Your SlideShare is downloading. ×
0
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : arguments, étapes, et freins…

848

Published on

Initiation HAL Archives ouvertes - atelier du 4 juin 2013 ANF pour chercheurs et documentalistes

Initiation HAL Archives ouvertes - atelier du 4 juin 2013 ANF pour chercheurs et documentalistes

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
848
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
9
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • Atelier HAL 13/02/2009
  • Atelier HAL 13/02/2009 La commission européenne , cadre Horizon 2020, la totalité des productions scientifiques financées dans le cadre de ses programmes de financements faire l'objet d'un archivage libre et réutilisable  Aux États-Unis , l'Office of Science and Technology Policy a publié le 22 février 2013 un mémorandum de 6 pages, enjoignant aux organismes de recherche américains qui dépensent annuellement plus de 100 millions de dollars de fonds publics en recherche et développement d'établir un plan, dans les 6 mois, pour favoriser l'accès libre aux résultats et aux données des recherches financées par l'État  Au Royaume-Uni  : voir le rapport Finch , Accessibility, sustainability, excellence: how to expand access to research publications. En Belgique  : Cette déclaration affirme le soutien du gouvernement belge au mouvement de l’Open Access et en fait le moyen de diffusion par défaut des résultats de recherches scientifiques belges. En Allemagne  : Dans le projet de loi, il est introduit un droit d’exploitation secondaire qui modifie la loi allemande relative au droit d’auteur. Celui-ci donne aux chercheurs le droit de rendre accessible la version acceptée par l’éditeur d’un article publié dans une revue, après un délai de 12 mois, pour un usage non commercial. En Italie  : Les présidents des principales organisations de recherche italiennes, associés à la Conférence des recteurs des universités, ont signé une déclaration qui prend position en faveur du Libre Accès. L’Association Science Europe annonce que l’ensemble de ses membres est d’accord pour que les résultats des recherches financées par des fonds publics soient accessibles sans condition restrictive. Science Europe rappelle son soutien aux deux voies, dorée et verte et demande que le dépôt dans des archives ouvertes se fasse le plus tôt possible après la publication, avec un embargo maximum de 12 mois pour les domaines SHS et de 6 mois pour les autres. Science Europe, créée en octobre 2011, comprend 51 membres, agences de financement de la recherche et organismes de recherche, de 26 pays. La France compte huit membres : l’ANR, le CEA, le CNRS, l’Ifremer, l’Inserm, l’Inra, l’Inria et l’IRD. En France La déclaration de la ministre Mme Fioraso aux journées Open Access « L'information scientifique est un bien commun qui doit être disponible pour tous » - le texte de cette intervention Un communiqué des trois conférences universitaires "Bien universel, par essence, l’article scientifique, n’est pas un bien comme les autres" (CPU, CGE, CDEFI) "réaffirment leur engagement dans les principes de l’Open Access et participeront aux travaux conduits dans le consortium Couperin pour créer les conditions d’un déploiement généralisé de l’accès ouvert aux résultats de la recherche". Le 2 avril 2013 , sous l’égide du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la Convention de partenariat en faveur des archives ouvertes et de la plateforme mutualisée HAL a été signée par 26 acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche. Le communiqué du ministère
  • Atelier HAL 13/02/2009
  • Atelier HAL 13/02/2009
  • Atelier HAL 13/02/2009
  • L’INRA parle d’un budget de 1500 euros par chercheur et par an, l’université de Grenoble évalue le financement de la documentation électronique à 170 euros par personnel permanent et pas an, l’université de Liège illustre le coût des abonnements avec une image forte « 1 Porsche tous les 10 jours ». Même Harvard annonce en 2012 qu’elle n’a plus les moyens de ses abonnements et qu'elle incite à déposer dans l'archive ouverte institutionnelle.
  • Atelier HAL 13/02/2009
  • Plus lus et plus cité !!! Entre 2 et 5 fois plus de citation =) 5 fois plus de citations par rapport au format papier
  • Montrer un export rapide d’article en pdf (Le Van) - Montrer une page web rapide : AUT/prénom+nom - stefano+bosi Ex1 : Les pages chercheurs du samm - EX2 : laboratoire Modèles, Dynamiques, Corpus, UMR 7114
  • Plus un article est visible, plus il est risqué de le plagier. Centre Informatique National de l'enseignement supérieur Les sites web des laboratoires et pages personnelles de chercheurs : n'offrent pas les mêmes garanties (combien de pages personnelles de chercheurs ne sont plus accessibles au bout de x années ?)
  • Ex1 Centre chine - Ex2 Prefics - Ex3 Ameriques - Ex simple du LET – Exemple les publis de l’Ireman Exemple plus les publications de PACTE
  • Extraction des publications I3S – Affichage du CiHAM - Ex2 Affichage de Triangle - Ex3 : les pages chercheurs de l’université paris1
  • Atelier HAL 13/02/2009
  • Atelier HAL 13/02/2009 L'accès ouvert fragilise les éditeurs et les revues - Aucune des études menées sur le sujet ne le confirme. L’étude européenne PEER (2008-2012) , associant notamment l'INRIA, l'European Science Foundation, Max Planck Society, le CCSD et de grands éditeurs scientifiques (Elsevier, Wiley, Springer, BMJ, Nature, etc.), montre que l'accès ouvert n'a pas d'effet négatif sur le modèle économique des éditeurs. La même étude révèle au contraire une augmentation sensible du nombre de téléchargements d’articles sur les plateformes des éditeurs (de 7,5 à 15,5 % selon les disciplines).
  • Atelier HAL 13/02/2009
  • Atelier HAL 13/02/2009
  • Atelier HAL 13/02/2009
  • Atelier HAL 13/02/2009
  • Transcript

    • 1. 22/09/2011 - EHESSHAL déposer et accompagnerLa mise en place dans un laboratoirearguments, étapes, et freins…Odile ContatCNRS - Institut des Sciences Humaines et Sociales04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’InSHS
    • 2. Libre accès et archives ouvertes1 I Les journaux Open Access (OA): réaction aux monopoles des éditeurs etau coût des abonnements1.1 I coût moindre; frais publication auteurs/institutions; impact1.2 I DOAJ : recense les journaux "OA" à comité de lecture1.3 I le Gold Open Access version auteur-payeur = attention!! - Plus d’infos2 I Les archives ouvertes : créé par des communautés de scientifiques pourun accès gratuit et immédiat à leurs travaux et publications2.1 I serveurs préprints et/ou postprints institutionnels ou thématiques2.2 I visibilité, accessibilité, rapidité de diffusion, impact2.3 I Arxiv 1991; RePEc 1993; DOAR; OaisterLes archives ouvertes = Outil de communication directe entre chercheursP. 01L’accès libre et pérenne aux publications scientifiques est un changementimportant dans le processus de valorisation et de diffusion !!!!04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’InSHS
    • 3. Libre accès aujourd’hui…une accélération!!Défendue au départ par des chercheurs, aujourdhui soutenu etdemandé par des universités, des institutions et des gouvernements…http://openaccess.inist.fr/1 I Au niveau international… et en France aussi1.1 I recommandation de la Commission européenne juillet 20121.2 I Etats-Unis, Angleterre, Allemagne, Italie, Belgique, Science Europe1.3 I la déclaration de Geneviève Fioraso lors des5ème journées Open Access de janvier 2013 :" Linformation scientifique est un bien commun qui doit être disponible pour tous "1.4 I le communiqué des 3 conférences universitaires (CPU, CGE, CDEFI)"Bien universel, par essence, l’article scientifique, n’est pas un bien comme les autres«1.5 I la tribune et le site Iloveopenaccess.org - la journée organisée par Cairn- Lavis comité déthique du CNRS juin 2012 sur le libre accèsLa recherche financée sur fonds publics doit être en libre accès : les 2voies archives ouvertes / revues en libre accès, la question de l’embargo(12 mois pour les SHS), du droit d’auteur, etc.04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHSP. 02
    • 4. HAL est une archive ouverte…Hyper Article en Ligne… archive ouverte internationale et multidisciplinaire,recueille et diffuse les documents scientifiques, donnant un accèslibre et gratuit aux résultats de la recherche1 I HAL est né en 2001 au CNRS, au sein du CCSD1.1 I premier accord en oct. 2006 autour de HAL1.2 I la convention de partenariat archives ouvertes autour de HAL signéele 02 avril 2013 par 25 partenaires : lAMUE, l’A.N.R., laB.N.F., la C.D.E.F.I., le C.E.A., le C.E.E., la C.G.E., le CIRAD, leC.N.R.S., la C.P.U., l’IFREMER, l’INERIS, l’INRA, l’INRIA,l’INSERM, l’I.R.D., l’I.R.S.N., l’IRSTEA, l’Institut Pasteur1.3 I une plateforme commune de dépôt à vocation nationale ettransdisciplinaire, une archive ouverte - un réservoir de données(repository) sous la forme d’un site web - pour l’ensemble descommunautés scientifiques françaises2 I Aujourd’hui HAL c’est…http://hal.archives-ouvertes.fr2.1 I près de 220 000 documents dont 34 000 thèses et près de450 000 notices, plus de 2 800 documents déposés chaque moisP. 0304/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’InSHS
    • 5. HAL-SHS, un portail disciplinaire…HAL plateforme unique pour toutes les disciplines, mais avec des pointsd’entrée spécifiques pour les différentes communautés scientifiques1 I HAL-SHS (Hyper Article en Ligne - Sciences de lHomme et de laSociété) une spécificité disciplinaire - http://halshs.archives-ouvertes.fr1.1 I une interface personnalisée et des métadonnées propres1.2 I plus de 45 000 documents en texte intégral1.3 I 22% de l’ensemble des dépôts de HAL1.4 I 2010 : 7669 dépôts 2011 : 7804 dépôts 2012 : 8673 dépôts2 I Des collections ou des portails personnalisés à la demande2.1 I vues thématiques ou sur un programme : les études urbainesprogramme ANR - Sciences de l’environnement - Histoire etPhilosophie des Sciences et des Techniques2.2 I vues institutionnelles pour préserver l’identité : l’Université Lyon2l’Enssib – MMSH - l’ENS de Lyon04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHSP. 04Merci à Agnès Magron et au CCSD pour les données chiffrées
    • 6. 04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHSP. 05Merci à Agnès Magron et au CCSD pour les données chiffréeséconomie 6870 – linguistique 4433 – gestion 3382géographie 3358 – histoire 2961 – sociologie 2772éducation 2704 – anthropologie 1803 – science po 1705sciences info doc 1655 – archéologie 1591 – littérature 1060HAL-SHS, un portail disciplinaire…
    • 7. P. 06Les arguments…pour le chercheur04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHSHAL présente de nombreux avantages par rapport à une archivelocale ou à un site Web personnel !!!1.1 I sensibiliser les chercheurs au coût des abonnements : +302% dehausse de 1986 à 2005 = Elsevier, Wiley, Springer taux augmentationannuel entre 5 et 7% et taux de rentabilité supérieurs à 30%The Economist, 26/05/20111 I Pour garantir un accès libre et gratuit aux résultats de larecherche2.3 I pour un lien avec les systèmes d’archivage de référence : Arxivmathématiques, RePEC économie, PubMed Central sciences du vivant…2.2 I pour une visibilité élargie : indexés par les moteurs de rechercheGoogle, Google Scholar..., répertoriés dans les bases de données.2 I Pour élargir la visibilité nationale et internationale de ses travaux :être plus lu !!!!2.1 I pour une meilleur diffusion : accès au texte intégral et à desdocuments non publiés (communication, séminaire..)
    • 8. 04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHSLa visibilité de HAL-SHS…Nombre de téléchargementEtudes de genre 15031 (48)Archéologie 170 383 (1590)Géographie 236 088 (3358)Sociologie 281 176 (2772)Economie 381 675 (6870)P. 07HAL-SHS :Ranking web of world repositories(avril 2013)6ème dans classement des dépôtsinstitutionnels4ème dans classement Europe11ème dans classement mondial
    • 9. P. 08La visibilité de HAL-SHS…Exemple de visibilité du Centre d’économie de la Sorbonne dans HAL -80 % des consultations darticles des archives ouvertes sont faites à partirde Google et Google Scholar04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHS
    • 10. P. 09Les arguments…pour le chercheur04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHSHAL présente de nombreux avantages par rapport à une archive localeou à un site Web personnel…les arguments !!!3 I Pour augmenter l’impact de ses travaux scientifiques : êtreplus lu pour être plus citéDes études scientifiques établissent une corrélation claire entre letaux de citations et le dépôt en archive ouverte ou libre accès3.1 I une étude comparative (Scientometrics 84 (2) - 2010) : 4839 articlespubliés dans 5 revues de référence en physique 14 citations pour lesarticles déposés dans ArXiv contre moins de 4 pour les non déposés3.2 I une étude de l’Université de Liège : nombre de citations des articlesréférencés dans le Web of Science et Scopus, déposés ou non danslarchive ouverte Orbi de linstitution : un article visible dans unearchive ouverte est 2 fois plus cité quun article non déposé (diapo 22)
    • 11. P. 10Les arguments…pour le chercheur04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHS5 I Pour bénéficier de services à haute valeur ajoutée5.2 I flux rss pour suivre les dépôts et les statistiques5.1 I gérer des listes de publications…pour un cv, un rapport, unepage web - HAL-SHS - SAMM - Modyco4 I Pour gagner du temps : un dépôt unique et simplifié4.2 I une alimentation des bases de données institutionnelles = rapportsdactivité (CRAC, RIBAC)…mais aussi page web, CV, etc4.1 I une mise en ligne rapide et simple des résultats de sa recherche etdes données disponibles, consultables et extractibles de n’importe oùHAL présente de nombreux avantages par rapport à une archivelocale ou à un site Web personnel !!!
    • 12. P. 11Les arguments…pour le chercheur04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHSHAL présente de nombreux avantages par rapport à une archivelocale ou à un site Web personnel !!!6 I Pour apporter une protection juridique à ses travaux6.1 I conservation des droits dauteur et une datation certifiée : HALpermet d’établir l’antériorité scientifique (date du dépôt) et lapaternité du document (identifiant unique) = moins de plagiat7.2 I pérennité des fichiers et des formats : dupliqués sur les serveurs duCINES (accès à long terme aux fichiers et pérennité des formats)7.1 I liens et URL uniques et pérennes permettant des citations stables7 I Pour garantir la pérennité des fichiers et des accès
    • 13. P. 121 I L’utilisation institutionnelleLes arguments…pour le laboratoire1.1 I recenser les travaux et les publications du laboratoire et améliorerla diffusion de cette production scientifique2 I Les services pour l’institution2.1 I valoriser les publications : exports pour le site, la lettre d’infos, lespages chercheurs de listes de publications avec mise à jourautomatique – LET – Ireman – Pacte1.2 I augmenter la visibilité du laboratoire : les collections ex1 - ex2 - ex32.2 I générer des listes bibliographiques pour le rapport quadriennal :gain de temps, exportation automatique par type de document, pardate, avec plusieurs formats…3 I Incitation institutionnelle pour le Libre accès : Europe ANR !!04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHS1.3 I assurer un contrôle qualité, corriger, compléter…tendre versl’exhaustivité…préservation patrimoniale…vers des archivesinstitutionnelles d’établissements
    • 14. P. 13 1 I Un contexte différent selon…HAL dans un laboratoire : Tenir compte ducontexte et élaborer une stratégie1.1 I les spécificités de la discipline : l’économie avec sesdocuments de travail et RePEc2 I Une stratégie pour les chercheurs et le laboratoire avec unréférent2.2 I avec des objectifs : améliorer la visibilité des chercheurs etdu labo ; recenser les travaux et publications…1.2 I la taille du laboratoire… et le personnel accompagnant2.3 I avec une politique : auto-archivage des chercheurs ; dépôtpar un référent…2.1 I pour les chercheurs avec le soutien des autorités dulaboratoire et l’accompagnement d’un référent04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHSle chercheur est l’acteur principal au cœur du système
    • 15. P. 141 I Informer, sensibiliser, impliquer les chercheurs…Les étapes : informer, former, accompagner1.1 I le site du laboratoire : informer et afficher la politiqueTriangle – ENS Cachan2 I Former encore et toujours2.1 I des ateliers de formation pour sensibiliser1.2 I les supports de dépôts : guides, tutoriels…CCSD – Toulouse3 – Rennes1 – HAL Facile2.2 I des rendez-vous individuels pour la pratique3 I Suivre et accompagner…un référent3.1 I vérifier et corriger les dépôts : qualité des données3.2 I répondre aux questions et rassurer : mails, hotlinele droit : un blog – Rennes1 – Sherpa – CCSD – CNRS04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHS
    • 16. P. 15 1 I Encourager au dépôt…Les étapes : encourager et inciter1.1 I déposer les documents de travail, les thèses…les anciens documents2 I Incitation institutionnelle2.1 I politique du laboratoire : soutien des autorités, conseil dulaboratoire, charte d’utilisation, rapport quadriennalet règlement intérieur1.2 I utiliser les services de HAL pour valoriser les publications :exports pour le site, la lettre d’infos, les pages chercheursI3S – Ciham – Triangle – Paris12.2 I politique des institutions : InSHS, Ministère, ANR et l’Europe04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHS
    • 17. P. 161 I Une tache administrative, une obligation de plus…Les questions…là où il faut convaincre1.1 I manque de temps pour le chercheur…mais HAL fait gagner du temps…2 I Les « peurs » autour de HAL3 I L’utilisation institutionnelle…l’évaluation2.1 I on va me voler mon travail = le plagiat2.2 I les questions de publication : les éditeurs sont contre !!2.3 I les questions de droit : quelle version déposée et quand,comment respecter la politique des éditeurs2.4 I le dépôt définitif dans HAL2.5 I la non–validation scientifique4 I La part trop faible du texte intégral5 I En faire une habitude…entrer dans la routine04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHS
    • 18. Les questions de droit : quand déposer??Les lois du copyright des éditeurs doivent être respectées : droitd’archivage– AVANT publication l’auteur reste détenteur des droits sur son texte– APRES publication SOUS contrat1 I Si le contrat ne prévoit pas de cession à titre exclusif des droits,pour tout support ou pour le support électronique : l’auteur est librede déposer2 I Si le contrat prévoit une diffusion en libre accès après un délai :l’auteur est libre de déposer après ce délai (respect de l’embargo)3 I Si le contrat prévoit la cession à titre exclusif des droits pour toutsupport ou pour le support électronique : l’auteur doit demanderl’autorisation de dépôt à l’éditeur– APRES publication SANS contrat l’auteur peut diffuser son document,le copyright n’est pas un frein – informer votre éditeur"Les archives ouvertes et les publications scientifiques "La page de la DAJ du CNRS - Je publie, quels sont mes droits ?04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHSP. 17
    • 19. Les éditeurs acceptent, sous conditions, le dépôt d’une version auteur…1 I Le pre-print : version envoyée à l’éditeur, avant le comité de lecture2 I Le post-print : version après les corrections du comité de lecturerévisions intégrées – version finale avant publication3 I La version éditeur : la mise en page de l’éditeur est sa propriété,impossible de mettre en ligne cette version sans son autorisation…http://www.sherpa.ac.uk/romeo.php- http://heloise.ccsd.cnrs.fr/Le délai de diffusion : HAL autorise la diffusion en mode caché du documentlorsque l’éditeur stipule un délai de diffusion (6 mois/2 ans aprèspublication)Le dépôt doit être fait par l’auteur, par lun des coauteurs ayant laccord desautres, par une personne autorisée (documentaliste)La propriété intellectuelle reste celle du ou des auteurs. Les règles de bonusage : respect des travaux originaux, citation dans des travaux antérieurs,interdiction du pillage intellectuel, etc.Pour les ouvrages et les chapitres d’ouvrages il est préférable de vérifierauprès de l’éditeurhttp://www.ccsd.cnrs.fr/support.html#guide_bon_usage_hal04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHSP. 18Les questions de droit : quelle version??
    • 20. La question : validation scientifique ?Les documents déposés sur HAL ne sont pas soumis à évaluationscientifique par les pairs mais…Les textes doivent être d’une qualité comparable aux manuscrits que leschercheurs soumettent pour publication aux comités de lecture derevues scientifiquesDe plus la grande majorité des dépôts HAL sont des post-publications(articles évalués par un comité de lecture)Les types de documents suivants ne sont pas acceptés1 I Mémoire master 1 ou 22 I Présentation Power-Point et Poster sauf si avec un article3 I Bibliographie seule4 I Table des matières5 I Présentation de produits ou de réalisations6 I Rapport dactivité7 I Retour dexpérience04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHSP. 19
    • 21. La question : dépôt définitif ??Le dépôt du texte intégral est définitif…La décision de dépôt relèvetoujours de la responsabilité du chercheur déposant.1 I L’absence de retrait assure la responsabilisation des dépôts, etdonc le niveau scientifique de l’archive ouverte2 I Cela évite des utilisations scientifiques frauduleuses : dépôtderésultats contradictoires pour prendre date avec retrait postérieurdes dépôts faux, etc.3 I On ne peut pas citer dans une publication scientifique un texte quirisque à tout moment d’être retiré par son auteur ! La stabilité desdépôts et des adresses est donc cruciale4 I La possibilité de déposer de nouvelles versions : La dernièreversion est proposée par défaut au lecteur, qui peut toujoursaccéder aux versions antérieurs5 I Il est toujours possible de supprimer une notice qui décrit undocument sans le texte intégral04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHSP. 20
    • 22. Quels documents déposer ?Tous les écrits produits par les chercheurssur lesquels ils disposent du copyright1 I Les documents non publiés : communications, séminaires,working papers…2 I Les publications : articles de revues, chapitres d’ouvrages, actesde colloques, thèses soutenues…1 I Un document en texte intégral dont le (les) fichier(s) seronttéléchargés sur HAL2 I Une simple référence bibliographique, avec les références depublicationLe dépôt du texte intégral est fortement recommandé…04/06/2013 – Formation HAL - ANF de l’INSHSP. 21
    • 23. Quels documents déposer ?04/06/20123 – Formation HAL - ANF de l’INSHSP. 22

    ×