Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
Les réseaux sociaux d'entreprise au service de l'efficacité RH
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Les réseaux sociaux d'entreprise au service de l'efficacité RH

  • 1,081 views
Published

Les réseaux sociaux d'entreprise au service de l'efficacité RH. Big data et réseaux sociaux d'entreprise

Les réseaux sociaux d'entreprise au service de l'efficacité RH. Big data et réseaux sociaux d'entreprise

Published in Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,081
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4

Actions

Shares
Downloads
22
Comments
0
Likes
2

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. SOMMAIRE  D’Internet au web collaboratif : Big data, Cloud et OpenSource  De l’Intranet aux réseaux sociaux d’entreprises  Nouvelles pratiques et les impacts pour l’entreprise  Acteurs du collaboratif et exemples de mise en place  Best practices de la collaboration en entreprise
  • 2. D’INTERNET AU WEB COLLABORATIF
  • 3. D’INTERNET AU WEB COLLABORATIF D’une base de données en réseau restreint à un accès universel pour 2,2 milliards d’internautes dans le monde, générant 2,5 trillions d’octets de données par jour.
  • 4. D’INTERNET AU WEB COLLABORATIF Explosion du volume des données numériquesBIG DATA Ce qui a changé : les données et leur structuration Analyse et extraction des informations pertinentesSMART DATA Programme de données prévisionnellesPREDICTIVE DATA Décision prise grâce à l’analyse de ces donnéesBUSINESS INTELLIGENCE
  • 5. D’INTERNET AU WEB COLLABORATIF
  • 6. D’INTERNET AU WEB COLLABORATIF Ce qui a changé : Accessibilité Cloud computing : Stockage immatériel et illimité Saas : Logiciel en tant que service, accessible via le web DEBIT INTERNETHEBERGEMENT
  • 7. D’INTERNET AU WEB COLLABORATIF Multiplication des sources d’informations Simplification et appropriation des usages Ce qui a changé : Diffusion
  • 8. DE L’INTRANET AUX RÉSEAUX SOCIAUX D’ENTREPRISES
  • 9. DE L’INTRANET AU RÉSEAU SOCIAUX D’ENTREPRISES Comment l’entreprise s’approprie ces transformations GESTION DE PROJETPARTAGE DES DONNEES DEMATERIALISATION INTRANET EN ENTREPRISE Mise en réseau des informations permettant aux utilisateurs d’accéder et de modifier les données stockées. Suivre, contrôler et piloter les processus de production en suivant en temps réel l’avancement des actions des intervenants Optimiser la gestion d’informations en terme de temps et de stockage grâce à la numérisation des données
  • 10. DE L’INTRANET AU RÉSEAU SOCIAUX D’ENTREPRISES Naissance des réseaux sociaux d’entreprise ANIMATIONCOLLABORATION Communauté d’expertise ou d’intérêt Agréger des contenus autour d’un profil Communiquer en temps réel Améliorer la collaboration simultanée Plateforme sociale interne qui a pour vocation de favoriser la productivité individuelle et collective.
  • 11. DE L’INTRANET AU RÉSEAU SOCIAUX D’ENTREPRISES
  • 12. NOUVELLES PRATIQUES ET IMPACTS POUR L’ENTREPRISE
  • 13. NOUVELLES PRATIQUES ET IMPACTS POUR L’ENTREPRISE Constats • La collaboration entre les salariés atteint 37% du temps passé, soit près de 2 jours par semaine • Les outils d'échange et de collaboration sont encore largement asynchrones et freinent la réactivité • Les réseaux sociaux progressent dans le quotidien des salariés / 70% en ont une utilisation hebdomadaire Entreprise plus réactive et efficace
  • 14. NOUVELLES PRATIQUES ET IMPACTS POUR L’ENTREPRISE Enjeux Fédérer autour d’un projet Créer un culture commune Accélérer le partage d’information Améliorer la performance commerciale Favoriser la co-innovation / ateliers de créativité Nourrir la réflexion marketing Fidéliser les parties prenantes Recruter de nouveaux talents Accompagner la conduite du changement Accroitre la productivité Favoriser l’innovation Dynamiser l’image de l’entreprise
  • 15. NOUVELLES PRATIQUES ET IMPACTS POUR L’ENTREPRISE Objectifs  Partage des connaissances et expertises Localiser savoir, transfert compétences …  Aplatissement de la hiérarchie Améliorer processus, motiver équipes…  Transparence des contributions Implication des parties prenantes, innovation…  Augmentation du sentiment d’appartenance Acquisition de compétences, mobilité … Entreprise plus réactive et efficace
  • 16. NOUVELLES PRATIQUES ET IMPACTS POUR L’ENTREPRISE Passage de l’entreprise 1.0 à l’entreprise 2.0 HIERARCHIQUE CENTRALISEE TOP DOWN SILOS FERMEE INFORMATIONNEL HORIZONTALE RECTICULAIRE BOTTOM UP FRONTIERES FLOUES OUVERTE RELATIONNEL
  • 17. NOUVELLES PRATIQUES ET IMPACTS POUR L’ENTREPRISE Impacts Renforcer sentiment appartenance et motivation Réduire process décision Gérer les compétences Convivialité interface Valorisation compétences Créer du lien Encourage créativité Identifier contributeurs Faciliter cohésion Révéler compétences Aider à la prise de décision ENTREPRISEINDIVIDU GROUPE
  • 18. NOUVELLES PRATIQUES ET IMPACTS POUR L’ENTREPRISE Impacts sur le management et les collaborateurs L’entreprise doit accompagner les collaborateurs et managers pour intégrer ses nouvelles « règles du jeu » qui impactent les comportements et relations dans l’entreprise. LEADERSHIP SOCIAL Recherche des expertises via intervention vs. organigramme TRANSVERSALITE Regard des autres métiers sur l’approche et le travail de chacun LEGITIMITE S’acquiert grâce à ses participations / ne se décrète pas
  • 19. ACTEURS DU COLLABORATIF ET EXEMPLES DE MISE EN PLACE
  • 20. ACTEURS DU COLLABORATIF ET EXEMPLES DE MISE EN PLACE Le marché et son évolution PERENNITE : le marché du collaboratif continu d’évoluer à un rythme constant depuis 2008 « We don’t have a choice whether we do social media, the question is how well we do it » Erik Qualman EXPANSION : augmentation dynamique du chiffre d’affaire de la vente de solution
  • 21. ACTEURS DU COLLABORATIF ET EXEMPLES DE MISE EN PLACE Les acteurs du marché Editeurs généralistes Editeurs spécialistes Open-source Microsoft, IBM, Salesforce, Cisco … Jive, BlueKiwi, Knowledge Plaza… Elgg, Drupal, BuddyPress, Alfresco…
  • 22. ACTEURS DU COLLABORATIF ET EXEMPLES DE MISE EN PLACE Les pratiques s’articulent autour de 5 grandes fonctions COMMUNICATIONCOLLABORATION SOCIAL CRMPROCESSUSKNOWLEDGE MANAGEMENT Diffusion de messages institutionnels ou business auprès des collaborateurs Organisation d’un espace de travail équipe et capacité à produire du contenu en commun Gestion de la relation avec l’écosystème (veille, communauté externe…) Outillage des processus métiers sans passer par de l’intégration technique Capacité à constituer et exploiter un référentiel de connaissances
  • 23. ACTEURS DU COLLABORATIF ET EXEMPLES DE MISE EN PLACE Cartographie des acteurs du marché
  • 24. ACTEURS DU COLLABORATIF ET EXEMPLES DE MISE EN PLACE Usages des RSE
  • 25. ACTEURS DU COLLABORATIF ET EXEMPLES DE MISE EN PLACE Usages des RSE
  • 26. ACTEURS DU COLLABORATIF ET EXEMPLES DE MISE EN PLACE Usages des RSE
  • 27. ACTEURS DU COLLABORATIF ET EXEMPLES DE MISE EN PLACE Usages des RSE
  • 28. ACTEURS DU COLLABORATIF ET EXEMPLES DE MISE EN PLACE Pernod Ricard et Chatter Mobivia et Jalios PMU et Knowledge Plaza Simply Market et Talkspirit RFF et Jalios Case studies
  • 29. Adhésion des collaborateurs en moins d’un an (utilisation par 60% des salariés avec un taux de satisfaction de 85%) Accélération de la prise de décision Ouverture du réseau à l’extérieur (clients) Chatter Leader des réseaux sociaux d’entreprise de collaboration de l’éditeur SalesForce Facilitateur de mobilité avec mise à disposition des informations en temps réel où que l’on soit Partager les Best Practices entre les commerciaux (mise en place de promotions, dégradation de prix, de merchandising) pour répondre aux exigences des marchés locaux OUTILBESOINS RÉSULTATS
  • 30. Communication favorisée entre les services centraux et les centres de distribution Nombre de mails et courrier en rapport avec l’intranet divisé par deux. Jalios Editeur français faisant parti des poids lourds du collaboratif Propose une couverture très riche que ce soit sur la collaboration ou sur la gestion documentaire Gagner en efficacité en améliorant la communication institutionnelle Valoriser les savoir internes Faire vivre la culture d’entreprise auprès des différentes enseignes OUTILBESOINS RÉSULTATS
  • 31. Gain de temps pour la production collective de la revue de Presse Internationale Facilité d’accès à l’information et efficacité des recherches Dynamique collaborative et contribution des fonctions stratégique et opérationnelle Plate-forme collaborative de gestion de l’information et des connaissances, dotée de puissantes capacités de recherche Partage des informations de natures et de formats variés avec possibilité de les organiser et de les enrichir Amélioration des process de traitement de l’information Etendre le potentiel de diffusion et de ré-exploitation de l’information Assurer une meilleure mutualisation de la veille OUTILBESOINS RÉSULTATS
  • 32. Ce réseau social a permis de réunir les salariés exerçant la même activité partout en France. Communication sur les valeurs de l’entreprise et la culture d’entreprise. Utilisation du réseau social par un collaborateur pour diffuser les idées et best practices. (une gondole à roulette) qui fut par la suite utilisée par le magasin comme support de présentation des fruits et des légumes. Un réseau social permettant de véhiculer l’information entre les différents niveaux hiérarchique de l’entreprise. Un accès illimité depuis son domicile via un Smartphone et/ou un ordinateur. Permet d’outiller les entreprises de toute taille sur un périmètre interne et/ou externe. Développer une communauté de métier et favoriser la contribution des collaborateurs. Développer l’engagement individuel et favoriser la collaboration en interne. Détecter les talents et accroitre la performance globale de l’entreprise. OUTILBESOINS RÉSULTATS
  • 33. Un aplatissement hiérarchique qui facilite la remontée des informations avec une communication descendante ayant plus d’impacte. Un accès centralisé de l’information institutionnelle et aux ressources . Rapprocher les collaborateurs grâce aux partages des événements de l’entreprise. Un outil capable de rassembler plus de 3000 utilisateurs. Spécialement conçu pour la gestion documentaire. Avec de solides fonctions éditoriales . Il est ergonomique, intuitif et fluide. il est également facile d’utilisation. Cet outil propose plusieurs activités. Informer les collaborateurs. Développer le travail collaboratif et faciliter l’accès aux informations internes et institutionnelles . Fédérer les salariés, faire émerger les initiatives. Améliorer les relations interindividuelles. OUTILBESOINS RÉSULTATS
  • 34. BEST PRACTICES
  • 35. DÉFINIR UNE GOUVERNANCE ADAPTÉE Trouver un équilibre entre imposer et susciter Agir au bon moment et dans la durée Convaincre, remettre en cause et pratiquer Maitriser et lâcher prise A l’échelle de la transformation et de manière collégiale Accompagner la transformation Offrir une latitude d’évolution
  • 36. STRATÉGIES DE TRANSFORMATION L’entreprise a intérêt à adopter une approche itérative « test and learn » pour identifier les réussite et valoriser les progrès. Capacité de l’entreprise à susciter les changements et à impulser une dynamique en encourageant les porteurs d’initiatives. Il ne suffit pas d’informer, il faut ouvrir le débat pour remettre en question les pratiques et en essayer d’autres. PILOTAGE DE LA TRANSFORMATION DEVELOPPEMENT DES USAGES ACCULTURATION
  • 37. BEST PRACTICES POUR METTRE EN PLACE UN RSE Facteurs de réussite GENEROSITE Le contenu est le point de départ d’une conversation EFFICACITE Définition d’indices pour mesurer les résultats PERTINENCE Besoin ressenti et identifié par les collaborateurs TEMPORALITE Plusieurs niveaux d’information et de lecture PARCOURS Chaque contenu est autonome et intégré
  • 38. COLLABORATEURS ENTREPRISE BEST PRACTICES POUR METTRE EN PLACE UN RSE Réticences et freins Confidentialité / données personnelles Resistance au changement Prise de parole publique Dévalorisation des expertises Sécurité des informations Productivité des salariés Propriété des données Changement de paradigme
  • 39. BEST PRACTICES POUR METTRE EN PLACE UN RSE S’appuyer sur des « évangélisateurs » « ambassadeurs » interne pour démocratiser l’outil Mettre en place une phase de test avec un groupe d’utilisateurs pilotes Implication et accompagnement de la direction, du mangement et des collaborateurs Plateforme ouverte Intégration des stakeholders Intégrer l’agenda et les e-mails dans le RSE Intégrer la plateforme sociale aux applications métiers Rattaché le RSE à des événements physiques Définir des indices et métriques en cohérence avec les objectifs Valoriser les succès, ROI, implications, participations Définir les règles de fonctionnement au travers d’une charte Conseils opérationnels pour la mise en place
  • 40. BEST PRACTICES POUR METTRE EN PLACE UN RSE Choix de l’outil : focus besoin Adapter l’outil au niveau de maturité de l’organisation Se focaliser sur les usages existants chez les collaborateurs Choisir une solution en phase avec la culture de l’entreprise
  • 41. BEST PRACTICES POUR METTRE EN PLACE UN RSE Etape de mise en œuvre d’un RSE
  • 42. SOLUTIONS POUR DÉVELOPPER L’ENTREPRISE 2.0
  • 43. @clemencebj Merci Board de curation : http://www.scoop.it/t/les-reseaux-sociaux-d-entreprises-par-clemencebj