecte d’informations sur les dispositifs existants et les outils de formation, dans chaque région, afin de rapporter auprès de l’équipe du central, les acquis, pour ancrer les développements du nouveau dispositif et des outils, au contexte. Pour ce faire, les CTAREF collaboreront avec les CRM à une consultation en région, par le biais d’entrevues et/de focus group. Ces consultations permettront par le fait même de sensibiliser les CRMEF à l’éventuelle expérimentation du premier module par l’équipe de spécialistes. Il est prévu de sélectionner 5 CRMEF pilotes pour l’expérimentation. Ce premier module devrait aussi rejoindre les objectifs poursuivis dans les autres composantes, au regard du renforcement des compétences des DÉ. Puisque la mission d’octobre implique en partie les formateurs du noyau dur, les opérations prévoient la définition du profil de ces formateurs à sélectionner, l’élaboration du programme de formation des formateurs incluant les outils de formation dont le dispositif de formation initiale et continue et le premier module co-développé et expérimenté, en vue de la formation continue des DÉ. La formation au deuxième module fera partie du PTA2 (2013). La participation de formateurs du noyau dur en tant que spécialistes d’actions de formation permettra d’observer les effets de l’utilisation des outils de formation par les spécialistes, en vue de mieux cerner la nécessité d’améliorer les moyens de formation. La formation sera axée sur les livrables de l’extrant pour une actualisation des contenus de formation initiale et pour répondre aux besoins de la formation continue. Prendra donc place également cette année, l’analyse des besoins de la formation du noyau dur de 80 formateurs issus des CRMEF et qui sera chargé de la démultiplication des formations produites auprès des 9705 DÉ dans tout le Royaume. Une préoccupation de la composante sera aussi de s’assurer de la représentativité des femmes dans chacun de ces deux groupes; à cet égard, la norme marocaine désirée de 30% de représentativité féminine sera inscrite dans les critères de sélection des candidatures. Selon le MEN et l’UCFC, la formation initiale offerte actuellement doit être mise à niveau, par rapport à la conjoncture qui prévaut. Un arrêté ministériel prévoit la mise à niveau de la formation initiale et continue des DÉ et la dotation d’un système de même qualité que celui de la formation des enseignants. Les lacunes doivent ainsi être comblées. La formation actuelle est théorique (150 heures/6 mois) dans les CPR et CFI. Plusieurs domaines et modules de formation doivent être remis en perspective des Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 4 Avril 2012
  • 33. 4 COMPOSANTE 200: FORMATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT nouvelles attentes et de la préoccupation du MEN d’améliorer l’offre de formation des DÉ qui sont les pilotes pédagogique et administratif de leur école. Ainsi, l’architecture de formation, le mode d’intervention, les structures de formation, les catégories d’intervenants, les contenus de formation, les modules optionnels/obligatoires, etc. devront être fixés. Le système de formation est en mutation vers un système plus structuré, par l’entremise des CRMEF. Ce dispositif devrait pouvoir assurer aux DÉ en exercice une reconnaissance de leur formation continue, à l’aide d’accréditations, en vue d’obtenir une certification similaire à ceux qui seront formés en formation initiale ce qui favorisera la motivation et la mobilisation de ceux déjà en exercice pour leur propre développement professionnel. Il sera aussi indispensable de doter le MEN d’un système d’information pour la gestion de cette formation initiale et continue, afin de consigner les actions réalisées : agents formés à tel module, dans tel région, à tel moment, etc. Il existe un véritable besoin d’évaluation du système actuel pour préparer le changement dans le cadre d’une décentralisation. Il faut capitaliser sur les expériences internationales et sur les acquis actuels du système, pour cette mise à niveau du dispositif actuel. Mais l’objectif principal du PAGESM pour ce qui concerne l’assistance aux actions de formation proprement dites est de former les DÉ aux deux principaux modules, en vue de leur implantation. Ainsi pour assurer une qualité de la formation des DÉ dans les régions, il faudra éviter l’effet cascade des actions de formation, par l’implication des formateurs du noyau dur et rattachés aux CRMEF, ce qui favorise le renforcement de capacités de formation de ces centres. L’encadrement national reste important pour assurer la qualité de la formation en région. Des formateurs de source, tel que ceux du noyau dur peut réduire l’effet de déperdition entre les niveaux. Les autres composantes du PAGESM apporteront leur contribution à ce renforcement de compétences des DÉ : la composante 100 par la mise en place des communautés de pratique professionnelle et le développement des modules de formation touchant la SNPÉ et l’implantation des PÉ, la composante 300 par la mise à jour du référentiel de compétences des DÉ et le développement d’outils modernes de sélection et d’évaluation des DÉ et la composante 400 par la responsabilisation des DÉ face à l’intégration de l’ÉFH dans leur gestion scolaire, tant pour les femmes en fonction de travail que pour les élèves en formation. La structure de cette stratégie de renforcement de compétences sera en voie de finalisation après la mission d’automne 2012. Concernant la planification régionale pour le renforcement de compétences des DÉ, il sera indispensable de différencier le rôle des CRMEF en tant qu’opérateurs de la formation initiale et continue, du rôle des AREF dans la gestion des effectifs au sein de leur région, de leur déploiement sur le territoire et du développement professionnel des DÉ, en fonction des besoins des régions. En ce sens, le système d’information qu’offre GRESA pourrait être exploité et développé, afin d’y intégrer une fenêtre de collectes de données nécessaires pour la gestion de la formation, surtout la formation continue qui touche les 9705 DÉ, à l’aide des deux modules de formation qui doivent être déployés auprès de cette Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 5 Avril 2012
  • 34. 4 COMPOSANTE 200: FORMATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT masse d’agents de la fonction publique. Un tableau de bord à fournir aux CTAREF et CRMEF sera nécessaire pour le suivi-évaluation des actions de formation prévues par la composante 200. La figure qui suit résume les opérations à mettre en œuvre au sein de la composante 200, pour cette première année d’opérations : Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 6 Avril 2012
  • 35. 4 COMPOSANTE 200: FORMATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT 4.2 Tableau descriptif des activités planifiées Activités Sous-activités Résultats visés Commentaires Extrant 210 L’appui technique à l’élaboration d’un plan de renforcement des compétences des DÉ scolaires est assuré. Activité 210.1 Élaborer et mettre en œuvre du plan de communication intégré du projet. (sensibilisation/mobilisation) 210.1.1 Définir une stratégie et élaborer un plan de communication intégrant les préoccupations de la composante 210.1.2 Appuyer la réalisation du plan de communication intégré prenant en compte les préoccupations de la composante Plan de travail de l’An1 PAGESM 1. Un plan de communication intégré du projet sera élaboré durant l’année. 2. Le projet sera officiellement lancé lors de la mission de cadrage (mai 2012). 3. Un message d’information et de sensibilisation auprès des acteurs et structure du SED sera diffusé à travers les médias du MEN. 1. Une ressource experte aidera l’équipe noyau à élaborer le plan global de communication du PAGESM 2. Lors du lancement du PAGESM auprès des gestionnaires des AREF et du MEN les membres de la composante insisteront sur la valorisation du métier de DÉ et la nécessité d’intégrer la FI et FC des DÉ dans les plans régionaux Agriteam Canada Consulting Ltd. 7 Avril 2012
  • 36. 4 COMPOSANTE 200: FORMATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT Activités Activité 210.2 Appuyer l’adaptation des plans régionaux en vue d’intégrer le renforcement des compétences des DÉ Sous-activités Résultats visés 1. Une Inventaire des besoins de formation initiale des futurs DÉ et des besoins de formation continue des DÉ actuellement en poste sera réalisé. 2. Un portrait des structures de formation des DÉ dans les AREF sera réalisé. 210.2.1 Appuyer l’analyse des capacités et des besoins de formation initiale et continue des DÉ au sein des structures déconcentrées. 3. L’appui à l’élaboration des plans de renforcement des compétences des DÉ selon les priorités régionales retenues sera réalisé. 210.2.2 Appuyer le développement d’une stratégie régionale de renforcement de compétences des DÉ selon les priorités retenues 1. Les CRM/CTAREF renforcent ces collectes d’information à faire par la composante 200, à l’aide de questionnaires, d’entrevues et de groupes de réflexion 2. À partir de la structure proposée, les rôles et responsabilités des structures de renforcement de compétences des DÉ seront définis dans le plan de renforcement des compétences de ces derniers. 210.2.3 : aucun résultat visé en l’an1 210.2.3 Accompagner l’intégration du renforcement des compétences des DÉ au sein des plans régionaux Plan de travail de l’An1 PAGESM Commentaires Agriteam Canada Consulting Ltd. 8 Avril 2012
  • 37. 4 COMPOSANTE 200: FORMATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT Activités Sous-activités Résultats visés Commentaires Extrant 220 La mise à niveau d’un noyau dur de formateurs et/ou de gestionnaires de Centres Régionaux des Métiers de l’Éducation et de la Formation responsables du renforcement des compétences des DÉ scolaires est assurée. Activité 220.1 1. Une définition du profil des 20 spécialistes en ingénierie de formation (concepteurs/formateurs) est élaborée 2. Le fonctionnement de l’équipe de spécialistes sera élaboré au cours de cette même période (mandat, mode opératoire, etc.) Doter le MEN d’une équipe de 20 spécialistes en ingénierie de la formation initiale et continue des DÉ 220.1.2 Appuyer l’équipe de spécialistes dans l’élaboration d’un dispositif de formation initiale et continue et de deux modules à l’intention des DÉ. 3. Le choix de la conception d’un module et son expérimentation permettra une meilleure appropriation auprès des formateurs de formateurs 4. L’UCFC, les AREF et les CRMEF seront consultés pour l’élaboration du dispositif de formation 220.1.3 : aucun résultat visé en l’an 1 220.1.3 Fournir l’accompagnement auprès de l’équipe de spécialistes pour le développement des autres modules du dispositif Plan de travail de l’An1 PAGESM 1. Le travail de mise en place de l’équipe sera fait avec le concours de l’UCFC. 2. La formation à l’ingénierie de formation de ces spécialistes sera assurée par la composante. 3. La formation de ces spécialistes en ingénierie de formation sera réalisée et un premier module sera produit, expérimenté et validé. 4. Le processus d’élaboration du dispositif de formation initiale des DÉ est défini 220.1.1 Mettre en place une équipe de 20 spécialistes en ingénierie de formation initiale et continue des DÉ Agriteam Canada Consulting Ltd. 9 Avril 2012
  • 38. 4 COMPOSANTE 200: FORMATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT Activité 220.2 Former (mettre à jour) un noyau dur de 80 formateurs et/ou gestionnaires des CRMEF aux nouveaux contenus de la formation initiale et continue 1. Les 80 formateurs du noyau dur sont sélectionnés ainsi que l’équipe restreinte pour l’expérimentation du 1er module. 2. Les 80 formateurs sont formés à la formation et au premier module 220.2.1 Accompagner l’équipe de spécialistes dans l’élaboration du programme de formation des 80 formateurs du noyau dur 220.2.2 Réaliser la formation des formateurs et/ou gestionnaires du noyau dur Plan de travail de l’An1 PAGESM 1. L’inventaire des besoins de formation des formateurs du noyau dur sera réalisé conjointement avec l’UCFC Agriteam Canada Consulting Ltd. 10 Avril 2012
  • 39. 4 COMPOSANTE 200: FORMATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT 4.3 Tableau synthèse du registre de risques Activités Risques Mesures d’atténuation Commentaires Extrant 210 L’appui technique à l’élaboration d’un plan de renforcement des compétences des DÉ scolaires est assuré. Activité 210.1 Élaborer et mettre en œuvre du plan de communication intégré du projet. (sensibilisation/mobilisation) Activité 210.2 Appuyer l’adaptation des plans régionaux en vue d’intégrer le renforcement des compétences des DÉ Le consultant marocain en communication n’est pas nommé à temps afin d’être prêt pour la 1re mission Les objectifs du renforcement des compétences des DÉ ne sont pas suffisamment inclus dans les priorités des plans régionaux 1. Le CNM et la DT feront diligence sinon il faudra se fier au service des communications du MEN. 2. Un homologue canadien en communication pourrait à la limite faire le travail seul. La séance d’appropriation du PMOP pour les CTAREF et les CRM sera utile pour les responsables des communications 1. L’accompagnement des CTAREF et des CRM sera capital en ce sens. 2. L’équipe de la composante 200 proposera un modèle aux CTAREF et CRM Il faudra soutenir le travail des CRM/CTAREF pour leur permettre d’accompagner les plans régionaux La journée de lancement en mai auprès de tous les directeurs d’AREF insistera sur ce fait. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 11 Avril 2012
  • 40. 4 COMPOSANTE 200: FORMATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT Activités Risques Mesures d’atténuation Commentaires Extrant 220 La mise à niveau d’un noyau dur de formateurs et/ou de gestionnaires de Centres Régionaux des Métiers de l’Éducation et de la Formation responsables du renforcement des compétences des DÉ scolaires est assurée. Activité 220.1 Doter le MEN d’une équipe de 20 spécialistes en ingénierie de la formation initiale et continue des DÉ Activité 220.2 Former (mettre à jour) un noyau dur de 80 formateurs et/ou gestionnaires des CRMEF aux nouveaux contenus de la formation initiale et continue Il n’y a pas suffisamment de spécialistes dans toutes les régions présentant le profil recherché dont la représentation féminine S’assurer de la mise à jour, si nécessaire, des candidats au profil incomplet Ces 20 spécialistes sont la cible la plus importante pour assurer la suite de la mission de la composante Les besoins de formation de ces formateurs sont mal identifiés S’assurer de recevoir des informations croisées : questionnaires, groupes de consultation, avis de gestionnaires. Analyse par les spécialistes en ingénierie de formation L’UCFC nous dit que les formateurs sont maintenant ouverts à une pédagogie plus contemporaine Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 12 Avril 2012
  • 41. 4 COMPOSANTE 200: FORMATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT 4.4 Tableau synthèse de la mesure du rendement Activités Résultats prévus Indicateurs de résultats Commentaires Extrant 210 L’appui technique à l’élaboration d’un plan de renforcement des compétences des DÉ scolaires est assuré. Activité 210.1 Élaborer et mettre en œuvre un plan de communication intégré du projet. (sensibilisation/mobilisation) Activité 210.2 Appuyer l’adaptation des plans régionaux en vue d’intégrer le renforcement de compétences des DÉ Le plan est finalisé lors de la mission de mai/juin Un lancement du PAGESM a lieu lors de la mission mai/juin 2012 Un message d’information/sensibilisation des acteurs et structures du SED sur le nouveau dispositif de FI et FC est diffusé à travers les médias du MEN en octobre Existence des objectifs et mécanismes de renforcement de compétence des DÉ dans les plans régionaux prenant en compte les priorités nationales ainsi que celles retenues par le PAGESM En plus du plan de communication, les outils de communication des deux actions sont disponibles. 100% des AREF auront un plan de renforcement des compétences des DÉ avant la fin de l’année scolaire 2012 2013 (objectifs, moyens et stratégie) Plan de travail de l’An1 PAGESM La première action visant le lancement du PAGESM sera réalisé par l’ensemble de l’équipe conjointe du PAGESM. Les gestionnaires du déconcentré, doivent être partie prenante, pour stimuler l’atteinte de cet objectif et développer une stratégie régionale de RC des DÉ Agriteam Canada Consulting Ltd. 13 Avril 2012
  • 42. 4 COMPOSANTE 200: FORMATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT Activités Résultats prévus Indicateurs de résultats Commentaires Extrant 220 La mise à niveau d’un noyau dur de formateurs et/ou de gestionnaires de Centres Régionaux des Métiers de l’Éducation et de la Formation responsables du renforcement des compétences des DÉ est assurée. Activité 220.1 Doter le MEN d’une équipe de 20 spécialistes en ingénierie de la formation ainsi que des outils de formation initiale et continue des DÉ Activité 220.2 Formation d’un noyau dur de 80 formateurs et/ou gestionnaires des CRMEF aux nouveaux contenus de la formation initiale et continue L’équipe de 20 spécialistes est mise en place et formée à l’ingénierie de formation et à la conception du dispositif et du 1er module de formation des DÉ Le dispositif de formation initiale et continue des DÉ est défini et est adapté aux besoins du SED Les besoins de formation des formateurs du noyau dur sont identifiés et sont en lien avec les besoins du MEN Le programme de formation des formateurs du noyau dur est conçu L’équipe restreinte des formateurs est préparée à l’expérimentation du 1er module et le reste du groupe au déploiement de ce module 20 spécialistes (dont au moins 6 femmes) choisis et représentant toutes les régions sont en fonction dans l’équipe Les spécialistes sont habilités à concevoir le dispositif et les modules de formation Le processus d’élaboration du dispositif devra être participatif Le dispositif est disponible au MEN ainsi que le 1er module expérimenté et validé L’équipe des 20 spécialistes du MEN et l’équipe de la composante ont en main les documents de formation des formateurs du noyau dur. L’andragogie, les méthodes contemporaines d’animation, le REC actualisé et la SNPÉ feront partie de ces documents Les formateurs du noyau dur sont prêts à déployer le 1er module de formation Plan de travail de l’An1 PAGESM L’équipe de spécialistes devra être en place dès le mois de mai 2012 Agriteam Canada Consulting Ltd. 14 Avril 2012
  • 43. 5 COMPOSANTE 300: SÉLECTION ET ÉVALUATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT 5.1 Enjeux et résultats escomptés pour l’année La priorité de travail de la composante 300 sera de s'assurer de la participation de deux équipes de CTformateurs marocaines domiciliées à la Direction des Ressources humaines et à la Direction de la carte scolaire et du Redéploiement. Ces équipes sous la responsabilité du responsable marocain de la composante seront composées de trois ressources (cadres, conseillers) des Directions précitées auxquelles s'adjoindront une représentante de l'équipe management-genre du MEN et un représentant de l'unité centrale de la formation des cadres. Elles procéderont à l'élaboration des dispositifs de sélection et d'évaluation des DÉ et les CT-formateurs de ces équipes procéderont à la formation et à la mise à jour des gestionnaires concernés des AREF et Délégations. La pérennisation des activités de sélection et d'évaluation des DÉ dépend de la disponibilité et de l'expertise de ces deux équipes. Les activités de la composante Sélection et Évaluation des DÉ consisteront essentiellement pour la première année du projet à : a. Contribuer à l'élaboration et à la mise en œuvre du plan de communication intégré du projet. b. Appuyer l'élaboration d'une stratégie et d'un dispositif de suivi et d'évaluation. c. Élaborer et réaliser un plan de mise en œuvre des nouvelles procédures et outils de sélection des DÉ en exercice et à l'entrée/sortie de la formation initiale. Avant de débuter les travaux, le responsable de la composante rencontrera le Directeur des Ressources humaines et le Directeur de la Carte Scolaire pour leur présenter le PMOP en s'attardant sur les chapitres qui concernent la sélection et l'évaluation des DÉ. Par la suite, il fera de même avec les équipes mixtes de la composante afin que chacun des membres s'approprie le plan de travail annuel de la composante, les activités et sous activités à réaliser, les résultats à atteindre et la programmation prévue jusqu'à la fin décembre 2012. Les rôles et responsabilités seront définies et la démarche de travail arrêtée au regard des différentes sous-activités à réaliser. a- Élaboration et à la mise en œuvre du plan de communication intégré Les deux équipes verront à établir, lors de la première mission, une stratégie de communication efficace et cohérente aussi bien à l’interne qu’à l’externe pour promouvoir la mise en œuvre d’un nouveau dispositif de sélection et d’évaluation des DÉ en exercice et à l'entrée/sortie de la formation initiale. Ils détermineront les objectifs de la communication et définiront les clientèles cibles (interne et externe) ainsi que les canaux et moyens de communication. L’équipe de travail de la mesure 09 du projet E3P3 – « Le renforcement du partenariat et de coopération avec les partenaires publics » – sera associée à cette démarche. Elle a déjà réalisé certains travaux sur la situation actuelle en identifiant la faiblesse de Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 1 Avril 2012
  • 44. 5 COMPOSANTE 300: SÉLECTION ET ÉVALUATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT la communication interne au sein de la DRH et la faiblesse de la communication de la DRH avec les services régionaux et provinciaux. Bien que le résultat global de la mesure 09 concernant le plan de communication de la DRH ne soit pas encore atteint, il sera important de prendre connaissance du travail réalisé concernant le diagnostic de la situation de la communication à la DRH et de l’ébauche du plan de communication réalisé. Un travail de collaboration se fera de façon régulière avec la responsable de la composante égalité EFH afin de bien traduire les valeurs reliées au genre et à l’égalité. Il en sera de même avec les conseillers aux AREF et les autres responsables de composante afin de s’assurer que les données mises en circulation soient le mieux comprises par chacune des clientèles et que le message à transmettre tienne compte des besoins d’informations des différents groupes auxquels il sera adressé. Des médias et des moyens spécifiques seront développés en coordination avec les conseillères et conseillers des autres composantes du projet pour définir des modes de communication efficaces auprès du public interne et externe concerné. Enfin on définira le plan de communication ainsi que les responsabilités de chacun des membres de l'équipe. Avant de mettre en œuvre les différentes activités prévues au plan de communication, l’équipe de la Composante 300 devra valider sa stratégie de communication auprès des autorités de compétences respectives. Les membres marocains de l’équipe s’assureront de la validation de la Direction des ressources humaines et de la Division des communications du MEN. Les activités prévues au plan de communication auront préalablement fait l’objet de consultation auprès de la table des coordonnateurs régionaux et conseillers techniques canadiens. Des échanges auront également lieu avec des groupes de travail (DÉ scolaires, chefs de division et chefs de services des AREF et Délégations, etc.) pour réaction sur le message à transmettre. La Division des communications précisera le ou les médias utilisés pour la clientèle ciblée pour chacun des messages. Une information spécifique et des outils appropriés seront développés pour faciliter, s’il y a lieu, la transmission du message par les conseillers techniques canadiens. b- Appuyer l'élaboration d'une stratégie et d'un dispositif de suivi et d'évaluation La mission de mai et juin 2012 permettra également l'élaboration d'une stratégie et d'un dispositif de suivi et d'évaluation. Avant d’entreprendre ce travail, les conseillers canadiens de la Composante 300 présenteront les notions de base et les objectifs poursuivis par la mise en place d’un dispositif de suivi et d’évaluation. Par la suite, dans une démarche de formation action, l’équipe mixte procèdera à la conception du dit dispositif. On définira dans un premier temps, l’information requise et les indicateurs nécessaires pour suivre et évaluer les processus administratifs au regard des activités prévus dans la composante 300. Par la suite, il s’agira de planifier la collecte et l’organisation de l’information et d’arrêter la planification et les activités nécessaires pour tirer les enseignements des informations recueillies et les utiliser pour améliorer la sélection et l'évaluation des DÉ. Enfin seront définis les rôles et responsabilités pour la rédaction des rapports et leur utilisation pour assurer la pérennité. L’équipe mixte de sélection définira pour ce premier PTA le dispositif d'évaluation pour chacune des sous-activités et les échéanciers de réalisation. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 2 Avril 2012
  • 45. 5 COMPOSANTE 300: SÉLECTION ET ÉVALUATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT c- Élaboration et la mise en œuvre des nouvelles procédures et outils de sélection des DÉ en exercice et à l'entrée/sortie de la formation initiale. Quoiqu'un travail sera réalisé pour le recensement de la documentation relative aux procédures, outils et pratiques d'évaluation des DÉ, l'essentiel des efforts de la composante 300 seront consacrés au cours de la première année à la sélection des DÉ. L'ensemble des sous-activités décrites ci-dessous seront réparties entre les membres de l'équipe de sélection et réalisées dans l'une ou l'autre des missions de cette première année d'activités. L'échéancier définitif sera arrêté lors des premières rencontres avec les Directions des Ressources humaines et de la Carte Scolaire et du Redéploiement. Dans un premier temps, l'équipe mixte de la Composante 300 verra à la mise à jour du profil d'emploi et de compétences des DÉ. Pour ce faire, elle procédera à une analyse de l'Arrêté concernant le nouveau statut des DÉ et des différents textes ou notes administratives concernant le rôle et les responsabilités des DÉ. Des rencontres de travail se tiendront avec des Délégués, Inspecteurs, Directeurs d'AREF, Directions centrales et DÉ pour adapter le profil de l'emploi et des compétences des DÉ aux nouvelles réalités de gestion. Une fois défini, le nouveau profil d'emploi et de compétences sera révisé et validé et fera l'objet d'une consultation avant son adoption par les autorités du MEN. Elle procédera également au recensement de la documentation relative aux procédures, outils et pratiques des AREF et des Délégations en sélection et évaluation des DÉ et fera l'inventaire des textes administratifs et législatifs concernant la sélection et l'évaluation des DÉ. Un questionnaire sera préparé à l'intention des CT-AREF et CMR afin qu'ils procèdent à ce recensement dans chacune des régions dès la mission de mai 2012. Cette analyse des textes administratifs et législatifs ainsi que des outils utilisés dans les délégations permettra éventuellement l'adaptation des procédures, outils de sélection et évaluation des DÉ. De nouvelles procédures et outils de sélection des DÉ seront préparés pour tenir compte des recommandations du plan d'urgence et des orientations du MEN au regard d'un programme de formation initiale des futurs DÉ. Deux dispositifs de sélection seront élaborés en groupe de travail élargi (délégués, inspecteurs et ...), un pour les futurs DÉ dont la formation initiale devrait débuter en septembre 2013 et l'autre pour les personnels de DÉ en exercice. Ces dispositifs comprendront des procédures et outils différents compte tenu des clientèles visées. Chacun des dispositifs fera l'objet de consultation et validation avant leur adoption par les autorités du MEN. L'équipe mixte verra à suggérer, s'il y a lieu, les modifications nécessaires au décret concernant les règles de promotion actuelles. Enfin, l'équipe canadienne de la composante préparera le contenu de la formation, le cahier du formateur et le cahier du participant pour les sessions de formation à être dispensées au premier trimestre de l'année 2013 aux conseillers formateurs marocains de l'équipe de sélection. Ce contenu une fois validé, sera traduit en Arabe et édité pour l'ensemble des gestionnaires concernés par la sélection des DÉ en exercice ou pour celles et ceux qui souhaiteront répondre à l'appel de candidatures pour une formation initiale offerte aux futures DÉ. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 3 Avril 2012
  • 46. 5 COMPOSANTE 300: SÉLECTION ET ÉVALUATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT On trouvera dans les pages qui suivent le tableau descriptif des activités planifiées, le tableau synthèse du registre de risques et le tableau synthèse de la mesure du rendement pour le PTA1. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 4 Avril 2012
  • 47. 5 COMPOSANTE 300: SÉLECTION ET ÉVALUATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT 5.2 Tableau descriptif des activités planifiées Activités Sous-activités Résultats visés Commentaires Extrant 310: L’appui technique à l’utilisation de procédures et d’outils modernes de sélection et d’évaluation des DÉ scolaire est assuré. Activité 310.1 Élaborer et mettre en œuvre un plan de communication intégré du projet. 310.1.1 Définir une stratégie et le plan de communication intégrant les préoccupations de la composante. 310.1.2 Appuyer la réalisation du plan de communication intégré prenant en compte les préoccupations de la composante. 1- Un plan de communication propre à la composante est accepté par la directrice terrain et l'autorité concernée du DES. 2 Une circulaire d'information concernant la sélection des DÉ est diffusée. Ce plan de communication devra avoir deux cibles: sélection et évaluation des DÉ. Les rôles et responsabilités des deux directions devront être précisés. Activité 310.2 Élaborer et réaliser un plan de mise en œuvre des nouvelles procédures outils de sélection des DÉ. 310.2.1 Élaborer le plan de mise en œuvre des nouvelles procédures et outils de sélection des DÉ scolaires 1- L'analyse des procédures, outils et pratiques de sélection des DÉ est réalisé. 2- L'analyse des procédures, outils et pratiques d'évaluation des DÉ est réalisé. 3- Un projet de procédures et d'outils modernisés de sélection des DÉ en exercice et à l'entrée/sortie de la formation initiale est en voie de validation auprès de l'autorité compétente concernée. 4- Le profil d'emploi et de compétences des DÉ est révisé et est en voie d'adoption. 5- Le contenu de la formation des gestionnaires concernés par la sélection des DÉ est préparé. • Les CTAREF collaboreront à l'état des lieux concernant la sélection et évaluation des DÉ. • On devra se préoccuper des travaux réalisés aux mesures 12 et 13 du PASDRH. • Une démarche de travail devra être acceptée préalablement à la réalisation des travaux relatifs au statut des DÉ. 310.2.2 Appuyer la réalisation du plan de mise en œuvre des nouvelles procédures et outils de sélection complémentaires. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 5 Avril 2012
  • 48. 5 COMPOSANTE 300: SÉLECTION ET ÉVALUATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT Extrant 330: L’appui au suivi et à l’évaluation des processus et des outils modernes de sélection et d’évaluation des DÉ scolaire est assuré 330.1.1 • 1- Un dispositif et des outils de • Cette activité tiendra compte du Activité 330.1 Appuyer l'élaboration d’une stratégie et d’un suivi et d'évaluation des activités du cadre de mesure de rendement. Concevoir et mettre en dispositif de suivi et d’évaluation incluant les projet sont réalisés au regard du place un dispositif et des outils dispositif de sélection des DÉ. outils de suivi et 330.1.2 Appuyer la mise en place du dispositif d'évaluation. • 2- Un bilan du PTA1 sur d'évaluation et l'utilisation des outils l'avancement des travaux de la composante 300 au regard des activités de sélection est réalisé. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 6 Avril 2012
  • 49. 5 COMPOSANTE 300: SÉLECTION ET ÉVALUATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT 5.3 Tableau synthèse du registre de risques Activités Risques Mesures d’atténuation Commentaires Extrant 310: L’appui technique à l’utilisation de procédures et d’outils modernes de sélection et d’évaluation des DÉ scolaires est assuré. Activité 310.2 Élaborer et réaliser un plan de mise en œuvre des nouvelles procédures et outils de sélection et d’évaluation des DÉ développés au MEN . • Le responsable de la composante s’assure L'impossibilité de former deux (2) auprès de la Direction des Ressources équipes d'un minimum de 6 Humaines et de la Direction de la Carte personnes disponibles pour scolaire et du Redéploiement de l'ensemble du projet compromet l’acceptation du programme d’accompagnement conseil et des l'atteinte des résultats au regard de disponibilités des équipes concernées ainsi l'utilisation de procédures et que des ressources financières et matérielles d’outils modernes de sélection et pour cet accompagnement. d’évaluation des DÉ scolaires. • Ces équipes sous la responsabilité du responsable marocain de la composante devront être composées d'au moins une femme, d'un ou d'une représentante du groupe management-genre et d'un ou d'une représentante de l'UCFC. Plan de travail de l’An1 PAGESM Un plan de travail spécifiant les activités à réaliser et les échéanciers, ainsi que les cahiers de mission seront préparés avec l'homologue marocain avant le début de chacune des missions. Agriteam Canada Consulting Ltd. 7 Avril 2012
  • 50. 5 COMPOSANTE 300: SÉLECTION ET ÉVALUATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT Activité 310.3 Appuyer la Le dispositif de sélection des DÉ scolaire non reconnu Dès le démarrage du projet, le responsable de la Composante 300 établit des liens de travail conception/adaptation des outils complémentaires de sélection et d’évaluation suivant les améliorations à apporter aux résultats des processus en opération. officiellement par Arrêté ministériel compromet l’utilisation des procédures et des outils modernes de sélection par les gestionnaires locaux concernés. avec la DRH et DCSR pour les sensibiliser à l'importance d’officialiser le nouveau dispositif de sélection des DÉ. Tout au long du projet, il assure une communication régulière avec ces Directeurs concernant les modifications potentielles aux textes législatifs et administratifs des dispositifs de sélection des directions d’établissements scolaires Les différentes mesures d'atténuation seront assurées par - le responsable de composante, - les conseillers formateurs, - et les CT des régions. Entretemps, il s'assure d'obtenir l'autorisation de procéder à une généralisation des nouvelles procédures et des outils modernisés de sélection des DÉ. Il s'assure également qu'une note administrative ou qu'une circulaire d'information soit adressée aux instances locales concernées par ce dispositif. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 8 Avril 2012
  • 51. 5 COMPOSANTE 300: SÉLECTION ET ÉVALUATION DES DIRECTIONS D’ÉTABLISSEMENT 5.4 Tableau synthèse de la mesure du rendement Activités Résultats prévus pour l'année 1 Indicateurs de résultats Commentaires Extrant 310 L’appui technique à l’utilisation de procédures et d’outils modernes de sélection et d’évaluation des DÉ scolaires est assuré. Nombre d'actions de communication au Activité 310.1 Un plan de communication de la cours de du PTA 1 (au moins 2) Élaborer et en œuvre du composante 300 intégré au projet plan de communication est élaboré. intégré du projet. Activité 310.2 Élaborer et réaliser un plan de mise en œuvre des nouvelles procédures et outils de sélection et d’évaluation des DÉ développés au DES. Un plan national de mise en œuvre des procédures et outils de sélection est élaboré. Des procédures et des outils de sélection sont mis à jour et standardisés Existence d’un plan national de mise en œuvre des procédures et outils de sélection Une procédure et des outils de sélection et d'élévation sont développés pour les futurs DÉ. Une procédure et des outils de sélection sont développés pour le personnel de direction d'établissement en exercice. Extrant 330 L’appui au suivi et à l’évaluation des processus et des outils modernes de sélection et d’évaluation des directeurs d’établissements scolaires est assuré Activité 330.1 Concevoir et mettre en place un dispositif et des outils de suivi et d'évaluation. Le dispositif de suivi et d’évaluation de l’utilisation de procédures et d’outils modernes de sélection et d’évaluation des DÉ est appliqué. Nombre de suivi et d'évaluation des activités de sélection des DÉ effectués au cours de l'année 1 du projet Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 9 Avril 2012
  • 52. 6 COMPOSANTE 400: ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 6.1 Enjeux et résultats escomptés pour l’année Les membres des équipes marocaines et canadiennes œuvrant au sein de la Composante 400, auront un double défi à relever : la résistance au changement dans la culture organisationnelle, dans les comportements et les attitudes, résistance qui se manifeste principalement par une non-reconnaissance de la problématique et le manque d’intérêt à consolider les structures et les procédures qui permettraient d’améliorer la situation des femmes et des filles dans le secteur de l’éducation. Le second défi relève des habitudes de travail et de la répartition égales des responsabilités et des tâches entre les femmes et les hommes. Le plan de travail de l’An 1 a pour objectif d’enclencher un processus favorisant une meilleure compréhension de l’ÉFH notamment dans la réalisation des projets d’établissements, de consolider les structures existantes et d’encourager leur rayonnement, d’assurer un environnement porteur de l’égalité et préconisant son intégration dans les activités quotidiennes notamment dans la réalisation des projets d’établissement et auprès des responsables de la gestion des ressources humaines. Ce travail s’effectuera en étroite collaboration avec l’équipe management genre de la DSSP, les structures centrales et déconcentrées du MEN, les conseillers formateurs et les conseillers techniques d’AREF, les homologues et les responsables des composantes du projet. Ce plan de travail comprend une première mission de « cadrage » qui devrait se tenir en mai 2012 et qui constitue la mission de démarrage des travaux du PAGESM; une seconde mission sera effectuée en octobre de la même année. Lors de la mission de cadrage et de la mission d’octobre, les efforts seront orientés sur quatre éléments majeurs : • • • • l’élaboration d’une stratégie et d’un plan de communication; la participation à l’élaboration de modules ÉFH intégrés aux formations portant sur les projets d’établissement en collaboration avec les membres de l’équipe de la Composante 100; le démarrage des activités concourant à développer un plan d’accompagnement des gestionnaires du MEN à l’intégration des mesures ÉFH dans la démarche des PÉ ; et la mise en place et la préparation du plan d’action d’une structure représentative des RH et de l’ÉFH œuvrant dans le cadre de l’analyse du système d’emploi en étroite collaboration avec les membres de l’équipe de la Composante 300. Pour ce qui concerne l’élaboration de la stratégie et du plan de communication, activité regroupant les membres de l’équipe noyau, accompagnés d’un spécialiste marocain en communication, le résultat attendu est un plan de communication du projet intégrant des activités propres à chaque composante dont des activités de sensibilisation et de mobilisation. L’apport de la Composante 400 sera d’assurer la prise en compte de l’ÉFH dans toutes les productions communicationnelles de chaque composante et du projet dans son ensemble et d’assurer que les activités et sous-activités spécifiques de la Composante 400 puissent faire l’objet de communication interne et externe selon le plan qui sera défini. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 1 Avril 2012
  • 53. 6 COMPOSANTE 400: ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Pendant la mission de cadrage, la responsable de la composante 400 et son homologue auront à rencontrer les représentants de la Délégation au Maroc de la Commission Européenne qui viennent tout juste de déposer au MEN les termes de références relatifs à un appui au projet 1.6 du PASMT/IÉS pour la mise en place des stratégies et des outils de communication interne et externe du département de l’éducation. Ces rencontres auront pour but de mieux comprendre les interventions mises de l’avant par la Commission et de convenir d’un arrimage entre les activités des deux projets. La mission de cadrage sera particulièrement concernée par l’appui ÉFH dans la production des modules liés aux formations portant sur les projets d’établissement. Non seulement les conseillers formateurs auront à réviser les contenus de la formation portant sur les PÉ d’un point de vue de l’ÉFH, mais aussi à développer des modules spécifiques qui seront intégrés dans le programme de formation. Ces activités seront effectuées en étroite collaboration avec les membres de l’équipe de la Composante 100 et leurs homologues de même qu’avec les représentantes de la cellule management genre. Plusieurs rencontres de travail seront effectuées afin de procéder à l’analyse de la documentation déjà produite et en cours, à la structuration des modules et à l’identification des méthodologies les plus porteuses pour enclencher le processus de rédaction. Pour ce qui concerne les modules spécifiques en ÉFH, il a déjà été présenté et convenu qu’il y aurait un module portant sur les concepts et l’intégration de l’ÉFH dans les PÉ et un module sur la budgétisation sensible au genre (BSG); un module relatif à l’analyse du système d’emploi sera également élaboré, module nécessaire à la réalisation du PÉ, à la priorisation des mesures ÉFH du PU, indispensable lors de la budgétisation sensible au genre et important lors du suivi et de l’évaluation. Dès que l’ingénierie de la formation relative au PÉ sera complétée et validée, les conseillers formateurs en partenariat avec les membres de l’équipe management genre procèderont à l’élaboration du devis de formation de leur module et travailleront à la rédaction de ces modules. Des rencontres régulières avec l’équipe de la Composante 100 seront organisées pour assurer l’harmonisation des contenus, des outils et du matériel pédagogique. Cette activité se poursuivra tout au long de la mission d’octobre. Le module d’intégration de l’ÉFH au sein des PÉ sera disponible au MEN pour le démarrage de la formation prévue à la mission de janvier 2013 et qui correspond à l’indicateur quantitatif de l’extrant 410 : existence d’un module d’intégration de l’ÉFH au sein des PÉ. La mission de cadrage verra aussi le lancement d’un autre grand chantier, celui du démarrage de l’activité 410.3 qui consiste à définir et à implanter des mesures ÉFH dans la planification, la budgétisation, le suivi et l’évaluation des PÉ. Les étapes déclinées dans la Stratégie nationale du Projet d’établissement, au plan de la démarche de management, sont celles de l’analyse, de la mise en œuvre et du suivi-évaluation. Ceci implique la planification axée sur les résultats, une budgétisation financière globale et intégrée à partir des besoins réels de l’établissement scolaire et une démarche de suivi évaluation. Lors de cette première mission, les efforts seront concentrés sur l’identification des besoins en planification, budgétisation, suivi et évaluation afin de déterminer les éléments, la méthodologie et Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 2 Avril 2012
  • 54. 6 COMPOSANTE 400: ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES l’organisation qui seraient les plus efficaces à introduire dans le plan d’accompagnement. Pour ce faire, le conseiller formateur et son homologue identifieront les besoins relatifs à l’intégration de l’ÉFH dans les documents référentiels et dans les pratiques notamment au regard des projets d’établissement. En collaboration avec les unités centrales, ils cibleront quatre (4) AREF qui seront rencontrées et auprès desquelles ils complèteront un diagnostic de besoins les plus marquants par le biais d’un Guide d’entrevue ou d’un questionnaire. Entre les deux missions, celle de mai et d’octobre, l’homologue sera chargé de faire parvenir le questionnaire aux autres AREF afin de recueillir le plus d’informations possibles avant le démarrage de la mission d’octobre. Pour la mission d’octobre, le conseiller technique et son homologue travailleront à la compilation des données qui auront été recueillies auprès des AREF. L’analyse de cette compilation permettra de travailler à l’élaboration d’un plan d’accompagnement préliminaire. Le plan d’accompagnement préliminaire sera par la suite validé auprès de représentants d’AREF réunis dans une région la plus conviviale et facile d’accès. Cette rencontre va permettre d’apporter au plan d’accompagnement des suggestions et des modifications en réponse aux attentes et aux capacités du projet. Le plan d’accompagnement sera finalisé suite à des rencontres de responsables d’AREF regroupés qui participeront à l’adaptation des mesures identifiées et à la validation. Pour compléter la mission d’octobre, il est prévu la mise en place dans chaque AREF, de cellules formées du responsable de l’AREF, de la planification, de la budgétisation, du genre et de l’égalité et des responsables des projets d’établissement. Parallèlement aux travaux en cours, et lors des rencontres avec les AREF, le conseiller technique et son homologue verront à la mise en place de ces cellules en précisant leur rôle de rayonnement auprès des établissements scolaires. L’analyse du système d’emploi permet d’identifier des pratiques discriminatoires ou qui risquent de les encourager. À partir d’un guide et des outils qui seront préparés par la conseillère formatrice, les membres du comité participeront aux analyses et identifieront les mesures déjà mises en place ou à mettre en place pour en arriver à préparer un plan opérationnel de redressement. L’analyse du système d’emploi, sous-activité 420.1.1, quatrième grand chantier des missions de mai et d’octobre, de par sa nature et sa complexité, exige qu’une structure représentative RH et ÉFH soit mise en place et qu’elle définisse son plan d’action. La mission de cadrage prévoit, avec les membres de l’équipe de la Composante 300, l’instauration de cette structure et l’accompagnement pour la réalisation d’un plan d’action. Un comité sera mis en place composé de la direction des ressources humaines, les membres de l’équipe de la Composante 300, les membres de l’équipe management genre, la responsable de la Composante 400 et la conseillère formatrice. Parallèlement aux travaux entrepris par les membres de la structure pour l’élaboration d’un plan d’action, un échantillonnage de femmes en fonction dans des postes de décision, sera préparé avec la collaboration de l’équipe management genre; ces femmes seront contactées lors de la mission d’octobre, directement, par groupes de discussion ou par voie électronique, pour transmettre à la conseillère technique et à son homologue, leurs expériences, leurs difficultés, les principales contraintes et les besoins de renforcement qu’elles souhaiteraient voir combler et qu’elles conseilleraient aux femmes désireuses d’accéder aux postes de décision. Le guide d’entrevue ou les questionnaires seront Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 3 Avril 2012
  • 55. 6 COMPOSANTE 400: ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES préparés à cet effet et présentés aux responsables d’AREF, de Délégations, de la structure genre et aux DÉ scolaires. À la fin de la mission de mai, une stratégie et un plan de communication seront disponibles au MEN, des rencontres auprès de la CE auront été réalisées et un arrimage concerté, les modules d’intégration de l’ÉFH dans les PÉ dont le module portant sur les concepts et la BSG seront en cours de réalisation, les besoins en planification, budgétisation, suivi et évaluation identifiés accompagnés d’un plan d’accompagnement préliminaire seront identifiés et alimentés par des représentants d’AREF, la structure GRH et ÉFH sera en place et le plan d’action amorcé vers la réalisation de l’analyse du système d’emploi. À la fin de la mission d’octobre, en collaboration avec les membres de l’équipe de la Composante 100, les travaux portant sur les modules de l’intégration de l’É.FH dans les PÉ de même que les outils pédagogiques seront en voie de finalisation et de validation, le plan d’accompagnement préliminaire sera déposé et les cellules dans les AREF seront en place, le plan d’action de la structure GRH et ÉFH en sera à ses dernières moutures et validé, l’échantillonnage des femmes dans les postes de décision sera disponible et le guide d’entrevue ou les questionnaires seront élaborés. Les collaborations nécessitées par la composante pour le PTA 1, sont les CTAREF marocains et canadiens, les CT formateurs des composantes, les directions des AREF, l’équipe management genre, les cellules genre en région, les personnels GRH, la direction des communications et les responsables des composantes du projet. Les intervenantes et les intervenants seront habilités à assurer un suivi tout au long de l’avancement des travaux par le biais de rapports et de rencontres d’échanges portant principalement sur le rendement des efforts consentis tout au long de l’An 1. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 4 Avril 2012
  • 56. 6 COMPOSANTE 400: ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 6.2 Tableau descriptif des activités planifiées Activités Sous-activités Résultats visés Commentaires Extrant 410 L’appui technique pour la prise en compte des besoins et intérêts différenciés des filles et des garçons et des femmes et des hommes dans l’élaboration, la budgétisation, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du projet d’établissement scolaire est assuré Activité 410.1 Sous-activité 410.1.1 : Définir une stratégie 1. Une stratégie et un plan de 1.La stratégie et le plan de un plan de communication intégrant les communication intégrant les communication seront réalisés Élaborer et mettre en œuvre préoccupations de la composante. préoccupations de l’égalité entre par l’équipe du PAGESM. le plan de communication Sous-activité 410.1.2 : Appuyer la réalisation les femmes et les hommes sont 2.Une (1) activité pourrait être intégré du projet du plan de communication intégré prenant en élaborés et validés. élaborée au regard de (sensibilisation/mobilisation) compte les préoccupations de la composante. 2. Au moins une (1) activité l’intégration de l’ÉFH dans les communicationnelle est réalisée formations dispensées dans le dont le lancement officiel du cadre de la C 100 projet. Activité 410.2 1. Analyse et adaptation des 1.Les productions de la C100 Sous-activité 410.2.1 : Co-développer le productions élaborées sur le portant sur les PÉ sont révisées module de formation à intégrer aux activités Concevoir et dispenser genre dans le cadre du du point de vue de l’intégration de formation des DÉ. auprès de 200 PASMT/IÉS et adaptation pour la de l’ÉFH par la responsable de accompagnateurs un formation sur les PÉ la C400 et l’homologue. module de formation 2. La formation sur les PÉ est révisée 2.Une section est consacrée aux destiné aux 9705 DÉ, pour avec la lorgnette Genre et Égalité concepts, l’intégration dans les l'intégration de l'ÉFH dans la 3. Le module ÉFH pour la formation PÉ, l’analyse du système démarche PÉ. sur les PÉ est élaboré par la C400 d’emploi et la BSG en collaboration avec les CT formateurs de la C100 et des outils ÉFH sont disponibles. 4. Rapport de suivi La sous-activité 410.2.2 démarrera en janvier 2013. Sous-activité 410.2.2 : Former les ressources du projet et les 200 accompagnateurs Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 5 Avril 2012
  • 57. 6 COMPOSANTE 400: ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Activités 410.3 Définir et implanter des mesures ÉFH dans la planification, la budgétisation, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des PÉ. Sous-activité 410.3.1 : Développer et mettre en œuvre un plan d’accompagnement des gestionnaires du MEN à l’intégration des mesures ÉFH dans la démarche PÉ. 1. L’analyse de la littérature et des besoins en ÉFH dans les PÉ est réalisée. (planification, BSG, communication, suivi évaluation en accord avec la stratégie des PÉ) 2. Quatre (4) AREF sont ciblées pour les fins de l’analyse et rencontrées par le CT formateur son homologue de la C400. 3. Un plan d’accompagnement préliminaire est réalisé. 4. Rencontres régionales auprès de responsables d’AREF regroupés pour adaptation et validation du plan d’accompagnement. Sous-activité 410.3.2 : Appuyer le suivi/évaluation de la prise en compte des mesures ÉFH dans la démarche des projets d’établissement. Plan de travail de l’An1 PAGESM 5. Le plan d’accompagnement est finalisé à partir des priorités retenues dont le déploiement auprès des DÉ scolaires. 6. La mise en place des cellules dans chaque AREF est complétée (responsables AREF, planification, budget, genre et responsable PÉ) 7. Rapport de suivi •L’analyse sera réalisée par le CT formateur de la C400, les CTAREF et l’équipe management genre de la DSSP. •L’analyse prévoit une rencontre avec des représentants de 4 AREF afin de recueillir les besoins reliés au PÉ (responsable de l’AREF, budget, planification, égalité et des PÉ). Un plan d’accompagnement intérimaire sera alors déposé. •Pour valider le plan d’accompagnement et le finaliser, des rencontres régionales (4) permettront de consulter les représentants des autres AREF. •Pour ce faire, un comité par AREF sera mis sur pied afin de préparer les membres de ce comité à accompagner leurs collègues sur les divers éléments qui seront transmis lors d’une formation spécifique qui leur sera offerte par un CT formateur de la C400. Agriteam Canada Consulting Ltd. 6 Avril 2012
  • 58. 6 COMPOSANTE 400: ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Extrant 420 L’appui technique à l’implantation d’une stratégie et de mesures au niveau des AREF/Délégations pour favoriser l’égalité en emploi et pour accélérer l’accès des femmes aux postes de DÉ scolaires est assuré. 1. Le comité DRH, C 300, équipe Toute la démarche de l’analyse Activité 420.1 Sous-activité 420.1.1 : Accompagner l’analyse management genre et C400 est du système d’emploi sera du système d’emploi pour l’établissement mis en place. réalisée conjointement avec Concevoir et mettre en d’un portrait national/régional de la 2. Un plan d’action est élaboré l’équipe de la Composante 300 et œuvre un plan de représentation des femmes dans les emplois par les membres du comité et l’équipe management genre. redressement pour corriger validé. Pour ce faire, un comité sera mis et les postes de décision. la sous-représentation des 3. Le démarrage de l’analyse du en place dès le démarrage du femmes dans les emplois et système d’emploi est projet. les postes de décision. enclenché. Une mise à jour des mesures déjà 4. L’analyse des politiques de GRH en place sera effectuée de même (dotation, promotion, que leur ancrage dans les intégration professionnelle et habitudes de travail. formation) et l’identification des pratiques discriminatoires sont identifiées. 5. Un échantillonnage des Afin de permettre la réalisation femmes en fonction dans les des entrevues auprès des postes de décision est femmes en poste de décision, disponible. l’échantillonnage sera effectué à 6. Les mesures de communication partir du central en collaboration pour rejoindre ces femmes avec les structures seront déterminées. déconcentrées. 7. Le Guide d’entrevue et les outils de collecte d’informations sont disponibles. 8. Rapports de suivi Sous-activité 420.1.2 : Appuyer la conception/adaptation d’un plan opérationnel de redressement tenant compte Plan de travail de l’An1 PAGESM Aucune activité n’est prévue pour la sous activité 420.1.2 La sous-activité 420.1.2 sera démarrée lorsque les analyses seront terminées et que les Agriteam Canada Consulting Ltd. 7 Avril 2012
  • 59. 6 COMPOSANTE 400: ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES des mesures existantes et émergentes des analyses. priorités auront été validées. 9. Activité 420.2 Élaborer et dispenser des formations aux hauts responsables et aux gestionnaires chargés de la gestion des ressources humaines aux approches, techniques et pratiques reliées aux programmes d’accès à l’égalité en emploi. Aucune sous-activité n’est prévue pour l’An 1 du projet. Plan de travail de l’An1 PAGESM Les mesures de communication sont identifiées pour informer les gestionnaires du siège et des structures déconcentrées sur la démarche et les rencontres auprès des femmes en fonction dans les postes de décision. Il faut attendre les résultats de l’analyse du système d’emploi et les mesures qui auront été ciblées et priorisées. Agriteam Canada Consulting Ltd. 8 Avril 2012
  • 60. 6 COMPOSANTE 400: ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 6.3 Tableau synthèse du registre de risques Activités Risques Mesures d’atténuation Commentaires Extrant 410 L’appui technique pour la prise en compte des besoins et intérêts différenciés des filles et des garçons et des femmes et des hommes dans l’élaboration, la budgétisation, le suivi et l’évaluation du projet d’établissement scolaire est assuré Sous-activité 410.3.1 : La non disponibilité des partenaires Organiser un calendrier d’activités en début L’équipe management genre doit être Appuyer la définition / marocains et la difficulté pour eux d’année avec les différents partenaires et très présente de même que les adaptation de mesures ÉFH de répondre aux périodes homologues au projet pour les activités ciblées homologues qui travailleront à la à prendre en compte par les destinées à la préparation de la et en informer les directions. recherche, à l’ingénierie et aux devis PÉ formation à cause de leurs Informer des activités à venir à la fin de chaque et à la rédaction des modules. nombreuses responsabilités et mission et confirmer par courriel avant le activités. démarrage du mandat suivant. L’absence de structure et de Appuyer le renforcement technique de Les comités ÉFH dans chaque AREF de Activités 410.3 stratégie ÉFH dans certaines l’équipe management genre et ses même que toutes les personnes Définir et intégrer des régions du territoire marocain. ramifications. formées en ÉFH devront être mesures ÉFH dans la La résistance au changement dans Présenter les avantages concrets de la supportées et accompagnées afin planification, la la culture organisationnelle et la dimension ÉFH. qu’elles puissent faire valoir budgétisation, le suivi et culture peut freiner la Appuyer le renforcement technique des l’importance de tenir compte des l’évaluation des PÉ. participation. comités ÉFH dans chaque AREF pour assurer la femmes autant que des hommes dans L’adhésion peu confirmée de la tenue des rencontres et des activités à réaliser. le secteur de l’éducation. haute direction par rapport à l’ÉFH Extrant 420 L’appui technique à l’implantation d’une stratégie et de mesures l’accès des femmes aux postes de DÉ scolaires est assuré. Activité 420.1 Non reconnaissance de la Concevoir et mettre en problématique ÉFH par les œuvre un plan de décideurs. redressement pour corriger Difficulté d’organiser les rencontres la sous-représentation des avec les personnels concernés par femmes dans les emplois et la GRH et la cellule management les postes de décision. genre par manque de disponibilité au niveau des AREF/Délégations pour favoriser l’égalité en emploi et pour accélérer Proposer un modèle de plan d’action. Informer, sensibiliser, documenter. Partager les expériences menées par les autres ministères. Convenir avec la Composante 300 de rencontres harmonisées et statutaires selon un calendrier concernant la gestion des ressources humaines et l’intégration de l’ÉFH. Plan de travail de l’An1 PAGESM La tenue régulière des rencontres de travail par cette structure est la clé de la réussite pour l’identification de mesures de redressement. Agriteam Canada Consulting Ltd. 9 Avril 2012
  • 61. 6 COMPOSANTE 400: ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 6.4 Tableau synthèse de la mesure du rendement Activités Résultats prévus Indicateurs de rendement Commentaires Extrant 410 L’appui technique pour la prise en compte des besoins et intérêts différenciés des filles et des garçons et des femmes et des hommes dans l’élaboration, la budgétisation, le suivi et l’évaluation du projet d’établissement scolaire est assuré • Une stratégie et un plan de • La stratégie et le plan de communication • Étant donné que le plan de Activité 410.1 communication intégrant les sont disponibles communication intègre toutes les préoccupations de l’égalité composantes, les résultats prévus • Le nombre d’actions communicationnelles Élaborer et mettre en entre les femmes et les concernent l’ensemble des réalisées. œuvre du plan de hommes sont élaborés et composantes du projet. • Le lancement officiel du projet est communication intégré du validés. projet. effectué. • Au moins un message est diffusé pour sensibiliser au démarrage de la formation sur l’intégration de l’ÉFH dans les DÉ • Au moins un message est diffusé pour mobiliser à l’analyse du système d’emploi. • Les modules ÉFH, concepts, • Le module d’intégration de l’ÉFH au sein • Le module d’intégration de l’ÉFH Activité 410.2 analyse du système d’emploi des PÉ est disponible au MEN en janvier au sein des PÉ sera intégré dans Concevoir et dispenser et BSG sont en voie de 2013 le programme de formation sous auprès de 200 réalisation la responsabilité de la • Les contenus PÉ revises ÉFH accompagnateurs un Composante 100. • Les contenus PÉ sont révisés module de formation • La formation débutera à l’AN 2 sous l’aspect ÉFH. destiné aux 9705 DÉ, pour l'intégration de l'ÉFH dans la démarche PÉ. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 10 Avril 2012
  • 62. 6 COMPOSANTE 400: ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Activités 410.3 • Définir et implanter des mesures ÉFH dans la planification, la budgétisation, le suivi et l’évaluation des PÉ. • • • • L’analyse de la littérature et des besoins en ÉFH dans les PÉ est réalisée. Quatre AREF sont ciblées et rencontrées. Un plan d’accompagnement préliminaire est réalisé. Une validation auprès de responsables d’AREF regroupés est effectuée. Une cellule planification budgétisation est implantée dans chaque AREF. • • • • Les activités au central sont démarrées Les préalables au plan d’accompagnement sont identifiés. Les comités consultatifs dans les AREF sont en place. Une cellule en planification et en budgétisation dans chaque AREF et Délégation est implantée. • • Le plan d’accompagnement sera finalisé avant le démarrage des activités de l’AN 2. Les activités auprès des AREF délégations débuteront également à l’An 2. Extrant 420 L’appui technique à l’implantation d’une stratégie et de mesures au niveau des AREF/Délégations pour favoriser l’égalité en emploi et pour accélérer l’accès des femmes aux postes de DÉ scolaires est assuré. • La structure GRH, équipe • Une structure GRH et ÉFH est mise en • Les membres de la structure Activité 420.1 management genre, place seront accompagnés pour la Concevoir et mettre en composantes 300 et 400 est réalisation du plan d’action qui • Un plan d’action est déposé œuvre un plan de mis en place. devrait couvrir toute la période de redressement pour corriger collectes d’informations et les • Un plan d’action est élaboré la sous-représentation des étapes suivantes. par les membres de la femmes dans les emplois et • Par la suite, au cours de l’AN 2, les structure. les postes de décision. membres de la structure auront à • L’opérationnalisation de travailler sur le système d’emploi l’analyse du système d’emploi et les résultats obtenus auprès est finalisée. des femmes en postes de décision • L’inventaire des femmes pour cibler des mesures à mettre occupant des postes de en place notamment pour ce qui décision est complété concerne le recrutement, la • Les outils d’enquête sont formation, l’évaluation, etc. finalisés Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 11 Avril 2012
  • 63. 7 COMPOSANTE 500: ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL 7.1 Contexte, enjeux et défis de la Composante Le PAGESM investira une proportion importante de son budget et de ses ressources dans l’accompagnement de proximité, soit environ 42% sur quatre ans. Toutes les régions seront accompagnées par un CTAREF et un homologue marocain, coordonnateur en région (CRM), formant ainsi des binômes. Tel qu’exposé dans le PMOP, afin de mettre l’accent sur cette priorité qu’est le renforcement de la décentralisation du SED et de faciliter la gestion de ces actions régionales, une composante à part entière a été prévue. Cette composante a pour enjeu l’accompagnement des structures déconcentrées dans tous les domaines d’activités du projet. En ce sens, il s’agit d’une composante transversale, dont les résultats s’intègrent à ceux des quatre composantes. L’accompagnement régional se réalisera dans tout le territoire. Seize (16) régions, quatre-vingt-trois (83) délégations, quelque cinq cents (500) communautés de pratiques professionnelles regroupant les DÉ et, à travers elles, quelques neuf mille sept cent cinq (9705) DÉ scolaires. La mise en réseau de tous ces acteurs est un levier fondamental pour la mise en œuvre du projet et sa réussite. La priorité du PTA1 est donc la mise en réseau des DÉ et la mise en place des structures de participation au projet tout en tenant compte des spécificités régionales et locales. Ce réseau servira de canal de communication bilatéral, permettant le développement de communautés de pratiques sur le terrain, dynamisant le support aux établissements que doivent assumer les Délégations provinciales. Il resserrera les liens entre les divers paliers décisionnels du MEN. L’arrimage du PAGESM aux priorités nationales, régionales et provinciales exige une communication fluide que permettra cette liaison entre les acteurs et les structures, de façon verticale et horizontale. L’étendue du territoire, la dispersion des établissements, l’éloignement de plusieurs délégations et la culture organisationnelle poseront un réel défi au PAGESM et particulièrement aux CTAREF. Le Royaume du Maroc est vaste et les régions fort diversifiées. Le nombre de délégations par région varie de deux (2) à onze (11). Plusieurs heures de route séparent un grand nombre de délégations du siège de l’AREF. Les contraintes physiques liées au travail d’accompagnement de proximité sont donc importantes. Mais, le plus grand défi de l’accompagnement régional vient sans doute de la culture organisationnelle qui doit évoluer, selon les axes de la réforme du SED. Les activités et sous-activités de la composante 500 sont présentées dans les paragraphes qui suivent, afin d’expliciter les opérations qui relèvent de l’organisation et la coordination du travail des binômes régionaux, mais également des actions spécifiques à mener, cette année, en regard des cibles des quatre composantes. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 1 Avril 2012
  • 64. 7 COMPOSANTE 500: ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL Les actions à mener par les binômes sont fondamentales pour la réussite du PAGESM et il va de soi que leurs actions seront une source même de positionnement, pour la planification des années ultérieures du PAGESM. Les difficultés observées et les avancées, en fonction de chaque contexte unique, tant dans les champs d’intervention que dans le mode d’accompagnement proprement dit, seront investiguées, afin de tirer les leçons et de mieux orienter les développements. 7.2 Extrant 510 : L'accompagnement de proximité des structures déconcentrées en vue de l'atteinte des résultats du PAGESM est assuré Chaque conseiller technique intervenant dans les AREF sera tenu d’apporter au coordonnateur régional et aux gestionnaires marocains un appui et un accompagnement dans le traitement des activités reliées aux quatre composantes du projet. Chacun de ces CTAREF veillera à ce que les actions des acteurs, plus spécifiquement des gestionnaires, touchés par les dossiers menés dans chaque composante, au niveau d’une région soient cohérentes. Quatorze (14) de ces conseillers seront canadiens et deux (2) seront marocains. Un tableau intégré à la suite du présent narratif précise les principales activités de chacune des composantes qui seront réalisées en région au cours des deux missions régionales prévues en 2012. Il précise également les cibles-terrain sous la responsabilités des CTAREF et CRM. 7.2.1 Activité 510.1 : Accompagner les régions dans l’implantation des PÉ et le renforcement de capacités des structures déconcentrées Chaque CTAREF canadien collaborera à la mise en place des communautés de pratiques professionnelles. Il appuiera l'élaboration et la réalisation du plan régional de mise en œuvre de la SNPÉ et du renforcement de compétences des DÉ. Il travaillera en concertation avec son homologue, coordonnateur marocain de l'AREF, dans la diffusion des différents messages concernant les principales activités du PAGESM. Chaque CTAREF devra travailler en étroite collaboration avec le directeur de l’AREF ou son représentant de même qu’avec le Comité régional de coordination, lors de la préparation d’un plan de travail régional en vue de faire ressortir les principales cibles du projet PAGESM par une pratique de soutien et d’accompagnement. Il devra, entre autres, travailler de concert avec les responsables de composantes, en vue d’assurer l’atteinte des résultats prévus, collaborer au suivi et à l’évaluation des activités de toutes les composantes et appuyer le directeur de l’Académie ou son représentant dans la gestion du changement qu’il doit réaliser. Ce travail nécessite donc une planification, une concertation et un suivi rigoureux, pour que l'ensemble des activités planifiées et réalisées répondent aux besoins de chaque région. Chacun de ces conseillers techniques veillera à ce que les actions des acteurs des diverses composantes au niveau d’une région soient cohérentes. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 2 Avril 2012
  • 65. 7 COMPOSANTE 500: ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL 7.2.1.1 Sous-activité 510.1.1 : Participer aux activités de concertation et de coordination en vue de préparer l'accompagnement sur le terrain Dès la première mission de cadrage, l’équipe noyau du projet organisera un atelier de préparation de l’équipe des CTAREF et de leurs homologues. Pour cette première mission de mai-juin 2012, la DT présentera, en collaboration avec les responsables de composantes, le PMOP et le PTA1 auprès de l'ensemble des conseillers techniques canadiens (formateurs/spécialistes de composantes et CTAREF) et aux coordonnateurs régionaux marocains (CRM), pour que chacun se l’approprie et puisse déjà situer l'ensemble de ses interventions. Chaque responsable de composante fera la présentation des activités et sousactivités de sa composante, en situant dans un échéancier les besoins d'information, de collaboration et de réalisation pour la durée du projet. Ces informations permettront aux CTAREF de préparer leur accompagnement sur le terrain et de se concerter sur l'agencement et la séquence des travaux. Ces rencontres préparatoires, à mener à chaque début de mission, faciliteront la préparation de l'agenda et de la documentation à utiliser ou partager au cours de la mission régionale. Cette programmation des missions des CTAREF prévoit donc, au début de chaque mission sur le terrain, un briefing de durée variable. Ceux-ci réuniront les CTAREF, les CRM, les RC et la DT. Ils auront pour objectifs la concertation entre les CTAREF et leurs homologues CRM, la coordination avec les RC pour les contenus inscrits au Cahier de mission commun (TDR) et la préparation professionnelle de l’intervention adaptée au terrain. À cet égard, les CRM et les CTAREF pourront recevoir divers outils de travail et seront habilités à les utiliser (notamment un tableau de bord pour fin de suivi-évaluation). On pourra aussi les former à transmettre sur le terrain des contenus de formation. Enfin, on pourra leur fournir les documents pour informer ou consulter les régions sur divers sujets. 7.2.1.2 Sous-activité 510.1.2 : Organiser et réaliser les activités d'accompagnement sur le terrain Suite au briefing en début de mission et munis de la documentation nécessaire, les CRM, accompagnés de leur CTAREF, programmeront les activités devant se dérouler dans leur région. Au premier chef seront programmées des rencontres avec l’AREF et/ou le Comité régional de coordination qui arrêtera la stratégie d’intervention et le plan de travail. Le CRM distribuera ensuite les tâches à exécuter dans les délais prévus selon les structures propres à chaque région. Le relais se fera ensuite au niveau provincial et au sein des communautés de pratiques professionnelles des DÉ. Un suivi attentif des travaux sera assuré par le CRM et le CTAREF, tout au long des missions sur le terrain. Des jours sont également prévus, pour le suivi à distance entre les missions, par les CTAREF canadiens. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 3 Avril 2012
  • 66. 7 COMPOSANTE 500: ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL 7.2.1.3 Sous-activité 510.1.3 : Rendre compte des résultats et participer au partage des pratiques d'accompagnement (débriefing, rapports de mission, etc.) À la fin de chaque mission, un débriefing à Rabat et des activités de rapportage permettront aux CTAREF de partager leur vécu et de rendre compte des résultats atteints. Le débriefing réunira les CTAREF avec la DT, puis les responsables de composantes, au besoin. Des tours de table permettront de recueillir les commentaires de chacun sur le déroulement de la mission : accueil en région, disponibilité des décideurs, disponibilité des homologues et des personnes ressources, état d’avancement des travaux, problématiques et défis, innovations, leçon apprises, etc. Le rapportage auprès du CNM sera assuré par la DT. Chaque mandat inscrit au cahier de mission sera traité pour voir comment celui-ci a été réalisé et les résultats obtenus. En plus de ces échanges avec les collègues, chaque CTAREF devra remettre un rapport technique de sa mission, selon une table des matières et un gabarit définis par l’ACA et validé par le MEN et l’ACDI. Chaque CTAREF devra aussi acheminer aux RC, la documentation requise à travers les mandats du Cahier de mission. Ceux-ci permettront a priori et a posteriori de mieux situer les CRM et leurs homologues sur les attentes des quatre composantes et les mandats qui leur seront octroyés, mais également sur les suivis à réaliser, pour s’assurer d’une gestion continue des risques et des mesures du rendement. Un tableau de bord (positionnement) et un journal de bord (réflexion) seront mis en place en début de l’An1 et alimenté tout au long du projet. Ces outils accompagneront les cahiers de mission et les rapports, afin d’assurer un fil conducteur, de consigner l’état d’avancement des travaux et de pouvoir positionner les cibles et déterminer l’atteinte des résultats (lien avec l’activité 510.2). 7.2.2 Activité 510.2 : Contribuer à la planification et au suivi-évaluation des activités d'accompagnement en région 7.2.2.1 Sous-activité 510.2.1 : Participer aux activités de planification du PAGESM Les CTAREF seront mis à contribution pour la préparation du PTA2. Ils auront non seulement à consulter les régions sur le projet annuel en gestation, mais aussi à donner leur avis sur les priorités, la programmation des activités et les modalités prévues pour leur réalisation. Le rapportage autour des activités réalisées sera d’autant plus important en fin d’année, afin de mieux cibler les étapes à prévoir pour la poursuite des résultats. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 4 Avril 2012
  • 67. 7 COMPOSANTE 500: ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL 7.2.2.2 Sous-activité 510.1.2 : Participer aux activités de rapportage du PAGESM Les CTAREF seront largement impliqués dans les activités de rapportage du projet. Ils seront directement impliqués, notamment, dans la collecte des informations régionales devant documenter le CMR ainsi que le registre des risques, ce qui permettra d’adapter la méthodologie du projet aux besoins. Un tableau de bord sera complété à chaque mission et alimenté entre les missions à l’aide du suivi des CRM démontrant l’état des lieux dans chaque région. Un journal de bord sera complété, pour la tenue des leçons apprises et des réflexions sur les développements en cours dans chaque région. Les CTAREF contribueront aussi à l'élaboration des rapports semestriels et annuels, à la tenue de statistiques ou de données nécessaires à chacune des composantes ou de différents suivis ou besoins spécifiques de leur région au regard de l'organisation et la réalisation des sessions de formation ou de mise à jour. Le tableau qui suit présente ces opérations liées à chaque composante, telles les consultations pour la définition de besoins et des capacités de formation, l’installation de processus de travail et d’outils de gestion, ou encore l’expérimentation ou de déploiement des modules de formation développés par les équipes des quatre composantes. Tel que mentionné, ce tableau récapitule également les actions liées aux préparations des missions, au rapportage ainsi qu’aux opérations de planification du projet. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 5 Avril 2012
  • 68. 7 COMPOSANTE 500: ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL 7.3 Tableau des tâches et cibles-terrain au regard de l’accompagnement régional (C500), pour l’année 2012 Extrant 510: L'accompagnement de proximité des structures déconcentrées en vue de l'atteinte des résultats du PAGESM est assuré Activité 510.1 : Accompagner les régions dans l’implantation des PÉ et le renforcement de capacités des structures déconcentrées Sous-activité 510.1.1 Participer aux activités de concertation et de coordination en vue de préparer l’accompagnement sur le terrain Responsabilités Tâches Cibles-terrain CTAREF Pour les 4 composantes  Avant chaque départ en région, se concerter pour une vision commune de la mission et harmoniser les outils d’accompagnement et de suivi.  S’approprier les différentes productions relatives aux quatre (4) composantes pour fin de démultiplication en région. Un tableau de bord harmonisé pour l’accompagnement et le suivi en région est disponible avant chaque départ en région.  Des exemplaires de produits à déployer en région sont disponibles avant chaque départ en région. X X X X CTAREF  CRM CRM Sous-activité 510.1.2 Organiser et réaliser les activités d'accompagnement sur le terrain Composante 100  Co-organiser des événements régionaux de sensibilisation et de mobilisation au regard du PAGESM.  Deux (2) événements de sensibilisation et de mobilisation sont organisés par région. X X  Accompagner les régions dans la mise en place des communautés de pratiques professionnelles.  Toutes les CPP sont mises en place (structure) avant la fin de décembre 2012. X X  Collaborer à l’organisation de 4 rencontres de collecte de besoins auprès des DÉ au regard de la démarche PÉ. (régions à déterminer)  Les rencontres prévues sont organisées. X X • Un outil de collecte de données sur l’état d’avancement de l’implantation de la SNPÉ et de la démarche PÉ est produit et transmis aux CRM et CT AREF pour application en région. • Un outil de collecte de données sera transmis aux CTAREF et par eux aux CRM Plan de travail de l’An1 PAGESM X X Agriteam Canada Consulting Ltd. 6 Avril 2012
  • 69. 7 COMPOSANTE 500: ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL • Un rapport intérimaire de l’état d’avancement de l’implantation de la SNPÉ et de la démarche PÉ intégrant l’approche EFH est complété. • Un rapport intérimaire est élaboré  Un première version du guide d’implantation des CPP est produit et expérimenté dans au moins 2 régions.  Toutes les séances de formation programmées sont organisées auprès des coordonnateurs de CPP et des accompagnateurs.  Co-organiser les séances de formation auprès des coordonnateurs de CPP et des accompagnateurs.  Un rapport de la collecte des informations est élaboré. Composante 200  Assister la collecte des informations sur les dispositifs existants et les outils de formation, dans chaque région, afin de rapporter auprès de l’équipe du central les acquis, pour ancrer les développements du nouveau dispositif et des outils au contexte. X Consulter des gestionnaires d’AREF et de CRMEF au regard des besoins de formation initiale et continue des DÉ (dispositif et besoins de formation), par le biais d’entrevues et/de focus group  Un rapport synthèse d’entrevue/focus group est élaboré au regard des besoins de formation initiale et continue des DÉ.  Préparer les CRMEF pilotes (par ex. 5) à l’expérimentation d’un module (sensibiliser, organiser, etc.) par l’équipe de conception.  Un projet d’expérimentation d’un module en 2012, est préparé par l’équipe de spécialistes en ingénierie de formation et partagé en région.  Appuyer l’adaptation du dispositif de formation initiale et continue des DÉ aux spécificités régionales.  Un formulaire de consultation est complété en vue de l’adaptation du dispositif de formation, selon les spécificités régionales.  Appuyer la définition d’un plan de communication régional, au regard de la FI et FC et basé sur un plan de communication général du PAGESM.  Un plan de communication régional, au regard du renforcement de compétences basé sur un plan de communication général du PAGESM est préparé. PAGESM X X X X X X X X X  Plan de travail de l’An1 X X X X Agriteam Canada Consulting Ltd. 7 Avril 2012
  • 70. 7 COMPOSANTE 500: ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL  Appuyer la réalisation des actions de communication (messages et événements) en région, en vue du déploiement du nouveau dispositif de FI et de FC. Composante 300  Co-organiser des événements régionaux de sensibilisation et de mobilisation au regard du PAGESM.  Un rapport synthèse de la réalisation des actions de communication en région, en vue du déploiement du nouveau dispositif de FI et de FC est disponible.  Deux (2) événements de sensibilisation et de mobilisation organisés par région. X X X X  Identifier les forces et les faiblesses des communications de la DRH avec les instances décentralisées.  Rapport sur le processus de communication de la DRH en intégrant la dimension EFH. X X  Adapter le plan de communication aux spécificités de la région propres à la composante 300.  Un plan de communication de la DRH adapté aux spécificités régionales est préparé en intégrant la dimension EFH. X X  Inventorier les processus, les outils et les pratiques de sélection des DÉ dans chacune des régions.  Un rapport sur les dispositifs de sélection des DÉ en intégrant la dimension EFH est préparé. X X  Inventorier les processus, les outils et les pratiques d’évaluation des DÉ dans chaque region.  Un rapport sur les dispositifs d’évaluation en intégrant la dimension EFH est préparé. X X  Contribuer au développement d’outils modernes de sélection et d’évaluation des DÉ.  Les outils de sélection et d’évaluation des DÉ sont développés. X X  Une cellule/AREF est opérationnelle. X X X X Composante 400  Mettre en place une cellule féminine planification BSG EFH dans chacune des AREF  Appuyer l’élaboration d’un plan d’accompagnement.  Un plan d’accompagnement est réalisé par chaque cellule.  Co-organiser un événement régional de sensibilisation et de mobilisation sur l’intégration de l’EFH.  Un (1) événement est organisé par région. ou province. X X  Co-organiser un événement de sensibilisation et de  Un (1) événement est organisé par région ou province. X X Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 8 Avril 2012
  • 71. 7 COMPOSANTE 500: ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL mobilisation portant sur le plan de redressement, programme d’égalité en emploi  Organiser les sessions de travail des CTAREF et des CRM au comité GRH/EFH.  Le rapport de suivi des sessions de travail est déposé. X X Sous-activité 510.1.3 Rendre compte des résultats et participer au partage des pratiques d'accompagnement (débriefing, rapports de mission, etc.) Pour les 4 composantes  Tenir à jour des statistiques sur l’état d’avancement de chaque Composante.  Un tableau de bord est complété à chaque mission démontrant l’état d’avancement des travaux dans chaque région pour chacune des Composantes. • À la fin de chaque mission, rendre compte des activités réalisées en lien avec chaque Composante.  Un rapport de fin de mission prenant en compte les activités réalisées en lien avec chaque Composante est élaboré. X X X X Activité 510.2 Contribuer à la planification et au suivi-évaluation des activités d’accompagnement en région Sous-activité 510.2.1 Participer aux activités de planification du projet PAGESM Pour les 4 composantes • Participer à la  Les PTA du PAGESM sont élaborés en adéquation X avec des besoins régionaux. préparation des PTA du PAGESM en adéquation avec les besoins régionaux. • Préparer les termes de  Les TDR de références pour chaque mission sont X élaborés en adéquation avec les PTA du PAGESM. références de chaque mission en adéquation avec les PTA annuels. Sous-activité 510.2.2 Participer aux activités de rapportage du PAGESM Pour les 4 composantes • Participer à  Les rapports semestriels et annuels sont élaborés. X l'élaboration des rapports semestriels et annuels. • Compléter un outil de  Un tableau de bord est complété à chaque mission et X alimenté entre les missions à l’aide du suivi des CRM suivi des résultats en démontrant l’état des lieux dans chaque région région.  Un journal de bord est complété, pour la tenue des leçons apprises et des réflexions sur les développements en cours dans chaque région. Plan de travail de l’An1 PAGESM X X X X Agriteam Canada Consulting Ltd. 9 Avril 2012
  • 72. 8 COMPOSANTE 600: GESTION ET SUIVI DU PROJET Les opérations décrites dans cette partie prennent en compte les productions attendues ainsi que les échéanciers prévus par le contrat liant l’ACA et l’ACDI. Elles découlent également de l’approche de gestion présentée dans le PMOP ainsi que des choix stratégiques adoptés, en fonction des résultats spécifiques qui sont visés, puis des fonds alloués au projet et décrits pour l’An1. La gestion du projet, au Canada et au Maroc, permettra d'atteindre une portion des résultats visés par le PAGESM, pour cette première année. Nous décrivons, dans les parties qui suivent, les extrants de l’An1 du projet qui sont liés à : • L’élaboration et l’approbation des plans de travail annuels d’activités; • L’opérationnalisation du cadre de mesure du rendement; • La production des rapports narratifs et financiers; • La gestion du projet au Canada; • La gestion du projet sur le terrain. 8.1 Extrant 610 : Élaboration et approbation des plans de travail annuels d'activités L’extrant 610 concerne l’élaboration du plan annuel de travail de l’An2. Dès le mois de septembre 2012, commencera l’élaboration du PTA2, sur le plan technique, afin d’offrir aux partenaires marocains un portrait des activités à venir au cours de l’année suivante. Ceci permettra aux AREF de prévoir la mobilisation des ressources à même les plans régionaux dont la production est prévue au dernier trimestre de 2012. Le PTA complet sera livré auprès de l’ACDI en décembre 2012, afin de prendre en compte les résultats de l’année écoulée, notamment les résultats financiers. Tel que décrit au contrat, le PTA2 sera déposé auprès de l’ACDI Canada pour fin d’approbation, avant le 31 décembre de l’année en cours de finalisation. Ce processus d’approbation sera précédé des validations essentielles, de la partie marocaine et de l’ACDI terrain, via les comités impliqués dans le PAGESM, notamment le CNC. Le PTA2 fournira un plan détaillé des activités et sous-activités dont la mise en œuvre permettra d’atteindre un ensemble de résultats au cours de l’année. Il prendra en compte les avis des AREF, normalement acheminés avant le 30 novembre de l’année en clôture. Le PTA2 comportera les éléments suivants : 1. Un Sommaire exécutif; 2. Les extrants (produits et services) liés à chaque activité à réaliser au cours de l’année; Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 1 Avril 2012
  • 73. 8 COMPOSANTE 600 : GESTION ET SUIVI DU PROJET 3. Le plan détaillé des activités et sous-activités ainsi que les moyens, les méthodologies et les ressources nécessaires pour l’atteinte des extrants et résultats prévus pour l’année en question; 4. Le calendrier des opérations; 5. Les prévisions budgétaires; 6. Les activités du plan de communication. 7. Les éléments de gestion; 8. Les résultats escomptés. Une copie papier et électronique sera fournie à l’ACDI et au MEN. Une copie papier sera aussi fournie à chaque membre du CNC et autres organes de consultation, au besoin. 8.2 Extrant 620 : Opérationnalisation d’un cadre de mesure du rendement Les activités de mesure du rendement seront le lot de la composante de gestion au Canada et sur le terrain. Toutefois, dans le but d’intégrer cette dimension essentielle du projet, dans la conception même des activités et dans leur réalisation sur le terrain, les outils de mesure seront développés, en partie, à l’intérieur des composantes 100 à 400, pour une utilisation à travers celles-ci et, en partie, à travers la composante 500. Un dispositif de mesure du rendement concernant les niveaux de résultats supérieurs du projet sera développé afin d’offrir une perspective plus large et intégrée et prendra en compte l’enquête à mi-parcours et à la fin du projet. Une section du PMOP porte sur le suivi du PAGESM et détaille les éléments et la méthodologie de la mesure du rendement, incluant le tableaucadre (CMR). Pour la mesure du rendement, il faudra définir les besoins du projet en termes de collecte de données pour documenter le CMR et faire les démarches pour que ces besoins soient satisfaits par le système GRESA du MEN. La mesure du rendement sera assurée par l’équipe des gestionnaires et des responsables de composante du PAGESM, en étroite collaboration avec le MEN, la DSSP et la DSI du Ministère. En résumé, les activités en lien avec l’opérationnalisation du CMR sont les suivantes : • Activité 620.1 : Élaborer la stratégie et la méthodologie : o Définir les besoins d’information et de données; o Développer la méthodologie d’après la stratégie présentée dans le PMOP; o Monter un devis de programmation des données dans GRESA et faire les démarches pour la programmation auprès de la DSI et de la DSSP; o Monter un protocole d’exploitation du système et habiliter les utilisateurs à l’exploitation du système; Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 2 Avril 2012
  • 74. 8 COMPOSANTE o • 600 : GESTION ET SUIVI DU PROJET Informer et former les Conseillers techniques et leurs homologues à l’exploitation du mécanisme et à la méthode de collecte de données sur le terrain. Activité 620.2 : Réaliser les activités de mesure partant de la base zéro : oFinaliser la base zéro du CMR à partir des états des lieux de chaque composante; oValider les cibles ministérielles pour les divers indicateurs du CMR; oDévelopper les outils de collecte de données sur le terrain; oCommencer la collecte de données sur la base des résultats produits par le projet; oAnalyser les données et traiter l’information; oIntégrer un rapport des résultats de l’An1 (2012) au rapport de fin d’année; oDiffuser les résultats à travers ce rapport de fin d’année. Au terme de ces deux activités en 2012, la base zéro devrait être complétée, les cibles référencées et les données cumulées pour l’An1. Le PAGESM devrait disposer d’une fenêtre dans le GRESA et un rapport sera intégré à celui du projet, afin de présenter les résultats du traitement de l’information découlant de l’analyse des données de 2012. Les CTAREF seront mobilisés, tout comme l’ensemble de l’équipe, afin de contribuer à la collecte de données dans les régions, pour documenter le CMR et les résultats sur le terrain. Le recours à un expert ponctuel pourrait s’avérer nécessaire. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 3 Avril 2012
  • 75. 8 COMPOSANTE 8.3 600 : GESTION ET SUIVI DU PROJET Extrant 630 : Production des rapports narratifs et financiers Les activités de rapportage seront assumées par la DT, avec l’assistance de la CC, au besoin. Toute l’équipe sera impliquée, en étroite collaboration avec la partie marocaine. Les activités seront exécutées selon les exigences contractuelles et des échéanciers prévus pour à cette fin.  Activité 630.1 : Élaborer les rapports financiers trimestriels À chaque fin de trimestre de l’année 2012, il est prévu de déposer un rapport financier (dans les 30 jours suivant). Pour l’année 2012, trois rapports financiers sont attendus : 1) mai à juin; 2) juillet à septembre; 3) octobre à décembre. Ces rapports comprendront : • Les frais encourus au cours de la période visée par le rapport, y compris la rémunération des employés et les honoraires des consultants, pour les activités et les résultats atteints au cours du trimestre, en indiquant la date appropriée et le nombre d’heures travaillés à cette date ; • Tous les documents à l’appui des dépenses réclamées, à la demande de l’ACDI ; • Le cumul annuel des coûts jusqu’à la date du rapport ; • L’estimation des coûts nécessaires pour terminer les activités et atteindre les réalisations prévues au niveau des résultats dans le cadre du marché ; • Une estimation des coûts pour la période visée par le prochain rapport, et ; • Une analyse des écarts significatifs et des mesures pour rééquilibrer. Une copie papier et électronique sera soumise à l’ACDI.  Activité 630.2 : Élaborer les rapports narratifs semestriels des activités Dans les 30 jours suivants le premier et le deuxième semestre de 2012 (à partir du 31 juillet et du 31 décembre), un rapport narratif sera soumis afin de présenter les résultats quantitatifs et qualitatifs, portant notamment sur les résultats immédiats et intermédiaires. Ces rapports comporteront : 1. Un sommaire exécutif ; 2. Une analyse expliquant les écarts observés entre les résultats prévus au Plan de travail et les résultats atteints, avec les justificatifs ; 3. Les résultats des activités de suivi utilisant le CMR et la description des problèmes rencontrés ainsi que les mesures correctives prises ou à prendre (incluant l’adaptation du CMR au besoin); 4. Une analyse des modifications apportées ou à apporter au projet, en consultation avec l’ACDI et le MEN ; 5. Des commentaires sur les rapports financiers en ce qui concerne les écarts observés entre les dépenses prévues et les dépenses réelles, en fonction des réussites enregistrées ou des Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 4 Avril 2012
  • 76. 8 COMPOSANTE 600 : GESTION ET SUIVI DU PROJET problèmes rencontrés, puis des mesures prises et leur répercussion sur les prévisions financières pour le trimestre suivant ; 6. Les activités envisagées (avec les extrants) pour le semestre suivant et leur modification s’il y a lieu ; 7. L’évolution des risques et la portée des mesures d’atténuation (incluant l’adaptation, au besoin, du registre des risques) ; 8. L’analyse de l’efficacité des activités de communication et des conseils pour tout ajustement requis ; 9. D’autres enjeux ayant une répercussion sur la mise en œuvre du projet. Une copie papier et électronique sera soumis à l’ACDI et au MEN.  Activité 630.3 : Élaborer les rapports financiers annuels Dans les 30 jours suivants la fin de l’année financière 2012, un rapport sera produit, afin d’offrir une perspective du projet sur l’ensemble de l’année, en fonction du plan de travail et des coûts des activités programmées. Il doit contenir les informations qui mettent de l’avant la comparaison entre les dépenses prévues et les dépenses réelles pour l’année entièrement complétée ainsi que des recommandations pour l’année financière à venir. Une copie papier et électronique sera soumis à l’ACDI.  Activité 630.4 : Élaborer les rapports narratifs et financiers finaux et les présenter Cette activité est prévue en fin de projet. 8.4 Extrant 640 : Gestion du projet au Canada L’équipe de gestion basée au Canada sera responsable du suivi des activités de gestion du projet, selon la méthodologie de la gestion axée sur les résultats mise de l’avant par l’ACDI, et ce, en fonction du mandat relevant de l’ACA et des données financières et techniques du PMOP et du PTA1. Elle mettra sur pied les processus administratifs, les services de logistique et les moyens pour soutenir la réalisation des activités de l’année 2012, comme du projet dans son ensemble. Plus spécifiquement la Coordonnatrice au Canada suivra le développement de la stratégie et de la méthodologie de mesure des rendements, en lien avec les données à établir dès le départ (base zéro). Elle veillera également au suivi de la gestion des risques, dont le registre sera ajusté au besoin, en fin d’année, et ce, en fonction du contexte et de l’évolution du projet, partant du début de l’An1. Elle veillera à ce que les paramètres soient fondés sur les demandes dans le cadre du mandat, que les échéanciers soient respectés, que les Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 5 Avril 2012
  • 77. 8 COMPOSANTE 600 : GESTION ET SUIVI DU PROJET modifications de projet ou de contrat soient formalisées avec l’ACDI et que les progrès réalisés soient rapportés selon les règles et procédures de l’ACDI, au sein des divers rapports à produire. En étroite collaboration avec l’ACDI Canada et le DT, la CC appuiera soutiendra la préparation du plan annuel de travail (en vue de l’An2), ainsi que des rapports narratifs de 2012. Elle préparera également les rapports financiers prévus pour cette année. Au cours de l’année 2012, elle fera une mission de suivi ponctuelle, afin de contribuer à des travaux de planification et de rapportage, en soutien à la directrice terrain. Des fonds pour une mission spéciale sont prévus, dans le cas où la Directrice terrain demanderait une assistance. Elle sera responsable des activités de liaison et de coordination avec l’ACDI au Canada. 8.5 Extrant 650 : Gestion du projet sur le terrain La Directrice du projet sur le terrain (DT) gérera et coordonnera la mise en œuvre des opérations au Maroc, avec l’équipe de responsables de composantes. Ceux-ci assumeront la coordination des travaux des CT formateurs et spécialistes de composantes et rapporteront les fruits des travaux auprès du DT. Celle-ci sera aussi responsable de coordonner les travaux des CTAREF et de leurs homologues CRM, au sein de chaque région. En étroite collaboration avec la CC, la DT gérera le processus d’élaboration du PMOP, des PTA et des divers rapports narratifs. La DT communiquera avec la CC à intervalles réguliers en regard de la gestion du projet. La CC et la DT veilleront au respect rigoureux des clauses du contrat, des échéanciers des activités et du calendrier de rapportage. De plus, la DT sera responsable des activités de liaison et de coordination avec l’ACDI terrain et le MEN, par l’entremise du CNM, ainsi que les autres partenaires techniques et financiers du secteur. Activité 650.1 Assurer l'administration et le fonctionnement sur le terrain La DT dirigera le personnel du bureau projet et le fonctionnement de celui-ci. Elle sera assistée par deux adjointes et deux employés de soutien. Les processus de gestion des ressources seront coordonnés en tenant compte des procédures d’AGRITEAM décrites dans le « Livre rouge », document corporatif décrivant les processus administratifs et financiers, ainsi que des attentes de l’ACDI. Activité 650.2 Soutenir la logistique des opérations Une grande partie de la logistique des missions des CT canadiens sur le terrain sera prise en charge par le bureau projet à Rabat : hébergement au Maroc, transport entre les aéroports et les lieux d’hébergement, transport terrestre, communications, secrétariat, reprographie de documents, reproduction de la documentation, archivage et gestion documentaire, etc. La présence des responsables de composantes, avant les missions des CTAREF canadiens, facilitera grandement l’organisation et la réalisation des activités sur le terrain. Activité 650.3 Soutenir la gestion financière du projet Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 6 Avril 2012
  • 78. 8 COMPOSANTE 600 : GESTION ET SUIVI DU PROJET Le bureau projet à Rabat exécutera les dépenses prévues sur le terrain, selon les procédures en vigueur chez AGRITEAM et en lien avec les règles et normes de l’ACDI, notamment en matière d’approvisionnements en produits et services. Ces dépenses seront exécutées selon les règles en vigueur (comptabilité d’entreprise, normes et règles du Conseil National Mixte, etc.). Toutes ces normes et règles sont répertoriées dans le manuel de procédures d’Agriteam et transmis à la DT et aux administratrices du bureau projet. Les opérations seront documentées et contrôlées, selon les principes de la comptabilité et les règles contractuelles du PAGESM. Les transactions seront quotidiennes. Les rapports financiers seront produits chaque mois. Activité 650.4 Gérer les ressources humaines En plus de gérer le personnel marocain rattaché au bureau projet à Rabat, la DT devra assumer les fonctions de gestion des ressources humaines auprès des responsables de composante et de l’ensemble des conseillers techniques des AREF, lors des missions de terrain, notamment l’encadrement et l’accompagnement des services professionnels. Elle communiquera auprès des ressources canadiennes, entre les missions, pour la bonne marche du projet et la liaison entre les actions sur le terrain. Activité 650.5 Diriger l'opérationnalisation du projet et les activités La DT aura la responsabilité de diriger les activités du projet en mode participatif (partenaires directs que sont l’ACDI et le MEN), puisqu’elle sera à plein temps sur le terrain. Elle sera responsable tout particulièrement de coordonner les opérations à mener par les CTAREF et leurs homologues dans chaque région du pays. Elle instituera et présidera les réunions du comité de coordination composé des responsables de composante et d’elle-même. Elle assistera également aux réunions du Comité Technique. Elle maintiendra le contact avec les Responsables de composantes entre les missions et assurera le suivi auprès de leurs homologues, en leur absence. Activité 650.6 Assurer la concertation et la communication auprès des partenaires sur le terrain La DT aura la responsabilité de la concertation et de la communication auprès des partenaires sur le terrain. Elle tiendra des rencontres hebdomadaires statutaires avec le CNM et avec l’ACDI terrain, au besoin. Elle participera aux réunions de coordination des PTF que convoquera le CNM. Avec le CNM, elle réalisera chaque année une tournée des régions. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 7 Avril 2012
  • 79. 9 ÉCHÉANCIER DU PTA1 (2012) L’échéancier qui suit présente les périodes à l’intérieur desquelles il est prévu des travaux de l’équipe conjointe du PAGESM, au Canada et au Maroc, pour chaque composante, activité et sous-activité, incluant le volet transversal d’accompagnement régional et la gestion du projet par l’ACA. Ces périodes comprennent également le suivi à distance qui sera assuré par les ressources canadiennes, pour l’avancement des travaux sur le terrain et l’appui entre les missions. À la fin du tableau, une légende présente les lieux de travail des ressources canadiennes. Ces périodes sont sujettes à des adaptations, au besoin, pour tenir compte de l’état d’avancement des travaux, dans le respect du mode adopté d’accompagnement des homologues marocains. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 1 Avril 2012
  • 80. 9 ÉCHÉANCIER DU PTA1 (2012) Tableau - Échéancier du PTA1 2012 Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 2 Avril 2012
  • 81. 9 ÉCHÉANCIER DU PTA1 (2012) Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 3 Avril 2012
  • 82. 9 ÉCHÉANCIER DU PTA1 (2012) Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 4 Avril 2012
  • 83. 9 ÉCHÉANCIER DU PTA1 (2012) Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 5 Avril 2012
  • 84. 9 ÉCHÉANCIER DU PTA1 (2012) Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 6 Avril 2012
  • 85. 10 BUDGETS 2012 10.1 Budgets du PAGESM Suivant les indications du contrat, l’équipe de gestion du PAGESM a produit des budgets, afin d’arborer les prévisions de dépenses, par poste budgétaire et par résultat immédiat, et ce, pour chaque composante du projet, soit de 100 à 600. Plus spécifiquement, ces budgets sont présentés dans un premier temps, par trimestre d’opération pour l’année 2012 (l’An1) avec un total cumulatif par ligne budgétaire, puis dans un deuxième temps, par proportion de fonds alloués aux composantes, c’est-à-dire par résultat immédiat. Ces budgets couvrent la première année d’opération du PAGESM (An1), soit du 1 er mai 2012 jusqu’au 31 décembre de la même année. Les niveaux d’effort (en jours) des ressources humaines canadiennes associées à la mise en œuvre des activités de l’An1, se déclinent de la façon suivante : Composante Niveau d’effort des ressources humaines (jrs) 236 Titre de la composante 100 PROJET D’ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE 200 RENFORCEMENT DES COMPÉTENCES DE GESTION DES DIRECTEURS D’ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES 300 400 SÉLECTION ET ÉVALUATION DES DIRECTEURS D’ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES 236 236 236 500 ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL 868 600 GESTION DU PAGESM AU CANADA ET AU MAROC 235 BEP BANQUE D’EXPERTISE PONCTUELLE ADM ADMINSITRATION DU PROJET AU CANADA 35 144 Total 2226 On trouve en Annexe B, le reflet des niveaux d’effort et des coûts associés à la mobilisation des bénéficiaires marocains du PAGESM ainsi que des ressources humaines marocaines affectées à la mise en œuvre de activités, soit le personnel homologue de la partie canadienne ainsi que les ressources humaines complémentaires aux équipes canadiennes des composantes. 10.2 Dépenses prévisionnelles du PAGESM par poste budgétaire Le tableau qui suit présente les prévisions budgétaires de l’An1, pour chaque ligne budgétaire au contrat: par catégorie de personnels pour les frais d’honoraires et par catégorie de frais remboursables, ce qui comporte les frais remboursables du personnel canadien au Canada et en mission au Maroc, la mobilisation de la Directrice terrain, puis les frais de fonctionnement du bureau projet à Rabat, incluant le personnel de soutien, ainsi que les frais d’exploitation du projet, dans son ensemble. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 1 Avril 2012
  • 86. 10 BUDGETS 2012 Tableau – Dépenses prévisionnelles par poste budgétaire (An1-2012) Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 2 Avril 2012
  • 87. 10 BUDGETS 2012 Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 3 Avril 2012
  • 88. 10 BUDGETS 2012 10.3 Dépenses prévisionnelles par résultat immédiat (An1 2012) Le tableau qui suit présente les prévisions budgétaires par résultats immédiats, ce qui correspond aux ensembles d’activités de chaque composante du projet : • • • • • • Composante 100 : Projet d’établissement scolaire Composante 200 : Renforcement des compétences des DÉ scolaire Composante 300 : Sélection et évaluation des DÉ scolaire Composante 400 : Égalité femmes-hommes (ÉFH) Composante 500 : Volet transversal d’accompagnement régional Composante 600 : Gestion au Canada et au Maroc Pour une meilleure figuration des investissements, des pourcentages ont été calculés, par catégorie de rubriques budgétaires, au sein de chaque composante. On y observe que l’accent est mis sur l’accompagnement de proximité des structures déconcentrées en vue de la mise en œuvre des changements souhaités, pour la gestion et l’amélioration l’offre éducative, à tous les niveaux du système éducatif. Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 4 Avril 2012
  • 89. 10 BUDGETS 2012 Tableau – Dépenses prévisionnelles par résultat immédiat Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. 5 Avril 2012
  • 90. ANNEXE A : MISSIONS DES CTAREF ET CRM EN 2012 janvier '12 M M février '12 D L 1 2 3 8 9 10 11 12 13 14 5 6 15 16 17 18 19 20 21 1 2 13 14 15 16 17 18 11 12 13 14 15 16 17 22 23 24 25 26 27 28 1 9 20 21 22 23 24 25 18 19 20 21 22 23 24 29 30 31 2 6 27 28 29 25 26 27 28 29 30 31 4 J V S 5 6 D L M M 7 mars '12 avril '12 M M V S 1 2 3 4 8 7 J 9 10 11 D 5 M M 6 mai '12 V S 5 6 D L 7 M M V S 2 3 8 9 10 juin '12 D L 1 2 3 P 9 10 11 12 13 14 6 7 15 16 17 18 19 20 21 1 3 14 15 16 17 18 19 10 11 12 13 14 15 16 22 23 24 25 26 27 28 2 0 21 22 23 24 25 26 17 18 19 20 21 22 23 29 30 2 7 28 29 30 31 24 25 26 27 28 29 30 4 J 7 J 1 4 L V S 4 5 1 2 3 8 9 10 11 12 juillet '12 M M J D L L V S 5 6 D L 1 2 3 8 9 10 11 12 13 14 5 6 15 16 17 18 19 20 21 M M 7 V S 3 4 5 6 7 2 8 9 septembre '12 J V S 1 2 3 4 8 9 10 11 2 3 1 2 13 14 15 16 17 18 9 10 11 12 13 14 15 22 23 24 25 26 27 28 1 9 20 21 22 23 24 25 16 17 18 19 20 21 22 29 30 31 2 6 27 28 29 30 31 23 24 25 26 27 28 29 4 J J 1 août '12 D M M 7 D L M M J V S 1 4 5 6 7 8 30 octobre '12 D L M M novembre '12 J V S 4 5 D L M M 6 décembre '12 J V S 1 2 3 8 9 D L M M J V S 1 2 3 8 9 10 11 12 13 4 5 10 2 3 14 15 16 17 18 19 20 1 1 12 13 14 15 16 17 9 10 11 12 13 14 15 21 22 23 24 25 26 27 1 8 19 20 21 22 23 24 16 17 18 19 20 21 22 28 29 30 31 2 5 26 27 28 29 30 23 24 25 26 27 28 29 7 6 7 1 4 5 6 7 8 30 31 Plan de travail de l’An1 PAGESM Agriteam Canada Consulting Ltd. A-1 Avril 2012
  • 91. ANNEXE B: NIVEAUX FÊTES RELIGIEUSES (Variation de 11-12j/an) Naissance du Prophète (Aid Al-Mawlid) : 4 février Mois sacré du Ramadam : 19/07 au 18/08 Fin du Ramadam (Aid Al-Fitr) : 18 août Fête du Sacrifice (Aid Al-Adha) : 25 octobre Nouvel An de l'Hégire (Fatih Mouharram) : 15 novembre FÊTES NATIONALES (Fixes) Janvier, le 01 : Nouvel an international FÊTES NATIONALES (Fixes) Janvier, le 11 : Manifeste de l'Indépendance Mai, le 01 : Fête du Travail Juillet, le 30 : Fête du Trône Août, le 14 : Journée Oued Ed-Dahab Août, le 20 : Révolution du Roi et du Peuple Août, le 21 : Anniversaire de Sa Majesté Novembre, le 6 : Anniversaire Marche Verte Novembre, le 18 : Fête de l'Indépendance D’EFFORT ET COÛTS ESTIMÉS POUR LA PARTIE MAROCAINE Tableau des niveaux d’effort et coûts estimés pour les RH du MEN (PTA1-2012) Composante 100 200 300 400 500 600 Plan de travail de l’An1 PAGESM Niveau d'effort Maroc La gestion des écoles est améliorée par l’élaboration, l’adoption et la mise en application des projets d’établissement scolaire Les capacités de gestion des directeurs d’établissements scolaires sont améliorées Les gestionnaires en ressources humaines ont des capacités de gestion optimisées par des procédures et de outils modernes de sélection et d’évaluation des directeurs d’établissements scolaires Les projets d’établissements scolaires sont renforcés au niveau de la dimension de l’égalité entre les femmes et les hommes, augmentant l’accès des filles à l’école et celui des femmes aux postes de décision dans le système scolaire L'accompagnement de proximité des structures déconcentrées pour l'atteinte des résultats est assuré La gestion du projet au Canada et au Maroc permet d'atteindre les résultats visés par le PAGESM Total Total JH Coût JH* Coût Trad et Imp Total coût % 1890 945000 140336 1087226 3,04% 936 468000 6760 475696 1,50% 666 333000 12016 345682 1,07% 556 278000 14740 293296 0,89% 58012 29006000 1003270 30067282 93,20% 182 91000 46920 138102 0,29% 1 224 042,00 32 407 284,00 100% 62242 31 121 000,00 B-1 * Ce coût comprend une première estimation d'indemnités de restauration, d'hébergements et de déplacements. Agriteam Canada Consulting Ltd. Avril 2012
  • 92. ANNEXE C : TABLEAU DE BORD (ML INCLUANT LES CIBLES ET SRT DU PAGESM) TABLEAU 1 – MODÈLE LOGIQUE (ML) DU PAGESM (INCLUANT LES CIBLES) RÉSULTAT ULTIME : La qualité de l'éducation est améliorée pour les filles et les garçons marocains inscrits dans l'enseignement de base, ce qui leur permettra de contribuer à l’économie du savoir. Cibles du MEN : 95% des garçons et des filles ont achevé le cycle primaire, 80% le cycle collégial et 60% le cycle qualifiant en 2015. Le taux de déperdition est de 1% au primaire, 6% au collège et 8% au qualifiant en 2015 RÉSULTAT INTERMÉDIAIRE : L'engagement de l'administration scolaire et de la communauté dans le développement scolaire local est renforcé. • Les directions des 9705 établissements scolaires ont accès à des services d’accompagnement-conseil à l’égard de la SNPÉ • Les directions des 9705 établissements scolaires bénéficient du soutien de leur milieu par des partenariats établis RÉSULTAT INTERMÉDIAIRE : L'efficacité et la réactivité du système éducatif au Maroc sont améliorées. • 100% des structures de gestion à tous les niveaux effectuent l’évaluation-suivi-amélioration des PÉ. • 100% des partenaires scolaires constatent une amélioration du fonctionnement du système éducatif au niveau local • 20% des nouveaux postes de direction d’établissements scolaires sont dotés par des ressources humaines féminines RÉSULTAT INTERMÉDIAIRE : La capacité des acteurs du système éducatif à mettre en œuvre des actions prioritaires en matière d'égalité femmes-hommes dans leurs pratiques de gestion est renforcée. • Des mesures d’égalité en emploi (mesures de redressement) ont été implantées dans les délégations, les AREF et au MEN • 75% établissements scolaires mettent en œuvre les mesures EFH (filles et femmes) prévues dans leur PÉ RÉSULTAT IMMÉDIAT 100 : PROJET D’ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE La gestion des écoles est améliorée par l’élaboration, l’adoption et la mise en application des projets d’établissement scolaire. • Tous les établissements scolaires ont élaboré un PÉ selon les exigences de la SNPE • Tous les établissements scolaires ont mis en œuvre leur PÉ suivant les exigences de la SNPÉ • 75% des membres des Conseils de Gestion, des enseignants et du personnel des établissements pensent que les PÉ ont permis une amélioration de la gestion des établissements scolaires RÉSULTAT IMMÉDIAT 200 : RENFORCEMENT DES COMPÉTENCES DE GESTION DES DIRECTEURS D’ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES Les capacités de gestion des directeurs d’établissements scolaires sont améliorées. • Une équipe de 20 spécialistes et un dispositif de formation initiale et continue des DE sont disponibles au MEN • Les CRMEF disposent d’une équipe de formateurs en formation initiale et continue pour le renforcement des compétences des DÉ • 75% de l’échantillon représentatif des DÉ formés et évalués (par rapport à un échantillon non formés) démontrent une amélioration de leurs pratiques de gestion d’un établissement scolaire (niveau 3 de maîtrise) et de pilotage d’un PÉ qui tient compte de la dimension ÉFH RÉSULTAT IMMÉDIAT 300: SÉLECTION ET ÉVALUATION DES DIRECTEURS D’ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES Les gestionnaires en ressources humaines ont des capacités de gestion optimisées par des procédures et des outils modernes de sélection et d’évaluation des directeurs d’établissements scolaires. • 150 gestionnaires (femmes/hommes) des AREF et des délégations formés à l’utilisation des procédures et outils modernes de sélection et d’évaluation des DÉ • 75% des gestionnaires concernés par la sélection maîtrisent le processus et 60% en évaluation • 100% des Délégués confirment l’amélioration des capacités de sélection et d’évaluation des gestionnaires concernés (niveau 3 de la grille de rendement) Extrant 110 L’appui technique à l’élaboration et à la mise en application des projets d’établissements scolaires est assuré • Toutes les AREF ont un plan régional de mise en œuvre de la SNPÉ • Tous les établissements scolaires disposent de leurs procédures de gestion et les mettent en œuvre • Toutes les délégations ont mis en œuvre le processus de contractualisation avec tous leurs établissements • Des messages aux fins de sensibilisation et de mobilisation sont diffusés à travers les véhicules existants du MEN • Un événement de mobilisation des acteurs du système éducatif est réalisé Extrant 210 L’appui technique à l’élaboration d’un plan de renforcement des compétences des directeurs d’établissements scolaires est assuré • Toutes les AREF ont un plan de renforcement des compétences des DÉ qui tient compte des spécificités régionales et de l’EFH • Tous les CRMEF sont dotés d'un dispositif de formation initiale et de formation continue mis en œuvre à l'aide d'un outil de gestion et de procédures dans le cadre du volet organisationnel • Des messages aux fins de sensibilisation et de mobilisation sont diffusés à travers les véhicules existants du MEN • Un événement de mobilisation des acteurs du système éducatif est réalisé Extrant 310 L’appui technique à l’utilisation de procédures et d’outils modernes de sélection et d’évaluation des directeurs d’établissements scolaires est assuré • Un dispositif national de sélection et d’évaluation des DÉ (en exercice et à l’entrée/sortie de la formation initiale) tenant compte de la dimension EFH ainsi que des procédures et outils mis à jour sont disponibles au MEN • Une équipe de 5 spécialistes en sélection et une équipe de 5 spécialistes en évaluation (dont une ressource spécialisées en EFH par équipe) sont formées et aptes à transférer les compétences en région • Tous les intervenants dans le processus de sélection et d’évaluation des DÉ sont aptes à utiliser les procédures et outils modernes • Des messages aux fins de sensibilisation et de mobilisation sont diffusés à travers les véhicules existants du MEN • Un événement de mobilisation des acteurs du système éducatif est réalisé • • • • • Extrant 120 La mise à niveau des 9705 directeurs d’établissements scolaires et des autres gestionnaires à l’utilisation du guide d’élaboration d’un projet d’établissements scolaires est complétée • Un programme intégré d’accompagnement-conseil à la démarche PÉ est disponible • Une équipe de 3 CT formateurs marocains jointe à l’équipe des CT formateurs canadiens est habilitée à démultiplier les formations et la gestion des formations à la démarche PÉ. • 495 coordonnateurs des CPP sont formés à leur rôle de d’accompagnateurs • 495 accompagnateurs (représentants de zones pédagogiques) sont formés à leur rôle d’accompagnement • 9705 DÉ bénéficient d’un service d’accompagnement • Des communautés de pratiques professionnelles sont implantées au sein des provinces Extrant 130 L’appui au suivi et à l’évaluation des projets d’établissements scolaires est assuré • Toutes les AREF ont implanté le dispositif de suivi/évaluation/régul ation des PÉ • 75% des PÉ sont évalués et font l’objet d’une reddition de compte • Toutes les AREF disposent d'un bilan annuel sur l'état d'avancement des PÉ • Deux événements annuels, un central et un par AREF, de partage de bonnes pratiques sont organisés Toutes les AREF ont bénéficié d’un appui des CTAREF et des CRM pour élaborer et réaliser leur plan régional de mise en œuvre de la SNPÉ. Toutes les AREF ont bénéficié d’un appui des CTAREF et des CRM pour faciliter l’implantation des du programme intégré de formation à l’accompagnement des 9705 DÉ dans la démarche PÉ Toutes les AREF sont en mesure de rapporter annuellement les résultats du déploiement des PÉ au regard de la SNPÉ, de suivre et de proposer des actions de régulation pour l’amélioration des PÉ Toutes les AREF ont été appuyées par les CTAREF et les CRM dans la diffusion de messages en vue de la mobilisation des acteurs autour de la démarche PÉ Tous les CTAREF et CMR ont rapporté les résultats au regard de la composante à chaque mission en région et en fonction du CMR • • • • • Extrant 220 La mise à niveau d’un noyau dur de formateurs et/ou de gestionnaires de CRMEF responsables du renforcement des compétences des directeurs d’établissements scolaires est assurée • Une équipe de 20 concepteurs/formateurs du MEN est mise en place et spécialisée en ingénierie de formation initiale et continue dédiée aux DÉ • Un dispositif de formation initiale et continue pour le renforcement des compétences des DÉ est disponible dans les CRMEF et tient compte des priorités nationales et de l’EFH • Des modules de formation des DÉ dont deux co-développés sont disponibles dans les CRMEF • Le MEN dispose d’un programme de formation de formateurs et d’un noyau dur de 80 formateurs au sein des CRMEF, pour la démultiplication de la formation Extrant 230 L’appui au suivi et à l’évaluation du plan de renforcement des compétences des directeurs d’établissements scolaires est assuré • Les DÉ (hommes et femmes) des 9705 établissements scolaires ont accès à la formation initiale et continue • 75% des 9705 DÉ formés sont satisfaits • Toutes les AREF ont un dispositif et des outils de suivi/évaluation/régulat ion du renforcement de compétences Extrant 320 La mise à niveau de 150 gestionnaires en ressources humaines des AREF et des Délégations et des autres gestionnaires concernés par la sélection et l’évaluation des directeurs d’établissements scolaires est assurée • Le programme de mise à niveau et d’accompagnementconseil auprès des 150 gestionnaires (femmes et hommes) concernés par la sélection des DÉ est disponible au MEN • Le programme de mise à niveau et d’accompagnementconseil auprès des 150 gestionnaires (femmes et hommes) concernés d’évaluation des DÉ est disponible au MEN • Les équipes centrales de la DRH sont aptes à mettre à niveau et à accompagner les gestionnaires des délégations RÉSULTAT IMMÉDIAT 400: ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES Les projets d’établissements scolaires sont renforcés au niveau de la dimension de l’égalité femmeshommes, augmentant l’accès des filles à l’école et celui des femmes aux postes de décision dans le système scolaire. • 75% des partenaires sociaux (CGE, APTE) sont satisfaits du renforcement des PÉ au regard de la prise en compte des besoins différenciés des filles et de garçons et des femmes et des hommes • 75% PÉ prennent en compte les besoins différenciés et les intérêts stratégiques différenciés des filles et des garçons et des femmes et des hommes Extrant 330 L’appui au suivi et à l’évaluation de l’utilisation de procédures et d’outils modernes de sélection et d’évaluation des directeurs d’établissements scolaires est assuré • Un dispositif de suivi et d’évaluation de l’utilisation de procédures et d’outils modernes de sélection et d’évaluation des DÉ est disponible au MEN • Les responsables des RH au sein des 83 délégations sont aptes à utiliser les procédures et les outils dans leur province • Toutes les AREF disposent d’un bilan annuel sur l’état d’avancement • Deux évènements annuels (un central et un par AREF) de partage de bonnes pratiques sont organisés COMPOSANTE 500 TRANSVERSALE : ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL Extrant (510) intégré aux 4 composantes : L'accompagnement de proximité des structures déconcentrées en vue de l'atteinte des résultats du PAGESM est assuré Toutes les AREF ont bénéficié d’un appui des CTAREF et des CRM en vue de diffuser un • Tous les services en RH du MEN en région ont bénéficié d’un appui des CTAREF et des CRM en vue de plan régional annuel de RC des DÉ et de le mettre en œuvre à l’aide des outils de la C200 mettre en place les capacités de sélection et d’évaluation des DÉ, à l’aide des outils de la C300 Tous les CRMEF disposent du nouveau dispositif et des modules de formation initiale et • Toutes les AREF sont en mesure de mieux sélectionner et d’évaluer des DÉ, de favoriser l’intégration des continue des DÉ femmes dans les postes de DÉ, de rapporter les résultats, de suivre et de proposer des actions de régulation en vue de faciliter la mise en œuvre du dispositif Toutes les AREF sont en mesure de rapporter les résultats sur une base annuelle, de suivre • Toutes les AREF ont été appuyées par les CTAREF et les CRM dans la diffusion de messages en vue de et de proposer des actions de régulation au regard du RC des DÉ promouvoir la fonction de DÉ et de valoriser la profession grâce à un dispositif de sélection et d’évaluation Toutes les AREF ont été appuyées par les CTAREF et les CRM dans la diffusion de des DÉ. messages en vue de promouvoir la fonction de DÉ et de valoriser la profession • Tous les CTAREF et CMR ont rapporté les résultats au regard de la composante à chaque mission en région Tous les CTAREF et CRM ont rapporté les résultats au regard de la composante à chaque et en fonction du CMR mission en région et en fonction du CMR Extrant 410 L’appui technique pour la prise en compte des besoins et intérêts différenciés des filles et des garçons et des femmes et des hommes dans l’élaboration, la budgétisation, le suivi et l’évaluation du Projet d’établissement scolaire est assuré • Un module d’intégration de l’EFH au sein des PÉ et adressé au DÉ est disponible au MEN • 200 multiplicateurs sont formés au module EFH dans le cadre de la formation sur les PE (personnels IES au central et en région) • Une cellule en planification et en budgétisation dans chaque est implantée. • Un plan d’accompagnement local à l’intégration de l’EFH est disponible au MEN • Des messages aux fins de sensibilisation et de mobilisation sont diffusés à travers les véhicules existants du MEN • Un événement de mobilisation des acteurs du système éducatif est réalisé • • • • • Plan de travail de l’An1 PAGESM Extrant 420 L’appui technique à l’implantation d’une stratégie et de mesures au niveau des AREF/Délégations pour favoriser l’égalité en emploi et pour accélérer l’accès des femmes aux postes de direction d’établissements scolaires est assuré • • • • • • Une analyse comparée établissant un portrait national/régional de la représentation des femmes dans les emplois et les postes de décision est disponible au MEN Un comité RH avec l’équipe managementgenre au MEN est mis en place et habilité à identifier des mesures de redressement Un plan opérationnel intégrant des mesures de redressement priorisées pour améliorer la représentation des femmes dans les emplois et les postes de décision est disponible au MEN Un document de stratégie de formation des responsables de la sélection des DÉ en région est disponible au MEN Le personnel de sélection des DÉ est formé aux mesures de redressement Un rapport post-formation du personnel de sélection des DÉ est disponible. Toutes les AREF et plus spécifiquement le personnel IES ont été appuyées par les CTAREF et les CRM dans l’implantation d’une cellule de planification et de budgétisation de l’EFH Toutes les AREF sont ont été appuyées dans le déploiement des mesures EFH en vue de faciliter l’accès des femmes aux postes de DÉ et la prise en compte de leurs besoins et intérêts. Toutes les AREF sont ont été appuyées dans le déploiement des mesures EFH au sein des PÉ en vue de faciliter l’accès des filles à l’école et la prise en compte de leurs besoins et intérêts. Toutes les AREF ont été appuyées par les CTAREF et les CRM dans la diffusion de messages en vue de promouvoir L’EFH au regard des PÉ et de l’accès aux femmes dans les postes de DÉ Tous les CTAREF et CMR ont rapporté les résultats au regard de la composante à chaque mission en région et en fonction du CMR Agriteam Canada Consulting Ltd. C-1 Avril 2012
  • 93. ANNEXE C TABLEAU DE BORD (ML INCLUANT LES CIBLES ET SRT DU PAGESM) TABLEAU 2 – STRUCTURE DES TRAVAUX (SRT) DU PAGESM COMPOSANTE 100 : PROJET D’ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE Activité 110.1 Élaborer et mettre en œuvre un plan de communication intégré du projet (sensibilisation/mobilisation) Sous-Activité 110.1.1 Définir une stratégie et élaborer un plan de communication intégrant les préoccupations de la composante Sous-Activité 110.1.2 Appuyer la réalisation du plan de communication intégré prenant en compte les préoccupations de la composante Activité 120.1 Concevoir et dispenser un programme intégré de mise à niveau et d’accompagnement-conseil sur la démarche PÉ en vue de renforcer les 9705 des directeurs d’établissements scolaires par le biais de 990 multiplicateurs Sous-activité 120.1.1 Concevoir le programme et les modules de mise à niveau et d’accompagnement conseil en intégrant la prise en compte de l'ÉFH Sous-activité 120.1.2 Dispenser le programme intégré auprès de 495 DÉ coordonnateurs des CPP Sous-activité 120.1.3 Dispenser le programme intégré auprès de 495 accompagnateurs des DÉ Sous-activité 120.1.4 Appuyer l’implantation des communautés de pratiques professionnelles au sein des provinces Activité 110.2 Accompagner l’élaboration et la réalisation des plans régionaux de mise en œuvre des PÉ Sous-activité 110.2.1 Suivre l’état d’avancement de l’implantation de la stratégie nationale et de la démarche PÉ en intégrant l’approche EFH Sous-activité 110.2.2 Appuyer l’accompagnement des régions dans l’élaboration et la réalisation de leur plan régional et plus spécifiquement dans l'élaboration et la mise en œuvre des procédures de gestion des établissements et du processus de contractualisation Activité 130.1 Concevoir et mettre en place un dispositif et des outils de suiviévaluation des PÉ Sous-activité 130.1.1 Réaliser un inventaire des besoins du MEN en matière de suiviévaluation des PÉ Sous-activité 130.1.2 Co-développer et mettre en place un dispositif de suiviévaluation des PÉ au regard de la qualité des résultats des apprentissages Sous-activité 130.1.3 Appuyer le suiviévaluation-régulation de la réalisation des PÉ et la diffusion des bonnes pratiques COMPOSANTE 200 : RENFORCEMENT DES COMPÉTENCES DE GESTION DES DIRECTEURS D’ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES Activité 210.1 Activité 220.1 Activité 230.1 Élaborer et mettre en Doter le MEN d’une équipe Appuyer la conception œuvre un plan de de 20 spécialistes en et la mise en place d’un communication intégré du ingénierie de formation ainsi dispositif et d’outils de projet (sensibilisation / que des outils de formation suivi et d’évaluation du mobilisation) initiale et continue des DÉ plan de renforcement Sous-Activité 210.1.1 Sous-activité 220.1.1 des compétences (RC) Définir une stratégie et Mettre en place une équipe des DÉ élaborer un plan de de 20 spécialistes et en Sous-activité 230.1.1 communication intégrant ingénierie de formation des Appuyer l’élaboration les préoccupations de la DÉ d’une stratégie, d’un composante Sous-activité 220.1.2 dispositif et d’outils de Sous-Activité 210.1.2 Appuyer l’équipe de suivi et d’évaluation du Appuyer la réalisation du spécialistes dans plan de RC des DÉ plan de communication l’élaboration d’un dispositif Sous-activité 230.1.2 intégré prenant en compte de formation initiale et Accompagner la mise en les préoccupations de la continue et de deux modules place du dispositif et composante à l’intention des DÉ l’utilisation des outils de Sous-activité 220.1.3 suivi et d’évaluation du Fournir l’accompagnement plan de RC des DÉ auprès de l’équipe des 20 spécialistes pour le développement des autres modules du dispositif Activité 210.2 Appuyer l’adaptation des plans régionaux en vue d’intégrer le renforcement de compétences des DÉ Sous-activité 210.2.1 Appuyer l’analyse des capacités et des besoins de renforcement de compétences des DÉ Sous-activité 210.2.2 Appuyer le développement d’une stratégie régionale de renforcement de compétences des DÉ selon les priorités retenues Sous-activité 210.2.3 Accompagner l’intégration du renforcement de compétences des DÉ au sein des plans régionaux Activité 510.1 Accompagner les régions dans l’implantation des PÉ et le renforcement de capacités des structures déconcentrées Sous-activité 510.1.1 Participer aux activités de concertation et de coordination en vue de préparer l'accompagnement sur le terrain Sous-activité 510.1.2 Organiser et réaliser les activités d'accompagnement sur le terrain Sous-activité 510.1.3 Rendre compte des résultats et participer au partage des pratiques d'accompagnement (débriefing, rapports de mission, etc.) Activité 220.2 Former (mise à jour) d’un noyau dur de 80 formateurs et/ou gestionnaires des CRMEF aux nouveaux contenus de formation initiale et continue Sous-activité 220.2.1 Accompagner l’équipe de spécialistes dans l’élaboration du programme de formation des formateurs du noyau dur Sous-activité 220.2.2 Réaliser la formation des formateurs et/ou gestionnaires du noyau dur COMPOSANTE 300: SÉLECTION ET ÉVALUATION DES DIRECTEURS D’ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES Activité 310.1 Élaborer et mettre en œuvre le plan de communication intégré du projet (sensibilisation / mobilisation) Sous-Activité 310.1.1 Définir une stratégie et élaborer un plan de communication intégrant les préoccupations de la composante Sous-Activité 310.1.2 Appuyer la réalisation du plan de communication intégré prenant en compte les préoccupations de la composante Activité 320.1 Élaborer et dispenser un programme de mise à niveau et d’accompagnementconseil auprès des 150 gestionnaires concernés par la sélection des DÉ (en exercice et à l’entrée/sortie de la formation initiale) Sous-activité 320.1.1 Élaborer le programme de mise à niveau et d’accompagnement-conseil des 150 gestionnaires en fonction de leurs besoins Sous-activité 320.1.2 Dispenser et évaluer le programme de mise à niveau et d’accompagnementconseil des 150 gestionnaires Activité 310.2 Élaborer et réaliser un plan de mise en œuvre des nouvelles procédures et outils de sélection et d’évaluation des DÉ (en exercice et à l’entrée/sortie de la formation initiale) développés au MEN Sous-activité 310.2.1 Élaborer le plan de mise en œuvre des nouvelles procédures et outils de sélection et d'évaluation des directeurs d’établissements scolaires (en exercice et à l’entrée/sortie de la formation initiale) Sous-activité 310.2.2 Appuyer la réalisation du plan de mise en œuvre des nouvelles procédures et outils Activité 320.2 Élaborer et dispenser un programme de mise à niveau et d'accompagnementconseil auprès des 150 gestionnaires concernés par l'évaluation des DÉ Sous-activité 320.2.1 Élaborer le programme de mise à niveau et d'accompagnement-conseil auprès des 150 gestionnaires concernés par l'évaluation des DÉ Sous-activité 320.2.2 Dispenser et évaluer le programme de mise à niveau et d'accompagnement conseil des 150 gestionnaires Activité 310.3 Appuyer la conception/adaptation des outils complémentaires de sélection et d’évaluation suivant les améliorations à porter aux résultats des processus en opération Sous-activité 310.3.1 Accompagner les gestionnaires des ressources humaines pour l'adaptation et le développement de procédures et d'outils de sélection complémentaires Sous-activité 310.3.2 Accompagner les gestionnaires des ressources humaines pour l’adaptation et de développement de procédures et d'outils modernisés d'évaluation du rendement complémentaires COMPOSANTE 500 TRANSVERSALE : ACCOMPAGNEMENT RÉGIONAL Activité 510.2 Contribuer à la planification et au suivi-évaluation des activités d’accompagnement en région Sous-activité 510.2.1 Participer aux activités de planification du projet Sous-activité 510.2.2 Participer aux activités de rapportage du projet Plan de travail de l’An1 PAGESM Activité 330.1 Concevoir et mettre en place un dispositif et des outils de suivi et d'évaluation Sous-activité 330.1.1 Appuyer l'élaboration d’une stratégie et d’un dispositif de suivi et d’évaluation incluant les outils Sous-activité 330.1.2 Appuyer la mise en place du dispositif d'évaluation et l'utilisation des outils COMPOSANTE 400: ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES Activité 410.1 Élaborer et mettre en œuvre le plan de communication intégré du projet (sensibilisation/mobilisation) Sous-Activité 410.1.1 Définir une stratégie et élaborer un plan de communication intégrant les préoccupations de la composante Sous-Activité 410.1.2 Appuyer la réalisation du plan de communication intégré prenant en compte les préoccupations de la composante Activité 420.1 Concevoir et mettre en œuvre un plan de redressement pour corriger la sousreprésentation des femmes dans les emplois et les postes de décision Sous-activité 420.1.1 Accompagner l’analyse du système d’emploi pour l’établissement d’un portrait national/régional de la représentation des femmes dans les emplois et les postes de décision Sous-activité 420.1.2 Appuyer la conception/adaptation d’un plan opérationnel de redressement tenant compte des mesures existantes et émergentes des analyses Sous –activité 420.1.3 Soutenir la mise en œuvre du plan opérationnel de redressement auprès des responsables visés par celui-ci Sous –activité 420.1.4 Appuyer le suivi-évaluation des résultats de mise en œuvre du plan de redressement Activité 410.2 Concevoir et dispenser auprès de 200 multiplicateurs un module de formation destiné aux 9705 DÉ, pour l'intégration de l'ÉFH dans la démarche PÉ Sous-activité 410.2.1 Co-développer le module de formation à intégrer aux activités de formation des DÉ Sous-activité 410.2.2 Former les ressources du projet et les 200 multiplicateurs Activité 420.2 Élaborer et dispenser des formations aux hauts responsables et aux gestionnaires chargés de la gestion des ressources humaines aux approches, techniques et pratiques reliées aux programmes d’accès à l’égalité en emploi Sous-activité 420.2.1 Élaborer une stratégie de formation intégrée tenant compte des rôles et responsabilités des publics-cible et du plan de redressement Sous-activité 420.2.2 Concevoir et dispenser des actions de formation intégrée partant des moyens existants Sous-activité 420.2.3 Appuyer le suivi/évaluation des résultats postformation Activité 410.3 Définir et implanter des mesures ÉFH dans la planification, la budgétisation, le suivi et l’évaluation des PÉ Sous-activité 410.3.1 Développer et mettre en œuvre un plan d’accompagnement des gestionnaires du MEN à l’intégration des mesures ÉFH dans la démarche PÉ Sous-activité 410.3.2 Appuyer le suivi/évaluation de la prise en compte des mesures ÉFH dans la démarche PÉ Agriteam Canada Consulting Ltd. C-2 Avril 2012