Your SlideShare is downloading. ×
L OI
VA PL n
I
ST ’EM t e s
FE E D men trale
é
OD pl en
M Sup es c

L’HEBDO
GRATUIT DES
SPECTACLES

N°731
DU 06.11 AU 12.1...
Rainbow warriors
C

À LA UNE

croix-rousse.com
comédie
musicale

BELLS
ARE
RINGING
Livret et lyrics

Betty Comden
 Adolph ...
NOUVELLES
FRONTIÈRES

Cap, de Cape Town Beats, un coffret tout entier dédié
à l’inventivité et à l’engagement sud-africain...
Illustration : ©Jérôme Jouvray - Mise en page : HNR STUDIO

CINÉMA

Inside Llewyn Davis

24e Festival de la

Bulle d'Or
Ba...
Le cinéma de Bertrand Tavernier ne
brille pas par sa légèreté ; d’où étonnement de le voir s’emparer de la
BD de Blain et ...
CINÉMA

NOUVEAUX
FILMS
À L’AFFICHE

P06_07 — LE PETIT BULLETIN N°731 — DU 06.11 AU 12.11.13

LES CHOIX DE
LA RÉDACTION

EN...
UGC CINÉ-CITÉ
INTERNATIONALE

9 MOIS FERME
Mer, sam, dim, lun 12h40, 14h30, 16h20,
18h15, 20h10, 22h05 - jeu 10h40, 12h30,...
Rouault, un
électron libre
EXPOSITIONS

MUSÉES

P08_09 — LE PETIT BULLETIN N°731 — DU 06.11 AU 12.11.13

— MUSÉE — LE MUSÉ...
AUTRES LIEUX
Jusqu’au 7 déc
GRÉGORY
Peintures

Jusqu’au 14 déc
OLIVIER GIROUD
ET LAURE DEBROSSE
Sculptures et photos
Du 7 ...
Drôlerie
extrême

THÉÂTRE - DANSE

THÉÂTRE

P10_11 — LE PETIT BULLETIN N°731 — DU 06.11 AU 12.11.13

— CAFÉ-THÉÂTRE — QU’U...
Le petit bulletin
Le petit bulletin
Le petit bulletin
Le petit bulletin
Le petit bulletin
Le petit bulletin
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Le petit bulletin

1,749

Published on

Published in: Social Media
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,749
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Le petit bulletin "

  1. 1. L OI VA PL n I ST ’EM t e s FE E D men trale é OD pl en M Sup es c L’HEBDO GRATUIT DES SPECTACLES N°731 DU 06.11 AU 12.11.13 www.petit-bulletin.fr — ATVAKHABAR ATVAKHA ATVAKHABAR V RHAPSODIES /BALLET DE L’OPÉRA DE LYON L’OPÉRA LYON CRÉDIT PHOTO : © KARL BISCUIT g pa — Ma première intention était de vous présenter la dernière trouvaille de nos actionnaires qataris pour déjouer la morosité économique ambiante : l'embauche d'un homme-sandwich, photographié ci-dessus en plein travail – il se trouve qu'il est aussi une figure emblématique de la scène électronique sud-africaine et l'un des invités les plus respectables du Riddim Collision 2013. À la lumière d'un certain drame, je préfère vous rapporter la question qui m'est posée à chaque fois que je mentionne ma profession à une personne peu familière avec le monde de la presse : «Journaliste ? Comme dans Millénium ? ». Non, pas comme dans Millénium. Moi, je ne me confronte à la violence du monde qu'à travers ses représentations, qui plus est dans un relatif confort matériel et climatique. Au contraire de Mikaël Blomkvist, l'économiste de terrain imaginé par Stieg Larsson. Au contraire, surtout, de Claude Verlon et Ghislaine Dupont, les envoyés de RFI qui ont trouvé la mort au Mali. Ils ne sont pas les premiers, ils ne seront pas les derniers. Mais de là à les percevoir comme des gens «qui nous causent de choses qui ne nous concernent pas» et «ne sont pas à plaindre car ils connaissent les risques et sont bien mieux payés que des policiers ou militaires pour les assumer» (commentaires lus sur le site de la chaîne BFM), il y a un pas vers l'indifférence que trop franchissent pour, qu'à l'avenir, j'ose me définir autrement que comme gratte-papier. BENJAMIN MIALOT INSIDE LLEWYN DAVIS P 02_03 DU 15 AU 23 NOVEMBRE 2013 À PARTIR DE 10 € LA PLACE PAR R GEORGES ROUAULT P 08 P 04 Les Coen agrandissent leur galerie de losers magnifiques SAISON 2013.2014 | 0 4 69 85 54 54 | WWW.OPERA-LYON.COM VINCENT DEDIENNE P 10 L’Opéra national de Lyon est conventionné par le ministère de la Culture et de la Communication, la Ville de Lyon, le conseil régional Rhône-Alpes et le conseil général du Rhône. Un peintre d’icônes iconoclaste L’AUTRE SALON Parle de lui et en parle bien Supplément en pages centrales cirque Smashed...musique Bjørn Vibrez ! Berge, Norig, René Aubry... danse Récital à 40, Yo Gee Ti...théâtre Unissons, Dom Juan... www.albertcamus-bron.fr DR ÉDITO À LA UNE – FESTIVAL – CAPE TOWN EFFECTS ET SIBOT AU RIDDIM COLLISION DANSE/KARL BISCUIT BISCUIT MARCIA BARCELLOS MARCIA BARCELLOS 04 72 14 63 40
  2. 2. Rainbow warriors C À LA UNE croix-rousse.com comédie musicale BELLS ARE RINGING Livret et lyrics Betty Comden Adolph Green Musique Jule Styne Mise en scène Jean Lacornerie Direction musicale Gérard Lecointe Percussions Claviers de Lyon Avec le soutien de n ° 1 f r a n ç a i s HOLLANDE, ITALIE, ANGLETERRE, ALLEMAGNE, SUISSE, BELGIQUE... POUR SON 15e ANNIVERSAIRE, LE RIDDIM COLLISION SE FAIT PLUS COSMOPOLITE QUE JAMAIS. C’EST TOUTEFOIS EN AFRIQUE DU SUD QUE LE FESTIVAL DES “MUSIQUES ALTERNATIVES“ CRÉÉ PAR LE LABEL JARRING EFFECTS A DÉNICHÉ SES INVITÉS LES PLUS EXCITANTS : LES RAPPEURS INTERCONTINENTAUX DE CAPE TOWN EFFECTS ET LE PIONNIER DE LA BASS MUSIC SIBOT. — FESTIVAL — TEXTES : BENJAMIN MIALOT 18 R 29 novembre 13 ette semaine, la Maison de la Danse accueille en résidence la compagnie Via Katlehong, fondée dans l’un des townships les plus insalubres de Johannesburg, la capitale économique de l’Afrique du Sud. Après elle, ce sera au tour de la chorégraphe Dada Masilo, elle aussi issue de l’une de ces zones résidentielles dans lesquelles, sous l’Apartheid, étaient parquées les populations à la peau un peu plus chargée en mélanine que celle des colons européens, d’investir le lieu pour une relecture black et gay du Lac des cygnes. Le label indépendant Jarring Effects, lui, profitera ce week-end du quinzième anniversaire de son festival, le Riddim Collision, pour présenter la concrétisation de Cape Town Effects, projet mené en étroite collaboration avec son homologue du Cap, Pioneer Unit. Coïncidence ? Aucunement. De Paris, où la Gaieté Lyrique déroule depuis la rentrée un panorama complet de la scène artistique contemporaine de Johannesburg, à Lans-en-Vercors, où le Hadra Trance Festival a fait l’été dernier de l’Afrique du Sud son invitée d’honneur, ils sont de plus en plus nombreux à porter leur regard le long des côtes australes du Continent noir. À raison : le pays traverse une intense phase de réinvention des formes, particulièrement sur le plan des musiques urbaines, donnant aux protest songs métissées de Johnny Clegg des airs d’hymnes pour villages de vacances – avis aux nostalgiques des pantalons imprimés, il se produit au Radiant-Bellevue samedi 9 novembre. Et ce depuis le début des années 2000. COLORE LE MONDE Depuis, en somme, que le pays a pu être en mesure de qualifier ses nouveaux-nés de “born free“ (“nés libres“), comme l’explique Damian Stephens, co-manager avec la VJ Anne-Sophie Leens de Pioneer Unit : «Le climat d’oppression raciale dans lequel le pays baignait sous le régime de l’Apartheid a longtemps restreint l’accès à l’éducation, aux infrastructures culturelles, aux voyages... Aujourd’hui, en dépit du fait que cet héritage est encore très présent, les gens commencent à raconter leur histoire à leur manière, à utiliser leur créativité pour donner du sens à cette terrible période de l’histoire sud-africaine». Le kwaito, un dérivé de la house né dans les ghettos au début des années 90 et incorporant des éléments percussifs et argotiques typiquement sud-africains, est l’une de ces manières. Mais il est loin d’être la seule. Car non contents de s’être approprié la combativité de Nelson Mandela, les rappeurs et producteurs qui placent aujourd’hui Johannesburg et sa rivale du Cap au cœur de la sono mondiale ont su faire leurs ses qualités de réconciliateur, résumées en son temps par Desmond Tutu via l’expression «Nation arc-en-ciel». Damian : «Il y a tellement de cultures différentes en Afrique du Sud qu’il est très difficile d’établir des généralités sur ce qui distingue notre musique. Mais je crois que c’est justement cette richesse, notamment linguistique : il existe onze langues officielles en Afrique du Sud, le xhosa, le sesotho, l’afrikaans, l’anglais... L’influence des instruments indigènes et des rythmes et mélodies traditionnelles contribue aussi au façonnement d’un son unique». Un passage en revue des noms les plus exportables suffit à en prendre acte : rien de commun entre le hip hop joyeusement altermondialiste de SKIPDIE et celui, trash et fêlé, de Die Antwoord, entre les scansions idéalistes de Tumi the Volume et les invectives rageuses de Ben Sharpa, entre les macabreries funky de Spoek Mathambo (cf sa reprise du Control de Joy Division) et les transes bon marché de Shangaan Electro, entre le dubstep virtuose de Sibot (voir encadré) et la house sensuelle du manchot Black Coffee, si ce n’est cette capacité phénoménale à connecter – littéralement, la fin de la ségrégation s’étant accompagnée d’un désenclavement technologique – les dernières tendances du moment à leurs acquis babéliens. Mais gare à l’angélisme. LES BLANCS NE SAVENT PAS MILITER Sur place, le tableau n’est en effet pas aussi idyllique que voudrait nous le faire croire l’Institut Français, qui a décrété cette année une saison culturelle de l’Afrique du Sud. «Le niveau de pauvreté en Afrique du Sud est tel qu’il reste plus compliqué ici qu’ailleurs de se faire un nom. Ironiquement, il semble plus facile d’attirer l’attention hors de nos frontières qu’à domicile. Nous souffrons de cette croyance infondée qui veut que tout ce qui est “international“ est forcément meilleur que ce qui vient de chez soi», déplore ainsi Damian, tout en s’inquiétant de la dépolitisation qui gagne son milieu, un facteur de nivellement par le bas qui s’avère autant un revers de l’accession de l’Afrique du Sud à la société de consommation qu’un atavisme : «L’électro et le hip hop sont majoritairement le fait de petits blancs privilégiés qui, même s’ils n’appartiennent pas à des familles aisées, ont grandi avec tous les bienfaits qu’un état raciste peut prodiguer : une bonne éducation, la liberté d’expression, … / … Cape Town Effects - DR P02_03 — LE PETIT BULLETIN N°731 — DU 06.11 AU 12.11.13
  3. 3. NOUVELLES FRONTIÈRES Cap, de Cape Town Beats, un coffret tout entier dédié à l’inventivité et à l’engagement sud-africains et, plus spécifiquement, aux prouesses mutantes de Sibot. Un triple aboutissement même : discographique (Cape Town Effects donnant à entendre sur son album éponyme une musique typiquement post-Apartheid, i.e. autant futuriste et impactante dans sa forme qu’universelle et bon esprit dans son fond) ; cinématographique (grâce à Mother City Blues, documentaire d’Arno Biscthy saisissant l’énergie et l’instabilité qui tiraillent la société sud-africaine d’aujourd’hui via les portraits croisés de Konfab, Jaak et El Niño) ; et bien sûr scénique. Sur ce dernier point, si l’on en croit les dires de Damian, sa prestation promet d’être l’un des highlights du Riddim Collision 2013, pourtant pas avare en bêtes de scène (voir repères) : «Avec ce live, nous avons voulu faire en sorte que le public ressente vraiment la puissance et l’esprit de ces artistes. Jusqu’à présent, les retours sont fantastiques. Assez en tout cas pour que nous souhaitions aller encore plus loin. Je crois qu’il existe encore des tas de façons de faire entendre l’exceptionnelle créativité de l’Afrique du sud sur le marché européen». “Befok“, comme on dit en afrikaaner. Cool quoi. Cape Town Effects [+ Moodie Black + Oddateee] Au Marché Gare, vendredi 8 novembre — PARRAIN — «T’as pas une gueule de porte-bonheur». Si l’on se retrouvait nez à nez avec Simon Ringrose dans une jungle tropicale, c’est sans doute ce qu’on lui dirait, en tout cas s’il était vêtu de l’espèce de zentaï (ces combinaisons en élasthanne qui font le bonheur des fétichistes de la seconde peau) à globules qui sert de tenue de scène à son alter ego musical, Sibot. Et ce serait mal le juger. Car si, dans la toujours plus vaste galaxie des producteurs masqués, il est l’un des astres les plus intimidants, il est aussi et surtout un véritable gri-gri à taille humaine, un précurseur dont les performances et le succès rejaillissent régulièrement sur le reste de la fourmillante scène électro-hip hop sud-africaine présentée ci-contre. Ne serait-ce que parce qu’il a été l’un de ses principaux bâtisseurs, s’associant tout au long de sa carrière (débutée au tournant du siècle) à nombre de porte-drapeaux arc-en-ciel en devenir, du grand dadais Watkin Tudor Jones, alias Ninja, qu’il a aidé au sein de Max Normal à poser les bases de Die Antwoord, à Spoek Mathambo, avec lequel il forme le duo Playdoe et semble prendre un malin plaisir à faire rimer hip hop avec nyope (un mélange d’héroïne et de marijuana dont raffole la jeunesse désœuvrée des townships). Mais si les équipées musicales auxquelles Sibot a pris part (The Real Estate Agents, The Constructus Corporation, Chromoscience...) sont plus innombrables que ses yeux, c’est bien sa propre production, dans laquelle télescopent breaks dubstep, gimmicks gansta, samples orchestraux et glitches “Clarkiens“ en un amaglame de pixels sonores aussi ludique que crasseux, qui fait de lui le boss du secteur et un chouchou des marques dans le vent, Adidas et GoPro en tête. La caméra préférée des sportifs de l’extrême est d’ailleurs l’une de ses rares coquetteries scéniques. Pour le reste, Sibot se contente d’un pad, de platines et d’un synthétiseur, qu’il manipule avec une prodigieuse habileté. On n’est pas sacré meilleur DJ de son pays (en 2002) par hasard. Sibot Toyota [+ Tim Exile + Dope D.O.D. + Aucan...] Au Transbordeur, samedi 9 novembre Eux aussi représentent fièrement leur pays au Riddim cette semaine : • Aucan, formidable trio italien de post-dubstep à guitares (oui, ça existe) • Dope D.O.D., des Hollandais qui redonnent au rap hardcore ses lettres de rudesse • Electric Electric, les chefs de file de la noise hexagonale (dans tous les sens du terme) programmation détaillée du festival Riddim Collision en page 13 • Oddateee, MC ricain à la voix de prêcheur et héritier légitime du hip hop industriel de Dälek • Tim Exile, génial bidouilleur britannique et héraut d’une drum’ n’bass des plus avant-gardistes 15 novembre / 15 décembre 2013 Sibot © Niel Kotze Sibot says... EFFET BŒUF Derrière ce nom-valise dont Jarring Effects a le secret, se cache un groupe d’électro-hip hop réunissant quatre MCs (Ben Sharpa, El Niño, Konfab et Jaak), trois producteurs (Dplanet donc, mais aussi Big Space et le beatmaker lyonnais Led Piperz, par ailleurs vidéaste d’High Tone), une chanteuse/violoniste (Tebz) et une VJ (la Anne-Sophie Leens précédemment mentionnée, dite spo0ky et originaire de Belgique). Monté de toute pièce au début de l’année 2013 avec la complicité de Pioneer Unit, Cape Town Effects marque l’aboutissement pour la structure lyonnaise d’une décennie de défrichage subsaharien, cinq ans après l’édition en partenariat avec African Dope, autre label alternatif du … / … la sécurité et, plus important encore, la croyance qu’ils peuvent accomplir tout ce qu’ils veulent». Avant de poursuivre sur un manifeste : «La musique que nous produisons est politique, au sens où les gens avec lesquels nous travaillons ressentent au quotidien l’héritage négatif de l’Apartheid. Elle promeut la justice sociale, l’éveil politique, l’éducation et d’une manière générale l’élévation. Elle a toujours été en prise avec la situation du pays, du fait de nos limites structurelles». Ce “nous“ désigne bien sûr Pioneer Unit. Mais il peut tout aussi bien désigner le travail que Damian mène, en tant que beatmaker et sous le pseudonyme de Dplanet, au sein de Cape Town Effects. Con Canacerts Roci mo Ron o Marq Math Hacker uez Big ieu Bo Kord Daddy Wogaert ilson s Bjør n Be Mél rg Folk issa Lav e eaux Cath welt e Hyp rine Vi ercl ean ncent C ri p p gAët led Fro gs Yaco ub, B Beck y Le iget et L e Drun ucas k foo t Paq Mich uete Pier ael Jon L’Alk s Faccin es Ana i Guita i Tom Popovi r Trio Didi Poisso c Misj er Marc n Bun a Fitzg Boure k eral lle Buri Tilt d Mi dane chel Mo u ss Idir et Isso Conc uf M erts oun Mas k o ro s co l ter c Exp o lass aires sitio es n/r en c o 04 7 ntre 89 ww w.le 3 11 sgui 38 tare s.or g Espace Tonkin / Villeurbanne •• Espace Albert Camus / Bron •• L’Allegro / Miribel •• Théâtre de L’Atrium / Tassin la Demi Lune •• La Tannerie / Bourg en Bresse •• Théâtre Théo Argence / Saint Priest •• Médiathèque du Tonkin / Villeurbanne •• Centre culturel Charlie Chaplin / Vaulx en Velin •• Le Polaris / Corbas •• La Casa musicale / St Cyr au Mont d’Or •• Hall Blues Club / Pélussin •• Le Neutrino / Genas
  4. 4. Illustration : ©Jérôme Jouvray - Mise en page : HNR STUDIO CINÉMA Inside Llewyn Davis 24e Festival de la Bulle d'Or Bandes dessinées et livres illustrés www.brignais.com/festivalbd 9 et 10 novembre 2013 BRIGNAIS - Complexe Pierre Minssieux www.brignais.com/festivalbd Tél. 07 81 52 99 66 RÉVOLUTION(S) Si Llewyn Davis tourne en rond, les Coen lui font effectuer des cercles de plus en plus vastes. Le film est donc construit comme un 33 tours usé, qui saute régulière- Les dernières répliques de Burn after reading valent définitivement comme maxime du cinéma des frères Coen. Llewyn Davis, leur dernier anti-héros, n’échappe pas à cette loi : au terme d’un cycle narratif étourdissant, il n’a rien appris, sinon qu’il ne le refera pas – mais cet éternel retour laisse entendre qu’en fait si, il se fourvoiera dans la même impasse sombre… Llewyn Davis n’est pas un mauvais chanteur folk : les Coen le prouvent en le laissant interpréter en ouverture un de ses morceaux dans son intégralité, et c’est effectivement très beau. Mais le talent ne garantit pas le succès et Llewyn collectionne surtout les déconvenues. Ses disques ne se vendent pas, son manager le fait tourner en bourrique – scène admirablement écrite où la surdité du vieux grigou devient paravent à sa pingrerie – il met enceinte la copine d’un autre chanteur, qui lui répète en boucle son statut de loser. Et il n’est même pas foutu de veiller sur le chat de ses hôtes, fil rouge d’un premier acte d’une étonnante drôlerie où Llewyn dérive d’un appartement à l’autre, en quête du félin dans les rues et d’un peu d’argent pour vivre. RICHARD CURTIS, LE MAÎTRE DE LA COMÉDIE ROMANTIQUE ANGLAISE, RÉUSSIT UN PARFAIT FILM EN TROMPE-L’ŒIL ; DERRIÈRE L’HUMOUR, LA ROMANCE ET LE CONCEPT DU VOYAGE DANS LE TEMPS, IL ÉTAIT TEMPS EST UNE MÉDITATION TOUCHANTE SUR LA TRANSMISSION ENTRE LES PÈRES ET LES FILS. CC TEMPUS FUGIT Cette habileté a pourtant quelque chose de paradoxal. Ainsi, l’histoire d’amour se concrétise avec une étonnante facilité, sans drame ni heurt. Le couple s’installe et la possibilité d’une infidélité est à son tour évacuée fissa d’un récit au cours tranquille, comme une chro- Pendant la première heure d’Il était temps, tout paraît un peu trop clair au spectateur : Tim, post-ado roux et maladroit avec les filles, arrivé de son Sussex tempétueux vers la très branchée City londonienne, se voit offrir un don extraordinaire, celui de voyager dans le temps. Il peut ainsi rectifier ses erreurs en recommençant autant qu’il le veut les moments décisifs de son existence. Richard Curtis, à qui l’on doit Love actually et les scénarios de Notting Hill et Cheval de guerre, fait ainsi se rencontrer le genre dans lequel il excelle, la comédie romantique, et une veine plus conceptuelle, rappelant celle d’Un jour sans fin. Que l’affaire soit très bien écrite, avec des seconds rôles pittoresques et un excellent couple d’acteurs principaux – le peu connu Domnhall Gleeson et la fameuse Rachel MacAdams – relève de l’évidence, et on se demande si l’ami Curtis ne déroule pas un peu trop tranquillement un savoirfaire désormais rodé. Inside Llewyn Davis De Joel et Ethan Coen (ÉU, 1h44) avec Oscar Isaac, Carey Mulligan, Justin Timberlake… ment pour finalement revenir à son sillon initial. Parti sur les routes de l’Amérique pour rencontrer un producteur mythique et pour retrouver un amour d’enfance, Llewyn va dans les deux cas dévier de son objectif, d’abord en croisant un double monstrueux, jazzman junkie et aigri, puis en heurtant une autre “réplique“ qui le ramène cruellement à son dessein premier – le chat perdu, qui était déjà dans A serious man une image du hasard expropriant le protagoniste de son destin. Celui de Llewyn est tronqué : autrefois, il formait un duo, mais la disparition de sa moitié a marqué sa carrière du sceau de l’inachèvement. Le 33 tours n’a qu’une face dans Inside Llewyn Davis et s’il accomplit une révolution, comme son personnage, c’est pour rejouer la même chanson, juste un peu plus familière. Pendant ce temps, la révolution folk a bien eu lieu, mais Davis n’en sera pas, ombre cachée derrière le héros lumineux Dylan. La beauté mélancolique du film consiste à rendre sa grandeur au raté, laissant le génie à l’état de silhouette fantomatique. Les Coen écrivent ici la légende de ceux qui n’ont pas écrit la légende, comme une anecdote en bas de page transformée en odyssée métaphysique. Il était temps De Richard Curtis (Ang, 2h03) avec Domnhall Gleeson, Rachel MacAdams, Bill Nighy… nique amusée des jours heureux. Même le concept du voyage dans le temps paraît sous-utilisé par le script, vite digéré et seulement amendé par quelques règles additionnelles. C’est en fait là que tout se joue : le don de Tim lui a été transmis par son père à ses 21 ans, comme ce fut le cas pour tous les enfants mâles de la famille. Ce qui importe n’est pas tant ce qu’il en fait que l’acte de transmission lui-même, établissant un lien secret et évolutif entre le père et le fils. Or, ce lien est fragile et le temps, malgré tout, passe : le fils devient père, et c’est pour lui l’occasion de faire un bilan de son expérience, avant de la transmettre à son tour. Il était temps s’engage alors dans un mélodrame bouleversant, qui interroge la construction même de son héros, entre héritage et liberté. C’est toute la beauté du film que de dire des choses très profondes et douloureuses sur la paternité en les enfouissant derrière la grâce légère propre au cinéma de Richard Curtis. DR Il était temps NOUVELLE MERVEILLE DES FRÈRES COEN, L’ODYSSÉE D’UN CHANTEUR FOLK RATÉ DES ANNÉES 60 QUI EFFECTUE UNE RÉVOLUTION SUR LUI-MÊME À DÉFAUT DE PARTICIPER À CELLE DE SON COURANT MUSICAL. TRISTE, DRÔLE, IMMENSE… CHRISTOPHE CHABERT DR P04_05 — LE PETIT BULLETIN N°731 — DU 06.11 AU 12.11.13
  5. 5. Le cinéma de Bertrand Tavernier ne brille pas par sa légèreté ; d’où étonnement de le voir s’emparer de la BD de Blain et Lanzac relatant sur un mode de comédie picaresque le passage au ministère des Affaires étrangères de Dominique de Villepin, rebaptisé Alexandre Taillard de Worms. Grand bien lui en a pris : c’est son meilleur film depuis des lustres, malgré ses évidentes faiblesses. Adoptant le point de vue du candide Arthur Wlaminck, recruté pour s’occuper du «langage» au sein du cabinet, Tavernier met en lumière le bordel intégral que le ministre sème autour de lui, mélange d’égocentrisme, de cuistrerie, de copinage et d’agitation pure et vaine. Tant qu’il reste dans l’enceinte du Quai d’Orsay, le film est franchement plaisant, notamment grâce à la double prestation de Lhermitte et Arestrup, antinomiques comme le feu et la glace. La lourdeur de Tavernier revient dès qu’il en sort, notamment pour aller filmer les scènes parfaitement inintéressantes entre Arthur et sa compagne, aération inutile d’un récit qui méritait plus de radicalité. Se plaçant sous la Présidence symbolique de Jean-Paul Rappeneau, qui aurait sans doute fait des merveilles avec un matériau pareil, Tavernier surprend grâce à sa conclusion, brillante, qui prend la satire à rebrousse-poil et montre que De Christophe Offenstein (Fr, 1h36) avec François Cluzet, Samy Seghir, Guillaume Canet… Yann Kermadec, marin chevronné, remplace au pied levé son frère qui s’est cassé une jambe pour participer au Vendée Globe. À peine parti, il découvre un clandestin dans la soute, se retrouvant malgré lui en infraction avec le règlement de cette course “en solitaire“. Si on enlève le défi du tournage dans les conditions réelles de la navigation, ce premier film du chef opérateur de Guillaume Canet est un naufrage intégral. Le récit prend l’eau de partout, noyé par une avalanche de bons sentiments, sur le bateau comme sur la terre ferme, ce qu’une musique de supermarché vient souligner jusqu’à l’overdose. Surtout, le film ne prend le temps de rien, ni de filmer le professionnalisme du marin, ni de montrer les liens affectifs qui se nouent entre les personnages. C’est une bouillie télévisuelle écrite par des disciples de Robert MacKee qui créent des conflits artificiels et les résolvent en deux secondes – les rapports entre la fille de Cluzet et sa belle-mère jouée par Virginie Efira atteignent ainsi des sommets de niaiserie. ET AUSSI… LE QUE CIR IZE ÉLO iD Après un désastre nommé Où va la nuit ?, Martin Provost joue la passe en retrait avec Violette, biopic sur les relations entre Simone de Beauvoir (Sandrine Kiberlain) et Violette Leduc (Emmanuelle Devos), dans la lignée de son académique et césarisé Séraphine. / 16 tes acroba 5 13 er, ÉC. 20 rampoline, rollgie D 20 er ,t n dance e l’é break lerie… D rencontre ial, VTT tr ons, jong ur une o si se. contor te dose p rque et dan ci u à ha ante entre iss éblou S’il y a sur cette terre des fans de Jacques Doillon – sont-ils masochistes… Mes séances de lutte est absolument pour eux. 1h40 à voir Sara Forestier et James Thierrée s’affronter verbalement et physiquement pour comprendre le lien amoureux qui les unit, ça rappelle les grandes heures de La Pirate et La Tentation d’Isabelle – les fans s’en souviennent, les allergiques aussi… présen Présenté à Un certain regard à Cannes, Le Médecin de famille est adapté par Lucia Puenzo de son propre roman ; en 1960, une famille argentine rencontre un médecin allemand et l’héberge dans l’hôtel qu’elle vient d’ouvrir, sans savoir qu’il s’agit en fait d’un ancien tortionnaire nazi. — ACTU — Une semaine après Scarface, le Cinéma Lumière propose de redécouvrir son pendant tourné dix ans plus tard, L’Impasse, toujours avec De Palma derrière la caméra et Pacino devant. Plutôt que d’offrir une suite à leur film culte, les deux choisissent d’en faire l’inverse exact : Scarface était furieusement de son temps ? L’Impasse sera intemporel… Tony Montana était un idiot intégral, obsédé par la réussite et prêt à buter tout ce qui entraverait son ascension ? Carlo Brigante ne pensera qu’à se ranger, affichant tout du long une sagesse mélancolique face à un monde du crime qu’il méprise. De Palma s’offre une rime visuelle entre les deux : une affiche publicitaire vantant un “Paradis“ caricatural à base de lever de soleil, de plage et de palmiers. Dès la première scène de L’Impasse, où l’on voit Brigante agoniser sur une civière, on sait que ce paradis-là ne sera jamais atteint, et cette introduction en forme de requiem donnera sa tonalité tragique à une œuvre grave et amère. Ce qui ne change pas d’un film à l’autre, c’est la splendeur de la mise en scène de De Palma, que l’on n’a jamais vu aussi délesté de son maniérisme, aussi proche des émotions véhiculées par son sujet. Quant à Pacino, il est bouleversant de sobriété ; ce n’est pas la première fois dans sa carrière – le magnifique Bobby Deerfield lui permettait déjà de jouer sur ce minimalisme habité – mais c’est particulièrement frappant ici, tant le cinéma de mafia a toujours permis aux acteurs de livrer des prestations extraverties. Mais L’Impasse n’est pas un film de gangsters comme les autres ; comme Casino de Scorsese, il s’inscrit dans une veine crépusculaire du genre, moins immédiate mais beaucoup plus profonde. CC L’Impasse De Brian De Palma (1993, ÉU, 2h20) avec Al Pacino, Sean Penn… Au Cinéma Lumière, du 9 au 12 novembre L AC SPECT E NT ! té en par ten ri a ariat vec © Théâtre T Cie / Patrick Lazic– Licences : 1-1054424, 2-1054425, 3-1054423 L’Impasse tragique De Bertrand Tavernier (Fr, 1h54) avec Thierry Lhermitte, Raphaël Personnaz, Niels Arestrup… En solitaire du plus grand foutoir peuvent sortir des instants de grâce. Ce qui vaut pour la politique, mais aussi, et Tavernier en a sans doute eu conscience, pour un tournage de cinéma… CC 2013, année de la SF, définitivement : tiré d’un best seller, La Stratégie Ender ressemble à une version premier degré de Starship troopers, où d’héroïques terriens se battent pour défendre la planète contre une espère extraterrestre hostile. Avec derrière la caméra Gavin Hood – réalisateur du premier et catastrophique Wolverine – et devant Harrison Ford et Ben Kingsley, tout de même… RHÔNE ISÈRE DU 5 NOVEMBRE AU 5 DÉCEMBRE 2013 7E ÉDITION | NOUS SOMMES TOUS DES HOMMES ! Vendredi 8 nov. à 18h30 | Entrée libre Médiathèque du Bachut, Lyon 8ème Mardi 19 nov. à 18h30 | Entrée libre Archives municipales de Lyon 2ème Jusqu’au 23 nov. | Entrée libre Médiathèque du Bachut, Lyon 8ème Mercredi 20 nov. à 15h et 20h | Tarifs: 3/5€ Maison des Passages, Lyon 5ème avec l’écrivain Ahmed Kalouaz Jeudi 14 nov. à 19h30 | Entrée libre MJC Ô Totem, Rillieux-la-Pape DR Quai d’Orsay Heureusement que le film sort un mois avant All is lost, car la comparaison achève de faire sombrer En solitaire dans les abîmes de la médiocrité. CC ME ÉVÉNE Samedi 23 nov. à 20h | Tarifs: 8/10€ Salle des Fêtes de Chessy-les-Mines Vendredi 15 nov. à 20h | Tarifs: 6/8€ Salle des Fêtes de Brindas Du 29 au 30 nov. | De gratuit à 2€ Rillieux-la-Pape, Chassieu, Vénissieux Samedi 16 nov. à 15h | Entrée libre Médiathèque du Bachut, Lyon 8ème Mardi 3 déc. à 20h | Entrée libre Maison des Passages, Lyon 5ème Samedi 16 nov. à 19h | Tarif: 5€ Cinéma Les Alizés, Bron Jeudi 5 déc. à 18h30 | Entrée libre Archives municipales de Lyon 2ème ARTAG Maison des Passages. Financé par la Région Rhône-Alpes, la DRAC Rhône-Alpes, les Villes de Lyon, Chassieu, Rillieux-la-Pape et Vénissieux.
  6. 6. CINÉMA NOUVEAUX FILMS À L’AFFICHE P06_07 — LE PETIT BULLETIN N°731 — DU 06.11 AU 12.11.13 LES CHOIX DE LA RÉDACTION EN SOLITAIRE De Christophe Offenstein (Fr, 1h36) avec François Cluzet, Samy Seghir... Cinéma Gérard Philipe, Le Scénario, Pathé Bellecour, Pathé Carré de soie, Pathé Vaise, UGC Ciné-Cité Confluence, UGC Ciné-Cité Internationale, UGC Part-Dieu, CGR IL ÉTAIT TEMPS De Richard Curtis (ÉU, 2h03) avec Domhnall Gleeson, Rachel McAdams... Pathé Bellecour (vo), Pathé Carré de soie, Pathé Vaise (vf vo), UGC Ciné-Cité Confluence (vo), UGC Part-Dieu, CGR INSIDE LLEWYN DAVIS D’Ethan Coen et Joel Coen (ÉU, 1h45) avec Oscar Isaac, Carey Mulligan... Comœdia (vo), Le Scénario (vf vo), CGR, Pathé Bellecour (vo), Pathé Carré de soie, Pathé Vaise (vf vo), UGC Astoria (vo), UGC Ciné-Cité Confluence (vo), UGC Ciné-Cité Internationale (vo) LE MÉDECIN DE FAMILLE De Lucia Puenzo (Arg, 1h33) avec Alex Brendemühl, Natalia Oreiro… CNP Terreaux (vo), Les Alizés (vo) MES SÉANCES DE LUTTE De Jacques Doillon (Fr, 1h39) avec Sara Forestier, James Thiérrée... ALABAMA MONROE De Felix Van Groeningen (Bel, 1h52) avec Veerle Baetens, Johan Heldenbergh... Un mélodrame splendide et douloureux qui illustre la vitalité du cinéma flamand, ici capable de transformer un couple de marginaux adeptes de country et de tatouages en nouveaux héros romantiques, magnifiés par une mise en scène d’une permanente fluidité. CNP Terreaux QUAI D’ORSAY De Bertrand Tavernier (Fr, 1h53) avec Thierry Lhermitte, Raphaël Personnaz... Alizés, Pathé Bellecour, Pathé Carré de soie, Pathé Vaise, UGC Astoria, UGC Ciné-Cité Confluence, UGC Ciné-Cité Internationale, UGC Part-Dieu, CGR LA STRATÉGIE ENDER De Gavin Hood (ÉU, 1h54) avec Harrison Ford, Asa Butterfield... Pathé Carré de soie, Pathé Cordeliers, Pathé Vaise, UGC Ciné-Cité Confluence (vf vo), UGC CinéCité Internationale (vf vo), UGC Part-Dieu, CGR BLUE JASMINE De Woody Allen (ÉU, 1h38) avec Alec Baldwin, Cate Blanchett... Portrait d’une femme sous influence, VIOLETTE De Martin Provost (Fr, 2h19) avec Emmanuelle Devos, Sandrine Kiberlain… Cinéma Gérard Philipe, Comœdia, Pathé Vaise, UGC Ciné-Cité Confluence Le Meliès (vo) bourgeoise déchue et déçue, victime de son ambition et coupable de sa frivolité, ressassant son amertume et cherchant un nouveau départ. Woody Allen redonne du sens à l’expression «tragi-comédie» et donne à Cate Blanchett son plus beau rôle. LA GRANDE BELLEZZA De Paolo Sorrentino (It, 2h30) avec Toni Servillo, Luis Tosar... La dérive d’un écrivain qui n’écrit plus dans la Rome estivale, entre douceur de vivre et dolce vita. Paolo Sorrentino signe son film-somme, visuellement époustouflant, porté par une quête de la beauté du monde et de la grandeur des êtres derrière les apparats sociaux superficiels. GRAVITY D’Alfonso Cuarón (ÉU-GB, 1h30) avec Sandra Bullock, George Clooney... Gigantesque expérience immersive, spectacle total et unique, mais aussi grand film personnel sur le deuil et l’espoir, Gravity amène son réalisateur Alfonso Cuarón vers de nouveaux sommets – d’émotion et de mise en scène. Immanquable. Ciné-Caluire, CNP Terreaux (vo), Comœdia (vo) HEIMAT - CHRONIQUE D’UN RÊVE D’Edgar Reitz (All, 1h47) avec Jan Dieter Schneider, Antonia Bill... Deux frères pour incarner un tournant dans l’Histoire allemande : celle des petites révolutions et de l’exode massif des années 1840. Cette première partie convainc par son souffle romanesque, la beauté de sa mise en scène et un climax poignant. CNP Bellecour (vo) HEIMAT - L’EXODE D’Edgar Reitz (All, 2h08) avec Jan Dieter Schneider, Antonia Bill... Un cran en dessous de la première partie, L’Exode pose le propos politique de Reitz sur la période, où les balbutiements de la Révolution Industrielle ne peuvent endiguer l’hémorragie démographique et son lit de destins brisés et de rêves inachevés. Cinéma Gérard Philipe (3D), Comœdia (3D VO 2D VO), Le Rex (2D 3D), Les Alizés (2D 3D), Pathé Bellecour (3D VO), Pathé Carré de soie (3D VF), Pathé Cordeliers (3D VF), Pathé Vaise (3D VF), UGC Astoria (2D VO), UGC Ciné-Cité Confluence (3D VO), UGC Ciné-Cité Internationale (3D VO 3D VF), UGC Part-Dieu (2D 3D) ILO ILO D’Anthony Chen (Sing, 1h39) avec Yann Yann Yeo, Tianwen Chen... Le gamin turbulent d’une famille de nouveaux riches à Singapour tyrannise sa nounou philippine, avant de se lier d’amitié avec elle. Ça pourrait être un conte un peu neuneu, mais le premier film du très prometteur Anthony Chen sait faire souffler le vent inquiet de la crise économique dans son récit, pour montrer les rapports de force cruels qui sévissent dans son pays. LE JOLI MAI De Chris Marker (Fr, 2h16) documentaire Reprise d’un film devenu mythique où Chris Marker et Pierre Lhomme font le Comœdia (vo), UGC Ciné-Cité Internationale Comœdia (vo), UGC Ciné-Cité Internationale Le Lem (vo) portrait d’une ville et de ses habitants, leurs aspirations et les mutations qui les entourent. Entre éternité – sublimes vues de Paris – et circonstances – une parole libérée qui trouve souvent des échos avec notre époque – Le Joli mai est une redécouverte indispensable. MA VIE AVEC LIBERACE De Steven Soderbergh (ÉU, 1h58) avec Michael Douglas, Matt Damon... Parangon du queer et folle honteuse, showman invétéré et tyran domestique, la vie du pianiste Liberace est aujourd’hui un film de Steven Soderbergh, qui brille à tous les sens du terme par l’intelligence de son scénario, de sa mise en scène et de ses deux comédiens, notamment un Michael Douglas grandiose. LE MUR INVISIBLE De Julian Roman Pölsler (All, 1h48) avec Martina Gedeck, Wolfgang Maria Bauer... Une fable étrange sur l’enfermement d’une femme en pleine nature sauvage, qui interroge les frontières de l’humanité et de l’animalité, à travers une mise en scène singulière, contemplative mais jamais complaisante envers sa beauté. Seule à l’écran ou presque, Martina Gedeck est admirable. UGC Ciné-Cité Confluence PRINCE OF TEXAS De David Gordon Green (ÉU, 1h34) avec Emile Hirsch, Paul Rudd... Cette comédie douce-amère et minimaliste entre deux zouaves qui tracent une route dévastée par un incendie de forêt vaut surtout pour les bonnes nouvelles qu’elle donne d’un cinéaste aimé mais un peu perdu ces dernières années, David Gordon Green. PRISONERS (int - 12 ans) De Denis Villeneuve (U, 2h32) avec Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal Particulièrement noir, magistralement écrit et superbement mis en scène, ce thriller ouvre les portes de l’enfer moral sur le quotidien d’une bourgade tranquille après la disparition de deux petites filles. Hugh Jackman, en père chrétien transformé en tortionnaire, y est exceptionnel. Cinéma Opéra (vo) Les Alizés (vo) SNOWPIERCER, LE TRANSPERCENEIGE (int - 12 ans) De Bong Joon Ho (Corée du sud, 2h05) avec Chris Evans, Song Kang-Ho... Une lutte des classes futuristes à bord d’un train qui ne s’arrête jamais, au contenu politique tranchant et jamais simpliste, mis en scène avec force et intelligence par Bong Joon-ho, définitivement maître du spectacle populaire et intelligent. Comœdia (vo) LA VIE D’ADÈLE (int - 12 ans) D’Abdellatif Kechiche (Fr, 2h59) avec Léa Seydoux, Adèle Exarchopoulos En suivant sur plusieurs années la passion amoureuse d’une adolescente pour une fille plus âgée qu’elle, Abdellatif Kechiche signe un chefd’œuvre solaire et lyrique, où son goût du réalisme et de l’observation sociale se marie avec une approche plus poétique où les élans affectifs deviennent la matière même de la mise en scène. Alpha, Cinéma Gérard Philipe (vo vf), CNP Bellecour (vo), Comœdia (vo), Pathé Carré de soie, Pathé Cordeliers (vo), Pathé Vaise Comœdia (vo), Alizés (vo), Pathé Bellecour (vf vo), Pathé Bellecour, Pathé Carré de soie, Pathé Vaise, UGC Ciné-Cité Confluence (vo), UGC Part-Dieu Ciné Duchère, Ciné La Mouche, Ciné-Rillieux, Cinéma Saint-Denis, Comœdia, Pathé Bellecour, UGC Ciné-Cité Internationale SALLES CINÉMA BELLECOMBE CINÉMA SAINT-DENIS CINÉ DUCHÈRE COMŒDIA 61 rue d’Inkerman - Lyon 6e - 04 78 52 40 31 SUR LE CHEMIN DE L’ÉCOLE Ven 20h30 - sam 15h - dim 14h30 MON ÂME PAR TOI GUÉRIE Mer 20h - sam 20h30 - dim 17h15 77 grande rue de la Croix-Rousse - Lyon 4e LA TENDRESSE Jeu 20h45 - sam 18h - lun 17h LA VIE D’ADÈLE (int - 12 ans) Ven, sam, lun 20h45 - dim 17h SUR LE CHEMIN DE L’ÉCOLE Ven 18h15 - sam, dim 14h30 LA BATAILLE D’ALGER V.O. Mar 20h30 !' # CNP BELLECOUR CNP TERREAUX 6 rue Joseph Serlin - Lyon 1er - 04 78 28 80 08 PINK V.O. Jeu, lun 20h15 - ven 16h - sam 14h - dim 18h05 - mar 18h HUKUMET KADIN 2 V.O. Ven 20h - sam 22h05 - dim 16h05 - lun 14h BENIM DUNYAM V.O. Ven 22h - sam 20h - dim 14h - lun 16h05 ROOM 514 V.O. Mer, ven 18h - dim 21h45 - mar 20h ALATA V.O. Sam 18h MA VIE AVEC LIBERACE V.O. Jeu 18h - lun 21h50 - mar 15h45 SPECTRES V.O. Mer 20h - sam 16h AS I LAY DYING V.O. Dim 19h45 - lun 18h10 CINÉMA LUMIÈRE PATHÉ BELLECOUR 12 rue de la Barre - Lyon 2e 208 avenue Andreï Sakharov - Lyon 9e MA MAMAN EST EN AMÉRIQUE, ELLE A RENCONTRÉ BUFFALO BILL Mer 14h - sam 15h - dim 14h30 LA VIE D’ADÈLE (int - 12 ans) Mer, dim 16h - jeu, sam 16h30 - ven, lun 20h 9 MOIS FERME Jeu, sam 20h - ven, lun 18h - dim 19h30 LE CINÉMA 13 avenue Berthelot - Lyon 7e Avant-première : • The Immigrant, vo : mer 20h30* BLUE JASMINE V.O. Jeu, ven, mar 13h35 - sam, dim, lun 11h15 INSIDE LLEWYN DAVIS V.O. 13h45 - 15h50 - 17h55 - 20h - 22h VIOLETTE 14h - 16h40 - 19h20 UN CHÂTEAU EN ITALIE 16h - 18h10 - 20h20 - 22h SNOWPIERCER V.O. (int - 12 ans) 13h40 - 16h15 - 18h40 - 21h05 GRAVITY 3D V.O. Mer 13h40, 15h45, 17h50, 20h45 - jeu, ven 13h40, 15h45, 17h50, 19h50 - sam, dim, lun 11h15, 13h40, 15h45, 17h50, 19h50 mar 13h40, 15h45, 17h50, 19h50, 21h50 GRAVITY V.O. 21h50 sf mer, mar QUI VOILÀ ? Mer 14h - sam, dim, lun 10h45 HEIMAT - CHRONIQUE D’UN RÊVE V.O. Mer, ven 13h30 - sam, dim, lun 10h45 HEIMAT - L’EXODE V.O. Jeu, sam, dim, lun, mar 13h30 LA VIE D’ADÈLE (int - 12 ans) 15h30 - 20h45 sf mer LES JOURS HEUREUX 18h45 MA MAMAN EST EN AMÉRIQUE, ELLE A RENCONTRÉ BUFFALO BILL Sam, dim, lun 10h45, 14h PRINCE OF TEXAS V.O. Sam, dim, lun 11h25 PRISONERS V.O. (int - 12 ans) Sam, dim, lun 10h45 Impasse Saint-Polycarpe - Lyon 1er - 04 78 28 80 08 MON ÂME PAR TOI GUÉRIE Ven 20h30 - sam 18h15 - dim 14h30 - lun 16h15 FIFI HURLE DE JOIE V.O. Ven 18h15 - dim 16h45 - lun 14h30 OPIUM Sam 20h30 - lun 18h30 NOS HÉROS SONT MORTS CE SOIR Jeu 20h - ven 16h15 - sam 14h - dim 18h30 - lun 20h15 ROMEOS V.O. Jeu 18h15 - dim 20h15 $% # $ CINÉMA OPÉRA '# $ + THE MAJOR V.O. 14h - 16h - 19h45 - 21h45 PRISONERS V.O. (int - 12 ans) 16h20 - 21h WORKERS V.O. 14h - 21h25 JEUNE ET JOLIE (int - 12 ans) 18h LA GRANDE BELLEZZA V.O. 16h30 LA DANZA DE LA REALIDAD V.O. 14h - 19h IMAGINE V.O. 19h 40 rue du Président Édouard Herriot - Lyon 1er LE MÉDECIN DE FAMILLE V.O. 14h - 15h50 - 17h50 - 19h50 - 21h45 MES SÉANCES DE LUTTE 14h - 16h - 18h - 20h - 22h ATTILA MARCEL 14h - 16h - 18h - 20h - 22h BLUE JASMINE V.O. 14h - 15h50 - 17h50 - 19h50 - 21h50 PATHÉ CORDELIERS 25 rue du Premier-Film - Lyon 8e - 04 78 78 18 95 FURYO V.O. Mer 16h30 RÉTROSPECTIVE TARANTINO RESERVOIR DOGS V.O. Mer 21h15 TRUE ROMANCE V.O. Mer 19h 79 rue de la République - Lyon 2e Avant-premières : • Il était une forêt : dim 11h • Cartel, vo : mar 20h QUAI D’ORSAY 10h40 - 14h - 16h30 - 19h45 - 22h20 INSIDE LLEWYN DAVIS V.O. 11h05 - 13h30 - 15h45 - 18h - 20h15 22h35 EN SOLITAIRE 11h - 13h30 - 15h50 - 18h05 - 20h15 22h30 IL ÉTAIT TEMPS V.O. 10h45 - 14h - 16h45 - 19h30 - 22h10 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 3D V.O. 10h45 - 13h15 - 20h15 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES V.O. 15h35 - 17h55 - 22h35 SNOWPIERCER (int - 12 ans) 11h sf dim - 14h SNOWPIERCER V.O. (int - 12 ans) 16h45 - 19h30 sf mar - 22h10 UN CHÂTEAU EN ITALIE 11h10 - 13h45 - 16h sf sam - 18h15 sf sam 20h25 sf sam - 22h35 sf sam GRAVITY 3D V.O. 11h - 13h45 - 16h - 18h10 - 20h30 22h35 9 MOIS FERME 11h10 - 14h15 - 16h10 - 18h - 20h - 22h LA VIE D’ADÈLE (int - 12 ans) 10h40 - 14h15 - 17h40 - 21h PLANES Mer, sam, dim, lun 11h10 20 rue Thomassin - Lyon 2e Avant-première : • Evasion : mar 20h30 LA STRATÉGIE ENDER 14h - 16h30 - 19h - 21h30 + sam, dim, lun 11h10 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 14h - 19h CINE-CONCERT CAMERATA SCHUBERT !( )# B. KEATON - C. BOWERS !% # DIM.1 DECEMBRE 17H30 GRAND TEMPLE DE LYON # ! !%# $ %# ' ! # * www.camerata-schubert.com #' ! # # # RESERVATION FNAC www.francebillet.fr PATHÉ VAISE THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 3D 16h30 - 21h20 + sam, dim, lun 11h FONZY 14h05 - 16h30 - 19h15 - 21h30 + sam, dim, lun 11h10 GRAVITY 3D 13h30 - 15h30 - 17h30 - 19h30 - 21h30 + sam, dim, lun 11h MALAVITA 13h45 - 16h30 + sam, dim, lun 11h15 MALAVITA V.O. 18h50 - 21h20 TURBO 13h15 - 15h15 + sam, dim, lun 11h BLOOD TIES 13h30 - 16h05 + sam, dim, lun 10h45 BLOOD TIES V.O. 18h40 - 21h15 PRISONERS V.O. (int - 12 ans) 17h30 - 20h30 sf mar + mar, jeu, ven 14h30 43 rue des Docks - Lyon 9e Avant-premières : • Il était une forêt : dim 11h • Cartel : mar 20h EN SOLITAIRE 13h15 - 15h30 - 17h45 - 20h - 22h15 + dim 11h QUAI D’ORSAY 14h - 16h30 - 19h - 21h30 + dim 10h45 IL ÉTAIT TEMPS 13h45 - 16h30 - 19h15 sf jeu - 22h + dim 10h30 IL ÉTAIT TEMPS V.O. Jeu 19h15 INSIDE LLEWYN DAVIS 13h15 - 15h35 - 17h55 - 20h15 sf jeu 22h35 + dim 10h55 INSIDE LLEWYN DAVIS V.O. Jeu 20h15 LA STRATÉGIE ENDER 14h - 16h30 - 19h - 21h30 + dim 10h45 VIOLETTE 13h15 - 16h05 - 18h55 - 21h45 + dim 10h15 GRAVITY 3D 13h15 - 15h30 - 17h45 - 19h - 20h 21h15 - 22h15 + dim 11h THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 3D 16h30 - 21h30 + dim 10h45 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 14h - 19h 9 MOIS FERME 14h15 - 16h15 - 18h15 - 20h15 - 22h15 + dim 11h15 PRISONERS (int - 12 ans) 14h15 - 17h30 - 20h45 MALAVITA 14h15 - 16h45 - 19h15 - 21h45 + dim 10h45 SUR LE CHEMIN DE L’ÉCOLE Dim 11h BLOOD TIES 13h30 sf mer - 16h15 sf mer, dim, lun - 19h SNOWPIERCER (int - 12 ans) Mer, dim, lun 16h15, 21h45 - jeu, ven, mar 13h30, 16h15, 21h45 - sam 14h TURBO Mer, sam, dim, lun 14h, 16h30 + dim 11h PLANES Mer, lun 13h30, 15h30 - sam 13h15, 15h15 dim 11h, 13h30, 15h30 FONZY Mer, dim, lun 17h45, 20h, 22h15 - jeu, ven 13h15, 15h30, 17h45, 20h, 22h15 - sam 22h35 - mar 13h15, 15h30, 17h45, 22h15 UGC ASTORIA UGC CINÉ-CITÉ CONFLUENCE 31 cours Vitton - Lyon 6e Avant-première : • La Vénus à la fourrure : dim 20h INSIDE LLEWYN DAVIS V.O. 11h15 - 13h35 - 15h45 - 17h55 - 20h05 22h10 9 MOIS FERME 11h05 - 14h - 16h - 18h - 20h sf dim - 22h GRAVITY V.O. 11h10 sf mer, sam, dim - 14h10 sf mer, sam, dim - 16h10 - 18h10 - 20h10 - 22h10 QUAI D’ORSAY 11h - 13h50 - 16h30 - 19h15 - 21h40 UN CHÂTEAU EN ITALIE 10h55 - 13h30 - 15h40 - 17h50 - 19h55 22h05 L’HISTOIRE DU PETIT PAOLO Mer, sam, dim 11h, 14h 121 cours Charlemagne - Lyon 2e Avant-premières : • Cartel, vo : mar 20h15 • Il était une forêt : dim 11h15 EN SOLITAIRE 11h05 - 13h45 - 15h50 - 17h55 - 20h05 22h15 IL ÉTAIT TEMPS V.O. 11h - 14h - 16h30 - 19h30 - 22h INSIDE LLEWYN DAVIS V.O. 10h45 - 13h30 - 15h40 - 17h55 - 20h05 22h15 LA STRATÉGIE ENDER 11h10 - 14h - 16h20 LA STRATÉGIE ENDER V.O. 19h45 - 22h10 LE JOLI MAI Jeu 20h - dim 17h30 - mar 15h10 QUAI D’ORSAY 11h - 14h - 17h30 - 19h50 - 22h10 VIOLETTE 10h40 - 13h25 - 16h10 - 18h55 - 21h40
  7. 7. UGC CINÉ-CITÉ INTERNATIONALE 9 MOIS FERME Mer, sam, dim, lun 12h40, 14h30, 16h20, 18h15, 20h10, 22h05 - jeu 10h40, 12h30, 14h20, 16h20 - ven, mar 10h40, 12h30, 14h20, 16h15, 18h10 + ven 20h05, 22h05 BLOOD TIES V.O. 11h - 16h30 - 19h10 - 21h50 + jeu, ven, mar 13h50 GRAVITY 3D V.O. 11h sf sam, dim - 11h30 sf sam, dim - 13h sf sam - 14h sf dim - 15h sf sam - 16h sf dim - 17h sf sam - 18h sf dim - 19h sf sam 20h sf dim - 21h sf sam - 22h sf dim MALAVITA V.O. 10h40 - 13h - 15h20 sf mar - 17h40 sf dim 20h sf jeu - 22h15 sf jeu PLANES Mer, sam, dim, lun 10h40, 14h THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 11h - 14h - 16h20 - 19h45 - 22h05 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES V.O. 20h - 22h15 + jeu, ven, mar 10h40, 13h, 15h20, 17h40 TURBO Mer, sam, dim, lun 11h, 13h45, 15h50, 17h55 SNOWPIERCER V.O. (int - 12 ans) 11h15 - 14h05 - 16h40 - 19h15 - 21h50 80 quai Charles de Gaulle - Lyon 6e Avant-premières : • Il était une forêt : dim 11h • En promenade... : dim 11h • Cartel, vo : lun 20h EN SOLITAIRE 10h55 - 13h45 - 15h50 - 17h55 - 20h05 22h15 HEIMAT - CHRONIQUE D’UN RÊVE 19h30 HEIMAT - L’EXODE 21h45 INSIDE LLEWYN DAVIS V.O. 11h - 13h35 - 15h45 - 17h55 - 20h05 22h15 LA STRATÉGIE ENDER 10h50 - 13h45 - 16h05 - 19h40 LA STRATÉGIE ENDER V.O. 22h QUAI D’ORSAY 10h50 - 13h40 - 16h - 19h45 - 22h05 UN CHÂTEAU EN ITALIE 17h55 - 20h05 - 22h15 + jeu, ven, mar 11h, 13h35, 15h45 9 MOIS FERME 11h sf dim - 14h10 - 16h - 17h55 - 19h50 sf jeu - 21h50 sf jeu + dim 12h25 SUR LE CHEMIN DE L’ÉCOLE 11h - 15h55 - 17h40 + jeu, ven, mar 14h10 BLOOD TIES V.O. 10h55 - 13h50 - 16h30 - 19h15 - 21h50 FONZY 17h50 - 20h sf lun - 22h15 + jeu, ven, mar 10h50, 13h30, 15h40 GRAVITY 3D 11h - 13h50 - 15h50 - 17h55 - 19h55 21h55 GRAVITY 3D V.O. 10h50 - 13h40 - 15h40 - 17h40 - 19h40 21h40 L’EXTRAVAGANT VOYAGE DU JEUNE ET PRODIGIEUX T.S. SPIVET Mer, sam, dim, lun 11h, 13h35, 15h45 LA VIE D’ADÈLE (int - 12 ans) 14h05 - 17h30 - 20h55 + jeu, ven, mar 10h40 PLANES Mer, sam, dim, lun 10h55, 13h55 TURBO Mer, sam, dim, lun 11h, 13h40, 15h45 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 3D 11h05 sf sam, dim - 13h45 - 16h05 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 11h05 - 13h55 - 16h15 - 19h45 - 22h05 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES V.O. Jeu 19h40, 22h THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 3D V.O. 19h40 sf jeu - 22h sf jeu UGC PART-DIEU CC Part-Dieu niveaux 2 4 - Lyon 3e Avant-première : • Cartel : lun 20h15 DUMBO Mer, sam, dim 11h30, 14h, 16h EN SOLITAIRE 11h30 - 13h35 - 15h45 - 17h55 - 20h 22h10 IL ÉTAIT TEMPS 11h30 - 14h - 16h30 - 19h - 21h30 LA STRATÉGIE ENDER 11h30 - 13h50 - 16h10 - 19h45 - 22h05 QUAI D’ORSAY 11h30 - 13h50 - 16h10 - 19h45 - 22h05 9 MOIS FERME 11h30 sf mer, sam, dim - 14h10 sf mer, sam, dim - 16h10 - 18h10 - 20h10 sf lun 22h10 sf lun EYJAFJALLAJÖKULL 18h05 - 20h05 - 22h05 + jeu, ven, mar 11h30, 14h05, 16h05 FONZY 11h30 - 15h50 - 18h - 20h10 - 22h20 + jeu, ven, mar 13h40 GRAVITY 3D 11h30 - 14h - 16h - 18h - 20h - 22h GRAVITY 18h15 - 20h15 - 22h15 + jeu, ven, mar 11h30, 14h15, 16h15 L’EXTRAVAGANT VOYAGE DU JEUNE ET PRODIGIEUX T.S. SPIVET Mer, sam, dim, lun 11h30, 13h40 LES ALIZÉS ALPHA LE MAJORDOME 11h30 - 14h15 sf mer, sam, dim - 17h30 20h30 MALAVITA 11h30 - 13h55 - 16h15 - 19h40 - 22h PLANES Mer, sam, dim, lun 11h30, 14h, 16h SNOWPIERCER (int - 12 ans) 14h05 - 16h40 - 19h15 - 21h50 + jeu, ven, mar 11h30 TURBO Mer, sam, dim, lun 11h30, 14h, 16h05 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 11h30 - 13h - 13h55 - 15h30 - 16h15 18h - 19h45 - 20h30 - 22h05 LES AMPHIS 214 avenue Franklin Roosevelt - Bron - 04 78 41 05 55 QUAI D’ORSAY Mer, ven, sam, lun 14h, 16h15, 20h45 - jeu 14h30, 18h - dim 14h, 16h15 - mar 18h LE MÉDECIN DE FAMILLE V.O. Mer, sam, lun 18h30, 20h30 - jeu 14h30 ven, dim 18h30 GRAVITY 3D Mer, sam 14h, 16h - jeu, mar 18h30 - ven, dim, lun 16h GRAVITY Ven, dim, lun 14h SNOWPIERCER V.O. (int - 12 ans) Mer, sam, dim, lun 18h30 - jeu, mar 20h30 ven 18h GABRIELLE Ven 20h30 LE MUR INVISIBLE V.O. Mar 20h30** LE PREMIER HOMME Jeu 20h30 LE SCÉNARIO 24 avenue Lamartine - Charbonnières - 04 78 87 64 65 CINÉ-CALUIRE TURBO Sam 16h - dim 18h30 PRISONERS (int - 12 ans) Mer 17h45 - jeu 20h45 - ven 21h - sam 18h - dim 20h30 - lun 17h30 L’EXTRAVAGANT VOYAGE DU JEUNE ET PRODIGIEUX T.S. SPIVET 3D Mer 20h45 - jeu 18h30 - ven 19h - sam 21h - dim 16h30 - lun 15h30, 20h30 CINÉMA G. PHILIPE 12 rue Pierre Cot - Vaulx-en-Velin - 04 78 79 17 29 TURBO 3D Mer 14h30 - dim 16h TURBO Sam 15h ELLE S’EN VA Mer, ven 20h - sam 19h - dim 18h - mar 14h SUR LE CHEMIN DE L’ÉCOLE Mer, ven 18h - sam 17h - dim 14h Place Charles Ottina - Saint-Priest - 04 72 23 60 40 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES Mer 14h - jeu, ven 20h30 - sam 14h, 18h15 dim 14h, 16h15 - lun 16h - mar 18h30 BLOOD TIES Mer, sam 16h - jeu, mar 14h - ven 16h, 18h15 - lun 18h, 20h30 BLOOD TIES V.O. Dim 18h15 - mar 20h30 EN SOLITAIRE Mer 16h30, 18h30 - jeu 18h30, 20h30 ven, lun 14h, 18h30 - sam, dim 16h15, 20h30 - mar 16h30, 20h30 INSIDE LLEWYN DAVIS Mer 14h, 18h30 - jeu 18h30 - ven 16h15, 20h30 - sam 14h, 20h30 - dim 18h15 - lun 14h, 16h - mar 14h INSIDE LLEWYN DAVIS V.O. Mer, dim 20h30 - jeu 12h - mar 18h MALAVITA Mer, lun 20h30 - jeu 16h30 - ven, dim 14h sam 18h30 - mar 16h 36 avenue Général de Gaulle - Caluire-et-Cuire 04 78 98 89 92 LE CŒUR DES HOMMES 3 Ven, sam 20h30 - lun 17h30 GABRIELLE Mer 14h30, 20h30 - sam, dim 18h - mar 20h30 BLUE JASMINE Sam, dim 14h, 16h - lun 19h45 12 avenue Jean Cagne - Vénissieux - 04 78 70 40 47 EN SOLITAIRE Mer 14h30, 20h30 - jeu 18h45 - ven, lun 16h30, 20h30 - sam 14h30, 18h30, 20h30 dim 14h30, 18h30 - mar 14h30, 18h45 ATTILA MARCEL Mer, dim 16h30 - jeu, mar 20h30 - ven 14h30 - lun 18h30 GRAVITY 3D Mer 18h30 - jeu 16h - sam 16h30 - lun 14h30 - mar 20h30 9 MOIS FERME Jeu 14h30 - ven 18h30 - dim 16h - lun 20h30 - mar 14h VOYAGE À TOKYO V.O. Mer 20h30 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 3D Mer, dim 16h30 - jeu 18h - ven 20h45 sam 20h30 - lun 14h THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES Mer, sam 14h30 - ven, lun 16h - dim 14h15 mar 18h15 CINÉ MOURGUET CINÉ-RILLIEUX UN CHÂTEAU EN ITALIE Mer, sam, dim 18h30 - jeu 20h30 - ven 14h15 - lun 18h - mar 16h15 PRISONERS V.O. (int - 12 ans) Ven 18h - lun 20h PRISONERS (int - 12 ans) Jeu, mar 16h LE CŒUR DES HOMMES 3 Mer 18h - jeu 16h - ven, sam, dim 14h mar 20h30 VANDAL Ven, sam 16h - mar 16h30 VIOLETTE Mer 15h30, 20h - jeu, ven, sam 18h, 20h30 dim 18h30 - lun 15h30, 18h - mar 18h MA MAMAN EST EN AMÉRIQUE, ELLE A RENCONTRÉ BUFFALO BILL Mer, lun 14h - jeu 9h30 - sam 16h30 CINÉ-TOBOGGAN LE LEM 43 grande rue - Sainte-Foy-lès-Lyon - 04 78 59 01 46 GABRIELLE Jeu 14h30 - ven 18h - sam 20h30 - lun 17h PLANES 3D Sam 15h - lun 14h30 PLANES Mer 14h30 L’EXTRAVAGANT VOYAGE DU JEUNE ET PRODIGIEUX T.S. SPIVET 3D Mer 17h - dim 17h30 L’EXTRAVAGANT VOYAGE DU JEUNE ET PRODIGIEUX T.S. SPIVET Ven 20h30 - mar 20h AU BONHEUR DES OGRES Jeu 20h45 - sam 18h - dim 15h - lun 20h LA SOLITUDE DES NOMBRES PREMIERS V.O. Mer 20h30 BIENNALE D’ART SACRÉ ACTUEL NOSTALGIE DE LA LUMIÈRE Jeu 18h** MAISON DU PEUPLE Espace Beaudelaire - Rillieux-la-Pape - 04 37 85 01 50 PLANES Ven 18h - dim 15h LA VIE D’ADÈLE (int - 12 ans) Ven 20h30 - dim 17h30 14 avenue Jean Macé - Décines TURBO 3D Mer 14h15 - sam 16h15 - dim 14h30 - lun 16h30 LA VIE DOMESTIQUE Ven 20h45 - sam 14h15 - dim 16h30 9 MOIS FERME Mer 16h15, 20h30 - jeu, dim, lun 18h30 ven 18h45 - sam 20h45 LE CŒUR DES HOMMES 3 Mer, sam 18h15 - jeu 14h30, 20h30 - dim 20h30 VOYAGE À TOKYO V.O. Mar 20h30** LE MELIÈS EN SOLITAIRE 11h - 13h45 - 15h50 - 17h55 - 20h 22h15 sf mar + ven, sam, dim 00h15 INSIDE LLEWYN DAVIS 11h - 13h30 - 15h40 - 20h10 - 22h30 IL ÉTAIT TEMPS 11h - 14h - 16h30 - 19h45 - 22h15 LA STRATÉGIE ENDER 11h - 14h - 16h30 - 19h45 - 22h15 + ven, sam, dim 00h15 QUAI D’ORSAY 11h - 14h - 16h30 - 19h45 - 22h15 BLOOD TIES 11h - 14h sf mer, sam, dim, lun - 16h30 sf mer, sam, dim, lun - 22h30 FONZY 11h - 13h45 - 15h50 - 17h55 - 20h 22h15 + ven, sam, dim 00h15 SNOWPIERCER (int - 12 ans) 11h - 13h45 - 16h30 - 20h sf ven - 22h30 (sf ven 22h15) THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 3D 11h - 14h - 15h15 - 16h30 - 18h - 19h45 21h - 22h15 - 23h15 + ven, sam, dim 00h15 GRAVITY 3D 22h15 - 23h15 + ven, sam, dim 00h15 LE CŒUR DES HOMMES 3 17h55 sf ven, mar - 20h10 MA MAMAN EST EN AMÉRIQUE, ELLE A RENCONTRÉ BUFFALO BILL 11h sf lun MALAVITA 11h sf mer, sam, dim, lun - 14h - 16h30 19h45 sf lun - 22h15 + ven, sam, dim 00h15 9 MOIS FERME 11h sf mer, sam, dim, lun - 16h sf mer, sam, dim, lun - 18h - 20h sf jeu L’EXTRAVAGANT VOYAGE DU JEUNE ET PRODIGIEUX T.S. SPIVET 3D Mer, sam, dim, lun 11h, 16h PRISONERS (int - 12 ans) 22h15 THE MORTAL INSTRUMENTS : LA CITÉ DES TÉNÈBRES 13h30 sf dim TURBO 3D 17h55 + mer, sam, dim, lun 11h, 13h45, 15h50 PLANES 3D Mer, sam, dim, lun 11h, 13h30, 15h50, 18h EYJAFJALLAJÖKULL 11h - 13h45 - 15h40 - 17h55 - 20h sf mer INSIDIOUS CHAPITRE 2 (int - 12 ans) 22h15 + ven, sam, dim 00h15 SUR LE CHEMIN DE L’ÉCOLE 13h30 PATHÉ CARRÉ DE SOIE 2 rue Jacquard - Vaulx-en-Velin Avant-premières : • Il était une forêt : lun 14h • Evasion : mar 19h30 EN SOLITAIRE 11h - 13h35 - 15h45 - 17h55 - 20h05 22h20 QUAI D’ORSAY 10h20 - 12h45 - 15h05 - 17h25 - 19h45 sf ven, mar - 22h05 IL ÉTAIT TEMPS 11h10 - 13h40 - 16h20 - 19h05 - 21h40 LA STRATÉGIE ENDER 10h35 - 13h - 15h20 - 17h40 - 20h 22h15 INSIDE LLEWYN DAVIS 10h40 - 13h30 - 15h40 - 17h50 - 20h sf lun - 22h10 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 3D IMAX 11h - 14h - 16h25 - 19h - 21h30 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES 3D 10h25 - 12h50 - 15h10 - 17h30 - 19h50 22h10 FONZY 10h45 - 13h20 sf lun - 15h30 - 17h35 19h55 - 22h05 SNOWPIERCER, LE TRANSPERCENEIGE (int - 12 ans) 14h10 - 16h45 - 19h25 - 22h GRAVITY 3D 10h50 - 13h50 - 15h55 - 18h - 20h05 22h15 MALAVITA 11h20 - 13h55 - 16h30 - 19h15 sf mar 21h35 TURBO 3D Mer, sam, dim, lun 11h15, 14h, 16h05, 18h10 TURBO Mer, sam, dim, lun 10h40, 13h30, 15h35, 17h40 9 MOIS FERME 18h20 - 20h25 - 22h25 + jeu, ven, mar 10h55, 14h15, 16h15 PLANES Mer, sam, dim, lun 10h55, 14h15, 16h15 PRISONERS (int - 12 ans) 10h35 - 14h20 - 17h20 - 21h EYJAFJALLAJÖKULL 19h55 - 21h55 + jeu, ven, mar 10h40, 13h30, 15h35, 17h40 SUR LE CHEMIN DE L’ÉCOLE 11h05 MÉGA CGR 67 chemin de Vassieux - Caluire-et-Cuire 04 72 27 02 07 AU BONHEUR DES OGRES Mer, sam 19h - jeu, lun 20h30 - dim 14h30, 16h30 ALABAMA MONROE V.O. Mer, sam 21h - dim 19h VOYAGE À TOKYO V.O. Ven 20h30 ** QUI VOILÀ ? Mer 16h30 Rue de l’Industrie - Brignais - 04 72 31 91 50 Avant-premières : • L’Apprenti Père-Noël et le flocon magique : lun 11h • Victor Young Perez : ven 19h30 • Cartel : lun 20h • Il était une forêt : dim 14h LE ZOLA GRAVITY 3D Mer 14h, 20h30 - ven 19h, 21h - sam 14h, 21h - dim 11h, 17h - lun 16h30 - mar 20h30 GRAVITY Jeu 20h30 - lun 18h30 THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES Mer 16h - ven 21h - sam 18h30, 21h - dim 14h30, 20h30 - lun 14h PLANES Sam 16h - dim 11h - lun 16h30 MA MAMAN EST EN AMÉRIQUE, ELLE A RENCONTRÉ BUFFALO BILL Mer 16h - sam, dim 14h TURBO Mer, lun 14h - ven 19h - sam, dim 16h L’EXTRAVAGANT VOYAGE DU JEUNE ET PRODIGIEUX T.S. SPIVET Sam 18h30 - dim 18h MALAVITA Dim 20h30 - lun 18h30 LA VIE DOMESTIQUE Mer, jeu, mar 20h30 8 rue des Écoles - Saint-Genis-Laval - 04 78 86 82 60 LA VIE D’ADÈLE (int - 12 ans) Mer, ven, sam 17h, 20h30 - dim 18h PLANES 3D Mer, sam 15h - dim 15h30 117 cours Émile Zola - Villeurbanne - 04 78 93 42 65 GABRIELLE V.O. Mer 20h45 - jeu 18h45 - ven 16h30 - sam 21h - dim 16h15 - mar 18h30 VANDAL Mer, ven 18h45 - jeu 21h - sam 16h15 dim 20h45 SALVO V.O. Mer 16h15 - ven, mar 20h45 - sam, dim 18h30 MA MAMAN EST EN AMÉRIQUE, ELLE A RENCONTRÉ BUFFALO BILL Mer, sam, dim 14h30 - lun 16h30 VOYAGE À TOKYO V.O. Lun 18h30** ÉCRIVAINS : Chili - Argentine - Pérou Brésil - Haïti - Mexique et France... PLANES Mer 14h30 - dim 16h30 PLANES 3D Sam 14h30 - lun 17h 9 MOIS FERME Mer 16h30 - jeu, ven 19h - sam, lun 21h dim 14h30 ILO ILO V.O. Mer, sam, lun 18h45 - jeu 21h MALAVITA Mer, ven 21h - sam 16h30 - dim 18h30 lun 14h30 LA SOLITUDE DES NOMBRES PREMIERS V.O. Jeu 15h50, 18h10, 20h30 PLANES Mer, dim 14h - lun 16h SUR LE CHEMIN DE L’ÉCOLE Mer, sam 16h - ven 18h TURBO Sam, lun 14h - dim 16h L’EXTRAVAGANT VOYAGE DU JEUNE ET PRODIGIEUX T.S. SPIVET Ven 16h - sam, mar 18h AU BONHEUR DES OGRES Mer, lun 18h - ven, dim 20h30 LE MAJORDOME V.O. Mer, sam, mar 20h30 - dim 18h CINÉ LA MOUCHE 4 avenue du 11 Novembre - Neuville-sur-Saône (*) en présence de l’équipe (**) suivie d’un débat DES 62 avenue du 8 mai 1945 - Tassin-la-Demi-Lune 4 place Jean Jaurès - Pierre-Bénite - 04 78 86 62 92 LE REX BLOOD TIES 20h30 + ven, mar 11h15, 14h, 17h LECTURES MUSIQUES DIALOGUES DÉDICACES DATES ET LIEUX Lundi 11 Nov. – 18 h 30 Mardi 12 Nov. – 18 h 30 Mercredi 13 Nov. – 12 h 30 Jeudi 14 Nov. – 18 h 30 Jeudi 14 Nov. – 18 h 30 Vendredi 15 Nov. – 12 h 30 Samedi 16 Nov. – 15 h 00 Dimanche 17 Nov. – 12 h 00 AmphiOpéra de Lyon CCO Villeurbanne AmphiOpéra de Lyon Alliance Française Institut Cervantes AmphiOpéra de Lyon CADR - Place Bellecour L ’Autre Salon - Grigny Entrée libre INFORMATIONS DÉTAILLÉES www.espaces-latinos.org Tél. 04 78 29 82 00
  8. 8. Rouault, un électron libre EXPOSITIONS MUSÉES P08_09 — LE PETIT BULLETIN N°731 — DU 06.11 AU 12.11.13 — MUSÉE — LE MUSÉE DE FOURVIÈRE PRÉSENTE DES ŒUVRES DE GEORGES ROUAULT. UN PEINTRE QUI, LES PIEDS ET LES MAINS DANS LE CAMBOUIS, ARRACHE DES TOILES UNE RARE ET ÉMOUVANTE PUISSANCE. JEAN-EMMANUEL DENAVE IROQUOIENS DU SAINT-LAURENT, PEUPLE DU MAÏS Population amérindienne qui a habité les rives du Saint-Laurent jusqu’au XVIe siècle Jusqu’au 15 avril, du mar au dim de 10h à 18h ; 2€/3€ MUSÉE AFRICAIN LE REFUS DE ROSA PARKS Installations de l’artiste sénégalais Ndary Lo Jusqu’au 29 déc MUSÉE DES BEAUX-ARTS JOSEPH CORNELL ET LES SURRÉALISTES À NEW YORK Le Musée des Beaux-Arts consacre une très belle exposition à Joseph Cornell et à ses liens étroits avec le Surréalisme dans les années 1930 et 1940. On y découvre à la fois un artiste majeur un peu oublié en France et quelques chefs-d’œuvre de ces sorciers de l'image que furent Man Ray, Salvador Dali, Max Ernst, René Magritte, Yves Tanguy... Jusqu’au 10 fév, mer, jeu, sam, dim, lun de 10h à 18h, ven de 10h30 à 18h (fermeture les mar et jours fériés) ; 0€/6€/9€ Saint-Romain-en-Gal (04 74 53 74 01) MUSÉE DES TISSUS ET DES ARTS DÉCORATIFS FLEURS ET PAPILLONS DE TISSUS Un carré de soie Hermès inspiré des collections du musée des Tissus Jusqu’au 5 janv, du mar au dim de 10h à 17h30 ; 7,50€/10€ ANTINOÉ, À LA VIE, À LA MODE Visions d’élégance dans les solitudes Jusqu’au 28 fév, du mar au dim de 10h à 17h30 ; 7,50€/10€ 150 cours Gambetta, Lyon 7e (04 78 61 60 98) Georges Rouault Au Musée d’Art Religieux de Fourvière Jusqu’au dimanche 5 janvier Le fameux polémiste et écrivain mystique écrivit : «J’ai vu naturellement votre unique et sempiternelle toile, toujours la même salope ou le même pitre, avec cette seule et lamentable différence que le déchet, chaque fois, paraît plus grand... J’ai aujourd’hui deux paroles pour vous (…) Primo : vous êtes attiré par le laid exclusivement (…) Secundo : si vous êtiez un homme de prière (…) vous ne pourriez pas peindre ces horribles toiles». Libre, Rouault peint donc, envers et contre tout, toujours le même tableau mais en variant ses matériaux (huile, aquarelle, gravure...) et en cherchant sans cesse à le dépouiller de toute hypocrisie sociale ou stylistique. Avec des moyens modestes, le Musée de Fourvière tente de retracer, en une centaine d’œuvres, le parcours de cet écorché vif qui n’a pas peint que des chefs-d’œuvre. Mais alors quels chefs-d’œuvre ! Georges Rouault, Ecce Dolor, 1939 - DR «TOUJOURS LA MÊME SALOPE» Participant en 1907 au Salon des Indépendants aux côtés des Fauves, il y glane à la fois la risée du public et une satanée critique de la part de son ami Léon Bloy (ils le resteront ensuite tout en évitant d’échanger sur l’art !). Le 27 mai 1871, les Versaillais bombardent sans vergogne les Communards. Dans une cave parisienne, le petit Georges Rouault pousse ses tout premiers vagissements. L’entrée en scène du peintre est aussi une entrée en matière : sous terre et dans le bruit et la fureur d’une guerre civile. On peut y percevoir en pointillés les coordonnées artistiques d’un homme, fervent catholique, qui toujours fera des allers et retours entre le bas et le haut, la matière et l’esprit, le matériau pictural le plus lourd et la forme la plus touchante. «Quand ça sent la merde, ça sent l’être» dira plus tard, dans la même veine, Antonin Artaud. En attendant, Rouault se forme au sein du célèbre atelier de Gustave Moreau, admire Cézanne, est fasciné par Goya et commence par peindre artisanalement sur verre. Il est le contemporain de Matisse et de Picasso, mais en regardant sa peinture, on a l’impression qu’il n’a eu cure des avant-gardes et de leurs “ismes“ : cubisme, surréalisme, futurisme... Rouault, ce sont des clowns, des femmes nues, des acrobates, des pauvres, des Christ qui vous sautent à la figure et vous plantent dans les yeux, frontalement, la densité de leurs traits épais, la boue sanglante et compacte de leurs huiles, leur force tellurique. MUSÉE GALLO-ROMAIN DE SAINT-ROMAIN-EN-GAL 20 place des Terreaux, Lyon 1er (04 72 10 17 40) MUSÉE DE L’IMPRIMERIE EDUARD OVCACEK Cette grande figure de la dissidence tchèque durant la période communiste interroge les potentialités de la lettre imprimée, gravée, sculptée, brûlée puis numérisée Jusqu’au 16 mars, du mer au dim de 10h30 à 18h ; 0€/3€/5€ 34 rue de la Charité, Lyon 2e (04 78 38 42 02) 13 rue de la Poulaillerie, Lyon 2e (04 78 37 65 98) MUSÉE GALLO-ROMAIN DE LYON FOURVIÈRE ARCHÉOLOGUES AU TRAVAIL Présentation des fouilles au lieu-dit Montout à Décines Jusqu’au 6 janv, du mar au dim de 10h à 18h ; 4,50€/7€ MUSÉE PAUL-DINI LE VOYAGE AU CŒUR DE LA CRÉATION Jean-Philippe Aubanel, Philippe Favier, Christian Lhopital, Hubert Mounier... Jusqu’au 9 fév, mer de 13h30 à 18h, jeu, ven de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h, sam, dim de 14h30 à 18h ; 0€/3€/5€ LES LYONNAIS RENCONTRENT L’ORIENT Travail des artistes de la région lyonnaise durant les années 1840-1930 Jusqu’au 9 fév, mer de 13h30 à 18h, jeu, ven de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h, sam, dim de 14h30 à 18h ; 0€/3€/5€ MUSÉE D’ART RELIGIEUX DE FOURVIÈRE GEORGES ROUAULT Toiles, vitraux et dessins Jusqu’au 5 janv de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30 ; 0€/4€/7€ article ci-contre 17 rue Cléberg, Lyon 5e (04 72 38 49 30) MUSÉE DES MOULAGES THÉODORE BLANC ET ANTOINE DEMILLY «Le Nouveau monde» Jusqu’au 23 nov, du mar au sam de 14h à 18h ; entrée libre 2 place Faubert, Villefranche-sur-Saône (04 74 68 33 70) MUSÉES GADAGNE LYON, LA RIVIÈRE ET LE FLEUVE Avant d’être des atouts majeurs pour promouvoir la ville au gré de leurs berges et rives rénovées, Rhône et Saône ont été les poumons de la cité, en faisant de Lyon un lieu de passage obligé pour le commerce entre le Nord et le Sud du pays et permettant son développement économique. De nombreux tableaux et gravures montrent comment la Saône lascive et le Rhône indomptable ont fini par s’apprivoiser à Confluence Jusqu’au 5 janv, du mer au dim de 11h à 18h30 ; 0€/4€/6€ 8 place Fourvière, Lyon 5e (04 78 25 03 04) 3 rue Rachais, Lyon 3e (04 72 84 81 12) 1 place du Petit Collège, Lyon 5e (04 78 42 03 61) GALERIES CARTE BLANCHE À ZAVEN PARÉ Jusqu’au 5 janv, du mer au dim de 11h à 18h30 ; 0€/4€/6€ MUSÉE URBAIN TONY GARNIER VIVE LE CONFORT MODERNE ! Objets et documents sur la révolution des objets du quotidien dans les années 30 Jusqu’au 14 déc, du mar au sam de 14h à 18h + dim 10 nov de 14h à 18h (visite commentée les mer, ven et dim à 15h) ; 4€/5€ (visite commentée 1,5€) CÉCILE WINDECK «Heures bleues», peintures Jusqu’au 14 nov CHANTAL RAVEL ET EVELYNE ROGNIAT «Est-ce que cela a existé ?», textes et photos Du 12 au 14 nov FRANÇOIS MILLON ET FRÉDÉRIQUE JEANTET Peintures et sculptures Jusqu’au 15 nov SMALL STUDIO «Factori» 4 rue des Serpollières, Lyon 8e (04 78 75 16 75) Jusqu’au 21 nov JOËL LORAND Dessins Jusqu’au 23 nov EXPOSITION DE RÉOUVERTURE Fusaro, Cottavoz, Mathieu, Buffet, Arman... GALERIE LETY 15 rue des Clercs, Vienne Jusqu’au 23 nov CLAUDE SANDJIVY Peintures Du 8 au 23 nov JEAN FAUCHEUR «Being #1» GALERIE JEAN-LOUIS MANDON 3 rue Vaubecour, Lyon 2e (06 30 87 47 55) GALERIE DE L’IMPASSE 4 impasse Catelin, Lyon 2e (04 72 41 77 02) GALERIE ENJOYTED Petite rue des feuillants, Lyon 1er (06 74 93 61 82) GALERIE DETTINGER-MAYER 4 place Gailleton, Lyon 2e (04 72 41 07 80) GALERIE MICHEL ESTADES 61 quai Saint-Vincent, Lyon 1er (04 78 28 65 92) GALERIE TERREMER 4 rue des Pierres plantées, Lyon 1er (07 70 50 05 07) PERCEPT GALLERY 16 rue de l’Arbre Sec, Lyon 1er (04 78 58 32 27) Jusqu’au 25 nov DU 8 SEPTEMBRE AU 6 DÉ C E M B R E 2 0 1 3 DU S E P T E M B R E AU DÉCEMBRE 2013 AG G L O M É R AT IO N VIENNOISE AGGLOMÉRATION V I E N NO I S E V i e n n e S a i n t - R o m a i n - e n - G a l C h a s s e - s u r- R h ô n e Vienne / Saint-Romain-en-Gal / Chasse-sur-Rhône COLUMNA 02 présente p ré s e n t e Make_SHIFT(S) Les Les www.vienne.fr w w w.v i e n n e. f r IN SITU / VISITE GUIDÉE SUR RÉSERVATION I N S I T U V I S I T E GU I D É E S U R R É S E RVAT I O N M é t ro p o l i t a i n e s Métropolitaines DU 9 NOVEMBRE 2013 AU 5 JA N V I E R 2014 DU NOV E M B R E 2 0 1 3 AU JANVIER 2 0 14 RÉCITS DE VÊTEMENTS du 09/11/2013 au 05/01/2014 PORTE DE L’ISÈRE P O RT E D E L’ I S È R E ’ Nivolas-Vermelle L’Isle Vermelle Bourgoin-Jallieu / Nivolas-Vermelle / L’Isle d’Abeau / Villefontaine / Saint-Quentin-Fallavier B o u rgo i n-Ja i l le u / Nivolas-Vermelle / L’Isle d’Abeau / Bourgoin-Jailleu Nivo l a s-Ve r m e l l e L’ I s le d ’A b e a u J Villefontaine / Saint-Quentin-Fallavier V i l l e f o n t a i n e S a i n t - Q u e n t i n - Fa l l av i e r C th i N L b f it 2008 (DR) RÉCITS DE VÊTEMENTS Un parcours de fil en habit www.capi-agglo.fr w w w.c ap i - agg lo. f r E N T R É E L I B R E S U R R É S E RVAT IO N ENTRÉE LIBRE / SUR RÉSERVATION DU 14 S E P T E M B R E AU 2 9 D É C E M B R E 2013 DU 14 SEPTEMBRE AU 29 DÉCEMBRE 2 0 1 3 Novaciéries, Saint-Chamond ECHO(s))) Av Av e c l e P ô l e M é t r o p o l i t a i n , A l a B i e n n a l e d ’’A r t C o n t e m p o r a i n résonne plus fort ! une église, une usine, un musée... septembre - décembre 2013 ZOÉ BENOIT, NICOLAS A. A. BRUN, LAURENT DA SYLVA ET ÉMILIE PEYTHIEU AU MUSÉE ; JULIA COTTIN, FRANÇOIS DAILLANT, WANDRILLE DURUFLÉ, HUGO LIVET, SÉBASTIEN MALOBERTI, FANNY MELAY, JOHANN RIVAT ANTHONY LENOIR, JEAN-BAPTISTE SAUVAGE, YANNICK VEY À SAINT-CHAMOND ; JESUS ALBERTO BENITEZ, LAURENCE CATHALA, FLAVIE COURNIL, RÉMI DE CHIARA, SÉBASTIEN MALOBERTI ET JÉRÔME MICHEL À FIRMINY. SA I N T- É T I E N N E MÉTROPOLE SAINT-ÉTIENNE M É T RO P O L E Firminy / Saint-Chamond / Saint-Étienne F i r m i ny S a i n t - C h a m o n d S a i n t - É t i e n n e ECHO(s))) une église, une usine, un musée… www.saint-etiennetourisme.com w w w. s a i nt - e t i e n n e t o u r i s m e.c o m VISITES SOUMISES À DES DROITS D’ENTRÉE V I S I T E S S OU M I S E S D E S DROI TS D’ E N T R É E Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole église Saint-Pierre, Site Le Corbusier, Firminy w w w.p o l e m e t r o p o l i t a i n . f r www.polemetropolitain.fr Direction de la Communication de ViennAgglo sur une idée de Direction
  9. 9. AUTRES LIEUX Jusqu’au 7 déc GRÉGORY Peintures Jusqu’au 14 déc OLIVIER GIROUD ET LAURE DEBROSSE Sculptures et photos Du 7 nov au 28 déc MICHEL JOUENNE Peintures TOUJOURS. JURE, CRACHE, TATOUE Xavier Brandeis, Tom Castinel, Remi dal Negro Mer 6 nov de 14h à 22h, jeu 7, ven 8 de 17h à 21h, sam 9 de 16h à 22h SOUBEYRAND - GNIDZAZ - DURREY GALERIE ANNE-MARIE ET ROLAND PALLADE 35 rue Burdeau, Lyon 1er (09 50 45 85 75) Du 7 au 9 nov MNIOO «Escarpolettes cie», installations A.DEL GALLERY 33 rue Auguste Comte, Lyon 2e (04 78 92 83 47) Du 6 au 9 nov AU GRIS BOUILLON D’11 ART Photo, BD, sculptures... GALERIE POME TURBIL 48 rue Burdeau, Lyon 1er (06 11 37 91 53) Du 9 au 11 nov HELLER «Formats pocket», dessins GALERIE SAINT-HUBERT 7 avenue du Général Brosset, Lyon 6e (04 78 52 00 51) Du 8 nov au 12 janv Jusqu’au 15 nov MONA Dessins et carnets Jusqu’au 16 nov AUJOURD’HUI CLAUDE BERNARD ? APPARTEMENT GALERIE 22 quai Romain Rolland, Lyon 5e (06 78 57 59 13) Jusqu’au 23 nov JEAN-LUC NAVETTE Tatoo art ISABELLE POLI GALERIE 22 grande rue, Sainte-Foy-lès-Lyon (06 37 41 85 64) Jusqu’au 24 nov MORGAN FACHÉ «De l’Inde à la réunion, de l’engagisme à la liberté», photos BOUTIQUE ARPIN 32 rue Auguste Comte, Lyon 2e (04 78 69 30 95) Jusqu’au 30 nov RENCONTRES PHOTOGRAPHIQUES EN TURQUIE GALERIE IMAG’IN 14 rue des Pierres plantées, Lyon 1er Jusqu’au 30 nov FUZJKO HEMMING BOUTIQUE PILI POK 9 rue des Capucins, Lyon 1er (04 78 91 80 15) Du 8 nov au 7 déc ARCHITECTURE(S) HABITÉES Pierre-Yves Brunaud, photos BOUTIQUE D’ART CONTEMPORAIN 3 rue du Chariot d’Or, Lyon 4e Jusqu’au 15 déc DE L’ASILE DÉPARTEMENTAL DE BRON AU CENTRE HOSPITALIER LE VINATIER Portraits d’un hôpital au fil du temps GALERIE BU - UNIVERSITÉ LYON 1 20 avenue Gaston Berger, Villeurbanne (04 72 43 28 30) LIBRAIRIE GALERIE DATTA 10 rue du Griffon, Lyon 1er (04 82 33 68 62) Jusqu’au 19 déc FAISONS CONNAISSANCE Album-souvenir géant avec des photos, des films, des témoignages oraux des habitants du quartier On craignait que cette exposition, qui entend raconter le quotidien du quartier dans lequel est implanté le Rize au travers de photos et témoignages en partie fournis par les riverains, n’ait d’intérêt que pour les petites vieilles du coin. Il n’en est rien : forte d’une scénographie élégante (une alternance d’authentiques objets d’époque et de silhouettes mobilières), «Faisons connaissance» est une amusante et touchante considération sur le passage du temps. COLLECTIF ITEM - L’ATELIER 3 impasse Fernand Rey, Lyon 1er (04 78 72 18 40) 6e CONTINENT 51 rue Saint-Michel, Lyon 7e (04 37 28 98 71) ESPACE LYON-JAPON 16 rue Bellecombe, Lyon 6e (06 50 25 66 77) HÔTEL DU DÉPARTEMENT Jusqu’au 21 déc JAN VAN DER PLOEG 29-31 cours de la liberté, Lyon 3e Jusqu’au 21 déc 9e BIENNALE D’ART SACRÉ ACTUEL Thème : La Fragilité LA FERME DU VINATIER Centre hospitalier Le Vinatier, 95 boulevard Pinel, Bron (04 37 91 51 11) Jusqu’au 21 déc ; 3€ LE 1/4 D’HEURE DE GLOIRE - 2e TEMPS Benjamin Lorieau, Maxime Jardy..., photos Jusqu’au 21 déc JEAN-MARC ROFFAT Photos LE RIZE 23-25 rue Valentin Haüy, Villeurbanne (04 37 57 17 17) SNAP 4 rue de la Thibaudière, Lyon 7e ESPACE CULTUREL SAINT-POLYCARPE Passage Mermet, Lyon 1er (04 72 40 98 20) L’ABAT-JOUR 33 rue René Leynaud, Lyon 1er (09 57 15 89 38) HÔPITAL DE FOURVIÈRE 10 rue Roger Radisson, Lyon 3e Jusqu’au 4 janv BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN FRANÇOIS-RÉGIS COTTIN, ARCHITECTE ET HISTORIEN Architecte et historien, François-Régis Cottin est mort en 2013. Il a été notamment l’architecte du quartier de la Duchère à Lyon Jusqu’au 31 janv SE RECONSTRUIRE EN EXIL Cartes, textes et iconographies + «Le Livre arménien de la Renaissance aux Lumières» à l’occasion des 500 ans de l’imprimerie arménienne RÉSONANCE ENTRE-TEMPS… BRUSQUEMENT, ET ENSUITE Jusqu’au 5 janv Rens : www.biennaledelyon.com article sur www.petit-bulletin.fr/lyon ARCHIVES MUNICIPALES DE LYON 1 place des Archives, Lyon 2e (04 78 92 32 50) MAISON DE LA CULTURE ARMÉNIENNE 15 rue du 24 avril 1915, Décines-Charpieu (04 72 05 13 13) Jusqu’au 7 fév BUREAU D’ÉTUDES #2 «Partitions tactiles» Du 7 au 9 nov RENDEZ-VOUS 13 Jeune création internationale MUSÉE D’ART CONTEMPORAIN Cité Internationale, 81 quai Charles de Gaulle, Lyon 6e (04 72 69 17 17) Chaque édition de «Rendez-vous» est une auberge espagnole où l’on trouve le pire comme le meilleur de la jeune création internationale. Celle de 2013 a attiré particulièrement notre attention sur trois artistes : Karim Kal, Paula Krauze et André Fortino, hésitant (à travers des photos ou des vidéos) entre torpeur mélancolique et révolte face à la grisaille normative et désaffectée du monde contemporain. LA SUCRIÈRE Les Docks, 47-49 quai Rambaud, Lyon 2e (04 27 82 69 40) FONDATION BULLUKIAN 26 place Bellecour, Lyon 2e (04 72 52 93 34) ÉGLISE SAINT-JUST Rue des Farges, Lyon 5e LA CHAUFFERIE DE L’ANTIQUAILLE En face du 6 rue de l’Antiquaille, Lyon 5e Du mar au ven de 11h à 18h, sam, dim de 11h à 19h + nocturnes les 1er ven de chaque mois de 18h à 21h (6 déc et 3 janv) ; 7€/13€ Jusqu’au 10 nov ; 2,50€/4€ STORY SPIRIT Comment les objets racontent une histoire Biennale off d’art contemporain Jusqu’au 5 janv Rens. : www.biennaledelyon.com Entrée libre Jusqu’au 10 nov ISABELLE FACCINI ET ALICE BIGOT Dessin, sculpture, installation Jusqu’au 13 nov MYRIAM MECHITA «The Blood flesh of life» ATELIER LAMIRE 6 rue Lemot, Lyon 1er En résonance avec l’œuvre littéraire de Virginia Woolf, Myriam Mechita présente à l’URDLA des créations récentes aux formes diverses (dessins, estampes, sculptures...) qui conjuguent avec force des fondamentaux existentiels tels que la vie et la mort, le désir et l’agonie, l’être humain et l’animal... INSTITUT D’ART CONTEMPORAIN 11 rue Docteur Dolard, Villeurbanne (04 78 03 47 00) PENTTI SAMMALLAHLI «Un automne finlandais» ATILA «De soleil et d’eau» GALERIE DOMUS GALERIE-ATELIER 28 1 avenue Pierre de Coubertin - Campus de la Doua, Villeurbanne (04 72 44 79 45 ) 28 rue Burdeau, Lyon 1er (04 78 28 07 72) Jusqu’au 29 nov BRUNO BOTELLA Jusqu’au 30 nov IN MEDIAS RES Avec Rodrigo Arteaga, Aram Bartholl, Patricia Camet, Gloria Friedmann, Eva Jospin, Benjamin Mecz, Genêt Mayor et Simon Nicaise Jusqu’au 30 nov PAULINE BRUN «En déséquilibre» Jusqu’au 30 nov KEN SORTAIS ET HORFÉ «La Pataganne» Jusqu’au 30 nov 01 Silène Audibert, Marie-Agnès Charpin, Julia Cottin, David Morel... Jusqu’au 30 nov GROUT/MAZEAS GERALD PETIT «Ectasy, Gumbo bits pieces» LA SALLE DE BAINS 27 rue Burdeau, Lyon 1er (04 78 38 32 33) Jusqu’au 30 nov ERNESTO TIMOR Photos Du 12 au 30 nov ANNE ET PATRICK POIRIER GALERIE G. VERNEY-CARRON 45 quai Rambaud, Lyon 2e (04 72 69 08 20) Les artistes Anne et Patrick Poirier investissent les espaces extraordinaires du Couvent de la Tourette et se confrontent à l’architecture et à la lumière dessinées par Le Corbusier. Leurs maquettes, photographies et installations résonnent avec le lieu, son caractère religieux singulier, et poursuivent les questionnements chers aux artistes : la fragilité de la mémoire et de l’existence humaines. 360M2 19 rue Burdeau, Lyon 1er SUNSET RÉSIDENCE 41 rue des Tables Claudiennes, Lyon 1er Jusqu’au 1er déc ; 3€/5€/7€ FLORENCE GIROUD «Marine Sulphur Queen» L’ESTANCOT 2 rue Diderot, Lyon 1er (06 18 49 76 37) Jusqu’au 5 déc MARIE-AGNÈS CHARPIN «Douze», dessins, peintures MAISON DU LIVRE, DE L’IMAGE ET DU SON 247 cours Émile Zola, Villeurbanne (04 78 68 04 04) Jusqu’au 13 déc LUCJA RAMOTOWSKI-BRUNET «Cycle(s)» Du 6 nov au 28 déc MIREÏ L.R. «Et ainsi de suite», portrait Du 8 nov au 4 janv LAURENT MULOT «Les Fantômes de la liberté» Jusqu’au 5 janv DAVID COSTE «Le Laboratoire des Prophéties» Jusqu’au 5 janv CLÉMENT MONTOLIO, LISE ROUSSEL ET DANIEL CLARKE Jusqu’au 5 janv BANDIAN «Main d’œuvres» Jusqu’au 5 janv LES LAURÉATS DU SALON DE MONTROUGE Modules Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent hors les murs LE 116 ART + d’infos sur www.petit-bulletin.fr/lyon artisanat ethnique 5 quai Romain Rolland - 69005 Lyon Tél. : 04 69 67 55 92 E-mail : traces@traces-artisanat-ethnique.fr Site web : http://www. traces-artisanat-ethnique.fr 116 route de Frans, Villefranche-sur-Saône (06 60 51 89 22) Du 7 nov au 12 janv ADRIEN MONDOT CLAIRE BARDAINNE «XYZT, les paysages abstraits» LE PLATEAU - HÔTEL DE RÉGION 1 esplanade François Mitterrand, Lyon 2e (04 26 73 40 00) Jusqu’au 19 janv ; 4€/6€ VERS UNE HYPOTHÈSE Guillaume Robert, Paola Yacoub, Nick Oberthaler... GALERIE FRANÇOISE BESSON 10 rue de Crimée, Lyon 1er (04 78 30 54 75) BANQUE BARCLAYS 1 cours Franklin Roosevelt, Lyon 6e TOUCH WOOD Avenue Jean Cagne, Les Minguettes, Vénissieux (06 67 04 00 30) Recommandé par la rédaction Retrouvez l’intégralité des programmes et des articles sur www.petit-bulletin.fr/lyon MUSÉE DES TISSUS ET DES ARTS DÉCORATIFS 34 rue de la Charité, Lyon 2e (04 78 38 42 02) MJC MONPLAISIR PLANÉTARIUM 25 avenue des Frères Lumière, Lyon 8e (04 72 78 05 70) Place de la Nation, Vaulx-en-Velin (04 78 79 50 13) Jusqu’au 13 déc JOSEPH DÉRENS «Teot tres» COUVENT DE LA TOURETTE Éveux, Éveux (04 72 19 10 90) Du 10 nov au 15 déc TONY SOULIÉ Du 7 nov au 20 déc EMMELIE ADILON «Traverser le Rhône», peintures et photos LE FORT DU BRUISSIN Chemin du château d’eau, Francheville (04 72 13 71 00) Jusqu’au 23 fév Jusqu’au 20 déc NIDHAL CHAMEKH «De quoi rêvent les martyrs» INSA Jusqu’au 15 nov MAIKO NAING «Speedy Lonely» 20 rue Albert Einstein, Villeurbanne ALLIANCE FRANÇAISE 1-3 rue des Pierres Plantées, Lyon 1er (04 78 27 44 67) Jusqu’au 21 déc FRÉDÉRIC ROUARCH Installations MÉDIATHÈQUE DE DECINES Jusqu’au 15 nov GRAFFITI - IN THE BEGINNING 14 avenue Jean Macé, Decines-Charpieu (04 72 93 30 10) SPACEJUNK ESPACE ARTS PLASTIQUES MADELEINE-LAMBERT 16 rue des Capucins, Lyon 1er (04 78 72 64 02) 12 rue Eugène-Peloux, Vénissieux (04 72 21 44 44) GALERIE FRANÇOISE BESSON Jusqu’au 16 nov EDITH DEKYNDT «Slow stories» ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE 10 rue de Crimée, Lyon 1er (04 78 30 54 75) Parvis René Descartes, Lyon 7e (04 37 37 60 00) MAPRA L’artiste belge Edith Dekyndt ouvre la programmation de la BF15 de manière emblématique avec trois œuvres : un grand tissu de feuilles d’argent qui noircira avec le temps, un bref extrait de film amateur montrant un pêcheur jetant son filet, un long aquarium contenant 120 litres d’eau de la Saône mélangée à un produit chimique régional, qui gélifie peu à peu le contenu aqueux... Un éloge de la lenteur et du suspens. UBIK 9 rue Paul Chenavard, Lyon 1er (04 78 29 53 13) 20 rue Burdeau, Lyon 1er LA BF15 15 bis rue de la Thibaudière, Lyon 7e URDLA 207 rue Francis de Pressensé, Villeurbanne (04 72 65 33 34) Jusqu’au 16 nov JEMIMA BURRILL «Hunter and Gatherer» Jusqu’au 17 nov SANDRA DAVID «Rond» 11 rue Pierre Bourdan, Lyon 3e (04 78 95 24 72) 11 quai de la Pêcherie, Lyon 1er (04 78 28 66 63) GALERIE HOUG 43 rue Auguste Comte, Lyon 2e (04 78 42 98 50) TWENTYTWO GALLERY 22 rue Auguste Comte, Lyon 2e (04 78 82 80 15) Jusqu’au 23 nov Jusqu’au 21 déc NAYOING KIM Du 9 nov au 21 déc GREGOR HILDEBRANDT «Collection n°3», peintures, collages, installation in situ GALERIE LE SOLEIL SUR LA PLACE 4 Rue Antoine de Saint Exupéry, Lyon 2e (04 78 42 56 65) Jusqu’au 28 déc, sam de 13h à 19h PHILIPPE PÉTREMANT «Mort à crédit et en stéréo» Du 7 nov au 11 déc GALERIE ESPE CONFLUENCE(S) 5 rue Anselme, Lyon 4e (04 72 07 30 74) Jusqu’au 28 déc BENJAMIN COLLET PIERRE GAIGNARD «Étude pour un Multiplex décomplexé» MAISON DU FLEUVE RHÔNE 1 place de la Liberté, Givors (04 78 73 70 37) Jusqu’au 28 déc IRIS LEVASSEUR, COLIN COOK, BENOIT MAMENT... «Le Lien d’ombre» GALERIE REGARD SUD BIKINI INTERIOR AND THE COLLECTORS 24 rue Lanterne, Lyon 1er (06 10 76 05 27) GALERIE LE RÉVERBÈRE 38 rue Burdeau, Lyon 1er (04 72 00 06 72) NÉON 41 rue Burdeau, Lyon 1er (04 78 39 55 15) GALERIE ELIZABETH COUTURIER 25 rue Burdeau, Lyon 1er (06 80 51 50 64) Du 7 nov au 28 déc Identité visuelle, An Art Service – Photo, Roe Ethridge - Réalisation, La Biennale de Lyon MARK BRUSSE GAGNEZ 10 PLACES pour 2 personnes pour Histoires Vraies.doc au Ciné Duchère du 14 au 17 novembre _
  10. 10. Drôlerie extrême THÉÂTRE - DANSE THÉÂTRE P10_11 — LE PETIT BULLETIN N°731 — DU 06.11 AU 12.11.13 — CAFÉ-THÉÂTRE — QU’UN JEUNE COMÉDIEN «MON AUTOPORTRAIT» Pendant 1h30, Vincent Dedienne parle donc de lui («un sujet qui n’a jamais été abordé au théâtre»), évoquant tour à tour sa naissance en petit pamplemousse Formé à l’École de la Comédie de Saint-Étienne, Vincent Dedienne est ce que l’on appelle communément un comédien. Du Hugo, du Molière, mais aussi du Guibert : il a un CV qui fait son petit effet. Qu’un artiste au parcours classique se lance dans le one-man-show a quelque chose de surprenant. Et, dans ce cas précis, de captivant. Car il y a beaucoup de théâtre dans ce S’il se passe quelque chose. Un supplément d’âme (et de culture) qui se diffuse d’emblée sur le plateau, dès les premiers mots prononcés (ceux de Marguerite Duras). D’où l’idée que Vincent Dedienne ne fasse pas un one-man-show (terme sans doute trop connoté à ses yeux), mais un seul-en-scène (c’est même marqué sur l’affiche). Un glissement sémantique très Télérama comme dirait Gaspard Proust, qui devient une évidence ici. Oui, S’il se passe quelque chose est bien une pièce de théâtre, et Vincent Dedienne en est l’auteurinterprète ainsi que le sujet principal. LE PRÉSIDENT De Thomas Bernhard, ms Michel Raskine, 1h40. Un couple présidentiel survit à un attentat terroriste. mais Madame ne se remet pas de la mort de son petit chien Michel Raskine propose une mise en scène d’une intelligence étourdissante sur le texte cinglant de Thomas Berhnard. Derrière les apparats (masques, marionnettes, musique de fête, costumes à fleur), il révèle avec frivolité et gravité l’audace d’un texte qu’il est urgent de réentendre. Mer 6 nov à 19h30 ; 15€/24€ SOUS LE CAILLOU LE BAISER DE LA VEUVE D’Israel Horowitz, ms Thierry Mortamais, Cie Théâtre Oxymores. Une jeune femme retrouve les camarades de son village après treize ans d’absence, mais un drame a eu lieu et les années ne l’ont pas effacé Mer 6 et jeu 7 nov à 20h30 ; 10€/13€ MON CŒUR EST UNE ENCLUME QUI DANSE De Dominique Mézard-Mostfa. Tribulation d’une desperate housewife Ven 8 et sam 9 nov à 20h30 ; 10€/13€ Place des Arts, Villefranche-sur-Saône (04 74 68 02 89) Vincent Dedienne À l’Espace Gerson, lundi 11 novembre à 20h30 orphelin, son enfance à Mâcon («une ville à l’image de la mort»), sa rencontre avec le théâtre, avec l’amour... Le tout porté par une écriture acérée qui renvoie dans les cordes bon nombre de comiques plus enclins à la blague facile qu’à la recherche d’une harmonie littéraire qui tienne toute la représentation. Se référant allégrement aux stars du rire qu’il adore, notamment dans les quelques sketchs qui émaillent le spectacle (on pense par exemple à Muriel Robin lisant Brel lorsqu’il incarne la sœur de Marie-Antoinette venant de recevoir la fameuse lettre-testament), Vincent Dedienne propose un style qui lui est propre, tout en allusions et réappropriations. Premier spectacle créé en mai dernier à Paris, S’il se passe quelque chose commence à connaître son petit succès, François Rollin, l’un des maîtres incontestés de l’humour haut de gamme, ayant apporté sa patte ces derniers mois. Niveau gage de qualité, on a connu pire. THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE OSWALD DE NUIT De Samuel Gallet, conception Samuel Gallet, Mélissa Acchiardi, Baptiste Tanné, avec Mélissa Acchiardi, Baptiste Tanné, Jean-Philippe Albizzati, Samuel Gallet. Théâtre-rock Mer 6 et jeu 7 nov à 20h ; de 8€ à 20€ THÉÂTRE JEAN VILAR HORS LES MURS DOM JUAN OU LE FESTIN DE PIERRE De Molière, ms Thierry Bordereau. Poursuivi par les frères de Dona Elvire qui veulent venger leur sœur et Elvire elle-même, Dom Juan est en perpétuelle cavale Jusqu’au 7 nov à 20h30 ; 8€/16€ 23 rue d’Austerlitz, Lyon 4e (04 27 44 34 38) DR MONTE SEUL SUR SCÈNE POUR PARLER DE LUI : L’IDÉE, SUR LE PAPIER, SEMBLE COMPLÈTEMENT MÉGALO. MAIS S’IL SE PASSE QUELQUE CHOSE EST TOUT LE CONTRAIRE : UN SPECTACLE DE THÉÂTRE À L’HUMOUR MITRAILLETTE CONÇU PAR UN AUTEUR-INTERPRÈTE BLUFFANT, TANT DANS L’ÉCRITURE QUE DANS LE JEU. SON NOM ? VINCENT DEDIENNE. AURÉLIEN MARTINEZ THÉÂTRE DE VILLEFRANCHE LE CROISEUR L’HOMME QUI RIT D’après Victor Hugo, par le Grenade Grain théâtral Du 6 au 8 nov à 19h30 ; 4€/8€/12€ THÉÂTRE THÉO ARGENCE AU PONT DE POPE LICK De Naomi Wallace, ms Anne Courel, 1h30, dès 13 ans. Pace Creagan, 17 ans, défie la mort et rencontre le jeune Dalton, 15 ans Jeu 7 nov à 19h30 et ven 8 nov à 20h30 ; de 6€ à 18€ 7 rue Orsel, Oullins (04 72 39 74 91) ESPACE LOUISE LABÉ ET PENDANT CE TEMPS, SIMONE VEILLE ! Par Trinidad, Vanina Sicurani, Hélène Serres, Bonbon et Corinne Berron. Marcelle, France et Jeanne avaient 20 ans en 1940. Nous les rencontrons sur leur banc dans les 50’s Ven 8 nov à 20h30 ; 13€/16€ Théâtre du Vellein, Villefontaine (04 74 28 05 73) THÉÂTRE LES ATELIERS CARTE BLANCHE À TRACTION AVANT CIE «Bienheureux les fêlés car ils laissent passer la lumière» Jusqu’au 8 nov, lun, mer à 19h, ven à 20h30 ; 10€/15€/20€ «Petits voyages en 4 voix», ms Raphaêl Fernandez Jusqu’au 9 nov, du lun au jeu à 20h30, sam à 19h ; 10€/15€/20€ «Picsou, Crésus, Kerviel et les autres» Jusqu’au 9 nov, mar, jeu, ven à 19h, sam à 17h ; 10€/15€/20€ 4 rue Croix-Barret, Lyon 7e (04 72 71 42 26) Place Ferdinand Buisson, Saint-Priest (04 78 20 02 50) MAISON DU PEUPLE PIERRE BÉNITE LES NOCES DE SISYPHE D’après «Noces» et «Le Mythe de Sisyphe» d’Albert Camus, ms Nicolas Zlatoff, cie Ampoule Théâtre Sam 9 nov à 20h30 ; 7,50€/12€/14€ 13 avenue Robert Schumann, Saint-Symphorien-d’Ozon (04 78 02 36 36) LA GOURGUILLONNAISE LE VENT DES PEUPLIERS De Gérald Sibleyras, ms Jean-Jacques Tessier. En 1959, trois papys font de la résistance, retranchés sur la terrasse de l’hospice Ven 8 et sam 9 nov à 20h30 ; 10€/12€ 5 rue Petit David, Lyon 2e (04 78 37 46 30) IREP SCÈNES NOSFERATU Par la cie Les Wazo, ms Leonard Kahn Du 7 au 9 nov à 20h30 ; 8€/10€ SALLE PAUL GARCIN FLEXIBLE, HOP, HOP ! D’Emmanuel Darley, ms Maud Martin, cie Le Désordre. Comédie sur le monde du travail Du 8 au 10 nov, ven, sam à 20h30, dim à 16h ; 10€/11,50€/15€ 4 place Jean Jaurès, Pierre-Bénite (04 78 86 62 90) 4 rue du commandant Ayasse, Lyon 7e (04 78 58 91 06) 4 rue Paul Péchoux, Villeurbanne (04 78 53 04 06) 7 impasse Flesselles, Lyon 1er BOURSE DU TRAVAIL QUE MA JOIE DEMEURE ! De et par Alexandre Astier Dim 10 à 20h30 et lun 11 nov à 16h ; de 32€ à 44€ article ci-contre ESPACE ALBERT CAMUS LE MALENTENDU D’Albert Camus, ms Olivier Desbordes, cie Opéra éclaté, 1h45. Une fille et sa mère tuent des voyageurs pour récupérer leur argent Mar 12 nov à 20h30 ; de 10€ à 18€ RADIANT-BELLEVUE LE JEU DE LA VÉRITÉ De Philippe Lellouche, ms Marion Sarraut, 1h30. Trois quadras, amis depuis le lycée, se réunissent pour leur dîner hebdomadaire Mar 12 nov à 20h30 ; 26€/34,50€/38€ THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX L’HISTOIRE TERRIBLE MAIS INACHEVÉE DE NORODOM SIHANOUK, ROI DU CAMBODGE - 2e ÉPOQUE D’Hélène Cixous, d’après la mise en scène d’Ariane Mnouchkine, ms Georges Bigot et Delphine Cottu, en khmer surtitré, 3h30 On a déjà tant écrit dans ce journal et sur notre site tout le bien que l’on pense de Sihanouk que nous ne pouvons que vous enjoindre à aller voir cette troupe de 25 jeunes cambodgiens avant qu’ils ne repartent pour de bon chez eux. Avec une fougue et une vitalité inouïes, ils jouent dans leur langue l’épopée de leur pays, magnifiquement relatée par Hélène Cixous. Du théâtre qui nous colle systématiquement les larmes aux yeux ! Ven 8 nov à 20h ; de 8€ à 18€ 205 place Guichard, Lyon 3e (04 78 60 35 10) 1 rue Maryse Bastié, Bron (04 72 14 63 40) CÉLESTINS, THÉÂTRE DE LYON 1 rue Jean Moulin, Caluire (04 72 10 22 10) JE SUIS De Tatiana Frolova, Théâtre Knam, 1h40, en russe surtitré Puisque tout disparait dans les limbes de la maladie d’Alzheimer ou les mensonges d’État d’une Russie plus que malmenée par ses dirigeants, Tatiana Frolova, du fin fond de sa Sibérie natale, reconstitue l’existence des hommes et femmes oubliés de l’histoire. Au plateau, les comédiens manient des vignettes et un dispositif vidéo élaboré et redonnent vie à ces inconnus avec une parfaite maitrise de leurs outils. Jusqu’au 9 nov à 20h30 ; de 11€ à 21€ THÉÂTRE SANS ANIMAUX Par Jean-Miches Ribes, 1h40. Courtes fables en hommage à «ceux qui luttent contre l’enfermement morose de la mesure» Jusqu’au 13 nov, du mar au sam à 20h, dim à 16h ; de 9€ à 35€ 8 boulevard Laurent-Gérin, Vénissieux (04 72 90 86 68) THÉÂTRE NATIONAL POPULAIRE LA SEULE CERTITUDE QUE J’AI, C’EST D’ÊTRE DANS LE DOUTE De Pierre Desproges, ms Alain Lenglet et Marc Fayet, 1h15 Jusqu’au 16 nov, du mar au sam à 20h ; de 8€ à 24€ 4 rue Charles Dullin, Lyon 2e (04 72 77 40 00) THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE MEILLEURS SOUVENIRS DE GRADO De Franz Xaver Kroetz, ms Cécile AuxireMarmouget, 1h15. Un couple modeste a décidé de s’offrir enfin deux semaines de vacances Du 12 au 16 nov à 20h sf sam à 18h ; de 5€ à 20€ LE FOU SURFACES De Régis Pégeot, ms Meissoune Majri-Pégeot, 1h. Trois personnages revivent à l’infini la même situation anodine 1ère partie : «Peau» avec Meissoune Majri-Pégeot et Aurélien Guérou (guitare électrique), 15 min. Vision de la violence et de la complexité du rapport amoureux Du 7 au 17 nov, du jeu au sam à 20h30, dim à 18h ; 9€/12€/14€ 8 place Lazare-Goujon, Villeurbanne (04 78 03 30 00) THÉÂTRE DE L’IRIS MACONDO D’après Gabriel Garcia Marquez, ms Sarkis Tcheumlekdjian, Cie Premier Acte, 1h. Conte onirique Du 7 au 17 nov à 20h sf dim 17 nov à 16h (relâche dim 10 et lun 11) ; 11€/14€ Place Joannès Ambre, Lyon 4e (04 72 07 49 49) CARRÉ 30 LADY SINGS THE BLUES D’après Billie Holiday, ms Willy Play, Cie Après le déluge. Vie de Billie Holiday, de son enfance dans le sud raciste aux clubs de Harlem des années 1930 Du 7 au 17 nov, jeu, ven, sam à 20h30, dim à 17h30 ; 10€/15€ MESURE POUR MESURE De Shakespeare, ms Nicolas Guepin, par Broutille et Cie. Le Duc quitte Vienne pour une période indéterminée. Il laisse son pouvoir absolu à Angelo, connu pour être studieux, droit et sans vice Jusqu’au 21 déc, sam à 18h ; 10€/15€ 2 rue Fernand Rey, Lyon 1er (09 54 09 23 93) 331 rue Francis de Pressensé, Villeurbanne (04 78 68 86 49) 12 rue Pizay, Lyon 1er (04 78 39 74 61) DANSE THÉÂTRE DES MARRONNIERS L’ÂME DU PEUPLE D’après «Actes et paroles» et des textes de Victor Hugo, ms Stephan Lhuillier. Pensées politiques de Victor Hugo qu’il livra à la tribune de l’Assemblée Nationale lorsqu’il était élu Du 6 au 18 nov, mer, jeu, ven, sam à 20h30, dim à 17h, lun à 19h ; 8€/12€/15€ THÉÂTRE DU POINT DU JOUR LE MISANTHROPE De Molière. Théâtre permanent par Gwenaël Morin Jusqu’au 30 nov, du mar au sam à 20h ; 5€ CAFÉ-THÉÂTRE MAISON DE LA DANSE SOPHIATOWN Par Via Katlehong, 1h. Par neuf danseurs et trois musiciens Jusqu’au 8 nov, mer à 19h30, jeu, ven à 20h30 ; de 17€ à 29€ CENTRE CULTUREL CHARLIE CHAPLIN 7 rue des Marronniers, Lyon 2e (04 78 37 98 17) EMZARA Chor Maryse Delente, pièce pour 7 danseurs, 1h Jeu 7 nov à 19h30 et ven 8 nov à 20h30 ; de 5€ à 13€ THÉÂTRE LA MAISON DE GUIGNOL 7 rue des Aqueducs, Lyon 5e (04 78 15 01 80) DU VENT DANS LES TOILES De Berbard Jadot et Jacques Bruyas. Dans un musée, un tableau s’anime Ven 8 nov à 21h30 ; 12€/15€ CHASSEZ LE NATURISTE, IL REVIENT AU BUNGALOW De Patrice Sandeau Jusqu’au 30 nov, jeu, ven, sam à 19h30 ; 12€/15€ ROOM SERVICE De Jacques Chambon. Panique pendant la campagne électorale, le favori de l’élection a disparu Jusqu’au 28 déc, jeu, ven, sam à 21h30 ; 12€/15€ HOLLANDE ET LES DESSOUS DE LA RAIE PUBLIQUE De Damien Weis. Marionnettes satyriques Jusqu’au 28 juin, sam à 18h ; 12€/15€ 8 avenue Jean Mermoz, Lyon 8e (04 72 78 18 00) Place de la Nation, Vaulx-en-Velin (04 72 04 81 18) THÉÂTRE DE LULU SUR LA COLLINE LES BEAUX GOSSES, ON AIR ! Une émission de radio en live avec une revue de presse Sam 9 nov à 22h ; 10€/18€/20€ COUSCOUS AUX LARDONS De Farid Omri Jusqu’au 30 nov, jeu, ven à 21h30, sam à 18h ; 15€/18€/20€ CHAIR DE POULE Par Julien Bourières et Clément Cordéro. Quatre amis partent en vacances en Louisiane mais le séjour tourne au cauchemar Du 6 nov au 18 déc, mer à 19h45 ; 15€/18€/20€ LE GAI MARIAGE De Gérard Bitton et Michel Munz. Un célibataire endurci et volage apprend qu’il va hériter d’un millions d’euros s’il se marie dans l’année Jusqu’au 21 déc, jeu, ven à 19h45, sam à 20h ; 15€/18€/20€ 2 montée du Gourguillon, Lyon 5e (04 72 40 26 61) COMÉDIE ODÉON CABARET IN LYON Ms Elyse Fruttero. Honneur aux femmes autour du French Cancan, du charleston et de tableaux glamours Dim 10 nov à 17h et lun 11 nov à 20h30 ; 8€/16€/21€ J’AIME BEAUCOUP CE QUE VOUS FAITES Une fausse manœuvre avec un téléphone fait découvrir ce que vous amis pensent de vous Jusqu’au 28 déc, du mar au sam à 19h45 ; 18€/25€ AMOUR ET CHIPOLATAS Une femme invite ses trois ex pour mettre son futur mari à l’épreuve Jusqu’au 28 déc, du mar au sam à 21h30 (relâche du 14 au 19 nov) ; 18€/25€ À TABLE ! De Pierre Fontès. Discussion à table sur la famille Jusqu’au 28 déc, sam à 18h ; 18€/24€ LOVING OUT Par Jocelyn Flipo et Léon Vitale. Un nid à clichés, comme la plupart des spectacles abordant l’homosexualité sous l’angle de l’humour ? Non, une comédie romantique autant poilante qu’émouvante, servie par trois acteurs d’une grande justesse. On n’en attendait à vrai dire pas moins de Jocelyn Flipo, le metteur en scène de Dans ta bulle. Jusqu’au 29 déc, dim à 15h ; 16€/22€ 60 rue Victor Lagrange, Lyon 7e (04 72 98 36 28) 6 rue Grolée, Lyon 2e (04 20 10 04 23)

×