Opportunite africaine

1,673 views
1,551 views

Published on

L’Afrique est un continent immense aux possibilités infinies, aux ressources insoupçonnées et aux aspects humains
emballants. Avec l’un des taux de retour sur l’investissement le plus élevé au monde, l’Afrique devient de
plus en plus la destination d’affaires incontournable pour les Canadiens visionnaires. Toutefois, ses particularités
qui lui sont propres peuvent représenter un défi pour les entrepreneurs débutants et même les plus expérimentés.
Loin de nous l’idée d’épuiser le sujet en moins de 100 pages car cela serait réducteur, il est toutefois de notre
devoir, au Conseil Canadien pour l’Afrique, de sensibiliser les entreprises et organisations canadiennes à l’opportunité
africaine, permettant ainsi notre contribution au développement social et économique sur le continent. De
ce fait, le Conseil Canadien pour l’Afrique se permet de vous remettre ce guide pour faciliter vos premiers pas et
surtout réduire votre courbe d’apprentissage pour pénétrer ces nouveaux marchés. Nous souhaitons votre réussite
et la circulation d’une image de marque canadienne parmi nos confrères africains.

Published in: Education
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
1,673
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
791
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • L’Afriquen’est pas un paysInformations de base sur la taille et le nombre de paysSuperficie (x 1000 km2)États-Unis : 9 629Chine : 9 573Inde : 3 287Mexique : 1 964Pérou : 1 285France : 633Espagne : 506Papouasie Nouvelle-Guinée : 462Suède : 441Japon : 378Allemagne : 357Norvège : 324Italie : 301Nouvelle-Zélande : 270Royaume-Uni : 243Népal : 147Bangladesh : 144Grèce : 132Total : 30 102Afrique : 30 221(Madagascar : 587)
  • Populationafricaine
  • 7 des 10 économies les plusdynamiques au monde se trouvent en Afrique
  • Chiffres de 2011
  • Chiffres de 2011
  • Chiffres de 2011
  • Chiffres de 2011
  • Chiffres de 2011
  • Patricia BentollilaEDC
  • Corruption
  • Faire affaire en Afrique par rapport au monde
  • Bonne gouvernanceafricaine
  • Opportunite africaine

    1. 1. POURQUOI SOMMES-NOUS ENSEMBLE ? • L'Afrique peut-elle être un bon marché pour la PME du Québec? • Désirez-vous faire affaires en Afrique? • Avez-vous réellement conscience des risques et enjeux concernant le commerce avec l'Afrique? • Êtes-vous au courant des possibilités financières et logistiques donnant accès au marché africain?
    2. 2. BUT DE L’EXERCICE • Échanger avec un expert afin d'optimiser vos propres pratiques sur le continent africain; • Acquérir de nouveaux outils facilitant vos échanges économiques avec l'Afrique; • Établir une meilleure vue d'ensemble des caractéristiques propres à des sous-régions africaines; • Mettre à jour vos connaissances quant aux spécificités d'affaires propres à l'Afrique; • Évaluer adéquatement les risques inhérents lorsqu'une entreprise québécoise tente d'œuvrer sur le continent africain et de palier à ces risques avec les outils adéquats; • Comprendre où se trouvent les supports financiers nécessaire au développement des affaires avec l'Afrique.
    3. 3. DÉROULEMENT 1. Présentation des participants 2. L’opportunité africaine 3. Pause 4. La gestion du risque 5. Le financement 6. Retour sur le séminaire
    4. 4. QUE CONNAISSEZ-VOUS DE L'AFRIQUE ?
    5. 5. Continent Superficie Pays Asie 43 810 51 Afrique 30 221 54 Amérique du Nord 22 078 41 Amérique du Sud 17 840 12 Europe 10 393 50 Océanie 9 008 15
    6. 6. Population Africaine en 2012 : 1,1 milliard d’habitants (1 075 615 883) Nigéria 170* 51%delapopulation africaine Éthiopie 94 Égypte 84 Congo (Kinshasa) 74 Afrique du Sud 49 Tanzanie 44 Kenya 43 * En millions d’habitants
    7. 7. Bref aperçu des projets d’I.D.E. en 2011 - Afrique Projets d’I.D.E. (vs. 2010) + 27 % Part de l’Afrique au niveau des projets d’I.D.E. dans le monde 23 % Investissements de capitaux (vs. 2010) - 7,3 % Nombre d’emplois créés (vs. 2010) + 16,5 % Bref aperçu des projets d’investissements directs à l’étranger (I.D.E.) en 2011 - Monde Rang 2011 Pays / Région 2010 2011 Évolutio n (vs 2010) Nombre de projets 1 États-Unis 1 522 1 707 + 12 % 2 Chine 1 344 1 409 + 5 % 3 Royaume- Uni 941 1 014 + 8 % 4 Inde 774 932 + 20 % 5 Afrique 675 857 + 27 %
    8. 8. Les principaux secteurs de nouveaux projets d’I.D.E. - Afrique Secteurs Nouveaux Projets d’I.D.E. Évolution (vs 2010) Part Globale (2003-2011) Métaux et Minéraux 47 % 5 % Communication 35 % 6 % Agro alimentaire 32 % 5 % Services financiers 28 % 16 % Matériel de construction 27 % 2 % Services d’affaires 18 % 7 % Charbon, Pétrole et Gaz Naturel 14 % 8 %
    9. 9. Top des destinations africaines au niveau des projets d’I.D.E. Zambia + 93 %* Ghana + 84 % Bostwana + 75 % Mozambique + 73 % Maroc + 67 % Kenya + 66 % Afrique du Sud + 53 % Tanzanie + 40 % Nigéria + 35 % *vs 2010
    10. 10. Les principaux investisseurs en projets d’I.D.E. vers l’Afrique Pays/Régions Investisseurs Nouveau Projets (vs 2010) Nombre d’emplois créés États-Unis + 80 % + 73 % Afrique du Sud + 69 % + 34 % Chine + 47 % + 92 % Émirats Arabes Unis + 47 % - 68 % France + 24 % - 7 % Inde + 23 % + 52 % Royaume-Uni + 22 % + 35 %
    11. 11. Les principaux investisseurs en projets d’I.D.E. vers l’Afrique (par cumul des nouveaux projets entre 2003 et 2011) Classement Général par Cumul des Nouveaux Projets (2003-2011) Augmentation Absolue des Nouveaux Projets (2003- 2011) Évolution des Nouveaux Projets (vs. 2010) Évolution Composée des Nouveaux Projets (2007-2011) Emplois Créés à l’aide des Projets d’I.D.E. (2003-2011) Top 3 des Destinations Africaines pour les Nouveaux Projets (2003-2011) États-Unis (1) + 143 % + 80 % + 21 % + 130 121 - Afrique du Sud - Égypte - Maroc France (2) + 88 % + 24 % + 3,5 % + 91 513 - Maroc - Tunisie - Algérie Royaume-Uni (3) + 91 % + 22 % + 27 % + 126 255 - Afrique du Sud - Nigéria - Égypte Inde (4) + 357 % + 23 % + 46 % + 76 662 - Afrique du Sud - Égypte - Nigéria/Kenya Afrique du Sud (6) + 321 % + 69 % + 65 % + 41 512 - Nigéria - Namibie - Zambie Chine + Hong Kong + 133 % + 47 % + 12 % + 67 069 - Afrique du Sud - Égypte
    12. 12. Pays Croissance Anuelle Moyenne du P.I.B. (2001-2010) Angola 11,1 % Chine 10,5 % Myanmar 10,3 % Nigéria 8,9 % Éthiopie 8,4 % Kazakhstan 8,2 % Tchad 7,9 % Mozambique 7,9 % Cambodge 7,7 % Rwanda 7,6 % Pays Croissance Anuelle Moyenne du P.I.B. (2011-2015) Chine 9,5 % Inde 8,2 % Éthiopie 8,1 % Mozambique 7,7 % Tanzanie 7,2 % Vietnam 7,2 % Congo 7,0 % Ghana 7,0 % Zambie 6,9 % Nigéria 6,8 %
    13. 13. Répartition des nouveaux projets d’I.D.E. en fonction des différents secteurs (2003 – 2011) Fabrication 24,6 % Infrastructures 13,0 % Extraction minière 9,9 % Services 50,9 % Autres 1,5 % Répartition des capitaux investis en fonction des différents secteurs (2003 – 2011) Fabrication 29,9 % Infrastructures 38,3 % Extraction minière 27,6 % Services 4,0 % Autres 0,2 %
    14. 14. Compte 16 ORPEX (Organismes Régionaux de Promotion à l’Exportation) + de 900 interventions sous forme de services-conseils à l’exportation + de 100 acheteurs étrangers accueillis et présentés aux entreprises du Québec + de 50 missions commerciales à l’étranger environ de 150 ateliers et séminaires spécialisés rejoignant plus de 1 000 entreprises. www.ciquebec.ca
    15. 15. 900 délégués commerciaux dans 150 villes à travers le monde 21 bureaux commerciaux sur le continent africain Fais affaire avec 22 ministères et agences gouvernementales Un Guide de l’Exportation complet www. deleguescommerciaux.gc.ca
    16. 16. Accords sur la Promotion et la Protection de l’Investissement Étranger du Canada (A.P.I.E.) Font partie d’un réseau mondial en expansion de Traités Bilatéraux d’Investissements (T.B.I.) 24 00 T.B.I. en vigueur dans le monde Le Canada compte 21 A.P.I.E. en vigueur Garantissent une protection d’environ 60 % des investissements réalisés à l’étranger par les entreprises canadiennes www.international.gc.ca/trade-agreements-accords-commerciaux/
    17. 17. Les différents APIEs avec l’Afrique APIEs en vigueur Négociations d’APIE conclues Négociations d’APIE en cours Égypte Mali Bénin Sénégal Burkina Faso Tanzanie Cameroun Côte d’Ivoire Ghana Tunisie
    18. 18. Export Québec Éfficacité – Adaptabilité – Simplicité 150 collaborateurs Services dans 30 pays et 50 villes à travers le monde Comité d’orientation formé de 15 dirigeants d’entreprises exportatrices désignées par les partenaires www.mdeie.gouv.qc.ca/objectifs/exporter/accueil-export-quebec/
    19. 19. Le réseau Expansion Québec vous offre des solutions d’implantation flexibles : - Réseau de centres d’affaires francophones; - Baux trimestriels; - Solutions adaptées à votre développement. Solution 1 : Domiciliation ; présence locale à faible coût Solution 2 : Bureau Permanent ; accès à un bureau, ponctuel ou permanent, dans l’un des centres d’affaires du réseau Expansion Québec. Solution 3 : Bureau permanent avec accompagnement commercial ; établissement dans un bureau permanent de l’un des centres d’affaires du réseau Expansion Québec. Le Burkina Faso et le Maroc possèdent déjà un bureau.
    20. 20. Exportation Développement Canada 7 877 entreprises canadiennes appuyées sur 195 marchés étrangers 30 % des activités mené sur des marchés émergents à forte croissance Les ventes à l’exportation des clients ont atteint près de 103 milliards de dollars A généré 70,5 G en contribution au PIB du Canada Contribution à près de 707 000 emplois www.edc.ca
    21. 21. Corporation Commerciale Canadienne Société d’État fédérale Mandat d’intérêt public : Promouvoir et faciliter le commerce international - Service de maître d’œuvre - Service d’approvisionnement Accord de services d’approvisionnement (A.S.A.) www.ccc.ca
    22. 22. TFO Canada Principale source canadienne d’information, de conseils et de contacts Services disponibles dans plus de 150 pays reconnus par l’O.C.D.E. Bulletin électronique trimestriel : Exporter au Canada - Nouvelles + de 1500 importateurs canadiens inscrits pour les services de TFO Canada + 18,000 offres disponibles couvrant plus de 20 secteurs dans la base de données des fournisseurs de TFO Canada. www.tfocanada.ca
    23. 23. Agence Canadienne de Développement International (A.C.D.I.) Principal organisme responsable de l’aide au développement Consacre 80% de ses ressources dans 20 pays ciblés dont 7 en Afrique subsaharienne : Éthiopie – Ghana – Mali – Mozambique - Sénégal – Soudan et Soudan du Sud – Tanzanie www.acdi-cida.gc.ca
    24. 24. Fédération des Associtations de Commerce International Source de prospects internationaux Liens vers 8000 sites Web portant sur le commerce international + de 450 membres associatifs 450 000 membres corporatifs www.fita.org
    25. 25. Organisation pancanadienne qui a pour but d’améliorer l’environnement financier et les politiques en matière d’affaire en Afrique + de 150 membres de divers secteurs (extractif, ingénierie, éducation, formation, conseil, industrie, ONG de développement économique, etc) Plusieurs activités de promotion et de lobby avec les différents gouvernements www.ccafrica.ca
    26. 26. Index 2012 de la perception de la corruption dans le monde
    27. 27. Index Ibrahim de la gouvernance africaine (IIGA) 2012
    28. 28. Différents risques Risque de change Risque pays Risques économiques Risques politiques Risques juridiques et légaux Sécurité et Fraude Risque commercial
    29. 29. P.I.B.Nominal Population Totaldes échanges/P.I.B. Principales importations Secteursclés Positiond'E.D.C. Contextecommercial Algérie 206,10milliardsUSD 36,3millions 68,99% Biensd'équipement, aliments,biensde consommation Pétroleetgaz naturel Servicesdetransport Électricité Constructionet infrastructure MarchédechoixpourEDC Àl’affûtdenouvellesoccasions d’affaires EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudetousses programmes,auxconditions normalesd’approbationdela Société LeCanadaadesrelationscommercialesbienétabliesavecl’Algérie.Ilexistedesdébouchésdans lesecteurpublicpourlesgrandsexportateurscanadienschevronnésdanslesecteurde l’infrastructureetdansceluidupétroleetdugaz,étantdonnéleplanambitieuxdedépensesen infrastructuresannoncépour2010à2015parlegouvernementalgérien.Laplupartdes entreprisesétrangèresactivesdanslepaysontdescontratsdeserviceavecdesentreprisesdu secteurpublic.Ilyadespossibilitéslimitéesd’investissementetdefinancementétranger,àcause ducadrederéglementation.Lesdélaisbureaucratiquesattribuablesàunecultureadministrative hautementcentraliséesontmonnaiecourante.Lesecteurprivédemeurerelativementpetit, mêmesilessecteursdelatransformationdesalimentsetdesbiensdeconsommationaffichent unecroissanceimportante.Lesgrèvesetlesmanifestationssocio-économiquesserontfréquentes en2011,maisellesnedevraientpasperturbergrandementlesaffaires.EDCcontinuedesurveiller detrèsprèslasituationpolitiquedanslarégion. Maroc 99,62milliardsUSD 32,74millions 78,40% Produitsénergétiques, biensd'équipement,biens deconsommation, produitssemi-finis Constructionet infrastructure Minesetmétaux Télécommunications Agriculture Servicesdetransport Àl’affûtdenouvellesoccasions d’affaires EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudetousses programmes,auxconditions normalesd’approbationdela Société LeCanadaadesrelationscommercialesbienétabliesavecleMarocetunaccorddelibre-échange estencoursdenégociationentrelesdeuxpays.Laprésenceetlesactivitéscanadiennessurle marchéserenforcentetilexistedesdébouchésdanslessecteursprivéetpublicdansde nombreusesindustriesmarocaines.LeMarocestunmarchéimportantpourEDC,et l’environnementcommercialcompteparmilesplusdéveloppéssurlecontinentafricain,tandis quel’environnementpolitiquerestestable.LeMarocestconsidérécommelaported’entréevers l’Afriquesubsaharienne,grâceàsoncontextecommercialdéveloppéetàsesinvestissementsen Afriquesubsaharienne.Lesecteurbancaireestbienétabli;ilyadegrandesbanquesmarocaines etlesgrandesinstitutionsfinancièresinternationalessontprésentesdanslepays.Touslesans,le gouvernementduMarocannoncesalistedeprojetsd’immobilisations,dontlavaleurs’établissait à65MMDHen2011.L’Agencemarocainededéveloppementdesinvestissementsaétécréée pouraiderlesentreprisesétrangèresàinvestirauMarocetaunereprésentationnord-américaine àNewYork. AfriqueduNord
    30. 30. P.I.B.Nominal Population Totaldes échanges/P.I.B. Principales importations Secteursclés Positiond'E.D.C. Contextecommercial Côted'Ivoire 23,51milliardsUSD 22,08millions 103,43% Biensd'équipement, matièrespremières,biens deconsommation, aliments,boissonset tabac Agriculture Approchecommercialeadaptée auxbesoins EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudecertains programmeschoisis,auxconditions normalesd’approbationdela Société Leséchangesinternationauxsonttrèsimportantspourl’économiedelaCôted’Ivoire.LaCôte d’Ivoireestleplusgrosproducteurmondialdecacaoetsonéconomieestlourdementtributaire dusecteuragricole.LeCanadaaétablidesrelationsbilatéralesenCôted’Ivoire,grâceàla présencecanadiennedanslesecteurminier.EDCentrevoitdespossibilitésderesserrerles relationscommercialesdanslessecteursquicorrespondentauxcapacitéscanadiennes.Unconflit arméasévidanslepaysàlafinde2010eten2011,maisunnouveaugouvernementest actuellementenplace.EDCcontinuedesuivrel’environnementpolitiqueenCôted’Ivoire.Lepays estmembredelaCommunautééconomiquedesÉtatsdel’Afriquedel’Ouest-CEDEAO. Ghana 37,56milliardsUSD 24,82millions 85,13% Produitsmanufacturés, carburants,produits primaireshors combustibles Constructionet infrastructure Électricité Minesetmétaux Pétroleetgaz naturel Approchecommercialeadaptée auxbesoins EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudecertains programmeschoisis,auxconditions normalesd’approbationdela Société LeGhanaestunimportantpartenairecommercialduCanadaenAfriquesubsaharienne.Son environnementpolitiquestableastimuléleséchangescommerciauxetlesinvestissements.Le Ghanapossèdedevastesressourcesnaturellesetlaproductiondepétrolerécentedevrait appuyerunecroissanceéconomiquecontinue.D’autressecteursimportantscomprennent l’agriculture,l’exploitationminièreetlesservices.Cemarchéprésented’importantsdébouchés pourlesentreprisescanadiennesdansunvasteéventaildesecteurs. Nigéria 244,30milliardsUSD 165,8millions 94,55% Biensmanufacturés, machinerieet équipements,produits chimiques,denrées alimentaires,bétail Constructionet infrastructure Électricité Pétroleetgaz naturel Servicesdetransport Télécommunications Approchecommercialeciblée EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudecertains programmeschoisis,auxconditions normalesd’approbationdela Société LeCanadaetleNigériaontdesrelationscommercialesbienétabliesetencroissance.LeNigeria estunimportantpartenairecommercialduCanadaenAfriquesubsaharienne.Lecommerce extérieuresttrèsimportantpourl’économienigériane,quidépendfortementdusecteur pétrolier.Unegrandeimportanceestaussiaccordéeausecteurdel’infrastructure,quiabesoinde modernisation.LesecteurbancaireduNigérias’estrenforcécesdernièresannéesetcompte parmilesplusimportantsenAfriquesubsaharienne.Lasécuritéresteproblématiquedans certainesrégionsdupays.EDCestimequecemarchéprésentedebonnesoccasionsd’affaireset possibilitésd’investissementdansunvasteéventaildesecteursquicorrespondentauxcapacités canadiennes.LeNigériaestmembredelaCommunautééconomiquedesÉtatsdel’Afriquede l’Ouest-CEDEAO. Afriquedel'Ouest
    31. 31. P.I.B.Nominal Population Totaldes échanges/P.I.B. Principales importations Secteursclés Positiond'E.D.C. Contextecommercial Éthiopie 31,12milliardsUSD 76,19millions 51,73% Biensd'équipement, denréesalimentaires, carburant Minesetmétaux Électricité Infrastructure environnementaleet eauxusées Aéronautique Télécommunications Approchecommercialeadaptée auxbesoins EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudecertains programmeschoisis,auxconditions normalesd’approbationdela Société Bienqu’enclavé,cepaysestsituédemanièrestratégiquedanslacornedel’Afriqueetestl’undes plusgrandsducontinent.L’Éthiopieestl’undespayslespluspauvresdelaplanète,maisaaffiché uneimportantecroissanceéconomiquecesdernièresannées,grâceàl’agriculture,auxserviceset àlaconstruction.L’économieéthiopiennerestetributairedusecteuragricoleetsurtoutde l’exportationdecafé.Leslacsetlesrivièrespourraientpermettrel’expansiondel’agriculture irriguée,del’aquacultureetdelaproductiond’hydroélectricité.Leséchangescommerciaux actuelsaveclespaysvoisinsetavecleCanadasontlimités,maisEDCestimequecemarché présentedesoccasionsd’affairesdansunvasteéventaildesecteursquicorrespondentaux capacitéscanadiennes.L’ÉthiopieestmembreduMarchécommund’Afriqueorientaleetaustrale- COMESA. Kenya 35,15milliardsUSD 41,61millions 63,89% Aliments,boissonset tabac,machinesetbiens d'équipements,matériel detransport Agriculture Constructionet infrastructure Électricité Industrielégère Télécommunications Approchecommercialeciblée EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudecertains programmeschoisis,auxconditions normalesd’approbationdela Société LasituationpolitiqueauKenyaasubicesdernièresannéesleseffetsdestensionsethniques,mais lesperspectivesàmoyentermesesontamélioréesgrâceàl’adoptiond’unenouvelleconstitution en2010.LeKenyaestlaplusgrandeéconomiedel’Afriquedel’Est.Cepaysestassezdiversifié,ce quilerendmoinsvulnérableauxfluctuationsdescoursdesproduitsdebase.L’économiedu Kenyaaétéconfrontéeàdesdifficultéscesdernièresannées,maislesperspectivessont meilleuresmaintenantquelepaysconsolidesareprise.LeKenyaestconsidérécommeuneplaque tournanteducommercerégional.Leséchangescommerciauxsontimportantsdansl’économiedu pays.LeCanadaetleKenyaontdesrelationsmodéréesdanslesdomainesducommerceextérieur etdesinvestissements.Lessecteursimportantspourl’économiekényanecomprennent l’agriculture,letourisme,lafabricationetlesservices.Ilyadebonsdébouchéspourl’électricité géothermique. Tanzanie 25,57milliardsUSD 46,22millions 64,93% Matièrespremières,biens deconsommationet d'équipement,produits pétroliers Constructionet infrastructure Minesetmétaux Tourisme Approchecommercialeadaptée auxbesoins EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudecertains programmeschoisis,auxconditions normalesd’approbationdela Société LaTanzaniejouitd’unestabilitépolitiquerelative.L’économiesouffredesniveauxélevésde pauvretéetdépendfortementdel’agricultureetdel’exploitationminière,cequilarend vulnérableauxconditionsmétéorologiquesextrêmesetauxfluctuationsdescoursdesproduitsde base.Lepayspossèded’abondantesressourcesnaturelles,ycomprisdesgisementsminiers(or, diamants,charbon),etsonéconomiedevraitafficherunecroissancesoutenue,mueparles investissementsdansl’exploitationminière,lestélécommunicationsetl’infrastructure.LeCanada adesrelationscommercialesbienétabliesaveclaTanzanieetestl’undesprincipauxinvestisseurs étrangersdanslepays.EDCentrevoitdesdébouchéspourlesexportationsetlesinvestissements dansunvasteéventaildesecteursquicorrespondentauxcapacitéscanadiennes.LaTanzanieest membredelaCommunautédedéveloppementdel’Afriqueaustrale-SADC. Afriquedel'Est
    32. 32. P.I.B.Nominal Population Totaldes échanges/P.I.B. Principales importations Secteursclés Positiond'E.D.C. Contextecommercial Cameroun 26,09milliardsUSD 20,42millions 56,03% Produitsmanufacturés, produitsdebasehors combustibles,alimentset boissons Constructionet infrastructure Électricité Minesetmétaux Approchecommercialeciblée EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudecertains programmeschoisis,auxconditions normalesd’approbationdela Société LeCamerounaaffichéunecroissanceéconomiquecesdernièresannées,surtoutgrâceàson économierelativementdiversifiéeetàsastabilitépolitique.LeCamerounpossèdedemodestes ressourcesenpétroleetengaznatureletaungrandpotentieldanslessecteursdel’électricitéet desressourcesminières.IlestmembredelaCommunautééconomiqueetmonétairedel’Afrique centrale.LeCamerounestunbonpartenaireduCanadaenAfriquecentrale.EDCestimequece marchéprésentedetrèsbonnesoccasionsd’affairesetpossibilitésd’investissementdansunvaste éventaidesecteursquicorrespondentauxcapacitéscanadiennes. Congo 13,10milliardsUSD 4,14millions 163,35% X Pétroleetgaz naturel Constructionet infrastructure Approchecommercialeadaptée auxbesoins EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudecertains programmeschoisis,auxconditions normalesd’approbationdela Société LeCongoémerged’unelonguepériodedeconflitarméinterne,etunestabilitépolitiquerelative s’yestdésormaisinstallée.L’activitédanslesecteurpétrolierresteleprincipalmoteur économique,cequirendlepaysvulnérableauxfluctuationsdescoursdupétrole.LeCanadaades relationscommercialeslimitéesavecleCongo.LeCongoestmembredelaCommunauté économiqueetmonétairedel’Afriquecentrale-CEMA. Gabon 16,31milliardsUSD 1,529millions 97,57% X Constructionet infrastructure Électricité Pétroleetgaz naturel Approchecommercialeadaptée auxbesoins EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudecertains programmeschoisis,auxconditions normalesd’approbationdela Société Mêmes’ilestunpetitpays,leGabonestletroisièmeproducteurdepétroleenAfrique subsaharienne.Lepaysajouid’unestabilitépolitiqueetéconomiquerelativecesdernières années.L’économieestlourdementtributairedupétrole,maislegouvernementamisenplace récemmentunestratégiepourladiversifier,principalementenexploitantlesressources naturelles(hydroélectricité,exploitationminière).LeCanadaadesrelationscommercialesbien établiesavecleGabon.EDCestimequecemarchéprésented’excellentesoccasionsd’affaireset possibilitésd’investissementsdansunvasteéventaildesecteursquicorrespondentauxcapacités canadiennes.LeGabonestmembredelaCommunautééconomiqueetmonétairedel’Afrique centrale-CEMAC. AfriqueCentrale
    33. 33. P.I.B.Nominal Population Totaldes échanges/P.I.B. Principales importations Secteursclés Positiond'E.D.C. Contextecommercial AfriqueduSud 405,18milliardsUSD 49,00millions 61,68% Biensmanufacturés, carburants,produitsde basehorscombustibles Aéronautique Constructionet infrastructure Électricité Minesetmétaux Servicesdetransport Télécommunications MarchédechoixpourEDC Àl’affûtdenouvellesoccasions d’affaires EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudetousses programmes,auxconditions normalesd’approbationdela Société LeCanadaetl’AfriqueduSudontdesrelationscommercialesbienétablies.L’AfriqueduSudestla plusgrandeéconomieenAfriqueetuneplaquetournanterégionalequipeutservirdeporte d’entréeverslemarchédel’Afriquesubsaharienne.L’AfriqueduSudestassezstable politiquementetpossèdedesinstitutionsrelativementfortesetindépendantes.C’estunpays richeenressources,quiprésentedesdébouchésdansplusieurssecteurs,ycomprislesmines, l’électricité,l’infrastructure,letransportferroviaire,l’aéronautique,l’agricultureetlafabrication légère.L’AfriqueduSudpossèdeunsecteurfinancierdéveloppéetuneinfrastructuremoderne, cequienfaituneimportantedestinationd’investissementpourlesentreprisescanadiennes.EDC estimequecemarchéprésentedebonnesoccasionsd’affairesetpossibilitésd’investissement dansunvasteéventaildesecteursquicorrespondentauxcapacitéscanadiennes.L’AfriqueduSud estmembredelaCommunautédedéveloppementdel’Afriqueaustrale–SADC–etfaitpartie depuispeudespaysBRICS. Angola 105,58milliardsUSD 19,62millions 75,69% Biensdeconsommation, intermédiaireset d'équipement Agriculture Constructionet infrastructure Électricité Minesetmétaux Pétroleetgaz naturel Approchecommercialeciblée EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudecertains programmeschoisis,auxconditions normalesd’approbationdela Société L’Angolaaaffichéunesolidecroissanceéconomiquecesdernièresannéesetestdevenuun importantproducteurdepétroleenAfriquesubsaharienne.Cettecroissance,principalement attribuableausecteurpétrolieretgazier,aétéfacilitéeparl’environnementpolitiquestable découlantdelagrandecentralisationexercéeparlaprésidence.Lepaysrestevulnérableà l’évolutiondescourspétroliersetpossèdeunecapacitéinstitutionnellelimitée.L’Angolaest membredelaCommunautédedéveloppementdel’Afriqueaustrale-SADC.Mêmesiles exportationscanadiennessontlimitées,EDCestimequecemarchéprésentedebonsdébouchésà l’exportationdansunvasteéventaildesecteursquicorrespondentauxcapacitéscanadiennes. Zambie 19,47milliardsUSD 13,32millions 81,37% Biensd'équipement, produitsmanufacturés, carburants,produits primaires Constructionet infrastructure Électricité Industrieferroviaire Minesetmétaux Approchecommercialeadaptée auxbesoins EDCestdisposéeàprendredes engagementsenvertudetousses programmes,auxconditions normalesd’approbationdela Société LaZambiejouitd’unestabilitépolitiquerelative.L’exploitationminière(cuivre)etl’agriculture sontdessecteursclésdel’économie,laconsommationprivéeayantaussiaugmentécesdernières années.L’environnementdesaffairesestfavorableetaattirédesinvestissementsdirects étrangers.Lepaysad’importantesréservesminières,cequidevraitcontribueràsacroissance économiquedanslesannéesquiviennent.LepaysestmembreduMarchécommund’Afrique orientaleetaustrale–COMESA–etdelaCommunautédedéveloppementdel’Afriqueaustrale- SADC.LeCanadaadesrelationscommercialeslimitéesaveclaZambie. AfriqueAustrale
    34. 34. CAS SUR UN FINANCEMENT D’OPÉRATIONS EN AFRIQUE Mathieu Bernier dirige une entreprise de moulage de plastique par injection situé en Beauce. Cette compagnie, Plastique Bernier Inc. se spécialise depuis 30 ans dans les produits de cuisine : on parle ici de spatules, cuillères, moules, passoires... Les clients de Plastique Bernier Inc. sont généralement des grossistes (alimentation, quincaillerie), situés pour la plupart au Canada. À cette liste, se sont ajoutés, il y a 10 ans, de nouveaux distributeurs au Maine, Vermont et New York avec lesquelles il est facile de faire affaires vue la proximité de l’usine et de la frontière américaine ainsi que du langage d’affaire. Depuis quelques temps, la compagnie Plastique Bernier qui présentait une croissance tout à fait intéressante, surtout après son expansion sur les marchés du nord-est américain, a vu ses chiffres d’affaires stagnées et puis décroitre. Cela est dû entre autre au ralentissement de l’économie américaine, à la valeur croissante du dollar canadien et également à la concurrence asiatique qui est de plus en plus forte.
    35. 35. Au début de l’année, ayant entendu parler, lors d’une conférence sur la diversification de marché, des différentes opportunités qui se présentaient sur le continent africain, M. Bernier à fait appel à un consultant externe en commerce international, à l’aide d’une contribution financière d’Export Québec. En effet, le propriétaire de Plastique Bernier Inc. semble intéressé par l’idée de s’étendre sur les marchés de la région ouest-africaine : cette dernière présentant des similitudes avec les marchés déjà couverts telle que la langue d’affaire, s’est donc rendu au mois de mars à Dakar, Sénégal, avec son consultant pour participer à la première foire commerciale qui se présentait à lui : la FIDAK (foire internationale de Dakar) . Sur place, le délégué commercial canadien, Carlos Rojas-Arbulu, l’a mis en contact avec Sy Mohamed El Moghraby, un distributeur libanais qui vend en gros au niveau du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée et du Mali. Après avoir eu un échange plus que satisfaisant, les deux individus ont décidé de se redonner rendez-vous, à l’été, en Beauce pour voir ce qui pouvait être fait. C’est donc lors de la visite des installations de Plastique Bernier par M. Sy Mohamed, que les deux hommes ont décidé de relocaliser l’usine actuelle au Sénégal afin d’avoir une présence sur le continent africain et construire une nouvelle usine en Beauce encore plus moderne pour répondre adéquatement à l’évolution du marché nord américain, améliorant ainsi la performance et la productivité. Pour cette transaction, il va de soi que Plastique Bernier fournira les intrants de l’usine africaine de manière exclusive.
    36. 36. Il est clair que des opérations comme celles mentionnées plus haut nécessitent des fonds par un montage financier ajusté. Selon vous, quelles sont étapes financières à suivre pour mener à bien la relocalisation et la construction de la nouvelle usine?

    ×