Adobe Photoshop CS5

5,715 views
5,612 views

Published on

Guide complet Adobe Photoshop CS 5

Published in: Art & Photos
0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
5,715
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
950
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Adobe Photoshop CS5

  1. 1.  
  2. 2. PHOTOSHOP CS5
  3. 3. Copyright © 2010 Micro Application 20-22, rue des Petits-Hôtels 75010 PARIS 1re Edition - Juillet 2010 Auteur Sylvie LESAS Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de MICRO APPLICATION est illicite (article L122-4 du code de la propriété intellectuelle). Cette représentation ou reproduction illicite, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Le code de la propriété intellectuelle n’autorise aux termes de l’article L122-5 que les reproductions strictement destinées à l’usage privé et non destinées à l’utilisation collective d’une part, et d’autre part, que les analyses et courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. Les informations contenues dans cet ouvrage sont données à titre indicatif et n’ont aucun caractère exhaustif voire certain. A titre d’exemple non limitatif, cet ouvrage peut vous proposer une ou plusieurs adresses de sites Web qui ne seront plus d’actualité ou dont le contenu aura changé au moment où vous en prendrez connaissance. Aussi, ces informations ne sauraient engager la responsabilité de l’Editeur. La société MICRO APPLICATION ne pourra être tenue responsable de toute omission, erreur ou lacune qui aurait pu se glisser dans ce produit ainsi que des conséquences, quelles qu’elles soient, qui résulteraient des informations et indications fournies ainsi que de leur utilisation. Tous les produits cités dans cet ouvrage sont protégés, et les marques déposées par leurs titulaires de droits respectifs. Cet ouvrage n’est ni édité, ni produit par le(s) propriétaire(s) de(s) programme(s) sur le(s)quel(s) il porte et les marques ne sont utilisées qu’à seule fin de désignation des produits en tant que noms de ces derniers. ISBN : 978-2-300-026331 ISSN : 1768-1812 Couverture réalisée par Olo MICRO APPLICATION 20-22, rue des Petits-Hôtels 75010 PARIS Tél. : 01 53 34 20 20 Fax : 01 53 24 20 00 http://www.microapp.com Support technique Également disponible sur www.microapp.com Retrouvez des informations sur cet ouvrage ! Rendez-vous sur le site Internet de Micro Application www.microapp.com. Dans le module de recherche, sur la page d’accueil du site, entrez la référence à 4 chiffres indiquée sur le présent livre. Vous accédez directement à sa fiche produit. 2633
  4. 4. Avant-propos Destinée aussi bien aux apprentis qu’aux utilisateurs chevronnés, la collection Guide Complet Poche aborde l’ensemble du sujet traité. Privilégiant toujours l’aspect pratique, elle vous permet de progresser pas à pas depuis la découverte d’un logiciel, d’un langage ou d’une technologie, jusqu’à sa maîtrise avancée. Complète, elle délivre de nombreux exemples pratiques, des trucs et astuces et des conseils de professionnels pour tirer le meilleur parti de vos attentes. Conventions typographiques Afin de faciliter la compréhension de techniques décrites, nous avons adopté les conventions typographiques suivantes : j gras : menu, commande, boîte de dialogue, bouton, onglet. j italique : zone de texte, liste déroulante, case à cocher, bouton radio. j Police bâton : Instruction, listing, adresse internet, texte à saisir. j ✂ : indique un retour à la ligne volontaire dû aux contraintes de la mise en page. Il s’agit d’informations supplémentaires relatives au sujet traité. Met l’accent sur un point important, souvent d’ordre technique qu’il ne faut négliger à aucun prix. Propose conseils et trucs pratiques. Donne en quelques lignes la définition d’un terme technique ou d’une abréviation.
  5. 5. Chapitre 1 1.1. 1.2. 1.3. 1.4. 1.5. 1.6. 1.7. 1.8. 1.9. 1.10. 1.11. 4 Prise en main de Photoshop 11 Tour d’horizon des nouveautés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Exploiter Adobe Bridge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Ouvrir Bridge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Importer une image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Changer le mode d’affichage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Lancer le mode Vérification . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Créer une collection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Noter une image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Attribuer des métadonnées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Ajouter des mots-clés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Ouvrir Mini-Bridge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Travailler avec Camera Raw . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27 Changer le mode d’affichage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Naviguer dans une image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Améliorer une image par les réglages de base . . . . . . . . . . . . . . . 29 Faire des retouches locales avec les outils Pinceau de retouche et Filtre gradué . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Vieillir une photo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Recourir à l’aide de Photoshop . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 Faciliter les échanges par le partage d’écran . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 L’interface de Photoshop . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 La boîte à outils . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Les menus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 La barre d’application . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 Les panneaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 Le panneau Contrôle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 La barre d’état . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 Gérer l’espace de travail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 Organiser l’espace de travail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Enregistrer l’espace de travail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 Supprimer un espace de travail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 Aller plus vite avec les raccourcis clavier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 Créer un raccourci clavier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 Gérer les raccourcis clavier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 Configurer Photoshop . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 La mémoire vive . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 La gestion des fichiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54 3D . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 Les options générales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56 L’interface . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56 Les modules externes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 Ouvrir un document . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 Modifier l’affichage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59
  6. 6. 1.13. 1.14. 1.15. 1.16. 1.17. 1.18. Chapitre 2 2.1. 2.2. 2.3. 2.4. 2.5. 2.6. SOMMAIRE 1.12. L’affichage des documents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60 L’affichage des fenêtres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62 Naviguer dans une image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 L’outil Zoom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 L’outil Main . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64 L’outil Rotation de l’affichage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65 Le panneau Navigation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66 Automatiser les tâches grâce aux scripts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67 Créer un script . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67 Enregistrer un script . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68 Appliquer un script . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69 Gérer les scripts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70 Automatiser les tâches grâce au traitement par lots . . . . . . . . . 73 Annuler des opérations à l’aide du panneau Historique . . . . . 75 Sélectionner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76 L’outil Rectangle de sélection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 L’outil Ellipse de sélection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 Les outils Rectangle de sélection 1 rangée, Rectangle de sélection 1 colonne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 L’outil Lasso . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78 L’outil Lasso polygonal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78 L’outil Lasso magnétique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79 L’outil Baguette magique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79 L’outil Sélection rapide . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80 Enregistrer un document . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80 Fermer un document . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82 La retouche photo 83 Corriger les yeux rouges . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85 L’outil Œil rouge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85 Retoucher avec les calques de réglages . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87 Évaluer la qualité d’une image via le panneau Histogramme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88 Améliorer la qualité d’une image grâce aux calques de réglage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90 Le calque de réglage Niveaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91 Le calque de réglage Courbes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92 Corriger la couleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94 Le calque de réglage Correction sélective . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95 Le calque de réglage Balance des couleurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96 Redimensionner une photo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97 Restaurer de vieux clichés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99 Recadrer avec l’outil Recadrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100 Corriger la perspective . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102 5
  7. 7. 2.7. 2.8. 2.9. 2.10. 2.11. 2.12. Chapitre 3 3.1. 3.2. 3.3. 3.4. 3.5. 3.6. 6 Effacer les craquelures avec l’outil Pièce . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104 Gommer les imperfections avec les outils Correcteur et Correcteur de tons directs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106 Ôter les poussières avec le filtre Antipoussière . . . . . . . . . . . . . 108 Convertir en noir et blanc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109 Recadrer avec la règle des tiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 111 Combler les espaces vides . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 112 Supprimer du contenu grâce à l’outil Correcteur localisé . . 113 Corriger l’objectif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115 Améliorer le contour . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116 Supprimer les calques vides . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118 La photo artistique 119 Combiner des photos . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121 Créer un fondu d’images . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121 Ajouter une image à l’aide du filtre Point de fuite . . . . . . . . . . . 122 Créer un poster . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124 Créer la texture d’arrière-plan en appliquant des filtres . . . . 125 Ajouter un personnage via le panneau Masques . . . . . . . . . . . 127 Créer une statue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 129 Sélectionner l’arrière-plan via une sélection par plage de couleurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 130 Supprimer l’arrière-plan à l’aide d’un masque de fusion . . . 132 Désaturer l’image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133 Sélectionner avec l’outil Plume . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 134 Appliquer une texture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136 Créer un paysage fantastique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138 Dupliquer une zone avec l’outil Tampon de duplication . . . . 138 Dupliquer une zone via le panneau Source de duplication . 139 Créer un zombie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140 Dupliquer un calque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140 Supprimer un arrière-plan avec l’outil Gomme magique . . 141 Supprimer des pixels avec l’outil Gomme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 142 Mémoriser la sélection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143 Créer un instantané . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144 Sélectionner avec l’outil Plume libre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 145 Récupérer la sélection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146 Appliquer une texture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146 Ajuster une texture par la commande Transformation manuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 147 Mixer les médias . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 148 Adapter une photo avec la commande Déformation . . . . . . . 149 Coller un motif vectoriel en tant qu’objet dynamique . . . . . . 150
  8. 8. 3.7. 3.8. 3.9. 3.10. 3.11. 3.12. 3.13. 3.14. Chapitre 4 4.1. 4.2. 4.3. 4.4. 4.5. 4.6. 4.7. 4.8. 4.9. 4.10. 4.11. Convertir une photo en noir et blanc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 152 Convertir avec le calque de réglage Noir et blanc . . . . . . . . . . . 152 Convertir avec le calque de réglage Teinte/Saturation . . . . . 154 Convertir avec le Mélangeur de couches . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 156 Convertir via les menus du panneau Réglages . . . . . . . . . . . . . . 157 Convertir manuellement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 158 Vieillir une photo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 159 Appliquer une teinte sépia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 159 Ajouter du bruit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 161 Ajouter de la texture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 162 Dessiner des rayures . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 162 Ajouter une bordure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 163 Créer une photo infrarouge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 164 Appliquer un effet de solarisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 165 Fusionner des images HDR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 167 Appliquer un virage HDR à une image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 167 Déformer une image avec l’outil Déformation de la marionnette . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168 Prélever des couleurs avec l’outil Pipette . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170 Le dessin et la peinture 171 Dessiner un cartoon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 173 Dessiner avec l’outil Crayon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 173 Colorer avec l’outil Pot de peinture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 174 Dessiner sur des calques de forme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 174 Définir un nuancier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 176 Créer un nuancier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 177 Enregistrer un nuancier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 178 Créer un pinceau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 178 Peindre d’après une photo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180 Transformer une photo en peinture avec l’outil Pinceau mélangeur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 186 Reproduire un motif avec l’outil Tampon de motif . . . . . . . . . . 188 Reproduire une image avec l’outil Forme d’historique artistique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 190 Faire de la peinture numérique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 192 Peindre en 3D . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 194 Peindre dans une vidéo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 198 Créer des effets spéciaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 200 La fumée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 200 La pluie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 203 La neige . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 206 Le feu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 208 7
  9. 9. La lumière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 209 L’éclair . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 210 L’ombre portée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 211 Chapitre 5 5.1. 5.2. 5.3. 5.4. 5.5. 5.6. 5.7. 5.8. 5.9. 5.10. 5.11. Chapitre 6 6.1. 6.2. 6.3. 6.4. 6.5. 6.6. 6.7. 8 Le webdesign 213 Créer un arrière-plan Twitter . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 215 Créer un badge Twitter . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 220 Réaliser une icône Web 2.0 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 224 Créer un modèle de site e-commerce . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 228 Découper une maquette web . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 233 Créer un badge Facebook . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 236 Réaliser des émoticônes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 238 Créer un bouton RSS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 240 Créer une barre de navigation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 245 Créer une icône Digg . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 248 Créer un bouton de navigation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 253 Le texte 257 Saisir un texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 259 Convertir un texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 259 Modifier un texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 260 Sélectionner un texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 260 Modifier la police de caractères . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 260 Modifier la taille d’un texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 261 Modifier le crénage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 262 Modifier l’approche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 262 Ajuster l’interligne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 262 Modifier un paragraphe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 263 Modifier l’alignement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 263 Importer un texte Illustrator . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 264 Déformer un texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 265 Appliquer un effet visuel à un texte via les styles de calques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 266 L’or . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 266 L’argent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 269 La glace . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 273 La gravure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 275 Le néon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 276 Le parchemin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 279 L’aquarelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 280
  10. 10. Chapitre 7 7.1. 7.2. 7.3. 7.4. 7.5. 7.6. Pour aller plus loin 283 Gérer la couleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 285 Attribuer un espace de travail colorimétrique . . . . . . . . . . . . . . . 285 Lire un profil colorimétrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 287 Attribuer un profil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 288 Convertir en profil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 289 Les modes de couleurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 290 Convertir un document RVB en CMJN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 291 Vérifier un document avant l’impression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 291 Les couleurs d’épreuve . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 291 Le format d’épreuve . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 292 Les couleurs non imprimables . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 294 Imprimer un document . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 294 Enregistrer un document . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 296 Enregistrer pour Photoshop . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 297 Enregistrer pour le Web . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 297 Enregistrer au format TIFF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 300 Enregistrer au format EPS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 301 Enregistrer au format PDF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 303 Ajouter des métadonnées à un document . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 307 Créer du texte 3D . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 308 Chapitre 8 Glossaire 311 Chapitre 9 Index 315 9
  11. 11. CHAPITRE 1 PRISE EN MAIN DE PHOTOSHOP Tour d’horizon des nouveautés ..................................................... 13 Exploiter Adobe Bridge ................................................................... 14 Travailler avec Camera Raw ........................................................... 27 Recourir à l’aide de Photoshop ..................................................... 37 Faciliter les échanges par le partage d’écran ............................ 38 L’interface de Photoshop ................................................................ 42 Gérer l’espace de travail ................................................................. 45 Aller plus vite avec les raccourcis clavier ................................... 48 Configurer Photoshop ...................................................................... 51 Ouvrir un document ......................................................................... 58 Modifier l’affichage ........................................................................... 59 Naviguer dans une image ............................................................... 63 Automatiser les tâches grâce aux scripts ................................... 67 Automatiser les tâches grâce au traitement par lots ............... 73 Annuler des opérations à l’aide du panneau Historique ........ 75 Sélectionner ........................................................................................ 76 Enregistrer un document ................................................................ 80 Fermer un document ........................................................................ 82 11
  12. 12. Photoshop est le logiciel leader depuis des années dans le monde du graphisme. Incontournable pour les professionnels de tous horizons, qu’il s’agisse de photographes, de graphistes ou d’illustrateurs, compagnon indispensable des amateurs, il est devenu au fil des années l’outil de référence à maîtriser. Et sa prise en main est relativement simple. Grâce à lui, vous pouvez créer tout type de document, bien audelà du simple dessin. En effet, ce n’est pas seulement un logiciel de retouche d’images. C’est aussi une application qui permet de réaliser des illustrations élaborées. Les milliers de sites qui lui sont consacrés sur le Net illustrent sa popularité grandissante au fil des années. Par ailleurs, Adobe a mis à la disposition des internautes, une version allégée sur le site www.photoshop.com, grâce à laquelle il est possible d’effectuer des retouches de base et de gérer des albums de photos. Vous trouverez aussi à cette adresse un espace de stockage et de partage d’images. Photoshop est disponible en deux versions : j Photoshop CS5 ; j Photoshop CS5 Extended, qui reprend les fonctionnalités de base du premier, auxquelles ont été ajoutées des fonctions 3D, de vidéos et d’images DICOM. Les nouveautés et les nouvelles améliorations qui ont été apportées vous permettront de réaliser des compositions sophistiquées, de retoucher vos photos, de dessiner et de peindre, de concevoir des interfaces web, des galeries de photos Flash ou des bannières fixes et animées, de créer des photomontages réalistes, etc. Cette nouvelle version de Photoshop est conçue pour répondre aux besoins de différents utilisateurs, amateurs débutants ou éclairés, ou bien encore professionnels. 1.1. Tour d’horizon des nouveautés Chaque nouvelle version est un événement attendu par des millions d’utilisateurs. Sorti en mai 2010, Photoshop CS5 s’accompagne de nombreuses nouveautés à tous les niveaux. Pour vous en faire une idée rapide, sélectionnez dans le tout nouveau menu des espaces de travail, situé dans le coin supérieur droit de l’interface, 1.1. Tour d’horizon des nouveautés 13
  13. 13. l’espace Nouveautés de CS5. Si vous déroulez les différents menus principaux, les nouveautés s’affichent en bleu. La liste est longue, comme vous pourrez le constater : j suppression des éléments du décor en tenant compte du contenu ; j gestion du 64 bits pour la version Mac ; j correction des déformations dues aux réglages de l’appareil photo ; j nouveau moteur du pinceau ; j nouveaux effets de peinture ; j simplification des sélections complexes ; j déformation des objets ou des personnages grâce à l’outil Marionnette ; j amélioration des images HDR ; j apparition du panneau Mini-Bridge (Photoshop Extended) ; j amélioration de la suppression du bruit grâce à Camera Raw 6 ; j création d’objets 3D grâce à la technologie Adobe Repoussé (Photoshop Extended) ; j nouveaux éclairages pour la création 3D (Photoshop Extended). Maintenant que vous connaissez les nouveautés de cette nouvelle version, abordons les deux plug-ins intégrés dans Photoshop, Bridge et Camera Raw. Ils permettent respectivement de trier les photos, de les retoucher avant de les importer dans Photoshop. 1.2. Exploiter Adobe Bridge Les images sont rangées sur votre ordinateur dans différents dossiers. Bridge offre diverses fonctionnalités permettant de les retrouver plus facilement. Généralement, ces images proviennent de bibliothèques en ligne ou de vos appareils photo numériques. Voyons la procédure pour les importer dans Bridge. Tout d’abord, ouvrez l’application. 14 1. Prise en main de Photoshop
  14. 14. Ouvrir Bridge Pour accéder à Bridge, plusieurs solutions sont à votre disposition. Vous pouvez le lancer depuis Photoshop. 1. Utilisez le menu Fichier/Parcourir dans Bridge. 2. Cliquez sur l’icône Lancer Bridge dans la barre d’application. Il est également possible de lancer Bridge depuis votre Bureau. 1. Dans Bridge, allez dans le menu Préférences (Edition/Préférences). 2. Dans la catégorie Avancées, cochez l’option Lancer Bridge à la connexion. Cela vous permettra de lancer Bridge depuis la barre des tâches lorsque vous travaillez avec un logiciel de la CS4. Figure 1.1 : Adobe Bridge Une fois Bridge ouvert, vous allez importer vos images. Importer une image Pour importer vos images en provenance de votre appareil photo numérique, procédez comme suit : 1.2. Exploiter Adobe Bridge 15
  15. 15. 1. Branchez votre appareil avec la prise USB fournie. Une fenêtre s’affiche automatiquement. Fermez-la et revenez à Bridge. 2. Dans la nouvelle barre de travail, cliquez sur le bouton Obtenir des photos de l’appareil photo. La boîte de dialogue Importateur de photos s’affiche. Figure 1.2 : La boîte de dialogue Importateur de photos 3. Sélectionnez le nom de votre appareil dans la liste Obtenir des photos à partir de. La liste des images apparaît. Si vous ne les voyez pas, c’est parce que vous êtes en mode Standard. Pour afficher ces images, cliquez sur le bouton Boîte de dialogue Avancé. En dessous de la liste Obtenir des photos à partir de, des informations se sont affichées vous indiquant le nombre d’images prises, ainsi que leur poids et les dates de prise de vue. 4. Pour le moment, toutes vos images sont sélectionnées. Vous pouvez choisir celles que vous souhaitez importer dans Bridge. 16 1. Prise en main de Photoshop
  16. 16. Pour cela, cliquez sur le bouton Tout désélectionner puis décochez la case en face de l’image que vous ne désirez pas ouvrir. 5. Dans la colonne de droite, plusieurs options vous sont proposées. Figure 1.3 : Les options d’enregistrement de photos Vous devez indiquer l’emplacement de sauvegarde des images sélectionnées. Pour ce faire, cliquez sur le bouton Parcourir. Dans la boîte de dialogue Rechercher un dossier, créez un dossier dans lequel seront enregistrées les images puis cliquez sur OK. 6. Il est possible de créer des sous-dossiers à l’intérieur de votre dossier principal. Vous pouvez par exemple classer vos images d’après les dates de prise de vue. Lors de leur transfert sur votre ordinateur, vos fichiers peuvent être également renommés selon différents critères. 1.2. Exploiter Adobe Bridge 17
  17. 17. 7. Dans la section Options avancées, vous avez la possibilité de supprimer les fichiers de votre appareil photo une fois qu’ils sont importés. Vous pouvez en outre créer une copie de ces fichiers enregistrés dans un autre dossier. 8. Ensuite, dans la section Appliquer les métadonnées, lorsque vous importez vos images, il est possible de leur ajouter des métadonnées de base, comme le Créateur ou le Copyright. 9. Une fois que les paramètres d’importation sont définis, cliquez sur le bouton Obtenir des photos. La boîte de dialogue se ferme. Vous retrouvez vos images dans le panneau Contenu. Les images importées peuvent être visualisées de différentes manières. Changer le mode d’affichage Lorsque vous cliquez sur une image dans le panneau Contenu, celle-ci s’affiche également dans le panneau Aperçu. Figure 1.4 : Le panneau Contenu 18 1. Prise en main de Photoshop
  18. 18. Figure 1.5 : Le panneau Aperçu Vous pouvez visualiser les images en plein écran. 1. Sélectionnez l’image. 2. Appuyez sur la [Barre}d'espace]. Cliquez sur l’image. Cela a pour effet de lui appliquer un zoom. Vous obtenez ainsi un affichage à 100 % et pouvez juger de la qualité du document. 3. Afin de ne visualiser que certaines zones de l’image, cliquez dessus puis faites glisser le pointeur. 4. Pour revenir à l’affichage initial, appuyez sur la touche [Echap] ou sur la [Barre}d'espace]. 5. Vous pouvez visualiser vos images de trois manières, à savoir sous forme de vignettes, de liste ou de façon détaillée. Pour changer le mode actuel d’affichage, cliquez sur l’une des trois icônes Afficher sous forme de vignettes, Afficher sous forme détaillée, Afficher sous forme de liste situées dans le coin inférieur droit de l’interface de Bridge. Pour trier vos photos, n’hésitez pas à utiliser le mode Vérification. 1.2. Exploiter Adobe Bridge 19
  19. 19. Lancer le mode Vérification Ce mode consiste à afficher les images sous la forme d’un carrousel dans lequel vous pouvez facilement choisir celles que vous voulez utiliser dans votre projet. 1. Tout d’abord, retournez dans le dossier d’images que vous venez d’importer. 2. Dans la barre de travail, cliquez sur le bouton Affiner. Une liste d’options s’affiche. 3. Cliquez sur Mode Vérification. L’interface de Bridge disparaît pour laisser place à un affichage sous la forme de carrousel de vignettes d’image. Figure 1.6 : Le mode Vérification 4. Naviguez entre les différentes images avec les flèches de direction de votre clavier ou celles situées dans le coin inférieur droit du carrousel afin d’effectuer votre choix. 5. Ensuite, supprimez les images qui vous semblent inutiles. Pour ce faire, utilisez la flèche noire située à droite des flèches de direction. 20 1. Prise en main de Photoshop
  20. 20. Utilisation de la loupe Pour juger de la qualité d’une image, vous pouvez utiliser la loupe. Pour la rendre disponible, il suffit de cliquer sur l’image. Une fois que vos choix sont effectués, vous avez la possibilité de conserver ces images sous la forme d’une collection. Créer une collection Une collection regroupe les images sélectionnées dans un dossier. Les originaux seront conservés dans le dossier d’origine. 1. Dans le carrousel, cliquez sur le bouton situé à gauche de l’icône de fermeture. La nouvelle collection apparaît dans le panneau Contenu. 2. Modifiez son libellé dans le panneau Collection. Pour la renommer, saisissez dans la zone de texte par défaut le nom de votre collection puis appuyez sur la touche [Ä] pour valider la saisie. Figure 1.7 : Le panneau Collection Bridge vous propose une fonctionnalité, qui consiste à noter les images. Cette notation vous permet de retrouver les images qui seront utilisées dans un projet. Noter une image Pour noter une image, procédez comme suit : 1.2. Exploiter Adobe Bridge 21
  21. 21. 1. Agrandissez la taille des images dans le panneau Contenu. Pour ce faire, faites glisser la réglette de zoom vers la droite. Celle-ci est située dans le coin inférieur droit de Bridge. 2. Sélectionnez l’image à noter. 3. Cliquez en dessous afin de faire apparaître des petits points. 4. Pour attribuer une note, cliquez sur un ou plusieurs points. Un clic correspond à une étoile. Figure 1.8 : La notation d’une image Notation d’une image Le nombre d’étoiles à attribuer dépend du type de notation que vous aurez choisi. Il n’existe aucune règle à ce sujet. Par exemple, cinq étoiles seront affectées à une image de bonne qualité. Pour noter une image, vous pouvez utiliser les raccourcis clavier : j [Ctrl]+[2] pour deux étoiles ; j [Ctrl]+[3] pour trois étoiles ; j [Ctrl]+[4] pour quatre étoiles ; j 22 [Ctrl]+[1] pour une étoile ; j [Ctrl]+[5] pour cinq étoiles. 1. Prise en main de Photoshop
  22. 22. Pour améliorer le classement de vos images, vous pouvez leur affecter des métadonnées. Attribuer des métadonnées Les métadonnées regroupent les informations d’une image au sein d’un fichier (auteur, date d’enregistrement, date de prise de vue, résolution, profil colorimétrique…). Pour ajouter des métadonnées à une image, effectuez les opérations suivantes : 1. Sélectionnez l’image. 2. Affichez le panneau Métadonnées (Fenêtre/Volet Métadonnées ou cliquez sur son onglet). Figure 1.9 : Le panneau Métadonnées 3. Déroulez la catégorie IPTC Core. 4. Entrez les informations voulues dans les différents champs proposés. Appuyez sur la touche [Ä] pour valider votre saisie ou cliquez sur l’icône Appliquer, en forme de V, située dans le coin inférieur droit du panneau. Pour classer plus efficacement vos images, vous pouvez leur affecter des mots-clés. 1.2. Exploiter Adobe Bridge 23
  23. 23. Ajouter des mots-clés Dans le panneau Mots-clés, figurent des mots-clés par défaut sous la forme de dossiers. Si vous déroulez leur contenu, vous vous apercevez qu’il existe d’autres catégories de mots-clés. Vous pouvez en créer d’autres. Figure 1.10 : Le panneau Mots-clés 1. Dans le menu local, choisissez la commande Nouveau mot-clé. 2. Dans le champ de texte, entrez votre mot-clé. Vous pouvez définir d’autres mots-clés. Pour ce faire, dans le menu local, sélectionnez la commande Nouveau sous-mot-clé. 3. Sélectionnez l’image à laquelle vous souhaitez attribuer ces mots-clés. 4. Dans le panneau Mots-clés, cochez les mots-clés que vous souhaitez attribuer à l’image. Jusqu’à présent, une fois vos photos triées, vous les ouvrez depuis Bridge dans Photoshop puis, lorsque vous souhaitez tra- 24 1. Prise en main de Photoshop
  24. 24. vailler sur une autre photo, vous devez ouvrir de nouveau Bridge. Désormais, la CS5 vous facilite la tâche avec l’intégration de Mini-Bridge dans Photoshop. Ouvrir Mini-Bridge Le panneau Mini-Bridge vous permet de gagner du temps en disposant à portée de main les photos nécessaires à votre projet. Pour accéder au panneau Mini-Bridge, vous disposez de plusieurs méthodes : j Dans le menu Windows (Fenêtre), cliquez sur la commande Mini-Bridge. j Dans le menu Fichier, sélectionnez la commande. j Cliquez sur son icône depuis la barre d’application de Photoshop. Figure 1.11 : Mini-Bridge Le panneau Mini-Bridge s’affiche. 1. Cliquez sur le bouton Browse files afin d’afficher le contenu de votre ordinateur (voir Figure 1.12). 2. Ouvrez le dossier dans lequel se trouvent vos photos. 1.2. Exploiter Adobe Bridge 25
  25. 25. 3. Double-cliquez sur celle qui vous intéresse. Elle s’affiche automatiquement dans Photoshop. Une autre méthode consiste à faire glisser la photo de Mini-Bridge jusqu’à Photoshop (voir Figure 1.13). Figure 1.12 : Le contenu de Mini-Bridge Figure 1.13 : Ouverture de la photo depuis Mini-Bridge 26 1. Prise en main de Photoshop
  26. 26. 4. Double-cliquez sur l’intitulé Mini-Bridge pour fermer le panneau. Pour l’ouvrir de nouveau, ne le cherchez pas dans le menu principal Fenêtre. Il est situé dans le sous-menu Fenêtre/ Extensions. 5. Ajoutez une seconde photo par un glisser-déposer. Celle-ci viendra se placer sur son propre calque. Appuyez sur la touche [Ä] pour valider. Une fois que vous avez trié vos photos, vous pouvez les retoucher dans Camera Raw afin de les importer dans Photoshop. 1.3. Travailler avec Camera Raw Adobe Camera Raw est un module additionnel installé avec Photoshop. Celui-ci traite les fichiers bruts de type RAW ou autres, en provenance des appareils photo numériques. Il est compatible avec un grand nombre d’entre eux. Il permet aux photographes de gagner du temps en proposant une liste de réglages selon leurs besoins. Pour ouvrir une image dans Camera Raw, utilisez l’une de ces méthodes : j Appuyez sur les touches [Ctrl]+[R]. j Cliquez du bouton droit sur l’image. Dans le menu contextuel qui s’affiche, choisissez la commande Ouvrir dans Camera Raw. Vous pouvez aussi vous servir du menu Fichier/Ouvrir dans Camera Raw. Figure 1.14 : Camera Raw 1.3. Travailler avec Camera Raw 27
  27. 27. Affichage d’une icône jaune lors de l’ouverture d’une image Si vous voyez cette icône lorsque vous ouvrez une image, cela signifie que Camera Raw est en train de régler les paramètres de l’image. Tout comme dans Photoshop, vous pouvez modifier l’affichage de l’interface de Camera Raw afin de travailler plus confortablement. Changer le mode d’affichage Appuyez sur la touche [F] pour agrandir la fenêtre de Camera Raw. Faites de même pour revenir à l’affichage initial de l’interface. Pour réaliser cette opération, vous pouvez également cliquer sur l’icône Activer/Désactiver le mode Plein écran ([F]). Naviguer dans une image Pour vous déplacer dans l’image, vous disposez de deux outils, Zoom et Main. j Pour afficher une vue agrandie de l’image, vous pouvez lui appliquer un zoom. Pour ce faire, sélectionnez l’outil Zoom puis cliquez sur l’image. Ou bien appuyez sur les touches [Ctrl]+[+] (signe plus). À l’inverse, pour obtenir une vue réduite de l’image, utilisez le raccourci clavier [Alt]+[-] (signe moins). j Il est possible de définir une autre échelle d’affichage. Pour cela, cliquez du bouton droit sur l’image. Dans le menu contextuel qui s’affiche, choisissez-en une parmi les autres vues prédéfinies. Pour effectuer ce type d’opération, vous disposez du menu Sélectionner une échelle situé en dessous de l’image. j Lorsque vous changez l’échelle d’affichage, vous ne pouvez pas visualiser tous les éléments de l’image. Pour afficher une autre zone, appuyez sur la [Barre}d'espace], ce qui a pour effet de sélectionner temporairement l’outil Main. Cliquez sur l’image puis faites glisser le pointeur jusqu’à la portion de l’image voulue. Désormais, vous savez vous déplacer dans une image. L’étape suivante consiste à l’analyser avant de la retoucher. À cet effet, vous disposez du panneau Histogramme. 28 1. Prise en main de Photoshop
  28. 28. Améliorer une image par les réglages de base Le panneau Histogramme est la représentation graphique des pixels répartis dans les différentes couches chromatiques de l’image. Il permet d’évaluer la surexposition ou la sous-exposition, à savoir si l’image possède assez de lumière et d’ombre. Figure 1.15 : Le panneau Histogramme Des pointes peuvent apparaître aux extrémités des courbes. Elles vous indiquent les zones de lumière et les zones d’ombre contenues dans l’image. Pour régler correctement ces paramètres, vous devez modifier la balance des blancs. Au préalable, cliquez sur l’icône Avertissement d’écrêtage des tons clairs (0) afin de visualiser et de corriger la lumière dans l’image. Votre prochaine tâche consiste à changer les options dans le panneau Réglages de base. L’exposition Les zones de lumière s’affichent en rouge. Pour corriger leur valeur, faites glisser en premier lieu vers la gauche le curseur Exposition. Figure 1.16 : L’exposition Afin de n’oublier aucune zone, zoomez sur l’image et déplacezvous dessus à l’aide de l’outil Main. Il existe une autre méthode qui consiste à agir sur la température et la teinte de l’image. Cela permet de modifier l’atmosphère d’une photographie, c’est-à-dire de la rendre plus froide ou plus chaude. Pour corriger cet aspect sur une image au format RAW, choisissez dans le menu Balance des blancs l’un des modèles prédéfini. Régler l’exposition Les touches [ÿ] et [Ÿ] du clavier permettent de changer rapidement la valeur de l’exposition d’une image. 1.3. Travailler avec Camera Raw 29
  29. 29. Si le résultat n’est pas probant après la correction de la balance des blancs, vous pouvez agir sur le curseur Récupération. La récupération La récupération vous permet de retrouver les détails perdus d’une image lorsque vous avez réglé l’exposition. Pour ce faire, faites glisser son curseur vers la droite. Figure 1.17 : La récupération L’étape suivante consiste à régler les ombres de l’image via les curseurs Lumière d’appoint et Noirs. La lumière d’appoint Cette option permet d’éclaircir ou d’assombrir les ombres d’une image. Figure 1.18 : La lumière d’appoint Les noirs Ce réglage dépend du précédent. Il modifie le contraste d’une image. Si vous faites glisser le curseur vers la droite, vous voyez apparaître les zones d’ombre de l’image. Outre ces options, Camera Raw en propose d’autres, qui vous permettent d’agir sur la luminosité et le contraste de l’image. Figure 1.19 : Les noirs La luminosité La luminosité affecte les tons moyens d’une image. Le réglage dépend du résultat que vous souhaitez obtenir et des options que vous avez définies au préalable. Figure 1.20 : La luminosité 30 1. Prise en main de Photoshop
  30. 30. Le contraste Le réglage de cette option est comparable au paramétrage du panneau Courbes de Photoshop, sur lequel nous reviendrons. Son but est d’éclaircir ou d’assombrir les pixels de l’image. Figure 1.21 : Le contraste Pour améliorer le résultat, vous pouvez jouer en outre sur la clarté, la vibrance et la saturation. La clarté L’option Clarté améliore le contraste d’une image en se basant uniquement sur les tons moyens. Si vous faites glisser son curseur vers la gauche, la transition entre les couleurs est adoucie. À l’inverse, plus vous augmentez la valeur de la clarté, plus l’image sera contrastée et sa netteté accentuée. Pour une image contenant des détails, une valeur comprise entre 20 % et 50 % est suffisante. Figure 1.22 : La clarté La vibrance L’option Vibrance vous permet de modifier l’intensité des couleurs d’une image en affectant uniquement les couleurs faiblement saturées. Figure 1.23 : La vibrance La saturation Contrairement à l’option précédente, la saturation modifie l’intensité de l’ensemble des couleurs d’une image. Figure 1.24 : La saturation Après avoir réglé la tonalité de l’image, vous disposez de deux outils pour effectuer des retouches locales : le Pinceau de retouche et le Filtre gradué. Ils agissent à la façon des outils de densité de Photoshop, à ceci près qu’ils ne travaillent pas en mode destructif. 1.3. Travailler avec Camera Raw 31
  31. 31. Faire des retouches locales avec les outils Pinceau de retouche et Filtre gradué Retoucher une image consiste à en corriger et en supprimer les imperfections. L’outil Pinceau de retouche Pour activer l’outil Pinceau de retouche, appuyez sur la touche [K] ou sélectionnez-le dans la barre d’outils de Camera Raw. Son principe est le suivant. Il s’agit de peindre un masque sur la portion de l’image à laquelle vous souhaitez apporter des retouches, sans affecter les autres zones. Ensuite, il faudra appliquer l’un des réglages proposés par le panneau de l’outil. La partie inférieure du panneau de l’outil permet de définir la manière dont le pinceau sera appliqué sur la zone à traiter. Figure 1.25 : Le panneau Réglages de base 1. Réglez les dimensions du pinceau. Faites glisser vers la droite le curseur Taille pour élargir la taille du pinceau ou vers la gauche pour la diminuer. 32 1. Prise en main de Photoshop
  32. 32. 2. Ensuite, réglez la zone de l’application du pinceau via l’option Plume. Plus vous augmentez sa valeur, plus vous risquez de déborder de l’espace à traiter. 3. Définissez l’intensité de l’application du pinceau avec l’option Flux. Plus la valeur est basse, moins grande sera la surface couverte. 4. Modifiez l’intensité globale de l’application du pinceau sur la zone grâce à l’option Densité. 5. Cochez l’option Afficher le masque. 6. Dans la partie supérieure du panneau, modifiez les réglages. 7. Décochez l’option Afficher le masque une fois vos paramètres définis. Comme vous pourrez le constater, les retouches ont été appliquées uniquement à la zone masquée. Passons maintenant à l’outil Filtre gradué. L’outil Filtre gradué Pour l’activer, appuyez sur la touche [G] ou cliquez directement sur l’outil dans la barre d’outils de Camera Raw. 1. Définissez la zone à traiter. En ce sens, tracez un segment tout en maintenant enfoncée la touche [Maj] afin d’obtenir une ligne droite. Deux lignes pointillées munies d’un point vert et d’un point rouge apparaissent. Le filtre sera appliqué avant le point vert jusqu’au point rouge. L’espace situé entre ces deux points représente la transition de l’application de l’effet (voir Figure 1.26). Pour faire pivoter la zone à traiter, placez-vous sur l’une des deux lignes pointillées. Le curseur se transforme en double flèche noire. Cliquez puis faites glisser le pointeur vers la gauche ou vers la droite. Pour agrandir cet espace, faites glisser l’une des lignes pointillées vers le bas ou vers le haut lorsque le pointeur se transforme en double flèche verticale blanche. 2. Lorsque la zone de traitement est définie, vous pouvez appliquer les réglages situés dans le panneau Filtre gradué. Ce sont les mêmes que ceux du Pinceau de retouche. 1.3. Travailler avec Camera Raw 33
  33. 33. Figure 1.26 : La zone de traitement Supprimer un filtre gradué Pour supprimer un filtre gradué, appuyez sur la touche [Suppr]. Pour finir ce tour d’horizon des fonctionnalités de Bridge et de Camera Raw, vous allez vieillir un cliché. Vieillir une photo 1. Tout d’abord, ouvrez une photo. Cliquez dessus du bouton droit puis choisissez, dans le menu contextuel, la commande Ouvrir dans Camera Raw. 34 1. Prise en main de Photoshop
  34. 34. Figure 1.27 : Ouvrir dans Camera Raw 2. Ouvrez le panneau TSI/Niveaux de gris puis cliquez sur le bouton Convertir en niveaux de gris pour convertir la photo en noir et blanc. Ajustez les couches chromatiques si besoin. Figure 1.28 : Convertir en noir et blanc 1.3. Travailler avec Camera Raw 35
  35. 35. 3. Allez dans le panneau Virage partiel afin d’appliquer une teinte sépia à la photo. Réglez Teinte sur la valeur 69 puis Saturation sur 60. Figure 1.29 : Appliquer une teinte 4. Ouvrez le nouveau panneau Fx. Ensuite, faites glisser le curseur Quantité vers la droite pour ajouter du grain. Réglez la taille du grain puis l’option Cassure afin d’ajuster le contraste du grain. Figure 1.30 : Le nouveau panneau Fx 36 1. Prise en main de Photoshop
  36. 36. Vous pouvez sauvegarder les paramètres dans un profil afin de l’appliquer sur une autre photo. 1. Cliquez sur la flèche située dans le coin supérieur droit du panneau. Dans le menu contextuel, sélectionnez la commande Save Settings. Une boîte de dialogue s’ouvre. 2. Cochez les paramètres que vous souhaitez enregistrer puis cliquez sur le bouton Enregistrer. 3. Une autre boîte de dialogue apparaît. Donnez un nom à votre profil de réglages puis cliquez sur le bouton Enregistrer. Après ce tour d’horizon des fonctionnalités de Bridge et de Camera Raw, voyons de quelle manière Photoshop aide les utilisateurs. 1.4. Recourir à l’aide de Photoshop L’aide dans Photoshop se présente sous deux formes. Pour y accéder, utilisez le menu Aide. j Tout d’abord, vous disposez d’une aide générale en ligne. Dans le menu Aide, sélectionnez la commande Aide de Photoshop. Vous accédez à toutes les informations nécessaires concernant Photoshop, à savoir les tutoriels vidéo, les forums, etc. Figure 1.31 : L’aide en ligne pour Photoshop 1.4. Recourir à l’aide de Photoshop 37
  37. 37. j Pour rechercher des explications sur une fonctionnalité précise de Photoshop, vous avez également le manuel en ligne. Pour cela, sélectionnez l’une des fonctions dans la liste qui apparaît lorsque vous déroulez le menu Aide. Figure 1.32 : Le manuel Photoshop en ligne Pour obtenir l’accord d’un client ou les commentaires des autres acteurs du projet, profitez de la technologie ConnectNow. 1.5. Faciliter les échanges par le partage d’écran Le but du partage d’écran est de faciliter les échanges entre les différents collaborateurs d’un projet souvent éloignés les uns des autres. Vous gagnez ainsi en temps et en efficacité. Vous pouvez partager différents espaces de travail et valider les étapes d’un projet. 1. Dans Photoshop, allez dans le menu Fichier. Sélectionnez la commande Partager mon écran. 38 1. Prise en main de Photoshop
  38. 38. 2. La connexion à Adobe ConnectNow s’opère automatiquement. La fenêtre Partager mon écran s’affiche. Figure 1.33 : L’écran d’identification Adobe ConnectNow 3. Dans les champs Adresse électronique et Mot de passe, indiquez respectivement votre identifiant Adobe puis le mot de passe qui lui est associé. Si vous ne possédez pas de compte, cliquez sur l’option Créer un ID Adobe gratuit. 4. Une fois les informations saisies, cliquez sur le bouton Se connecter, ce qui a pour effet de lancer automatiquement la connexion à Adobe ConnectNow. Une fois qu’elle est établie, une fenêtre indique l’adresse de réunion qui vous a été attribuée. Communiquez-la à vos collaborateurs. Figure 1.34 : L’adresse de réunion 1.5. Faciliter les échanges par le partage d’écran 39
  39. 39. Pour pouvoir converser avec vous, ils auront besoin du Flash Player et d’un navigateur web. Aucune application supplémentaire n’est requise. L’adresse de réunion Si vous n’avez pas noté l’adresse de réunion au départ, vous pouvez la retrouver dans Adobe ConnectNow. Pour cela, cliquez sur l’icône Inviter les participants, située à droite des menus déroulants. La fenêtre correspondante s’affiche. Cliquez sur le bouton Rédiger un courrier électronique pour la communiquer directement à vos différents collaborateurs. La commande est aussi disponible dans le menu déroulant Réunion. 5. Cliquez sur le bouton Fermer de la fenêtre Réunion en ligne avec d’autres utilisateurs. L’interface de ConnectNow est désormais visible. Figure 1.35 : L’interface d’Adobe ConnectNow L’espace de travail est entièrement modulable. j j 40 Dans le menu Modules, situé dans la partie supérieure de l’interface, vous avez la possibilité d’afficher ou de masquer les panneaux selon vos besoins. Tout comme dans Photoshop, les panneaux peuvent être repositionnés à un autre emplacement par un simple glisser- 1. Prise en main de Photoshop
  40. 40. déposer. Lorsque vous les déplacez, des repères d’alignement s’affichent pour vous aider à les positionner correctement. Figure 1.36 : Les panneaux Une fois votre espace de travail personnalisé et vos collaborateurs prévenus de la réunion, cliquez sur le bouton Partager l’écran de mon ordinateur situé dans le panneau central ou cliquez sur l’icône éponyme dans la partie supérieure de l’interface. Une fenêtre apparaît. Acceptez le partage. Celui-ci est alors activé. Tous les participants peuvent alors accéder à votre écran. La liste des personnes connectées s’affiche dans le coin inférieur gauche de l’interface. Figure 1.37 : Les personnes connectées 1. Dans le panneau Conversation, communiquez avec vos interlocuteurs. Pour ce faire, entrez un texte dans le champ Taper votre texte ici. Ensuite, cliquez sur le bouton Envoyer. 2. Vous pouvez transmettre vos commentaires de manière individuelle, c’est-à-dire à un collaborateur en particulier. Pour cela, déroulez le menu À puis sélectionnez la personne avec qui vous souhaitez communiquer. 1.5. Faciliter les échanges par le partage d’écran 41
  41. 41. 3. Si vous désirez partager vos fichiers, affichez le panneau Fichier puis cliquez sur le bouton Transférer un fichier pour sélectionner celui que vous désirez transmettre. 4. Une fois la réunion terminée, allez dans le menu Modules. Sélectionnez la commande Terminer la réunion. Figure 1.38 : Terminer la réunion Examinons à présent l’interface de Photoshop. 1.6. L’interface de Photoshop L’interface de Photoshop réunit plusieurs éléments. La boîte à outils La boîte à outils propose différents outils permettant de créer et de modifier des compositions. Elle s’affiche sur une seule colonne, mais vous pouvez lui donner l’apparence des précédentes versions en cliquant sur la double flèche située en haut. Elle se divise en quatre parties : Figure 1.39 : La boîte à outils 42 1. Prise en main de Photoshop
  42. 42. j les outils de sélection, de recadrage et de mesure ; j les outils de retouche et de dessin ; j les outils plume, de dessin géométrique et de texte ; j les outils de navigation et de gestion d’espaces 3D. Certains outils possèdent une flèche noire située à leur droite indiquant la présence d’outils supplémentaires. Pour sélectionner les outils, cliquez sur leur icône ou utilisez leur raccourci clavier. Dans la partie supérieure de l’interface, vous disposez de menus. Les menus Les menus regroupent les commandes nécessaires pour créer ou modifier les images. Figure 1.40 : Les menus principaux À droite des menus, vous avez une barre d’application (ou barre de travail). La barre d’application Cette barre d’application permet d’accéder directement à Bridge ainsi qu’à diverses fonctionnalités de Photoshop, comme les extras (règles, repères, guides), les outils, le mode d’affichage ou la disposition des documents. Figure 1.41 : La barre d’application En dessous de cette barre d’application, vous retrouverez à droite de l’interface, les panneaux. Les panneaux Les panneaux offrent un accès rapide aux différentes commandes des menus. Ils diffèrent selon l’espace de travail choisi. 1.6. L’interface de Photoshop 43
  43. 43. Figure 1.42 : Les panneaux Outre ces panneaux, vous disposez d’un panneau Contrôle. Le panneau Contrôle Le contenu du panneau Contrôle change en fonction de l’outil sélectionné. Figure 1.43 : Le panneau Contrôle Dans la partie inférieure de l’interface est située la barre d’état. 44 1. Prise en main de Photoshop
  44. 44. La barre d’état La barre d’état affiche les informations sur le document actif, comme ses dimensions, son profil colorimétrique, sa taille etc. Certaines opérations sont possibles depuis cette barre. Vous pouvez, par exemple, modifier le niveau de zoom ou afficher une image dans Adobe Bridge (Afficher dans Bridge). Figure 1.44 : La barre d’état Avant de travailler, il est recommandé d’organiser l’espace de travail afin d’être plus efficace. 1.7. Gérer l’espace de travail L’espace de travail est commun aux autres logiciels de la CS5. Les panneaux sont accessibles depuis la fenêtre de travail. Vous avez ainsi une vue d’ensemble de vos documents. Photoshop propose des espaces de travail adaptés à de nombreux domaines professionnels. Dans la CS5, la présentation des espaces de travail diffère comparativement à la version précédente. Trois espaces sont affichés par défaut : Essentials, Design et Painting. Pour accéder aux autres espaces de travail, cliquez sur la barre située à gauche de Essentials et faites-la glisser vers la gauche. Figure 1.45 : Les espaces de travail 1.7. Gérer l’espace de travail 45
  45. 45. Dans cette nouvelle version, les espaces de travail que vous personnalisez sont conservés, même si vous affichez un autre espace de travail. Et si vous avez effectué des changements dans un espace de travail, vous pouvez revenir à l’original comme ceci : 1. Affichez l’espace de travail Essentials. 2. Cliquez sur la double flèche située en regard des espaces de travail. Ensuite, sélectionnez la commande Reset Essentials. Ces espaces de travail sont modulables. Si les modèles de Photoshop ne vous conviennent pas, vous pouvez en définir un autre selon vos besoins puis le mémoriser. Organiser l’espace de travail Personnalisez votre espace de travail à votre guise : j Réduisez les panneaux en icônes. Pour ce faire, cliquez du bouton droit sur un panneau. Dans le menu contextuel qui s’affiche, choisissez la commande Réduire en icônes. j Figure 1.46 : Les panneaux sous la forme d’icônes Regroupez les panneaux. Pour cela, cliquez sur un panneau concerné par le regroupement. Tout en maintenant enfoncé le bouton gauche de la souris, faites-le glisser en dessous du panneau auquel vous souhaitez l’ancrer. Une barre bleu cyan vous indique l’endroit où il sera intégré. Figure 1.47 : L’ancrage des panneaux j 46 Affichez uniquement les panneaux dont vous avez besoin par le biais du menu Fenêtre. 1. Prise en main de Photoshop
  46. 46. j Masquez ceux que vous estimez inutiles en passant de nouveau par le menu précédent. Une autre méthode consiste à utiliser les commandes Fermer ou Fermer le groupe d’onglets, situées dans le menu local des panneaux. Vous pouvez aussi cliquer sur l’icône en forme de croix située dans le coin supérieur droit des panneaux. j Réorganisez-les. Pour cela, cliquez sur le libellé de l’un d’entre eux puis faites-le glisser à côté du panneau près duquel vous désirez le placer. j Redimensionnez les panneaux si besoin afin de gagner de la place. Pour ce faire, tout en maintenant enfoncé le bouton gauche de la souris, faites glisser le pointeur vers le bas ou vers le haut selon que vous souhaitez agrandir ou diminuer la taille du panneau. j Transformez les panneaux fixes en panneaux flottants. Pour cela, cliquez sur le libellé de l’un d’entre eux puis faites-le glisser en dehors du groupe dans lequel il est situé. Une fois que le résultat vous satisfait, sauvegardez votre espace de travail. Enregistrer l’espace de travail Pour enregistrer l’espace de travail, procédez comme suit : 1. Cliquez sur le menu des espaces de travail. Dans la liste qui s’affiche, choisissez la commande Enregistrer l’espace de travail. Figure 1.48 : La commande Enregistrer l’espace de travail 2. Dans la boîte de dialogue qui s’affiche, nommez-le. Dans la section Capture, cochez les options Raccourcis clavier et Menus. Les panneaux sont désormais conservés par défaut. Une fois vos 1.7. Gérer l’espace de travail 47
  47. 47. choix effectués, cliquez sur le bouton Enregistrer. Votre espace de travail s’affiche en haut de la liste. Si l’espace de travail ne vous convient pas, vous pouvez le supprimer. Supprimer un espace de travail Pour supprimer un espace de travail, suivez ces étapes : 1. Cliquez sur le menu des espaces de travail. Dans la liste qui s’affiche, choisissez la commande Supprimer l’espace de travail. 2. Dans la boîte de dialogue qui s’affiche, choisissez dans la liste déroulante Espace de travail, celui que vous souhaitez supprimer. Cliquez sur le bouton Supprimer. 3. Un message apparaît vous demandant de confirmer votre choix. Cliquez sur le bouton Oui. Avant de commencer à travailler, il est intéressant de créer des raccourcis clavier afin de gagner du temps par la suite. 1.8. Aller plus vite avec les raccourcis clavier Les raccourcis clavier permettent de manipuler plus facilement Photoshop tant au niveau des outils que des commandes. Par défaut, il existe déjà des raccourcis clavier. Vous pouvez en créer d’autres. Créer un raccourci clavier L’exercice suivant consiste à définir un raccourci pour la commande Ajouter des éclairages du panneau 3D. 1. Allez dans le menu Edition. Choisissez la commande Raccourcis clavier. La boîte de dialogue Raccourcis clavier et menus s’affiche (voir Figure 1.49). 2. Cliquez sur l’icône Créer un ensemble d’après l’ensemble de raccourcis sélectionné. 48 1. Prise en main de Photoshop
  48. 48. Figure 1.49 : La boîte de dialogue Raccourcis clavier et menus 3. La boîte de dialogue Enregistrer apparaît. Nommez votre jeu de raccourcis puis cliquez sur le bouton Enregistrer. Il s’agit en fait d’une copie des raccourcis par défaut de Photoshop. Vous pourrez ainsi les modifier sans toucher aux originaux puis en créer d’autres. Figure 1.50 : La boîte de dialogue Enregistrer Le jeu enregistré s’affiche en haut de la liste Ensemble. 1.8. Aller plus vite avec les raccourcis clavier 49
  49. 49. 4. Dans la liste Raccourcis pour, sélectionnez l’une des catégories dans laquelle vous souhaitez changer les raccourcis ou en définir de nouveaux. Vous avez le choix entre : Menus de l’application : il s’agit des raccourcis clavier pour les commandes des menus principaux comme Fichier, Edition, etc. Menus de panneau : ce sont les raccourcis clavier pour les commandes des panneaux tels Historique, Réglages, Calques, etc. Outils : ce sont tous les raccourcis clavier pour les outils, par exemple l’outil Pinceau ([B]). Choisissez Menus de panneau. Dans la liste qui s’affiche en dessous, double-cliquez sur 3D. Dans la sous-catégorie qui apparaît, cliquez sur Ajouter des éclairages, qui n’a aucun raccourci clavier. 5. Dans le champ Raccourci, appuyez sur la combinaison de touches [Ctrl]+[*]. Celle-ci doit impérativement commencer par la touche [Ctrl]. Si cette combinaison a déjà été affectée à une autre commande, un message d’avertissement s’affiche. 6. Cliquez sur le bouton Accepter. 7. Une fois vos raccourcis clavier définis, cliquez sur le bouton Enregistrer toutes les modifications de l’ensemble de raccourcis sélectionné afin de les sauvegarder. Dans la boîte de dialogue Enregistrer, cliquez sur le bouton Enregistrer. 8. Pour finir, cliquez sur OK pour refermer la boîte de dialogue Raccourcis clavier et menus. Ces raccourcis clavier seront chargés par défaut lors du prochain démarrage de Photoshop. Si vous préférez les raccourcis par défaut, ouvrez la liste Ensemble de la boîte de dialogue Raccourcis clavier et menus, choisissez Paramètres par défaut de Photoshop puis cliquez sur OK. Raccourcis clavier Sur Mac, la touche [Cmd] ou [Pomme] remplace la touche [Ctrl]. 50 1. Prise en main de Photoshop
  50. 50. Pour retrouver le raccourci clavier de la commande Ajouter des éclairages, procédez comme suit : 1. Dans le menu des espaces de travail, sélectionnez 3D avancé. 2. Déroulez le menu local du panneau 3D (scène). Le raccourci clavier s’affiche en regard de la commande Ajouter des éclairages. Figure 1.51 : Le raccourci clavier Ajouter des éclairages Gérer les raccourcis clavier Les raccourcis clavier une fois définis peuvent être modifiés ou supprimés. j Pour supprimer un raccourci, sélectionnez-le puis cliquez sur le bouton Supprimer le raccourci. j Pour modifier un raccourci existant, cliquez dessus puis définissez-en un autre. j Pour ajouter un autre raccourci après celui que vous venez de définir, sélectionnez la commande ou l’outil auquel vous souhaitez affecter un raccourci. Ensuite, cliquez sur le bouton Ajouter un raccourci. L’ensemble des raccourcis clavier peut être mémorisé sous la forme d’une page web. Vous les avez ainsi toujours à votre portée. 1. Cliquez sur le bouton Résumer. 2. Une boîte de dialogue Enregistrer s’affiche. Nommez votre page puis appuyez sur Enregistrer. Cliquez sur OK. Vous allez à présent personnaliser Photoshop afin d’être le plus efficace possible. 1.9. Configurer Photoshop Le paramétrage de Photoshop passe par le menu Edition/ Préférences ([Ctrl]+[K]). 1.9. Configurer Photoshop 51
  51. 51. Réinitialiser les préférences Pour revenir aux réglages de départ de Photoshop, suivez ces étapes : 1 Appuyez sur les touches [Ctrl]+[Alt]+[Maj] au démarrage de l’application. 2 Un message d’alerte s’affiche. Cliquez sur le bouton Oui. Il n’y a pas de réglages prédéfinis idéaux. En fait, tout dépend de la configuration de votre ordinateur. Néanmoins, voici quelques réglages qui peuvent vous être utiles pour une meilleure exploitation du logiciel. Commençons par le réglage de la mémoire allouée à Photoshop, qui est un élément primordial pour son bon fonctionnement. La rubrique Performances a subi quelques changements au niveau de la gestion de la mémoire cache. La mémoire vive Le plus souvent, les compositions réalisées dans Photoshop nécessitent des ressources du fait de leur complexité. Plus vous allouerez de mémoire, moins vous risquerez de subir une fermeture inopinée de votre application et de perdre votre travail. 1. Allez dans la rubrique Performances. 2. Dans la section Paramètre GPU, activez l’option Activer le dessin OpenGL si vous souhaitez utiliser l’outil Rotation de l’image. Si vous possédez une carte graphique prenant en charge cette technologie, celle-ci est détectée par Photoshop. Ses options peuvent être définies. Pour cela, cliquez sur le bouton Paramètres avancés. Les réglages dépendent des paramètres que prend en compte votre carte graphique. Si vous ne savez pas ce qu’il en est, contentez-vous des paramètres par défaut. Si vous disposez d’une carte graphique d’entrée de gamme, cliquez sur Standard. Si vous choisissez Normal, vous profiterez davantage des capacités OpenGL de votre carte. Choisissez Avancé afin de tirer parti au maximum des capacités GPU de votre carte. 3. Dans la section Utilisation de la mémoire, Photoshop estime par défaut le volume de ressources que vous aurez besoin dans vos réalisations futures. Si vous possédez suffisamment de 52 1. Prise en main de Photoshop
  52. 52. mémoire, vous pouvez la changer. Sachez que 60 % est suffisant pour un fonctionnement correct. Figure 1.52 : La section Utilisation de la mémoire 4. Si Photoshop manque de mémoire vive, il aura besoin d’un disque de travail qui dispose de beaucoup d’espace libre pour continuer de fonctionner. Dans la section Disque de travail, cochez celui que vous désirez. Par défaut, il est réglé sur Disque C. Aujourd’hui, les disques durs disposent d’une grande capacité de stockage pour permettre à une application de tourner correctement. Par conséquent, le disque C est suffisant. 5. La section Historique et cache a subi quelques changements. Désormais, vous avez la possibilité d’optimiser les niveaux de cache, c’est-à-dire l’affichage rapide des fonctionnalités de Photoshop selon les performances de votre ordinateur. Si votre projet utilise peu de calques, vous devez augmenter les niveaux de cache. À l’inverse, s’il contient beaucoup de calques, réduisez les niveaux de cache. Vous pouvez choisir entre Haut et fin, Par défaut, ou Grand et plat (si votre document contient beaucoup de calques). Si vous pratiquez du web design, choisissez Haut et fin. Ensuite, réglez la taille de la mosaïque du cache. Il s’agit des carrés qui apparaissent lorsque vous zoomez sur une image. Généralement, il est préférable de laisser Photoshop gérer cette option. Figure 1.53 : La section Historique et cache Passons maintenant à la gestion des fichiers. 1.9. Configurer Photoshop 53
  53. 53. La gestion des fichiers Les options proposées permettent de définir le traitement des fichiers par Photoshop lors de leur ouverture et de leur enregistrement. 1. Cliquez sur la rubrique Gestion des fichiers. Figure 1.54 : Les sections de la rubrique Gestion des fichiers 2. Dans la section Options d’enregistrement de fichier, choisissez d’enregistrer ou non des vignettes de prévisualisation lors de la sauvegarde de vos fichiers. Ensuite, sélectionnez un type d’extension. Vous avez le choix entre En minuscules ou En majuscules. 3. Dans la section Compatibilité, spécifiez les options concernant l’ouverture des fichiers dans Photoshop. Cochez l’option Utiliser Adobe Camera Raw pour les fichiers RAW pris en charge. Cela signifie que les fichiers de ce type seront ouverts dans Adobe Camera Raw. 4. Cochez l’option Ignorer la balise de profil EXIF afin que les métadonnées attachées aux images et concernant les profils colorimétriques ne soient pas prises en compte. 5. Activez l’option Choix avant l’enregistrement des fichiers TIFF multicalques. Pour conserver les calques, vous avez alors deux solutions au niveau de la sauvegarde de vos documents. Vous pouvez les enregistrer au format Photoshop PSD ou au format TIFF. 6. Ensuite, réglez l’option Maximiser la compatibilité des fichiers PSD et PSB. Elle permet d’ouvrir les fichiers au format Photos- 54 1. Prise en main de Photoshop
  54. 54. hop dans les versions précédentes de Photoshop, tout comme les fichiers PSB. 7. Spécifiez le nombre de fichiers récents que devra afficher la liste en question. Le maximum de fichiers est de 30. 8. Sélectionnez l’option Activer Version Cue. Elle permet de partager et d’éditer les fichiers dans les autres logiciels de la Creative Suite. Dans les réglages des préférences, une nouvelle rubrique 3D fait son apparition. 3D Dans cette rubrique, vous pouvez choisir la quantité de mémoire allouée pour vos opérations 3D. Figure 1.55 : La rubrique 3D 1. Dans la section Rendu interactif, personnalisez l’affichage de vos objets. Pour un meilleur rendu à l’affichage, activez l’option Lancer de rayon. Faites-le uniquement si vous avez une machine offrant de très bonnes performances, disposant d’une carte Quadro par exemple. 1.9. Configurer Photoshop 55
  55. 55. 2. Dans la section Incrustations 3D, personnalisez les options d’affichage de vos éléments 3D. 3. Dans la section Lancer de rayon, définissez la limite des éclairages 3D. Parmi les autres réglages que vous pouvez effectuer figurent les options de la catégorie Général. Les options générales Les options activées par défaut suffisent, mais certaines peuvent être décochées, par exemple Touche Maj pour changer d’outil. Par exemple, pour l’outil Crayon, vous n’aurez alors qu’à appuyer sur la lettre [B] sans recourir à la touche [Maj] pour l’activer. Figure 1.56 : Les options de la rubrique Général j Zoom animé : pour cette option, vous devez cocher Activer le dessin OpenGL dans la rubrique Performances. j Centrer à l’emplacement du clic : permet de centrer le zoom sur la zone sur laquelle vous cliquez. j Activer les panoramiques rapides : nécessite l’activation de l’option Activer le dessin OpenGL. L’interface Les options dans la rubrique Interface permettent de définir l’apparence de Photoshop. 56 1. Prise en main de Photoshop
  56. 56. Figure 1.57 : Les options pour l’interface 1. Dans la section Général, les options Mode Fenêtres standard, Plein écran avec menus, Plein écran permettent de personnaliser le mode d’affichage de l’interface. 2. Dans la section Panneaux et documents, vous avez les trois options suivantes : Afficher automatiquement les panneaux masqués : utilisez la touche [˜] pour masquer la boîte à outils et les panneaux ouverts. Cette option lorsqu’elle est activée permet d’afficher de nouveau les panneaux quand vous positionnez le pointeur sur les bords de l’interface. Ouvrir les documents dans de nouveaux onglets : les documents seront ouverts par défaut sous la forme d’onglets. Activer l’ancrage des fenêtres de document flottantes : permet d’empiler les documents les uns sur les autres à la manière des panneaux. 3. Dans la section Options de texte de l’interface utilisateur, si vous possédez une version Photoshop multilangue, vous avez la possibilité de choisir la langue de l’interface dans la liste Langue de l’IU. D’autres options ont fait leur apparition au niveau des modules externes. 1.9. Configurer Photoshop 57
  57. 57. Les modules externes Dans la section Panneaux d’extension, vous avez les options : Figure 1.58 : Les options de la section Panneaux d’extension j Permettre la connexion à Internet pour les extensions : permet aux panneaux d’extension de se connecter à Internet. j Charger les panneaux d’extension : ces derniers apparaîtront au démarrage de l’application. Il existe d’autres paramètres ou options à configurer. Vous les verrez au fil de cet ouvrage. Après avoir effectué les réglages nécessaires de Photoshop, voyons les méthodes pour ouvrir un document. 1.10. Ouvrir un document Photoshop reconnaît près de quatorze types de formats d’image. Pour ouvrir un document, vous disposez de plusieurs méthodes : j Soit vous utilisez le menu Fichier/Ouvrir ou son raccourci clavier [Ctrl]+[O]. Dans la boîte de dialogue qui s’affiche, localisez votre document puis cliquez sur le bouton Ouvrir. Figure 1.59 : La boîte de dialogue Ouvrir 58 1. Prise en main de Photoshop
  58. 58. j Soit vous passez par le menu Fichier/Ouvrir les fichiers récents. Il s’agit d’ouvrir les derniers fichiers sur lesquels vous avez travaillé. Figure 1.60 : La liste des fichiers récents j Soit vous faites glisser un document du Bureau vers Photoshop. C’est la technique la plus simple. Ouvrir plusieurs fichiers Vous pouvez ouvrir plusieurs fichiers à la fois. Pour ce faire, dans la boîte de dialogue Ouvrir (Fichier/Ouvrir), sélectionnez-les à l’aide de la touche [Maj] ou [Ctrl] si ces derniers ne sont pas adjacents. L’ouverture de fichiers par le biais de Bridge Pour ouvrir un document, vous pouvez passer par Adobe Bridge, qui est un gestionnaire de fichiers et d’images présents sur votre ordinateur ou sur d’autres périphériques. Une fois votre document ouvert, vous disposez de plusieurs modes d’affichage. 1.11. Modifier l’affichage L’affichage a été remanié. Plusieurs outils dans la barre d’application permettent de modifier l’affichage des documents et des fenêtres de Photoshop. 1.11. Modifier l’affichage 59
  59. 59. L’affichage des documents Les documents sont affichés par défaut sous la forme d’onglets dans une unique fenêtre de travail. Figure 1.61 : L’affichage en onglets Cela vous permet d’avoir une vue d’ensemble des documents et de revenir facilement à l’original. j Pour naviguer de l’un à l’autre, utilisez le raccourci clavier [Ctrl]+[˜]. Pour ouvrir le document précédent, appuyez sur les touches [Maj]+[Ctrl]+[˜]. j Lorsque vous avez plusieurs documents ouverts, vous avez la possibilité de sélectionner l’un d’entre eux dans une liste située à droite de ces documents. Pour ce faire, cliquez sur l’icône représentant une double flèche puis sélectionnez le document à afficher. j Vous pouvez également modifier leur ordre d’apparition. Pour cela, cliquez sur leur libellé puis faites-les glisser à un autre emplacement. L’affichage des documents se présente par défaut en onglets. La barre d’application située en dessous des menus principaux dispose d’une fonctionnalité qui permet de modifier cet affichage. Pour ce faire, cliquez sur l’icône Réorganiser les documents. Un panneau flottant s’affiche présentant d’autres modes d’affichage. Figure 1.62 : Les autres modes d’affichage Par exemple, si vous souhaitez coller un objet d’un document à un autre, choisissez l’un des modes 2 vignettes. 60 1. Prise en main de Photoshop
  60. 60. j Si vous préférez la présentation des documents de la CS4, à savoir sous forme de fenêtres flottantes, cliquez de nouveau sur l’icône Réorganiser les documents. Au bas de la liste des options, sélectionnez Tout afficher dans des fenêtres flottantes. Figure 1.63 : Les options d’affichage j Pour revenir à un affichage en onglets, sélectionnez Tout regrouper. Utiliser une fenêtre flottante Pour afficher un document sous la forme d’une fenêtre indépendante, vous disposez d’une seconde méthode. Cliquez sur le libellé du document puis, tout en maintenant enfoncé le bouton gauche de la souris, faites-le glisser en dehors du groupe d’onglets. Pour vous déplacer à l’intérieur de plusieurs documents positionnés l’un à côté de l’autre, vous disposez d’une méthode rapide. 1. Choisissez, dans le panneau flottant Réorganiser les documents, le mode d’affichage 3 vignettes. 2. Appuyez sur la [Barre}d'espace]+[Maj] puis maintenez enfoncé le bouton gauche de la souris. Déplacez-vous alors dans l’un des documents ouverts. Les trois images se déplacent en même temps. Vous pouvez afficher les documents sous la forme d’onglets à l’intérieur d’une fenêtre de document. 1. Détachez un document. Son contenu s’affiche. 2. Faites glisser, à l’intérieur de sa fenêtre, d’autres documents. Pour revenir à l’affichage initial de l’ensemble de ces documents, déplacez la fenêtre vers le haut de la zone de travail. Une barre bleu cyan apparaît vous permettant de remettre les documents sous leur affichage d’origine. 1.11. Modifier l’affichage 61
  61. 61. Figure 1.64 : L’affichage intégré des documents Des changements sont à constater également au niveau de l’affichage des fenêtres. L’affichage des fenêtres Les outils de mode d’affichage qui figuraient auparavant dans la boîte à outils sont situés désormais dans la barre d’application. Cliquez sur l’icône Mode d’affichage. Un panneau flottant apparaît. Vous avez le choix entre : j Mode Fenêtres standard ; j Mode Plein écran avec menus ; j Mode Plein écran sans menus. Pour modifier le mode d’affichage actif, vous disposez toujours de la touche [˜]. Celle-ci masque les panneaux, la boîte à outils et le panneau Contrôle. Si vous appuyez une nouvelle fois dessus, vous revenez alors à l’affichage initial. Après avoir personnalisé le mode d’affichage, il s’agit à présent d’étudier les fonctionnalités de navigation au niveau des images. 62 1. Prise en main de Photoshop
  62. 62. 1.12. Naviguer dans une image Pour naviguer dans une image, vous disposez de plusieurs méthodes. Photoshop permet en outre de réaliser n’importe quel affichage de pixels quelle que soit la vue d’affichage choisie. Vous pourrez ainsi travailler de manière plus précise lorsque vous dessinez ou effectuez des retouches. Il est possible de zoomer sur une photographie, d’en visualiser une zone grâce aux deux outils Zoom et Main. L’outil Zoom Pour zoomer sur une image, suivez ces étapes : 1. Cliquez sur l’icône Outil Zoom située dans la barre d’application. 2. Cliquez sur l’image. La vue de celle-ci s’agrandit. Figure 1.65 : L’image avant et après le zoom Pour effectuer un zoom sur une photographie, jusqu’à présent, vous utilisiez le raccourci clavier [Ctrl]+[+] (signe plus). Désormais, vous pouvez maintenir enfoncés la touche [Z] et le bouton gauche de la souris jusqu’à obtenir l’affichage voulu. 1.12. Naviguer dans une image 63
  63. 63. Pour dézoomer, c’est-à-dire réduire la taille de l’affichage de l’image, vous avez le choix entre deux méthodes : j Soit vous utilisez la combinaison [Alt]+[-}](signe moins). j Soit vous maintenez enfoncés la touche [Alt] et le bouton gauche de la souris après un clic sur l’image jusqu’à obtenir la vue souhaitée. Cette méthode est plus fluide. Zoomer depuis la barre d’état Vous pouvez utiliser la barre d’état pour modifier la vue de l’affichage de votre document. Pour appliquer une autre valeur de zoom, saisissez-la dans le champ disponible à cet effet. Affichage 100 % Pour obtenir un affichage à 100 % après avoir zoomé sur une image, double-cliquez sur l’outil Zoom. Le zoom avant ou arrière permet de visualiser une vue agrandie ou réduite de l’image. Si vous souhaitez n’afficher qu’une zone précise, utilisez l’outil Main. L’outil Main L’outil Main permet d’effectuer des panoramiques rapides. Avant de l’utiliser, vous devez activer cette option dans la rubrique Général du menu Préférences. 1. Tout d’abord, zoomez sur l’image avec les raccourcis clavier décrits précédemment. 2. Activez l’outil Main. Pour cela, appuyez sur la touche [H] (ou sélectionnez-le dans la boîte à outils). 3. Maintenez-la enfoncée de manière prolongée. Ensuite, cliquez sur l’image puis conservez le bouton gauche de la souris enfoncé. 4. Déplacez le pointeur sur la zone de l’image à visualiser. Relâchez la touche et le bouton de la souris une fois la portion de l’image à l’écran. 64 1. Prise en main de Photoshop
  64. 64. Il existe un nouvel outil fort utile pour naviguer sur une image, en particulier lorsque vous la retouchez ou que vous peignez. Il s’agit de l’outil Rotation de l’affichage. L’outil Rotation de l’affichage L’outil Rotation de l’affichage est disponible dans la nouvelle barre d’application de Photoshop. Cliquez sur son icône pour l’activer. Il permet de faire pivoter l’image. Deux solutions s’offrent à vous : j Faites pivoter l’image directement sur la zone de travail. Pour ce faire, cliquez dessus. Une boussole apparaît. Appliquez à votre image une rotation positive ou négative (vers la droite ou vers la gauche). Figure 1.66 : La boussole de rotation j La seconde solution consiste à définir cette rotation. Dans le panneau Contrôle, des options sont apparues lorsque vous avez activé l’outil Rotation de l’affichage. Dans le champ Angle de rotation, indiquez la valeur voulue ou utilisez l’icône Définir l’angle de rotation de la vue. Lorsque vous faites pivoter une image, les outils et fonctionnalités de Photoshop sont disponibles. Si vous utilisez par exemple l’outil Recadrage, celui-ci effectuera le recadrage dans l’orientation de votre image. Pour revenir à l’affichage par défaut, cliquez sur le bouton Réinitialiser la vue ou appuyez sur la touche [Echap]. 1.12. Naviguer dans une image 65
  65. 65. L’outil Rotation de l’affichage Cet outil est disponible uniquement si vous avez activé l’option Activer le dessin OpenGL. Pour naviguer dans une image, vous disposez également du panneau Navigation. Le panneau Navigation Pour ouvrir le panneau Navigation, allez dans le menu Fenêtre et sélectionnez la commande Navigation. Figure 1.67 : Le panneau Navigation Dans le panneau qui apparaît, vous pouvez agrandir ou réduire le zoom sur votre image. À cet effet, deux solutions s’offrent à vous : j Utilisez le curseur de zoom. j Ou bien entrez une valeur de zoom dans le champ situé en regard de la réglette de zoom. Pour vous déplacer dans l’image, vous disposez d’un carré rouge. 1. Cliquez sur l’image. Le pointeur se transforme en outil Main. 2. Faites-le glisser vers une autre zone de l’image. L’affichage n’a désormais plus de secrets pour vous. Voyons maintenant les habitudes à prendre avant de commencer à travailler. Photoshop propose plusieurs fonctionnalités pour vous faciliter la tâche. Tout d’abord, utilisez au maximum les scripts. 66 1. Prise en main de Photoshop
  66. 66. 1.13. Automatiser les tâches grâce aux scripts Les scripts sont utiles car ils permettent de gagner du temps et évitent ainsi d’effectuer des tâches répétitives. Pensez à les utiliser au maximum afin de vous concentrer uniquement sur le côté graphique de vos compositions. L’exercice que vous allez réaliser consiste à créer un script pour redimensionner et enregistrer une image dans un format précis. Créer un script Pour créer un script, procédez comme suit : 1. Ouvrez une image ([Ctrl]+[N]). 2. Allez dans le menu Fenêtre. Choisissez la commande Scripts. La liste des scripts par défaut s’affiche. Figure 1.68 : Le panneau Scripts 3. Créez un dossier de scripts dans lequel vous allez enregistrer votre script. Pour cela, cliquez sur le bouton Créer un ensemble situé en bas du panneau ou utilisez la commande Nouvel ensemble de son menu local. 4. Dans la boîte de dialogue qui s’affiche, nommez votre dossier de scripts Captures d’écran. Cliquez sur OK. 5. Cliquez sur le bouton Créer un script. 6. Dans la boîte de dialogue correspondante qui apparaît, saisissez redimensionnement dans le champ Nom. Assurez-vous que 1.13. Automatiser les tâches grâce aux scripts 67
  67. 67. ce script est enregistré dans le bon ensemble de scripts. Vous pouvez lui affecter une touche de fonction parmi celles proposées en combinaison avec la touche [Maj] ou [Cmd]. Il est possible également de modifier la couleur du calque du script. Couleur du script Celle-ci ne sera visible que si le mode Bouton est activé. 7. Une fois vos paramètres définis, cliquez sur le bouton Enregistrement. Celui-ci débute. Enregistrer un script Il s’agit à présent de réaliser les tâches qui seront enregistrées. 1. Allez dans le menu Image. Sélectionnez la commande Taille de l’image. 2. Dans la boîte de dialogue qui s’affiche, décochez l’option Rééchantillonnage. Dans le champ Résolution, indiquez la valeur de 200 pixels puis cliquez sur OK. 3. Retournez de nouveau dans la boîte de dialogue Taille de l’image (Image/Taille de l’image). Cette fois-ci, activez l’option Rééchantillonnage. Dans le champ Largeur, indiquez la dimension voulue puis cliquez sur OK. 4. Allez dans le menu Fichier. Choisissez la commande Enregistrer sous. La boîte de dialogue correspondante apparaît. 5. Dans le champ Nom de fichier, saisissez un nom de fichier significatif. Nommage des fichiers Évitez de donner à vos fichiers des noms sans signification. Nommez-les de manière éloquente pour les retrouver plus facilement par la suite. 6. Dans le menu Format, choisissez l’option (*.PSD,*.PDD). Cliquez sur le bouton Enregistrer. Photoshop 7. Aplatissez votre image. Pour ce faire, déroulez le menu Calque et sélectionnez la commande Aplatir l’image. 68 1. Prise en main de Photoshop
  68. 68. 8. Les manipulations sont terminées. Retournez dans le panneau Scripts. Cliquez sur le bouton Arrêter l’exécution/l’enregistrement. Le script est mémorisé. Ses différentes étapes s’affichent dans le panneau. Enregistrement d’un script Le script que vous enregistrez ne prend pas en compte le temps que vous passez à réaliser les étapes. Votre prochaine tâche consiste à vérifier le bon fonctionnement de ce script. Appliquer un script Pour appliquer un script à une autre image, procédez comme suit : 1. Ouvrez une nouvelle photographie. 2. Affichez le panneau Scripts (Fenêtre/Scripts). 3. Déroulez le dossier de scripts que vous venez de créer. 4. Sélectionnez le premier script. 5. Cliquez sur le bouton Exécuter la sélection afin d’appliquer les commandes du script sur cette seconde image. Celle-ci est automatiquement redimensionnée et enregistrée dans le format adéquat. Les étapes sont exécutées dans l’ordre dans lequel elles apparaissent dans la liste. Exécuter un script Pour réaliser cette opération, vous pouvez également utiliser la commande Exécuter située dans le menu local du panneau Scripts. Pour gérer les scripts définis, vous disposez de différentes commandes dans le panneau Scripts. 1.13. Automatiser les tâches grâce aux scripts 69
  69. 69. Gérer les scripts Lorsque vous exécutez un script, vous n’êtes pas obligé d’appliquer toutes les étapes. En face de chacune d’entre elles, vous avez une case que vous pouvez activer (cocher) ou désactiver (décocher). Figure 1.69 : Activer un script j Si vous décochez un ensemble de scripts, ces derniers ne s’exécuteront pas. j Si vous décochez un script, un message va s’afficher vous demandant si vous souhaitez activer ou désactiver ce script. Cliquez sur OK. Celui-ci ne fonctionnera pas. Par contre, les autres scripts figurant dans cet ensemble de scripts pourront être exécutés. j Si vous décochez une ou plusieurs étapes d’un script, celles-ci ne s’appliqueront pas mais le reste du script restera actif. À gauche de cette case, vous en avez une seconde. Figure 1.70 : Désactivation du panneau Script Elle permet d’activer ou de désactiver les boîtes de dialogue au niveau d’un ensemble de scripts ou d’un script. L’exécution de celui-ci sera suspendue afin que vous puissiez ajouter une autre étape ou modifier les étapes actuelles. j S’il n’y a aucune icône, le script ou l’ensemble de scripts s’exécutera avec les valeurs par défaut qui ont été enregistrées. j Si vous avez activé cette option, le script s’arrêtera afin que vous exécutiez une nouvelle action. j Par défaut, une icône rouge est affichée en regard du dossier Scripts par défaut. Cela signifie que certains scripts peuvent être modifiés et attendent une action de votre part. D’autres scripts sont actifs et peuvent être utilisés en l’état. Une fois que le script est enregistré, vous pouvez ajouter des points d’arrêt à chacune des étapes afin d’apporter quelques précisions sur l’action en cours sous forme de message. Pour réaliser cette opération, procédez comme suit : 70 1. Prise en main de Photoshop
  70. 70. 1. Sélectionnez une étape puis allez dans le menu local du panneau Scripts. 2. Choisissez la commande Insérer un point d’arrêt. 3. Dans la boîte de dialogue Point d’arrêt qui apparaît, saisissez un texte dans la zone Message. Cochez l’option Autorisation de continuer. Cliquez sur OK. Figure 1.71 : La boîte de dialogue Point d’arrêt Si l’un des scripts ou un ensemble de scripts devient inutile, sélectionnez-le puis cliquez sur l’icône Supprimer en forme de corbeille. Un message de confirmation s’affiche. Appuyez sur le bouton OK pour confirmer votre choix. Utilisez la même procédure pour supprimer une étape d’un script. Vous pouvez aussi cliquer dessus puis la faire glisser sur l’icône Supprimer. Comme vous pourrez le constater, le menu local du panneau réunit une liste de commandes permettant de réaliser des tâches au niveau des scripts, comme renommer un ensemble de scripts (Options d’ensemble) ou régler la vitesse d’exécution des scripts. Pour opérer ce réglage, procédez comme suit : 1. Sélectionnez un script puis la commande Options d’exécution. 2. Une boîte de dialogue s’affiche. Trois options sont à votre disposition dans la section Vitesse : Accéléré (activée par défaut) : laissez-la cochée si vous êtes pressé par le temps dans votre travail. Pas à pas : le script s’arrête un court instant entre chaque étape. Pause de : le déroulement du script est suspendu un court moment. Entrez la durée de cette pause dans le champ secondes. 3. Cliquez sur OK une fois vos choix effectués. 1.13. Automatiser les tâches grâce aux scripts 71

×