ENQUETE Lab des Usages
RSE : Quelle gestion des projets
?
Novembre 2013
Siège social :
42 route de Bischwiller – 67300 SCH...
Un RSE, à quoi ça sert ?
LES TENDANCES IDENTIFIEES EN 2013
Intranet

Communautés

Logiciel

Fonctionnalités

Gouvernance

© VOIRIN

De plus en plus...
© VOIRIN

4
“

L’entreprise 2.0 consiste à utiliser la
technologie pour réunir les cerveaux
de manière efficiente.
Andrew McAfee
TITRE...
LE CONTEXTE NUMERIQUE DES PROJETS ?

Les réseaux sociaux d’entreprise, certes…
pour que faire ?
Quels sont les objectifs ?...
SECTEUR PRIVE – SECTEUR PUBLIC
Secteur d’appartenance

44%

Public
Privé

56%

© VOIRIN

7
GRANDS COMPTES ET MOYENNES ENTREPRISES
Nombre de personnes dans l’organisation ?

6%

20%

38%

Moins de 10

36%

De 10 à ...
SOCIAL BUSINESS : QUELLE MATURITE ?
Quel est le niveau de maturité de votre organisation par rapport au social business ?
...
ENTREPRISE NUMERIQUE : QUELLE MATURITE ?
Comment évaluez-vous la sensibilité de votre organisation au numérique ?

13%

5%...
COLLABORATEURS :QUELLE MATURITE ?

1%
2%
12%

46%

39%

Très faible
Faible
Moyenne
Forte
Très forte

85 % des répondants é...
DIRIGEANTS : QUELLE MATURITE ?
De 2012 à 2013, la maturité numérique des dirigeants a crû, et plusieurs
éléments s’en déga...
DES DIRIGEANTS QUI SUPPORTENT LES PROJETS
Porteur du projet en 2013

59.5%
Direction Générale
Direction de la Communicatio...
LES MOTIVATIONS D’UN
PROJET RSE

© VOIRIN

14
“

Au cours de la longue histoire du
genre humain, ceux qui ont appris à
collaborer et à improviser le plus
efficacement s...
LES PRINCIPALES MOTIVATIONS
Les motivations pour la mise en place d’un RSE*
Projet de refonte des systèmes d’information

...
GESTION DE PROJET RSE :
LES PRINCIPAUX RÉSULTATS
DE L’ENQUÊTE 2013
© VOIRIN

17
UN RESEAU SOCIAL D’ENTREPRISE EXISTE

2013

46,8%

2011

29%
Hausse substantielle des projets RSE en place.
Les prévisions...
UN RESEAU SOCIAL D’ENTREPRISE EST PREVU

2013

32,4%

2011

47%
Moins de prévisions mais plus de projets aboutis ou
en cou...
UN COMMUNITY MANAGER POUR LE RSE ?

2013

59,5%

2011

83,3%
Une baisse notable du nombre de « community managers ».
Un rô...
UN RSE GUIDE PAR LE BESOIN UTILISATEUR ?
Actions réalisées en amont du projet*

53.3%

53.3%

42.2%

17.8%

Réalisé une ét...
UN CHOIX GUIDE PAR LE FONCTIONNEL
Après consultation et/ou rencontre de
différents éditeurs

28.9%

Choisie par la Directi...
DES PROJETS GLOBAUX OU LOCAUX ?
Nombre d'utilisateurs concernés - 2013
Nombre d'utilisateurs concernés - 2011
Moins de 500...
UN RSE OBLIGATOIRE ?
2013

2011
Non
Oui

Les utilisateurs ont-ils l’obligation
d’utiliser le RSE ?

40%

Oui
Non

25%

60%...
UN RSE OUVERT A L’ECOSYSTEME ?
Raisons de la non ouverture à l'externe
Il n’y a pas de besoin identifié

16.7%

Ce n’est p...
UN RSE EVOLUTIF ?
Des évolutions techniques et/ou fonctionnelles de l’outil
sont-elles prévues ?

9%
17%

Oui
Non
Ne sait ...
USAGE & ACCOMPAGNEMENT
L’utilisation du RSE dans
l’organisation est :
En baisse
Stable
Croissante

Actions spécifiques en ...
QUI UTILISE VRAIMENT LE RSE ?
Collaborateurs utilisateurs du RSE
Par l’ensemble des collaborateurs, les pratiques
collabor...
RSE ET ESPACES COLLABORATIFS ?
Existance d’espaces collaboratifs ?
76.2%
9.5%
Oui, depuis le
départ

9.5%

2.4%

Oui, mais...
UNE COMMUNICATION LARGE POUR LE RSE
Diffusion des usages « collaboratifs » au sein de l'organisation

5%

14%

29%

Largem...
UN RSE DISPONIBLE SUR MOBILES ?
Usage mobile du RSE
Oui, cela est déjà en
place

31%

40%

Oui, cela sera mis en
place

Su...
LA CONDUITE DU CHANGEMENT
Les formes d’accompagnement*
« Porte-parole » au niveau du management

26.9%

Campagne de sensib...
ACCOMPAGNEMENT = FORMATION ?

Existance d'une formation
2013

2011

55,4%
58,1%

La formation reste indispensable pour une...
UN DÉPLOIEMENT PROGRESSIF DU RSE
Type de déploiement *
68.2%

22.7%
15.9%

15.9%
11.4%

Déploiement de
type « viral »

Dép...
RAISONS POUR NE PAS DEPLOYER UN RSE
Les raisons pour la non mise en place d’un
RSE *
82.4%

23.5%
17.6%
11.8%

Pas de beso...
LES PROJETS NON ABOUTIS
Les raison(s) d’abandon du projet*
Utilisateurs réfractaires
Maturité « numérique » trop faible
(e...
En savoir plus sur le Lab des Usages

Siège social :
42 route de Bischwiller
67300 SCHILTIGHEIM
03 88 62 23 00
 03 88 33...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Enquête : la gestion des projets de réseaux sociaux d'entreprise - 2013

4,442

Published on

Enquête réalisé par le Lab des Usages auprès de 138 personnes en novembre 2013

Transcript of "Enquête : la gestion des projets de réseaux sociaux d'entreprise - 2013"

  1. 1. ENQUETE Lab des Usages RSE : Quelle gestion des projets ? Novembre 2013 Siège social : 42 route de Bischwiller – 67300 SCHILTIGHEIM  03 88 62 23 00  03 88 33 38 23 Bureau de Paris : 171 quai de Valmy – 75010 PARIS  01 40 38 61 10
  2. 2. Un RSE, à quoi ça sert ?
  3. 3. LES TENDANCES IDENTIFIEES EN 2013 Intranet Communautés Logiciel Fonctionnalités Gouvernance © VOIRIN De plus en plus d’organisations et d’entreprises ont un intranet unifié (64 % ) Les espaces collaboratifs gagnent du terrain Microsoft SharePoint reste le logiciel le plus utilisé pour les Intranets (35 %) Les fonctionnalités – notamment collaboratives – s’enrichissent et leur utilisation se développe Prise de conscience de la nécessité d’une gouvernance 3
  4. 4. © VOIRIN 4
  5. 5. “ L’entreprise 2.0 consiste à utiliser la technologie pour réunir les cerveaux de manière efficiente. Andrew McAfee TITRE DE LA PRÉSENTATION Professeur Associé, Harvard Business School Sous-titre optionnel par P. JACQUOT – G. DUMOULIN | 23/01/2013 | Version 1.0 Siège social : 42 route de Bischwiller – 67300 SCHILTIGHEIM  03 88 62 23 00  03 88 33 38 23 [ logo client ] Bureau de Paris : 171 quai de Valmy – 75010 PARIS  01 40 38 61 10 © VOIRIN 5
  6. 6. LE CONTEXTE NUMERIQUE DES PROJETS ? Les réseaux sociaux d’entreprise, certes… pour que faire ? Quels sont les objectifs ? Enquête réalisée en novembre 2013 auprès de 138 personnes (responsables intranet, DSI et directeurs de la communication interne) au moyen d’un questionnaire en ligne © VOIRIN 6
  7. 7. SECTEUR PRIVE – SECTEUR PUBLIC Secteur d’appartenance 44% Public Privé 56% © VOIRIN 7
  8. 8. GRANDS COMPTES ET MOYENNES ENTREPRISES Nombre de personnes dans l’organisation ? 6% 20% 38% Moins de 10 36% De 10 à 250 De 250 à 5000 Plus de 5000 © VOIRIN 8
  9. 9. SOCIAL BUSINESS : QUELLE MATURITE ? Quel est le niveau de maturité de votre organisation par rapport au social business ? 6% Très faible 18% Il n’existe aucun programme ni stratégie Faible Moyen Il existe un programme formel et des objectifs à court terme Fort 33% Des essais sont en cours, mais il n’y pas de stratégie formalisée Il existe un programme formel et des objectifs à long terme pour une grande partie de l’entreprise Très fort Il existe un programme formel et des objectifs à long terme pour toute l’entreprise 21% 22% 61 % des organisations ont un niveau de maturité allant de très faible à moyen. © VOIRIN Source : Altimeter Group, étude de 2011 sur 81 entreprises de plus de 250 employés 9
  10. 10. ENTREPRISE NUMERIQUE : QUELLE MATURITE ? Comment évaluez-vous la sensibilité de votre organisation au numérique ? 13% 5% 13% Très faible Faible Moyenne Forte Très forte 29% 40% 58 % des organisations ont un niveau de maturité compris allant de très faible à moyen. © VOIRIN Source : VOIRIN Consultants, enquête sur la gestion de projets RSE, novembre 2013 10
  11. 11. COLLABORATEURS :QUELLE MATURITE ? 1% 2% 12% 46% 39% Très faible Faible Moyenne Forte Très forte 85 % des répondants évaluent leur maturité numérique de forte à très forte. © VOIRIN Source : VOIRIN Consultants, enquête sur la gestion de projets RSE, novembre 2013 11
  12. 12. DIRIGEANTS : QUELLE MATURITE ? De 2012 à 2013, la maturité numérique des dirigeants a crû, et plusieurs éléments s’en dégagent : • Les dirigeants connaissent de mieux en mieux les sujets liés au numérique (dont font partie les réseaux sociaux) ; • Le numérique est perçu comme un contributeur réel à la performance de l’entreprise ; MAIS : • Le numérique reste peu valorisé par les dirigeants en tant qu’actif de l’entreprise ; • Les dirigeants attendent davantage de flexibilité, de sécurité ainsi qu’une meilleure maîtrise des coûts. © VOIRIN Source : Syntec Numérique, 2013 12
  13. 13. DES DIRIGEANTS QUI SUPPORTENT LES PROJETS Porteur du projet en 2013 59.5% Direction Générale Direction de la Communication 34.0% Direction des Systèmes d’Information 34.0% Porteur du projet en 2011 Direction des Ressources Humaines 10.6% 29.6% Direction générale Une équipe projet dédiée Gouvernance transdirectionnelle 23.4% 10.6% Direction de la communication 48.1% Direction des systèmes d’information 22.2% Une équipe projet dédiée Autre (veuillez préciser) 18.5% 17.0% Gouvernance transdirectionnelle Autre (veuillez préciser) 11.1% 7.4% L’enquête 2013 montre une belle progression du côté des managers © VOIRIN Source : VOIRIN Consultants, enquête sur la gestion de projets RSE, novembre 2013 13
  14. 14. LES MOTIVATIONS D’UN PROJET RSE © VOIRIN 14
  15. 15. “ Au cours de la longue histoire du genre humain, ceux qui ont appris à collaborer et à improviser le plus efficacement sont ceux qui ont survécu. TITRE DE LA PRÉSENTATION Charles Darwin Sous-titre optionnel par P. JACQUOT – G. DUMOULIN | 23/01/2013 | Version 1.0 Siège social : 42 route de Bischwiller – 67300 SCHILTIGHEIM  03 88 62 23 00  03 88 33 38 23 [ logo client ] Bureau de Paris : 171 quai de Valmy – 75010 PARIS  01 40 38 61 10 © VOIRIN 15
  16. 16. LES PRINCIPALES MOTIVATIONS Les motivations pour la mise en place d’un RSE* Projet de refonte des systèmes d’information 19.1% Réponse à une nouvelle orientation stratégique de l’organisation 91.5% 29.8% Favoriser le travail collaboratif FAVORISER LE TRAVAIL COLLABORATIF Décloisonner les silos Identification d’un besoin émergent 51.1% 12.8% Besoin relayé par les collaborateurs 27.7% Obsolescence des solutions existantes 29.8% Volonté d’unifier le socle technique Pour suivre l’effet la tendance Adaptation à l’environnement concurrentiel 19.1% 8.5% 10.6% Préparation à l’arrivée d’une nouvelle génération de travailleurs Autre (veuillez préciser) 21.3% 6.4% * plusieurs réponses possibles => total >100% © VOIRIN Source : VOIRIN Consultants, enquête sur la gestion de projets RSE, novembre 2013 16
  17. 17. GESTION DE PROJET RSE : LES PRINCIPAUX RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE 2013 © VOIRIN 17
  18. 18. UN RESEAU SOCIAL D’ENTREPRISE EXISTE 2013 46,8% 2011 29% Hausse substantielle des projets RSE en place. Les prévisions de 2011 se sont en partie réalisées. © VOIRIN 18
  19. 19. UN RESEAU SOCIAL D’ENTREPRISE EST PREVU 2013 32,4% 2011 47% Moins de prévisions mais plus de projets aboutis ou en cours. © VOIRIN 19
  20. 20. UN COMMUNITY MANAGER POUR LE RSE ? 2013 59,5% 2011 83,3% Une baisse notable du nombre de « community managers ». Un rôle plus qu’une fonction ? © VOIRIN 20
  21. 21. UN RSE GUIDE PAR LE BESOIN UTILISATEUR ? Actions réalisées en amont du projet* 53.3% 53.3% 42.2% 17.8% Réalisé une étude des besoins Rédigé un cahier des charges Rédigé un cahier de Autre (veuillez préciser) spécifications fonctionnelles * plusieurs réponses possibles => total >100% En 2011, 80% des répondants avaient réalisé un recueil des besoins. © VOIRIN 21
  22. 22. UN CHOIX GUIDE PAR LE FONCTIONNEL Après consultation et/ou rencontre de différents éditeurs 28.9% Choisie par la Direction 28.9% En fonction de sa « popularité » sur le marché 2.2% Parce qu’elle permettait une intégration aux outils existants 35.6% Parce qu’elle répondait aux besoins de votre entreprise En fonction du coût 2013 33.3% 31.1% Selon les fonctionnalités proposées SELON LES FONCTIONNALITES PROPOSEES 44.4% 2011 29.6% Sur recommandation/choix de la hiérarchie En fonction du rapport offre fonctionnelle/prix Le choix d’une solution repose sur des critères très similaires entre 2011 et 2013 © VOIRIN 33.3% En fonction des besoins exprimés en interne 33.3% En fonction de la popularité de l’outil 7.4% Suite à l'accompagnement par un cabinet de conseil 14.8% Autre (veuillez préciser) 14.8% * plusieurs réponses possibles => total >100% 22
  23. 23. DES PROJETS GLOBAUX OU LOCAUX ? Nombre d'utilisateurs concernés - 2013 Nombre d'utilisateurs concernés - 2011 Moins de 500 Moins de 500 De 500 à 1000 Entre 500 et 1500 Plus de 1500 De 1000 à 5000 30% 39% Plus de 5000 36% 46% 12% 19% Un RSE pour tous les employés ? © VOIRIN 18% 2011 2013 60% 77% 23
  24. 24. UN RSE OBLIGATOIRE ? 2013 2011 Non Oui Les utilisateurs ont-ils l’obligation d’utiliser le RSE ? 40% Oui Non 25% 60% 75% Une nette évolution de l’approche vers plus d’obligation d’usage. © VOIRIN 24
  25. 25. UN RSE OUVERT A L’ECOSYSTEME ? Raisons de la non ouverture à l'externe Il n’y a pas de besoin identifié 16.7% Ce n’est pas prévu dans le projet 38.9% 33.3% Question de sécurité 16.7% Ne sait pas Autre (veuillez préciser) 5.6% 58% des répondants ont indiqué avoir ouvert le RSE à l’externe © VOIRIN 25
  26. 26. UN RSE EVOLUTIF ? Des évolutions techniques et/ou fonctionnelles de l’outil sont-elles prévues ? 9% 17% Oui Non Ne sait pas 74% 74 % des répondants prévoient une évolution technique ou fonctionnelle, signe d’un déploiement progressif mais également des besoins émergents. © VOIRIN 26
  27. 27. USAGE & ACCOMPAGNEMENT L’utilisation du RSE dans l’organisation est : En baisse Stable Croissante Actions spécifiques en plus de l’accompagnement à la conduite du changement initial* 0.0% Autre (veuillez préciser) 7.1% 28.6% 71.4% Mise en place d’une « cellule » de prospection et/ou d’aide aux usages 23.8% Consultation régulière des utilisateurs (prise en compte des… Un plan d’accompagnement évolutif Communication ciblée et/ou régulière Obligation d’utiliser le RSE pour certaines tâches 42.9% 31.0% 42.9% 40.5% * plusieurs réponses possibles => total >100% Une utilisation croissante, portée par des actions spécifiques d’accompagnement. © VOIRIN 27
  28. 28. QUI UTILISE VRAIMENT LE RSE ? Collaborateurs utilisateurs du RSE Par l’ensemble des collaborateurs, les pratiques collaboratives et 2.0 sont largement répandues dans l’organisation 7.1% Par de nombreux collaborateurs 28.6% 47.6% Par certains types de populations Par une minorité de collaborateurs (populations réfractaires) 16.7% L’usage du RSE se démocratise mais reste encore « réservé » à certains types de populations © VOIRIN 28
  29. 29. RSE ET ESPACES COLLABORATIFS ? Existance d’espaces collaboratifs ? 76.2% 9.5% Oui, depuis le départ 9.5% 2.4% Oui, mais lors Non, mais c’est Non, et ce n’est d’une montée de envisagé pas envisagé version 2.4% Ne sait pas Type des espaces collaboratifs* 80.6% Des communautés « projets » Des communautés de pratique 58.3% Des communautés « géographiques » 36.1% Des communautés « métier / service » 69.4% Des communautés « d’intérêt » Autre (veuillez préciser) © VOIRIN 66.7% 0.0% * plusieurs réponses possibles => total >100% 29
  30. 30. UNE COMMUNICATION LARGE POUR LE RSE Diffusion des usages « collaboratifs » au sein de l'organisation 5% 14% 29% Largement répandus et intégrés aux processus Partiellement répandus Peu répandus 52% Pas répandus Des usages collaboratifs en majorité partiellement répandus © VOIRIN 30
  31. 31. UN RSE DISPONIBLE SUR MOBILES ? Usage mobile du RSE Oui, cela est déjà en place 31% 40% Oui, cela sera mis en place Support(s) de l’usage mobile Non 7% 3% 29% Smartphone uniquement 90% Tablette uniquement Des usages mobiles déjà bien intégrés… …pour les smartphones et tablettes Smartphone et tablette © VOIRIN 31
  32. 32. LA CONDUITE DU CHANGEMENT Les formes d’accompagnement* « Porte-parole » au niveau du management 26.9% Campagne de sensibilisation aux bénéfices d’un RSE 46.2% 53.8% Cas d’usages auprès des cibles Relai des meilleures pratiques 23.1% Plan d’accompagnement évolutif en fonction des résultats observés 34.6% Participation à des ateliers (fonctionnels et/ou techniques) Autre (veuillez préciser) 57.7% 7.7% * plusieurs réponses possibles => total >100% 60,5% des répondants ont mis en place un accompagnement © VOIRIN 32
  33. 33. ACCOMPAGNEMENT = FORMATION ? Existance d'une formation 2013 2011 55,4% 58,1% La formation reste indispensable pour une majorité d’organisation © VOIRIN 33
  34. 34. UN DÉPLOIEMENT PROGRESSIF DU RSE Type de déploiement * 68.2% 22.7% 15.9% 15.9% 11.4% Déploiement de type « viral » Déploiement de type « buzz » Déploiement progressif Déploiement en bigbang Autre (veuillez préciser) * plusieurs réponses possibles => total >100% Le déploiement progressif est la solution privilégiée © VOIRIN 34
  35. 35. RAISONS POUR NE PAS DEPLOYER UN RSE Les raisons pour la non mise en place d’un RSE * 82.4% 23.5% 17.6% 11.8% Pas de besoin identifié © VOIRIN Trop de freins Coût de la mise en place 17.6% 11.8% Refus de la direction / hiérarchie D’autres projets Autre (veuillez sont en cours préciser) * plusieurs réponses possibles => total >100% 35
  36. 36. LES PROJETS NON ABOUTIS Les raison(s) d’abandon du projet* Utilisateurs réfractaires Maturité « numérique » trop faible (entreprise et/ou utilisateurs) 50.0% 0.0% Manque d’appui de la / des Direction(s) 25.0% Freins techniques 0.0% Coût final trop élevé 0.0% Projet non-prioritaire (raisons financières par exemple) Incertitudes fortes sur le retour sur investissement Autre (veuillez préciser) 50.0% 50.0% 25.0% * plusieurs réponses possibles => total >100% 17,4% des projets prévus ont été abandonnés © VOIRIN 36
  37. 37. En savoir plus sur le Lab des Usages Siège social : 42 route de Bischwiller 67300 SCHILTIGHEIM 03 88 62 23 00  03 88 33 38 23 WWW.VOIRIN-CONSULTANTS.COM WWW.E-20.CH WWW.CLAUDESUPER.COM Bureau de Paris : 171 quai de Valmy 75010 PARIS  01 40 38 61 10 © VOIRIN 37

×